• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Emmanuel Macron : quand le président sublime l’homme

Emmanuel Macron : quand le président sublime l’homme

Il y a quelques jours à peine, je publiais une tribune critique à l’encontre de l’indigne débat présidentiel ayant mis aux prises, lors de l’entre-deux-tours des élections françaises, les deux derniers candidats, Marine Le Pen et Emmanuel Macron. En voici, par ailleurs, le lien électronique : https://www.rtbf.be/info/opinions/detail_le-pen-macron-un-indigne-debat-presidentiel?id=9598284

Certes était-ce tout d’abord la représentante du Front National, Marine Le Pen, que je fustigeais là. J’y stigmatisais, notamment, son incompétence manifeste dans la plupart des dossiers qu’elle prétendait maîtriser, sa médiocrité intellectuelle, son agressivité verbale, son esprit vindicatif, sa bassesse morale, ses mensonges éhontés, ses outrances comme sa vulgarité et, chose peut-être plus grave encore sur le plan éthique, son obsessionnelle manie de la délation (l’un des travers les plus abjects de la droite fascisante, comme le démontrèrent, de sinistre mémoire, la milice et autres collabos de Vichy, au temps de Pétain, lorsqu’ils livraient juifs, communistes ou résistants aux nazis).

Mais, en un effort de lucidité tout autant que d’impartialité, j’y dénonçais aussi, sans toutefois m’y adonné certes au moindre amalgame, le fondateur d’En Marche, Emmanuel Macron, en qui je déplorais, entre autres carences, le manque de fond dans ses analyses, la superficialité de la vision politique, la sécheresse du raisonnement, sinon la pauvreté des idées, l’oubli des véritables préoccupations sociales, l’absence de toute dimension humaine au profit (c’est, en cette très matérialiste circonstance, le cas de le dire !) de critères exclusivement économiques, voire utilitaristes (dans la lignée du pragmatisme anglo-saxon, façon John Stuart Mill), comme si l’homme n’était, dans une perspective essentiellement financière, qu’une machine à produire de l’argent plutôt que de la réflexion : le paradoxal comble pour un individu, tel Emmanuel Macron précisément, qui se dit « philosophe », élevé à l’école de Paul Ricœur, lui-même penseur chrétien, d’obédience protestante et, comme tel, l’un des meilleurs exégètes du piétisme comme du jugement kantiens. Bref : un flagrant, consternant et même mortifère manque de hauteur de vues, sinon de grandeur d’âme, chez Macron ! 

Ainsi cette politique de bas étage, indigne d’un pays tel que la France, de sa culture comme de son histoire, en concluais-je encore, n’était-elle, somme toute, que le signe le plus tangible, le plus symptomatique et le plus regrettable à la fois, de notre propre faillite intellectuelle, sinon, sans vouloir être là en rien rétrograde, encore moins réactionnaire, de notre propre décadence morale. Dont acte !

DES LUMIERES DE VOLTAIRE AU SOCIALISME DE JAURES

Et pourtant : force est de constater, en toute objectivité, que ce même Emmanuel Macron, à peine élu Président de la République, a su redonner, en quelques heures à peine, souffle et éclat à cette belle et grande France. Quel plus somptueux écrin, en effet, que celui du Louvre, ancien palais monarchique avant de devenir bastion révolutionnaire puis sanctuaire artistique, pour prononcer un discours faisant l’éloge, en outre, du Siècle des Lumières, ce temps où naquirent, portées par Voltaire, Rousseau, Diderot ou Montesquieu, ces magnifiques idées, véritables phares pour l’humanité tout entière, que sont celles de la tolérance, de la démocratie, de la laïcité et des droits de l’homme ! Macron, du reste, a eu là l’intelligence, devant cette splendide pyramide de verre qui plaisait tant à Mitterrand, d’invoquer, devant une foule en liesse, composée en grande partie de jeunes, l’immortelle devise de cette France que nous aimons tant et que, malgré l’adversité, la morosité ambiante et l’individualisme généralisé, nous continuons à appeler de nos vœux : « liberté, égalité, fraternité », valeurs suprêmes que tout humaniste digne de ce nom se doit de porter fièrement, chevillées à son cœur comme à sa raison, haut dans le ciel des idées. 

Oui : là, en cet instant magique, en cet historique dimanche soir du joli mois de mai, constellé d’un savant dosage de solennité et de sobriété, Emmanuel Macron s’est transcendé, dépassé, comme sublimé ! Il a été – je le reconnais ici humblement mais volontiers – grand, à la hauteur de la fonction présidentielle, semblable, dans sa solitaire mais triomphale marche au son de l’Ode à la Joie de l’immense Beethoven (classique dans sa forme mais romantique dans son fond), à François Mitterrand entrant, une rose à la main, dans l’éternelle demeure des grands hommes - le Panthéon - pour aller finalement s’incliner, tel le plus respectueux des hommages, devant la tombe de Jaurès.

Certes, ce décorum, très habilement choisi par-delà son apparente grandiloquence, était-il un peu facile. Et toutes les promesses, en-deçà de cette image de façade, restent, bien sûr, à tenir, à l’avenir, par un engagement, sur un terrain bien plus modeste mais néanmoins beaucoup plus concret, de tous les jours. Mais il n’empêche : à Emmanuel Macron donc, au présent, la patrie reconnaissante - et non seulement la France, mais aussi l’Europe en son ensemble - pour avoir su écarter ainsi, en ayant enfin relégué Marine Le Pen à son obscur et triste sort, le péril de l’extrémisme, sinon le spectre du fascisme !

DANIEL SALVATORE SCHIFFER*

*Philosophe, auteur, notamment, de « La Philosophie d’Emmanuel Levinas – Métaphysique, esthétique, éthique » et « Philosophie du dandysme – Une esthétique de l’âme et du corps » (Presses Universitaires de France) ; « Oscar Wilde » et « Lord Byron » (Gallimard – Folio Biographies) ; « Le Testament du Kosovo – Journal de guerre » (Editions du Rocher).

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.65/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 8 mai 17:00

    Z’êtes tombé amoureux ?


    • Et hop ! Et hop ! 9 mai 14:53

      @Jeekes :


      Amoureux de la mise en scène proposée par l’Agence de com.

    • Le421 Le421 9 mai 19:14

      @Jeekes
      Le choix du moins pire.
      Sachant que le moins pire reste aussi le pire.
      Normalement, ça va bien finir par éclore cette histoire !!

      Perso.
      Je vais compter les points.
      J’attends les législatives et si ça se confirme...
      Escargot et frein à main serré.
      Je vais laisser faire les start-up !!
      Pour grimper sur les toits, avec un smartphone ou un PC portable, ils seront bien équipés ces cons.
      Ca en fera moins qui regarderont leurs conneries à la télé.


    • Alain 8 mai 17:15

      Et encore un rédacteur d’agoraVox qui retourne sa veste.
      En un jour à peine, la propagande en faveur du roi des rois bat son plein.

        Très-Haut, fais que tes bontés
        Se renouvellent chaque matin.

        Afin que devant ta fidélité paternelle
        Les âmes reconnaissantes
        Montrent par une vie pieuse
        Que nous sommes bien tes enfants.

      Cantate BWV 51 de Bach

      Création :

      Leipzig, dimanche 17 septembre 1730

      Destination :

      Quinzième dimanche après la Trinité et pour tous les temps

      Péricopes :

      1. Épître aux Galates V, 25 : « Exhortation à suivre l’Esprit »

      2. Évangile selon Matthieu VI, 24-34 : « Nul ne peut servir deux maîtres »

      Allez, cher rédacteur, c’est une cantate pour Soprano, mais avec un peu d’effort, tu va bien réussir à nous la chanter correctement. En marche !!!Alléluia !!!


      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 8 mai 17:25

        On pourrait interpréter autrement la symbolique géographique adoptée par le deux finalistes.le choix de Vincennes par le FN est d’ailleurs aussi surprenant que celui du Louvre par les producteurs de Macaron : dans la « géo-symbolique » parisienne, capitale et microcosme du pays, l’est a toujours été négatif, le côté par lequel l’« ennemi » est toujours arrivé, synonyme de danger, de pauvreté et de malheur. Le château de Vincennes a été avant tout une prison.Mais, si le FN a choisi de s’identifier à cette image par un effet de masochisme étrange, Macron n’a pas choisi l’ouest (Neuilly) riche, riant, départ vers les horizons de terres nouvelles via la Seine et l’Atlantique... il a choisi le lieu où les rois de FRance avaient établi leur pouvoir avant de délocaliser leur administration en s’éloignant des risques que la populace parisienne leur faisait courir. La récupération des lieux à des fins culturelles na servi qu’à masquer les tendances mégalomanes de Mitterrand. Chez Macron, il ne s’agit pas d’une tendance mais d’une réaltié. Le choix du Louvre confirmerait ainsi le diagnostic du psychiatre italien qui considère Macron comme un dangereux psychopathe narcissique pervers (Lo psicologo Segatori : « Macron come Fini, narcisista in preda all’onnipotenza » - Libero Quotidianowww.liberoquotidiano.it


        • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 8 mai 17:33

          @Jeussey de Sourcesûre


          je n’avais pas lu l’article de christophecroshouplon : « le jour d’après », dans lequel il donne une clé très intéressante et effrayante sur ce choix.

        • troletbuse troletbuse 8 mai 20:21

          @Jeussey de Sourcesûre
          Vous avez voté blanc ou vous êtes abstenu. Alors laissez Macron faire son travail de destruction et taisez-vous.


        • frugeky 9 mai 09:26

          @Jeussey de Sourcesûre

          salut.

          N’importe quoi ! et la perfide albion elle vient toujours de l’est aussi ?


        • Lugsama Lugsama 9 mai 10:48

          @troletbuse

          Destruction du droit du travail du siècle dernier pour moderniser l’économie ? Oui et maintenant !

        • Et hop ! Et hop ! 9 mai 16:30

          @Jeussey de Sourcesûre :


          Le Louvre, ancien siège de la Vicomté de Paris, donjon construit par Charles V pour défendre Paris à l’ouest, puis palais qui est devenu le siège du chef de l’État jusque … au déménagement du ministère des finances pour aller à Bercy.

          Vincennes, autre résidence royale où Saint Louis rendait la justice sous son chêne. Autre donjon construit par Charles V pour défendre Paris à l’est. C’est de Vincennes que Louis XIV est parti faire son lit de justice au Parlement pour y rétablir son pouvoir. Devient ensuite prison d’État pour les prisonniers importants en conflit avec l’État : le cardinal de Retz, Fouquet, Voltaire, Mirabeau, le Marquis de Sade, jusqu’à Mata Hari qui y fut fusillée pour espionnage. En 1964, De Gaulle s’y installa, avec le projet d’abandonner l’Élysée pour y établir la présidence de la république. Le château de Vincennes est officiellement le lieu de refuge de l’Élysée en cas de crue exceptionnelle de la Seine ou autres circonstance obligeant un repli. 

        • Le421 Le421 9 mai 19:16

          @Jeussey de Sourcesûre
          Un peu plus et c’était 66.6% de suffrages !!


        • belzebu by lucyfer 8 mai 18:34

          Clap ! clap ! clap !



          La récré est terminée, les enfants.

          Je vous rappelle que le vainqueur de l’élection est Harry Stotte.

          Nous allons voir cela, en clase tout à l’heure.

          Et rappelez-vous que votre maîtresse ne ment jamais.

          A dans quelques minutes donc.


          • belzebu by lucyfer 9 mai 00:47

            @belzebu by lucyfer

            Un électeur insoumis n’est pas d’accord avec moi. Il ne me l’envoie pas dire : « Toi le facho, l’identitaire soi-disant, tu peux me dire de quel droit tu te mêles des affaires de ? Monsieur le respectueux des souverainetés nationales. Soi-disant !

            -  C’est parce que je respecte, la souveraineté des Français, pas celle de , qu’existe plus, comme Marine l’a bien expliqué…, à Bruxelles, ou à Strasbourg, c’est pas important, à la vraie – pas celle à Mélenchon – capitaine de pédalo et à son second, quartier-maître Flamby, - dont ée père soit dit en passant, était pour tixier-vignancour en



            • belzebu by lucyfer 8 mai 23:03

              On est quelques Suisses qui ne sont pas d’accord, avec le résultat de l’élection présidentielle française. La raison est toute simple. On habite Le Chauffaud, dans le canton de Neuchâtel… Le Chauffaud-Suisse, parce que, de l’autre côté de la frontière, il y a Le Chauffaud-France (département du Doubs). C’est de là que vient le problème. De chaque côté de la frontière, il y a le même herbe, la même architecture des fermes, les mêmes sapins, les mêmes morilles, les mêmes bolets (en Suisse maintenant on dit « bolets têted’hom’decouleur » à cause des lois françaises, pour pas tomber dans l’incitation à la haine... A Beziers, on a lu, dans l’impartial – c’est le quotidien de chez nous – que le maire ménard est tombé pour beaucoup moins que ça. On avait donc raison de se méfier

              Mais ce n’est pas à cause de ça qu’on est fâchés. C’est parce que d’un côté de la frontière, il y a « droit du sang » et « préférence nationale », et de l’autre, il n’y a ni l’un ni l’autre. Donc on comptait sur Marine pour ramener la liberté, l’égalité, et la fraternité des deux côtés de la frontière. On sait maintenant que ça ne fera pas, et voilà pourquoi on n’est pas contents, et on a voulu le faire savoir à la France entière. Il n’y pas de raison : il n’y a pas un journal de chez vous qui nous publierait… Peut-être Minute ou Rivarol, mais ce ne sont pas du tout des gens fréquentables selon nos critères Ce ne sont pas des vrais démocrates…


              • BA 8 mai 23:06

                Déjà, dès le soir du 1er tour, les banquiers ne se tenaient plus de joie.


                Dès le soir du 1er tour, pour fêter la victoire d’Emmanuel Macron, trois banquiers de la banque Rothschild étaient au premier rang.


                Lisez cet article du Canard Enchaîné :


                Macron et ses groupies de la banque Rothschild.


                Dimanche 23 avril, deux associés gérants de la banque d’affaires Rothschild, avec lesquels Emmanuel Macron a travaillé durant près de quatre ans (de septembre 2008 à mai 2012), se pressent au premier rang du QG du Parc des expositions, porte de Versailles, pour filmer avec leurs téléphones portables l’arrivée du vainqueur du premier tour.


                Accompagné de Laurent Baril, star des fusions-acquisitions de la banque d’affaires, Olivier Pécoux, co-président du comité exécutif du groupe Rothschild & Co, est un brin gêné d’être repéré par une journaliste du Canard Enchaîné.


                « Je suis ici incognito », insiste le bras droit de David de Rothschild, alors qu’il fait partie des récidivistes. Le 13 juillet 2016, Olivier Pécoux avait déjà assisté au premier meeting parisien d’Emmanuel Macron.


                Ce 23 avril, Baril et Pécoux retrouvent un ancien camarade de la maison Rothschild : Lionel Zinsou, ex-conseiller de Laurent Fabius à Matignon et ex-premier Ministre du Bénin.


                Les trois banquiers s’émerveillent à l’idée que Macron, qu’ils ont connu « bébé », puisse l’emporter. Il serait le second Rothschild, après Georges Pompidou, à gravir sous la Ve République les marches de l’Elysée.


                L’Histoire – et les vraies gens – en marche …


                Source : Le Canard Enchaîné, mercredi 26 avril, page 2.


                Rappel :


                Jean Lemierre, le patron de la banque BNP Paribas, était pour Macron.


                Frédéric Oudéa, le patron de la banque Société Générale, était pour Macron.


                François Pérol, le patron de la banque Banque Populaire - Caisse d’Epargne, était pour Macron.


                Dominique Lefebvre, le patron de la banque Crédit Agricole, était pour Macron.


                Bernard Arnault, le patron de LVMH, était pour Macron.


                Jean-Paul Agon, le patron de L’Oréal, était pour Macron.


                Martin Bouygues, le patron de Bouygues, était pour Macron.


                Serge Dassault, le patron de Dassault, était pour Macron.


                Arnaud Lagardère, le patron de Lagardère, était pour Macron.


                Tous les banquiers, tous les grands patrons du CAC 40 était pour Macron.


                En plus de tous ces collabos, la grande patronne de l’Union Européenne Angela Merkel était pour Macron.


                La chancelière allemande Angela Merkel a indiqué dans un entretien à des journaux allemands qu’elle souhaitait l’élection du candidat centriste Emmanuel Macron en France, qui serait un « président fort ».


                http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/04/28/97001-20170428FILWWW00322-merkel-confiante-que-macron-sera-un-president-fort-s-il-est-elu.php




                • Lugsama Lugsama 9 mai 10:52

                  @BA

                  Il a pas le droit d’inviter d’ancien collègues de travail ? Travailler chez Rotchild prouvent que vous êtes compétent, si la réussite est une tare.. restez dans votre médiocrité et laissez les Hommes ambitieux s’occuper du bien commun.

                • Lancelot 9 mai 19:19

                  @Lugsama
                  Ah bon rotshild qui finance des guerres embauche des gens compétent fais toi greffer un cerveau pauvre guignole !


                • Le421 Le421 9 mai 19:21

                  @Lugsama
                  Travailler chez Rotchild prouvent que vous êtes compétent

                  Dans quoi ?

                  Dans l’arnaque du bon peuple... Entièrement d’accord avec vous, mais alors...
                  Quel jugement !!

                  On est cons ou quoi ??
                  Vous nous prenez pour des billes et on n’y a vu que du feu.
                  Pas tout le monde, méfiez-vous, pas tout le monde.
                  Et les forces vives de ce pays n’ont pas un clavier 12H/jour devant le nez...
                  Même si ce sont ceux qui font du fric.
                  Pourvu que ça dure.
                  Priez.


                • belzebu by lucyfer 9 mai 00:50

                  Alos voilà, c’est vrai que je suis Suisse, J’habite au Chauffaud*, au Chauffaud-Suisse, parce qu’il y a un Chauffaud-France. les deux se touchent, comme st-gingolph (74), mais c’est pas saint-gingolph, c’est le chauffaud (25)… Si Marine était venue, les Français, m’avaient dit : Si Marine vient, il faudra que quelqu’un lui explique ce qui ne va pas. Tii, tu sauras…

                   Si c’est un Suisse, a fera plus sérieux


                  • belzebu by lucyfer 9 mai 00:54

                    C’est on ü tout a  passé ?


                    • belzebu by lucyfer 9 mai 01:03

                       s si vieux que ça, j’ai le même âge qu’en 1956, quand l’écrasement de la révolte hongroise m’a fait « entrer en politique » 
                      On nous disait alors que des gosses de notre âge se jetaient sous les chaînes des chars soviétiques, ceints de cocktails Molotov. C’était galvanisant. Tellement, que je le suis toujours. 
                      J’imagine que les élèves des bastions commun


                      • pipiou 9 mai 01:17

                        Mon dieu quelle philosophique mediocrité !

                        Le caporal macron a vaincu la fascisante marine devant la pyramide du louvre avec le chandelier



                        • carnac carnac 9 mai 08:00

                          Nous avons eu une belle opération de « com » au soir du second tour .... la com ne fait pas tout ... il faudrait du fond et non pas une doxa répétée ad nauseam ...


                          • frugeky 9 mai 09:22

                            Houla !

                            Vous avez raison de bien lécher le fondement du fascisme réel, cela vous sied à ravir et on reconnaît le courage proverbial des intellectuels qui vous voudraient se hisser à la cour.


                            • Taverne Taverne 9 mai 10:06

                              A propos de la pyramide du Louvre, j’ai développé une conception de la signification du triangle (voir ici), qui pour moi incarne la confiance, à la fois comme besoin essentiel (à intégrer dans la pyramide de Maslow où elle ne figure pas) et comme condition première du bonheur. La confiance est le fondement de tout, la base qui maintient en équilibre deux lignes inclinées qui s’opposent, dans un ensemble qui pointe toujours vers le haut, vers l’avenir et le progrès.


                              • Lugsama Lugsama 9 mai 10:55

                                @Taverne

                                Faut surtout arrêter de voir des symboles dans les symboles. Le hasard fait bien les choses, car ce n’est pas au Louvres mais au champ de Mars qu’il souhaitait festoyer.

                                Après ça tombe bien puisqu’il semble que l’on a un président qui souhaite restaurer le rôle de monarque présidentielle mise à mal par les deux derniers locataires de l’Élysée, mais ce ne sont que des coïncidences.

                              • Taverne Taverne 9 mai 11:21

                                @Lugsama

                                Oui, c’est une coïncidence. Mais, n’aurais-je pas le droit d’en parler parce que c’est une coïncidence ? Plusieurs interprétations ont été données sur la « cérémonie » et sur la pyramide. La mienne vaut bien celle des autres. Le triangle est la représentation de la confiance qui élève sans cesse nos visées et nos aspirations, en ménageant l’équilibre entre deux forces qui s’opposent, en contenant les tensions.

                                Autre coïncidences : mes articles sur la Nation (reprise par Ségolène Royal lors de sa campagne), sur l’idée de participation des citoyens et notamment d’une 3ème chambre (celle des citoyens) qui est reprise actuellement (réforme du Conseil économique, social et environnemental), etc. Vous savez ce que l’on dit en plaisantant sur les grands esprits...


                              • pipiou 9 mai 13:00

                                @Taverne

                                Le triangle peut être également vu comme un phallus dressé, ou bien la représentation du sexe féminin, ou de la sainte trinité, ou du Lithium, ou du toblerone.
                                Bref vous le faites coïncider avec ce qui vous plait.

                                Au final le triangle équilatéral est le polygone régulier le plus simple c’est pour cela qu’il fait phosphorer les simples d’esprit.



                              • Le421 Le421 9 mai 19:23

                                @Dom66
                                Un pur hasard cher ami, un pur hasard...  smiley


                              • Taverne Taverne 9 mai 19:28

                                Autre coïncidence étonnante.

                                Voici encore une belle coïncidence. Dans mon commentaire du 5 mai, je voyais macron en dieu de l’Amour. Dans son discours du 7 mai, Macron va prononcer le mot d’amour. C’est bien, Emmanuel, tu as bien compris mon idée.


                              • ecophilopat 9 mai 11:54

                                Ca fait tout drôle de lire cet article après avoir lu celui de christophecroshouplon
                                http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-jour-d-apres-ou-la-malediction-192939

                                Certains s’arrêtent aux apparences d’autres voient ce qu’il y a derrière.


                                • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 9 mai 12:12

                                  @Shawford

                                   smiley
                                  je me comprends aussi, n’est-ce pas essentiel d’ailleurs ? ^^


                                • lahalle 9 mai 12:30

                                  Oui, sauf que le site du Louvre, c’est pas celui qu’il avait initialement choisi....


                                  • Dom66 Dom66 9 mai 12:48

                                    Pourtant ça commençait pas trop mal, mais j’ai stoppé la lecture ICI : « Et pourtant : force est de constater, en toute objectivité, que ce même Emmanuel Macron, à peine élu Président de la République, a su redonner, en quelques heures à peine, souffle et éclat à cette belle et grande France » Trouver que Her Manuel Marcon redonne du souffle à la France faut quand même le dire, comme si une petite merde comme lui pouvait nous représenter….les Français sauf les moutons et les bœufs le haïssent. Vous allez en bouffer du Macron, et pas qu’au vin blanc, et que va t-il dire à Poutine si un jour il va en Russie avec sa maman ?

                                    Après Hollandouille nous avons minus 1er...pauvre France


                                    • UnLorrain 9 mai 12:52

                                      Bien que je sois humble athe de l etage inferieur ou je croupit ( Bloy, qui m observe lol ) il observe aussi que Voltaire est une crapule.

                                      Jaures...deifier tribun ( socialisme naissant ? Monstruosite que le socialisme ecrira un ciseleur de phrase,Flaubert) Decouverte au hasard d’un PDF,Jaures sera buter par un idolatre maurrassien,selon un mec de l epoque dont il sert a si peu de dire son nom,Merci anagrammique.

                                      Ptinnn les conneries que j ecris ! Faut que je sieste !


                                      • captain beefheart 9 mai 12:57

                                        Au revoir Agoravox,le longue bras de Brigitte m’a supprimé trois commentaires en 24 heures.

                                        Les français sont des imbéciles ou des lâches,c’est clair maintenant.Au revoir Alinea,Tall,Fifi,Dom,et tout le monde,dorénavant je m’occupe de mon jardin,au lieu de blablater à longueur de journée sur ce site qui concentre des mécontents bras ballants.Si ,au labour ,je trouve une Dragounov je saurai comprendre ce signe du ciel !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès