• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Du mariage pour tous à la santé pour tous

Du mariage pour tous à la santé pour tous

Personne ne semble s'inquiéter vraiment des conséquences sanitaires de la disparition de quantité de services dans les hôpitaux, comme si la crise Covid avait eu pour effet de faire disparaître les maladies, au point que tout le monde resterait en bonne santé ou presque "du berceau à la mort". Les variants Covid ont produit cet effet magique de vider les hôpitaux de France, comme si ce pays avait trouve la recette miracle pour que la santé passe du statut de "droit de l'homm"e à celui de la « garantie à vie », quoi qu'il arrive. « Le quoi qu'il en coûte » est devenu le « quoi qu'il arrive », même le pire. L'Etat Providence a réussi à créer le "meilleur des mondes" ou le conte d'« Alice au pays des merveilles » est devenu une réalité accessible à tous.

Après "le mariage pour tous"de Hollande, "la santé pour tous" telle a été la fantastique performance à marquer d’une pierre blanche du premier mandat de Macron, dont le second mandat devrait réserver des surprises d'envergure historique du même ordre. Ceci dit, peut-être que cet état de santé mirifique de la société française relève plus de la fiction que de la réalité, bien que le manque d'indignation de nos parlementaires laisse pantois. Il est vrai que le déluge d'euros déversés sur la France et au-delà sur la zone euro pourrait laisser supposer que tout le monde dispose des moyens de se soigner tout seul à domicile, sans avoir recours aux médecins. Ceux-ci ont aussi l'excellente idée de disparaître de leur belle mort, alors que leur métier n'attire plus les vocations découragées par la socialisation intégrale de la médecine qui est passée à la moulinette d'une administration plus sensible aux coûts qu'à l'efficacité sanitaire.

« Les urgences sont à bout de souffle. Confrontés à un manque de personnel de plus en plus criant, de plus en plus d'établissements hospitaliers se voient contraints de mettre ce service entre parenthèses, parfois de manière temporaire, ou bien en ayant de plus en plus recours au déléstage, comprendre transférer les patients vers d'autres établissements ou bien les rediriger vers la médecine de ville. » https://www.bfmtv.com/sante/carte-fermeture-partielle-delestage-les-services-d-urgences-de-votre-departement-sont-ils-en-peril_AN-202205260316.html

Pourtant si l'on additionne le déluge de subventions plus les économies réalisées par les professionnels surdiplômés du contrôle de gestion, on obtient le désert médical et la disparition accélérée des services hospitaliers. Cette absurdité est tellement lourde d'incohérences, que se pose inévitablement la question de savoir d'où vient l'argent et quels sont les circuits qui gouvernent sa circulation, sans même parler de son efficacité hautement négative. il faudrait sans doute rajouter encore plus de gestionnaires, d'auditeurs, de consultants et autres comptables, pour nous expliquer comment fonctionne cette machine à pomper de l'air pulsé dans des circuits financiers, qui partent vers des destinations inconnues, sans doute plus liées à l'aide au développement ou au soutien des familles nombreuses africaines qu'au bien-être du citoyen français.

L'endettement européen - notamment les obligations émises par la Commission avec la garantie des Etats-membres - est au plus haut niveau, du fait que les endettements nationaux ne suffisent plus à répondre à la demande en moyens financiers des organismes publics et de leurs relais privés, tellement les ambitions budgétaires européennes sont devenues mirobolantes. Ursula Von der Leyen n'a de cesse d'allonger les dizaines de milliards d'euros pour acheter des vaccins par milliards de doses, de financer la transformation numérique oula transition écologique, ou encore le soutien aux entreprises mises en faillite, à force d'embargo et autres suspension forcée d'activité, sous prétexte de nous sauver de catastrophes à venir comme le réchauffement climatiques, l'épuisement des ressources naturelles, l'ogre russe etc. Dernièrement, l'UE conjointement avec les Etats-Unis ont promis 750 milliards de dollars à zelensky au titre de l'effort de reconstruction en Ukraine.

Si l’on ajoute les chèques allongés par la Commission depuis l’arrivée de la nouvelle présidente allemande, on obtient un chiffre qui avoisinne une dizaine de trillions d’euros, chiffe sans aucun rapport avec les ressources propres de cette institution. La cause de cette soudaine gabegie budgétaire est à rapprocher de l’emballement des dépenses budgétaires depuis Obama à qui la FED allongeait les chèques sans compter, du fait que la FED devenait la banque centrale du monde entier, dont nombre de pays dépendaient pour soutenir leur activié économique. Les exemples de la Turquie, de la Chine ou de nombre de pays d’Amérique du Sud, comme le Chili ou l’Argentine sont assez illustratifs de ce point de vue, surtout depuis que le robinet des liquidités à été fermé pour des raisons géopolitiques.

En Europe, la Commission a emballé son endettement en partant du pincipe qu’elle représente l’Etat européen qui s’adresse à la banque centrale européenne pour émettre de la dette sur les marchés avec la ganrantie de certains ou de tous les Etats de la zone euro, ce qui permet de démultiplier les facilités budgétaires. Moyennant quoi, il s eproduit inévitalement un glissement des ressources budgétaires des Etats nationaus vers Bruxelles qui de fait détient la clef des ressources budgétaires allouées aux Etats-membres, pourvu qu’ils acceptent de se joindre à des programmes cadre décidés par la Commission. C’est un « coup d’Etat » permanent en catimini, dans la mesure où les citoyens concernés sont loin de se douter des changements opérés dans le financement des Etats-nationaux.

The European Commission’s largest programme is the NextGenerationEU recovery instrument of up to around €800 billion in current prices – 5% of EU GDP. To finance this programme, the Commission is issuing securities on the international capital markets using its diversified funding strategy. About 30% of the funds for this programme will be raised through the issuance of NextGenerationEU green bonds.

https://ec.europa.eu/info/strategy/eu-budget/eu-borrower-investor-relations_en

« Government-backed entities, local government and sovereignsaccount for around 40% of cumulative issuance. Poland was thefirst sovereign to issue a green bond. France’s Green OAT holds the ecord for largest green bond globally. Swedish local governments have been particularly active with many repeat issuers, but are surpassed slightly by French issuers in terms of overall volume »

https://www.climatebonds.net/files/reports/the_green_bond_market_in_europe.pdf

The European Commission has today proposed a new €1 billion macro-financial assistance (MFA) operation for Ukraine as the first part of the exceptional MFA package of up to €9 billion announced in the Commission's communication of 18 May 2022 and endorsed by the European Council of 23-24 June 2022.https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/en/ip_22_4264

Même l’Allemagne qui a longtemps hésité à franchir le pas du surendettement, ne se pose plus de questions, depuis que l’endettement est devenu commun aux Etats de la zone euro à une échelle bien supérieure à ce qu’il était vant 2011, et allonge les chèques nécessaires au financement du changement de paradigme économique, à la hauteur de la destruction économique provoquée en Europe par les sanctions contre la Russie et les mesures contraignantes découlant de la transition écologique, qui sont un non-sens industriel pour l’économie allemande.

Deutsche Exporte sind im Mai überraschend gesunken. Die Importe haben somit das erste Mal seit Januar 2008 die Ausfuhren übertroffen. Jahrelang stand Deutschland wegen seines hohen Exportüberschusses in der Kritik.
https://www.manager-magazin.de/finanzen/statistisches-bundesamt-deutschlands-aussenhandelsbilanz-das-erste-mal-negativ-seit-2008-a-a163d46f-ec9a-4da2-8dd2-344e61b7ae22?sara_ecid=nl_upd_v1RmNA6KefdrNuSn5Q7RQq7VZvodaS&nlid=f9n90dtj

Là encore, on se retrouve face à un mystère à éclaircir, dans la mesure où des pays de plus en plus pauvres, sous prétexte que la croissance menace la survie de l'espèce humaine, sont capables de générer des flux de financement dont le montant donne le vertige. Il est vrai qu'il s'agit d’une monnaie de marché, c’est-à-dire d’une monnaie permettant de générer des produits de dette sur les marchés et non d’une monnaie fiduciaire circulant dans le monde réel, ce qui permet à nos technocrates de puiser à pleines mains dans les profondeurs sans fond des marchés financiers, pour autant que la BCE accepte de cautionner l'émission de produits de dette, qui sont garantis in fine par le passif de la BCE.

Quand une banque achète un produit de dette c'est un actif, dont la valeur est garantie par la banque centrale, qui finance ainsi de façon détournée l'exubérance budgétaire extrême avec un passif qui n'a de limite que la profondeur des marchés. Et voilà comment les pays européens et autres pays jouissant des avantages de monnaie de marché se font siphonner par leurs politiques, qui remplacent la création de richesse réelle par la création de richesse fictive tirée de l'air du temps en fonction des besoins idéollogiques définis par les politiques. Comme cette fausse valeur est utilisée à des fins de transformation de l'économie par destruction de certaines activités au profit de nouvelles, il se produit comme un effet de substitution d'entreprises, souvent rentables, ou en tous cas ancrées dans le réel, par des entreprises souvent non rentables, mais conformes aux visées idéologiques du nouveau paradigme à metter en oeuvre. On remplace par exemple des centrales nucléaires par des éoliennes en vous expliquant que le consommateur paiera moins cher son électricité ou encore on éliminé l'élevage bovin en imposant un embargo sur les nitrates russes, tout en favorisant la production de protéines à base d'insecetes et autres saletés vendues par des start-ups de l’agro-alimentaire synthétique

 

Just a few days after we reported that the stock of German gas and power utility Uniper - and the single largest importer of Russian gas in Germany - crashed after the company slashed its outlook and said it was in talks with the government to secure liquidity, potentially including a full-blown bailout from the German government after Russia reduced natural gas deliveries to Europe, on Monday Bloomberg reports that the giant utility is in advanced talks with the German government over a bailout package of as much as 9 billion euros, (or $9.4 billion).https://www.zerohedge.com/markets/german-energy-giant-talks-over-eu9-billion-bailout-package

L'argent dette sans contrepartie de valeur économique réelle est donc une arme de guerre destinée à court-circuiter les mécanismes de financement fondés sur le respect de la valeur réelle de la monnaie pour la remplacer par de la valeur fictive qui est confondue avec la valeur réelle dont elle partage le même support d’échange de la valeur. Un euro en monnaie d'investissement est identique à un euro en monnaie fiduciaire. pourtant c'est un euro fictif qui peut être créé dans des proportions infiniment plus importantes que l'euro en monnaie crédit, ce qui permet de faire du crédit issu des marchés un moyen de transformation révolutionnaire, pourvu qu'il soit accompagné de la force contraignante de la loi sous forme de règlements et autres contraintes de gestion des risques. Voilà comment un pays qui dépense toujours plus pour sa santé, son énergie, son agriculture, son industrie etc se retrouve dépouillé de tout, à commencer des moyens élémentaires pour assurer la survie de ses habitants dont la substance économique a été pompée intégralement par des moyens de financement dangereux et inefficaces mis au service d’activités délirantes. L'étape ultime du procédé, c'est le génocide et le chaos. Nous sommes arrivés à ce terminus de la civilisation, qui débouche sur des temps barbares, comme les « dark ages » à la fin de l’empire romain.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • robert 5 juillet 17:37

    à traduire et à corriger


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 juillet 17:45

      La démolition systématique des services publics, ceux de santé comme les autres, a pour but de transférer au privé tout ce qui est juteux et de détruire tout ce qui est générateur de charges pour l’état, les impôts trouvant d’autres emplois baptisés « aides » qui ne sont, elles aussi, que des transferts déguisés.
      Tout le reste n’est que bavardage.


      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 5 juillet 18:44

        Mariage pour tous, mariage pour personne.

        Santé pour tous, santé pour personne.


        • Lynwec 5 juillet 20:57

          A propos de la démolition systématique....

          Le plan (annoncé dans la chute de la Cabale, enquête de Janet Ossebaar sur Odysee.com) des mondialo-sat...istes est de faire s’effondrer tous les services étatiques de manière à manipuler l’opinion des populations dans la direction prévue : les gouvernements nationaux seraient incompétents, la solution serait un gouvernement mondial (non choisi, et libre de faire selon ses caprices, bien évidemment..., l’UE à l’échelle mondiale, quoi...)

          Les gens refusent d’y croire alors qu’ils ont le nez dessus et que tout se confirme un peu à la fois devant leurs yeux ahuris, préférant traiter les lanceurs d’alertes de « complotistes ». 

          Ma foi...


          • zygzornifle zygzornifle 6 juillet 09:25

            En ce moment c’est plutôt la Covid pour tousse kof, kof, kof .....


            • I.A. 6 juillet 12:59

              Il faut bien comprendre le « pacte de corruption » de l’affaire Alstom, pour se rendre compte que la tique implantée sur la France s’appelle Macron.
              https://www.lefigaro.fr/societes/pourquoi-la-vente-controversee-d-alstom-a-general-electric-fait-a-nouveau-parler-d-elle-20190724

              « Nous sommes arrivés à ce terminus [...] »
              Hop-hop-hop ! Videz vos poches d’abord ! Airbus, c’est à vous aussi ? Et ce lanceur, là, Arianespace ? Et Dassault ? Et... tout, on vous dit !!


              • mmbbb 6 juillet 16:50

                @I.A. il n y a plus de patriotisme ( c est un mot honni ) économique
                des français
                Les francais auront avec MACRON II du chômage de l immigration et une dissolution de notre nation
                la prochaine étape , notre arméee
                Les francais sont devenus tellement apathique et la dernier campagne tellemenet nulle , autant brader ce pays Ce sera un aboutissement logique


              • troletbuse troletbuse 6 juillet 22:50

                Pourtant les MST vont proliférer avec l’apologie de l’empaffage dont le cercle élyséen est fervent.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nicolas Jaisson


Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité