• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > DSK - Hashtag balance ton PS

DSK - Hashtag balance ton PS

Pourquoi, un journaliste anglo-saxon avait trouvé intéressant d'interroger Dominique Strauss-Kahn. Des propos relayés largement par la presse, comme si les déclarations de DSK avaient encore une influence quelconque sur la politique française ou sur l'opinion des citoyens. Ça fait belle lurette que la population de l'hexagone ne veut plus entendre parler de ce personnage. Bien qu'en cherchant un peu, on devrait trouver quelques socialistes nostalgiques qui ne se remettront jamais de la victoire de François Hollande qui restera toujours le président élu par défaut, à la place de l'ex président du FMI.

Inutile de revenir sur l'affaire du Sofitel de New York, tout le monde connait les mésaventures strausskaniennes. D'ailleurs, en cette période faste de dénonciations de porcs, comment s'empêcher de penser que Strauss-Kan était en avance sur son temps, alors qu'il n'était pas une exception dans son genre. Vous remarquerez que la justice américaine n'a pas passée les menottes aux poignets ni emprisonné immédiatement les nombreux cochons qui peuplent son territoire. N'y voyez aucune idée conspirationniste, ce n'est qu'une simple observation. Peut-être que le gouvernement américain veut éviter la surpopulation carcérale aux Etat-unis, c'est vrai que ça flingue pas mal dans le pays le plus dangereux du monde et il faut garder des places disponibles.

Donc, à l'occasion de la World Policy Conference, qui avait lieu à Marrakech (Maroc), dans un luxueux hôtel où des élites sélectionnés devaient disserter sur « L’Amérique et le monde un an après l’élection de Trump ». DSK a profité de l'aubaine médiatique pour sortir son canif et écorcher vif le "grand cadavre à la renverse". Avec une tristesse difficilement discernable, Strauss-Kahn a acté la mort du PS...

« Je crois qu’il n’y a pas d’avenir pour le PS et c’est, je crois, une bonne chose. Le temps est venu de renouveler le centre-gauche français. » 

"ce parti, qui est le mien -et je le dis avec tristesse- n’a pas su accompagner la mondialisation ( ...). Il est temps qu’il disparaisse. »

Toutefois, DSK envisage la possibilité qu'une "autre force, peut-être avec une partie des mêmes membres, apparaisse". Dans sa grande bonté, celui qui aurait pu devenir président de la République, pourrait donner quelques idées à la coquille vide socialiste, car c'est bien le fond qui manque le plus. Dans quelques temps, le siège de Solférino sera vendu et plus de 50% du personnel sera licenciés. Les employés jetés dehors partiront avec beaucoup de souvenirs mais aussi de l'amertume et de l'incompréhension. Comment leur cher PS a-t-il pu en arriver là.

Sur sa lancée, DSK en a profité pour envoyer un message à l'actuel chef d'Etat... « Macron n’est ni gauche ni droite et je voudrais qu’il soit de gauche et de droite (...) et c’est une bonne chose que les deux puissent travailler ensemble. » Et si « Emmanuel Macron saisit bien sa chance, il peut faire en cinq ans beaucoup de changements en France qui n’ont pas existé pendant ces trente précédentes années. »

Sur Donald Trump, DSK prend des précautions de langage, car comme il est « délicat pour un étranger de faire un commentaire sur un chef d’Etat qui n’est pas le sien » mais « Cela peut finir de façon assez dangereuse », lorsqu'un homme « qui n’est pas adapté à cette tâche » prend le pouvoir.

Pour DSK, « La planète ne peut être entre les mains de quelqu’un d’aussi imprévisible »

Pour ce qui est d'être imprévisible, DSK sait de quoi il parle.

Photo - Europe1.fr


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 6 novembre 2017 08:26

    « La planète ne peut être entre les mains de quelqu’un d’aussi imprévisible » ÉNORME !!!

    Les addicts à la psychanalyse apprécieront ! Les autres ? Comme d’hab,,, ils voteront,,, pour choisir la couleur des barreaux de la cage...


    • francois 6 novembre 2017 08:36

      Je ne comprends pas que l’on puisse donné tribune à DSK. Ici ou ailleurs.


      Avec la complaisance de mes contemporains à l’égard des dévers, la femme restera un sex-toy.

      • Fergus Fergus 6 novembre 2017 09:26

        Bonjour, Gruni

        « Ça fait belle lurette que la population de l’hexagone ne veut plus entendre parler de ce personnage. »

        Exactement ! Et c’est pourquoi ces propos de DSK n’auront aucune influence sur le cours des choses.

        « Vous remarquerez que la justice américaine n’a pas passée les menottes aux poignets ni emprisonné immédiatement les nombreux cochons qui peuplent son territoire. »

        Désolé, mais je ne suis pas d’accord avec cette pique parce qu’elle est injustifiée. Pourquoi ? Tout simplement parce que la Justice n’est pas dans le même schéma lorsqu’elle est saisie de faits d’agressions sexuelles plus ou moins anciens, et lorsqu’elle ouvre une information judiciaire sur un cas comme le viol présumé de Nafissatou Diallo par DSK : il s’agissait là d’une enquête de flagrance dont les modes d’investigation et de traitement des suspects ne sont pas régis par les mêmes procédures. 

        Cdlt


        • gruni gruni 6 novembre 2017 09:54

          @Fergus


          Bonjour Fergus

          Ne sois pas désolé, Tu as raison, mais cela ne m’empêchera pas d’avoir une impression de deux poids deux mesures. Pourtant je me fiche complètement des déboires de DSK. D’autre part, le système américain qui permet de s’en tirer avec un gros chèque me semble un encouragement à la délinquance des riches. Là également, deux poids deux mesures.



        • Fergus Fergus 6 novembre 2017 10:06

          @ gruni

          Il n’y a pas que cela comme différences de nature à interpeller nos consciences : le fait, entre autres, que le procureur ait renoncé à renvoyer DSK devant un jury par crainte d’une éventuelle défaite qui aurait contrarié ses ambitions politiques est particulièrement choquant.


        • Fergus Fergus 6 novembre 2017 10:10

          @ gruni

          Qui plus est, le fait que les policiers aient infligé à un directeur du FMI contrariant pour les intérêts américains un « perp walk » menottes aux poignets humiliant est sans doute passé par une décision venue d’assez haut, eu égard à la personnalité de DSK.


        • gruni gruni 6 novembre 2017 10:20

          @Fergus


          Oui, à une autre époque c’était le goudron et les plumes. Que la décision soit venue d’en haut, j’en sais rien mais c’est très possible. DSK n’avait pas que des amis, c’est un euphémisme. 

        • agent ananas agent ananas 6 novembre 2017 17:36

          Désolé, mais je ne suis pas d’accord avec cette pique parce qu’elle est injustifiée

          Bonsoir Fergus

          On peut en effet se désoler que sur les faits anciens, il y a une sorte de prescription... et lorsque les faits sont jugés, le coupable s’en sort plutôt bien, comme dans le cas de Jeffrey Epstein. Sans doute son amitié avec Bill Clinton et le prince Andrew, lui on valu une peine dérisoire en regard de ses crimes pédophiles...


        • Alren Alren 6 novembre 2017 19:27

          @Fergus

          « sur un cas comme le viol présumé de Nafissatou Diallo par DSK »

          Vous avez bien raison de dire « présumé », car obliger cette grande et solide femme de Diallo à une fellation sans la menace d’une arme me paraît bien peu vraisemblable.
          Or elle n’a jamais dit qu’elle avait agi sous la menace, encore moins la menace d’une arme.

          Je pense que DSK (pour qui je n’ai aucune affinité) est tombé dans un traquenard qui a satisfait à la fois Sarkozy qui visait sa réélection et la CIA qui préférait un Sarkozy à la botte des USA comme président à un « socialiste » façon DSK


        • Fergus Fergus 7 novembre 2017 08:37

          Bonjour, Alren

          « obliger cette grande et solide femme de Diallo à une fellation sans la menace d’une arme me paraît bien peu vraisemblable. »

          La majorité des femmes est probablement capable de résister, mais pas toutes malheureusement.

          N’oubliez pas en outre qu’il s’agissait là d’une immigrée de condition modeste confrontée à un client du Sofitel, autrement dit une personne fortunée et puissante disposant, dans l’esprit de la femme de ménage, d’un pouvoir de nuisance à son encontre.

          N’oubliez pas enfin, et cela j’ai pu le vérifier en suivant des procès d’assises, que certaines femmes, confrontées à des situations de ce type, sont victimes d’un effet de sidération qui les empêche de résister. Ce phénomène, bien connu des psychologues, est souvent au cœur des procès pour viol.

          Je ne crois absolument pas au « traquenard », et cela d’autant moins que le timing n’était pas le bon. La preuve en est que DSK a été remplacé sans dommage pour le PS. Si « traquenard » il y avait eu, il serait intervenu plus tard, après la désignation de DSK comme candidat officiel du PS. C’est d’ailleurs sur cela que Sarkozy et ses amis comptaient en ayant gardé sous la main les affaire du Carlton. Hélas pour eux, DSK a explosé en plein vol prématurément !


        • McGurk McGurk 7 novembre 2017 12:08

          @Fergus

          Il y a quand même pas mal de preuves bizarroïdes qui laissent penser que tout ça a été organisé de toute pièces avec quelques pans de vérité.


        • agent ananas agent ananas 7 novembre 2017 15:23

          @Fergus

          Votre raisonnement ne tient pas la route.
          Vous dites que la victime n’a pas résisté parce qu’elle avait peur du pouvoir de nuisance d’une personne fortunée et puissante (DSK) ... Par contre cette « peur du pouvoir de nuisance » a disparu pour porter plainte ? Elle aurait pu être licenciée ... Ce genre d’établissement luxueux n’aime pas la mauvaise publicité et aurait étouffé l’affaire, comme c’est le cas en général. Dans l’hôtellerie du luxe, la clientèle est plus importante que le personnel.
          L’hypothèse du traquenard n’est donc pas à exclure. Si vous indiquez que les procédures sont différentes selon la fraicheur ou l’ancienneté d’une l’affaire, vous semblez oublier que la justice US octroie souvent la liberté conditionnelle assujettie à une caution à tous prévenus ; s’ils n’ont pas d’antécédents judiciaires, ont un domicile fixe et les moyens : conditions que DSK remplissait largement. Au lieu de cela, il a été incarcéré pendant dix jours.
          Autre détail : le réseau téléphonique sur la zone de l’aéroport JFK était brouillé avant son interpellation. Or, un tel brouillage n’est pas de la compétence d’une brigade mondaine ...
          Bref, tout cela sent plus à une histoire de sécurité nationale qu’à une histoire de fellation ...


        • Yvance77 Yvance77 6 novembre 2017 10:20

          On peut reconnaître qu’on l’a échappé belle. Se dire que si DSK avait été élu, il aurait été mailleur que Macron ... t’imagines l’angoisse après ?


          • ZenZoe ZenZoe 6 novembre 2017 10:28

            Je dois dire que les loustics comme DSK m’impressionnent fortement. Ils ne connaissent pas la honte, ils n’éprouvent jamais le besoin de se terrer quelque part - au contraire même, ils continuent à pérorer comme si de rien n’était. Et continuent leurs petites affaires...

            Serait-ce parce qu’ils évoluent dans un cercle fermé et protégé, où l’entre-soi et la protection mutuelle sans condition prennent le pas sur tout le reste (la morale et la décence notamment) ?


            • gruni gruni 6 novembre 2017 10:43

              @ZenZoe


              Question de mentalité, bien difficile à admettre pour des gens qui n’ont aucun privilège. Les DSK vivent dans une autre dimension, celle ou le pouvoir et l’argent autorisent tout les excès. Seulement, parfois ils tombent de leur piedestal. Mais comme la honte est un sentiment inconnu pour eux, ils continuent à vivre comme s’ils étaient irréprochables, et même, pourquoi pas, des victimes.

            • McGurk McGurk 6 novembre 2017 10:57

              J’ai surtout été surpris par son manque total de « socialisme » (pas version bolcho bien sûr), il n’a pas évoqué une seule fois un futur parti qui reprendrait véritablement les valeurs fondamentales de l’idéologie socialiste - contrairement aux faux socialos du type Hollande ou Macron.

              En plus, il affiche clairement son soutien à Macron qui n’est « socialiste » que pour l’électorat...c’est quoi ce monde de fou ?

              Il dit que « Trump » est à côté de la plaque, mais finalement il a rejoint son club.


              • gruni gruni 6 novembre 2017 11:14

                @McGurk


                Je crois que majoritairement l’électorat a compris que Macron est surtout un social-libéral. DSK aussi, même s’il préfère dire qu’il est social-démocrate. Quant au PS, il ne sait plus où il habite, « Parti sans laisser d’adresse » comme disait Cambadélis.

              • Clark Joseph Kent Jeussey de Sourcesûre 6 novembre 2017 11:28

                @gruni

                bonjour Gruni

                les appellations non homologuées que vous utilisez dans votre commentaire m’interloquent (ou plutôt, je suis interloqué par elles) : dans « social-libéral » et « social-démocrate », que signifie « social » ?

              • ZenZoe ZenZoe 6 novembre 2017 11:40

                @McGurk
                La gauche française est un attrape gogo depuis longtemps. D’ailleurs, ses dirigeants sont du même milieu et des mêmes écoles que ceux des partis de droite. Comment ne pourraient-ils pas avoir les mêmes idées ?
                Au fond, il n’y a pas véritablement de droite gauche, il y a les privilégiés... et les autres. Et au moins là-dessus, la droite est moins hypocrite.


              • gruni gruni 6 novembre 2017 11:44

                @Jeussey de Sourcesûre


                Bonjour Jeussey

                Oui, je sais, Jeussey, vous préférez sans doute anti-social. Soyez patient pour le social, on ne sait jamais.

              • McGurk McGurk 6 novembre 2017 11:45

                @gruni

                Je n’en suis pas si sûr que vous, sinon Macron n’aurait jamais été élu.


              • McGurk McGurk 6 novembre 2017 11:49

                @ZenZoe

                C’est bien pour cette raison que je parlais de revenir aux fondamentaux, à la base.

                Et puis, de manière générale, cette façon de réemployer encore et toujours les vieux routiers de la politique est une spécialité vraiment française, ça ne se fait pas dans les autres pays.

                Il est logique qu’on ait des politiques déconnectés car vieux, n’ayant majoritairement jamais travaillé dans une entreprise (ou trop peu), faisant simplement carrière pour assurer leur avenir, réemployables à merci dans tous les ministères jusqu’à leur retraite, etc.


              • arthes arthes 6 novembre 2017 17:13

                @McGurk
                Un peu comme les senateurs et les deputes, meme si c est derniers sont plus jeunes...La paye est confortable , la cantine bien fournie en mets raffines et bon crus...C est mieux que de suer du burnou dans une boite en tant que salarie ou a son compte...



                Sinon, les vieux politiques ont les ficelles et les carnets d adresse , ils forment et cloisonnent les jeunes qu ils vont mettre sur le devant de la scene pour que la comedie continue.

                Mais ce ne sont pas ces gens qui nous gouvernent, ce ne sont que des executants avec des figurants dans un decors somptueux, les « ors de la republique » qui coute fort cher , en monnaie certes, mais surtout par l indigestion causee de ce spectacle cynique , hypocrite et lamentable qu il nous faut supporter, par servitude volontaire.
                Dans le fond, ils font ce qu ils peuvent, il n y a pas que des fruits pourris, mais le systeme est devenu une gangrene.




              • Pyrathome Pyrathome 6 novembre 2017 21:56

                @Jeussey de Sourcesûre


                dans « social-libéral » et « social-démocrate », que signifie « social » ?

                En Allemand c’est « wasser » ( se dit « waze » ) qui devient en Français (en ajoutant le suffixe « ine ») :
                « Vaseline »....
                Toutefois, ces derniers temps, ils ont commencé d’en faire économie, à la place il suffit juste de « penser printemps » et de fermer les yeux.....

              • bob14 bob14 6 novembre 2017 12:36

                La délation toujours d’actualité sur Agora... !


                • Pyrathome Pyrathome 6 novembre 2017 21:58

                  @bob14
                   

                  #balancetontroll
                   smiley

                • pipiou 6 novembre 2017 22:04

                  @Pyrathome

                  C’est vrai que pour accuser de Troll tu joues plus souvent qu’à ton tour


                • zygzornifle zygzornifle 6 novembre 2017 14:20

                  Ça fait belle lurette que la population de l’hexagone ne veut plus entendre parler de ce personnage....


                  Autour de moi DSK a toujours la cote en politique ....

                  • agent ananas agent ananas 6 novembre 2017 17:03

                    Vous remarquerez que la justice américaine n’a pas passée les menottes aux poignets ni emprisonné immédiatement les nombreux cochons qui peuplent son territoire.

                    Observation qui conforte mon opinion que l’affaire du Sofitel n’était qu’un prétexte pour se débarrasser d’un dangereux keynésien pour les maîtres de la finance et autres banksters.
                    Victor avait fait une traduction d’un discours de DSK que celui ci avait tenu à peine 3 semaines avant l’affaire du Sofitel et qui avait sans doute mis le feu aux poudres.


                    • gruni gruni 6 novembre 2017 17:21

                      @agent ananas


                      Fergus donne une autre explication de l’emprisonnement très rapide de DSK, et je pense qu’il est dans le vrai. L’idée d’un possible coup monté me semble très improbable, mais c’est vrai qu’on ne peut pas totalement l’exclure. 

                    • agent ananas agent ananas 6 novembre 2017 17:39

                      @gruni
                      Qu’importe qui à raison, le doute plane ...


                    • Pyrathome Pyrathome 6 novembre 2017 22:23

                      @agent ananas
                       À qui le crime profitait-il en 2011 ??

                      DSQ était bien connu de ses pantalonnades, il eût été facile de le piéger dans ses petites habitudes d’obsédé......Peut-être même une cooptation de plusieurs intérêts pour le liquider politiquement ?
                      C’est un coup monté et juteux, si je puis dire mais qui n’a pas porté chance à celui qui tentait de se faire réélire en 2012......en tous les cas, ça y ressemble fort !
                      Enfin bref, ce n’est qu’une histoire de suprématie entre rats d’égouts mondialistes....


                    • McGurk McGurk 6 novembre 2017 22:31

                      @Pyrathome

                      ’faut pas croire, en politique il y a toujours un type avec un petit carnet qui note toutes tes conneries et qui fait un beau dossier à la presse le jour où tu te présentes à de hautes fonctions.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

DSK


Palmarès



Partenaires