• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Eh oui, les moujiks aiment bien leur ours !

Eh oui, les moujiks aiment bien leur ours !

Ils nous le disent sur tous les tons, sur toutes les colonnes, sur toutes les machines à bruits, dans toutes les lucarnes à décerveler : le « dictateur » Poutine a été réélu dans un scrutin « entaché de nombreuses irrégularités ».

Ben voyons, pas comme chez nous, pas comme aux USA, ce champion du monde de la démocratie où un scrutin censitaire permet au candidat milliardaire ayant le moins de suffrages d’être le vainqueur ! Poutine, lui, a été élu par 75 % des électeurs avec une participation de 70 %. Ce qui est tout de même confortable mais n’a rien à voir avec un score « soviétique ». Eh oui, c’est comme ça, n’en déplaise aux « russophobes » forcenés. Les affreux moujiks aiment bien leur Ours !

Ne faisons pas d’angélisme. Poutine n’est pas le dictateur que la propagande voudrait nous faire croire, mais il mène son pays de façon pour le moins « autoritaire ». Mais n’oublions pas le progrès par rapport à l’URSS. La démocratie ne se construit pas en un jour. Et puis balayons devant notre porte, quelle image offre la « démocratie » qui donne le pouvoir à des Trump, à des Sarkozy, à des Berlusconi, à des Juncker et qui prétend l’imposer au monde à coups de bombes ?

Ce Poutine, élu pour la première fois en 2000, va alors prendre en main un pays en pleine désintégration, saccagé par des oligarques avides cornaquées par des officines occidentales, surtout yankees ou allemandes, leur déléguant des « experts » préconisant des thérapies ultralibérales. Résultat : une chute du PIB russe de près de la moitié entre 1990 à 1998, la paupérisation de la moitié de la population accrue par les privatisations et l’accaparement des richesses par une mafia. C’était la grande époque de la curée, du vol par les oligarques de toutes les richesses de ce pays de ce pays « dirigé » par l’ivrogne Elsine, pantin des Étasuniens. Richesses qu’ils vont ensuite planquer dans les paradis fiscaux et les affaires aux États-Unis ou en Europe où ils viennent vivre. Ce sont ceux-là que balaie Poutine.

Et pourtant systématiquement, dans les cercles de la bien-pensance atlantique, c’est haro sur la Russie. Son président est affublé de tous les défauts, considéré comme un infâme dictateur liberticide et sanguinaire. Et la Russie présentée comme un pays de brutes illettrées et alcooliques représentant une terrible menace pour l’Europe et le monde. Propagande bien relou…

Toutes les informations dont nous abreuvent les merdias à la solde des marchands de canon et de béton nous sont présentées, systématiquement, sous un angle antirusse. Que ce soit pour l’Ukraine, la Syrie, ou encore la situation économique de ce pays, ses rapports avec le monde.

Cette russophobie n’est pas nouvelle. Chez les Français, elle date évidemment de la pâtée prise par Napoléon. Pour les Anglais, elle vient de la rivalité impérialiste britannique de domination de l’Asie qui s’est heurtée à la puissance russe. Pour les Allemands elle vient de leur prétention « d’espace vital à l’Est » ayant sombré dans la terrible défaite hitlérienne. Quant aux Étasuniens, ils se sont retournés contre leur allié antinazi dès la guerre gagnée (surtout par les Russes !). Depuis, leur stratégie consiste à encercler le territoire russe par des bases militaires hostiles dans des pays à la remorque de l’Otan. Et leur politique tend à être toujours antagoniste de ce pays, à tenter de casser ses initiatives, à l’humilier et à tenter de le piller autant que faire se peut.

La russophobie étasunienne prend deux aspects : - une forme idéologique autour de la soi-disant défense de la démocratie et des droits de l’homme ; - une rivalité géopolitique car ils ne supportent pas que d’autres puissances osent contester leur « hégémonie » et font tout ce qui est en leur pouvoir pour faire passer la Russie pour une puissance hostile à l’Europe. Ce qu’elle n’est pas. Et nous, Européens veules, serviles et puants d’ingratitude, nous nous faisons les complices de toutes les forfaitures des États-Unis sous prétexte « qu’ils nous ont sauvés en 45 », oubliant que c’est l’URSS - c’est-à-dire les Russes - qui a le plus donné de vies pour délivrer le monde du monstre nazi…

Président bien réélu du plus vaste pays du monde, Vlad-le-terrible enrage les roquets antirusses par sa popularité. Pourquoi est-il populaire Poutine ? Parce qu’il a mis un terme à la désagrégation du pays et aux humiliations infligées à la Russie par l’extension de l’OTAN (trahissant les promesses faites à Gorbachev) ou à travers les bombardements de la Yougoslavie et l’occupation du Kosovo en 1999.

Les relations politiques vont se détériorer avec les « révolutions de couleur » fomentées par les États-Unis en Géorgie et en Ukraine avec velléités d’intégrer ces marches de la Russie dans l’Otan.

L’encerclement militaire de la Russie par les forces belliqueuses de l’Otan justifie les réactions de Poutine, tant en Crimée qu’en Ukraine. S’ensuivent les attaques économiques contre la Russie à travers la baisse du prix du pétrole orchestrée par l’Arabie saoudite et les États-Unis et les sanctions économiques. Celles-ci s’avèrent contre-productives tant pour la Russie que pour l’Europe. Mais pas trop pour le principal fauteur de troubles, les États-Unis…

Ces sanctions sont une faute géopolitique grave, car elles rejettent la Russie vers l’Asie et principalement vers la Chine. L’effet d’éviction du marché russe pour les entreprises européennes sera durable. Or, le peuple russe est un grand peuple européen. La Russie est un acteur majeur de la politique européenne depuis la fin du XVIIIe siècle. C’est méconnaître le rôle que peut jouer le sentiment de l’humiliation ou de la dignité blessée dans l’Histoire des peuples.

Pourtant, la Russie est évidemment européenne. De Gaulle ne parlait-il pas de « l’Europe de l’Atlantique à l’Oural » ? Elle est européenne par la géographie, par la population, par la (les) religion(s), par la civilisation, par l’histoire. Que représentent les Étasuniens, « passés directement de la barbarie à la décadence en oubliant la civilisation », par rapport à cette grande nation qui a donné au monde – n’en déplaise au président Macron qui a snobé les auteurs russes au Salon du livre de Paris - les écrivains Pouchkine, Tolstoï, Dostoïevski, mais aussi les musiciens Borodine, Rimski-Korsakov, Moussorgski, Rachmaninov, Tchaïkovski, mais encore Mendeleïev, génie de la physique qui a réalisé la classification des éléments de la nature, etc., etc. et - cerise sur le vatrouchka – le pays qui a envoyé le premier homme dans l’espace et le seul actuellement capable d’amener et de ramener des cosmonautes dans la station orbitale internationale !

En fait, nous leur en voulons d’être ce que nous ne sommes plus : un pays fier, conscient de sa force. Un pays qui croit encore à l’instruction, au savoir, en ses institutions. Qui croit en son destin quand nous confions le nôtre aux cours de la Bourse et aux banquiers de Wall Street, de Francfort et de la City.

 

Photo X - Droits réservés

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

115 réactions à cet article    


  • nono le simplet nono le simplet 20 mars 11:23

    la moujik adoucit les morses, pas les ours ...


    • JC_Lavau JC_Lavau 20 mars 11:43

      @nono le simplet. Désolante, cette vieille blague.

      Mouj, c’est un homme mâle.
      Moujik, un petit homme mâle. Petit au sens de la position sociale, en bas.
      « Moï mouj fransouz » : mon mari est français.

    • nono le simplet nono le simplet 20 mars 14:41

      @JC_Lavau
      une belle histoire du regretté Marcel Gotlib


    • L'enfoiré L’enfoiré 21 mars 10:11

      @nono le simplet

       Très bon. smiley

       Et oui, Nous sommes à la croisée de deux chemins : soit la démocratie à la mode Droits de l’Homme dans laquelle, en principe, les citoyens devraient être motivés pour exprimer leur envie de changer le monde, soit en autocratie, dans laquelle la population laisse la bride à un représentant comme en Russie ou comme en Chine.
       Tant que cela semble progresser dans le bon sens, tout peut marcher dans les deux versions.
       Tout dépend des personnalités des deux versions.
       Le paternalisme est une forme de laisser-aller très « relaxant » par rapport à un prise de responsabilité.
       Le metro-boulot-dodo rend la population un peu « zombie » et la politique ne les intéresse plus beaucoup pour s’y investir personnellement.
       Il est clair que Poutine, formé au KGB, qui agit en silence est bien plus intelligent qu’un Trump qui tweet en permanence selon ses humeurs.
       Le documentaire « Donald Trump est-il fou ? » passé sur notre antenne l’explique très bien.
       La Russie, la Chine mais aussi les États-Unis avec Trump peuvent virer dans une réelle démocrature, c’est aussi une autre vérité.
       Tant qu’on aime, tout va bien... 


    • skirlet 21 mars 14:23

      @JC_Lavau
      Correction : « mouj » = un homme mâle ou un époux. « Moujik » = « paysan » ou « mec ». Mais pas un petit. « frantsouz » se translittère comme ça.


    • Jean Roque Jean Roque 20 mars 11:31

      Le parti DA  à la création de laquelle Navalny participa il y a douze ans ans, fut financée par la National Endowment for Democracy, (NED). Une officine proche de la CIA, fondée en 1983, dont l’objectif déclaré est le renforcement et le progrès des institutions démocratiques à travers le monde.  En clair, une structure d’orientation neocon gocho-le-collabo, soutenue par le parti républicain comme par le parti démocrate, appuyée matériellement par de grandes multinationales (Coca-Cola, Goldman Sachs, Google, Microsoft…).


      • V_Parlier V_Parlier 20 mars 22:28

        @Jean Roque
        Le pire est qu’en France avec Hollande il n’y a même pas eu besoin de tout ça pour lancer la russophobie obsessionnelle. Hollande et sa bande ont été les pires dégénérés dangereux, incompétents et prétentieux au pouvoir en France depuis l’après guerre, et peu s’en sont rendu compte. (Sarkozy était une crapule sans scrupules mais il était moins fou. Il ne serait pas allé aussi loin). On reproche à la Russie d’être ce que nous étions, est-il écrit dans la conclusion. Et bien oui, c’est exactement ça : Les bobos détestent la Russie car ils détestent ce que nous étions. Ils détestent leur peuple et c’est pourquoi ils aiment ces « opposants russes démocrates numéro 1 » qui ont ce point commun avec eux : https://www.agoravox.tv/actualites/international/article/l-opposante-numero-1-de-poutine-76453 . La seule imperfection de l’article : Oublier Hollande dans la liste des tristes sires.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 mars 09:49

        @V_Parlier
        Les mauvaises relations entre les USA et la Russie remontent au début du 20e siècle, à un certain Mackinder, repris par la suite par Bzrezinski, Conseiller de la Maison Blanche.


        Si la Russie s’allie à l’ Europe, c’est un danger mortel pour les USA, car cela constituerait l’ensemble économique le plus puissant du monde, qui mettrait les USA dans les choux... Toute la stratégie des USA (et de l’ OTAN), a été de verrouiller tout ce qui peut permettre cette alliance mortelle.

        L’Ukraine est ce verrou purulent entre l’ Est et l’ Ouest qui empêche toute alliance.
        Que ce soit les pays européens qui paient la facture n’entre pas en ligne de compte...


        Le Grand Echiquier - Bzrezinski. 1997

        "(...) Mackinder au début du siècle avait tracé déjà ce que nous avions vu plus haut développé par Brzezinski, à savoir que « qui gouverne l’Europe de l’Est domine le heartland, qui gouverne le heartland domine l’île-monde, et qui gouverne l’île-monde domine le monde » (le heartland étant le coeur continental). L’Amérique suit donc cette voie pour parvenir au maintien de son rang."


      • Aristide Aristide 20 mars 11:35

        Je serai toujours étonné de cette clairvoyance assez remarquable qui arrive à faire passer la Russie pour un paradis plus du tout communiste.




        • xana 20 mars 11:43

          @Aristide
          Ce n’est pourtant pas difficile. Tu prends un billet et tu visites un peu le pays. Ca ouvre les yeux...


        • Aristide Aristide 20 mars 12:41

          @xana


          Fait et vacciné.


        • xana 20 mars 13:12

          @Aristide
          Fait ?
          Fallait peut-être aussi quitter ta console Nintendo des yeux et regarder par la fenêtre.
          Voyage à refaire.

          Moi j’y suis allé de temps de Brejnev. Je peux te dire qu’il y a du changement depuis...


        • Venceslas Venceslas 20 mars 20:42

          @xana
          Oh là ! Oui ! 


        • V_Parlier V_Parlier 20 mars 22:30

          @Venceslas
          Et même depuis les 10 dernières années !


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 mars 09:53

          @Aristide
          On ne sait pas encore qui fera partie de la future équipe, mais pour l’instant, Poutine est entouré de libéraux, pas de communistes !

          Sinon, vous pouvez lire un petit livre : « La Nouvelle Grande Russie » de Xavier Moreau, vous pourrez mesurer l’étendu de l’enfumage par nos médias presstitués...


        • L'enfoiré L’enfoiré 21 mars 12:40

          @Fifi Brind_acier bonjour,

           Et celui-ci de Nina Bachkatov, notre experte « Poutine : l’homme que l’Occident aime haïr »

           


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 mars 17:26

          @L’enfoiré
          Merci.


        • izarn izarn 21 mars 18:33

          @Aristide
          Vu votre score, vous sortez d’un hopital psychiatrique...
          Le genre anti communiste primaire des années 50...
          Hé oui le jour ou l’URSS a sorti une bombe A, puis H....
          Foutant par terre l’hégémonie mondiale US aprés Hiroshima...
          Les japonais hyper contents d’avoir été libéré, hein ?
          Bref le primaire néerdanthalien, l’Aristide tout juste sorti du néolithique.
          Race a préserver dans un musée. Dans un enclos, c’est plus sur, hein ?
          Non j’ai pas dis Auschwitz...Plus sympa, quand même !
          Dans un cirque, avec les singes...


        • Le Poilu Le Poilu 22 mars 09:58

          @Aristide
          Je serais toujours étonné par la non-voyance de ceux qui considèrent les russes comme des attardés démoniaques imbibés de vodka vivants toujours à l’âge de pierre soviétique...


        • aimable 20 mars 11:40

          l’occident ( les Américains et leurs valets ) n’aime pas que leur hégémonie sur la planète soit remise en question d’ ou ce haro sur le baudet par gesticulations et médias interposés


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 mars 10:22

            @aimable
            Et ce n’est que le début des cacas nerveux des néocons !
            Nos médias ne nous disent pas tout ....
            - La Russie et la Chine sont en train de couler le dollar.


            - Ils mettent en place « les Nouvelles routes de la soie » dans le monde entier.

            - Ils ont créé avec l’Iran (et plus si affinités) l’ OSC qui concurrence l’ OTAN...

            - La Russie dispose désormais d’armes de défenses qui devraient dissuader l’ OTAN de menacer inutilement la Russie par pays soumis interposés.

            Bref, nous assistons en direct à un moment historique, le passage d’un monde unipolaire à un monde multipolaire. Les soubresauts et couinements des Gouvernements occidentaux ne font que commencer... ! 

          • Emohtaryp Emohtaryp 21 mars 12:10

            @Fifi Brind_acier

            Rien que pour rigoler, remember !


            En attendant, Bismuth est sous les verrous, deuxième jour de garde à vue, j’espère qu’ils lui mettent des baffes, la lumière dans la tronche et des coups de bottin sur la tête sans oublier de lui faire bouffer des sandwichs laxatifs... smiley

          • Roberto 10 21 mars 12:23

            @Emohtaryp


            Pas sur qu’il ai besoin de laxatifs pour chier dans son froc !

          • Emohtaryp Emohtaryp 21 mars 12:29

            @Roberto 10

            pour chier dans son froc !

            Bien, alors on met le tout dans la cuvette des wc et on tire la chasse, enfin ! une merde de moins !..... smiley

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 mars 17:41

            @Emohtaryp
            Sarkozy a tellement bien réussi qu’une nouvelle crise financière se profile  !
            « L’effondrement mondial » par Egon Van Greyez.


            "Après 11 ans d’impression monétaire massive, le monde n’a pas connu de véritable croissance. Entre-temps, la dette mondiale a doublé pour atteindre 240 000 milliards $. (...) . Les banques centrales ont repoussé l’échéance en 2007-2009, mais cette fois-ci les problèmes sont décuplés et l’échec du système financier est inéluctable.

            Alan Greenspan, l’homme à l’origine du désordre actuel, estime qu’il y a deux bulles sur les marchés financiers : « nous avons une bulle boursière, et une bulle du marché obligataire ». Il aurait dû dire cela il y a 30 ans, lorsqu’il était président de la Fed. C’était le moment d’arrêter, et non de commencer. Mais le timing de Greenspan était tout aussi désastreux que celui des autres banquiers centraux.(...)

          • izarn izarn 21 mars 18:36

            @aimable
            L’occident c’est aussi la Russie, ducon...
            C’est la le problème pour les anglo-saxons !
             smiley


          • aimable 22 mars 13:26

            @izarn
            je m’incline devant un grand érudit  smiley


          • xana 20 mars 11:41

            Hélas, ces moujiks incultes ne comprendront jamais.

            Nous autre Occidentaux développés, nous savons bien mieux qu’eux ce qu’il leur faudrait pour être heureux, mais ces rustres n’en veulent pas. Ils n’en font qu’à leur tête.

            Pourtant on avait bien réussi à leur mettre un peu partout des MacDonald’s pendant les glorieuses années 90, mais ces ingrats ne veulent pas reconnaître notre supériorité pourtant évidente.
            Et en plus ils ont la prétention de se défendre contre leur principal bienfaiteur, la nation indispensable qui dispense la démocratie et le bonheur partout sur Terre.

            Quel peuple d’ingrats ! Je crois qu’on devrait les vitrifier, ça leur apprendrait !


            • JC_Lavau JC_Lavau 20 mars 11:45

              @xana. Les femmes aussi ont voté.


            • xana 20 mars 13:25

              @JC_Lavau
              Oui, c’est une tradition en Russie, les femmes y votent aussi.
              Curieux qu’elles n’aient pas élu Xénia Sobchak, la Macronette locale.
              Sans doute les femmes Russes ont-elles plus de bon sens que les Françaises...


            • JC_Lavau JC_Lavau 20 mars 13:34

              @xana. Et elles ne sont certainement pas des moujy, a Jentchini.


            • V_Parlier V_Parlier 20 mars 22:33

              @xana
              Vous êtes dur envers Macron. Même lui ne mérite pas cette comparaison smiley
              (Et je crois qu’il lui est tout de même intellectuellement supérieur, bien qu’il ne soit pas forcément plus honnête et philantrope).


            • V_Parlier V_Parlier 20 mars 22:41

              @xana
              Il parait qu’aux élections à l’ambassade russe de Paris la furie télévisuelle Sobchak a atteint les 10%, son record mondial parmi les votes d’expatriés. Il y a certes contamination en territoire hautement infecté, mais tout de même une bonne résistance ! On notera aussi les 2-3 clampins qui faisaient pitié au coin de la rue près de l’ambassade le jour des élections. Une presque mamie qui portait une pancarte pour soutenir Navalny : Il n’y a qu’en France que c’est possible. (D’habitude il raccolait surtout les jeunes urbains).


            • quid damned quid damned 21 mars 10:01

              @JC_Lavau

              moujchini*, a jenchini
              mouji > maris
              moujichini > hommes

              Ok, je chipote, désolé


            • quid damned quid damned 21 mars 10:23

              @quid damned
              moujchini*


            • izarn izarn 21 mars 18:46

              @xana
              Oui, mais les occidentaux sont aussi russes....
              Et ces occidentaux dont tu parles sont sutout anglo-saxons...
              C’est quand meme de plus en plus limité vu les élections en Europe qu’on(les enculés) préfere oublier :
              En France, En Allemagne, en Italie...
              En clair les gros cons contre Poutine c’est qui ?
              Les enfoirés au bord de la ruine....
              Tu connais les noms...Fastoche.
              Les mecs élus par des crétins décérébrés, tu vois ?
              Fais gaffe, y mordent !
              Attends qu’il soient crevé avant d’approcher...
              T’inquiète, c’est dans pas longtemps....Déjà ils sentent le cadavre...
              Pas besoin de « novichok » (Arnaque : Aucune preuve de son existence)
               smiley


            • Jean Roque Jean Roque 20 mars 11:47

               

              La Russie est critiquée car elle est ce que l’Europe de l’Ouest était avant sa décadence, avant le gland remplacement et sa vassalisation aux féodaux mondialistes : forte et fière de sa civilisation, Alors briser le miroir qui nous montre tel que nous sommes, dégénérés et soumis.

               

              “Tant qu’une nation a la conviction de sa supériorité elle est féroce et respectée ; sitôt qu’elle la perd, elle s’humanise, et ne compte plus” Cioran

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès