• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Eric Zemmour et la théorème des gendarmes

Eric Zemmour et la théorème des gendarmes

Mais, quel rapport entre le théorème des gendarmes qu’on étudie en Math au lycée et l’affaire Zemmour ? Et bien, le théorème est assimilé au raisonnement suivant : quand un individu est encadré par deux gendarmes et que les deux gendarmes se dirigent vers une prison, alors l’individu est obligé de les suivre jusqu’à la prison. On trouve ce mécanisme de raisonnement dans les arguments de M. Zemmour adressés à la Licra et dans sa façon de se servir des chiffres.

J’ai longtemps hésité avant d’écrire cet article, je me se suis dis, encore un n-ème article sur l’affaire Zemmour. Mais, en fin de compte, j’ai cédé, non pas pour partager avec vous mon opinion sur le sujet, et bien non, mon opinion sur cette affaire, je le garde pour moi et en plus, il n’intéresse personne.
 
M. Zemmour reconnait dans sa lettre adressée à LICRA, d’être piégé par Ardisson, une chose que je ne peux pas contester vue la réputation sulfureuse de cet animateur. En conséquence, je vais me limité uniquement au contenu de sa lettre, puisque c’est son contenue qui reflète avec fidélité les propos de M Zemmour.
 
Dans sa lettre adressée à la Licra, M. Zemmour se plaint du fait que ses propos ont été sortis de leur contexte, mais lui-même a commis exactement la même erreur. M. Zemmour a sorti lui aussi ses propres chiffres&statistiques de leur conteste, voire même, il ne les a pas validé ni vérifié.
 
Extrait n°1 :
 
« Pourtant, devant une commission parlementaire du Sénat, Christian Delorme, surnommé « le curé des Minguettes », ne déclarait il pas : « en France, nous ne parvenons pas à dire certaines choses parfois pour des raisons louables. Il en est ainsi de la surdélinquance des jeunes issus de l’immigration qui a longtemps été niée, sous prétexte de ne pas stigmatiser. On a attendu que la réalité des quartiers, des commissariats, des tribunaux, des prisons, impose l’évidence de cette surreprésentation pour la reconnaître publiquement. Et encore, les politiques ne savent pas encore en parler. »
 
Or, la citation de Christian Delorme est extraite d’un entretien avec Philippe Bernard publié dans journal Le Monde, 4 décembre 2001 [Page 17] et intitulé « Il faut reconnaître la surdélinquance des jeunes issus de l’immigration  », et non pas d’un quelconque discours devant une commission parlementaire.
 
Extrait n°2 :
 
« Il y a quelques années, une enquête commandée par le ministère de la justice, pour évaluer le nombre d’imans nécessaires, évaluait le pourcentage de « musulmans dans les prisons » entre 70 et 80%. En 2004, l’islamologue Farhad Khosrokhavar, dans un livre « L’islam dans les prisons (Balland) confirmait ce chiffre. »
 
Tout d’abord, on n’évalue pas le nombre « d’Imans » mais « d’Imams ».
 
Dans la proposition « Etude sur les étrangers détenus  » de la Commission National Consultative des droits de l’Homme, Adoptée par l’assemblée plénière du 18 novembre 2004), on peut lire « Au 1er Janvier 2004, les étrangers incarcérés représentaient 22,2% (13 123 personnes) de la population carcérale. Dans certaines prisons, cette proportion dépassait 30% des détenus, voire les 50% comme à la maison d’arrêt de Paris La Santé ou celle de Villepinte. Alors que ce nombre connaissant une baisse constante depuis plusieurs années, cette population a augmenté de 10% en 2003, soit un rythme plus élevé que l’augmentation carcérale ».
 
Juste une précision, ici on parle bien d’étrangers et non pas de musulmans. Au passage, on peut aussi se poser la question sur qui était ministre de l’intérieur en 2003 ?
 
Vous pouvez lire aussi l’interview de Farhad Khosrokhavar parue dans l’Expresse le 15/03/2004 . Dans cette interview, on voit bien la difficulté pour Farhad Khosrokhavar d’annoncer des chiffres fiables. D’un coté il dit que son étude a été réalisée auprès de 160 détenus dans trois prisons situées en Ile-de-France et dans le Nord. D’un autre coté, le chiffre estimé par M Khosrokhavar concerne les détenus musulmans dans les établissements proches des quartiers sensibles. (Un détail qui a échappé à M Zemmour)
 
L’étude de Farhad Khosrokhava est décrite dans son livre les Musulmans en prison en Grande-Bretagne et en France [page 12],
 
Voici aussi un article écrite par Farhad Khosrokhavar publié dans le Nouvel Obs de 25 mars 2004
 
Et pour aller plus loin, lire l’étude « Les jeunes issus de l’immigration » dans la presse écrite. Sur la théâtralisation médiatique d’une altérité politique »
 
Extrait n°3
 
« En 2007, dans un article du Point, qui avait eu accès aux synthèses de la Direction Centrale de la Sécurité Publique (DCSP) et de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) on évaluait entre 60 et 70% des suspects répertoriés issus de l’immigration. Il y a près de dix ans, la commissaire Lucienne Bui Trong, chargée des violences urbaines à la direction centrale des RG relevait que 85% de leurs auteurs sont d’origine maghrébine. »
 
Ce que je ne comprends pas, comment M. Zemmour peut se référer à un article du Point pour confirmer sa thèse. En plus, dans l’article en question (qui date, je le rappel du 24/06/04) on peut lire « Il y a près de dix ans, la commissaire Lucienne Bui Trong, chargée des violences urbaines à la Direction centrale des RG, relevait que 85 % de leurs auteurs sont d’origine maghrébine et qu’ils agissent en raison d’une sorte de « paranoïa » vis-à-vis de la société française. » Aujourd’hui encore, M Zemmour dit que « Il y a près de dix ans, …. » Franchement, je ne comprends pas !
 
Extrait n°4
 
« Dans un article du Monde, du 16 mars 2010, les rapports des RG sur les bandes violentes, établissaient que 87% étaient de nationalité française ; 67% d’origine maghrébine et 17% d’origine africaine. »
 
Tout d’abord, j’ai feuilleté le monde du 16 mars 2010, et je n’ai pas trouvé ce fameux article, mais en fouillant un peu plus sur le Net, je me suis aperçu qu’il s’agit d’un article de Piotr Smolar publié dans le Monde du 25.02.06 intitulé Bandes : la spirale de l’ultra-violence ... et dont voici l’extrait évoqué par M Zemmour « Les renseignements généraux ont établi un profil type des principaux délinquants dans ces groupes, à partir de l’étude de 436 meneurs, recensés dans 24 quartiers sensibles. Parmi eux, 87 % ont la nationalité française ; 67 % sont d’origine maghrébine et 17 % d’origine africaine. Les Français d’origine non immigrée représentent 9 % des meneurs, selon les RG. »
 
Je ne vais pas rentrer dans les coulisses de cet article qui a fait couler pas mal d’encre dès sa publication, ajoutant à cela les chiffres liés aux émeutes de 2005. 
 
Et pour finir, je vous laisse lire l’étude de Catherine WIHTOL DE WENDEN et de Christophe BERTOSSI « Les militaires français issues de l’immigration  ».
 
 Bogdan

Moyenne des avis sur cet article :  2.25/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • JL JL 5 avril 2010 10:21

    Bonjour, je note que vous écrivez, je cite : "Tout d’abord, on n’évalue pas le nombre « d’Imans » mais « d’Imams ».

    Vu le nombre considérable de fautes d’orthographe que l’on peut relever dans votre article, cette phrase jetée hors de propos au milieu du texte a de quoi surprendre.


    • Shaytan666 Shaytan666 5 avril 2010 10:30

      Je me faisais exactement la même réflexion.


    • Goldored 5 avril 2010 11:34

      Rien que dans le titre...
      Personne ne relit les articles avant d’accepter de les publier ? Au moins pour la forme, pour le reste...


    • fhefhe fhefhe 5 avril 2010 11:05

      Après la 1ére guerre mondiale , immigration polonaise pour travailler , entre autre , dans les mines à charbon du Nord....
      Suite au Franquisme , immigration Espagnole pour travailler , entre autre , dans les champs et le batiment...
      Juste avant la seconde guerre mondiale immigration italienne, entre autre, pour travailler dans le batiment...
      Après la guerrre d’Algérie...immigration algèrienne pour travailler ,entre autre, dans les usines automobiles...
      Avant la révolution des « Oeillets » immigration des portuguais , pour travailler entre autre , dans le batiment ...
      Relisez l’histoire et vous constaterez que TOUTES ses populations d’immigrés ont eu leur « lot » de délinquants....(Ex : Les villes de Grenoble et Nice pour les Italiens , Lille et Roubaix pour les polonais , Toulouse et Bordeaux pour les Espagnols et Portuguais )
      Quant aux immigrés du continent Africain , il est avéré qu’ils sont majoritairement incarcérés pour bon nombre de délits...
      Mais combien pour pédophilie ?
      Combien pour Fraudes Fiscales ?
      Détournement de Fonds ?
      Je peux vous assurer que dans les années 70 ....les « Africains » étaient minoritaires dans les prisons....J’y ai vécu 6 ans de ma jeunesse (incarcéré pour Vol Qualifiés et Association de malfaiteurs ) les italiens , les Espagnols , les Portuguais et les « Français’ , étaient majoritaire , comme l’ était la religion Catholique.
      Mais à cette époque comme aujourd’hui les délinquants sexuels et de la Finance étaient d’origine Européenne.
      Comment a été »créee« l’Australie ...si ce n’est avec une »première« immigration de criminels...
      Toute population qui immigre pour fuir un régime de dictature , la misère etc.... a en son sein un »certain«  % de délinquants....
      On ne peut pas »Quantifier« la délinquance ....due à la misère .

      Les Banksters et leur SubCRIMES ont fait plus de dégâts »Humains« que les délinquants »Africains« ...
      Combien en France se sont fait »Madoffisés« par des banquiers peu scrupuleux ???
      Ces »AS« de la délinquance en »Cols Blancs«  connaissent-ils la misère ???
      Ils vivent dans des »Ghettos« hyper-sécurisés » et sont à l’abri du besoin ...leurs gains « sans » magouille leur permet d’assurer l’avenir de leur enfants. En est-il de même des parents qui ont travaillé pour Elever , Eduquer leur enfants avec un salaire mensuel qui représente 1/H de travail pour un trader... ???

      On ne peut pas quantifier la délinquance due à la misère.....on peut juste la « Qualifier » d’injuste pour les parents de ces jeunes en déshérence .... !!!!

      Je n’ai aucun commentaire à faire sur « Zemmour »....ce patronyme est pour moi ....un souvenir de jeunesse....c’était le nom de famille d’un « clan » Lyonnais !!!

      J’ai été un « Jeune Voyou » par Choix....et à ma sortie de prison , j’ai choisi de me réinserer ...
      Je me suis marié , j’ai Elevé , Eduqué mes 2 fils (l’Ainé Bac + 6 , après 1 an au CNRS vient de partir au Qatar pour travailler à l’Ambassade de France service Culturel , le Second est compagnon du devoir en tant que Maçon) . En ce qui me concerne j’ai été licencié en 2008 , comme Responsable Grands Compte dans l’industrie Papetière . Et depuis j’ai crée mon propre Emploi....

      Mais je l’ai dit maintes fois sur ce site c’est L’AMOUR qui m’a sauvé.. !!!!

      Un peu plus d’amour pour cette jeunesse enfermée dans leur tour de béton...est le taux de délinquance diminuera....ce qui ne sera pas le cas pour la délinquance en col blanc...




      • Shaytan666 Shaytan666 5 avril 2010 11:19

        Si vous voulez faire dans les grand banditisme, effectivement les frères Zémour avec un seul « M » étaient des juifs séfarades, installé à Paris et plus tard également aux USA, ils ont été les « Derniers Seigneurs de la pègre ». Le film le « Grand pardon » raconte leur vie d’une façon fort romancée.
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A8res_Zemour


      • fhefhe fhefhe 5 avril 2010 12:00

        je ne veux pas faire dans le grand banditsime...c’est juste un souvenir de jeunesse !!!


      • fhefhe fhefhe 5 avril 2010 12:02

        Quant aux « derniers » grands seigneurs de la Pègre...c’est une autre Histoire .


      • marc 5 avril 2010 16:28

        des juifs séfarades, installé à Paris

        Installés avec un « s »


      • fhefhe fhefhe 5 avril 2010 11:12

        Ecris « sous l’émotion » je n’ai pas relu mon texte . Veuillez m’excusez pour la syntaxe et les fautes d’orthographes« 
        J’ai souvent des réactions »Epidermiques« quand des »Experts« expliquent pas des graphismes et des % la délinquance des jeunes....mais surtout quand on »catalogue" une population par rapport à une autre...


        • armand armand 5 avril 2010 11:31

          fhefhe,

          Bien sûr que les banksters nous pourrissent la vie bien plus que les délinquants ras-de-bitume. Seulement, les banksters ne sont pas en bas des immeubles, dans les wagons du RER, agglutinés dans les halles d’entrée. D’ailleurs les mêmes règles de vie en société sont allègement violées par les uns et les autres, les deux catégories étant les deux côtés d’une même réalité néo-libérale.

          Les populations immigrées précédentes pouvaient s’adapter à la longue à une société française assez homogène dans ses modes de vie - à l’heure actuelle c’est le repli sur soi, sur son groupe, sa bande, son mode de comnsommation. De plus, le principe même d’autorité est systématiquement mise en question. Si vous avez lu « Le Grand Meaulnes », le héros serait considéré de nos jours comme un délinquant. Seulement, la société était assez solide, monolithique. Et si on se castagnait dur avec ses camarades ou la bande du patelin d’â côté, si on faisait de la fausse monnaie ou on chapardait, on n’attaquait pas les instits, les conducteurs d’omnibus, les vieilles dames.


        • fhefhe fhefhe 5 avril 2010 12:40

          Je suis Ok avec vous , ce manque de « Civisme » est indéniable pour certains jeunes .
          Nôtre « EX-Ministre » de l’Intèrieur devenu Prèsident de la République avait promis une diminution de la délinquance . Qu’en est -il ?
          Qui a supprimé la « Police de Proximité » ?
          Pour être franc avec vous je suis pour le retour des « blouses » à l’Ecole Primaire...pour les Cours d’Instruction Civique !!!!
          Dans ma jeunesse il y avait 2 personnes dans le bus , le conducteur et le « poinceneur » des tickets + des contrôleurs qui montaient plus fréquement qu’aujourdh’hui ... !!!
          On peut juguler les violences quotidiennes , par l’ Education , les Moyens Humains (Police de proximité , Educateurs des Rues ) Prévention et surtout Sanction..
          Sachez que j’ai été condamné à 6 de RC par la cours d’assises des Mineurs d’Aix en Provence...j’avais moins de 18 ans au moment des faits ...et délinquant primaire.
          La France n’est pas le Mexique , la Colombie le Brésil, nôtre insécurité est « soft » à comparer à ses pays.
          Je le répète la délinquance issue des banlieues peut-être endiguée ....avec des moyens Humains .
          Les agressions dans les couloirs du métro et du RER sont effectivement intolérables , mais combien d’usagers ont le courage de défendre l’agressé ?
          J’ai vécu 15 ans à Paris , j’ai eu à prendre les transports souterrains ...et il m’est même arrivé d’intervenir « Physiquement » sur des « petits cons » ....mais toujours sans soutien des autres usagers !!!!
          La majorité des délits de cette jeunesse est GRATUITE ....il en est de même pour les sanctions , dans bien des cas !!!!
          Dans les pays cités plus haut , l’armée est utilisée pour combattre la délinquance ....nous n’en sommes pas encore là ( et je ne l’espère pas ) car la majorité de leur délinquants ne le font pas GRATUITEMENT !!!!
          Pour éradiquer cette délinquance « Gratuite » l’approche doit être diffèrente que celle utilisée pour la délinquance rénumératrice !!!!



        • furio furio 5 avril 2010 12:31

          la question de la déchéance se pose !!lol ! rien que cela !
          Mais pour l’extrême droite qui a collaboré pendant l’occupation avec sa milice, ses légions, sa gestapo même..Vous auriez aussi demandé la déchéance pour toute cette fange d’ordures dont les dignes héritiers sévissent encore ce jour ? Ils écoutent même encore des chants nazis !!


        • Vox Populi 5 avril 2010 12:40

          "Mais, quel rapport entre le théorème des gendarmes qu’on étudie en Math au lycée et l’affaire Zemmour ? Et bien, le théorème est assimilé au raisonnement suivant : quand un individu est encadré par deux gendarmes et que les deux gendarmes se dirigent vers une prison, alors l’individu est obligé de les suivre jusqu’à la prison. On trouve ce mécanisme de raisonnement dans les arguments de M. Zemmour adressés à la Licra et dans sa façon de se servir des chiffres."

          Quand on a un intérêt pour les mathématiques il est raisonnable de se méfier des parallèles que l’on est tenté de faire entre elles et des interprétions rapides.
          Car enfin, quand on essaye de prendre à témoin la dmimension philosophique que peut prendre un théorème quelconque pour servir ses propos, on se rend compte intuitivement que l’on peut me se la faire renvoyer dans la tronche, ou que l’on peut contre-argumenter par un autre témoin mathématiques.
          Il serait bien que les outils mathématiques soient correctement appliqués quand on essaye des les appliquer sur des données, (avant même d’interpréter les résultats)...


          • Shaytan666 Shaytan666 5 avril 2010 13:49

            Pour en revenir à l’orthographe, c’est l’auteur de l’article qui le premier a fustigé je ne sais qui sur le fait qu’il avait écrit « iman » au lieu d’imam. Quand on veut faire la morale on se surveille soi même !


          • JL JL 5 avril 2010 14:00

            Pasou fait sans doute partie de ces gens qui ne lisent pas les articles.


          • italiasempre 5 avril 2010 13:35

            Extrait n°1 : Et alors ? 

            Extrait n°2 : L’enquête commandée par le ministère de la Justice - enquête à laquelle se réfère Zemmour dans sa lettre à la Licra - n’a rien à voir avec l’Etude sur les étrangers détenus dont vous publiez un extrait en réponse.
            Alors, vu que on peut mettre n’importe quoi 

            Aujourd’hui, toutes les parties concernées s’accordent cependant à dire que l’aumônerie musulmane est d’une grande précarité. Le recteur de la Mosquée de Paris y voit un problème de moyens : « notre aumônerie n’a jamais bénéficié de subsides suffisants, alors qu’il y a sans cesse des candidatures. L’aumônerie musulmane pénitentiaire est la plus pauvre des aumôneries de France ». Il reproche ainsi au ministère de la Justice de ne pas accorder suffisamment d’indemnités. L’imam de Strasbourg, Chaïb Choukri, représentant des aumôniers de l’Est, va plus loin : « il y a souvent un blocage de la part de l’Administration et du ministère de l’Intérieur qui craignent des problèmes d’intégrisme et restent très vigilants ».
            Vivre l’Islam dans les prisons françaises- Afrik.com.
            Extrait n°4 :Tout d’abord, j’ai feuilleté le monde du 16 mars 2010, et je n’ai pas trouvé ce fameux article, ben voyons, c’est pratique. Si l’article n’apparaissait pas en date du 16 mars 2010 le journal aurait dû immédiatement rectifier non ? Alors, que doit-on en conclure ? Que vous ne savez pas chercher ou que vous êtes de mauvaise foi ?


            • dupont dupont 5 avril 2010 13:48

              Je ne sais pas s’il est bien nécessaire d’aller chercher des théorèmes compliqués pour remplacer un simple comptage.
              Si 60 000 détenus résident dans les prisons françaises, il doit être facile de les ranger sous différents motifs en fonction de leur nationalité, origine, ressources, formation, taille et même nombre de dents.
              Pour les 800 000 gardes à vue, cela peut prendre un peu plus de temps mais on doit y arriver aussi. Idem pour les jugements. 
              A croire que les chiffres ne doivent pas être déballés. Ou Zemmour a raison, et on ne veut pas le reconnaître car comment, alors, expliquer la continuité de cette immigration massive et invasive ?
              Ou Zemmour a tort, et on tait les chiffres, la délinquance étant un fonds de commerce pour les politiques de Droite comme de Gauche qui voient là un bon dérivatif pour faire oublier aux Français l’essentiel des problèmes.


              • L. D. T. L. D. T. 5 avril 2010 14:57

                En gros, trois quatre détails et approximations vous offrent l’occasion de taper à votre tour sur Zemmour et ses déclarations véridiques.

                Rien dans cet article ne vous permet d’attaquer un seul des arguments de « Z comme Zemmour »(sérieusement ils auraient pu inventer un truc au lieu de pomper sur le vieux Zorro).

                Je me demande parfois si les fidèles de la religion Bienpensance sont si obsédés par leur foi qu’ils se sentent obligés d’attaquer quiconque désobéit au dogme, même s’ils n’ont aucun argument valable à donner, ou si c’est qu’ils sont si bêtes qu’ils ne sont pas fichus de reconnaître un argument quand il y en a. Je crois qu’il y a des deux, ils croient à des bêtises depuis toujours sans jamais oser les remettre en question, et en même temps il faut être quand même bien ahbruty pour croire encore a ces salades des décennies après 1984.


                • L. D. T. L. D. T. 5 avril 2010 20:48

                  Allez-y de votre idée. Employez le québécois si vous craignez l’interdiction du site !


                • David Meyers 5 avril 2010 15:51

                  Je n’aime pas les convictions de M. Zemmour mais je dois reconnaître que c’est un homme intelligent qui connaît bien mieux ses sujets que d’autres intervenants du PAF.

                  Cependant, je regrette ses propos, non pas qu’ils soient justes ou faux, mais parce qu’ils ne posent pas bien le problème des délinquances, ou qu’ils les posent en termes faux. Ils entraînent un débat stérile, stigmatisant et raciste, et M. Zemmour est trop malin pour ne pas l’avoir fait volontairement.

                  Voici une équivalence de la pensée « on ose pas dire ce que tout le monde pense tout bas » :

                  « Dans les incendies de forêts ce sont les arbres qui brûlent car ils sont en bois. »

                  L’important n’est pas de stigmatiser les arbres ou le bois, mais d’analyser la situation et d’y remédier : faut-il éliminer les arbres ou éviter qu’ils ne prennent feu ?


                  • dupont dupont 5 avril 2010 16:29

                    Votre côté sibyllin (à deux reprises) attise ma curiosité. Mais quelles sont donc « Ces autres causes » ?
                    Vous pouvez développer ?


                  • Vox Populi 5 avril 2010 22:38

                    Votre remarque plus haut sur la différence d’intégration entre asiatiques (j’ajouterai pour ma part les européens d’Europe centrale) et les noirs et arabes casse de nouveau un tabou.
                    Il semble que le simple fait de réfléchir sur la question soit encore une fois impossible.
                    Pourtant j’ai pu voir pas mal de français fils d’immigrés d’Europe de l’est ou d’Asie s’intégrer bien mieux, alors même qu’ils pouvaient être aussi pauvre (voir plus) que les descendants d’immigrés africains et arabes, alors même qu’ils ont souvent vécu dans les même quartiers que ceux-ci. Et ceci sans tomber dans la délinquance urbaine.
                    Et ceux-ci se gênent bien moins quand ils parlent de ces autre descendants d’immigrés justement. Ce qu’à dit Zemmour je l’ai entendu pas mal, et finalement ce n’était pas les français de souche qui le formulaient le plus...
                    L’analyse que je ferais pour ma part est que certaines cultures sont plus compatible que d’autres avec la notre, et acceptent plus facilement que d’autres l’intégration dans des pays aux règles (loi et morale) différentes.
                    De plus dans ce cas l’assimilation semble aussi plus facile.
                    Ce n’est qu’une analyse personnelle, mais que diable, je préfèrerais mille fois qu’on en fasse d’autre, plutôt qu’on n’en fasse pas du tout en enterrant toutes les questions comme l’on fait actuellement !


                  • ladhraa ladhraa 5 avril 2010 18:06

                    @ BING PINK PIG

                     Si vous renvoyez les délinquants à leur pays d’origine les politiciens de France et certains médias représentés par Zemmour auront des difficultés à discuter d’autres problèmes qui sont la cause du déclin de la France ils vont chomer et les licenciements vont suivre .y a t il d’autres causes à cette délinquance et surtout des remèdes.


                    • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 5 avril 2010 23:34

                      Article en attente ,« de validation » sur Agoravox depuis le...2 avril.... :
                      Le Magistrat Bilger ne sera pas sanctionné. Normal…il n’avait pas dit que du bien de M. Zemmour…

                      Ainsi la convocation de M. Bilger chez son supérieur hiérarchique a fait pschitt…après le ramdam (buzz) provoqué par son soi-disant soutien à M. Zemmour. La presse n’en a rien dit…..ou à peu près….

                      D’ailleurs, autant que je sache, le “martyr” Zemmour n’a pas eu un seul mot pour le magistrat tant lui, le “fin” lecteur, il s’était bien rendu compte que M. Bilger le soutenait comme la corde un pendu….

                      Si on lit bien les propos de M. Bilger sur son blog, au lieu de conforter les propos de M. Zemmour, il les RÉDUIT !

                      Alors que M. Zemmour en faisait une généralité, M. Bilger écrit ceci :

                      “Je propose à un citoyen de bonne foi de venir assister aux audiences correctionnelles et parfois criminelles à Paris et il ne pourra que constater la validité de ce “fait”

                      Car le Magistrat de bonne foi Bilger ne peut, en effet, ignorer qu’une bonne vingtaine d’Anglais(e)s, ni noirs ni arabes, viennent d’être arrêtés en Dordogne pour trafic de drogue dans un réseau ayant des ramifications en Espagne et en Angleterre.

                      Car le Magistrat de bonne foi Bilger ne peut, en effet, ignorer que dans le Var et à Marseille, ce sont principalement d’anciens braqueurs de fourgons blindés qui viennent d’être arrêtés en même temps qu’étaient saisis 80 kgs de cannabis en provenance d’Afghanistan…

                      On ne croit pas savoir que la majorité des braqueurs de fourgons blindés soit noire ou arabe….

                      Car le Magistrat de bonne foi Bilger ne peut, en effet ignorer que plus de 2000 Français seraient détenus dans une prison étrangère. Encore plus édifiant : la moitié, soit 1000 d’entre eux le sont pour des affaires de drogue.

                      Mais lisons plus attentivement encore le bilet de M. Bilger :

                      Eric Zemmour , polémiste, distillant du soufre à intervalles réguliers.

                      Eric Zemmour aujourd’hui “ingurgité”, absorbé par le système qu’il prétend subvertir grâce à une parole libre et apparemment inconoclaste.

                      Eric Zemmour est devenu “un trublion officiel”, “un fou des médias” comme il y a eu des “fous du roi”, avec cette conséquence subtile mais perceptible qu’un léger contentement de soi semble l’habiter.

                      Il y a dans la démarche d’Eric Zemmour une alliance contradictoire entre une aspiration affichée au dialogue et un ton péremptoire.

                      La liberté de pensée qu’heureusement M. Zemmour s’octroie ne va plus tout à fait jusqu’à supporter celle des autres.

                      Dorénavant M. Zemmour s’écoute plus qu’il n’écoute, trop facilement ravi par sa propre mécanique.

                      J’avais perçu des indices de cette solitude satisfaite, dans la volonté de M. Zemmour, à plusieurs reprises, de “judiciariser” les réactions d’autrui quand il les estimait intolérables. Il se serait honoré, à mon sens, en les prenant pour l’inévitable rançon d’une expression qui ne s’assignait pas de limites.

                      Aujourd’hui, les discours et les écrits de M. Zemmour - c’est le risque fondamental de la liberté : si elle se répète, elle meurt - sont marqués du sceau du prévisible. On peut les imaginer par avance parce que “le style Zemmour” est devenu une sorte de marque déposée.

                      Mais rien ne vaut la modestie d’une parole qui se cherche, s’invente et parfois même s’étonne. (http://www.philippebilger.com/)

                      On comprend mieux pourquoi M. Zemmour ne s’est pas flatté du “soutien” du Magistrat Bilger !


                      jf.

                      www.lamauragne.blog.lemonde.fr


                      • curieux curieux 6 avril 2010 00:42

                        Bizarre , on sanctionne Dati, les 2 gendarmes mais pas Bilger. Ah oui mai on récompense JC Marin.


                      • curieux curieux 6 avril 2010 00:43

                        J’ai été voir le théorème des gendarmes. C’est tout, je m’en vais car j’ai pas trop compris


                        • CFRIES 6 avril 2010 10:57


                          @ JL « Vu le nombre considérable de fautes d’orthographe que l’on peut relever dans votre article, cette phrase jetée hors de propos au milieu du texte a de quoi surprendre. »
                          @ Shaytan666 « Je me faisais exactement la même réflexion. »
                          @ Goldored « Rien que dans le titre...
                          Personne ne relit les articles avant d’accepter de les publier ? Au moins pour la forme, pour le reste... »
                          Je reconnais mes lacunes lexico-grammatico-syntaxique et c’est avec plaisir qu’accepterai toute remarque envoyée de préférence par email au cfries[at]gmail.com
                          Je voudrais juste préciser que mon article n’a rein d’officiel, ce n’est pas un communiqué de presse non plus.

                          @ Vox Populi « Car enfin, quand on essaye de prendre à témoin la dimension philosophique que peut prendre un théorème quelconque pour servir ses propos, on se rend compte intuitivement que l’on peut me se la faire renvoyer dans la tronche, ou que l’on peut contre-argumenter par un autre témoin mathématiques »
                          Je crois que vous n’avez pas lu mon article dans son intégralité ni d’avoir compris le sens du théorème. Dans la thèse d’Eric Zemmour, vous avez tous les ingrédients de ce théorème qui mènent à une conclusion erronée et biaisée.

                          @ italiasempre :
                          « Extrait n°1 : Et alors ? »

                          Un discours devant une commission parlementaire du Sénat et l’extrait d’un article du Monde, pour vous c’est la même chose ?
                          « Extrait n°2 …. » je vous suggère de lire Les jeunes issus de l’immigration » dans la presse écrite. Sur la théâtralisation médiatique d’une altérité politique

                          « Extrait n°4 ….. Alors, que doit-on en conclure ? Que vous ne savez pas chercher ou que vous êtes de mauvaise foi ? »

                          La conclusion ? et bien c’est un simple copie coller d’un article du Monde datée du 25.02.06 et je défit qui que ce soit de me trouver l’article « Dans un article du Monde, du 16 mars 2010, les rapports des RG sur les bandes violentes, établissaient que 87% étaient de nationalité française ; 67% d’origine maghrébine et 17% d’origine africaine. »

                          Je vous recommande de lire l’étude de Catherine WIHTOL DE WENDEN et de Christophe BERTOSSI «  Les militaires français issues de l’immigration  ».
                          Lisez là pour au moins comprends les difficultés qu’ont rencontré ces deux chercheurs pour définir le terme « musulman » lors une d’enquête sociologique.

                          P.S. Je n’ai rien contre Eric Zemmour, et je trouve dommage qu’on ne le trouve plus devant Christophe Barbier dans l’émission « ca se dispute » sur iTélé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

CFRIES


Voir ses articles







Palmarès