• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ehud Olmert, criminel de guerre ?

Ehud Olmert, criminel de guerre ?

Alors qu’Israël continue de faire pleuvoir le feu et le sang sur Gaza et sur le Liban, la communauté internationale, paralysée par la protection inconditionnelle de l’Etat hébreu par les Etats-Unis, laisse mourir des centaines de civils sans sourciller.

liban_flagisra_l_palestineDepuis Saint-Pétersbourg et le sommet du G8, Jacques Chirac a exhorté dimanche le Liban à appliquer la résolution 1559 de l’ONU, qui appelle au désarmement et au démantèlement du Hezbollah. Fort bien. Mais alors, que n’exhorte-t-il Israël à appliquer les dizaines de résolutions qu’il bafoue depuis des années ?

Encore celles-ci ont-elles été votées, passant comme par miracle entre les mailles du filet de la scandaleuse protection américaine. La plupart du temps, Israël n’a même pas besoin de violer le droit international, ses alliés des Etats-Unis opposant leur véto à sa mise en cause. L’histoire bégaye en effet : le 5 octobre 2004, un projet de résolution présenté par l’Algérie exige la fin de l’intervention à Gaza de l’armée israélienne et le retrait de ses troupes. L’opération, olmert_bushbaptisée Jours de pénitence, tue plus de 80 Palestiniens en sept jours. La résolution est rejetée, les Etats-Unis y opposant leur véto. C’est alors la 27e fois qu’ils utilisent ce privilège pour bloquer une résolution concernant Israël et les territoires occupés. Massacrez en paix, l’oncle Sam vous couvre. Aujourd’hui, pour libérer un soldat enlevé, l’Etat hébreu attaque à nouveau Gaza et assassine des civils. La moitié des 85 morts à ce jour, femmes et enfants compris. Cette fois, Pluie d’été est le poétique nom donné à l’opération. Et le 13 juillet dernier, les Etats-Unis opposent encore leur véto à une résolution enjoignant Israël à stopper son offensive militaire à Gaza.

Et maintenant, le Libantsahal_attaque

Pour libérer deux autres soldats enlevés à leur tour, par le Hezbollah cette fois, c’est au tour du Liban de devenir la cible d’une intervention militaire démesurée. Les bombardements pilonnent les infrastructures civiles : aéroport, port, usines, ponts... Dimanche, 19 civils ont été tués dans l’explosion d’un immeuble accueillant des réfugiés. Insupportable. En sept jours de l’opération, on dénombre 204 victimes, essentiellement civiles. Ehud Olmert pratique l’escalade, écrase le Liban sous les bombes, et ce sont aussi, par ricochets, les citoyens d’Israël qui en subissent les conséquences. Les 24 morts israéliens, dont 12 civils innocents, pèsent sur la OLMERT_CHIRACconscience du premier ministre de l’Etat hébreu. Face à ce terrifiant déchaînement de violence, tout ce que Jacques Chirac trouve à dire, c’est demander le démantèlement du Hezbollah ? Il est en cela cohérent avec la position de la chancelièreolmert_merkel allemande, Angela Merkel, que nous trouvions plus drôle quand elle montrait ses fesses : Nous réclamons d’abord que les soldats israéliens rentrent sains et saufs en Israël et que les attaques sur Israël cessent, et ensuite, naturellement, qu’Israël cesse son opération militaire. Autrement dit, tant que les soldats enlevés ne sont pas revenus, Israël peut continuer à assassiner des civils. Le communiqué du G8 ne dit pas autre chose, qui fait porter sur le Hezbollah l’entière responsabilité de l’embrasement : il juge que seuls la libération des soldats de Tsahal et l’arrêt des tirs de roquettes peuvent créer les conditions d’une cessation de la violence.

C’est encore plus clair avec cette phrase : Ces éléments extrémistes et ceux qui les soutiennent ne peuvent être autorisés à plonger le Proche-Orient dans le chaos. Et Israël ? Les Etats-Unis ont imposé qu’il soit précisé son droit de se défendre. Lui fera-t-on le reproche d’une réaction liban_a_roport_bombard_disproportionnée ?
Pensez-vous ! Tout juste lui recommande-t-on de peser les conséquences stratégiques et humanitaires de ses actes. Eh bien non, Messieurs, se défendre n’est pas se venger sur les populations civiles. Pas question de réclamer un cessez-le-feu immédiat, la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, s’y étant personnellement opposée. Que continue la litanie des morts. Chirac tient quand même à garantir au peuple libanais la solidarité de la France, et il a ainsi dépêché son Galouzeau sur place, pour superviser l’évacuation des Français vivant au Liban. Il serait plus crédible en condamnant un tant soit peu Israël.

Est-ce le Hezbollah qui les menace ? Tous les pays occidentaux organisent du reste le départ de leurs ressortissants. Pour qu’il échappent à la boucherie. Mais personne pour demander à Israël de stopper ses frappes aveugles. Qui vont poursuivre de plus belle, à en croire une dépêche AFP qui indique : Une source gouvernementale israélienne a d’ailleurs affirmé qu’Israël pourrait intensifier ces attaques dans les prochains jours, conscient que Washington ne pourra pas résister indéfiniment aux appels de la communauté internationale à un cessez-le-feu.

j_r_me_rivi_reDonc, dépêchons-nous de tout détruire et d’accumuler le maximum de victimes avant d’être contraints de stopper l’attaque. Les bornes sont tranquillement dépassées chez nous par le député UMP et CNI des Alpes-maritimes, Jérôme Rivière, auteur sur son blog d’un article où figure cette phrase terrible : Les terroristes qui frappent Israël se sont exposés, et ont exposé les populations qui les hébergent ou qui les subissent, à de légitimes représailles.

liban_explosionLégitimes représailles, les 85 Palestiniens et les 162 Libanais morts dans l’aventure ?
Rivière l’exprime à sa façon, obscène et brute de décoffrage - n’hésitez pas à cliquer sur le lien pour lui signifierolmert_applaudit ce que vous pensez de sa position ! -, mais la paralysie de la diplomatie internationale l’atteste, malgré les condamnations de la Suisse, dépositaire des conventions de Genève qui fixent les règles des conflits armés, et du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU : pas question de "moufter", pas touche à Israël ! Ehud Olmert peut bien faire tout ce qu’il veut. Y compris se conduire en criminel de guerre.
La mémoire des victimes de l’Holocauste rend plus indécente encore l’attitude de l’Etat d’Israël. Regarde Ehud, comme ils te font tous des mamours... Un seul mot : bravo !

Lire aussi à ce sujet le texte signé Willy Beauvallet sur le site de l’Union juive française pour la paix, Le Liban, une nouvelle Palestine.


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (347 votes)




Réagissez à l'article

311 réactions à cet article    


  • Marsupilami Marsupilami 18 juillet 2006 13:01

    Bon papier, si ce n’est l’inutile, déplacée et racoleuse allusion aux fesses d’Angela Merkel.

    C’est sûr que le gouvernement israêlien a complètement pété les plombs et que sa réaction aux provocations criminelles des terroristes islamistes du Hezbollah est totalement disproportionnée et criminelle. L’armée israëlienne n’avait pas besoin de détruire les infrastructures économiques du Liban pour écrabouiller les terroristes chiites. Pas plus qu’elle n’avait besoin de faire de même dans la bande de Gaza, d’ailleurs.

    On se demande ce qui motive une telle fureur aveugle et meurtrière. Certainement pas les deux soldats enlevés, puisque d’après un ancien haut responsable de Tsahal interviewé dans Courrier international, cette intervention était dans les tiroirs depuis longue date.

    La volonté de montrer qui est le plus fort ? Sans doute. Mais aussi, peut-être, la connaissance par le Shin Beth d’une offensive majeure ourdie par la Syrie et l’Irans qui a incité les israëliens à mener une guerre préventive-éclair ? Qui sait ?

    En tout cas, les israëliens dépassent toutes les bornes. Et rien ni personne ne pourra les arrêter.


    • Johan Johan 18 juillet 2006 13:20

      A Marsu,

      Je me range a ton opinion.

      C’est completement sterile. Attaquer des cibles economiques ne fera qu’aggraver la haine de la population et les armees de deseperes qui sont la chair a canon des terroristes.

      Le probleme c’est le tir de missiles de longue portee. Les Etats voisins doivent a un moment donne se montrer responsables de ce qui se passe chez eux (exactement comme Israel doit se montrer responsable des delires des colons d’ailleurs).

      A mon avis il fallait continuer la politique unilaterale entamee par Sharon. C’est pas tres classe, mais au moins on avance.

      Olmert a pete un boulon, peut etre l’avait il prevu. De la a imaginer qu’il a mis Sharon dans le coma expres il y a un pas dur a franchir.

      Au G8 le micro laisse ouvert de Bush a laisse passer des infos. Il veut impliquer la Syrie dans le demantelement du Hesbollah. C’est pas gagne. Il etait evident que la Syrie n’allait pas laisser le Liban sans un joli chaos.

      Donc retrait, Etat palestinien, aide materielle et technique, on prend soin des peuples et ca s’apaise avec le temps. Mais les groupes armes et les marchands d’arme vont pas laisser tuer la poule aux oeufs d’or si facilement. Ca ne sera pas si simple.

      Mais apres tout parmi nos meilleurs allies d’aujourd’hui on compte l’Allemagne. Qui l’eut cru ?


    • claude 18 juillet 2006 13:34

      pour cette fois je suis d’accord avec marsupilami

      le génocide des juifs durant la seconde guerre mondiale trouve largement son contre point dans le génocide des palestiniens organisé par l’état d’Israël ;

      toutefois tout le peuple juif n’approuve pas la politique de ses dirigeants il faut le rappeler et ne pas faire d’amalgames ni de raccourcis trop rapides ;

      trop de familles juives sont endeuillées par la perte d’un fils et tout comme tout le peuple allemand ne validait pas la politique hitlérienne mais était muselée par la peur, beaucoup de juifs ne sont pas sionistes à tout crin.

      mais comme le souligne un internaute les marchands d’armes ne laisseront se perdre aucune occasion de vendre


    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 18 juillet 2006 13:38

      Autant - vous l’avez lu - je suis contre la politique d’Israël, autant je me dois de relever que le mot « génocide », que vous utilisez à propos des Palestiniens, est impropre. Israël n’extermine pas les Palestiniens. Mais les opprime, ça, c’est clair.


    • daniel milan 18 juillet 2006 13:55

      Si si, il y a des moyens pour stopper le terrorisme sioniste, que vous soutenez par ailleurs sur d’autres fils !


    • Marsupilami Marsupilami 18 juillet 2006 14:22

      @ Milan : je n’ai jamais soutenu nulle part le sionisme. Je me positionne clairement contre les islamistes en général, et les nazislamistes comme toi, en particulier. Je n’ai aucune sympathie pour le sionisme, bien au contraire, point barre.

      @ Tous Yen a marre de répéter tout le temps la même chose à propos du « génocide palestinien », qui n’est que de la propagande islamiste. Mais bon, je recommence :

      Lors de la création d’Israël en 1948, le total de la population palestinienne était estimé à 1.800.000 personnes.

      Selon un recensement de 2001, le nombre total de palestiniens était estimé à plus de 9.000.000, dont environ 3.700.000 vivant à Gaza et en Cisjordanie, ce qui signifie que la population palestinienne a été multipliée par 5 depuis 1948.

      C’est donc un grossier mensonge que de parler de « génocide palestinien ».


    • claude 18 juillet 2006 15:21

      c’est un génocide larvé


    • Barnabe 19 juillet 2006 04:21

      Marsupilami pose la question « pourquoi cette offensive disproportionnée ? » et cherche une menace précise de la Syrie et l’Iran.

      Ne faut-il pas plutôt rapprocher les bombardements actuels du Liban de ce que Peretz se vante depuis des mois déjà d’être prêt à réprimer la montée en puissance de l’Iran et la Russie (qui appuient le Hamas) dans la région ? Comment ne pas non plus faire le lien avec l’insistance US que l’Iran fournisse une réponse rapide aux négociations sur le nucléaire iranien ? Quelquechose était clairement dans l’air depuis l’élection du Hamas en Palestine.

      Si on replace cette escalade, décidée par Israel (qui n’a pu agir sans l’accord des USA) dans son contexte alors il semble plus probable qu’il s’agit d’un plan préparé depuis des mois et déclenché un peu en avance.

      A votre sagacité, quelques questions complémentaires :

      Pourquoi déclencher le plan Peretz maintenant ? Pour masquer la déculotée que s’est prise Tsahal le jour même en allant chercher en vain ses deux soldats au Liban ? Pour profiter de l’enlèvement de soldats comme justification qui fera pleurer dans les chaumières des électeurs US ? Pour faire passer les luttes d’influence dans la région en opérations humanitaires ? Parce que Israel est face à des problèmes qui le dépassent et que le pouvoir applique des méthodes d’une époque où le rapport de force était différent ? Parce que le Hezbollah a mis le doigt sur un point sensible en se portant SEUL solidaire des palestiniens ? Parce que les néo-conservateurs américains s’embourbent et cherchent une solution de fuite en avant, fous de rage face à des iraniens et de russes beaucoup plus faibles mais maîtres de l’échiquier ? Parce que le Liban et le point d’accord entre européens et américains dans leurs stratégies d’influence ?

      Quelle suite à ce plan ? Doit-on vraiment croire les propos des militaires israeliens d’une guerre de quelques semaines quand on constate leur mauvaise foi et leur folie en tuant et emprisonnant des civils depuis des années ? Comment croire qu’une force d’interposition « neutre » mise en place par les européens et les américains ne ferait pas le jeu d’Israel et renforcerait le chaos ? L’étape prochaine est-elle la Syrie ? Le but est-il d’attaquer l’Iran sur deux fronts (Iraq et Syrie) ? Doit on s’attendre, dans une logique d’usage de force disproportionnée, à des frappes nucléaires sur l’Iran ?

      Par dessus tout, comment les israéliens peuvent ils espérer la paix sans s’opposer avec acharnement à ces crimes disproportionnés de leurs dirigeants ? Quelle légitimité a une nation batie sur l’oppression coloniale ? Quels autres fondements trouver pour produire une nation viable et légitime devant l’humanité ? Le rêve israelien de mettre dans les pays voisins des régimes conciliants, quitte à les aider pour les sales besognes (par exemple aider Abbas à se débarasser du Hamas élu) est-il réaliste ? Les différentiel de force entre Israel et ses voisins peut-il perdurer ? Y a-t-il alors d’autre solution qu’une paix symétrique ? La collaboration passive des israeliens ne risque-t-elle pas d’entraîner à long terme l’effondrement d’Israel dans un bain de sang régional (qui, ironie de l’Histoire, ne serait pas sans rappeler l’effondrement de l’Allemagne nazie) ? Encore une fois qui tirerait bénéfice d’une telle destruction ?


    • wesson wesson 19 juillet 2006 10:53

      Bonjour,

      « On se demande ce qui motive une telle fureur aveugle et meurtrière. [...] La volonté de montrer qui est le plus fort ? »

      Et bien pas vraiment. Comment penser qu’une opération militaire de cette envergure n’ai été décidée que suite à l’enlèvement de 2 soldats ? Il est clair que tout ceci était préparé bien longtemps à l’avance, il ne manquait plus que le prétexte.

      Alors c’est quoi le plan ?

      Israël sait que son peuple est en voie d’extinction, et que à moins d’un exode massif des populations Arabes, ils vont se retrouver dans quelques années dans une position ultra-minoritaire intenable, que même leur écrasante supériorité militaire ne pourra améliorer.

      La stratégie est très claire : réunir toutes les conditions pour pouvoir procéder une inversion du rapport démographique - et cela à n’importe quel prix : une guerre de plus, des déportations, semer la terreur dans toute la région.

      Pour cela il convient de détruire toute chance de gouvernement viable et tolérer les arabes à la rigueur dans des petits banthoustan éparpillés. Le tout gouverné soit pas des affreux avec qui Israël ne se sentira pas obligé de négocier, ou par un gouvernement fantoche.

      C’est une stratégie qui a été imaginée il y a longtemps déjà, mais jamais mise en oeuvre tant les chances qu’elle fonctionne sont ténues. C’est ce même type de stratégie qui a conduit à l’invasion puis l’occupation de l’Irak par les Etats Unis, avec le résultat que l’on sait - une guerre civile.

      Le Hezbollah est bien entendu montré du doigt, sans jamais se demander pour quelle raison il gouverne. Peut-être parce que en plus de lancer des roquettes sur Israël il s’occupe aussi du social, ouvre des créches, des dispensaires, des écoles et que ce sont les seuls à le faire vraiment ... Peut-être aussi est-ce la même raison qui a amené le Hamas en Palestine, par une élection incontestablement démocratique.

      En ajoutant à cela que la Syrie et l’Iran ont mobilisé leur troupes en prévision d’une extension du conflit, on ne sait pas ou cela va s’arrêter.

      Rien ni personne ne pourra arrêter Israël ? Bien sûr que si. Il suffit d’un peu de courage politique et de ne pas aligner sa position sur celle des Etats Unis. Mais en France, cela fait bien longtemps que nous avons au gouvernement que des hommes politiques, et pas d’homme d’état.


    • Françoise 19 juillet 2006 12:07

      par wesson (IP:xxx.x56.208.171) le 19 juillet 2006 à 10H53 — « Le Hezbollah est bien entendu montré du doigt, sans jamais se demander pour quelle raison il gouverne. Peut-être parce que en plus de lancer des roquettes sur Israël il s’occupe aussi du social, ouvre des créches, des dispensaires, des écoles et que ce sont les seuls à le faire vraiment ... Peut-être aussi est-ce la même raison qui a amené le Hamas en Palestine, par une élection incontestablement démocratique. »

      ah bon et c’est quoi exactement ce « hezbollah » qui se substitue aux autorités représentatives de son pays ? Une ONG financée par des mécenes ? Lèverait ils des impots révolutionnaires pour ouvrir des crèches et des écoles ? Ne vous êtes vous pas demandé d’où venaient leurs moyens financiers et leur armement ?


    • Serpico Serpico 19 juillet 2006 21:58

      C’est vraiment attendrissant : il y a toujours de bons élèves pour faire le distingo génocide-oppression.

      On attendra que ça finisse, alors.


    • Pascale Lagahe Pascale Lagahe 18 juillet 2006 13:03

      Tiens je vois que l’équipe d’Agoravox a fait le choix de l’inscription pour les commentaires. Pour revenir à votre article Monsieur Bonnet, je voudrais l’enrichir d’un témoignage plein de sagesse, celui d’un ancien soldat de tsahal « Pendant 20 ans j’ai été soldat, et je peux vous dire que la violence n’a jamais rien donné. Ce qu’il faut faire maintenant c’est s’assoir et discuter. »


      • daniel milan 18 juillet 2006 13:12

        Olmer n’est que l’un des nombreux criminels de guerre sionistes. Des criminels soutenus de fait, ou par des déclarations de nombreux politiques français aux ordres !


        • romG romG 18 juillet 2006 13:25

          Le Marsu a malheureusement raison : rien ne pourra les arrêter. Le déroulement des opérations est par ailleurs trop bien cadencé pour qu’il s’agisse uniquement d’une opération de sauvetage. A croire que l’exemple du patron américain aura servi de modèle ...

          Il ne nous reste plus qu’à enregistrer les exactions, à récolter les preuves de l’infâmie et à exiger de nos gouvernants qu’ils agissent selon les lois du droit international, qu’ils portent plainte et exigent la mise en place d’un tribual international devant lequel seront traduits tous les responsables de ce bain de sang, de ce crime contre l’Humanité perpétré dans une impunité qui ne peut être que temporaire.

          Ne pas le faire serait donner raison à tous les terroristes du monde, et aussi aux états opresseurs.


          • claude 18 juillet 2006 13:41

            justement dit et peut être qu’il y aurait moins de terrorisme s’il y avait moins d’états oppresseurs.

            si une pétition contre l’attitude inqualifiable de l’état d’israël était diligentée je la signerais sans hésitation mais ce serait sans illusion aucune, d’autant plus que cet état n’existe qu’en référence à un écrit prétendu droit religieux à la possession du sol, droit religieux que je ne reconnais pas...

            par ailleurs quand bien même cela aurait était vrai, cette subtile mise en coupe de l’état libanais ne trouve aucune justification religieuse.


          • alberto alberto 18 juillet 2006 13:52

            Je suis bien d’accord avec la plupart des commentaires regrettant le manque de réaction de la communauté internationale.

            Une nouvelle guerre de cent ans est (hélas) en cours...

            Mais une remarque : voilà bien un point commun entre les Républicains et les Démocrates américains, leur indéfectible soutien à Israël quelque soit l’attitude répressive de ce dernier vis à vis des populations civiles alentour qui ne font que subir.


            • simplet simplet 18 juillet 2006 13:56

              on voit bien la non volonté du gouvernement israelien à rechercher une solution de paix durable...

              le rappatriement des colons et la construction de « leur mur de berlin » ne m’a laisser entrevoir aucun progrès diplomatique.. simplement on reprend nos colons chez nous, on se sépare des palestiniens, et ensuite au moindre problème on bombarde comme des malades et on blaisse plus les notres...

              ils en ont autant à fouttre du sort de leurs soldats que bush s’interressait réellement au peuple irakien...

              le principal soucis reste les peuple libanais, palestinien et israelien aussi...eux sont les victimes muettes de ce conflit qui ne donne aucun signe qu’un jour il s’arrêtera  !

              et ce n’est sans doute pas avec des fans d’armement et de guerre préventive que çà va s’améliorer...

              un ami à moi travaille dans une entreprise française qui vend des composants de puissance, son premier client est : l’armée israélienne... recemment il m’expliquait que jamais ils n’avaient eu autant de commandes de l’armée israelienne que ces 4 derniers mois...

              hasard du planing sans doute ????


              • Jesrad 18 juillet 2006 14:12

                Après le retrait de la Syrie du Liban et l’élection du Hamas, ils ne pouvaient que se préparer à plus d’opérations militaires. Israël est un pays en guerre quasi-perpétuelle, après tout, c’est triste à dire mais c’est normal pour eux d’avoir des plans d’invasion de chacun des pays voisins tenus à jour. Ce qui me navre c’est qu’ils se soient résignés à « faire péter » la situation. Il n’en sortira rien de bon, et de chaque côté de ces frontières les civils le savent. Quand on voit les témoignages et les reportages au Liban, en Israel, en Palestine et même en Syrie, ce qui me choque, c’est à quel point tous ces gens sont proches, et pourtant si inconciliables.


              • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 19 juillet 2006 09:25

                Je ne sais où poster cette réponse, alors je le fais ici, concernant ceux qui mentionnent la charte du Hamas et sa volonté de détruire Israël : n’oubliez pas qu’avant les événements en cours, le Hamas avait pris le chemin de la reconnaissance implicite de l’Etat hébreu. Les choses allaient dans le bon sens. Il fallait laisser encore un peu de temps.


              • Françoise 19 juillet 2006 11:24

                soyons sérieux, ils l’ont fait après avoir déclaré la guerre en enlevant un soldat Israëlien et uniquement pour ajouter à la confusion comprenant qu’Israël le considérait comme un acte de guerre et non comme un acte de délinquence d’un état voyou


              • daniel milan 19 juillet 2006 11:47

                Arrêter un tueur de Tsahal, ça doit être pour vous, un crime contre l’humanité et justifier la mise à feu et à sang d’un état souverain et légitime, qu’est le Liban, (à la différence d’Israël).


              • Serpico Serpico 19 juillet 2006 22:06

                On s’étrangle à l’idée qu’israel puisse être rayé de la carte mais on bouge à peine quand tout le moyen orient est refait par les US.

                On est si bien conditionnés qu’on sursaute à la moindre menace contre israel.

                Pourtant l’Irak est en train d’être rayé de la carte. Bientôt on aura deux ou trois Etats satellites des USA.

                Cela provoque beaucoup moins d’urticaire.

                Mais qui a parlé de rayer israel ? même les mouvements extrémistes exigent l’application des résolutions de l’ONU. Seule la propagande israelo-US et le chantage permanent à l’antisémitisme déforment les propos de tel ou tel.

                Même Ahmadinejad n’a jamais dit qu’il fallait rayer israel de la carte.

                Hé non.


              • Senatus populusque (Courouve) Courouve 19 juillet 2006 22:11

                L’erreur historique qu’était la création d’Israël commence à se révéler intenable.

                On a bien mis fin à l’Autriche-Hongrie. On mettra un jour fin à cette théocratie raciste qu’est Israël.


              • activista/// Activista 18 juillet 2006 14:02

                Ce que la plupart des médias omettent de signaler est que les deux soldats Israéliens furent « enlevés » sur le territoire Libanais. (à AITA AL-CHAAB (1)) Quand des soldats d’une nation se font intercepter sur le territoire d’une autre il ne s’agit pas d’ « enlèvement » mais d’une action légitime de l’état dont l’intégrité territoriale est violée, le terme dans ce cas est « capture »...

                D’un coup d’auto-censure magique l’agresseur devient l’agressé....

                « Que de chemin parcouru depuis la publication en 2003 qui fit grand bruit ici et scandale là-bas, des résultats d’une vaste enquête d’opinion réalisée auprès de la population européenne (3) . A la question « Quel est selon vous le pays qui représente la menace la plus sérieuse pour la paix dans le monde ? », les européens avaient très majoritairement (59%) répondu Israël. L’Iran, la Corée et les Etats-Unis arrivant tous trois en deuxième position. La publication des résultats provoqua l’ire de Tel-Aviv qui alla jusqu’à accuser l’Europe d’antisémitisme récurent. Que le racisme existe en Europe est une réalité indéniable et tout doit être fait pour en venir à bout. Mais que toute critique envers la politique d’un Etat souverain soit balayée d’une accusation d’antisémitisme est un stratagème douteux qui ne trompe plus personne. A la suite de ce fâcheux sondage la décision fut prise par le gouvernement d’Ariel Sharon de partir à la re-conquête de l’opinion occidentale. Des contrats furent signés avec différentes agences de communications privées en Europe comme aux USA (Groupe Publicis, Luntz Research Companies). Empruntant les méthodes des militants pour la paix, de nombreux bureaux de lobbying seront ouverts ou renforcés dans les capitales européennes et particulièrement à Bruxelles. ... Aujourd’hui plus que jamais la population Palestinienne qui est emmurée, assiégée, bombardée, privée de ses droits élémentaires autant que d’eau, d’électricité, de dignité ou de perspective d’avenir a besoin de notre mobilisation. De même que les nombreux Israéliens qui refusent cette logique de surenchère militariste et ségrégationniste. Nous nous devons d’apporter un soutient sans équivoque aux uns comme aux autres car l’actualité démontre que les Européens sondés en 2003 ne s’étaient pas trompés : c’est bien là et toujours là que se joue l’avenir de la paix dans le monde. »(2)

                (1)http://www.swissinfo.org/fre/international/agences/detail/Soldats_israelien s_enleves_au_Liban_offensive_de_l_Etat_hebreu.html?siteSect=143&sid=6888417&cKey=1152708676000

                (1)http://fr.news.yahoo.com/12072006/202/liban-le-hezbollah-capture-deux-soldats-israeliens-sept-autres-tues.html

                (1)http://www.voltairenet.org/article142056.html

                (2) Extrait de « Droit dans le mur ! » : http://lafourmirouge.blogspot.com/2006/07/droit-dans-le-mur.html


                • romG romG 18 juillet 2006 14:34

                  Précision utile en effet, sauf que ce n’est pas l’état libanais qui retient les soldats mais le Hezbollah. Après, qu’ils soient qualifiés de résistants (« activistes ») ou terroristes est un autre problème. Toujours est-il que cela fait partie des risques du métier et que la meilleure solution pour les récupérer s’appelle la diplomatie.

                  Par ailleurs, cette attaque a aussi fait des morts (8 du côté israëlien, combien côté libanais ?).

                  Cordialement.


                • Emile Red Emile Red 18 juillet 2006 15:10

                  Sauf que le Liban depuis la dernière guerre n’a quasiment plus d’armée et se repose entièrement sur le Hezbollah, la ruine de l’état Libannais est si forte que même une partie des services publics (écoles, hosto...) sont pris en charge par le Hezbollah.

                  D’autre part, n’oublions pas que le Hezbollah est un parti qui détient 3 sièges de ministres (dont 2 par des assimilés), et que depuis les dernières élections il cherche à faire peau neuve en rangeant le terrorisme aux oubliettes.

                  On ne peut pas croire qu’Olmert mène cette guerre sans d’autre raison que les otages, et l’attitude des USA semble en dire plus long, en effet aujourd’hui la seule porte de sortie d’Irak hors de l’égémonie américaine (ormis l’ennemi Iranien), reste la Syrie et le Liban, de là à voir les causes plus profondes de cet acharnement sanguinaire contre le Liban, peu de temps après la campagne politique anti-Syrienne...


                • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 18 juillet 2006 16:17

                  En fait 24 côté israélien (dont 12 civils) et plus de 200 Libanais et 86 Palestiniens de Gaza.


                • romG romG 18 juillet 2006 16:53

                  J’évoquais le nombre de mort de l’action Israëlienne au Sud-Liban, à l’origine (?) de la flambée de violence. Mais merci pour cette précision sur le nombre de victimes monsieur Bonnet : il est significatif de la vision de la loi du Talion chère aux gouvernements successifs d’Israël.


                • Françoise 18 juillet 2006 17:50

                  par Emile Red (IP:xxx.x5.197.144) le 18 juillet 2006 à 15H10 - « Sauf que le Liban depuis la dernière guerre n’a quasiment plus d’armée et se repose entièrement sur le Hezbollah, la ruine de l’état Libannais est si forte que même une partie des services publics (écoles, hosto...) sont pris en charge par le Hezbollah. »

                  mais qu’est ce donc que ce « hezbollah », capable de « prendre en charge une partie des services publics (écoles, hosto...) » à la place de l’état Libanais ? Une ONG financée par des philantropes ?


                • Serpico Serpico 19 juillet 2006 22:24

                  Oui mais les media bien disciplinés reprennent gentiment les fables israeliennes. Tous parlent « d’enlèvement » pour faire croire à une incursion sur le territoire israelien. C’est d’une lâcheté largement permanente chez les media occidentaux tous bords politiques confondus.

                  C’est israel qui devrait s’excuser d’avoir violé le territoire Libanais. Les soldats capturés, par le Hezbollah ou par tartempion étaient en situation illégale.

                  Je ne vois pas pourquoi on se mettrait à couper les cheveux en quatre pour essayer de minimiser les saloperies israeliennes.


                • Internaute Internaute 18 juillet 2006 15:04

                  Bon article et bons commentaires. Pour expliquer la complaisance de nos politiciens envers les crimes de l’Israël je vous renvoie au Chapitre 8 du Protocole des Sages de Sions. Je ne rentrerai pas dans la discussion oiseuse sur la véracité de l’origine des Protocoles. La seule chose intéressante dans ce livre est le contenu qui reste, 100 ans aprés, d’une prophétique vérité.

                  L’adoubement de Sarkozy par le Consistoire Juif Américain avant qu’il décide de se lancer dans la campagne présidentielle nous montre que s’il gagne les élections, les libanais et les palestiniens recevront encore pendant longtemps notre compréhension la plus affligée et notre aide humanitaire.


                  • claude 18 juillet 2006 15:25

                    si tel est la réalité du programme occulte de monsieur sarkozy je ne voterai pas pour lui


                  • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 18 juillet 2006 16:06

                    Pas « les protocoles », pitié ! Je rappelle que ce sont des faux, c’est prouvé. Les citer revient à dire que l’on croit au « complot juif mondial » et ce genre de balivernes antisémites. On peut être contre la politique d’Israël et raison garder.


                  • Internaute Internaute 18 juillet 2006 21:12

                    Il n’y a rien qui ait été « prouvé » et les faits démontrent le contraire. De toute manière peu importe qui en est l’auteur. Ils ont autant d’influence sur la vie politique française que la Bible sur l’Eglise Catholique.

                    Le terme de complot fait un peu vieillot. Appelez cela comme vous le voulez. Mais pour votre information faites un tour sur les sites de l’AIPAC, de l’AZM, du JINSA, du Bnaï-Brith Canada, du CRIF etc et vous serez bien obligé de reconnaître qu’il existe une myriade d’organisations juives de par le monde et donc internationales par définition, dont l’unique objectif est la défense des intérêts juifs partout en tout temps et en tout lieu, quelque soit le coût pour les autres. SI maintenant vous croyez qu’elles sont toutes seules chacunes dans leur coin et sans communiquer, alors je ne peux plus rien pour vous.

                    Personnellement je pense qu’ils ont tout à fait raison et qu’au lieu de nous regarder le nombril en essayant de nous convaincre que cela n’existe pas nous ferions mieux de faire comme eux et de développer un réseau international d’organisations françaises chargées de défendre les intérêts français partout dans le monde.


                  • Robetducoin 18 juillet 2006 15:35

                    Une chose à signaler : les soldats israeliens « enlevés » se sont introduit dans le territoire libanais avant d’être attaqués par le Hizbollah ! Un détail important et poourtant indaudible dans la propagande ambiante. Conclusion : les soldats israeliens n’ont eu que ce qu’ils méritaient !


                    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 18 juillet 2006 16:01

                      Avez-vous des sources à ce sujet ? Seul, à ma connaissance, le Réseau Voltaire le dit. La version officielle dit que c’était en territoire israélien.


                    • daniel milan 18 juillet 2006 16:28

                      C’est ce que j’ai entendu aussi, entre des amas de propagande pro-terroriste sioniste !


                    • Robetducoin 18 juillet 2006 16:40

                      Les medias occidentaux sont des relais à peine dissimulés de la propagande grossière de l’état hébreux !


                    • activista/// Activista 18 juillet 2006 17:08

                      Au bas de mon commentaire attaché au présent article j’indique 3 sources dont voltaire.net effectivement :

                      http://www.swissinfo.org/fre/international/agences/detail/Soldats_israelien s_enleves_au_Liban_offensive_de_l_Etat_hebreu.html?siteSect=143&sid=6888417&cKey=1152708676000

                      (notez que la suisse est un des rares pays a « oser » condamner l’attitude d’Israël)

                      http://fr.news.yahoo.com/12072006/202/liban-le-hezbollah-capture-deux-soldats-israeliens-sept-autres-tues.html

                      (notez que yahoo opte pour le vocable qui s’impose :« capture »)

                      http://www.voltairenet.org/article142056.html

                      (leur envoyée spéciale est, selon moi, une source fiable)

                      bien à vous.


                    • Thucydide Thucydide 18 juillet 2006 15:41

                      Encore une chose essentielle, primordiale, qui n’est pas mentionnée par l’article : plus que le veto des Américains à l’ONU, c’est la manne financière de ces derniers qui pousse les dirigeants israéliens à toujours plus d’arrogance. Qu’on leur coupe les vivres, et on verra s’ils peuvent continuer à vivre en guerre perpétuelle avec leurs voisins, ou s’ils ne feront pas un peu plus de concessions que leur position actuelle, qui peut se résumer par « la vie d’un de nos soldats vaut celle d’environ quelques centaines de Palestiniens ». Et ne parlons même pas des Libanais, qui n’ont rien demandé à personne (à part quelques islamistes excités par des mollahs perses) et qui subissent les influences étrangères depuis qu’on a jeté dans leur poubelle tous les Palestiniens dont même les Jordaniens ne voulaient plus. Leur sort à eux n’émeut plus grand-monde dans la communauté internationale.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès