• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Enquête sur l’Europe : ahah !!!

Enquête sur l’Europe : ahah !!!

JPEG

J’adore cette concertation sur l’Europe ! Pour que nous aillions en masse voter oups ! se faire arnaquer ! Où les vraies questions ne sont jamais listées : évasion fiscale dans des paradis fiscaux européens, dumping social entre nations, compétions entre ouvriers, délocalisation de sièges sociaux au Luxembourg, parlement fantoche, commission de non élus qui décide de tout, jusqu’à la taille de la vis de mon dernier bureau à monter (m’en reste 4 des vis), des lobby qui en viennent carrément à écrire les textes de loi que les députés « défendent », des ONG sans pouvoir, des multinationales qui ont écrit la charte de la constitution, les USA, qui font la loi, et où leurs « accords » acceptés par une minorité d’inconnus feront que nous-nous empoisonnerons avec l’alimention, le big pharma qui tient la main des médecins, la finance avide qui corrompt tout, un « président » non élu tout le temps bourré, des fonctionnaires qui ne payent pas d’impôt, et qui sont là pour nourrir le mammouth, un continent (incontinent) qui sous le parapluie de l’OTAN, joue contre ses intérêts, et va sans arrêt chatouiller les russes, un continent rempli de base US, des cartels communautaristes qui font la loi à Bruxelles (parlement juif d’Europe !),une immigration anarchique vécue comme un bazar non organisé mais qui profite au grand groupe pour faire baisser le cout du travail, des immigrés de la méditerranée laissés à crever sur leurs barcasses et qu’on se rejette comme une patate chaude, des pays laminés comme la Grèce, qui mettra des décennies pour s’en remettre, des lois protégeant Monsanto et ses poisons éparpillés dans nos champs, des centrales nucléaires à bout de souffle prêtes à exploser dans les pays de l’est, un patronnât qui a retrouvé les couleurs du 19eme siècle, où en Allemagne, 1ere puissance du continent, des ouvriers sont payés 1 euro de l’heure, des catastrophes immobilières en Espagne, une corruption incroyable dans les pays baltes, les mafias italiennes qui ont pignon sur rue en investissement par milliards dans l’économie propre, une pollution liée à la corruption dans le sud italien, aucun plan concerté en ce qui est de : la pollution, le climat, l’éducation, la santé, la justice, le droit du travail... Tous ces arguments me sont sortis de mon clavier le temps de l’écrire, c’est sorti comme un vomissement sur le type de société et de lieu où je passe ma vie ; ce qui veut dire, je pense que chacun d’entre nous doit en avoir gros sur la patate ; autant d’arguments qui me sortent du ciboulot en moins de 15 minutes... combien portent en eu comme moi, ce ras le bol, cette envie de foutre cul par-dessus tête d’un « machin » qui nous exploite, nous empoisonne, nous monte les un contre les autres, nous fait perde nos racines, nos coutumes, nos musiques (voir le dernier vainqueur de l’eurovision venu d’Israël, ou l’autrichien trans)... mais où va-t-on ?), 

Alors, ce questionnaire l’avenir de l’Europe, très orienté, avec plein de questions sur « la sécurité » alors que nous vivons sur le continent le plus sécurisé, le plus surveillé, le plus fliqué, ou, comme je l’ai « craché » plus haut, les vraies, vraies questions sont tombées à la trappe des trappistes déguisés en trappeurs (peux pas m’en empêcher de dire des connoiseries) ; d’ailleurs j’ai eu l’impression de remplir un truc du « gland débat » du sir macron, avec la Schiappa comme rédactrice.... tout pue l’arnaque, n’allez pas voter pour cette élection à la c..., restez à la maison à mignoter madame ou jouez au bilboquet !

Georges Zeter/avril 2019

Vous pouvez aussi participer à cette « con.certation » sur :

DIGIT-EUSURVEY@nomail.ec.europa.e


Moyenne des avis sur cet article :  4.39/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Raymond75 4 avril 08:59

    Un expert vous parle de l’Union Européenne :

    https://www.youtube.com/watch?v=gEfVyWgYdXg


    • baldis30 4 avril 11:45

      bonjour,

       meuh non .... L’Europe c’est formidable ....

      vous cherchez des poux sur la tête d’un chauve avec un microscope ...

      Voyons... voyons... 

      L’Europe est vertueuse, et si vous ne l’admettez pas je vous mets au piquet et vous me ferez cent lignes manuscrites ...et gare à vous à la récré !

      Il faut vous faire une raison, c’est le but du rappel suivant :

       Par sa beauté Europe, fille dont on ne sait qui, fut séduite par un travesti en taureau ( bigre !) du nom de Zeus (alias Jupiter ? ).

      Devant une telle référence vous devez vous incliner !


      • George L. ZETER George L. ZETER 4 avril 11:56

        @baldis30
        ... je me penche meme, mais promettez moi de ne pas m’en....


      • Julyo Julyo 4 avril 12:52

        @George L. ZETER
        ...m’entourlouper, bien sûr...
        Ne sentez-vous d’ailleurs pas, en ce moment même, qu’il est en train de forcer
        le trait ?


      • baldis30 4 avril 17:39

        @baldis30

        en complément ...
        il me revient à l’esprit que le taureau faisait parti d’un troupeau sous la garde ( Lagarde ?) d’Hermès, bien connu comme industriel du luxe « t’as pas jeur » et accessoirement comme dieu des voleurs ...
        Alors comment la pauvre Europe pouvait-elle résister ?


      • kader kader 4 avril 13:22

        j’aimerai bien qu’on parle de la dette

        on paye quoi à qui ?

        on les convoque on renégocie les taux

        on calcule combien gagnent les banques avec tout ca et on leur dit si on arrete ou si on continue a payer

        on oblige la BCE à prêter aux états, plutôt que preter aux banques qui nous reprêtent l’argent de BCE c’est à dire le notre.

        L’arnaque du millénaire c’est ca. Se faire prêter son propre argent avec intérêt.


        • Berthe 4 avril 13:24

          le plus étonnant c’est le passage en boucle des anglais qui soit disant « aurait même changé de nationalité » pour rester dans cette « zeurope là » et « bénéficier des avantages » liés à ce machin... j’aimerai qu’on me dise lesquels ... c’est bien la preuve qu’on a jamais été plus fermés qu’en cette époque ou personne ne connait le pays de l’autre, ni ses structures et moins encore ses lois, devoirs, acquis, luttes... etc.. Les merdias avaient largement contribué à ce chaos honteux en 2005, et çà continue.. Pour mémoire, à l’époque, avec 17,9 % à la présidentielle, le FN est représenté par à tout casser trois députés alors que EELV en a obtenu environ 18, malgré les 2,5% d’Eva Joly. Comment demander aux gens de croire à la démocratie, à la représentativité du Parlement, ou au pluralisme ? Suis convaincue qu’on retrouve le même décalage pour les autres partis d’ailleurs. Chez les socialos en l’occurrence, une bande de libéraux-libertaires boboïsés aussi sordide que la droite du fric et de la trique... A eux seuls ils représentent à peine 30% de l’opinion et encore... Quand à Schiappa, mieux vaut ne pas s’étaler !! Pas bon pour le moral ...

          .


          • Samson Samson 4 avril 13:33

            "... tout pue l’arnaque, n’allez pas voter pour cette élection à la c..., restez à la maison à mignoter madame ou jouez au bilboquet !« 

            De fait, nous vivons en Pensée Unique et la mascarade démocratique ne nous propose donc que des choix sans aucune portée réelle hors le calibre standardisé de mon pot d’échappement sur nos vies et nos destins.

            La tyrannie du modèle économique €uropéen fondamentalement esclavagiste et destructrice est verrouillée par traités et s’applique déjà dans toute sa sauvagerie sur le peuple grec avant d’être étendue à l’ensemble des peuples d’€urope. Sans même parler du projet €uropéen du petit Monarc, visant à étendre à l’ensemble des peuples d’€urope ses méthodes de concertation sociale à base de LBD40 et autres munitions visant à éborgner ou mutiler le gueux récalcitrant !

            L’option de l’abstention est dans un tel contexte parfaitement respectable !

            Mais  »Qui ne dit mot, consent !«  et j’opterai donc personnellement pour le suffrage »bordélique« , »rétrograde", populiste et tout et tout, histoire d’accentuer les voies d’eau et accélérer encore le naufrage du Titanic €urocrate !

            En vous présentant mes cordiales salutations ! smiley


            • cevennevive cevennevive 4 avril 14:13

              @Samson, bonjour,

               « j’opterai donc personnellement pour le suffrage »bordélique« , »rétrograde », populiste et tout et tout,« 

              Oui ! Je crois que c’est ce qu’il faut faire, car voter blanc ou nul apparaîtra, comme vous le dites, »qui ne dit mot consent« .
              Mais quel est le vote »bordélique« , »rétrograde«  ? Ne sont-ils pas tous à attendre devant la gamelle (comme le montre le dessin en haut de l’article) ?
              Je n’ai jamais encore voté à des élections européennes car j’avais dit »non" au traité de Maastritch. Que dois-je faire ? Voter pour l’un ou l’autre de ces vauriens ou m’abstenir ?
              Hélas, je crois que, quel que soit notre vote, rien ne changera...


            • Kapimo Kapimo 5 avril 04:09

              @cevennevive
              Si vous avez voté non à Maastricht, alors la cohérence serait que vous alliez voter pour le Frexit. C’est de plus le vote le plus bordélique qui soit aujpurd’hui.


            • lloreen 4 avril 14:21

              Le parlementaire républicain, Louis McFadden, président de la House Banking Committee, a déclaré au Congrès en 1929, que « La crise n’est pas accidentelle. C’est un évènement préparé soigneusement. Les banquiers internationaux essaient de pousser les gens au désespoir afin de pouvoir dominer tout le monde. ».

               

              En 1934, il a dit au Congrès que « Les Banques de Reserve Federales ne sont pas des agences gouvernementales. Ce sont des monopoles de crédit qui, pour leur propre avantage des bulles dépouillent. Ils sont formés par les Banques Centrales européennes. Dans ce groupe louche de pirates financiers, il y a des gens qui, pour un seul dollar, égorgerait un homme. »

               

              Et puis il ajouta : « Ils essaient de cacher leur pouvoir, mais la vérité est que la F.E.D a usurpé le gouvernement. On a mis sur pied un système planétaire. Un super-Etat contrôlé par des banquiers et des industriels qui, pour leur plaisir, réduisent le monde entier à l’esclavage. »

               

              Et pour conclure, McFadden déclara : « Les banquiers privés internationaux peuvent, grâce à ce système, déterminer soi-disant « légalement » le taux du dollar et par conséquent faire accroitre ou au contraire écrouler l’économie. C’est exactement ce qu’il s’est passé en 1907 et en 1929 aux Etats-Unis et en 1920 en Allemagne. Les Banques Fédérales fixent le nombre de billet à imprimer, une décision qui, en fait, devrait être un ressort de l’Etat. La F.E.D fabrique de l’argent à partir de rien, absolument à partir de rien du tout. »

               

              Après deux attentats échoués contre McFadden, il a finalement été empoisonné, le 1octobre 1936. Deux ans avant sa mort, il déclara encore : « La dépression n’était pas un accident. C’était un évènement soigneusement planifié… Les banquiers internationaux pour qu’ils puissent s’ériger comme Maîtres de tous. »

               

              McFadden avait bien compris les manipulations d’une poignée de banquiers. Le 6 février 1929, huit mois avant le crash, Montagu Norman, gouverneur de la Bank of England, a rencontré le ministre américain des Finances, Andrew Mellon. Norman était l’homme de confiance de J.P. Morgan. Immédiatement après cette imminente visite à Washington, la Banque Fédérale a resserré sa politique monétaire libérale en août 1929 et elle a augmenté le taux d’intérêt jusqu’à 6%. La bulle financière d’expansion et d’infiltration monétaire qui avait durée sept ans, était en train d’éclater. On a entendu alors, de la bouche de Montagu Norman lui-même, qu’il « avait l’hégémonie du monde en main. » et que « l’hégémonie de monde des Finances doit avoir la suprématie sur tout le monde, partout, comme seul mécanisme de contrôle supranational. ». Après le crash, le 24 octobre 1929, le Wall Street Journal, en parlant du banquier anglais, le désignait comme « le dictateur de l’argent en Europe. »

               

              Extrait : « Les Traverses du pouvoir, Les révolutions et les réseaux secrets depuis 1776 » de Jean-Jules van Rooyen


              • Julyo Julyo 4 avril 18:30

                @lloreen

                Ca fait plaisir de lire ça qui remet bien la pendule comme il faut :

                « monopoles de crédit ; déterminer soi-disant « légalement » le taux du dollar. ; fixent le nombre de billet à imprimer ; fabrique de l’argent à partir de rien ; augmenté le taux d’intérêt jusqu’à 6% ; bulle financière d’expansion et d’infiltration monétaire… »


                Quand donc va t’« on » prendre conscience qu’ils nous tiennent par les boules, et qu’ils n’ont qu’à serrer un peu puis progressivement…suffisamment longtemps, pour nous mettre à genoux.


                N’ont donc qu’à augmenter les taux d’intérêts de la dette. Fed d’abord qui donne le départ, BCE qui suit dans l’année pour que nous devions, non pas (seulement) 40 milliards d’intérêt à donner en pure perte mais en fonction du taux qu’ils décideront d’appliquer.

                Et oui, c’est eux qui décident. Peu importe le bon prétexte qu’il s’agira d’accepter en tant que pieux faire valoir.


                Si on se sort pas de là on sera tout simplement manger à la sauce grecque.

                Guère étonnant que des guerres surviennent comme suite à 1929.


                Pour rester dans le cadre de l’article : c’est pas l’UE qui nous en sortira de cette situation extrêmement inquiétante parce que très dangereuse.


                Cette toute bête constatation nous impose la bonne action en conséquence.


              • Eric F Eric F 4 avril 22:52

                De quelle consultation s’agit-il, le lien en fin d’article ne fonctionne pas ? En cherchant avec Qwant (moteur européen : - ) j’ai trouvé ce questionnaire (on peut choisir la langue) https://ec.europa.eu/consultation/runner/Future-of-Europe ...finalement je pense que je vais le remplir pour ne pas laisser aux supranationalistes le monopole de le faire.


                • Raymond75 5 avril 08:25

                  @Eric F

                  Je l’ai rempli aussi : il ne faut pas négliger toute possibilité de s’exprimer, ne serait-ce que pour les historiens futurs ...

                  Le questionnaire est très bien fait.


                • Eric F Eric F 5 avril 09:38

                  @Raymond75
                  On ne sait pas comment ce sera utilisé, mais au moins on aura donné notre avis nominatif.


                • Ruut Ruut 5 avril 06:03

                  Ne pas aller voter c’est donner carte blanche a macron.

                  Car les Pourris en Marche eux ils vont tous voter.


                  • Eric F Eric F 5 avril 09:42

                    @Ruut
                    et il faut « voter utile » pour une liste ayant des chances d’avoir des élus, la majorité présidentielle a une liste unie, et vise à être celle qui aura le plus d’élus (même avec moins de 25% des voix)


                  • Eric F Eric F 5 avril 10:04

                    « en Allemagne, 1ere puissance du continent, des ouvriers sont payés 1 euro de l’heure »

                    Faux, « les »jobs à 1 euro" correspondent en réalité à des indemnités pour dépenses supplémentaires exonérées de cotisations sociales perçues en complément des allocations chômage et des aides sociales. Elles ne peuvent être versées qu’à l’occasion d’un travail utile à la collectivité (travail visant l’intérêt général). L’on ne saurait donc envisager un « job à un euro » dans une entreprise privée« 

                    Il ne faut pas confondre avec les »mini jobs" à temps partiel exonérés de cotisations (sauf retraite), jusque 450 euros par mois pour 49 heures max, qui peuvent s’ajouter à une activité principale -dans ce dernier cas c’est un peu semblable aux heures sup défiscalisées-

                    Concernant le salaire ouvrier, le salaire minimum horaire allemand est de 9,2 /heure (pour 40h)


                    • George L. ZETER George L. ZETER 5 avril 12:23

                      @Eric F
                      bonjour, merci pour ces infos n’étant pas un spécialiste, par contre le SMIC est le meme qu’en France...pour une puissance économique bien plus grande, toutefois, je fus étonné à Berlin du cout de la vie, bien inférieur qu’en France.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès