• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Elle était si jolie quand le vent l’emmenait...

Elle était si jolie quand le vent l’emmenait...

JPEG

Alain Barrière nous a quittés à l'âge de 84 ans : on lui doit des chansons qui font partie de notre mémoire collective, notamment, "Elle était si jolie..."

 

La simplicité de cette chanson écrite et composée par Alain Barrière, sa clarté, son évidence nous émeuvent...

 

Ponctué par des adverbes d'intensité : "si jolie", "trop jolie", le texte évoque une beauté qui attire, et éloigne en même temps : la beauté fait peur, parfois, elle effraie, elle laisse sans voix l'amoureux.

 

Associée au vent qui l'emporte, la jeune femme désignée simplement par le pronom "elle", terme assez vague, paraît d'autant plus lointaine... elle s'enfuit, alors que le vent personnifié raconte encore la beauté de la jeune femme.

 

Le texte écrit au passé, à l'imparfait évoque un souvenir d'autrefois d'un amour qui semble perdu irrémédiablement.

 

Brusquement, le retour au présent redonne une forme d'espoir, mais le vent parle au poète et évoque une forme d'impossibilité à aimer toute une vie.

 

Par ailleurs, l'évocation de l'automne associé aux larmes montre et souligne l'éloignement de la jeune femme.

 

Le poète voit alors "sa robe tourbillonner", dans un parc où virevoltent les feuilles d'automne qui sont personifiées puisqu' elles "frissonnent".

Mais, la jeune femme n'est désormais, plus qu'un rêve...

 

Ce paysage automnal représente bien l'état d'âme du poète : ce sont ses propres frissons que l'on perçoit, en fait, dans cette description pleine de regrets et de mélancolie liée à l'automne.

 

La nature personnifiée, le vent qui parle, les feuilles qui frissonnent donnent à cette évocation une grande poésie...

 

Le vent apparaît bien, ici, comme le symbole de la fuite du temps qui emporte tout sur son passage... Les vers très courts peuvent suggérer l'envolée du vent et l'écoulement rapide du temps qui passe.

 

La mélodie souligne la douceur, le rêve représenté par la beauté de la jeune femme. Les finales de voyelles féminines soulignées dans la prononciation, "joli-e, ravi-e, parti-e" accentuent cette impression de douceur.

 

On retrouve dans ce texte, des thèmes traditionnels : le temps qui passe, l'amour et la difficulté de l'exprimer, l'automne qui évoque la tristesse, un amour perdu que le souvenir garde intact.

 

La simplicité, l'harmonie de la mélodie redonnent vie à ces thèmes éternels.

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/12/elle-etait-si-jolie-quand-le-vent-l-emmenait.html

 

Vidéo :

 


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 20 décembre 2019 17:54

    Plût au ciel que vous fussiez cette jolie pousse !


    • Djam Djam 20 décembre 2019 18:07

      Merci Rosemar....pointe de nostalgie en réécoutant cette chanson toute simple et pure... Encore un morceau de notre jeunesse qui s’envole...il faut se dépêcher de vivre, disait ma mère.. J’ai décidé de suivre son conseil...


      • rosemar rosemar 20 décembre 2019 18:53

        @Djam

        Merci pour ce message...


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 décembre 2019 18:23

        Elle était si jolie...avec ses souliers vernis...ses tâches de rousseur...sur son joli postérieur...


        • JL JL 20 décembre 2019 18:50

          @Aita Pea Pea
           
           « Elle était si joli-ie / que je n’osais l’aimer / elle était si joli-ie / je ne peux l’oublier » 6,7,6,7, rythme lent, Alain Barrière
           
          « Elle était jolie / avec ses souliers vernis /

          ses tâches de rousseur /

          sur son joli postérieur... » 5,7,5,7, rythme raide, Alain Bashung


        • rosemar rosemar 20 décembre 2019 18:51

          @Aita Pea Pea

          Une autre jolie...

          https://youtu.be/maY7Je19sos


        • JL JL 20 décembre 2019 18:56

          @JL
           
           au temps pour moi :
           
           

          « Elle est si jolie / avec ses souliers vernis / ses tâches de rousseur /

          sur son joli postérieur... » 5,7,5,7, rythme raide, Gérard Blanchard

           , merci rosemar


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 décembre 2019 18:56

          @rosemar

          Bonsoir. C’est celle-là. Ça nous rajeunit pas...sniff.


        • Aimable 21 décembre 2019 01:40

          @rosemar
          Là c’est un mauvais rêve qu’il faut bien vite oublier .
          Le 1er est comme un bon vin , il est parfumé et a une bonne longueur en bouche .


        • ZenZoe ZenZoe 20 décembre 2019 19:14

          Aaaah, Alain Barrière... Bel homme, belle voix, belles chansons !

          La meilleure façon de les apprécier ces chansons, c’est juste de les écouter, pas de lire un commentaire de texte d’école primaire qui javellise leur poésie.


          • sicome 21 décembre 2019 07:06

            belle voix belle chanson


            • rosemar rosemar 21 décembre 2019 09:02

              @sicome

              Une autre belle chanson :

              https://youtu.be/EdWeuFiZcYk


            • Pere Plexe Pere Plexe 21 décembre 2019 14:41

              C’est en pleine gréve que l’auteure se fait garde Barrière.


              • Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 21 décembre 2019 18:33

                 Elle était si jolie ☼

                 La retraite à soixante piges ♪

                 Elle était trop jolie ♥ ♫

                 C’est devenu un vestige smiley ouinnn....grrr grrr !


                • arthes arthes 21 décembre 2019 18:39

                  Très bon choix, chère Rosemar...Chanson poétique.

                  Votre dissection effroyable habituelle ne l’égratigne pas, la poésie est immortelle

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès