• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Esclavage : Les Noirs sont vendus tous les jours…

Esclavage : Les Noirs sont vendus tous les jours…

 Inquiétant continent qu’est l’Afrique. Inquiétante race noire. On s'écharpe depuis quelques jours, pour une vente de Noirs en esclavage ! Au nom des droits de l’homme, certains hommes d’Etats, quelques libres penseurs, ou qui se revendiquent comme tels, soutiennent la cause des Noirs.

 

L’Afrique subit avec une acuité particulière les déstabilisations politiques et sociales dues à la mauvaise gouvernance. En effet, déjà fragiles, les Etats africains ont hérité d’une souveraineté chancelante. Dans plusieurs Etats, les présidents sont mal élus, ou ne le sont même pas.

Les crises actuelles sont multiformes : démographique, économique, politique. Ces crises touchent en grande partie l’Afrique subsaharienne, grosso-modo les peuples Noirs. Avec l’arrivée d’Obama au pouvoir, les peuples opprimés d’Afrique et tous les Noirs en général, se sont mis à espérer, voire à rêver. Que nenni ! L’Afrique noire ne s’est jamais aussi mal portée depuis lors. Les Noirs sont de plus en plus misérables.

 

  Crise des institutions

 

La défavorisation des entreprises locales au détriment d’une domination des multinationales, a affaissé les perspectives d’emploi. Sur le plan international l’effet des politiques d’ajustement structurel a achevé de les réduire à néant. Ainsi, la puissance publique devient une fiction dont on cherche à tirer profit.

Les crises migratoires qui apparaissent aujourd’hui, sont plus suscitées par la mauvaise gouvernance, que par la mondialisation. La bourrasque sociopolitique qui s’abat sur l’Afrique noire en ce moment, est bien différente de celle qui affectait les Etats africains dans les années 60 et 70. Pendant ces années dites de braise, le continent Noir tanguait entre deux idéologies : libérale et marxiste. Par contre la crise actuelle, qui est le corollaire de l’esclavage qu’on décrie dans toutes les chancelleries, est celle de la démocratie. Qui parle de démocratie, parle d’institutions stables, et d’organes institutionnels crédibles. Et, un des phénomènes qui décime plus que la malaria, c’est le processus électoral. Il est à noter que, tout mauvais processus électoral, entraîne la gabegie.

 Dans la démocratisation ratée des années 90, la plupart des dictatures installées confondent, le multipartisme à la démocratie. Car ce qui ressort de l’autorisation du multipartisme, c’est que le parti Etat a crée plusieurs partis satellites, qui se partagent le gâteau avec lui. Le multipartisme a renforcé et légitimé une forme d’autoritarisme, au lieu de privilégier le débat d’idée. On n’a qu’à voir la longévité des leaders des partis politiques.

Le fonctionnement de la démocratie suscite aujourd’hui de plus en plus de critiques, sinon de doutes. Tous ces migrants qui sont candidats de l’inconnu, sont pour la plupart, de jeunes diplômés sans emploi. Ce sont pour la plupart des jeunes déçus de la politique. Ce sont des jeunes à qui leur pays a refusé toute expression, voire tout idéal !

Nous sommes sans doute, tous responsables de ce qui arrive à notre jeunesse ; soit par notre impuissance à chasser ces politiques véreux, soit par notre incapacité en tant que citoyens de proposer un projet fédérateur. Ce qui se passe en Libye, est juste le petit dégoupillement d’une bombe à fragmentation.

 

 L’hypocrisie internationale

 

Le reportage diffusé la semaine dernière sur une chaîne de télévision américaine, a mis à nue une vieille pratique qui a lieu tous les jours en Afrique : Les Noirs sont vendus comme esclaves !

Les associations boutiquières de l’antiracisme professionnel se sont levées. Les politiques de tous bords ont crié au scandale, justifiant l’autre racisme qui est l’exclusion de ces jeunes gens qui n’ont pas part au gâteau dans leurs pays respectifs. Ce choix politique est dramatique pour la vraie lutte impartiale contre l’exclusion des Noirs des affaires de leurs pays.

 Tous ces hommes d’écurie et de boutique, qui n’ont fait qu’accentuer la détresse des Noirs, opèrent par un retournement de situation médiatique : Depuis les années 60, les premières victimes de la vente humaine, sont les Noirs, vendus par des gouvernements Noirs !

La dictature qui a pignon sur rue en Afrique est une agression, voire de l’esclavage. Le détournement des deniers publics, est hold up social, qui accentue la paupérisation et la fuite des cerveaux. 

Laisser régner ad vitam aeternam certains dirigeants, c’est comme donner sa fille en mariage à un cagoulé. Combattre l’esclavage, sans défendre les populations, c’est comme laisser un voyou se claquemurer avec la clé du coffre-fort.

 

Aimé Mathurin Moussy

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 24 novembre 2017 11:35

    « Inquiétante race noire. »


    C’est du second degré ?

    • Doume65 24 novembre 2017 11:52

      @Jeussey de Sourcesûre
      On peut « signaler un abus » pour n’importe quel commentaire, mais pas pour un article. On peut donc glisser dans un article ce qui inacceptable dans un commentaire. Chercher l’erreur !


    • Lonzine 24 novembre 2017 11:55

      @Doume65
      si , on peut, il y a un onglet « signaler l’auteur »


    • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 24 novembre 2017 12:02

      @Jeussey de Sourcesûre

      On peut aussi prendre n’importe quel pseudo et mettre n’importe quelle photo !
      Je dois avouer dalleurs que « Sourcesûre » n’est pas mon vrai nom et que le portrait de l’avatar est celui du grand Robert Bidochon pour lequel j’ai le plus grand respect, ainsi que pour son épouse Raymonde.


      Joséphin’ (Joséphin’) 
      Dracula (Dracula) 
      D’Artagnan (D’Artagnan) 
      Cendrillon (Cendrillon) 
      Jul’s César (Jul’s César) 
      Arlequin (Arlequin) 
      Superman (Superman) 
      Colombin’ (Colombin’) 
      Napoléon (Napoléon) 
      Bécassine (Bécassine) 
      Casanova (Casanova) 
      Marylin’ (Marylin’) 
      Aujourd’hui, 
      J’embrasse qui je veux, je veux 
      Devinez, devinez, devinez qui je suis 
      Derrière mon loup, 
      J’embrasse qui je veux, je veux 
      Aujourd’hui, (aujourd’hui) tout est permis (tout est permis) 
      Aujourd’hui, (aujourd’hui) tout est permis (tout est permis) 


    • sarcastelle 24 novembre 2017 12:32

      @Jeussey de Sourcesûre

      .
      C’est du second degré ?
      .
      Probablement. 
      Quoi qu’il en soit vous avez raison d’exporter notre façon d’user de la parole. Devoir d’ingérence. . 

    • sarcastelle 24 novembre 2017 12:36

      @Jeussez de Sourcesûre

      .
      Ah, zut, je retire ce que j’ai dit puisque cet auteur semble habiter en France. smiley


    • leypanou 24 novembre 2017 12:02

      Avec l’arrivée d’Obama au pouvoir, les peuples opprimés d’Afrique et tous les Noirs en général, se sont mis à espérer, voire à rêver. : je ne crois pas, non. Arrêtez cette généralisation à deux balles.

      Et même si c’est vrai, cela prouve qu’au niveau crétinitude, ils n’ont rien à envier à personne. Car BHO, c’est vraiment l’enfumage dans toute sa splendeur : même le pauvre Khadafi y a cru quand il lui avait écrit (fils de l’Afrique et toutes les inepties de ce genre).


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 novembre 2017 14:40

        C’est le Nil qui déborde. L’Oeuvre au Noir ou Nigredo. Marqués au fer rouge de l’ANKH. http://plus.lesoir.be/125955/article/2017-11-24/contrats-programmes-le-coup-de-sang-du-theatre-de-l’AncRE.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 novembre 2017 14:41

          Jour de la NEFle. Aussi appelée : cul du chien.


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 novembre 2017 14:47

            Le siège de Paris par les Vikings a lieu entre 885 et 887, le 24 novembre. Début de capétiens.https://fr.wikipedia.org/wiki/Si%C3%A8ge_de_Paris_(885-887)


            • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 25 novembre 2017 09:30

              Article courageux, lucide et sans concession.


              • Balamou Balamou 25 novembre 2017 09:49

                Désolé
                Depuis les journées de formation syndicales organisées par SUDEDUCATION 93 , je ne me sens plus autorisé à m’inquiéter des problèmes humains gravissimes de l’Afrique...
                .
                Comme me le demande cette organisation prônant l’apartheid dans ses réunions : je laisse les Africains régler leurs problèmes entre eux... ;
                ....
                Comme le souhaite Mam Taubira , il ne faut pas accuser d’esclavagisme ceux qui l’ont pratiqué depuis des millénaires...
                ....
                Je vous prie de bien vouloir comprendre le prolétaire blanc qui n’est pas prêt à se faire traiter de raciste même dans son meilleur mouvement interprété comme la manifestation d’un suprématisme blanc européocentré
                .
                Navré


                • Choucas Choucas 25 novembre 2017 13:52

                  Le grand barouf médiatique servira de prétexte à une importation directe d’esclaves pour grand remplacer les peuples soumis d’UE.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès