• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Emplois familiaux : le Sénat va revoter !

Emplois familiaux : le Sénat va revoter !

Dans la nuit du mardi 11 au mercredi 12 juillet, le Sénat s’est opposé à l’interdiction des emplois familiaux des parlementaires, tout en la maintenant pour les ministres et les responsables d’exécutifs locaux.

Immédiatement après ce vote, Philippe Bas (Les Républicains – Manche), président de la commission des lois, rapporteur, a demandé une seconde délibération afin que le Sénat puisse de nouveau se prononcer sur cette disposition et interdire, par cohérence, tous les emplois familiaux.

Philippe Bas a rappelé que "la commission des lois avait voté à l’unanimité pour l’interdiction des emplois familiaux. Nous avons donc un grave problème de cohérence avec le texte adopté en séance publique et devons agir en conséquence. J’ai demandé au Sénat de revoter sur cette disposition essentielle".

Conformément au règlement du Sénat, la seconde délibération devrait avoir lieu avant le vote sur l’ensemble du projet de loi, le mercredi 12 juillet au soir ou le jeudi 13 juillet au matin.

Pourtant, les Sénateurs avaient fait preuve d’un vrai courage en prenant une position manifestement impopulaire.

Pourtant cette décision pas si dénuée de sens. 

Pourquoi interdire les emplois familiaux pour les parlementaires ? Ce qui était reproché à François FILLON ce n’était pas d’avoir fait travailler sa femme mais que ce travail était fictif. Tout comme à l’encontre de l’ancien ministre de l’intérieur, Bruno LEROUX, il ne s’agissait pas de critiquer l’emploi de ses enfants comme assistants parlementaires, mais que ces enfants étaient mineurs à l’époque où ils étaient censés accomplir ces fonctions.

Ensuite, il existe déjà des règles encadrant les emplois familiaux. Il faut les appliquer.

Enfin, faut-il, afin de respecter l’égalité de tous devant la loi, tous les emplois familiaux dans les entreprises ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Clark Kent Jeussey de Sourcesûre 13 juillet 2017 12:15

    Bon ben voilà, c’est fait, tant pis pour vous si un membre de votre famille (élu) ne pourra pas vous faire bénéficier d’une sinécure.


    Il peut demander à un collègue de faire un échage : il p^rend la femme du collègue et le collègue vous embauche.

    Puisque vous avez promis qu’il ne s’agirait pas d’emploi fictif, où serait le mal dans le royaume du népotisme ?

    • La mouche du coche La mouche du coche 13 juillet 2017 16:40

       smiley Hahaha.   les mougeons barragistes super fiers de ne pas avoir voter Le Pen et qui se plaignent maintenant de notre nouveau président. C’est à mourir de rire ! vous êtes trop con, les gars ! Vous méritez ce qui vous arrive. smiley


    • troletbuse troletbuse 13 juillet 2017 12:42

      Ce qui est scandaleux, finalement ce n’est pas les emplois mais les salaires versés et payés par nous. Combien gagne une secrétaire dans le privé ? 5 ou 10000 euros par mois ?


      • devphil devphil 13 juillet 2017 12:47

        Enfin, faut-il, afin de respecter l’égalité de tous devant la loi, tous les emplois familiaux dans les entreprises ?

        Le contexte est différent dans une entreprise car il s’agit d’argent privé , il y a un contrat de travail qui doit respecté le code du travail et des qualifications inhérentes au poste.

        Dans le cas des emplois familiaux , on peux parachuter n’importe quel membre de sa famille qui n’a aucune qualification et n’a pas nécessité à venir à l’assemblée et ceci sur fonds publics .....

        Philippe


        • Coriosolite 13 juillet 2017 19:03

          @devphil
          Bonsoir,

          Dans le privé un emploi fictif est un abus de biens sociaux.


        • devphil devphil 14 juillet 2017 17:39

          @Coriosolite

          Et dans le public un détournement de fonds public ....
          Si cela est jugé dans le privé alors qu’en est il du public ???


        • Jeekes Jeekes 13 juillet 2017 12:49

          Nan c’est vrai, y’a qu’à les laisser se goinfrer sur notre dos, quoi.

          Hein, comme d’hab, les pôvres, z’ont « tellement » besoin de thunes !
           


          • foufouille foufouille 13 juillet 2017 13:29

            il aurait été plus simple de limiter les salaires et plus juste.


            • ZenZoe ZenZoe 13 juillet 2017 14:00

              Bien fait pour les parlementaires, quand on tire trop sur la corde, elle finit par craquer !
              S’ils n’avaient pas abusé de cette disposition, elle serait toujours en place.


              • Ruut Ruut 13 juillet 2017 15:15

                Le Diable se cache toujours dans les détails.


                • wesson wesson 14 juillet 2017 13:30

                  Personne pour évoquer le cas de Damien Philippot (frère de) et philippe Olivier (beau-frère de MLP), qui ont été à priori bombardé attaché parlementaire des députés FN ?



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Méchant Réac

Méchant Réac
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès