• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > En Belgique, le flop annoncé du vote des étrangers hors UE rime avec échec (...)

En Belgique, le flop annoncé du vote des étrangers hors UE rime avec échec d’intégration

Rideau le 31 juillet ! Il ne reste que quelques heures aux étrangers vivant en Belgique pour s’inscrire sur les listes électorales en vue des élections communales du 14 octobre prochain. 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’utilisation de ce droit démocratique, conquis de haute lutte pour les immigrés non européens, est un flop total. Le nombre d’inscrits, tant du côté des ressortissants de l’UE que des non européens, est largement inférieur à ce qu’il était en 2006, là où il n’était déjà pas brillant : 15,76% contre 20,9% en 2006 pour les « UE » et 8,39% contre 15,7% pour les « non-UE ». 

Ce qui m’interpelle particulièrement, c’est le total insuccès de ce droit au sein de la communauté extra-européenne (en vigueur depuis 2000) où seuls un peu plus de 8% des personnes qui remplissent les conditions sont inscrites alors qu’elles frôlaient un peu brillant 16% en 2006.

  

Les raisons de ce désintérêt

Le cas des étrangers non européens est assez interpellant du fait que les inscrits de 2000 et 2006 ne devaient plus faire la démarche. Passer d’un peu moins de 16% à un peu plus de 8% signifie sans le moindre doute que le droit de vote ne fait pas recette parmi la génération d’enfants d’immigrés qui ont atteint leur 18 ans depuis 2006. Ces jeunes sont évidemment fort nombreux. C’est un signe incontestable de non intégration qui devrait alerter les autorités. 

Le vote aux « communales » est pourtant un vote de proximité qui concerne tous les citoyens. Ce désintérêt pour la chose publique, ou son refus pur et simple dans le chef de certains, est à la fois un désaveu des politiques municipales, régionales et fédérales en matière d’intégration et un manque d’éducation civique qui concerne tous les jeunes de ce pays. A qui la faute ? C’est toute la question et je ne me risquerais pas d’y répondre. 

 

Qui sont les perdants ? 

Les grands perdants sont bien entendu les immigrés pour lesquels de nombreux Belges se sont battus. Ce sont aussi, particulièrement en Wallonie et à Bruxelles, les partis de gauche (PS, cdH et Ecolo) qui excellent dans le ratissage large de la communauté musulmane avec le seul objectif de faire des voix. Ils sont bien mal payés. De quoi les faire réfléchir.


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 31 juillet 2012 09:12

    Bonjour, François.

    Ce constat belge montre que les chiffons rouge agités en France par le FN et l’UMP durant la campagne électorale n’étaient là qu pour manipuler l’opinion en lui faisant prendre les vessies pour des lanternes, et le droit de vote aux municipales pour une dangereuse dérive.

    Or, c’est bel et bien, comme vous l’écrivez, le maintien (ou le choix en Belgique) hors du champ démocratique local des résidents étrangers qui constitue le plus grand danger car il est symptomatique d’un choix de plus en plus souvent communautariste. Le choix de l’exclusion délibéré, et non de l’intégration espérée. Inquiétant !


    • François Collette François Collette 31 juillet 2012 09:18

      Tout à fait d’accord !


    • Christian Labrune Christian Labrune 31 juillet 2012 22:33

      @François Collette,

      Il y a quelques mois, j’ai vu une video très plaisante à propos de la Belgique : devant l’atomium, un prédicateur islamiste proposait qu’on détruisît tous ces symboles de la société occidentale et qu’on établisse le Califat, que la Belgique devînt enfin une vraie république islamique. Ne serait-ce pas une vraie solution ? Dans un pays qui a du mal à se trouver un gouvernement, l’institution de la charia permettrait déjà de clarifier les choses. En France, si on peut se fier aux opinions qui s’expriment quotidiennement sur AgoraVox, on voit bien que c’est vers ça qu’on s’oriente. Quelques petites flagellations, à Bruxelles, sur la grande place, devant le Manneken-Pis, et quelques petites lapidations, comme récemment au Mali, cela remettrait à l’heure les pendules. Notre civilisation occidentale est foutue, il faut donc voir l’avenir avec optimisme. Tournons-nous vers l’Iran, ce sera bien évidemment le nouveau phare de la civilisation moderne ! Et cessons de penser aux élections, à un obscurantisme démocratique désormais complètement obsolète !

      Allah akbar !

       


    • OMAR 31 juillet 2012 22:39

      Omar 33

      Félicitations Calmos...

      10 lignes écrites, le jour même de votre arrivée de Marakech...
      Quelle énergie...
      Dommage que ce n’est que du baratin, du vide, du n’importe quoi, mais assaisonné avec du fiel pur F. Haine...

      Heu, les drapeaux agités place de la Bastille, c’est les anciennes colonies françaises venues partager leur joie de voir la France libérée de ce qui vous savez....
      Ça vous manque déjà le délit de faciès, les contrôles des bougnoules , les histoires de halal, les banlieues, etc.....

      Patiente... Encore 4 ans et quelques mois à tirer..
      En attendant, entretenez votre Karcher et, surtout, n’oubliez pas vos comprimés « Lecimé »..

      Front-Nationnellement...


    • Antoine Diederick 31 juillet 2012 11:17

      Bonjour Monsieur Colette,

      Oui mais, les enfants d’immigrés qui sont belges recevront leur convocation automatiquement....

      donc on parle bien des résidents étrangers en Belgique, européens et non européens ?


      • François Collette François Collette 31 juillet 2012 11:34

        Bien sûr puisque c’est le sujet de l’article. Les autres sont « belges » (ou belgo-xxx) et donc soumis d’office à la loi électorale du pays où ils vivent.


        Ceci dit, mon nom prend 2 « L », mais ce n’est qu’un détail.

      • Antoine Diederick 31 juillet 2012 11:50

        Bien Monsieur Collette, j’en prends bonne note.

        J’en profite pour reprendre une petite réflexion suite à votre article sur le 21 juillet.

        A propos du mot « fantoche », en fait je pense que vous avez voulu attirer l’attention sur le fait qu’en Belgique, la Couronne est réputée faible.

        Avec cet ajout de m’a part, je n’ai eu que l’intention de compléter votre article.

        Bonne journée à vous.


      • T.REX T.REX 31 juillet 2012 12:54


        En France, On a déjà bien du mal à faire voter les ressortissants français (voir les taux d’abstention records des dernières élections) alors on est pas prêt à mobiliser les autres.

         


        • non667 31 juillet 2012 14:26

          ceux qui prennent le droit de vote des étrangers pour une mesure humanistes /humanitaire /droit de l’hommesque sont de dangereux gogos ! assimilables à ceux qui croient au armes de destructions massives de sadam !


          • Lea Andersteen Lea Andersteen 31 juillet 2012 14:59

            Pourquoi voter ? La classe politique ne vaut pas mieux en Belgique qu’en France.

            Cette grave illusion que voter est avoir du pouvoir. Grande est la largesse qui consiste à permettre aux résident européens de pouvoir choisir, au coté des belges, leur baron communal.


            • Antoine Diederick 31 juillet 2012 15:57

              « Quelle claque pour l’utopie universaliste ! »

              Cela en est une en effet.


            • L'enfoiré L’enfoiré 31 juillet 2012 17:32

              Bonjour Schweitzer,

               Je l’aurais parié de voir le suffixe « ch » à la suite de votre nom.
               Oui, absolument, les ghettos existent à Bxl, par exemple.
               Que ce soit « in » ou « out » de l’Europe.
               Tout étranger, je dis bien, tout étranger essaye de retrouver sur place ce qu’il a connu comme autochtone dans son pays d’origine.
               Ils en deviennent auto-suffisants. C’est évident. On s’entraide encore dans beaucoup de pays pauvres.
               Les mariages blancs ne sont qu’une autre manière d’entrer.
               Mais imaginez, si vous étiez un allochtone, que feriez-vous ?
               Utopie pour utopie, bien entendu smiley 

            • L'enfoiré L’enfoiré 31 juillet 2012 19:11

              Schweizy, 

              (vous me pardonnerez, j’aime ce diminutif, cela me rappelle le diminutif de Schwarzeneger smiley

               J’ai très bien compris où vous voulez nous mener.
               Je vous rappelle seulement quelques faits d’histoires de l’Europe qui a été jalonnée d’invasions de toutes sortes.
               Entre nous, je vous direz que mon Bruxelles demain sera très loin de celui d’aujourd’hui.
               Ne le répétez pas.
               Les cultures du tiers monde seront peut-être des cultures qui mèneront le monde.
               L’Africain, qui fait cela sans le dire, est un débrouillard qui transforme une bouteille de plastique en d’autres objets dont vous n’aurez pensé en faire. Ce sont des recycleurs né. Il est obligé à le faire car il ne peut se payer les pièces neuves ;
               L’Indien pauvre est aussi un peu dépesseur de tous nos gadgets électroniques.
               Vous allez dire que ce n’est que matériel, bien sûr, mais nous en reparlerons si la culture n’entre pas dans le jeu a un moment donné.
               Comme vous dites, il y a les allochtones illettrés, comme il y a les autochtones d’ailleurs.
               La « substantifique moelle », cela ne rentre pas comme du papier à musique.
               Ils n’ont pas de rêves, puisqu’ils sont « bêtes », voyons. Nous ne sommes ni l’un intégré dans ce genre de considération. smiley
               Il y a des commandés et des commandeurs, encore une autre porte ouverte enfoncée.
               smiley 
               

            • L'enfoiré L’enfoiré 31 juillet 2012 19:21

              Un très vieil article, rien que pour le souvenir « Différence ou indifférence »


            • L'enfoiré L’enfoiré 1er août 2012 10:42
              Schweizy,

              « Mais jamais, elle n’a été sous la menace de centaines de millions d’individus, rêvant de s’y installer à demeure. »

              Ah, bon... Je sens que votre nom doit se trouver parmi ceux-ci. C’est vrai qu’en Suisse, il y a les montagnes qui empêchent les « invasions fortuites ».

              « Il ne faudra pas oublier de déménager les toiles de Jérôme Bosch, de Van Dyck, de Van der Weiden, de Cranach l’Ancien, du Tiepolo, de Van Ruysdael, des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, qui sont infiniment plus vulnérables que les Bouddfha de Bamiyan... »

              Là, d’accord. D’ailleurs cela se passe déjà. Il y a les Belges du bout du monde qui éparpillent leurs idées dans le monde.

              « Je ne compte néanmoins pas sur lui pour le développement des sources d’énergie de l’après-pétrole. Le bois, on connaît déjà... »

              Là, aussi, d’accord. mais là encore, faudra remettre les pendules à l’heure à échéances de plus en plus rapide.

              L’Afrique a été longtemps colonisée, car elle avait des richesses dans son sous-sol enviée par tous. Je ne vais pas refaire l’histoire ici, mais suivez mon regard.

              Je dirai comme conclusion, qu’il ne faut dénigrer personne. Si certains ont été cadenassés, c’est aussi parce que d’autres l’ont voulu ainsi. 


            • L'enfoiré L’enfoiré 31 juillet 2012 17:05

              Bon article et bonnes déductions.

              Ils n’ont pas la nationalité belge, donc ils n’ont pas l’obligation d’aller voter comme les Belges du pur cru. La double nationalité est aussi une des raisons.

              Je voudrais avoir, si vous les avez, les mêmes déductions pour une élection en France, par exemple.
              Les étrangers s’y intéressent-ils ?
              S’intégrer dans un pays, c’est un peu oublier son ancien comme USA ou un nouvel Américain se dresse devant les étoiles du drapeau.


              • lulupipistrelle 5 août 2012 21:13

                Ah bon, il y a deux régimes de loi en Belgique ?


              • OMAR 31 juillet 2012 22:23

                Omar 33

                François  :« le ratissage large de la communauté musulmane.... ».

                Nous y voila,...
                Donc immigration = communauté musulmane.....
                Et quand on connait l’amalgame : immigration = insécurité = détournement d’emploi = etc....

                Contrairement à ce que vous voulez faire avaler aux lecteurs, la plus grande part de l’immigration est principalement le fait de ressortissants communautaires (55 % des entrées d’étrangers). En 2006, quatre nationalités se détachaient nettement : les Français et les Néerlandais (chacun 14 %), les Marocains (9 %) les Polonais (8 %) et les congolais (7%).
                Et actuellement, les russes se sont aussi impliqués..

                Alors,au lieu de terroriser les citoyens, je vous conseille une partie de peche sur la Meuse...


                • L'enfoiré L’enfoiré 1er août 2012 11:30

                  François,
                   Comme on en parlait dans l’Echo de ce jour, j’ai noté les raisons qu’il donnait.
                  1. Ce désintérêt relatif viendrait du fait que pouvoir exercer ce vote, il faut le connaitre. Le message ne passe pas toujours.
                  Le scrutin pour les étrangers n’est qu’au niveau « communal ». Il n’existe pour les étrangers européens depuis 2000 et les non-européens depuis 2004.
                  Le scrutin régional et législatif n’est pas accessible aux étrangers, jusqu’ici.
                  2. La naturalisation joue un rôle
                  3. La paperasserie est un obstacle. De plus s’inscrire une fois, c’est rendre le vote obligatoire comme pour tous les Belges.
                  4. Le niveau de scolarisation, la connaissance des langues locales, l’insertion dans la vie sociale , des obstacles...
                  5. La grande désillusion vis-à-vis du monde politique est dissuasive encore plus que pour un Belge de souche.
                  6. L’impact limité du scrutin communal.
                  L’origine ethnique qui détermine les choix.
                  Ce qui a poussé le PS et dégraisser les Ecolos.

                  Voilà, je n’engage que l’Echo, ici


                  • François Collette François Collette 1er août 2012 12:00

                    C’est donc bien un problème d’intégration... et d’aide à l’intégration. Le scrutin communal est pourtant celui qui est le mieux « adapté » puisque c’est un scrutin de proximité. 


                  • L'enfoiré L’enfoiré 1er août 2012 15:38

                    Bien d’accord. smiley


                  • lulupipistrelle 5 août 2012 21:06

                    Echec de l’intégration ? échec pour qui ?

                    Qui veut faire l’ange, fait la bête.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès