• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Elections européennes : Et si on faisait mentir les sondages ?

Elections européennes : Et si on faisait mentir les sondages ? 

Depuis plusieurs mois, les fabricants d’opinion nous préparent à un duel Macron-Le Pen dans ces prochaines élections européennes. Pourtant, rien n’est joué d’avance

 Quand on observe l’actuel mercato politique, on constate que le mouvement des transferts se fait surtout de la gauche vers la droite. Certes, la République en Marche – qui n’est pas, loin s’en faut, un parti de gauche - a débauché, aux dernières présidentielles, quelques Républicains notables. Mais il a encore plus recruté chez les sociaux-démocrates lors des législatives qui ont suivi. En rejoignant, voici quelques mois, le Rassemblement National, l’ex-Républicain Thierry Mariani a mis en lumière les dérives droitières de son parti d’origine, quoique celui-ci en dise.

Je ne sais trop si, en politique, les extrêmes se rejoignent, mais le ralliement, vendredi dernier, d’Andréa Kotarac au parti de Marine Le Pen pourrait le laisser penser. Car ce transfuge était jusqu’à présent élu de la France Insoumise au conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes. Croit-il sincèrement à ce qu’il dit en déclarant que « seul le Rassemblement National est capable de barrer la route à Macron aux élections européennes  » ? Je l’espère pour lui mais c’est néanmoins une grosse bêtise.

Son argument sonne faux pour au moins deux raisons. D’abord nous sommes présentement dans une configuration européenne, pas à un deuxième tour des élections présidentielles. Je veux bien admettre que Macron soit pour lui l’adversaire absolu, mais ce n’est pas une vague bleu-marine au parlement européen qui va changer la donne en France – car c’est de cela qu’il s’agit – pour au moins les trois prochaines années. Tout au plus, cela donnera du grain à moudre à l’opinion publique et redorera le blason lepéniste, plutôt terni depuis deux ans. Ensuite, et quoiqu’en aient décidé les instituts de sondages, le débat électoral n’est pas résumé par l’affrontement La République en Marche/ le Rassemblement National. Ce sont seulement les deux formations politiques majoritaires de ce moment européen et elles se partagent au mieux 50% des intentions de vote. Quid de l’autre moitié des suffrages à venir ?

Entre les progressistes version Macron et les nationaux-souverainistes version Le Pen, il y a d’autres alternatives, tant à gauche qu’à droite, parmi les 34 listes qui composent le spectre français de ces élections européennes. Pourquoi, dans ce cas, ne pas oser miser sur un outsider ? Pourquoi, dans ce scrutin à un tour, ne pas affirmer sa préférence – ou sa différence – et donner sa voix à un candidat qui pourrait faire entendre un autre son de cloche à Bruxelles et à Strasbourg ? Car s’il y a beaucoup de propositions farfelues dans les nombreux programmes en lice, il y a aussi beaucoup de propositions intelligentes et pertinentes. A chacun de les repérer et de leur donner une chance d’influer, même bien modestement, sur la politique de l’Union Européenne. A chacun de secouer le joug médiatique qui acclimate les esprits à toujours moins de liberté, dans un parfait mépris de la diversité démocratique. Quel que soit l’avenir qui nous est réservé, nul ne pourra dire que les dés étaient pipés s’il n’use pas de sa liberté à juger dans cette élection. C’est notre responsabilité de citoyen qui est totalement engagée, dimanche.

 

 Jacques LUCCHESI

  


Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 21 mai 08:25

    Vu que tous les sondages mentent, oui, ce serait bien.

    Hier en allant prendre un verre dans un café, il y avait BFMerde sur une télé avec un bandeau qui est resté longtemps ; « Bannon,le boulet de Le Pen ». On voit la propagande de nos merdias. Comme disait un intervenant sur un autre fil : « Micron aime la sodomie. Espérons qu’il appréciera dimanche soir »


    • Fergus Fergus 21 mai 09:18

      Bonjour, troletbuse

      « Micron aime la sodomie. Espérons qu’il appréciera dimanche soir »

      Bof !!! Même devancé par le RN, les caciques de LREM s’estimeront gagnants dimanche car le parti de Macron, absent en 2014, aura entre 20 et 25 élus principalement pris sur LR et le PS. Je parie donc que les porte-parole macronistes célébreront leur succès, quel que soit le résultat du scrutin. 


    • troletbuse troletbuse 21 mai 09:22

      @Fergus
      Oui, comme dans l’ancienne émission de Jacques Martin, « l’école des fans », ils auront tous gagné. Mais ce sera déjà bien si LREM n’est pas en tête.


    • Coriosolite 21 mai 11:01

      @Fergus
      Bonjour,
      oui, quel que soit le résultat du scrutin, LREM parlera de succès.
      Mais vu l’engagement de Macron dans la campagne électorale et sa volonté affirmée et répétée de battre le RN, une 2ème place pour la liste LREM sera comprise comme une défaite de Macron par les français. 


    • Fergus Fergus 21 mai 11:07

      @ Troletbuse


      « ce sera déjà bien si LREM n’est pas en tête. »


      Espérons-le !



    • Croa Croa 21 mai 14:04

      À troletbuse,
      Premier ou pas premier l’important c’est que la liste Loiseau-Macron fasse un mauvais score. Moins de 15% ce serait une sacré baffe pour un partit AU POUVOIR ! C’est vrai même si Loiseau arrive tout de même en tête. (L’opposition étant extrêmement divisée, aucune liste d’opposition ne peut prétendre à grand chose.) 
      Pour cela il faut que les Français votent massivement, peu importe pour qui ils votent du moment que ce n’est pas pour Macron où un de ses semblables. Voter pour une « petite » liste c’est même très bien.) 


    • Fergus Fergus 21 mai 17:22

      Bonjour, Croa

      « Moins de 15% ce serait une sacré baffe pour un partit AU POUVOIR »

      Ne rêvez pas ! LREM se situera probablement dans la fourchette des sondages, autrement dit entre 21 et 24 %. Si au moins ce parti était devancé par le RN, ce serait une pierre (modeste) dans son jardin !

      Cela dit, il faut en effet « voter massivement » pour espérer diminuer la part de LREM. 


    • Ruut Ruut 21 mai 18:17

      @Coriosolite
      Non ça assurera juste une réélection a Macron aux prochaines présidentielles si le RN et LREM sont en têtes.


    • jef88 jef88 21 mai 18:52

      @Croa
      Tu est un drôle d’oiseau ....


    • Croa Croa 21 mai 20:12

      À Fergus,
      Non je ne rêve pas. Si tous les imbéciles qui ne vont plus voter en croyant ainsi emmerder les politiques venaient à se réveiller Macron serait très en dessous des 15%.


    • Cadoudal Cadoudal 21 mai 21:20

      @Croa
      Là, il va faire 22% de 35%, ses appels aux valeurs de la République n’en auront que plus de force...

      Dans le cul la gueuse...lol...


    • François Vesin François Vesin 21 mai 21:57

      @troletbuse
      Mais ce sera déjà bien si LREM n’est pas en tête.

      Laissez tomber, vous n’avez pas les moyens de lutter !
      Abstenez vous de vous laisser prendre à un jeu qui est pipé à 100%
      Allez à la pêche, accueillez des amis, bouffez, chantez, vivez !!!
      Macron est une drogue dure dont on peut se passer
      laissez les mafieux de sa race lui faire la peau le moment venu !


    • Aristide Aristide 22 mai 12:17

      @Fergus

      Vous avez voté Fillon pour éliminer Sarko, n’hésitez pas votez Le Pen ...

      Affligeant.


    • Election bac à sable,...Les verts se profilent aussi à l’horizon, ce qui sera encore la meilleure nouvelle.


      • Fergus Fergus 21 mai 17:24

        Bonjour, Mélusine ou la Robe de Saphir.

        « Les verts se profilent aussi à l’horizon »

        En Belgique, peut-être. Mais pas en France où la liste EELV est en baisse significative dans les sondages, au point d’être désormais menacée par celles des socialistes.


      • Parrhesia Parrhesia 21 mai 08:53

        Dérive droitière

        Qui sait ? Le moment est peut-être venu de prendre en considération l’opinion de ceux qui sont encore capables de différencier une dérive d’un courant !


        • Sparker Sparker 21 mai 09:06

          @Parrhesia

          Un courant de droite fait de nationalisme, de grandes familles, de dépendances, de compétitisme, de préférencialisme, d’identitarisme, de chauvinisme, de méritocratisme, de catholicisme, voir de méprissisme pour les faibles (au sens large)...
          Courant dans lequel baigne l’humanité en général depuis qu’elle est descendu des arbres, ne fera pas l’avenir c’est obsolète et ne correspond plus au réel qui s’annonce.
          Si nous n’établissons pas la coopération à égalité de traitement il n’y aura plus rien dans 200 ans et nous disputerons aux chèvres les meilleurs feuilles des buissons.
          Foin des discours sur « l’idée » qu’on se fait du monde, comme ci ou comme ça, les énergies, l’écologie, la surpopulation, les bulles financières, l’orgueil humain vont se rappeler à notre bon souvenir d’ici peu mais vous aurez le choix des armes en dernier recours, pas sur que vous y surviviez ou vos descendants, c’est risqué votre truc...


        • Sparker Sparker 21 mai 08:55

          Macron cherche un plébiscite international, de nos pommes il se contrefout, son intérêt n’est pas là et celui de ses commanditaires non plus.

          Kotarac, bah c’est la gamelle promise par Bardella vu que le FN serait en tête...

          Ces cons à force de promouvoir le FN pour créditer macron on finit par se faire doubler et maintenant ça rétropédale pour rattraper l’affaire.

          Je ne crois pas une minute à la « proposition » RN mais s’il venait à gagner ces élections, même si elle ne porte pas à de grandes conséquence, ça me ferait sourire...jusqu’à leur déculottée pour incompétence aggravée...

          Tous ces opposant qui tempètent, j’aimerai les voir à l’oeuvre même la FI pour laquelle j’ai des sympathies tellement est incroyable le niveau de corruption des esprits face au rouleau compresseur mondialiste et capitaliste.

          Il ne faut pas lui donner ce plébiscite que les médias transformeraient en victoire éclatante... m^me avec 15% des votants...


          • Jean De Songy 21 mai 09:08

            « ce n’est qu’à travers l’union avec les sommets de l’européanité non juive que l’élément juif de la noblesse du futur parviendra à son plein épanouissement […] notre âge démocratique est un pitoyable interlude entre deux grandes époques aristocratiques  [...] Dès qu’une nouvelle et véritable noblesse se sera constituée, la démocratie disparaîtra d’elle-même [...] . La race du future, négroïdo-eurasienne (eurasisch-negroide Zukunftsrasse), d’apparence semblable à celle de l’Égypte antique [esclaves de la technocratie du pharaon], remplacera la multiplicité des peuples  »
             
            ’Praktischer Idealismus’ Richard de Coudenhove-Kalergi, un des « pères » de l’UE
             (PanEurop et hymne à la joie c’est lui...)
             
             
             

            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-plan-kalergi-genocide-des-172751
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Nikolaus_de_Coudenhove-Kalergi
            http://www.bvoltaire.fr/pierrehillard/mondialisme-croit-race-synthetique,213228

            http://balder.org/judea/Richard-Nicolaus-Coudenhove-Kalergi-Idealisme-Pratique-Vienne-1925.php (passage choisis, liens, biographie etc.)

            http://www.mediafire.com/file/bee3abzbheyb0ki/Coudenhove-Kalergi-Idealisme-Pratique-1925.pdf


            • Fergus Fergus 21 mai 09:12

              Bonjour, Jacques

              Pourquoi ne pas « donner sa voix à un candidat qui pourrait faire entendre un autre son de cloche à Bruxelles et à Strasbourg ?  »

              Le problème est que le seuil des 5 % sous lesquels il n’y a pas d’élu introduit un réflexe de vote utile en faveur d’une formation ayant des chances réelles d’obtenir des élus.


              • Croa Croa 21 mai 14:10

                À Fergus,
                Exact, et les sondages sont là pour aider les français à voter « utile »  ! C’est à dire ici à éviter justement qu’il y ait quelques « petites » listes qui passent ces fameux 5%.


              • files_walQer files_walQer 21 mai 16:24

                @Fergus

                Le vote utile est une manipulation implémenté depuis des années et piloté par des sondages bidons.

                Si les gens ne votaient que par adhésion, par conviction, les résultats seraient fort différents.

                J’aimerai que les électeurs cessent de voter utile, ne lisent plus les sondages bidons et redeviennent un peu plus libre.

                En ce qui concerne les européennes, le vote utile pour celui qui comme moi est convaincu que l’intérêt de tous est le Frexit UPR serait particulièrement stupide puisque seul F. Asselineau le propose, voter pour un autre ce serait penser que cet autre pourrait changer l’UE alors que c’est impossible.

                https://upr.fr

                https://ibb.co/GWnJBGm


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 mai 19:00

                @Fergus

                Bonjour Fergus

                Avoir des élus est sans importance...puisqu’on est tous d’accord que ces élus n’ont AUCUN pouvoir réel de changer quoi que ce soit. Ces élections ne servent qu’a passer un message et seul les suffrages exprimés ont un sens. Tout vote CONTRE les candidats des partis traditionnels est un vote POUR le changement. N’êtes-vous pas de cet avis ?

                PJCA


              • Fergus Fergus 21 mai 19:25

                Bonsoir, Pierre JC Allard

                Je suis globalement d’accord avec votre analyse, à un détail près cependant : peu à peu, les pouvoirs du parlement ont été renforcés. Mais c’est évidemment très insuffisant, d’autant plus que cette assemblée ne dispose toujours pas d’un pouvoir de proposition législative.


              • zygzornifle zygzornifle 21 mai 10:10

                Bah les politiques mentent , alors les sondages ......


                • Fergus Fergus 21 mai 12:49

                  Bonjour, zygzornifle
                   :
                  « Les politiques mentent », c’est vrai. Les sondages, non : ils ne font que refléter l’état de l’opinion.


                • zygzornifle zygzornifle 21 mai 15:54

                  @Fergus

                   Mais qui décide ce que sera l’état de l’opinion ?


                • files_walQer files_walQer 21 mai 16:30

                  @Fergus

                  Les sondages sont bidons.

                  Les instituts de sondages ne proposent pas l’UPR dans les choix :
                  à 3mn55
                  https://www.youtube.com/watch?v=KEqUQj3O9B4&feature=youtu.be

                  Mais mêmes s’ils étaient rigoureusement exact ils auraient une influence néfastes sur le libre choix des électeurs. Et c’est bien ce qui est recherché.


                • Fergus Fergus 21 mai 17:34

                  Bonjour, files_walQer

                  Les sondages reflètent l’état de l’opinion. Je sais que c’est contrariant, mais c’est comme cela.

                  Quant à écrire que l’UPR n’est pas proposée dans les sondages, c’est archi faux !!!
                  Sur des dizaines d’enquêtes, il n’y en a eu que 2 ou 3 (Ifop, je crois) qui ont omis l’UPR, et cela remonte à plusieurs semaines. L’institut en question s’en est d’ailleurs excusé. 

                  Voir à ce propos ce lien qui montre les résultats des 7 derniers sondages réalisés en mai. L’UPR y est présente dans tous les cas. Mais je comprends votre désir de colporter des gros bobards  : ce micro-parti ne recueille que des micro-scores à 1 % !!!


                • jef88 jef88 21 mai 18:56

                  @zygzornifle
                  Un sondage sur 1000 personnes ne tient pas la route statistiquement !
                  Quand à la notion « d’échantillon représentatif », c’est d’abord un échantillon sélectionné pour obtenir le résultat voulu ! ! ! ! !


                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 mai 19:11

                  @jef88

                  « Un sondage sur 1000 personnes ne tient pas la route statistiquement » 

                  FAUX. 30 RÉPONSES suffisent a donner des indications valables... si on a échantilloné correctement. C’est d’ailleurs pour ca, comme vous le dites bien d’ailleurs, qu’on se donne tant de peine pour biaiser l’échantillonage !

                  PJCA 


                • files_walQer files_walQer 21 mai 22:44

                  @Fergus

                  Je n’ai aucun désir de colporter des bobards. Ce n’est pas le genre de la maison.

                  Comme je le disais au-dessus, même si les sondages sont rigoureusement exacts, le fait que les électeurs s’y réfèrent sans arrêt fait que leur vote n’est pas libre.
                  Les élections sont manipulées, que vous le vouliez ou non.

                  Et vous, soit vous êtes de mauvaise foi, soit vous êtes lobotomisé.
                  Je penche pour la 2eme solution.


                • jef88 jef88 24 mai 19:09

                  @Pierre JC Allard
                  30 réponses pour 34 candidats ? ? ? ?
                  Faut être sérieux ! ! !


                • Martha 21 mai 13:34

                  Article bizarroïde dans le contexte actuel où tout le monde a compris la machination médiatique soutenue par les institutions de l’état : CSA et Conseil Constitutionnel réunis.

                   Il y a une inconnue majeure : Quelle est le niveau de la prise de conscience par les électeurs de ce petit jeu devenu tout à fait guignolesque ?

                   Le point d’orgue de cette insulte à l’intelligence des français est l’annonce par BFMTV du dernier débat pour les « européennes 2019 », de dimanche prochain, qui aura lieu le jeudi 23 mai à 20h45 !!!

                   Annonce de ce débat ---> un sommet :

                   EUROPE

                  L’HEURE DU CHOIX

                  l’ultime débat.

                   Le 23 mai à 20H45 sur BFMTV.

                   « Dans le cadre de la campagne présenté par Ruth Elkrief et Apolline de Malherbe qui questionneront les principales têtes de liste autour des trois thèmatiques au coeur des enjeux de ces élections européennes. L’émission sera réalisée en public et en direct. »

                   « Les téléspectateurs pourront également suivre cette grande soirée spéciale en direct sur l’application : BFMTV, sur BFTV.com, en Facebook live, sur Twitter, Dailymotion et youtube. »

                   La chaine d’info en continu prend le risque (sic) de la cacophonie en invitant 11 têtes de liste sur le plateau, celle des 11 premières places dans les derniers sondages. **

                   liste des invités :  Manon Aubry (LFI)

                    Jordan Bardella (RN)

                    François Xavier Bellamy (LR)

                    Ian Brossat (PC)

                    Nicolas Dupont-Aignant (DLF)

                    Raphael Glucksmann (PS-PP)

                    Benoît Hamon (génération S)

                    Yannick Jadot (EELV)

                    Jean-claude Lagarde (UDI)

                    Natalie Loiseau (LaREM)

                    Florian Philippeau (LP)

                   

                   ** c’est-y pas joli ça ?

                   => c’est la preuve par 9 !

                   Si ces 11 là acceptent un truc pareil, ils affichent qui ils sont. 


                  • Samson Samson 21 mai 13:42

                    Elections européennes : Et si les sondages mentaient ???

                    Après près de six mois de samedis jaunes, on ne peut que s’étonner qu’ils nous présentent comme les médias main-stream cette même configuration qui ne laisse à choisir qu’entre le fanatisme néo-libéral de l’éborgneur psychopathe ou la même peste en version brun-marine.

                    D’autant que cette alternative ne représente jamais que les deux mâchoires du même piège à cons, toutes les mesures de régression sociale et les lois liberticides proposées à l’Assemblée Nationale par les presse-boutons de la majorité ayant été chaleureusement approuvées par les représentants du RN, trop heureux de l’aubaine.


                    • Croa Croa 21 mai 14:15

                      À Samson,
                      Bien sûr qu’ils mentent sauf qu’ils sont réajustés au bon moment. Quoique pas tellement car ils donnent un peu le « La », indiquant aux gens ce qu’il faut voter pour faire comme les autres.


                    • files_walQer files_walQer 21 mai 16:59

                      @Croa

                      Les sondages sont des prophéties auto-réalisatrices.


                    • Fergus Fergus 21 mai 17:38

                      @ files_walQer

                      « Les sondages sont des prophéties auto-réalisatrices »

                      C’est évidemment faux !

                      Si tel avait été le cas, jamais en 2005 les sondages qui donnaient le OUI gagnant en 2005 n’auraient basculé vers le NON quelques semaines avant le scrutin !

                      Si tel avait été le cas, jamais en 2017 Mélenchon, crédité de 8 % trois mois avant le scrutin n’aurait augmenté son score pour terminer à près de 20 % !

                      Votre argument est un classique de la propagande des battus !!!


                    • Coriosolite 21 mai 18:33

                      @Samson
                      « les lois liberticides proposées à l’Assemblée Nationale par ( ;; ;) de la majorité ayant été chaleureusement approuvées par les représentants du RN »

                      Faux au moins pour la Loi dite « anti-casseurs » du 5 février 2019.

                      Vote des non-inscrits :
                      1 abstention : Emmanuelle Ménard

                      11 contre : les 7 députés RN ainsi que N. Dupont Aignan, Jean Lassalle, Delphine Batho, MF Lorho



                    • Croa Croa 21 mai 20:18

                      À Fergus,
                      SI ! Sans ces putains de sondages le NON aurait gagné carrément haut la main alors qu’il est passé juste finalement.


                    • Aristide Aristide 22 mai 12:24

                      @files_walQer

                      Les sondages sont des prophéties auto-réalisatrices.

                      Et ceci est très utile pour se dispenser d’une quelconque réflexion du style, s’allier avec d’autres mouvements, faire des compromis ,rédiger un programme autour de ces bases,..., enfin faire de la vraie politique.


                    • kirios 21 mai 16:23

                      à Jacques LUCCHESI

                      "Entre les progressistes version Macron et les nationaux-souverainistes version Le Pen, il y a d’autres alternatives, tant à gauche qu’à droite,"

                      pas d’accord !

                      excepté Asselineau et Philippot , TOUS LES AUTRES sont des europhiles .


                      • François Vesin François Vesin 21 mai 22:18

                        @kirios
                        « excepté Asselineau et Philippot , TOUS LES AUTRES sont des europhiles .  »

                        Merci de rappeler cette triste évidence : ils sont tous mastrichiens,
                        tous pour la Nation européenne qui hait les peuples autant qu’elle vénère 
                        ces politichiens type Tsipras qui trahissent leurs peuples et se couchent devant Merkel dès qu’elle fronce un sourcil...les champions du monde restants ceux
                        qui nous font croire qu’ils renégocierons les traités ...bouffons mélenchonistes
                        et autres carpettes lepénistes en tête !


                      • Le421 Le421 21 mai 17:50

                        Enfin...

                        Les sondages donnés comme ça permettent de crédibiliser les trucages en rendant cohérents les résultats...

                        Et comme ces sondages sont tous fait par un seul institut... OPIF pour ne pas le citer !!

                        Et financé par le gratin du pays.

                        Le jour où la France verra un milliardaire communiste, les poules mordront les vaches dans les prés !!


                        • Fergus Fergus 21 mai 18:05

                          Bonjour, Le421

                          « Le jour où la France verra un milliardaire communiste, les poules mordront les vaches dans les prés ! »

                          Vous oubliez Jean-Baptiste Doument, alias « le milliardaire rouge ». Il a bel et bien existé, et les poules ne mordent toujours pas dans les prés comme j’ai encore pu le constater la semaine dernière en rando sur les monts du Velay !  smiley

                          Pour ce qui est des sondages, je vous renvoie à mes commentaires à files_walker, et notamment à la référence à Mélenchon.

                          J’ajoute qu’à LFI, les militants qui vilipendaient les sondages lorsque le candidat était à 8 % s’en prévalaient curieusement quelques mois plus tard lorsque Mélenchon était donné à 20 %. Etonnant, non ?  smiley


                        • Fergus Fergus 21 mai 19:27

                          Erratum : lire Jean-Baptiste Doumeng


                        • Aristide Aristide 22 mai 12:27

                          @Fergus

                          J’ajoute qu’à LFI, les militants qui vilipendaient les sondages lorsque le candidat était à % s’en prévalaient curieusement quelques mois plus tard lorsque Mélenchon était donné à 20 %. Etonnant, non ? 

                          Pour compléter, les mêmes faisaient des calculs sur les inscrits pour leurs opposants et s’en garder pour leur propre candidat. 


                        • Aristide Aristide 22 mai 12:46

                          @Aristide

                          Vous oubliez Jean-Baptiste Doumeng, alias « le milliardaire rouge ».

                          Si le421 avait la moindre culture, il aurait pu répondre ce qu’Audiard fait dire à Gabin dans le film Le Président en réponse à un parlementaire qui lui dit « Il y a des patrons de gauche, je tiens à vous l’apprendre » Gabin réplique « Oui, et y’a aussi des poissons volants mais qui ne constituent pas la majorité du genre. ».


                        • @Ron-Ron le top-gun

                          Tu devrais surveiller tes poules et t’instruire un peu smiley


                        • @Aristide

                          Ron-ron est cultivé, très cultivé

                          Comme tout gilet-jaune bolivarien il sait parfaitement faire la différence entre merguez et chipolatas, entre pernod, ricard et pastis


                        • CORH CORH 21 mai 18:35

                          Et bien je fait exactement l’analyse inverse.
                          Dans d’autres circonstances, par exemple, celle où un président ne s’impliquerait pas dans la campagne comme le fait l’actuel ou pour lequel je n’aurai pas une aversion profonde, je n’irai pas voter du tout, parce que l’Europe est pour moi une institution affligeante qui a fait toutes les preuves de sa nocivité et je ne croirais pas une seconde que voter pour un de ces partis minoritaires pour une assemblée d’une institution antidémocratique où le vote national ne représente déjà pas grand chose, au niveau européen n’en parlons pas, aurait le moindre intérêt.
                          Dans cette situation l’abstention est pour moi le choix la plus significatif pour exprimer mon point de vue et c’est ce que fait d’ailleurs depuis longtemps comme une majorité de français lors de ces élections.
                          Mais, car il y a un mais, Macron me donne motif a voter, dans sa façon de chercher a l’occasion de cette élection a se refaire la cerise en arrivant en tête. et même si arriver en tête resterai artificiel,je n’ai pas du tout envie de lui accorder ce caprice et j’espère et crois qu’une majorité de français ne lui accorderont pas .

                          Et donc mesurant les enjeux somme toute dérisoires de ce vote, je voterai Le Pen, même si cette dernière est bien loin de me convaincre, ce vote me parait avoir une petite utilité.


                          • kirios 22 mai 08:35

                            @CORH
                            vous considérez que l’« Europe est une institution affligeante » et vous étiez prêt à vous abstenir ?donc à ne pas pas exprimer votre opposition à cette institution « affligeante » ?
                            et cerise sur le gâteau , pour vous opposer à Macron (Pro européen ), vous choisissez la liste le Pen qui en réalité est favorable à cette « institution affligeante »
                            je suis un adversaire résolu à cette escroquerie institutionnalisée qu’est la Communauté Européenne et je ne comprends pas votre position ?


                          • CORH CORH 23 mai 23:12

                            @kirios
                            sI Macron nous avait dit qu’il ne fallait surtout pas voter pour l UPR ça m’aurait surpris, mais j’y aurai peut être songé


                          • hgo04 hgo04 21 mai 19:29

                            «  »«  »Entre les progressistes version Macron

                            «  »«  »

                            Je ne sais pas pourquoi mais je trouve cette phrase marrante..

                            Surtout vu la définition quand même : «  »«  »

                            Progressisme
                            DescriptionLe progressisme est la volonté d’instaurer ou d’imposer un progrès social par des réformes ou par la violence en opposition au conservatisme.

                            «  »«  »

                            Ce sont les gilets qui ont pris ce progressisme dans la gueule, au point d’en perdre un oeil !!! 

                            C’est ça le progrès !! 


                            • CORH CORH 21 mai 23:42

                              c’est pas marrant, c’est seulement de l’arnaque, le vocabulaire employé pour designer une pensée, un mouvement politique est choisi exclusivement en fonction des opinions de ceux qui en parlent, ainsi on en arrive à cette aberration où on dit progressistes, des gens qu’on aurait qualifié, il n’y a pas si longtemps comme d’affreux réactionnaires.
                              Nous sommes dans une époque où chaque qualitatif n’a aucun sens si ce n’est celui dans lequel celui qui l’utilise veut nous manipuler.


                              • troletbuse troletbuse 22 mai 10:10

                                Entre Le Pen et Micron, Wauquiez tente de se frayer un chemin..

                                Marrant et naïf ce Wauquiez. Pour frayer Micron, il suffit de prendre le chemin par derrière.

                                https://fr.news.yahoo.com/europ%C3%A9ennes-entre-le-pen-et-macron-wauquiez-tente-044748926.html


                                • zygzornifle zygzornifle 22 mai 13:04

                                  Macron se réunit avec le gouvernement en concertation avec Merkel pour décider des résultats des Européennes , quel % vas t’il octroyer a ses concurrents sans que cela sente trop la magouille ....


                                  • Allexandre 22 mai 19:03

                                    Depuis quand les élections européennes ont-elles une influences sur la politique nationale ? Une fois de plus les médias et politiques enfument les Français et tout le monde court. Ce parlement européen n’a aucun pouvoir législatif comparables aux parlements nationaux (qui n’en ont plus beaucoup au demeurant). Ils ne donnent qu’un avis qui sera ou NON pris en compte par la Commission de Bruxelles, qui elle n’est pas élue. Inutile de parler pour ne rien dire, et abstenez-vous d’aller voter si vous ne voulez pas faire le jeu des partis et des européistes phagocytés par les lobbies en tous genres !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès