• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Edwy Plenel : « Le danger, c’est pas Madame Le Pen, le danger, (...)

Edwy Plenel : « Le danger, c’est pas Madame Le Pen, le danger, c’est Manuel Valls ! »

Invité dans Politiques, Edwy Plenel estime que "Madame Le Pen, l’extrême-droite, les fascistes" sont connus des "républicains". Le directeur de Médiapart affirme que le danger vient des responsables politiques qui cèdent à l’extrémisme, "qu’ils soient de droite comme de gauche". "C’est ceux-là qui font la politique du pire" assène-t-il. Pour le co-fondateur du pureplayer, "le danger, c’est pas Madame Le Pen. Le danger, c’est Manuel Valls.". Avant d’ajouter : "c’est lui notre honte".

J'ai participé récemment à une réunion en vue des élections municipales. Il n' a été question, pendant tout le début, que de la stratégie face au FN. L'avis général étant que si le FN avait présenté une liste (ce n'est pas le cas), elle aurait eu des chances d'arriver en tête.


J’habite une ville de province assez tranquille, alors j'imagine le même genre de réunion à Marseille, par exemple. Comment en est-on arrivé là ?
 
1934/2014 : les mêmes causes produisent les mêmes effets : une crise qui vient des Etats-Unis, le pouvoir d'achat en berne, le sentiment d'abandon des classes moyennes... Mais aussi des facteurs nouveaux (et à mon avis aggravants) par rapport à l'entre deux guerres : l'intégration de la France dans une usine à gaz dirigée par des technocrates, composée de 27 pays n'ayant ni la même histoire, ni la même économie, ni le même niveau de protection sociale, la disparition de nos frontières et de notre monnaie nationale, rendant impossible la lutte contre les délocalisations (interdite par les Traités européens), la régulation des flux migratoires et l'effet de levier d'une politique monétaire souveraine : la balance commerciale de la France est en déficit chronique depuis des années, contrairement à celle de l'Allemagne qui profite d'un euro fort.
 
Pourquoi, aussi bien la Droite que la Gauche laisse-t-elle au Front national le monopole de la défense de valeurs légitimes incarnées jadis par le gaullisme et le socialisme de Jaurès ("La nation est le seul bien des pauvres") : la nation, l'Ecole républicaine, la laïcité... ?

 

 Je suis né en 1950 et je n'ai jamais été aussi inquiet (même au moment de la menace de putsch des généraux d'Alger et de la crise des missiles de Cuba).


Dans les années 60, du temps du général de Gaulle, Le Pen, c'était un type bizarre avec un bandeau sur l’œil et 2% d'intentions de vote. Autant dire rien du tout. Le Pen, aujourd'hui, c'est une machine de guerre, un vivier électoral et un réseau de sympathisants, y compris dans la haute administration, qui a franchi la barre du 2ème tour des présidentielles en 2002 et qui, à travers sa fille (le FN relooké) risque de faire un carton.

C'est formidable, non ? Alors que l'on nous dit que la France ne cesse de faire des progrès, qu'il y a plein de chouettes "avancées sociétales", que l'Union européenne, c'est le plein emploi, la prospérité, la paix, la démocratie...

J'ai le souvenir d'un discours de Georges Pompidou promettant aux Français que s'il y a avait plus de 500 000 chômeurs en France, il démissionnerait. Le seuil de 500 000 chômeurs n'a pas été atteint de son vivant, mais Pompidou a supprimé le privilège de la Banque de France de prêter à l’État sans intérêts et la dette a commencé à ce moment-là (auprès des banques privés, je le rappelle, et nous ne payons que les intérêts, une dette que nous léguons à nos enfants, à nos petits-enfants, in secula seculorum). Le chômage a commencé sous VGE et n'a fait que croître et embellir sous Mitterrand (qui a favorisé par calcul la montée du FN contre la Droite traditionnelle).

Contrairement à ce que nous racote François Hollande, la crise est devant, pas derrière et il y a une relation entre la crise et la montée de l'Extrême-Droite. Si bien que crier au fascisme, comme le fait Edwy Plenel et viser le seul M. Valls, sans s'interroger sur les causes de la catastrophe est dramatiquement irresponsable. M. Valls est dépassé, comme tous les membres du Gouvernement, parce que la politique de la France se fait désormais à la corbeille (dématérialisée) et que la France, "non pays" désormais sans frontières et sans monnaie, n'est plus gouvernée à Paris.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (93 votes)




Réagissez à l'article

90 réactions à cet article    


  • Dwaabala Dwaabala 2 décembre 2013 10:28

    Bien vu.
    La France est cependant gouvernée à Paris, parce que la politique de soumission aux injonctions de la Commission de Bruxelles émane bel et bien d’un choix.


    • davideduardo davideduardo 3 décembre 2013 07:36

      de la simple servitude volontaire des hommes politiques francais envers les technocrates bruxellois,

      mais surement pas une souveraineté


      le sergent chef fait le choix d être soumis a son supérieur, et il aura surement quelques décisions mineures a prendre,
      mais c est bel et bien le général qui commande.

    • claude-michel claude-michel 2 décembre 2013 10:31
      Pauvre Edwy Plenel....complètement a l’ouest...A quand un papier sur l’argent du fils Fabius.. ?

      • Dzan 2 décembre 2013 16:33

        @ MC
        et sur le fric caché des Balkany ?


      • appoline appoline 2 décembre 2013 19:22

        E. Plenel. Ce monsieur est comme tout ces politicards de merde, il ne vit pas dans les quartiers concernés. Il n’y aurait pas d’extrémistes si le pays était bien géré mais hélas ce n’est pas le cas depuis le départ de de Gaulle. Quant à Pompidou, ce sacré Georges et sa dinde, ont oublié de dire aux français qu’il sortait de chez Rothchild donc préparé à se mettre à la botte du bilderberger. Ca aussi Plenel n’en parle pas trop pourtant ce sont eux qui dirigent le monde et.....notre pauvreté


      • LE CHAT LE CHAT 2 décembre 2013 10:32

        le danger n’est certainement pas MLP , le danger c’est l’Europe soumise au NWO , qui à travers
        ses pantins européistes est en train de nous diriger vers un monde orwellien où le citoyen n’aura plus son mot à dire et où l’on restreint chaque jour les libertés individuelles !!!!


        • Batonche Africa Batonche Africa 2 décembre 2013 14:15

          Mon frère, il ne faut pas dire ces stupidités, la facho déteste les noirs, le FN compare les noirs aux singes, réveille toi ou va te soigner, la sagesse te fait défaut, les noirs que nous sommes combattront le fascisme pour le bien de l’humanité, vive l’Afrique et vive la France socialiste et humaine.


        • LE CHAT LE CHAT 2 décembre 2013 14:51

          @batoche

          aucune leçon d’antiracisme de pacotille à recevoir ! j’ai un fils adoptif congolais d’origine !
          ta morale à deux balles tu te la gardes !


        • Batonche Africa Batonche Africa 2 décembre 2013 16:38

          Les racistes sortent toujours l’excuse d’avoir un proche africain pour se justifier, il faudra calmer ta névrose mon frère.


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 3 décembre 2013 00:21

          Le FN est quand même bien parti...


          On a un mouvement qui fustige le rôle de l’argent et qui accuse les partis traditionnels de corruption et de financement illégal via les micro-partis.

          Et que fait le FN ? Il fonde une pléthore de micros-partis pour se financer leurs campagnes.

          Quand un candidat se fait prendre en flagrant délit de délire raciste, la blonde jure la main sur le coeur qu’ il ou elle est un cas particulier, vite viré.

          Et que voit-on ? Des « cas particuliers » à foison. A ce rythme, ce sont les candidats qui ne l’ouvrent pas qui vont faire figure de « cas particuliers »...

          Oh et puis ce soir, au Petit Journal, on avait la présentation du candidat FN aux municipales à Avignon.

          Charmante cité. 90 000 habitants, en plein dans la zone Sud, là ou le FN privilégie le local.

          Et d’ou vien ce charmant monsieur ? De la région parisienne ! 

          Comme si dans toute la région ils avaient pas été foutus de trouver UN candidat du cru pour importer un humoriste ( oui, le monsieur, il est humoriste et il tourne dans les petits cabarets. Rien de mal à cela ). En plus, le garçon ne connait pas la ville et il s’en vante même, disant que cela lui permettra de juger sans a priori.

          Nan sérieux les gars, vous voulez vraiment confier les clés à de tels marlous ?

        • CASS. CASS. 4 décembre 2013 00:59

          Et puis nous descendons tous !! du singe il paraît !, alors ça n’est pas si grave de le rappeler à ceux ou celles qui auraient tendance à l’oublier.

          le danger c’est l’Europe soumise au NWO ( dictature impérialo zioniste) ; on se demande d’ailleurs comment ils peuvent avoir le culot d’avoir baptisé « ça » EUROPE. En tout cas le gouvernement Ukrainien a bien raison de resister à cette immonde escroquerie mafieuse.

          Le danger c’est le mensonge donc tous !! les umps les verts et cie. valls fabius les de lanoé et cie dont la taubira , quand je pense qu’on engraisse tous ce monde qui bossent contre leur propre pays, souvent d’adoption d’ailleurs.


        • Yohan Yohan 4 décembre 2013 01:02

          Le danger, c’est Plenel, le stalinien qui a gardé la moustache en souvenir de son maître


        • Stof Stof 2 décembre 2013 10:43

          Ce qui sera vraiment inquiétant c’est quand le FN aura l’air d’un parti de gauche comparé aux autres ! smiley


          • davideduardo davideduardo 3 décembre 2013 07:48

            c est déjà le cas


            sur les nationalisations par exemple a 52 minutes, sur les devaluations ou l augmentation du smic
            On pourrait avoir le même aujourd’hui en remplaçant Giscard par moscovici et Mitterrand par marine le pen.

          • Laurenzola Laurenzola 3 décembre 2013 14:25

            Pas mieux.


          • COURTILLE COURTILLE 5 décembre 2013 12:23

            La différence entre ce « débat » politique entre ces deux vieux macaques en 1974 c’est que les français savent ce qu’il en est de la réalité . Nous nous souvenons des aventures de GISCARD en Centrafrique chez son ami BOKASSA et de la Francisque de MITRAN dont on avait même pas entendu parler en 1980....


          • Ruut Ruut 9 décembre 2013 07:11

            C’est déja le cas


          • révolQé révolté 2 décembre 2013 10:48

            Il y a longtemps que le pouvoir n’est plus à Paris... !!!

            Où les politiques vont ils prendre leurs ordres tous les ans ???

            A quel diner se rendent ils tous le cul tendu... ???

            Quand même... !!!

             smiley


            • CASS. CASS. 4 décembre 2013 01:09

              ben au CRIF ou à Tel Aviv et même en compagnie d’ émirs wahhabites fournisseurs associés du terrorisme mondial. Avec la bienveillance du vatican comme d’hab.


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 2 décembre 2013 11:02

              M Plénel se rend-il compte qu’en disant de telles idioties c’est lui notre honte ?


              • Roche 2 décembre 2013 18:50

                Olivier Perriet
                apportez la preuve du contraire de ce qu’il évoque alors !! ce n’est pas un argument de le dévoyer sans expliquer ! ALors pourquoi c’est notre honte ? Et qu’est ce qui l’empêche d’être dans le vrai ?


              • appoline appoline 2 décembre 2013 19:33

                Comme c’est facile de hurler avec les loups


              • CASS. CASS. 4 décembre 2013 01:22

                ça valls c’est son sionistan ashkenazi avant tout, pro la pire des dictatures mondialiste, c’est un sayanim donc un traitre parmis tous les traitres umps et cie que nous engraissons et ça fait un sacré paquet de traitres, de vendus, de corrompus qui mentent et que nous engraissons ( donc il est contre la France ses intérêts son honneur et ses valeurs) et en effet ça n’est pas le cas de la Le Pen sur ce point à ce que je sache


              • Onecinikiou 2 décembre 2013 11:38

                « Si bien que crier au fascisme, comme le fait Edwy Plenel et viser le seul M. Valls, sans s’interroger sur les causes de la catastrophe est dramatiquement irresponsable. »


                Surtout que M. Plenel, qui a été 10 ans rédacteur en chef au journal « référence » de la gauche française Le Monde, fut à cette époque l’un des promoteurs les plus assidus et acharnés du néolibéralisme et de l’européisme comme prétendu vecteur de prospérité sur notre continent. 


                A mesure de l’effondrement de ses postulats, face à la réalité tangible des conséquences désastreuses de la politique qu’il entendait promouvoir, même au prix d’une diabolisation et disqualification des idées et préconisations de ses adversaires et ennemis ontologiques, taxés de moisis, d’arriérées, et de nauséabond, au regard du bilan en tout point catastrophique de son idéologie, ce monsieur Plenel ferait m:jeux de fermer sa geôle à tout jamais et allé se cacher au fond d’un trou .

                Il faut se poser la question, au même titre que nos autres experts auto-proclamés qui ont pignon sur rue (Attali, Minc, Bazire, Cohen, Dély etc...) du rôle objectif qui est attribué par le Système à nos imposteurs et idéologues forcenés dans le champ politico-médiatique comme vecteurs de légitimation du discours oligarchique ; des raisons pour lesquelles, malgré leurs nombreux et cruels échecs et démentis, le Système leur octroi toujours cette véritable prime à l’incompétence, sinon pour justement continuer à enfumer nos concitoyens (qui n’ont jamais mieux portés leur nom qu’à cette occasion), orienter les débats et opinions publics, sidérer les foules stupéfaites et les masses incultes en pleine crise aggravée de LEUR modèle de « développement ».

                Car il est toujours hallucinant que les mêmes - au premier titre duquel notre trotskiste (réellement néo-conservateur lui) Plenel - qui ont eu tord sur tout, ont menti sur tout, se sont trompés sur tout depuis des décennies, qui sont à la racine des maux qui explique la crise gravissime dans laquelle nous nous trouvons, soient aujourd’hui ceux-là même qui ont le droit et la prétendue légitimité de s’exprimer publiquement, de saturer l’espace public et médiatique, afin de préconiser leurs soutions de sortie d’une crise dont ils sont à l’origine ?

                Immondes salopards et traitres. 

                Pour Plenel et consorts se sera au mieux le goudron et les plumes qui les attend. Au pire, la guillotine. 

                • Crab2 2 décembre 2013 11:47

                  Échec et mat

                  Ils ont voulu être plus royaliste que le roi dans leur tentative de faire passer la France pour raciste

                  Mais les françaises et les français savent qu’il en va tout autrement et …./....

                  Suites  :

                  http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/12/echec-et-mat.html



                  Accueil :

                  http://laicite-moderne.blogspot.fr/



                  • CASS. CASS. 4 décembre 2013 01:31

                    moi je suis totalement anti impérialo sioniste ( et donc cette ue) et leurs associés émirats wahhabites, mais pas raciste du tout mélanger le racisme avec les anti nwo , je trouve ça plus que très gonflé.


                  • Denzo75018 2 décembre 2013 11:55

                    Plenel a perdu le sens du poids des mots !!!
                    C’est qui est danger ......


                    • Denzo75018 2 décembre 2013 15:40

                      C’est Plenel qui est le Danger : Pour l’information, les Français et la République ....


                    • jako jako 2 décembre 2013 12:01

                      Bonjour Mr Guilloux, je suis d’accord avec vous pour dire que la situation d’aujourd’hui est très préoccupante. Récement il y a eu une émission (je crois sur Arte) qui tentait de faire le parallèle entre la crise de 29 et celle-ci, c’est de l’enfumage, la crise de maintenant , devenue le nouvel état normal de fonctionnement est bien pire, et surement irrécupérable, du moins sans mesures révolutionnaires , qui ne seront surement pas prises, observons dans chaque pays comment la séparation des banques sera suivie d’effet et nous auront alors un indicateur fiable sur la volonté de réformer le système.


                      • Clojea Clojea 2 décembre 2013 12:08

                        Les pantins qui nous gouvernent obéissent à Bruxelles et au nouvel ordre mondial. Pourquoi s’en priveraient-ils d’ailleurs, puisque la paye est bonne ainsi que le gite et le couvert.
                        Le FN ne sert qu’à attirer l’attention du français moyen qui ne comprend pas grand chose à la politique, mais qui sait au moins qu’il vaudrait mieux que ça change. Donc, pas mal de gens sont prêts à voter FN ou Mélenchon. Mais au dernier moment on aura droit encore à une bonne « buse » style Hollande.
                        Edwy Plenel a le mérite de temps en temps de sortir des affaires douteuse, style Cahuzac. Mais il reste engagé, très à gauche. Ce sont ses convictions. Valls en tant que Ministre de l’Intérieur a le poste le plus difficile. La sécurité et l’ordre. Les policiers sont muselés. Ils ne peuvent réellement exercer leur profession. Déliquescence de l’appareil judiciaire. Aujourd’hui, il vaut presque mieux être braqueur que braqué. Moins de tracasseries.
                        Société lénifiante. Bilan assez triste.
                        Rendez vous aux élections municipales pour voir ce que cela va donner.


                        • Blé 3 décembre 2013 07:20

                          Ce qui est inquiétant, c’est le fait que défendre les valeurs républicaines et une vraie démocratie soient considérées comme être d’extrême gauche, de Gaulle doit se retourner dans sa tombe.

                          L’urgence est de se réapproprier l’histoire des luttes ouvrières depuis 1945. Que je sache les membres fondateurs du C N R n’étaient pas des extrémistes de droite ou de gauche, ils étaient pour plus de justice et de liberté et surtout pour l’émancipation des travailleurs.


                        • juluch juluch 2 décembre 2013 12:48

                          Le danger c’est l’Europe telle que’elle est aujourd’hui, c’est les gros groupes financiers, c’est les frontières ouvertes à tous les vents, c’est l’immigration massive.etc.


                          L’Euro nous a foutu sur la paille. Le prix de la baguette traditionnelle est aux alentours de 90 cts....faites la conversion il y a de quoi se faire une attaque !

                          TOUS les prix ont augmentés.....on les a fait augmenté artificiellement avec le prix des matières premières, du carburant....

                          Il faut repartir en arrière et surtout baisser les impôts pour relancer l’économie.

                          On croule sous les taxes en tout genres.....

                          les arguments du patron de Médiapart c’est de la foutaise journalistique, du scoop à trois franc six sous.....

                          • Le printemps arrive Le printemps arrive 2 décembre 2013 18:57

                            Si l’on baisse le coût de la dette (asservissement par l’oligarchie financière), la baisse d’impôt sera possible.

                            Soit les décideurs de notre démocrature ponctionnent en dessous d’eux, soit au-dessus, et comme ils ne vont pas mordre la main qui les nourrit.....


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 décembre 2013 12:52

                            Voici ce qui nous attend, un Gouvernement d’ Union Nationale qui n’aura pas besoin du FN pour imposer les baisses de salaire :

                            « Pascal Terrasse PS : Le temps de l’Union Nationale est venu »

                            Sur le modèle de la coalition allemande, sur un accord pourri, adoubé par les syndicats.

                            « La grande coalition allemande un gouvernement d’austérité ... »

                            Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas, la dictature européenne est en route.


                            • jjwaDal jjwaDal 2 décembre 2013 13:52

                              Il faut toujours éviter d’accorder trop d’importance à des individus dont la vacuité de réflexion flirte dangereusement avec l’infini des mathématiciens. Le ver est dans le fruit de nos démocraties depuis l’origine de nos constitutions qui prévoyaient toutes un pilotage des nations par une élite non représentative du peuple. Aussi longtemps que la « bamboula » était permise par le jeu de contraintes externes (naturelles) la croissance économique permettait de faire profiter un peu tout le monde, occultant ce détail d’importance. Korten qui prétend que nous avons généré un niveau de complexité dépassant nos capacités a en partie raison : plus personne ne pilote vraiment nos économies car elles sont devenues largement inpilotables. Souter qui s’interroge sur la responsabilité du citoyen qui abandonne le champ de la réflexion politique et les bureaux de vote aussi. Le citoyen est responsable, le consommateur est responsable et il faut croire au père noel pour imaginer que les gens que nous portons au pouvoir sont là pour résoudre nos problèmes collectifs et croire à l’ile aux enfants pour imaginer même qu’ils ont jamais eu la capacité de le faire et encore moins l’intention. Une dérive évidente fut le Traité de Lisbonne pour invalider le rejet par le peuple du TCE. Mais les dérives ayant conduit à cet aveu sont visibles depuis longtemps. Qui a jamais crû un instant que le transfert des activités manufacturières en chine allait favoriser l’emploi chez nous ? Une classe a bien pris des décisions désastreuses pour nous tous collectivement mais il n’y a rien eu en face. Le vote du Traité de Lisbonne après d’autres parjures et hautes trahisons aura contribué bien plus que les gesticulations imbéciles de quelques personnages à la perception par les gens que nous sommes le dos au mur avec ce choix entre deux partis qui pourraient fusionner sans choquer vraiment au vu des politiques mises en oeuvre.
                               Nous allons vers une forme de fascisme moderne (le style « Patriot Act ») qui aura beau jeu de critiquer les limites d’un Mélanchon ou d’un Le Pen pour éviter d’examiner ses propres béances. Nous avons porté des extrémistes au pouvoir depuis des décennies qui nous ont fourvoyé dans un modèle de développement insoutenable (on le sait depuis les années 50).
                              Le système est condamné à craquer de tous les côtés et entre la gangrène insidieuse au long cours et l’explosion sociale je paris d’expérience sur la première.
                              Nous allons vivre un « âge des ténèbres » avant de trouver une solution globale à nos problèmes (if any).


                              • Le printemps arrive Le printemps arrive 2 décembre 2013 20:05

                                Belle analyse à un détail près : nous sommes en train de vivre « l’âge des ténèbres ».
                                Nous devons passer un tunnel sombre et il ne faut pas retourner vers les lumières artificielles agitées derrière nous par le système financier.

                                Sortons de l’orbite tout tracé par les siècles dans lequel l’oligarchie financière veut nous maintenir.

                                Il faut faire un saut « quantique » pour changer les choses, le plus dur étant de se lancer et de lâcher-prise et d’aller vers un territoire encore inconnu.

                                Comment faire ? chercher à être autonome de ce système pour s’en passer (sans passer par le rapport de force physique), tant que trop de monde croira qu’il n’y a pas d’autres alternatives au système actuel, le système perdurera.

                                Petit à petit, cherchez à changer vos pensées, pour changer le monde.
                                On n’y arrive pas du jour au lendemain, et si vous n’essayez pas, vous n’allez pas y arriver.
                                Lâchez le frein : « ce n’est pas possible ! », appuyez sur l’accélérateur grâce aux moyens de communications actuels, convainquez autour de vous par votre enthousiasme. L’information existe et elle est encore accessible facilement par l’intermédiaire de votre clavier.

                                Ne vous complaisez pas dans le « c’est de la faute des autres », et soyez responsable, c’est à dire capable de réponses et sortez de la culpabilité.


                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 décembre 2013 05:26

                                Le printemps arrive,
                                Les solutions individuelles ne peuvent pas changer grand chose.
                                Que les citoyens ne s’organisent pas, c’est ce qui arrange le mieux le système.

                                Il faut se rassembler provisoirement pour sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, sur le modèle du Conseil National de la Résistance.

                                Se débarrasser de ce personnel politique, remettre en place la démocratie et les droits régaliens sur la monnaie etc.

                                C’est ce que propose l’ UPR avec son Programme de Libération Nationale


                              • pergolese 2 décembre 2013 14:14

                                La crise économique n’explique pas tout...

                                Il y a en réalité, un divorce profond entre le peuple et la classe politique dans son ensemble.

                                D’ailleurs il est à remarquer que le fronde concerne tous les sujets y compris ceux qui n’ont rien à voir avec l’économie. Que l’on songe au « mariage pour tous », la prostitution, les rythmes scolaires et j’en passe.

                                Et vous verrez lorsqu’on en viendra à la réforme du référendum prétendument « d’initiative populaire » (réforme déjà faite mais guère médiatisée), les gens se rendront compte à quel point les politiques se « foutent » du monde..Une véritable honte.


                                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 décembre 2013 05:35

                                  Pergolèse,
                                  Les sujets « de société » sont à peu près tout ce qui restent de pouvoirs aux Gouvernements.

                                  Les décisions se prennent à Bruxelles, il n’y a plus de politiques intérieures nationales possibles.

                                  C’est Viviane Reding, Vice Présidente de la Commission européenne, non élue, qui est venue l’expliquer aux députés français :

                                  «  Viviane Reding, »Il n’y a plus de politiques intérieures nationales..."

                                  Les sujets de société sont utilisés pour diviser les Français.
                                  Les débats sur l’identité, sur le mariage pour quelques uns, sur le racisme supposé des Français etc, sont montés en mayonnaise pour que les Français ne s’unissent pas contre les politiques menées et contre l’ UE et l’euro, et soient bien divisés.


                                • Batonche Africa Batonche Africa 2 décembre 2013 14:22

                                  Vive la France-Afrique, nos cultures sont commune, la colonisation a apporté des bienfaits à l’Afrique, ce fut une époque ou le Blanc et l’Africain s’échangeait le savoir et travaillait ensemble, je regrette que des fachos comme Marine ont en profité pour soumettre le peuple africain., vive la France humaniste de Jaurès, avec SOS racisme, il faut combattre le FN, l’Africain à sa place en France.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès