• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Encore un médicament dangereux : le Finastéride...

Encore un médicament dangereux : le Finastéride...

 

Messieurs, vous avez des problèmes de calvitie ? Votre médecin vous a peut-être prescrit cette substance : le Finastéride...

 

Administré à l’homme jeune atteint de calvitie légère, le Finastéride, qui agit sur une hormone responsable de la chute de cheveux, montre une efficacité très modeste. Alors que l'on connaît ses lourds effets secondaires – dépression, idées suicidaires, troubles sexuels potentiellement persistants après l’arrêt du traitement – , les autorités de santé ne l’ont toujours pas retiré du marché.

 

Evidemment, les enjeux financiers sont colossaux et les laboratoires qui diffusent ces produits font fi de la santé des gens.

 

Il est commercialisé sous le nom de Propecia et plusieurs génériques sont aussi sur le marché. Il fonctionne en bloquant la production d’une hormone appelée DHT, responsable de ce type de calvitie. 

 

Anxiété, dépression, idées suicidaires, pathologies musculaires graves, réactions de type allergique, cas de cancers du sein chez l’homme, persistance des troubles sexuels après l’arrêt du traitement, autant d’effets secondaires à mettre au compte de ce médicament.

Tout cela pour un médicament dit de confort ?

 

Comment l'ANSM peut-elle encore autoriser une telle substance ?

La balance bénéfices/ risques serait favorable ! ? Mais quels bénéfices face à tous les risques encourus qui sont gravissimes ?

 

Encore une fois, il est inadmissible que de tels "médicaments" soient mis sur le marché.

Honte à ceux qui s'enrichissent au mépris de la santé des gens !

Honte à l'industrie du médicament qui lance sur le marché des produits hautement toxiques !

 

Ce n'est pas un hasard si les médecins eux-mêmes refusent d'évoquer les effets dits "secondaires" des médicaments... Ils se font eux-mêmes complices de cette industrie.

Les médecins ont aussi souvent, l'ordonnance et la prescription faciles : ils se soumettent aux lobbies des laboratoires qui vendent leurs substances à prix d'or.

 

Ils deviennent des distributeurs de médicaments et ne tiennent plus compte de l'intérêt du patient...

Des médicaments qui deviennent de plus en plus chers et qui servent surtout à enrichir l'industrie pharmaceutique...

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/11/encore-un-medicament-dangereux-le-finasteride.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.22/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 25 novembre 11:59

    Bonjour, Rosemar

    Pourquoi ne parler que des hommes ? 15 % sont affectés par un problème de calvitie. Mais c’est également le cas de 3 % des femmes !


    • Fergus Fergus 25 novembre 13:01

      @ Rosemar

      Je n’ai pas eu le temps précédemment de compléter mon commentaire. Je reviens donc le faire : 
      100 % d’accord avec vous sur le scandale que constitue le maintien de ce médicament sur le marché, eu égard aux effets secondaires avérés et potentiellement très dangereux.

      Un bémol cependant sur « les médecins (...) complices » : tous ne sont pas des irresponsables cyniques et vénaux !


    • Fergus Fergus 25 novembre 13:24

      Toutes mes amitiés amusées aux moinsseurs compulsifs !  smiley


    • Rincevent Rincevent 25 novembre 16:00

      @Fergus

      C’est ça, c’est toujours la faute de l’autre (le médecin en l’occurrence). Un médecin qui sait que parfois, s’il refuse de prescrire la dernière molécule sortie, son patient ira en voir un autre plus ‘’souple’’.

      Quand, à l’heure d’Internet, il suffit de taper le nom du médicament pour savoir, on ne peut plus plaider l’ignorance et le savoir exclusif du médecin !


    • Fergus Fergus 25 novembre 17:29

      Bonjour, Rincevent

      « s’il refuse de prescrire la dernière molécule sortie, son patient ira en voir un autre plus ‘’souple’’. »


      J’imagine que la plupart des clients sont, comme mon épouse et moi-même, ignorants de la pharmacopée et s’en remettent au prescriptions du médecin. En ce qui nous concerne, nous sommes de surcroît 100 % favorables aux génériques.

      Quant à aller voir un autre médecin, c’est mission impossible dans de très nombreuses villes où les médecins ne prennent plus de nouveaux clients !



    • Rincevent Rincevent 25 novembre 18:17

      @Fergus

      Bonsoir Fergus.

      Je suis dans une position un peu privilégiée : ancien infirmier, je discute de mes traitements quasiment d’égal à égal avec mon généraliste, ce qui n’est pas toujours très confortable pour lui…

      Pour le choix des médecins, ici (Côte Basque) on est bien achalandés, l’offre de soins est supérieure à la moyenne nationale (la moyenne d’âge aussi…). Néanmoins, ça commence à changer : l’associée de mon généraliste est partie à 70 ans, ayant eu du mal à trouver un repreneur et on n’est vraiment pas dans la cambrousse.


    • San Jose 25 novembre 19:10

      @Fergus
      .
      Votre épouse et vous êtes formidables. 
      Je suis sûr que vous ne vous risquez jamais dehors sans elle. 


    • rosemar rosemar 25 novembre 19:46

      @Fergus

      Ce médicament s’adresse uniquement aux hommes.


    • Fergus Fergus 25 novembre 19:54

      Bonsoir, rosemar

      Certes ! Mais je réagissais à la première phrase, et il me semble qu’il eût été utile de préciser que la calvitie affecte également des femmes. Cela dit, je vous accorde que cette information n’était pas indispensable.


    • Aimable 25 novembre 20:05

      @San Jose
      Il vaut mieux vivre son couple en étant Dupont et Pondut , c’est reposant et cela libère l’esprit .


    • gaijin gaijin 26 novembre 08:42

      @Fergus
      « 15 % sont affectés par un problème de calvitie. »
      a bon c’est un problème ?
      vous êtes calvophobe ?
      je suis chauve ( ou presque ) et nonobstant pas affecté ....
      mais ravi d’apprendre que j’ appartiens enfin a une minorité discriminée je vous somme de présenter vous plus plates et complètes excuses


    • Fergus Fergus 26 novembre 09:08

      Bonjour, gaijin

      Je ne comprends pas le sens de votre commentaire, ni surtout son ahurissante agressivité.

      Je constate les taux de calvitie, je ne porte aucun jugement sur ceux-ci, et surtout pas la moindre critique sur les chauves !!!


    • gaijin gaijin 26 novembre 09:32

      @Fergus
      pure déconnade smiley


    • Fergus Fergus 26 novembre 11:19

      @ gaijin

      Merci de l’avoir précisé. Dans ce cas, mon commentaire ci-dessus n’a plus de raison d’être.


    • phan 25 novembre 12:07
      Grâce à un tempérament de boxeur, de sportif de haut niveau, de marathonien, de cycliste averti qui s’échinait sur les pentes du Mont Ventoux à préserver une sorte d’éternelle jeunesse. Jérôme Cahuzac ancien chirurgien contre la calvitie, est médecin généraliste dans sa prison dorée en Corse, peut résoudre vos problèmes de cheveux.

      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 25 novembre 13:14

        @phan

        les hébergeurs du Mont Ventoux ont tous des gîtes en bois


      • phan 25 novembre 17:25

        @Séraphin Lampion

        Jérôme n’aime pas que Patricia parte pendant les mont-ventouses : Avoir des cheveux ne vous empêche pas de nier en Suisse...

      • foufouille foufouille 25 novembre 12:25

        Un bon gros cancer sans médicament pour l’auteur.


        • doctorix doctorix 25 novembre 18:39

          Pour faire fonctionner foufouille, il suffit de lui mettre deux trois potions dans le bastringue, et il vous récite la grande litanie de Big Pharma.
          Chez ces gens-là, Monsieur, on ne mange pas.
          On se drogue.
          Chez ces gens-là, Monsieur, on ne réfléchit pas, on cause.
          Chez ces gens-là, Monsieur, on ne sait pas, on croit.


        • foufouille foufouille 26 novembre 08:57

          @doctorix

          la croyance est pour les charlatans dans ton genre qui laissent crever leurs patients.

          bigpharma est inexistant à Cuba.


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 25 novembre 13:24

          Aviez-vous remarqué qu’avec les lettres de PARACETAMOL, on peut faire CEPAMORAL ?

          Bon, d’accord, il reste un T et un A, et au scrabble, le mot ne serait pas accepté, mais c’est quand même pas mal, non ?


          • exol 25 novembre 13:55

            @Séraphin Lampion
            Si tu le dis bouffi.


          • Blanche Colombe Blanche Colombe 25 novembre 14:08

            Certains médicaments ont des noms rigolos :

            Optimizette : Contraceptif oral

            Antigone : contraceptif oral

            Benefix : antihémoragique

            Propofol : anesthésique

            Teoula : hypertension artérielle

            Allergocomode : collyre

             Atropine : antispasmodique

            Shoum : fonctions digestives et rénales

             Ondansetron : anti-nausées

            Vous pouvez vérifier en cliquant sur les liens


            • Désintox Désintox 25 novembre 17:37

              @Blanche Colombe
              Vous oubliez le « TryAnOtherHole » contre le SIDA ?


            • Blanche Colombe Blanche Colombe 25 novembre 18:03

              @Désintox

              Le Tryanotherhole en suppositoire peut remplacer l’aspirine entre les genoux, c’est gratuit et ça n’a pas d’effet secondaire, c’est bien pour Annick Passouvant


            • doctorix doctorix 25 novembre 18:42

              @Blanche Colombe
              Comme ça ne tombe pas sous le sens, je décompose : Try another hole.
              Un grand concurrent de la pilule liapart.


            • JL JL 26 novembre 13:10

              @Blanche Colombe

               
               https://www.quintonic.fr/bien-etre/forum/sante/le-trytheotherhole-est-il-vraiment-efficace
               
              ça ne marche pas pour tous les couples, si vous voyez ce que je veux dire ...


            • San Jose 25 novembre 14:09

              Le pis est que si ce produit allait donner mal au crâne d’un utilisateur, il prendrait ensuite un opiacé, comme les Américains qui en tombent comme des mouches. 


              • San Jose 25 novembre 14:29

                @San Jose
                .
                Oups ! Mon commentaire s’adressait à Irène Rosemar-Frachon. 


              • Attila Attila 26 novembre 07:04

                @San Jose
                « Le pis est que si ce produit allait donner mal au crâne d’un utilisateur »
                Le pis donne mal au crâne ? C’est vache !

                .


              • Tall Tall 25 novembre 14:40

                A ne pas confondre avec le Finasse-tes-rides : un gel qu’on met dans les rides pour les camoufler.

                A noter qu’il y en a qui l’utilisent autrement ...


                • sls0 sls0 25 novembre 16:44

                  Mon père disait : je ne tiens pas plus à mes cheveux qu’eux tiennent à moi.

                  Je suis d’un âge où à mon tour je peux dire la même chose.

                  Comme je suis assez actif le physique suis. Je ne suis pas actif pour le physique ce n’est qu’une conséquence. Drogué à la promenade ou au mac do n’ont pas les mêmes conséquences.

                  Mes cheveux se barrent c’est naturel donc je m’en fous.

                  Tout comme je m’en fous des gens qui pour une histoire d’apparence prennent des médicaments qui ont toujours des effets secondaires. C’est limite sélection naturelle. Par le passé, les gens à conduites stupides avaient tendance à partir les premiers.

                  C’est moins le cas maintenant dans une civilisation sur-protectrice. 


                  • doctorix doctorix 25 novembre 18:47

                    @sls0
                    Quand on sait que les médicaments allopathiques tuent entre 13 et 33.000 personnes par an en France, on devrait réfléchir avant de prendre des drogues qui ne servent à rien.
                    A propos, les médicaments homéo, c’est zéro mort annuel.
                    Mais il parait que si un médicament n’est pas capable de tuer, c’est la preuve qu’il est inutile....


                  • Blanche Colombe Blanche Colombe 25 novembre 18:56

                    @doctorix

                    c’est pas comme les armes alors ?
                    les armes françaises vendues à l’Arabie Séoudite ne tuent pas mais elles sont utiles pour la paix, enfin, c’est ce qu’a dit monsieur le résident de la raie publique, non ?


                  • Xenozoid Xenozoid 25 novembre 19:02

                    @Blanche Colombe

                    c’est d’ailleur l’industrie qui promet,elles vont oú les tunes sur/pour/PAR, les armes ?


                  • sls0 sls0 25 novembre 19:28

                    @doctorix
                    Vu que vous ne sourcé pas vos chiffres je suis allé me renseigner.
                    Effectivement on parle de 10000 morts par an dus à une mauvaise utilisation des médicaments.
                    Quand je retourne en France je suis horrifié par le nombres de médicaments que prennent ceux de mon âge et plus âgés. Une surmédication de la par des médecins et en plus une couche d’automédication.
                    On vit sainement et les prises de sang seront bonnes.
                    Chez moi il doit avoir de l’ibuprophen, j’ai du charbon de bois, je vis dans un pays à tourista, il y a pas mieux. Ici chez le docteur le médicament c’est souvent sous forme d’injection, la tendance n’est pas trop à la sur-médication.
                    L’homéopathie ne fait pas plus de morts que le tic-tac, c’est vrai, mais pour soigner le tic-tac est aussi efficace. Depuis que ça existe pas une seule étude scientifique n’a prouvé l’efficacité autre que placebo de l’homéopathie.
                    Je ne vais pas perdre mon temps à retrouver, mais il me semble avoir lu que des personnes qui auraient pu être sauvées sont mortes parce qu’elles étaient tombées sur des charlatans qui avaient prescrit des trucs de charlatan dont l’homéopathie. 
                    Non elle ne tue pas directement mais peut être une cause de la mort.


                  • amiaplacidus amiaplacidus 25 novembre 17:30

                    Je n’ai aucun problème avec ma calvitie, je n’y vois que des avantages :

                    Pas de frais de shampoing,

                    Pas de frais de coiffeur, ma douce passe une fois par mois la tondeuse sur ce qui reste sur les cotés et à l’arrière,

                    Je ne me demande pas à chaque instant si je suis bien coiffé,

                    etc.


                    • rosemar rosemar 25 novembre 19:51

                      @amiaplacidus

                      Et sans oublier un certain charme...


                    • San Jose 26 novembre 09:00

                      @rosemar
                      .
                      Et beaucoup plus facile à laver lorsqu’un oiseau a procédé à un bombardement en vol. 
                      Les femmes une fois de plus défavorisées. 


                    • Désintox Désintox 25 novembre 17:36

                      C’est dangereux : la preuve, Cadoudal a pris du « Finistéride » dans sa jeunesse.

                      Il est beau le résultat.


                      • Cadoudal Cadoudal 25 novembre 17:46

                        @Désintox
                        Ouais et je taillais des Penn Bazh pour la Fistinière...

                        Si t’as des envies pressantes, il m’en reste deux ou trois dans la cave....


                      • arthes arthes 26 novembre 07:04

                        @Cadoudal

                        Tiens donc, la fistiniere !!!
                        Je ne savais pas comment la placer, celle ci, mais voilà qui est fait.
                        Au passage, c est instructif car j apprends ainsi le nom d un objet artisanal traditionnel breton ainsi qu une de ses destinations ...


                      • Jeekes Jeekes 25 novembre 17:40

                        ’’Comment l’ANSM peut-elle encore autoriser une telle substance ?’’

                         

                        Tiens c’est vrai, on s’demande bien.

                         

                        Juste peut-être paske :

                         

                        Cet organisme est constitué d’ordures qui bouffent à la gamelle ?

                        Ce bidule ne sert à rien ?

                        Ce machin est plein de gu-gusses bourrés de conflits d’intérêts ?

                        Ce truc est sponsorisé par big-pharma ?

                        Cette saloperie fait partie du système ?

                        Cette merde ne sert qu’à recycler les loyaux serviteurs ?

                        Et tsétéra...

                         

                        Brèfle de plaisanterie, l’ANSM, fidèle à elle-même, autorise ce poison comme elle en a autorisé des centaines (milliers) d’autres.

                        Tout comme elle a interdit ceux qui ne lui rapportaient rien ou qui risquaient de faire perdre du fric à ses généreux commanditaires...

                         

                        Ahhh, marie-rose, quelle naïveté dans cette interrogation, c’est juste une question de montant du chèque !

                         

                        Bon, c’est vrai que ça t’a permit, une fois de plus, de nous pondre un n’artik tout creux. Mais ça, on en a l’habitude.

                         

                        Et maintenant, à quand une ch’tite contribution sur la reproduction des gastéropodes au fin-fond de la creuse, Mmmm ?

                         

                         


                        • phan 25 novembre 19:37

                          @Jeekes
                          ’’Comment l’ANSM peut-elle encore autoriser une telle substance ?’’

                          L’article de Rosemar ne récite que les points d’information de l’ANSM.

                          Elle râle parce qu’ il existe des effets secondaires d’ordre sexuel, comme une baisse de la libido ou des troubles de l’érection chez son homme !

                          Le finastéride est utilisé pour soigner l’hypertrophie bénigne de la prostate, le cancer de la prostate, l’hirsutisme et la calvitie.

                          Les effets secondaires sont souvent liés à la dose prise.
                          « Tout est poison et rien n’est sans poison ; la dose seule fait que quelque chose n’est pas un poison. » Philippus Theophrastus Aureolus Bombastus von Hohenheim, dit « Paracelse » (1494 – 1541)

                        • rosemar rosemar 25 novembre 19:54

                          @phan

                          Sans oublier des cas de cancers du sein qui ont également été rapportés chez des hommes traités par finastéride


                        • Aimable 25 novembre 20:14

                          A ma docteure , je lui ai dit , je vous donne ma confiance alors ne la tuez pas avec ce qui est censé me soigner .


                        • phan 25 novembre 20:21

                          @rosemar

                          Le finastéride fait l’objet d’une vigilance particulière au niveau européen comprenant, outre une pharmacovigilance classique, un plan de gestion des risques, des rapports annuels et une réévaluation à cinq ans de son AMM (prévue en 2013).
                          L’Afssaps rappelle :
                          qu’il convient de respecter la dose de 1 mg/jour, l’augmentation de posologie n’apportant pas de bénéfice thérapeutique
                          que les patients doivent se rapprocher de leur médecin, en cas de survenue d’effets indésirables ; ils pourront à cette occasion revoir la pertinence de la poursuite du traitement au regard des effets ressentis et de leurs inquiétudes
                          que, compte tenu de son action sur le métabolisme des hormones mâles dans l’organisme, Propecia est formellement contre-indiqué chez la femme, notamment du fait d’un risque de malformations des organes génitaux chez le fœtus masculin
                          La survenue, chez l’homme, d’une tension mammaire, d’une augmentation de volume des seins ou d’un écoulement du mamelon, associé ou non à la prise de finastéride, doit conduire à une consultation médicale dans les meilleurs délais.
                          Les effets indésirables touchant la sphère sexuelle étant un sujet souvent difficile à aborder pour les patients, il est rappelé qu’ils ont la possibilité de déclarer directement les effets suspectés au Centre Régional de Pharmacovigilance dont ils dépendent géographiquement au moyen du formulaire disponible sur le site Internet de l’agence.


                        • phan 26 novembre 10:34

                          @rosemar

                          Je comprends parfaitement la souffrance de la mère de Romain Mathieu. Le nombre de suicides liés au finastéride est moins important que le nombre de suicides liés aux Benzodiazépines.

                          Fin 2015, l’Agence canadienne du médicament faisait déjà état de notifications de pensées ou comportements suicidaires. L’alerte avait été relayée par la revue Prescrire en mai 2016. La revue médicale indépendante faisait également part d’une étude américaine de pharmacovigilance. Entre 1998 et 2013, des chercheurs ont répertorié près de 5.000 alertes relatives au finastéride et, dans la majorité des cas, ces alertes ont été considérées comme graves. En plus de troubles sexuels persistants, une partie des patients prenant cette molécule a signalé des idées suicidaires. D’autres travaux publiés la même année confirmaient l’existence d’une corrélation entre utilisation du traitement et augmentation de ce type de risques.

                          La perte graduelle et progressive de cheveux entraîne souvent un désespoir psychologique, en partie lié aux modifications de l’image de soi. Les traitements actuels de l’alopécie androgénétique sont limités à la transplantation de cheveux et aux médicaments inhibant la dihydrotestostérone, un androgène puissant associé à la micronisation folliculaire. Les utilisateurs de finastéride, qui empêche la production de dihydrotestostérone, signalent des effets indésirables physiques et émotionnels graves, connus sous le nom de syndrome post-finastéride. Les maladies psychiatriques et les traits de personnalité, en particulier la névrose, influencent le bien-être émotionnel.

                          En février 2017, Harold Bornstein, médecin de Donald Trump, a révélé qu’il prenait une petite dose de finastéride pour stimuler la croissance des cheveux. 
                          Le Dr Bornstein a déclaré au New York Times qu’il prenait lui aussi le médicament, affirmant que cela l’avait aidé à garder ses cheveux à l’épaule. 

                        •  Les médecins seraient-ils de mèche avec le big pharma ? hum hum ?  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès