• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Élysée 2022 : Et si la gauche gagnait grâce à des réformes économiques (...)

Élysée 2022 : Et si la gauche gagnait grâce à des réformes économiques novatrices ?

Les crises se multiplient, c’est un fait. La présidence Macron doit toucher à sa fin et l’heure est au rappel des possibles changements politiques à venir si les résultats de ces élections venaient à trahir les sondages et une presse trop sûre d’elle. L’urgence serait alors de reprendre la main et d’imposer un calendrier de réformes redonnant du pouvoir d’achats aux citoyens. Un pari lancé par Jean-Luc Mélenchon.

JPEG

Smic à 1400 euros nets par mois, blocage des prix des denrées de première nécessité – dont ceux de l’énergie –, rétablissement de l’ISF, sauvetage des services publics comme l’hôpital, semaine de 32 heures pour les métiers pénibles… La liste est longue, mais ces mesures réclamées par Jean-Luc Mélenchon sous le sceau de « l’urgence sociale » reçoivent un accueil très favorable. D’autant qu’en face, c’est l’opulence : « On est en pandémie et les milliardaires se sont encore enrichis !, s’insurge le leader des Insoumis. Nous avons des lois d’urgence sécuritaire, des lois d’urgence sanitaire : il est temps d’avoir une loi d’urgence sociale. Quand tant d’indicateurs sociaux virent au rouge, quand 10 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté, on est bel et bien en état d’urgence sociale. Détresse psychologique, dégradation de la santé, destruction des services publics, explosion des trafics… Une partie de la société glisse vers le néant. Sans parler de l’impact social de la crise écologique. » Voilà déjà un constat qui ne peut faire que l’unanimité.

 

Les mesures d’urgence : mieux répartir l’argent

D’abord, il faut redonner du pouvoir d’achat à ceux qui n’en ont pas. Cela passe donc par une mesure immédiate : l’augmentation du Smic à 1400 euros nets mensuels : « En dix ans, le Smic n’a connu aucun coup de pouce, alors que les revenus des puissants se sont envolés de façon ahurissante. Autre idée urgente : reporter de deux ans le remboursement des prêts garantis par l’État. Des milliers d’entreprises vont se fracasser sur le mur de la dette. J’ai déjà alerté : la dette privée en France est plus dangereuse que la dette publique. Il faut tout faire pour éviter le chaos économique.  ». Ces propositions vont avoir un écho tout particulier auprès de nombreux électeurs notamment les 1,7 million de français dont les ressources sont rognées par la réforme de l’assurance chômage. Élu, Mélenchon compte l’abroger. 

 

Sur le plan financier, Jean-Luc Mélenchon ne compte pas faire de cadeaux aux plus riches, mais redonner une place prépondérante à l’État-providence : « Cette année est une année blanche pour des millions de gens qui ont perdu leur revenu, ou tout juste gardé celui de l'an passé ou moins. Décrétons une année blanche aussi pour les profits du CAC 40 : tout ce qui excède la progression moyenne du CAC 40 est réquisitionné. Il y en a pour plus de 50 milliards d'euros. Ça permettrait de financer un million d’emplois dans les métiers du lien, du soutien scolaire… Et avec un million de personnes en plus au travail, on bouche aussi le trou de la Sécurité sociale.  » Une mesure « choc » mais compréhensible face au creusement des inégalités en France et dans le monde.

 

Des réformes structurelles : l’État à la baguette

Dans ce domaine, l’urgence et le long terme donnent le « la », et la santé publique et les retraites seront parmi les premiers chantiers annonce Jean-Luc Mélenchon si ce dernier accède à la présidence. Alors que le Président/candidat Emmanuel Macron a annoncé son intention de relever l’âge de départ à la retraite de 62 à 65 ans, seuls les Insoumis, les communistes et les Verts ont fait part de leur intention de revenir à 60 ans.

 

Sur la santé, l’actualité des deux dernières années a été très éclairante sur les divergences fondamentales entre la droite réactionnaire et la gauche progressiste. La gestion de la crise sanitaire par le gouvernement a été calamiteuse, car ce sont les plus précaires qui en ont (encore) payés les plus lourdes conséquences. « Macron croit que le marché est seul apte à régler les problèmes, constate Mélenchon. Aucune de ses décisions n’est allée contre les diktats du marché. Pour son gouvernement, la puissance publique était avant tout vouée au contrôle de la population. La dérive autoritaire du régime s’est donc aggravée de façon spectaculaire. A l’arrivée, la performance n’est pas fameuse ! Ils se sont trompés sur tout : les masques, les tests… En période de crise, les collectivistes comme moi sont plus efficaces que les hyper-individualistes comme Macron.  » Le gouvernement Castex n’a fait que financer et généraliser le chômage technique, mais la situation de l’hôpital public s’est-elle améliorée ?

 

Rien ! Bien au contraire, le budget des hôpitaux publics a encore chuté durant ce dernier quinquennat. Redonner du souffle à l’hôpital est donc une priorité : « La première des choses à faire, c’est un moratoire sur tous les projets de fermeture de lits, estime pour sa part Mathilde Panot, présidente du groupe des Insoumis à l’Assemblée nationale. On continue les fermetures de lits dans notre pays : c’est un scandale absolu. C’est le fruit d’une politique d’austérité qui a été menée sur la santé. Il faut à la fois augmenter les salaires de manière forte pour que les conditions de travail soient dignes et aussi recruter d’urgence. » Mais hors de question de faire peser cela sur les contribuables déjà assommés par les impôts, directs comme indirects. De même, qui paiera la note finale du fameux « Quoi qu’il en coûte » de la crise du Covid ? « Je sais à qui il en coûte ! lance Mélenchon. A la fin c’est : "Vous allez payer tout ça avec vos cotisations sociales et vos impôts" ! Mais on n’a rien demandé aux profiteurs de crise.  »

 

Un « quoi qu’il en coûte » qui a aussi accentué la dette publique. Mais pour le candidat des Insoumis « l’argent existe pour vivre mieux, la dette n’est pas un problème », il compte d’ailleurs « exiger de l’Union européenne que la Banque centrale européenne rachète les dettes publiques et les transforme en dettes perpétuelles à taux nul ». Aux grands maux les grands remèdes.

 

Faire payer le secteur privé partout où l’on peut

Pour ce programme économique, il faut évidemment remplir les caisses de l’État et savoir faire les économies là où cela est possible. Première piste évidemment, le rétablissement immédiat de l’ISF (impôt de solidarité sur la fortune). La volonté de rétablir l’égalité entre les citoyens ne peut se contenter du rétablissement un impôt certes tout aussi important économiquement que sur le plan symbolique.

 

Jean-Luc Mélenchon propose par exemple la nationalisation de tous les biens communs, comme « l’air et l’eau », la Française des Jeux et même les autoroutes. « Les sociétés d’autoroutes nous rackettent et ont augmenté les péages de plus de 20% depuis la privatisation, tout en versant des milliards aux actionnaires  », s’énerve Jean-Luc Mélenchon. Sur ce dernier point – qu’il partage avec la présidente de l’ex-Front national Marine Le Pen –, le calcul n’est peut-être pas le meilleur afin de faire passer le secteur privé à la caisse : plutôt que de voir l’État débourser 40 milliards d’euros qu’il n’a pas pour récupérer la gestion des autoroutes, il serait plus efficace de contraindre les sociétés concessionnaires d’autoroutes à faire plus, et à redistribuer davantage à l’État, en attendant la fin des contrats de concession. Il faudrait aussi s’assurer d’une baisse des prix des péages et faire financer une partie par un impôt supplémentaire sur les hauts revenus. Pourquoi également ne pas distribuer des cartes de gratuité pour les plus défavorisés ? Ce serait une mesure juste et équitable de redistribution de ceux qui ont tout vers ceux qui n’ont rien.

 

Les partenariats public-privé peuvent être une bonne solution pour ces services techniques que l’État ne serait probablement pas capable de prendre en charge. En revanche, à l’État d’être à la manœuvre pour encadrer les secteurs concernés, et au privé de suivre et de faire ce qu’on lui dit ! Plutôt que de se lancer dans de coûteuses nationalisations, mieux vaudrait que l’État impose sa volonté au privé. Et cela, Jean-Luc Mélenchon – avec sa force de caractère et de persuasion – est probablement le mieux placé à gauche pour y parvenir.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • leypanou 5 avril 16:04

    La dérive autoritaire du régime s’est donc aggravée de façon spectaculaire. A l’arrivée, la performance n’est pas fameuse ! Ils se sont trompés sur tout : les masques, les tests… En période de crise  : vous vous gardez bien de parler de l’interdiction de soigner donnée aux médecins (le fameux « restez chez vous, si çà s’aggrave, faites le 15 »), je n’ai entendu aucun orateur LFI parler des traitements précoces.

    Bref, la position de LFI sur la pseudo-crise sanitaire est très en-deçà de ce qu’on pouvait espérer.


    • Séraphin Lampion Kaa 5 avril 16:23

      Tout ça en restant dans le cadre de la règle de subsidiarité et des politiques communes européennes ?


      • Albert123 6 avril 08:36

        @Kaa

        avec une population hackée a 90 % avec le narratif covidiste, ne demandez pas de la cohérence, les gens veulent vivre dans un rêve éveillé qui ne peut finir qu’en cauchemar.


      • Buzzcocks 5 avril 16:27

        La France doit emprunter pour fonctionner. Partant de là, même en ayant pour ennemi, la Finance comme Hollande, vous vous couchez car vous êtes à la botte de ceux qui vous prêtent.

        De plus, les « riches » ne truandent pas, ils ne font que surfer sur les lois existantes pour ne rien payer. Prenez Mac Kinsley,ils ont juste une entité au Delaware qui réclame des droits (sur l’utilisation de la marque par exemple) à l’entité Française. Ainsi mac Kinsley France ne réalise aucun bénéfice.

        Et tous les employeurs font ça ou presque.... même moi à mon petit niveau, en 5 ans que j’ai ma boite, je n’ai jamais fait de bénéfice, et je n’en ferrai jamais, je peux déjà vous l’annoncer. 

        Bref, le y a qu’à prendre aux riches, sur le papier, ça marche, mais le riche est mobile et n’a jamais très envie de se faire plumer.



        • Yaurrick Yaurrick 5 avril 20:52

          @Buzzcocks
          C’est pour ça que j’aimerais voir LFI et consorts accéder au pouvoir, juste pour nous refaire la démonstration grandeur nature que leur programme non seulement ne marchera pas mais surtout fera s’écrouler le pays.
          Alors seulement on sera en mesure de repartir sur de bonnes bases.


        • mmbbb 6 avril 09:06

          @Buzzcocks votre cas est intéressant , en France ce que LFI ne dit pas et que les petits patrons de PME PMI et les artisans, ceux qui pourraient embaucher et ne peuvent pas avoir des comptes « dans des pays gris » sont emmerdes par l administration
          Ce que LFI ne dit est que nous sommes un des pays de l OCDE a avoir un taux de prélèvement obilgatoires les plus éleves et une dépense publlique les plus fortes .
          En France un cabanon de jardin est taxé 
          Ces gens la en l occurrence de L FI sont hors sol 


        • Buzzcocks 6 avril 11:44

          @mmbbb
          Mais ce que vous ne dites pas, c’est que si on est très taxé, en retour, on reçoit beaucoup. Et avec un bon comptable, vous échappez à bien des désagréments.
          Ma voiture est un outil professionnel, mon ordinateur est un outil professionnel, certains de mes meubles sont des outils professionnels, mes repas de famille deviennent des repas d’affaire etc... Perso, je ne l’ai jamais fait, mais j’ai un frangin qui gratte des subventions partout où il peut. Et avec autant de couches administratives, ça fait pas mal de portes où taper et racler des aides quand on n’est un pauvre petit entrepreneur qui souffre devant la lourdeur administrative. Mon frère est même parti en vacances en Tunisie tout frais payé par le conseil départemental de (bip). Il s’agissait d’un voyage pour soit disant trouver des clients à l’export en Tunisie... Mon frère m’indiquait qu’aucun des patrons invités n’avait l’intention de trouver des débouchés en Tunisie. Mais une semaine dans un hotel avec piscine, ça ne se refuse pas.


        • mmbbb 6 avril 12:19

          @Buzzcocks L economie de notre pays devrait florissante ! Elle ne l est pas Simple remarque 


        • Buzzcocks 6 avril 17:20

          @mmbbb
          Il suffit de voyager un peu... et pas qu’en Tunisie pour voir qu’on n’est pas à plaindre du tout.


        • capobianco 8 avril 08:17

          @mmbbb
          «  L economie de notre pays devrait florissante ! Elle ne l est pas Simple remarque »
          Du fait de la FI ? 


        • capobianco 8 avril 08:37

          @mmbbb
          «  En France un cabanon de jardin est taxé »
          Oui les gens du peuple sont de plus en plus taxés depuis 30 ans, mais en quoi le FI en serait responsable ? De même les grandes entreprises, le cac40, les actions sont de plus en plus défiscalisés, exonérés d’impôts avec quel résultat ? Pour atténuer vos doutes vous pouvez trouver sur le net la vidéo du chiffrage du programme que Mélenchon présente. Vos commentaires comme la « FI hors sol » vous pourriez ainsi démontrer la réalité de vos jugements. 


        • Deboutbordel 5 avril 16:36

          L’idée de tirer (avec sa main et pas avec son arme) ceux du bas vers le haut est tout de même plus intéressante que de taper sur ces derniers pour les rabaisser toujours plus et les faire crever à petit feu.

          Rien que pour ça, l’idée est intéressante, peut-être difficilement réalisable, mais pas impossible.

          Puis de toute façon, même si là n’est pas le sujet évoqué ci-dessus, tout sauf Macron.


          • André 5 avril 17:35

            Tous les présidents français après Chirac, ont été de plus en plus stupides ! Sarkozy avec ses tics et ses nombreuses casseroles, Hollande - Snoopy scootériste avec son sourire stupide ! Et enfin le Poudré, promu par les médias ... et de loin le plus stupide de tous ! Je pense qu’un plus bête que Poudré n’est pas encore né, alors tout autre que Micron ! Je passerai sur ses nombreuses bêtises (comme affaire Benalla, gestion de Covid, son gouvernement d’amateurs et d’ignorants, plus de trente gilets jaunes à l’œil cassé, près d’un milliard d’euros dépensés pour le McKinsey américain, le tutu américain... et beaucoup, beaucoup d’autres) !


            • malhorne malhorne 5 avril 18:31

              Même si macaron est pourri , jamais ne ne voterais pour la gauche ou les verts encore pire que le pire .............


              • sylvain sylvain 5 avril 22:00

                @malhorne
                et qu’est ce qui vous dégoute tant, dans « la gauche » en général ??


              • mmbbb 6 avril 09:26

                @sylvain leur dogmatisme , et la perte des réalités 
                 par exemple , j ai trouve Melenchon tres orientes dans le débat contre Zemmour ,concernant la partie energie
                Longue discussion avec l un de ses affidés Lebel de ce média , tres obtus par exemple la propagande de l ’ hydrogène vert "
                Hollande sous la pression des écolos a laisse Fessenheim alors que cette centrale avait ete remise aux normes
                L energie verte de surcroit est un marché detenu par les capitalistes un marche juteux dont le but est de démantelé EDF 
                Resultat , le prix de l electricité augmente et beaucoup de francais ne peuven plus se chauffer alors que nous avions un des reseau les plus sur 

                Quant à cette gauche , le projet de sociéte  LIBE LE Monde , dont ces médias sont porteurs est le mondialisme , le reniement de notre identite et surtout donner a ces minorités agissantes des droits dont la GPA , Cette derniere est l exepmle de la pire exploitation 
                Cette gauche ,je l exècre ! 


              • sylvain sylvain 5 avril 22:02

                le programme de LFI est intéressant je trouve .Au moins il ne promet de donner des sous a tout le monde, et propose une forme de redistribution .

                La question est : comment va t il faire pour taxer les riches ?? qui peuvent compter sur la mafia internationale avec leurs paradis fiscaux pour les protéger


                • L'apostilleur L’apostilleur 6 avril 09:03

                  @sylvain
                  On peut trouver certains sujets intéressants chez LFI, reste que 40% des ouvriers voteront MLP et pas Mélenchon, pourquoi ?


                • L'apostilleur L’apostilleur 6 avril 09:10

                  @sylvain
                  « ...La question est : comment va t il faire pour taxer les riches ?? »

                  Bien vu.

                  Taxer les ultra riches est un fusil à un coup. L’année suivante on comptera ceux qui n’auront pas pu quitter le pays et Mélenchon empruntera à l’Europe pour faire tourner la cuisine. 


                • sylvain sylvain 6 avril 09:53

                  @L’apostilleur
                  principalement l’immigration et le sociétal LGBT, GPA ....
                  peut être aussi l’idée que c’est des grandes gueules qui ne feront pas grand chose de ce qu’ils ont dit .Ce qui n’est surement pas faux, ceci dit ce sera aussi le cas avec lepen


                • capobianco 8 avril 09:08

                  @L’apostilleur
                  «  pourquoi ? » Vous avez quand même remarqué que c’est la peur qui est utilisée en permanence dans notre pays ? La peur des attentats, des virus, des étrangers, des russes etc... favorise ceux qui surfent avec. Les médias font le reste....
                  Perso j’ai été voir les « projets » des principaux candidats et j’assume de dire que celui de la FI, maintenant de l’union populaire est globalement le plus ambitieux et le plus réaliste. Mon analyse est qu’il n’y a pas « certains sujets intéressants » mais un vrai projet de société au service du pays et des français que les 40% des ouvriers qui voteront rn n’auront sans doute pas lu mais feront passer après leur peur ou leur haine des « étrangers » et des musulmans. Cela montre, chez eux, une incohérence où leurs intérêts réels passent après les fantasmes sécuritaires.


                • Legestr glaz Legestr glaz 8 avril 09:12

                  @capobianco

                  Le programme de la FI est impossible dans le cadre de la supra-nationalité européenne !

                  Mélenchon ment à ses électeurs, dont vous capiobanco. 

                  https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-renegociation-des-traites-182990

                  https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/des-questions-auxquelles-la-france-191216


                • L'apostilleur L’apostilleur 6 avril 09:32

                  @ l’auteur 

                  « ...l’augmentation du Smic à 1400 euros nets mensuels ... »

                  Pourquoi pas.

                  Et celui qui gagne 1400 euros ?

                  Et celui qui gagne 1450 euros ?

                  ...


                  Soit Mélenchon augmente tous les salaires, soit il écrase la grille des salaires.


                  Pour le financement a-t-il demandé aux 3 millions de TPE comment elles allaient financer cette augmentation ?


                  • sylvain sylvain 6 avril 09:55

                    @L’apostilleur
                    ça s’appelle la redistribution, ça ne consiste pas a donner pareil a tout le monde, mais a donner un peu plus aux plus pauvres .Pour le coup, un candidat qui promet de revaloriser tous les salaires est un démagogue au vu de l’état économique de la france .
                    De toute façon c’est un effet d’annonce, qu’ils n’auraient pas du faire a mon avis


                  • L'apostilleur L’apostilleur 6 avril 20:03

                    @sylvain
                    « ...ça s’appelle la redistribution, ça ne consiste pas a donner pareil a tout le monde, mais a donner un peu plus aux plus pauvres... »
                    La redistribution par le salaire est une voie sans fin. L’année suivante vous aurez tjrs des plus pauvres...
                    Les SCOP ont une bonne politique qui ne peut pas être généralisée. Les salaires sont ceux du domaine d’activité avec une distribution des bénéfices entre 25 et 40%.
                    A défaut il y a la participation et l’intéressement ignorés par tous les partis.
                    Dommage c’est la meilleure solution.... partager après le travail et pas à priori.

                     https://onenpensequoi.over-blog.com/2020/05/plutot-qu-un-nouvel-impot-ps-pourquoi-pas-la-participation-et-l-interessement-de-darmanin.html


                  • L'apostilleur L’apostilleur 6 avril 09:42

                    @ l’auteur 

                    « ...Des milliers d’entreprises vont se fracasser sur le mur de la dette. J’ai déjà alerté : la dette privée en France... »

                    Merci de rappeler ce constat de Mélenchon.

                    Comment va-t-il les aider ? En augmentant les salaires ?


                    • capobianco 8 avril 09:22

                      @L’apostilleur
                      «  Comment va-t-il les aider ? En augmentant les salaires ? »
                      L’augmentation des salaires va permettre aux salariés d’avoir un meilleur pouvoir d’achat ce qui profitera évidemment aux entreprises ! La politique de macron a aboutie à enrichir les plus riches (actions et dividendes) sans aucun bénéfice pour l’emploi, les investissements. Les salariés ne placeront pas l’augmentation du smic dans des actions mais consommeront, tout le monde s’y retrouvera les petites entreprises aussi. 


                    • L'apostilleur L’apostilleur 6 avril 09:49

                      Dans notre système économique, la répartition des richesses ne passe pas par une augmentation des salaires facile et simpliste qui pourrait détruire les TPE PME fragiles, mais par une distribution des résultats.

                      https://onenpensequoi.over-blog.com/2020/05/plutot-qu-un-nouvel-impot-ps-pourquoi-pas-la-participation-et-l-interessement-de-darmanin.html


                      • zygzornifle zygzornifle 6 avril 10:08

                        On attendait cela d’Hollande, la finance est mon ennemie et on a vu ce qu’a fait ce gras du bide mou du genou, avec sa bande de dégénérés le mariage gay et la chasse aux quenelles ....


                        • L'apostilleur L’apostilleur 7 avril 13:49

                          @zygzornifle
                          « ...On attendait cela d’Hollande, la finance est mon ennemie et on a vu.. »

                          Il a déçu bien des français en l’oubliant.


                        • Les solutions d’aujourd’hui seront vos problèmes pour demain .

                          Le choix de 2017 a débouché sur le Covidiot .

                          Les différentes restrictions de circuler .

                          La vaxxination avec un produit inconnu aux effets mortels pour certains .

                          Les confinements injustifiés et la réductions des libertés individuelles ....

                          Une justice aux abonnés absents , des contraventions de 135 E et plus .

                          .....etc.....etc ....

                          Un gouvernement qui n’en est pas un, puisque les officines privées dictent leur loi et prennent en otage toute la société par la peur applicable aux enfants et aux personnes âgées et par conséquence à tout le monde .

                          Des éhpads dirigés par des crapules ..

                          Des états d’urgences injustifiés ayant pour seul but échapper aux griffes de la justice.....( Abus de position dominante par des scélérats droites , de gauches et du centre )

                          Le pass sanitaire ,

                          Le pass vaxxinal ,

                          Le QR code ......

                          Largement utilisé par des gamins ou jeunes gens pas intelligent, des adultes peu soucieux de la liberté , du libre arbitre et de leur liberté fondamentale .

                          Faire les mêmes choses qu’avant mais en étant surveillé .

                          Là, il faut être très très con pour en être fier .

                          Voter pour un Choix différent qu’en 2017 , Est le minimum à faire .

                          Autrement gare ... !


                          • CATAPULTE CATAPULTE 6 avril 10:26

                            Pour l’heure, Macron et Le Pen caracolent en tête...

                            Cependant, un excentrique franchement excentré nous prédit encore une victoire de Zemmour...

                            Phénomène courant que celui de ces personnes âgées qui se réfugient dans une réalité parallèle pour mieux conjurer leurs angoisses...


                            • Djam Djam 6 avril 11:25

                              35 ans qu’on se goinfre « des » gauches. On aura tout eut : gauche niaise, gauche caviar & cashmere, gauche libérale, gauche mondialiste et... mélenchonisme opportuniste désespéré.

                              Ne pas saisir que Mélenchon n’est qu’un dinosaure de la politique qui tente de sauver ses fesses en tant que politicien désabusé (ça renforce ses diverses retraites « d’élu ») c’est vraiment être indécrottable. 

                              Idem pour la droite... explosée en petits confettis pathétiques de bêtise et de compromissions.

                              Quant au centre, avec un gars comme Bayrou, prêt à toutes les compromission pour essayer d’entrer dans n’importe quel gouvernement, on a la synthèse. 

                              Les extrêmes sont parfaitement innofensifs... mais les pauvres d’esprits, totalement incultes en matière de politique et d’histoire, ont besoin d’y croire. Ça leur donne bonne conscience smiley


                              • I.A. 6 avril 14:45

                                Bon, cette liste, elle est super fastoche à à dire, à écrire et à lire. Simplement parce qu’elle est républicaine, censée et juste.

                                Cependant elle ne sera pas facile à METTRE EN OEUVRELe grand capital va s’y opposer : les oligarques et leurs toutous journalistes, mais aussi les Américains, leurs cabinets-conseil, leurs guerres, leurs pandémies, leurs attentats, leurs banques, leurs marchés, leurs coups fourrés et leurs alliés...

                                Soit ça va finir en salade grecque, dite « salade Tsipras », soit va falloir se battre et bosser un peu... tous ensemble.

                                Nous avons lu un excellent papier à ce sujet il y a peu, sur Agoravox...


                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 6 avril 15:09
                                  .

                                  Le contrôle citoyen consiste à récolter les résultats et à en garder une trace en conservant une photo du PV affiché à l’entrée de chaque bureau de vote en vue d’un audit. Il s’adresse aux citoyens ainsi qu’aux assesseurs des divers partis. Les partis politiques en lice devraient voir cette initiative comme un soutien additionnel démocratique et ne devrait pas avoir de problème à y contribuer afin de réussir cette vérification.

                                  .

                                  Dans le cas contraire, cela reviendrait à dire que le fonctionnement des partis et des institutions faillissent à la règle élémentaire de transparence. 

                                  .

                                  Pour participer à la saisie des résultats, il suffit d’aller sur la plateforme de collecte des résultats « Contrôle Citoyen des Élections » puis dans l’outil proposé qui permettra de centraliser tous les chiffres récoltés par les citoyens dans chacun des 69 000 bureaux de votes ouverts sur le territoire national. 
                                  .

                                  D’autres initiatives ont vu le jour et les citoyens sont invités à s’inscrire sur les diverses plateformes comme « Contrôle Citoyen des Élections Présidentielle ».


                                  • titi titi 6 avril 16:24

                                    @L’auteur

                                    « gauche gagnait grâce à des réformes économiques novatrices

                                     »
                                    C’est amusant d’évoquer des réformes novatrices, pour finalement égrainer les mesures du programme commun d’il y a 40 ans.

                                    Et c’est tout le problème de la gauche : parler du futur avec un logiciel au mieux vieux d’il y a 50 ans, au pire datant du 19è siècle.


                                    • troletbuse troletbuse 7 avril 22:47

                                      Tiens, la gauche ou la droite, ca existe encore ?

                                      Bien sur que non ! Je ne vois que des mondialistes pourris et des souverainistes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Christophe L


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité