• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Esclavage en Libye : merci l’OTAN !

Esclavage en Libye : merci l’OTAN !

La politique occidentale, c’est toujours le grand écart : on part avec les droits de l’homme et on finit avec le marché aux esclaves.

Une découverte, les pratiques esclavagistes filmées par CNN ? On tombe vraiment des nues ? Certainement pas. Le 11 avril 2017, l’Office international des migrations publiait un rapport indiquant que des milliers de migrants transitant par la Libye étaient vendus comme du bétail sur des marchés aux esclaves, avant d’être soumis au travail forcé ou à l’exploitation sexuelle. Cette réalité, tout le monde la connaissait, et personne n’a rien fait.

Lorsque Emmanuel Macron a consacré son premier voyage présidentiel à la région sahélienne, on n’a pas le souvenir qu’il ait dit quelque chose. Mais on le comprend : la sécurité des approvisionnements miniers de l’ex-puissance coloniale est une affaire beaucoup plus sérieuse, et on ne va quand même pas perdre son temps avec des broutilles. C’est vraiment dommage, car la France aurait eu beaucoup à dire sur la situation en Libye.

Il ne faudrait pas l’oublier : si ce pays est à la dérive, s’il est dépecé par les factions rivales, si la violence y règne, c’est parce que la France et ses alliés l’ont anéanti en 2011. Les marchands d’esclaves ne sont pas tombés du ciel : ils sont arrivés dans les bagages de l’OTAN. Sous des prétextes humanitaires fabriqués par la propagande, Paris, Londres et Washington se sont arrogé le droit de détruire un Etat souverain. Ils l’ont remplacé par la loi de la jungle et le chaos milicien. On voit le résultat.

Où sont-ils, ceux qui ont décidé de renverser Mouammar Kadhafi ? On aimerait les entendre, ces visionnaires. Nicolas Sarkozy voulait faire de cette croisade le joyau de son mandat. “Le chef de l’Etat a fait de l’intervention en Libye un combat personnel. Pour le rayonnement de la France”, titre “Le Monde” le 23 août 2011. Le rayonnement est aveuglant ! Pour Alain Juppé, l’intervention en Libye est “un investissement pour l’avenir”. Il aurait dû préciser que cet investissement n’était pas seulement pétrolier. Les esclavagistes le remercient. Eux aussi, ils investissent.

Du côté de l’opposition de “gauche”, ce n’est guère mieux. François Hollande approuve le recours à la force contre Kadhafi “parce que sinon Kadhafi aurait massacré une partie de son peuple”. Qu’il se rassure : pour ce qui est des massacres, l’OTAN a fait ses preuves. Le 21 mars 2011, “Libération” demande à Jean-Luc Mélenchon pourquoi il approuve les frappes aériennes en Libye. Il répond : “La première question à se poser est la suivante : y a-t-il un processus révolutionnaire au Maghreb et au Moyen-Orient ? Oui. Qui fait la révolution ? Le peuple. Il est donc décisif que la vague révolutionnaire ne soit pas brisée en Libye.”

Il faudrait pourtant que les progressistes ou prétendus tels se mettent sérieusement à méditer la leçon des faits. Car la politique occidentale, c’est toujours le grand écart : on part avec les droits de l’homme et on finit avec le marché aux esclaves. Certains ont beau l’emballer de rhétorique humaniste ou révolutionnaire, l’impérialisme reste l’impérialisme. On peut multiplier à foison les variantes du cache-misère idéologique, le prétendu devoir d’ingérence n’est que le droit que l’on s’arroge à écraser le voisin. C’est le droit du plus fort revu et corrigé par BHL.

Les hypocrites diront que l’esclavage ne date pas d’hier et que cette affaire concerne les Africains, niant la responsabilité du néo-colonialisme. Poussés par la misère, ils sont des centaines de milliers à vouloir franchir la Méditerranée au péril de leur vie. La destruction de l’Etat libyen les a mis à la merci des passeurs qui les vendent comme du bétail. S’ils échappent à leurs griffes, leur calvaire ne fait que commencer. Quel paradoxe ! Victimes d’un monde dual, ces damnés de la terre n’ont d’autre espoir que d’aller traîner leur misère dans les pays qui ont fait leur malheur.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • Jonas 19 novembre 15:10

    "Les hypocrites diront que l’esclavage ne date pas d’hier et que cette affaire concerne les Africains, niant la responsabilité du néo-colonialisme."

    L’État français et l’Occident ne sont pas responsables de la traite des nègres en Libye. Comme ils ne sont pas responsables de la traite des Noirs en Mauritanie, Soudan, Niger, Nigéria, Arabie Saoudite,.. où plusieurs centaines de milliers de nègres sont vendus sur les marchés aux esclaves et tout le monde s’en fout. Si vous voulez vous battre contre l’esclavage en Afrique, allez le faire là-bas, pas en France.
    https://www.youtube.com/watch?v=SAtQ-CuI1-c
    https://www.youtube.com/watch?v=5yQlOPD8mNo
    https://www.youtube.com/watch?v=qItdiaxcAmI

    ----------------------------
    "Car la politique occidentale, c’est toujours le grand écart : on part avec les droits de l’homme et on finit avec le marché aux esclaves."

    Les esclaves Noirs enfermés dans des cages sont vendus et achetés par des Arabes Libyens, pas par des Occidentaux. Donc si vous voulez leur venir en aide, c’est là-bas qu’il faut lutter.
    https://www.youtube.com/watch?v=C9-xEmABGM8


    • aliante 20 novembre 11:10

      @Jonas

      va faire un tour dans les campagnes italiennes ,et tu verras ce que la mafia fait des
      migrants en terme d’esclavagisme
      il est impossible pour certaine de remettre en cause le fondamentalisme néolibérale
      les Libyens achètent à des subsahariens des esclaves qu’ils revendent à des mafias
      je ne pense pas qu’ils travaillent en Libye qui est devenu un pays exsangue


    • IREDE 20 novembre 17:54

      @Jonas

      Jonas, ce que tu vois là est la partie visible de l’iceberg. Continue à chercher la vérité sur cette histoire, et tu la trouveras. On vit dans un monde d’intérêt, sans pitié pour la créature humaine. C’est en cela que je vois la méchanceté humaine. Je me rends compte que les gouvernants, les grands chefs de ce monde ne se pressent pas de porter secours à personne en danger, alors que c’est de leur ressort. Au contaire, il contribue à détruire la créature. Monde perverti dont je n’ai aucune confiance. Les méchants ne resteront pas impunis.


    • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 19 novembre 15:24

      @ l’auteur,
      Excellent article, comme toujours.
      J’ai retenu cette phrase :
      Il faudrait pourtant que les progressistes ou prétendus tels se mettent sérieusement à méditer la leçon des faits.
      Il n’y a pas de « progressistes » ou de qui que ce soit qui tienne. La solution à nos problèmes en France, ne viendra pas de la classe politique qui n’est plus crédible. Et ce sans aucune exception.

      La solution viendra d’une prise de conscience du peuple, comme quoi il doit affirmer sa puissance, en comprenant que nous devons rédiger nous-mêmes la Constitution et aussi sortir de l’Union Européenne.
      Mais on voit mal comment la seconde solution pourrait survenir tant que la première ne sera pas réalisée.
      La survie de la France et celle de son peuple en dépendent.
      Tout le reste n’est que du blablabla. Donc une perte de temps.

      Cordialement.

      Thierry Saladin


      • Syracuse Syracuse 19 novembre 16:49
        @Thierry SALADIN

        La solution viendra d’une prise de conscience du peuple, comme quoi il doit affirmer sa puissance, en comprenant que nous devons rédiger nous-mêmes la Constitution et aussi sortir de l’Union Européenne.

        Comme c’est touchant ! Et après tout cela le peuple fera une farandole en chantant des chansons joyeuses.

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 novembre 21:18

        @Thierry SALADIN

        La solution viendra d’une prise de conscience du peuple

        Pour prendre conscience de quelque chose, il faut avoir les bonnes informations.
        Or, les médias font de la propagande, pas de l’information.

        Aucun média n’explique que Sarkozy et Juppé ont signé les accords de Lancaster House avec Cameron, pour détruire le Libye d’abord, puis la Syrie.
        Et que Hollande a pris la suite...


      • gotjy gotjy 20 novembre 23:58

        @Fifi Brind_acier
        Vous avez raison et hélas avec cette presse à la botte du pouvoir nous n’aurons « jamais »d’autres investigations à ce sujet.


      • SEPH 19 novembre 15:48

        Très bon Article qui montre les résultats de l’agression des USA pour s’emparer de l’excellent pétrole libyen, mais aussi pour punir Kadhafi d’avoir oser contester le dollar en voulant créer une nouvelle monnaie afin que les pays Africains soient indépendants de l’emprise étasunienne.

        Le résultats plus de 110 000 civils tués par les bombes de l’OTAN et un pays dévasté où règne la terreur.


        • ZenZoe ZenZoe 19 novembre 16:54

          La politique occidentale, c’est toujours le grand écart : on part avec les droits de l’homme et on finit avec le marché aux esclaves.

          Rien que cette première phrase me dérange. Les marchés aux esclaves, c’était bien avant les droits de l’homme. Bien avant la suprématie de l’occident. Bien avant l’OTAN.
          On pourrait même dire que l’esclavage a commencé en Afrique, berceau de l’humanité. Et que les Occidentaux n’ont fait que prendre le train en marche pour ainsi dire.
          L’Afrique qui n’a besoin de personne pour s’épuiser à tout bout de champ en guerres et épurations ethniques.
          L’Afrique qui compte aussi le plus grand nombre de dirigeants corrompus au monde. Les banques suisses en connaissent un rayon sur les dirigeants africains.
          Alors certes, l’Occident a des torts, mais le terreau était déja passablement pourri, regardons les choses en face.
          Dommage pour les peuples africains, manipulés et dressés les uns contre les autres par d’autres africains, mais le problème numéro 1 de l’Afrique, c’est l’Afrique. Pas l’Occident.


          • leypanou 19 novembre 17:14

            @ZenZoe
            Dommage pour les peuples africains, manipulés et dressés les uns contre les autres par d’autres africains, mais le problème numéro 1 de l’Afrique, c’est l’Afrique : et d’un, il vous manque quelques cours d’histoire et de deux, il n’y a pas de problèmes n°1, il y a des problèmes à régler en même temps et cela est valable partout.

            De la même manière, manipulés les uns contre les autres n’est pas aussi typiquement africain mais général partout : on ligue ceux qui travaillent contre les chômeurs, les haineux contre les métèques, etc, etc.


          • alinea alinea 19 novembre 17:24

            @ZenZoe
            Il me semblait qu’entre temps il s’était passé des choses assez importantes pour qu’on se vante d’être civilisés, universels ( vous savez l’égalité la fraternité tout ça), pour que nous ayons l’outrance d’apporter aux peuples encore sauvages tout notre beau savoir...
            L’occident, ce n’est même plus le tableau de Dorian Gray, beau en surface et pourri derrière, il est pourri de partout ! En dehors de chez lui, voilà déjà un moment qu’il s’y emploie, et dedans aujourd’hui !
            Le problème de l’Afrique c’est l’Occident, que vous le sachiez, l’acceptiez, ou non.


          • ZenZoe ZenZoe 19 novembre 18:26

            @alinea et @lepaynou
            Ce que vous dites tous les deux a du vrai, mais quand même, que vous le vouliez ou non, l’esclavage existait en Afrique bien avant la colonisation. Que vous le vouliez ou non, les dirigeants africains sont les plus corrompus au monde, et que vous le vouliez ou non, les peuples africains se livrent à des guerres ethniques.
            L’Occident profite bien de la situation et ce n’est pas glorieux, mais il n’est pas responsable. J’ai une haute opinion de ce que doit être un pays, une nation : c’est une entité qui a la responsabilité de son destin et qui le prend en main. Tout pays qui se soumet à un autre lorsqu’il peut faire autrement n’est pas digne d’être un pays.
            Or l’Afrique n’est pas démunie. L’Afrique est riche, en ressources naturelles, en peuples, en cultures. Elle pourrait être en mesure de dicter ses conditions à la planète. Que les pays qui la composent ne soient pas fichus de se mettre d’accord pour virer les Occidentaux (et maintenant les Chinois) à grands coups de pied au derrière en dit long sur leur lâcheté, leur soumission et le degré de corruption de ses élites.


          • ZenZoe ZenZoe 19 novembre 18:31

            @ZenZoe
            J’ajoute que ce schéma s’applique aussi chez les Occidentaux, et que nous sommes en quelque sorte les « Africains » des Etats-Unis qui essaient de nous piller et de nous soumettre, alors que nous pourrions dire non. Nous sommes plus forts qu’eux. Mais je m’éloigne de l’article.


          • ZenZoe ZenZoe 19 novembre 18:36

            @ZenZoe
            Un autre problème dans de nombreux pays africains est - là aussi - l’Islam. Et ce n’est pas la faute des Occidentaux.


          • alinea alinea 19 novembre 18:51

            @ZenZoe
            Les pays oui ! mais il y a en Afrique comme partout des gens corrompus qui n’ont rien à fiche de leur pays !
            On peut se poser la question de savoir qui du corrompu ou du corrupteur doit s’arrêter en premier !
            Pour ma part, faisant partie des pays corrupteurs qui se croient supérieurs, je penche pour que ceux-ci arrêtent ( et nous aussi en tant que peuples qui profitons bassement de leurs exportations) de corrompre pour s’enrichir, piller, et laisser les peuples à l’abandon quand ce n’est pas dans les guerres.
            On nous faisait passer Kadhafi pour un dictateur ; il ne fut qu’un révolutionnaire qui ne s’est jamais laissé corrompre par l’occident, même si, sur la fin, il pensait judicieux de jouer à jeu égal avec les pays occidentaux.
            Je pense que les peuples vivent leur vie à leur rythme et à leurs façons ; notre ingérence est ignoble, intéressée, destructrice. C’est un fait.
            Alors, faisons la cesser.


          • ZenZoe ZenZoe 19 novembre 19:34

            @alinea
            notre ingérence est ignoble, intéressée, destructrice. C’est un fait.
            Alors, faisons la cesser.

            Entièrement d’accord. Sauf que, étant donné ce que j’ai dit plus haut, je ne suis pas certaine que les problèmes de l’Afrique seront résolus pour autant. Nous ne parlons pas de la même chose.
            L’article veut nous faire croire que tout est de la faute de notre ingérence. Je soutiens que l’ingérence est la conséquence de problèmes pré-existants, qu’elle les aggrave, certes, mais qu’elle n’en est pas l’origine. D’ailleurs, même si les pays occidentaux se retirent, d’autres sont déjà là pour prendre la relève, comme les Chinois.


          • alinea alinea 19 novembre 19:51

            @ZenZoe
            Quand les gens sont chez eux, ils se débrouillent comme ils veulent ; cela ne nous regarde pas ; mais si nous cessons nos guerres, nos pillages,nos exploitations, effectivement rien ne nous garantit le paradis pour eux le lendemain, mais alors, nous pouvons être à leur écoute et tendre la main ou donner un coup de pouce. Nous avons une dette énorme à leur égard, et j’ai beau savoir tous les effets pervers possibles de toutes les décisions que l’on peut prendre, les meilleurs possibles, au moins, on allège le tableau, on ne complique pas les choses et nous pouvons établir des relations d’égal à égal...
            oui, je rêve, tant que le capitalisme sera toléré chez nous, il s’enrichira sur eux. Car on ne peut pas reprocher à des sociétés tribales, loin de nos délires, de s’être laissé prendre par la force ; aujourd’hui il nous faut réparer ; ça urge !!


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 novembre 21:43

            @ZenZoe
            Vous avez raison, l’esclavage existe depuis longtemps, mais l’esclavage n’est jamais dans le programme annoncé par l’ OTAN ! Les interventions de la Coalition occidentale se font au nom de la « liberté & de la démocratie ».... Qui peut être contre ??


            Ils oublient juste de dire qu’il s’agit de la liberté de piller les ressources des pays concernés, et de répandre la chaos pour y arriver.

            Car aucune des guerres d’ingérence depuis le 11 septembre ( Cf Général Wesley Clark sur l’origine des guerres«  ), n’a abouti à autre chose qu’au chaos :


            - Afghanistan ? C’est le boxon complet à perte de vue... .

            - Ukraine, Libye, Soudan, Irak, Somalie, c’est pareil. Où sont les libertés et la démocratie promises ??

            - En Syrie, des milliers de morts, l’économie et des bâtiments sont détruits, mais ils ont échoué, grâce à la Russie et à l’ Iran.

            - Restent sur la liste des pays à détruire : l’ Iran et le Liban. Allez savoir ce qu’ils mijotent au Liban actuellement, avec l’ Arabie saoudite ?? Les Libanais ont raison d’avoir peur, leur pays est bien sur la liste en question.... 


            En roi des faux-culs, Macron a demandé »que l’ Iran soit moins agressif", quelle rigolade ! C’est l’hôpital qui se moque de la charité, et l’agresseur qui se fait passer pour une victime.... Cf comparaison des guerres de l’ Iran et des USA.

          • ZenZoe ZenZoe 20 novembre 10:18

            @Fifi Brind_acier
            Bien sûr, bien sûr... mais, au risque de me répéter, pas sûr que les Africains « libérés » du joug occidental se débrouillent mieux après.

            A lire ce matin un article sur AX écrit par un Africain apparemment (Arnold je crois qu’il s’appelle) qui remet les pendules à l’heure : aux Africains de se prendre en charge ! Et si c’est un Africain qui le dit...


          • François Vesin François Vesin 20 novembre 11:01

            @ZenZoe
            « Or l’Afrique n’est pas démunie. L’Afrique est riche, 

            en ressources naturelles, en peuples, en cultures. 
            Elle pourrait être en mesure de dicter ses conditions à la planète. »

            C’est exactement ce que pensait Kadhafi qui,
            à la tête d’un état souverain, voulait entrainer
            les pays d’Afrique à s’affranchir de leurs « parrains ».

            Cette pensée est hélas incompatible avec celles
            des anciens colons et actuels néolibéraux totalitaires
            masqués derrière leurs slogans « droits de l’hommistes ».

            Par ailleurs, la question n’est pas de savoir à quand
            remontent les origines de l’esclavage mais dans ce cas
            qui l’a rendu possible et qui devrait être traîné en justice !

          • aliante 20 novembre 11:28

            @ZenZoe

            le problème numéro 1 de l’Afrique c’est l’auto suffisance alimentaire et l’accès à l’eau et non l’économie de marché qui détruit la nature et l’air
             les occidentaux pensent résoudre des problèmes africain avec un logiciel de pensée occidental
            alors que le mimétisme conduit ces peuples à l’échec
            ces peuples doivent se développer selon leur culture ethnico religieuse ,leur tradition
            il faut les laisser tranquille ,en finir avec l’ingérence dans leur vie ,leur éducation
            leur solution se trouve en eux
             


          • ZenZoe ZenZoe 20 novembre 12:02

            @François Vesin
            La pensée de Khadafi était surtout incompatible avec celles des autres dirigeants africains qui ne voulaient surtout pas s’affranchir de la manne financière européenne.


          • ZenZoe ZenZoe 20 novembre 12:06

            @aliante
            leur solution se trouve en eux

            Exactement. Si vous avez chez vous un hôte qui s’incruste, vous le virez, vous n’attendez pas qu’il ait la bienveillance de partir. Mais voilà. Lisez ce que je dis juste au-dessus.


          • phan 20 novembre 13:37
            @ZenZoe
            1°) ça fait 72 ans que la manne financière du Franc CFA existe : un outil de servitude volontaire !
            2°) Le futur de la langue française est en Afrique.

          • signéfurax 20 novembre 14:13

            @ZenZoe
            en plein dans le mille , zenzoe !
            un directeur technique d’ une franchise americaine me disait que les amerloques nous considérés comme des « bougnouls » et ce en 1996 !
            alors que penser d’ un gi en opex qui s’ amuse avec la population autochtone ; certainement pas plus grave qu’ un berger sodomisant ses chevres !


          • eddofr eddofr 20 novembre 16:05

            @alinea

            Bonjour, vous avez une dette envers les Africains, vous ?

            Vous leur devez de l’argent ?
            Vous leur avez fait du mal ?

            Parce que moi non. 
            Je les connais pas ces gens là. 
            Je leur ai rien acheté et je leur ai rien vendu.
            J’ai même jamais mis les pieds sur leur continent.

            Alors, je veux bien être gentils, humaniste et tout et tout.

            Mais Certainement pas à cause d’une dette plus ou moins imaginaire que j’aurais hérité d’ancêtres qui n’étaient même pas les miens !

            Qu’on arrête l’autoflagellation avec la dette du colonialisme !

            Parce que ça c’est encore une manière de dire qu’ils n’existent pas sans nous.

            Pros et anti-colinialistes disent la même chose en fait : « L’Afrique telle qu’elle est n’existe que par nous et nous avons le devoir de la guider vers un avenir meilleurs » (que ce soit parce qu’on est meilleurs ou parce qu’on a une dette).

            Qu’on commence par considérer que l’Afrique est maître de son destin et qu’elle ira mieux quand elle décidera d’aller mieux.

            Ensuite on peut être gentils : 
            On peut lui proposer nos solutions (pas les lui imposer, parce que ce qui a marché ou marche pour nous ne marchera pas nécessairement pour l’Afrique).
            On peut aider à financer les plan d’action décidé par les Africains entre eux (avec un minimum de contrôle, pas parce qu’on est meilleurs, mais parce que c’est notre argent et qu’on est de bons « businessmen »).

            Mais en tout état de cause quiconque du monde Occidental prétend savoir mieux que les Africains ce qui est bon pour l’Afrique est juste « Un sale CON ».

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 novembre 20:14

            @ZenZoe
            aux Africains de se prendre en charge ! Et si c’est un Africain qui le dit...

            Se prendre en charge quand les populations sont coincées entre la corruption de leurs dirigeants, le pillage de leurs ressources et les massacres des terroristes islamistes, qui sont les mercenaires de l’ OTAN, c’est sans doute plus simple à dire qu’à faire...


            Nous mêmes, Français, nous n’arrivons pas à sortir de la construction européenne imposée depuis 70 ans, alors qu’il suffit de voter pour le Frexit, j’éviterai donc de donner des leçons aux Africains.

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 novembre 20:22

            @eddofr
            Je leur ai rien acheté et je leur ai rien vendu.

            Si, si, vous leur achetez... du cacao, des bananes, du café, de l’uranium, des métaux rares, du pétrole, du gaz etc "Les exportations de l’Afrique sont constituées à 80 % de pétrole, de minerais, charbon, gaz naturel, uranium et de produits agricoles.

            Les principales importations de l’Afrique sont les produits manufacturés, les produits électroniques, article de maison, riz, blé, produits alimentaires."


          • phan 20 novembre 20:36

            @eddofr
            400€ pour un esclave : ce n’est rien, comparé avec l’esclavage économique qui rapporte 440 milliards d’euros par an à la France
            Un journal économique allemand accuse la France de piller chaque année 440 milliards d’euros aux africains à travers le Franc CFA.
            Cet esclavage économique est important pour l’essor de l’économie française. À chaque fois que ce trafic est susceptible de faillir, la France est prête à tout pour le reconquérir. Si un dirigeant de la zone CFA ne répond plus aux exigences de la France, Paris bloque ses réserves de devises et plus encore, la France ferme les banques dans ce pays jugé de « rebelle ». C’est fut le cas de la Côte d’Ivoire avec Laurent Gbagbo.


          • François Vesin François Vesin 20 novembre 22:08

            @Fifi Brind_acier
            «  Les principales importations de l’Afrique sont... »


            multiples,
            y compris le bois 
            qui fit la fortune la famille d’exploitants
            du tyran en blouse blanche bhl
            l’héritier et rentier négrier

          • IREDE 20 novembre 23:14

            @ZenZoe

            Merci zenzoe. Tout a été dit.


          • IREDE 20 novembre 23:43

            @phan

            Effectivement !!!


          • Syracuse Syracuse 19 novembre 16:56

            ils sont des centaines de milliers à vouloir franchir la Méditerranée au péril de leur vie


            Et quand ils réussissent c’est au péril de la notre.

            • Xenozoid Xenozoid 19 novembre 17:01

              le pouvoir c’est l’esclavage


              • leypanou 19 novembre 17:19

                D’un pays avec le plus haut niveau de vie d’Afrique, la Libye est devenue un état failli sous la coupe de milices à sa « libération » d’un dictateur : 2mn de rappel d’un exploit d’enfumage.


                • alinea alinea 19 novembre 18:00

                  @leypanou
                  Ça dure deux minutes ! je n’ai pas tenu trente secondes !!


                • Eric F Eric F 20 novembre 10:32

                  @leypanou
                  Merci de nous rappeler cela, nous avons été totalement enfumés par le système politico-médiatique, car au début on nous a convaincu que Kadhafi « bombardait son peuple », alors comme c’était effectivement un despote (il ne faut pas non plus l’angéliser), on y a cru, pour la plupart d’entre nous. Mais c’était une lutte inter-tribale, non un mouvement global révolutionnaire, et c’est bien le chaos tribal qui a succédé à une autocratie qui assurait la stabilité, la cohésion et une certaine prospérité, malgré tout (corruption notamment).


                • Xenozoid Xenozoid 19 novembre 18:42

                  kadafi avait mis en garde les occidentaux,


                  • Xenozoid Xenozoid 19 novembre 18:44

                    @Xenozoid
                    massoud en afghanistan avait mis en garde le occidentaux


                  • JL JL 19 novembre 18:43

                    De deux choses l’une : ou bien l’esclavage est légal, ou bien ce n’est pas de l’esclavage, c’est de la séquestration avec violence, ce qui, selon cette définition, est non seulement autant condamnable sinon plus, mais légalement impossible.
                     
                    Que fait la police ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires