• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Entre Loire et Loiret : 1

Entre Loire et Loiret : 1

Carnet de bord et de doute

1 Le filage

Après plusieurs semaines de répétitions pour donner naissance à une cinéscénie, ce soir-là, c’est le fameux filage, la couturière comme la nomme les gens de théâtre. Il fait un temps épouvantable pour ce spectacle qui se déroule en plein air. Le vent par rafales, la pluie et le froid sont au rendez-vous. Les figurants, pour la plupart, ont renoncé aux costumes, préférant se calfeutrer sous des vêtements imperméables.

J’arrive en avance et je trouve que la mise en place est particulièrement laborieuse, comme si, il convenait de repousser le plus possible, la confrontation à la réalité. La suite me prouvera que l’inquiétude expliquait sans doute ce comportement à l’approche d’une échéance qui s’impose à tous dans une impréparation évidente.

La répétition n’a pas encore débuté. Les palabres se multiplient ici et là, les accessoiristes s’affairent, ils ont tant à préparer et rien n’a encore été mis en situation. Sur la rivière Loiret, les mariniers découvrent le ponton et la réalité d’une navigation qui ne sera pas simple ; la vase limite l’utilisation de la bourde, les algues rendent inopérants les moteurs. Tout le monde est dans l’expectative.

La répétition finit par commencer avec les limites dues au contexte. Le vent interdit de déployer le grand écran, les repères visuels ne seront pas au rendez-vous. Les lumières n’ont pas toutes été installées, le crépuscule éclairera les acteurs. Seule la bande son est prête, elle effraie les chevaux et les ânes, elle ne parvient pas aux oreilles des acteurs qui sont en périphérie de la scène. Tout cela nous contraint de nous jeter à l’eau, les yeux fermés.

Rien ne coule finalement mis à part le groupe des jeunes danseuses qui elles, ont préparé à la perfection leur passage. Après elles, tout semble laborieux, incertain, approximatif ou pire encore. Je suis effaré tandis que le metteur en scène reste d’un calme olympien. Il explique une nouvelle fois, corrige, module, appelle ceux qui ont oublié d’intervenir. Il faut couper, reprendre, interrompre et refaire. J’ai comme un doute : comment est-ce possible que le spectacle puisse être proposé au public dans deux jours ?

Le vent et la pluie n’arrangent rien. La scène semble être le décor d’un désastre annoncé. Je suis emmitouflé dans ma longue cape, seul dans les gradins à observer ce qui ne parvient pas décoller. Le temps passe, les arrêts sont innombrables, les erreurs et les difficultés s’accumulent. Le metteur en scène reste imperturbable. Je l’envie tandis que je me demande ce que je suis venu faire dans cette galère. Suis-je le seul à craindre le pire ? C’est possible, ceux qui ont déjà participé à d’autres spectacles s’amusent des atermoiements du jour !

L’heure passe, la répétition semble envasée sur des tableaux qui restent figés. Le ciel donnera le coup de grâce. La filage se défile, la pluie a gagné la partie. Sept heures après mon arrivée, je repars sans avoir répété mon intervention. J’ai des inquiétudes que veut atténuer l’organisateur. Il m’affirme que c’est ainsi chaque année et que le miracle aura lieu par la baguette magique du public. Je m’efforce de le croire. J’envie son calme et son optimisme. À sa place, je serai décomposé.

Demain sera un autre jour et la Générale sera le premier juge de paix. Je ne dois pas m’en faire. De toute manière, il faudra bien que ça passe …

Inquiétudement leur


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    



    • C'est Nabum C’est Nabum 26 septembre 14:35

      @Mélusine7

      Celle de madame de Ségur ?


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 26 septembre 17:01

      @C’est Nabum
      château Phélan Ségur



      • C'est Nabum C’est Nabum 26 septembre 14:36

        @Mélusine7

        Perdu


      • Robert Lavigue Robert Lavigue 26 septembre 15:31

        J’résume pour ceux qui n’auraient pas le temps de tout lire.

        M. Orléans était assis dans la tribune. Il pleuvait.
        Voilà.... C’est tout... La suite demain...


        • C'est Nabum C’est Nabum 26 septembre 15:51

          @Robert Lavigue

          Vous n’aviez pas de parapluie


        • Xenozoid Xenozoid 26 septembre 16:11

          @C’est Nabum


          ahlala,j’ai rigolé merci vous 2

        • C'est Nabum C’est Nabum 26 septembre 16:30

          @Xenozoid

          C’est un numéro de diététiste
          C’est un comparse ce charmant garçon


        • Xenozoid Xenozoid 26 septembre 16:41

          @C’est Nabum


          les frêres ennemis,
          not good...
          cela ressemble de plus en plus au muppets,



        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 26 septembre 17:41

          • C'est Nabum C’est Nabum 26 septembre 17:49

            @Mélusine7

            1846 1856 par deux fois et 1866

            La Loire est en furie


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 26 septembre 18:11

            @C’est Nabum


            Chaque fois : dix années d’écart. Au tarot, le 10, c’est la ROUE DE LA FORTUNE (ROU"ET). FIN ou DEBUT.

          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 26 septembre 17:46

            Au fil de l’histoire en passant HOGO par ROSEMAR : Juliette Drouet naît le 10 avril 1806 et est baptisée le lendemain à l’église Saint-Sulpice de Fougères. Elle est la benjamine d’une famille de quatre enfants, Renée (1800-1885), Thérèse (1802-1814) et Armand (1803-1876). Sa mère, Marie Marchandet, née vers 1780, est fileuse. Son père, Julien Gauvain, né en 1777 à Saint-Étienne-en-Coglès, est un ancien chouan qui exerce depuis la profession de tailleur. Marié en 1799, le couple avait établi un atelier de couture au pied du château de Fougères3,4.


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 26 septembre 17:47

              Un détour par Hugo en passant par Rosemar : Juliette D"rouet.


              • C'est Nabum C’est Nabum 26 septembre 17:49

                @Mélusine7

                Vous êtes un puits de science


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 26 septembre 18:07

                @C’est Nabum

                Non : depuis enfant d’une insatiable curiosité. Et quand je me mets en mode recherche : je trouve. J’étais première pour les puzzles. IMBATTABLE.

              • C'est Nabum C’est Nabum 26 septembre 18:26

                @Mélusine7

                Par contre j’étais et je suis resté totalement nul en ce domaine


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 26 septembre 19:30

                @C’est Nabum
                Nous nous se complètons. Vous inspirez mes recherches. Je suppose que : pour connaître le futur, il faut se projeter dans le passé, cela vous parle ?!


              • C'est Nabum C’est Nabum 26 septembre 21:01

                @Mélusine7

                Je suis votre guide rétroactif en somme


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 26 septembre 21:04

                @C’est Nabum

                EXACTEMENT. boum, quand mon petit coeur fait boum, c’est NAbum.

              • C'est Nabum C’est Nabum 27 septembre 06:05

                @Mélusine7

                Chut
                Ils vont se gausser


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 27 septembre 12:37

                @C’est Nabum


                Accordez-vous tant d’importance aux Capitaines Crochet de votre Site ? Fée Clochette.

              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 26 septembre 18:14

                Victor Hugo, dans Quatrevingt-Treize (1879), s’inspire de la tour Mélusine qu’il décrit longuement : c’est la « Tourgue » d’Hugo, « une haute et large tour, à six étages, percée çà et là de quelques meurtrières, ayant pour entrée et pour issue unique une porte de fer donnant sur un pont-châtelet ». Au sol se trouve la grille par laquelle est visible la fameuse oubliette, tantôt prison, tantôt garde-manger.


                • C'est Nabum C’est Nabum 26 septembre 18:26

                  @Mélusine7

                  Merci


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 27 septembre 12:44

                  @C’est Nabum
                  Amusant Nabum, hier je parlais de Roue de la Fortune et en me levant je vois que GOOGLE fête ses 19 ans. https://www.google.be/search?q=Faites+tourner+la+roue+pour+l%27annniversaire+de+Google&oi=ddle&ct=googles-19th-birthday-5117501686939648&hl=fr&source=doodle-ntp.


                  On m’a fait remarquer qu’il y a une grosse faute ;

                • C'est Nabum C’est Nabum 27 septembre 17:29

                  @Mélusine7

                  Les fautes je m’en moque


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 27 septembre 17:50

                  19 ans de GOOGLE : un cycle lunaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires