• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > En finir avec le pessimisme français

En finir avec le pessimisme français

Méfiance accrue envers la politique et les médias, remâchage d'un passé mythifié, peur de l'avenir, prolifération de livres ânonnant l'irréversible déclin de la France, montée des populismes de droite et de gauche, autant d'indices qui montrent que l'état d'esprit des Français n'est pas à la fête.

De fait, les Français semblent être le peuple le plus pessimiste du monde. Fin 2015, un sondage Odoxa montrait que seuls 17% des sondés voyaient 2016 meilleur que 2015. Cette sombre année 2015 est heureusement derrière nous mais le moral des Français ne semble guère sorti de sa langueur : seuls 29% des Français sont optimistes selon un sondage Ipsos paru en septembre, ce qui fait de la France le deuxième pays le plus pessimiste après le Japon. Mais c'est déjà un grand pas en avant puisque ces dernières années le taux d'optimisme oscillait entre 15 et 20%, alors que la moyenne mondiale est de 41%.

Pourtant, quand on demande aux Français s'ils sont heureux, surprise ! 85% répondent "oui" (même si parmi eux 45% disent "oui mais moins qu'avant"). Le Français est donc globalement heureux dans sa vie mais persiste mordicus à penser que "tout va mal". Et lorsqu'on questionne les Français sur la cause de ce mal-être, la problématique du terrorisme n'arrive qu'en dernière position, bien après la peur de l'avenir, l'irrespect grandissant, l'individualisme et… le pessimisme. Car, si le Français est pessimiste, il déteste entendre d'autres Français râler ! C'est même l'une des principales raisons qui pousseraient les jeunes Français à s'expatrier : selon un sondage réalisé en décembre 2015, plus de 15% des jeunes se disant prêts à l'expatriation le feraient pour échapper à la "morosité" de la France. D'autre part, si 82% des jeunes ne pensent pas que les prochaines années seront meilleures, 78% se disent optimistes quant à leur avenir personnel.

Ce mélange improbable entre bonheur individuel et mal-être collectif serait selon l'économiste Claudia Senik "la marque d'un paradoxe bien français". Elle s'appuie sur les chiffres de la natalité pour illustrer son propos : avec 1,95 enfant par femme, la France est le pays d'Europe le plus fécond ; or, la croissance démographique est le lot des peuples optimistes selon la plupart des sociologues. A ceux qui diraient que cela ne tient pas car "les pays africains font aussi beaucoup d'enfants, alors qu'ils sont pauvres !", on leur répondra que même s'ils sont parfois vingt fois plus pauvres que nous, ils sont globalement beaucoup plus optimistes quant à l'avenir de leurs pays ! En effet, des Etats comme l'Afrique du Sud, le Nigéria, l'Éthiopie et le Botswana caracolent loin devant la France dans le classement de l'optimisme.

Autre trait caractéristique : le Français se plairait à en rajouter sur le malheur de son pays, même au prix de quelques arrangements avec la réalité. En témoignent les nombreux psittacismes repris en masse dans un grand élan de joie masochiste pour se persuader de notre inexorable malheur : la France serait championne du monde de la consommation d'antidépresseurs, le pays le plus criminogène d'Europe, le pays qui a perdu sa place de cinquième puissance mondiale, le pays aux fonctionnaires sous-payés etc… Autant de préjugés faux !

 – la France n'arrive que 17ème en ce qui concerne la consommation d'antidépresseurs, les cinq premiers étant l'Islande, l'Australie, le Danemark, le Canada et la Suède.

 – les pays d'Europe ayant le plus fort taux d'homicides par an sont la Hongrie, la Bulgarie, le Royaume-Uni et l'Allemagne. La France n'étant "que" neuvième. Le fake publié par RT France selon qui l'OSCE aurait inscrit Paris parmi les villes les plus dangereuses du monde a été démenti par l'organisme en question.

 – la France a certes techniquement "perdu" sa place de sixième puissance mondiale mais ce n'est pas tant du aux mauvais chiffres de l'économie française qu'au bond en avant de l'économie indienne qui nous a largement dépassé.

 – Enfin, nos fonctionnaire sont loin d'être les moins payés. S'ils arrivent bien derrière le Luxembourg, l'Allemagne et les Pays-Bas, un professeur français gagne en moyenne 10% de plus qu'un professeur italien, 20% de plus qu'un collègue portugais et presque quatre fois plus qu'un Hongrois.

Ces fake-news, savamment diffusés par les déclinistes de tous bords, participent à saper encore plus le moral des Français et à entretenir le pessimisme ambiant, dans une sorte de cercle vicieux.

Les vrais chiffres de la France sont ceux d'un pays qui a enregistré une croissance de 1,9% depuis 2016, une augmentation de 2,4% de la production, un chômage ayant baissé de 10,1 à 8,8% en deux ans et un salaire mensuel moyen de 2250€. Enfin, on observe un retour gagnant de la France dans le peloton de tête des pays les plus attractifs d'Europe : avec 1019 projets annoncés en 2017 (soit une augmentation de 31% par rapport à l'année précédente) nous nous hissons au même rang que nos éternels concurrents anglais et allemands. Des chiffres qui incitent les investisseurs à revenir en France : 35% des investisseurs étrangers disent avoir choisi la France pour sa capacité d'innovation, tandis que 33% pointent notre rôle capital dans le projet européen et 30% le rayonnement touristique de la France. Ces derniers points méritent d'être examinés en détails.

Dans le domaine de l'innovation, la France arrive à la neuvième place du Top 100, devant les États-Unis et la Grande-Bretagne. Notre pays serait en outre le 4ème dans le monde par le nombre de brevets déposés, selon l'OEB (Office Européen des Brevets) qui, dans un rapport publié en mars, fait l'éloge de la "vitalité des start-up françaises". Car, au-delà de l'indiscutable primauté française en matière d'aéronautique, d'automobile et les technologies médicales, nous aurions aussi des cerveaux capables d'être des fers de lance de cette quatrième révolution industrielle qu'est l'intelligence artificielle. Les entreprises de la "French Tech" seraient dans la liste des "120 startups qui feront l'économie de demain", dressé par les Échos. Trop longtemps négligés, voire considérés avec méfiance, les startups pourraient être la clef du succès économique français. Elles auraient ainsi permis la création de 11 000 emplois depuis 2016 et devraient en créer environ 400 000 d'ici 2022, d'après une étude du Boston Consulting Group.

En ce qui concerne le leadership européen, la France est bel et bien en train de devenir la locomotive de l'UE. En cause, le Brexit, le triomphe des populismes en Europe Centrale, l'isolationnisme états-unien et, surtout, les difficultés de la chancelière Merkel à s'imposer dans son propre pays. Les conflits internes agitant l'Allemagne sont une aubaine pour la France de reprendre le flambeau du leadership européen et les idéaux des pères fondateurs de l'UE. Et le génie du pays des Lumières ne sera pas de trop pour s'opposer aux velléités des populistes qui ont fait main basse sur l'Europe centrale, les Balkans et à présent l'Italie. Voilà qui rappelle la situation française de 1793 : entourée de voisins réactionnaires rêvant d'Inquisition et de royauté absolue, la patrie des Lumières a su leur tenir tête et défendre l'idéal républicain. Aujourd'hui encore, c'est sur les épaules de Marianne que repose le fardeau de l'idéal humaniste. Il n'est pas exagéré de dire que la France est le roc de l'Europe, une digue qui, si elle cède face au raz-de-marée brunâtre du nationalisme, entraînera avec elle toute l'Europe. Rappelons que nous sommes désormais le seul pays de l'UE à disposer de l'arme nucléaire et que notre armée est la mieux équipée (et mieux entraînée) d'Europe.

Quant au rayonnement touristique et culturel, il n'est plus à prouver. En 2017, la France a été le pays le plus visité au monde avec près de 90 millions de touristes étrangers en 2017 et plus de 429 millions de nuitées enregistrés, un record ! La région parisienne et la Côte d'Azur sont sans surprise les régions les plus visités : plus de 2 millions de Chinois y seraient venus l'an dernier, ce qui fait de la France la première destination des Chinois et ouvre la possibilité à de futurs partenariats voire à des créations d'emplois (guide touristique, traducteur) ainsi qu'à une augmentation de personnes apprenant le mandarin (100 000 personnes en France, dont 44 000 lycéens et collégiens). La victoire française à la Coupe du Monde a également été l'occasion pour la France d'asseoir son soft-power et de favoriser le business du sport. Enfin, la francophonie semble être une voie d'avenir : en 2050, le français pourrait être la 3ème langue la plus répandue, derrière le mandarin et l'anglais. 85% des francophones devraient se trouver en Afrique, ce qui fait de la francophonie un réseau capable de créer une véritable alliance culturelle et politique pour peser face aux géants de demain que devraient être les BRICS.

Au vu de ces chiffres, l'avenir ne semble plus aussi noir que le dépeignent les extrêmes de tous bords à l'unisson. De fait, la France a les moyens d'être la nouvelle thalassocratie de demain. Il lui faut pour cela retrousser les manches, renoncer à son passéisme et lever la tête pour regarder devant soi avec confiance… et peut-être regarder d'autres pays pour avoir la preuve que nous n'allons pas aussi mal que nous aimons à le fantasmer dans une jouissance morbide bien franchouillarde.

Si les Français se sentent mal, ce n'est ni à cause de l'Europe, ni à cause des immigrés, mais à cause d'un manque de confiance en eux. Un manque de confiance dont les racines seraient à rechercher dans notre subconscient judéo-chrétien et dans notre système éducatif : le travail étant vu comme un châtiment par le catholicisme, il aurait, selon l'économiste Claudia Senik, une valeur péjorative dans l'inconscient collectif qui l'assimilerait à une contrainte : rappelons que le mot "travail" vient de l'instrument de torture qu'on nommait "tripalium" qui a donné en ancien français "traveil", synonyme de tourment. Et le système éducatif ne ferait rien pour corriger cette conception innée, elle ne ferait au contraire que la renforcer en broyant littéralement les élèves face au savoir magistral et à l'enseignant tout-puissant dont la note (souvent donnée publiquement et accompagnée d'un commentaire cinglant) équivaut à une appréciation de la valeur de l'élève. Ainsi, le "travail" serait dès le plus jeune âge perçu comme une contrainte : moyen d'avoir une bonne note quand on est élève, moyen de subsister une fois que l'on est dans la vie active. Ce désamour bien français de la valeur travail serait dès lors à l'origine de notre pessimisme national, selon les professeurs Pierre-Yves Sanseau et Hugues Poissonnier qui évoquent des personnes "que l'on n'a pas intégrées dans la société" et prennent pour contre-exemples les jeunes anglo-saxons et scandinaves "encouragés et amenés à exprimer leur individualité" avec la prééminence du pédagogisme dans ces pays tandis que la France croulerait sous la conception magistrale de l'enseignement. Ainsi, si seulement 20% des 20-30 ans sont optimistes en France, ce chiffre atteint 35% aux États-Unis et 41% en Norvège.


Moyenne des avis sur cet article :  1.25/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Jean Roque Jean Roque 25 juillet 10:09

    https://www.iom.int/fr/la-migration-dans-le-monde
     
    cliquer sur France pour voir la provenance.
     
     
    2015 : 12,09% de colons dans la population, ne comptant pas les descendants. Soit autant que la tanches d’âge 20-39 ans. Vous avez compris ?
     
    8,2 millions de colons nés à l’étranger en ex-France (et jeunes !!!)
     
    ON APPROCHE DES 50% DE NAISSANCES COLONS (testés à la drépanocytose en métropole)
     
     
    100% DE LA CROISSANCE DÉMOGRAPHIQUE UE = COLONISATION

     
    https://francais.rt.com/international/51354-europe-totalite-croissance-demographique-est-due-immigration
     

    https://www.oecd.org/fr/migrations/perspectives-des-migrations-internationales-19991258.htm
     

    https://www.populationpyramid.net/fr/france/2018/


    • Jean Roque Jean Roque 25 juillet 15:59

       
       
      BOUBOU, BOOBA, BARBU, BOBO ET BURKINI
       
      CONTRE
      ÇA
       
       

      je tiens les paris ...
       
      -))
       
       
       
       
      XI N’EST PAS BOOBA
       
      Les russes, les indiens, ou les chinois d’aujourd’hui ont sincèrement le sentiment d’appartenir à la même communauté ethnique que leurs plus lointains ancêtres, on ne peut les convaincre qu’il en est autrement (alors que c’est faux). Colonisant les uro-souchiens, les africains pourront difficilement y croire … et l’individualisme finira par être le seul ancrage normatif de la totalité du troupeau uroboobalandais, à l’image de son maître US, la vielle éprouvette heuristique Melting-potes mondialiste.
      Hors le holisme donne un avantage concurrentiel très important à un pays (la Corée du Sud en est l’exemple caricatural), comme le QI...

       
      http://french.ruvr.ru/news/2015_01_24/Colere-apres-la-publication-dun-tableau-ou-Algeriens-et-Marocains-auraient-le-QI-le-plus-bas-du-monde-5027/
       
      https://fr.sputniknews.com/defense/201807251037358075-marine-chine-exercices-top-gun/


    • sirocco sirocco 25 juillet 10:32

      @ l’auteur

      Jamais vous ne retirez vos lunettes bisounours en forme de coeur ?


      • V_Parlier V_Parlier 25 juillet 10:37

        @sirocco
        Il me semble qu’il a volé un vieux discours de Hollande planqué quelque part dans un tiroir...


      • V_Parlier V_Parlier 25 juillet 10:38

        @V_Parlier
        (Ou alors le discours était déjà préparé pour Macron, à quelques ajustements près)


      • Konyl Konyl 25 juillet 11:28

        @sirocco
        Perso je trouve que ça fait du bien de lire autre chose. 

        J’imagine que pour vous la souffrance et le pessimisme sont des carburants pour l’intelligence...
        Je me souvient de mon ex-détestable-belle-mère qui disait : « Ne t’habitues pas au bonheur, ça ne dure jamais », une prof de fac imbue de sa personne au possible, convaincu de mieux savoir que tout le monde.

        On entend que des mauvaises nouvelles, ça fait du bien de lire un article plus léger ou on ne rabâche pas les même conneries communistes, comme un sur deux sur Agoravox.
        Heureusement qu’il reste des optimistes, j’en suis un, vous devriez essayer.


      • sirocco sirocco 25 juillet 13:27

        @Konyl

        « J’imagine que pour vous la souffrance et le pessimisme sont des carburants pour l’intelligence... »

         
        L’intelligence n’a rien à voir à l’affaire. Il s’agit de constatation et de vécu.

         
        Si on n’entend « que des mauvaises nouvelles », c’est parce que l’actualité n’a rien d’autre à nous offrir. Désolé.

         
        Merci pour votre commentaire mais l’optimisme auto-suggéré par la méthode Coué, ça ne fonctionne pas vraiment chez moi.

         


      • V_Parlier V_Parlier 25 juillet 15:01

        @Konyl
        « Perso je trouve que ça fait du bien de lire autre chose. » -> Les gens comme vous - c’est leur droit - n’aiment pas regarder un peu plus loin que ce qui se passe au delà de leur clôture et qui risque de les concerner un jour. Ils préfèrent profiter de leurs derniers bons instants jusqu’au dernier moment en se chantant de gais refrains (pas toujours très actuels ni exacts). C’est pour cela qu’ils s’étonnent que les autres s’inquiètent de ce qui se passe tout en se déclarant heureux dans leur vie (cf. le présent article). C’est soi disant paradoxal mais c’est pourtant très compréhensible : c’est avoir les yeux ouverts.


      • Konyl Konyl 25 juillet 16:17

        @V_Parlier
        Non désolé, on peut avoir les yeux ouverts et ne pas passer sa vie a pleurer quand un truc ne nous plait pas.
        Cessez de vous croire supérieur aux autres parce que vous râler sur un site web en ayant l’impression de changer le monde.


      • Konyl Konyl 25 juillet 16:23

        @sirocco
        Rien d’autre à offrir ? Oui quand on peint tout en noir, on ne voit que du noir.
        C’est dommage de voir les choses comme ça.

        Positiver ce n’est pas ignorer les problèmes, c’est les aborder avec un angle différent du râleur de base, pour pas dire le SUD-RAIListe invétéré.

        Aucune méthode Coué dans ma manière de faire, vous vous trompez, encore et encore.


      • V_Parlier V_Parlier 26 juillet 10:18

        @Konyl

        « on peut avoir les yeux ouverts et ne pas passer sa vie a pleurer quand un truc ne nous plait pas. »
        -> Et qui pleure ici ?

        « Cessez de vous croire supérieur aux autres parce que vous râler sur un site web en ayant l’impression de changer le monde. »
        -> Mais vous faites quoi, vous, ici ? Si vous écrivez pour rien, pourquoi le faire ? Pour ce qui est du monde, je ne crois pas qu’il peut être changé si facilement, et c’est d’ailleurs le sens de mes constats. D’autres croient justement qu’ils vont le changer en le dépeignant d’une façon idyllique...


      • mmbbb 26 juillet 21:36

        @Konyl « les difficultés de la chancelière Merkel » il semble ne pas avoir toute son acuite intellectuel votre auteur C est a cause de l immigration que Merkel a perdu la confiance des allemands C ’est en partie a cause de ce probleme que le Brexit a ete vote par les anglais Quant a nous cela arrive RDV en 2019 Cet auteur devrait aller a Toulouse ou certains ingenieurs allemands sont etonnes de l evolution de cette ville Quant a la France c est un pays sale , un pays qui se respecte devrait etre propre 


      • Konyl Konyl 27 juillet 12:13

        @V_Parlier
        Qui pleure ici, ceux qui passent leur journée à dire que rien ne va et que Macron blabla...

        Je n’ai jamais dit que c’était facile, il y a plusieurs manières d’aborder les choses, c’est tout.


      • hunter hunter 25 juillet 10:33
        A Monsieur l’étudiant en histoire et journaliste indépendant !

        J’ai remarqué l’utilisation du mot « psittacisme » dans votre papier, eh bien en ce qui concerne le psittacisme, vous vous posez là !

        Comme beaucoup de vos aînés et de dirigeants actuel de Les Ripoux En Marche, vous réduisez le sentiment de bonheur / optimiste, à la possession de biens matériels et à une situation économique !

        Vous n’avez rien compris à ce qu’est l’individu de l’espèce humaine, qu’il soit homme, femme, ou ...non binaire !

        Vous avez beaucoup de travail à accomplir, et particulièrement dans le domaine philosophique !

        Votre papier est d’une convenance et d’une légèreté indigne d’un individu se réclamant de votre statut.

        Bref, vous êtes mentalement indigent !

        Je vous laisse travailler.

        Adishatz

        H/

        • Konyl Konyl 25 juillet 11:38

          @hunter
          « Comme beaucoup de vos aînés et de dirigeants actuel de Les Ripoux En Marche, vous réduisez le sentiment de bonheur / optimiste, à la possession de biens matériels et à une situation économique ! »

          Je n’ai pas eu ce sentiment en lisant l’article, mais vous devriez vous mettre à écrire pour que nous puissions admirer le travail du maitre...

          Plus que le « psittacisme » je relève un point important dans votre commentaire méprisant/je-suis-le-meilleurs, vous affublez le mot « légèreté » d’une connotation négative, alors que justement c’est cette même légèreté qui permet d’avancer, d’aller plus vite, plus loin, mais cela semble vous échapper, à cause de votre lourdeur et immobilisme.


        • Ben Schott 25 juillet 12:15

          @hunter
           

          « Vous avez beaucoup de travail à accomplir, et particulièrement dans le domaine philosophique ! »
           
          Le rêve du petit repenti est beaucoup plus ambitieux : il veut devenir Bruno Roger-Petit !
           


        • Ben Schott 25 juillet 12:19

          @Konyl
           

          « c’est cette même légèreté qui permet d’avancer, d’aller plus vite, plus loin »
           
           


        • hunter hunter 25 juillet 14:26

          @Konyl


          J’ai choisi de ne pas publier ici, je n’écris que dans une autre langue, ailleurs sous un autre pseudo.

          Trop fliquée la France, trop dangereux, et si ce n’est que pour écrire des fadaises bien-pensantes et convenues, désolé trop peu pour moi.

          C’est un choix, ici commentaires seulement...ce qui ne m’empêche pas de faire censurer des ci de là....par la bobo naturiste de Gironde, par le mélenchoniste n°421, et par d’autres...

          quant au sens de « légèreté », effectivement c’est le sens que vous avez remarqué, mais désolé de manier suffisamment la langue, pour employer le sens qui me sied !

          Si vous préférez l’autre, et bien développez-le à votre guise.

          Et vous vous avez déjà publié ici ? Comme je ne suis pas très assidu, si oui, joignez un URL, je lirai et peut-être commenterai-je.... 

          Il n’empêche que l’article fait un focus étonnamment conventionnel sur un seul aspect de la vie humaine, qui est en l’occurrence, l’aspect économique !

          Bref, rien de neuf par rapport aux mainstream, quand il m’arrive de m’y colleter.

          Et oui effectivement, j’ai raison, ce n’est pas que l’économie, une vie humaine !

          Mais des gens comme vous semblent s’en contenter, voire approuver....qu’il en soit ainsi, vos éventuelles lacunes ne me concernent en rien !

          Que vous qualifiez ça d’immobilisme.....c’est votre droit incontestable...

          Adishatz

          H/



        • Konyl Konyl 25 juillet 16:38

          @hunter
          Publier sur Agoravox ? Non, je fut rédac chef en presse informatique papier mais je n’ai pas le temps d’écrire autre chose que des commentaires.

          L’article vous semble conventionnel mais il ne l’est pas du tout pour un site comme Agoravox. Outre quelques écarts, la plupart des articles se veulent contestataires mais que voulez vous contester ici ? Au mieux vous benchmarkez un peu votre penser face à un publique.

          Lire un article un tant soit peu optimiste et trouver ça bien n’a rien de mainstream, c’est un sentiment simple, qui n’est pas non plus un mot négatif :) 

           


        • Konyl Konyl 26 juillet 07:17

          @arioul
          Tu me fais penser au sale gosse qui crache à la gueule des autres quand il a ses potes avec lui ? Et qui s’écrase quand il est seul. C’est facile de faire le malin derrière un clavier, et puis en vrai pchiiiiiiiit, lavette.

          Tes parents savent que tu traines sur les forums de grands ? Hunter n’a pas besoin de chien chien pour le défendre je pense.


        • V_Parlier V_Parlier 25 juillet 10:35
          Méthode Coué, quand tu nous tiens...
          D’habitude je fais une liste point par point pour répondre à tous les poncifs énoncés (à quelques vérités évidentes près) mais là je ne m’en sens pas le courage. C’est si gros que les bras m’en tombent.

          • jymb 25 juillet 10:43

            Je vais bien tout va bien

            Je vais bien tout va bien

            A répéter sans s’arrêter

            Vous êtes sans emploi, vous supportez des voisins aux coutumes débridées sans avoir le droit de protester, il vous est quasi interdit de circuler en voiture, vous êtes le citoyen à peu près le plus taxé au monde, une blaque racontée en public peut vous amener en prison, une opinion exprimée qui n’est pas dans le politiquement correct le plus gluant idem direction la mise au pilori, les amendes ou la prison, vous refusez une société où on dresse les femmes contre les hommes, vous trouvez que la France des cathédrales et du millénaire capétien reste un détail quand même notable entre deux Gay Prides...et la société Suédoise faite d’interdits et de rééducation sociétale vous révulse...

            Allez on reprends

            Je vais bien tout va bien ....

            • V_Parlier V_Parlier 25 juillet 15:08

              @jymb

              Et vous oubliez : Nos deux avant-derniers gouvernements ont fait rentrer notre pays plus que jamais dans le club des charognards guerriers, agresseurs et fomenteurs de coups d’état, quitte à se fritter avec la moitié du monde et menacer de guerre des grandes puissances (Hollande), nos entreprises stratégiques et même nos installations sensibles (barrages) vont continuer à être vendues à n’importe qui.

              (Note sur la société suédoise : Quand une « chance pour la Suède » assassine son ex dans un bureau d’administration on fait un reportage pour dire que c’est de la faute au conservatisme suédois, il faut le faire, hein !)

            • Sozenz 25 juillet 11:04
              lu en diagonale car ça ne vaut pas plus .
              A coté de la plaque . comme d’hab.

               – Enfin, nos fonctionnaire sont loin d’être les moins payés. S’ils arrivent bien derrière le Luxembourg, l’Allemagne et les Pays-Bas, un professeur français gagne en moyenne 10% de plus qu’un professeur italien, 20% de plus qu’un collègue portugais et presque quatre fois plus qu’un Hongrois.
              rien que pour cela : il faut faire le comparatif avec le coût de la vie . pffffff.
              meme s ’il y a des prix exagerés nous sommes loin des +20% de diff
              donc raisonnement à raz les paquerettes ;
              arretez de reflechir ... ou tentez de mieux faire ;

              • Konyl Konyl 25 juillet 13:19

                @Sozenz
                Le seul truc intéressant dans votre commentaire se trouve dans votre lien, ou on compare le prix du tabac pour comparer le coût de la vie. Tabac... vie, rien à voir. .


              • Sozenz 25 juillet 20:36

                @Konyl

                je ne trouve pas que ce qui est interessant soit mon lien ;
                il n est que le support pour montrer que le raisonnement de l auteur a de grosses lacunes .
                il veut faire un compartif , il faut qu il le fasse correctement ,
                 il veut pas faire aussi un comparatif avec le salaire minimum des bulgares qui est de 186 euros en 2015.

              • Seudoo 26 juillet 15:52

                @Konyl


                « ou on compare le prix du tabac pour comparer le coût de la vie. Tabac... vie, rien à voir. . »

                Vous ne savez pas ouvrir un lien ?
                Tenez, je vous aide :
                Comparaison des prix au Portugal et en France
                Alimentation -> 14 comparaisons.
                Télécommunication -> 7 comparaisons.
                Logement -> 3 comparaisons.
                Transports -> 4 comparaisons.
                Autres -> 4 comparaisons ( dont le prix du paquet de malboro ).
                Salaires -> 3 comparaisons.
                Sur 34 comparaisons , vous en sortez une insignifiante que vous trouvez intéressante.
                C’est de la mauvaise foi et vous prenez les gens pour des abrutis ?



              • Martin 25 juillet 11:06

                Bonjour,


                Il y a longtemps, j’étais comme toi, je ne comprenais pas pourquoi les gents étais parfois si pointilleux, si méthodiques, pourquoi il mettais 5 minutes a effectuer une tache de 12 secondes, pourquoi ils mesurais et remesurais chaque chose avant de prendre note.

                Puis j’ai lu « Les languages de pao - Jack Vance », et j’ai compris ce que faisais les français. Tu peut l’avoir a ce lien que j’ai testé pour toi, sur le quel le modérateur je l’en prie, fermera les yeux. Je pense que cette lecture pourra te faire changer d’avis, et peut être, de camp.

                ++


                • nono le simplet nono le simplet 25 juillet 11:13
                  Puis j’ai lu « Les languages de pao - Jack Vance »
                  un lecteur de Vance ... et du meilleur de son œuvre ... je suis ravi

                  • nono le simplet nono le simplet 25 juillet 11:14

                    @nono le simplet
                    évidemment mon com s’adressait à @martin


                  • Attilax Attilax 25 juillet 11:21
                    Je pense que les facteurs sont plus nombreux que ça. Il y a des causes historiques, politiques et sociales à cette « morosité ».

                    1968 notamment est passé par là : il est par la suite est devenu honteux d’être patriote, pardon, nationaliste, puisque pour la génération de cette époque c’était pareil.

                    L’intégration a été brisée par un communautarisme imposé par le haut, on ne sait pas pourquoi : des pans entiers de territoire ne font plus vraiment partie du pays. L’unité est brisée de fait.

                    Le total manque de confiance en nos « représentants » est une bonne explication aussi, et parfaitement justifiée au vu de leurs innombrables trahisons. Pareil pour les médias et les chaines hiérarchiques, où la France, championne du monde du réseautage, a le don de placer des incompétents copains avec les bonnes personnes au pouvoir.

                    Dans le pays des droits de l’homme et de la révolution, il est atterrant de constater à quel point le citoyen n’a pas de pouvoir politique autre que de voter Macron une fois tous les 5 ans. Nous ne sommes pas des citoyens mais des électeurs et des consommateurs, point barre.

                    Je dirais que nous avons perdu nos illusions, et que cette morosité n’est que le reflet d’un peuple qui a compris que ses gouvernants ne travaillent pas pour lui, et qui sait n’avoir aucun recours légal contre ces prédateurs. D’où une certaine résignation, alliée à un communautarisme qui nous pousse à nous battre les uns contre les autres au lieu de nous battre ensemble contre les abus de pouvoir.

                    Ou à partir, tout simplement.


                    • jymb 25 juillet 13:10

                      @Attilax

                      Oui, nous avons tous une propension au bonheur 
                      Le malheur, la pénibilité, l’exaspération vient de ce que l’on nous assène, des obligations absurdes, du prêt à penser imposé..et à l’inverse de la certitude de n’être jamais écouté, jamais consulté, toujours méprisé...cf par exemple l’odieux « 80 km/h » qui empoisonne le quotidien de dizaines de millions de braves gens et dont quasi personne ne veut...taisez vous manants et courbez la tête ! 

                      Le bonheur de beaucoup serait de (re) voir quelques têtes sur des piques

                    • Konyl Konyl 25 juillet 13:24

                      @jymb
                      C’est surtout que la plupart s’en fout des 80Km/h, c’est ça qui vous fait chier, c’est que votre « cause » on s’en tape. Moi je suis aussi bien a 80 qu’a 90, et je suis certain de ne pas être le seul.
                      Voir la voiture comme une liberté et un loisir, c’est assez ridicule au 21ème siècle. C’est un moyen de transport polluant qu’il faut le plus vite possible remplacer. Et pas par du lithium...

                      Paris pourrait être transformée en Amsterdam si la volonté politique y était, mais on s’en tape il faut faire bosser les copains PSA et Renault...


                    • jymb 25 juillet 18:36

                      @Konyl
                      Tout faux

                      Zéro
                      Une liberté et un loisir, absolument pas mais un outil pratique
                      Une perte de temps pénible entre deux activités de vie ou de travail
                      Et que des odieux stupides rallongent encore ce temps de vie perdu alors qu’il faudrait le réduire, oui cela vaut la peine de francs coups de pied au c...
                      PS j’ai conduit une fois dans ma vie à Paris. Et fait des milliers de km en métro et RER. Et encore plus en vélo. Donc pas de leçons à recevoir d’autophobes rances. 


                    • Konyl Konyl 26 juillet 07:24

                      @jymb

                      Si vous faites 200 Km par jour vous perdez théoriquement 18 minutes, ce qui est faux évidemment car on est jamais à 90 Kmh tout le temps, j’ai fait l’expérience des 80Km/h ce week-end en Normandie et franchement ça ne change pas grand chose, si ce n’est une légère impression de se trainer mais c’est l’habitude qui fait ça.

                      J’ai perdu tellement plus à cause des grèves.

                      Arrêtez un peu de râler et souriez !


                    • V_Parlier V_Parlier 26 juillet 14:02

                      @Attilax

                      « Je pense que les facteurs sont plus nombreux que ça »
                      -> Mais l’auteur a trouvé encore le moyen de se raccrocher à l’éternel marronnier des francs-macs : C’est encore une fois à cause de la pensée « judéo-chrétienne » que nous sommes ainsi. C’est bel et bien un discours néo-PS sous toutes ses formes.

                    • foufouille foufouille 25 juillet 13:05
                      « un chômage ayant baissé de 10,1 à 8,8% en deux ans et un salaire mensuel moyen de 2250€ »
                      il faut acheter des lunettes et sortir de son monde de bourgeois.


                      • sirocco sirocco 25 juillet 13:48

                        @foufouille

                        Eh oui. Si l’auteur retirait, du nombre global ayant permis ce calcul, les « revenus » des 100 plus grosses fortunes de France (soit 1 / 670000ème de la population), il verrait à combien son « salaire mensuel moyen » retomberait !


                      • foufouille foufouille 25 juillet 14:20

                        @sirocco

                        ce sont juste les salaires qui sont pris en compte, pas les revenus des riches qui ne travaillent pas ou les stock option, etc.
                        l’auteur est en france depuis trop peu de temps pour comprendre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès