• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > En Grande-Bretagne, des écolières sèchent les cours à cause de toilettes (...)

En Grande-Bretagne, des écolières sèchent les cours à cause de toilettes unisexes

Source : Daily Mail, 5 octobre 2019.

Traduction : lecridespeuples.fr

  • Les filles qui ont leurs règles restent à la maison de peur de se « sentir honteuses »
  • Certaines filles risquent des infections en refusant d’uriner toute la journée ou en ne buvant pas
  • Des médecins et des politiciens ont appelé les écoles à mettre un terme au mouvement vers les toilettes unisexes

Les toilettes unisexes dans les écoles ont mis les filles dans une grande gêne et dans un sentiment d’insécurité, et ont même menacé leur santé, ont averti parents et enseignants.

Les filles qui ont leurs règles ont tellement peur à l’idée de partager les mêmes installations que les garçons, que certaines restent à la maison, de peur de se « sentir honteuses ».

Avec un nombre croissant d’écoles primaires et secondaires installant des toilettes unisexes, certaines filles risquent des infections en refusant d’uriner toute la journée.

D’autres ont tellement peur qu’elles ont cessé de boire des liquides à l’école.

Des parents et personnels enseignants ont déclaré au Mail on Sunday que les élèves de sexe féminin se sentent profondément mal à l’aise, voire en insécurité, parce qu’elles doivent partager des toilettes avec des élèves de sexe masculin.

La mode des toilettes unisexes est motivée par le souhait d’inclure davantage les enfants qui s’identifient comme transgenres et souhaitent utiliser les mêmes installations que le sexe opposé.

Mais hier, des médecins et des politiciens ont appelé les écoles à mettre un terme au mouvement des toilettes unisexes afin de prévenir tout préjudice supplémentaire pour les élèves filles.

Tessa Katz, médecin généraliste, a déclaré que le fait de retenir l’urine pendant des périodes prolongées sur une base régulière pourrait augmenter le risque d’infection urinaire et vésicale chez les filles.

« Les conséquences psychologiques pour les filles qui ne se sentent pas suffisamment en sécurité pour utiliser des toilettes mixtes sont également préoccupantes », a déclaré le Dr Katz.

Dans le même temps, l’augmentation du nombre de toilettes unisexes a suscité des réactions négatives chez les parents, dont beaucoup disent qu’ils n’ont pas été consultés avant le changement opéré dans les écoles de leurs enfants.

Le dernier incident concerne l’école primaire Deanesfield de South Ruislip, dans l’ouest de Londres, où les parents ont lancé le mois dernier une pétition contre l’introduction de toilettes unisexes.

Deanesfield.jpg

Une mère en colère, qui a des filles âgées de quatre et huit ans à l’école, a déclaré : « Les toilettes étaient ouvertes en bas et en haut, si bien que les élèves plus âgés pouvaient facilement grimper et regarder par-dessus. »

Stephanie Davies-Arai, du groupe militant de parents Transgender Trend (Mode Transgenre), a déclaré que les écoles étaient mal informées par des organisations de « militants trans » qui affirmaient que les écoles violeraient les lois sur l’égalité si elles ne rendaient pas les toilettes unisexes.

Elle a dit que les lois sur l’égalité en vigueur prévoyaient clairement des exemptions, ce qui signifiait qu’il était parfaitement légal d’avoir des toilettes non mixtes.

Un porte-parole de Deanesfield a déclaré : « Nous continuerons à soutenir les parents qui ont des inquiétudes ou des préoccupations individuelles. »

Le député conservateur David Davies, qui a soutenu les revendications féministes selon lesquelles les droits des transgenres l’emportaient sur ceux des femmes, a déclaré : « Si les filles sont gênées par le fait de partager les toilettes avec les garçons, les écoles devraient prendre cela en compte (en amont), au lieu de dire (après coup) que les filles ont un problème. »

Soutenez ce travail et contournez la censure en partageant cet article et en vous abonnant à la Newsletter.


Moyenne des avis sur cet article :  2.7/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 10 octobre 15:54

    je ne comprends pas bien : il n’y a que des urinoirs et pas de cuvettes avec une porte et une poubelle ?

    chez moi il y a des toilettes unisexes et ça ne gène ni les femmes ni les filles de ma famille, à la salle des fêtes de la mairie pareil !


    • vesjem vesjem 10 octobre 17:27

      @Séraphin Lampion
      toi, chez toi, tu pisses dans le trou et tu baises pas dans tous les coins
      les d’jeunes, eux,à l’école, ils pissent sciemment à côté, et « tirent » sur tout ce qui bouge
      cette différence décuple le risque de chaux de pisse ou autre


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 10 octobre 17:31

      @vesjem

      alors, il faut leur mettre un collier d’identification à puce et équiper les chiottes des filles d’une chatière pour que les mâles non coupés ne puissent pas y entrer, parce que, avec ce que vous décrivez, ils sont capables de sauter sur n’importe quoi n’importe où et aller où il faut pas !


    • gardiole 11 octobre 07:44

      @vesjem
      C’est « chaude-pisse », « blennorragie », pour le nom officiel. Mais je trouve plus joli comme vous l’avez écrit !


    • Garibaldi2 11 octobre 08:47

      @vesjem

      Chaux de pisse c’est le nouveau nom de la gonorrhée ?!


    • vesjem vesjem 11 octobre 20:46

      @gardiole
      je’m’suis dit : tu pisses des cailloux en calcaire donc de la chaux ; merci pour la rectif


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 10 octobre 15:57

      Relayer « the sun » n’est pas le signe d’une grande envergure !


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 10 octobre 16:27

        @Séraphin Lampion

        l’auteur devrait enquêter sur les conditions infligées aux petits musulmans qui ne trouvent pas d’eau (courante ou stockée) dans les toilettes de leur école, différenciées mais n’offrant que du papier pour se nettoyer après défécation alors qu’une ablution rituelle s’impose. S’ensuit-il pour autant une épidémie de constipation, voire d’occlusion intestinale pour les malheureux qui préfèrent se retenir plutôt que de risquer les foudres divines, si ce n’est pas l’enfer pour l’éternité ?


      • OMAR 12 octobre 13:10

        Omar9
        .
        Bonjour @Séraphin Lampion
        .
        La disponibilité de l eau n est pas toujours évidente pour les « petits ou grands musulmans », que le P-Q soit disponible ou non, au niveau des écoles ou ailleurs.
        .
        Et dans ce cas, il s agit tout simplement de s adapter et donc de se nettoyer comme font tous les autres êtres humains confrontés a cette situation.
        .
        Aussi, l ablution rituelle est la purification codifiée de certaines parties du corps avant la prière, qui peut être même réalisée avec une pierre ou du sable, quand l eau fait défaut.
        .
        Donc, apres défécation, il s agit d un nettoyage, pas d une ablution.
         


      • Buzzcocks 10 octobre 17:28

        Pour dormir au boulot, il faut aller aux chiottes handicapées, elles sont plus spacieuses et comme il n’y a pas d’handicapés, personne n’y va et donc on y est tranquille.



        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 octobre 17:56

          @Buzzcocks

          Pour bais .. euh faire des cochoncetés aussi ...les barres d’appuis...


        • exol 10 octobre 18:58

          Au moins au RU , il y’a des toilettes , pas comme dans ton trou à rat , ou on fait au milieu de la route .


          • foufouille foufouille 10 octobre 19:05

            Au moins les toilettes existent partout pas comme dans les pays muslims.

            Même, c’est toujours mieux que rien ou le chiotte avec une planche de bois et collectif.


            • OMAR 12 octobre 13:23

              Omar9
              .
              @foufouille
              .
              Quand les musulmans faisaient leurs besoins dans des toilettes, tes aïeux déféquaient n importe ou.
              .
              Va faire une visite au château de Versailles, car même la, en l absence de toilettes, les rois déféquaient sous des escaliers ou derrière une porte, la ou le besoin se faisait sentir, au sens propre...
              http://www.clg-doisneau-gonesse.ac-versailles.fr/spip.php?article50 


            • Désintox Désintox 10 octobre 19:21

              Ils obligent même les filles à faire pipi dans les urinoirs de garçons. Certaines glissent et se retrouvent handicapées à vie.


              • Tom France Tom France 10 octobre 19:40

                C’est tellement grotesque qu’on croirait à une mauvaise blague ! 

                Mais l’époque de me... que l’on vit ou les tarés et autres débiles mentaux sans repères ont un total soutien de l’oligarchie, elle aussi fumée du bocal tellement elle se prend pour Dieu, fini sa course actuellement dans le fond des chiottes. La minorité de gens normaux ou même la Providence n’aura plus qu’à tirer la chasse très prochainement afin de bâtir un monde sain...


                • Aimable 10 octobre 19:51

                  Les toilettes unisexe , vont probablement faire l’objet d’un projet de loi déposé a l’assemblée par Obono pour tous les établissements les établissements publiques et privés .


                  • Garibaldi2 11 octobre 08:53

                    @Aimable

                    Mais le RN va contre attaquer en présentant un projet de loi imposant des WC ’’sexués’’ dans les trains, les bus longues distances, ... !!!!!!!!!!!!!


                  • Aimable 11 octobre 10:44

                    @Garibaldi2
                     smiley


                  • Et hop ! Et hop ! 10 octobre 19:55

                    «  Elle a dit que les lois sur l’égalité en vigueur prévoyaient clairement des exemptions, ce qui signifiait qu’il était parfaitement légal d’avoir des toilettes non mixtes. »


                    L’article se garde bien de donner les références et la texte de cette prétendue loi.


                    Il s’agit probablement d’une circulaire, ou d’un tract des LGBT.


                    • leypanou 10 octobre 22:40

                      Des médecins et des politiciens ont appelé les écoles à mettre un terme au mouvement vers les toilettes unisexes 

                       : pour une infime minorité d’enfants considérés comme malades mentaux par des psychiatres, on chamboule toute la société.

                      J’ai même lu une histoire d’un jeune autiste — né physiologiquement mâle et qui se considérait comme femelle et qui voulait aller aux toilettes des filles, chose que les petites filles n’ont pas voulu accepter.

                      Le monde dit « moderne » n’a pas fini d’entendre parler des transgenres.


                      • lauraneb 16 octobre 00:24

                        Faux : les transgenres ne sont pas considérés comme une maladie mentale par les psychiatres.
                        Vrai : le monde n’a pas fini d’en entendre parler.

                        Pourquoi : http://www.macabann.com/fr/la-cabane-de-yvan-besnard/textes-et-idees/chroniques-du-xxi-siecle/1318-les-homosexuels-et-les-transgenres-sont-ils-des-abominations


                      • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 11 octobre 03:27

                        Je me demande bien d’où viennent toutes ces théories sociales délirantes...

                        Nan j’déconne ! Il y a bien une communauté qui s’ingénie à essayer de modeler les sociétés à son avantage, mais ils se font chasser ou tuer à intervalle réguliers, les pauvres c’est ballot ! Mais je m’aventure en terrain pentu.

                        Il faudrait peut être une loi pour interdire ce genre de remarques, comptons sur nos « philosophes », dépoitraillés ou non, pour nous expliquer à quel point c’est essentiel pour le salut de la France et des Français de restreindre la liberté de parole pour mieux combattre ces idées nauséabondes, au nom du sacro saint progressisme sociétal.


                        • zygzornifle zygzornifle 11 octobre 13:41

                          Par contre ils ne sèchent pas quand ils s’enfilent leurs sexes , c’est même plutôt humide .....


                          • Philippe Stephan Philippe Stephan 11 octobre 18:21

                            Pas un mot sur les virgules et les lunettes collantes.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès