• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Emily Loizeau apporte son soutien à l’appel « Nous voulons des (...)

Emily Loizeau apporte son soutien à l’appel « Nous voulons des coquelicots »

 

Citoyenne engagée, la chanteuse a offert une chanson porteuse d’espoir à l’association qui lutte pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse.

« Cette chanson, « Viens avec moi mon vieux pays » je l'ai écrite pour servir l'appel Nous voulons des coquelicots » explique la chanteuse. « Cet appel nous concerne tous ! Il concerne notre avenir possible sur cette planète d'ici les vingt prochaines années et celui de nos enfants. C'est un appel à se lever, à s'emparer de notre avenir commun pour tenter d'en faire ce que nous souhaiterions qu'il soit. Il est urgent pour nous tous que cette cause soit enfin entendue, continue-t-elle. Nous voulons vivre, nous voulons respirer, manger, boire sans se rendre malade. Nous voulons que cette planète continue de nous permettre de vivre sereinement. »

Emily Loizeau s’est entourée des Blind Seats pour enregistrer le titre et de Cyril Dion (auteur, co-réalisateur du film Demain et fondateur du mouvement Colibris) qui réalise la vidéo, tournée dans les Alpes de Haute Provence.

Tous les bénéfices des ventes de cette chanson iront à l'Association pour continuer d'agir avec efficacité pendant toute l’année 2019. L’argent ainsi récolté financera une grande campagne pour semer des coquelicots et fleurs sauvages partout en France et servira à créer un Observatoire des pesticides pour dresser un état de l’empoisonnement actuel et y mettre fin.

 

Créée à la fin de l’été 2018 par un groupe de bénévoles avec la ferme intention de dire stop à l’utilisation des pesticides, l’association Nous voulons des coquelicots est présidée par Fabrice Nicolino, engagé pour la protection de l’environnement et journaliste à Charlie Hebdo.

De nombreuses études ont constaté la disparition des oiseaux, des abeilles, des papillons et l’augmentation des humains malades. Constatant l’échec des politiques menées, ce groupe a décidé d’agir en lançant, le 12 septembre 2018, il y a tout juste six mois, un appel pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse. L’objectif est ambitieux : mobiliser cinq millions de personnes sur les deux ans à venir, mais plus de 558 500 personnes ont répondu à l’appel que l’on peut signer ici.

Un site internet accompagne la publication de l’appel : www.nousvoulonsdescoquelicots.org et les réseaux sociaux Facebook et Twitter relaient les actions locales. Tous les 1er vendredis du mois des mobilisations devant les Mairies sont organisées. Près de 100 rassemblements sont déjà annoncés pour le mois prochain. N’hésitez plus, de nombreux outils sont proposés sur le site pour faire connaître l’appel et aider à l’organisation des rassemblements mensuels.

 

« Nous voulons des enfants, leur insouciance quand ils pensent à demain ... Nous voulons des oiseaux, des abeilles … Nous voulons des coquelicots ! À vous de jouer maintenant ! » Emily Loizeau.


Moyenne des avis sur cet article :  2.75/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 13 mars 11:39

    Bravo ! Divisés ! C’est comme ça qu’ils nous aiment !

    Encore une beaufitude d’en haut peaufinée dans les ateliers des ingénieurs sociaux, bien faire voler en éclat toute idée de cohésion sociale.

    Forcément, un ancien de Charlie Hebdo avec un gilet jaune, c’eût fait tâche !


    • Shaw Shaw 13 mars 12:16

      @Clocel

      Bah, faut pas dégoupiller trop vite.

      Les coquelicots précèdent les GJ.

      C’est clair que ce Nicolino va pas se départir d’un trait de sa boboïtude et de ses affects parisianistes.

      Mais l’essentiel est que ce mouvement citoyen s’est répandu au plan local, partout en France, avec un rendez-vous mensuel bon enfant et positif devant les Mairies, avec un mot d’appel simple mais on ne peut explicite et primordial.

      Très clairement, c’est facteur de cohésion sociale et non le contraire, et très franchement 99% de ceux qui m’entourent et qui y participent au même titre que moi se foutent parfaitement de Nicolino en tant que tel, et à tout le moins sauront se prémunir devant toute forme possible d’instrumentalisation.


    • Une femme formidable qui a écrit : jusqu’au au bout du monde. A l’époque où il y avait encore de beaux airs (frais) à chantonner. 



        • JL JL 13 mars 11:56

          Bravo ! Belle initiative pour une belle cause : LA CAUSE !

           

          En plus c’est une belle chanson et un beau clip.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès