• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Et en même temps ! » : parle toujours ma cocote, ça ne mange pas de pain (...)

« Et en même temps ! » : parle toujours ma cocote, ça ne mange pas de pain !

La France parle, parle encore "et en même temps" fait de beaux discours… même en anglais. J'ai un plaisir réel à l'écouter, ça sonne bien, mais je n'y comprends rien. Par ailleurs, n'ayant pas de bons yeux, j'ai peine à lire la traduction. Bref, comme les enfants, les images semblent encore me suffire… celle du bulletin de vote me suffira.

Le Monde aussi l'écoute patiemment et acquiesce, le sourire en coin, mais in fine tout se passe comme si cela rentrait dans une oreille "et en même temps" sortait immédiatement par l'autre.

J'ai quand même tout simplement l'impression que l'Amérique de Trump, la Chine de Xi, la Russie de Poutine et même l'Allemagne de Merkel, tous "en même temps", se foutent de la France !

Pourquoi avoir le sentiment que finalement la Parole de France n'est pas prise au sérieux ? Sauf, bien sûr quand des "amis" de circonstance ont besoin d'elle pour aller bombarder tel ou tel pays. En fait, cela légitime tout simplement leur action ! Pas celle de la France, bien que cela lui permette, "en même temps" de pouvoir bomber le torse, surtout quand le pays bombardé n'a aucun moyen de riposter.

Quel poids pèse la France quand elle veut infléchir la position d'un Trump, d'un Xi ou d'une Merkel sur le plan économique ? Combien de divisions face à Poutine dans le Donbass, en Crimée, en Syrie où il est l'allié du féroce dictateur que la France combat ? À chaque fois la réponse est la même : zéro ! Remarquons qu'aucun d'eux n'est bercé par la philosophie. La France si !

Au fil des années la rhétorique de la France s'est embellie. Un ancien Président est grassement payé pour faire des conférences de partout. L'autre écrit tout seul son livre. "Et, en même temps" l'actuel s'exprime plus en anglais, qu'en français !

Bref, la France a le verbe haut, facile et brillant, mais elle s'en tient là ! J'ai l'impression qu'en coulisse on se moque d'elle.

France philosophe, parle toujours ma cocotte disent certains ! Dépêche-toi de finir ton long discours, car moi j'ai des choses sérieuses à faire à la maison ! À savoir :

- "America first !" ce n'est pas du bidon. De plus, je (Trump) dois gagner les élections de mi-mandat en brossant mes électeurs conservateurs, nationalistes, racistes et religieux dans le sens du poil.

- "Germany first !" c'est pourquoi nous sommes, de loin, la première puissance économique du continent européen et aussi la première exportatrice de la planète. De plus, j'ai (Merkel) une coalition à préserver et je dois contenir, en même temps, la poussée xénophobe de plusieurs millions d'électeurs qui veulent ma peau.

- "China first !", et "qu'importe que le chat soit noir ou blanc…" (Deng Xiao Ping, 1978) l'essentiel c'est que dans une décennie notre grand pays soit la première puissance économique mondiale (dixit Xi) !

- "Russia first !" fini de se moquer de nous (dixit Poutine) comme du temps d'Eltsine l'ivrogne. La Russie est un grand pays (oui, mais seulement en termes de superficie). La preuve qu'elle est redevenue grande : le Donbass, c'est elle. La Crimée, c'est elle. L'alliée du dictateur syrien, c'est elle. Qui ose dire le contraire ? La Russie est bien un grand pays, respecté de tous (oui, mais…).

"Et, en même temps !" on attend vainement le cri de "France first". First where ? Où ? ... dans ses discours de la méthode en anglais. Sûrement, mais je n'oublie pas que les mots n'ont jamais fait d'un pays une puissance économique, même du temps des Lumières ! Surtout les mots de la grenouille face à un bœuf américain, allemand ou chinois. Pour le bœuf militaire russe, c'est autre chose, car la vie compte très peu pour lui.

"Et, en même temps", difficile pour la France d'être au four de la dialectique internationale et au moulin de l'activité économique sur son territoire.

"France first !" ça n'existe pas ! Pourtant, elle aussi, aurait beaucoup de choses sérieuses à faire à la maison, "et en même temps" :

- son commerce extérieur est toujours endémiquement déficitaire.

- ses produits manufacturés peine à être qualitativement compétitifs.

- sa dette publique continue d'augmenter. Bientôt les 100% paraît-il.

- sa fiscalité change tous les ans, au gré des humeurs des uns et des autres.

- ses inégalités progressent,

- son management de la COP 21, s'essouffle et piétine.

- ses promesses environnementales (surtout agricoles) ne sont pas tenues.

- ses lobbies sont de plus en plus puissants "et en même temps" veulent ignorer la souffrance animale.

- son classement dans le Pisa est lamentable. Celui dans le Shanghai pas meilleur.

- etc. etc.

Je préférerais pour ma part que la France brille à l'intérieur plutôt que sur les brillantes estrades internationales. Le spectacle avec les grands de ce monde, c'est bien, mais "en même temps" cela ne fait pas progresser la France intérieurement. "Et en même temps" ça coûtent bonbon tous ses déplacements en avion de luxe, celui acheté en pleine crise par la France en 2010 : "Air bling-bling One !".

Donc, la France doit s'occuper d'abord d'elle-même "et, en même temps" passer moins d'heures sur les plateaux de TV étrangères bien qu'elle parle couramment anglais.

L'Allemagne parle aussi couramment anglais "et en même temps" elle parle parfaitement le russe (appris en RDA durant son enfance) "et en même temps" elle ne perd pas son temps à courir les plateaux pour montrer son trilinguisme. Elle bosse dure, et cela se voit dans sa puissance économique.

À bon entendeur… France ressaisis-toi ! Où est ta priorité ? Il te faut choisir : être à la maison ou en même temps sur les estrades internationales ?

 

Crédit photo : lesechos.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.21/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 4 juin 11:25

    En même temps, on a ce qu’on mérite...


    • HELIOS HELIOS 6 juin 10:41

      @Clocel

      ... ce qu’on merite ? 

      mais des commentateurs qui se permettent d’écrire : ***** en Syrie où il est l’allié du féroce dictateur que la France combat ***** gâche un article qui aurait pu être respectablement contestataire pour en devenir partialement polémique... effacent hélas toute argumentation !

      Dommage, encore une fois, avoir une position française .... - la France d’abord - serait recevable en prenant suffisamment de hauteur pour ne pas tomber dans la petite considération au ras des pâquerettes.

      La France et les français méritent mieux... ils nécessitent juste des commentateurs... des commentateurs responsable et français d’abord !

    • bob14 bob14 4 juin 11:27

      La « Macronade » du jour..la mesure phare contre les USA par le gouvernement de Sa Majesté Jupiter..l’enlèvement de la photo de Trump de sa chambre à coucher.. !


      • amiaplacidus amiaplacidus 4 juin 11:52

        @bob14
        Comme ça, au moins le petit Manu ne fera plus de cauchemars.


      • izarn izarn 4 juin 16:48

        @bob14
        Mais alors ? Il va se coucher devant qui ?


      • jeanpiètre jeanpiètre 4 juin 20:28

        @izarn
        Punchline du mois


      • bob14 bob14 5 juin 07:17

        @izarn...ben devant le tableau noir que Brigitte à installer dans la chambre, pour y lire..les instructions de la banque « Rote-Child »... !


      • amiaplacidus amiaplacidus 4 juin 11:49
        Non, contrairement à ce que vous pensez, Macron ne parle pas bien l’anglais. Évidemment, c’est mieux que ses prédécesseurs, mais cela reste assez basique, l’anglais utilisé par les banquiers et ses 800-1000 mots, quant à la prononciation ...
        .
        Maintenant, plus grave à mon avis. Même s’il était parfaitement bilingue (ce qui est très loin d’être le cas avec Macron), le président français ne devrait s’exprimer en public qu’en français.
        La « France avant tout », cela commence par le respect de sa langue.

        • JL JL 4 juin 12:46
          @amiaplacidus
           
          et savez vous combien de mots Trump connait ?

        • bob14 bob14 4 juin 13:16

          @JL....moi je sais...7...fuck you smiley


        • izarn izarn 4 juin 16:51

          @JL
          Il y a la vertuosité à employer les mots d’anglais, même réduit, en évitant de traiter de pétasse la femme d’un premier ministre australien...


        • ZenZoe ZenZoe 4 juin 17:14

          @amiaplacidus
          Vous avez parfaitement raison. Macron ne parle pas bien l’anglais et fait des erreurs de vocabulaire assez grossières. Allez sans méchanceté, on va juste dire que son anglais est certainement rouillé depuis son passage chez Rothschild à Londres.
          Votre deuxième remarque est encore plus juste. D’autant que Macron veut promouvoir le français dans le monde dit-il, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il s’y prend mal !


        • ZenZoe ZenZoe 4 juin 17:18

          @izarn
          de traiter de pétasse la femme d’un premier ministre australien

          Macron ne parle pas bien anglais, mais il n’a jamais fait ça. Delicious n’a jamais, jamais, signifié pétasse en anglais, de près ou de loin, et même en argot australien.


        • amiaplacidus amiaplacidus 4 juin 17:59

          @ZenZoe

          La meilleures traduction que l’on pourrait faire de « delicious » en parlant d’une femme, c’est le « elle est bonne » de nos loubards.

          Ce n’est pas pour rien que les Australien se sont pliés de rire en surnommant Macron « Pépé le putois », selon un dragueur assez lourd d’une série TV, au surplus, dans la série, « Pépé le putois » parle anglais avec un très fort accent français. Bref : Macron !!

        • ZenZoe ZenZoe 4 juin 18:48

          @amiaplacidus
          « Elle est bonne »
          Pas d’accord du tout. Une discussion part en vrille quand des contre-vérités sont dites. Delicious n’a aucune connotation sexuelle, ne veut pas dire « elle est bonne » au sens où vous l’entendez, et Macron n’avait aucune intention sexuelle ni même de drague. Et Macron, quels que soient ses défauts, ne parle pas comme un loubard.
          Il s’est juste trompé de mot. Pas la peine d’en faire un camembert.


        • amiaplacidus amiaplacidus 4 juin 18:55

          @ZenZoe

          Je suis totalement d’accord avec vous lorsque vous dites que Macron n’avait aucune intention de drague ou autre. Qu’il soit le président des riches c’est une chose, mais cela ne le rend pas idiot pour autant.
          C’est sa faible connaissance de l’anglais qui lui a fait commettre cette énormité.

          Je maintiens ma traduction de « delicious » s’appliquant à une femme.
          C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la quasi totalité des grands journaux australiens ont repris des caricatures de Macron en « Pépé le putois ».

        • ZenZoe ZenZoe 4 juin 19:12

          @amiaplacidus
          Justement, delicious ne s’applique jamais à une femme, ni à un homme d’ailleurs. Le mot veut juste dire délicieux au sens gustatif. A mon avis, la confusion se situe au niveau du mot delightful, qui peut être traduit par délicieux, alors que délicieux n’est pas toujours traduit par delicious. C’est ce qu’on appelle un faux-ami. Seul l’usage permet de ne pas faire de faute lors d’un contexte précis.
          Quant à qualifier sa petite erreur d’énormité, non. Faut pas pousser. Les Australiens ont bien ri, pas sûr qu’il n’y aurait pas eu un malaise ou un silence gêné s’ils avaient compris « elle est bonne ».
          Enfin, je vous dis ça, et en matière d’anglais je sais de quoi je parle, mais après c’est vous qui voyez.


        • troletbuse troletbuse 4 juin 22:11

          @amiaplacidus
          On sait bien que l’ENA ne produit que des ânes. Chez Rothschild il n’a appris en anglais que ; Tourne toi et baisse ton froc


        • MagicBuster 4 juin 12:00

          Les français on voté NON A L’EUROPE .... 
          en même temps c’est un vote pour l’AFRIQUE qui aurait été nécessaire.

          Je te raconte pas le résultat  !!!!


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 juin 19:00
            @MagicBuster
            L’Afrique se porterait bien mieux sans les guerres de pillage et le terrorisme... Mais il est toujours plus facile de s’en prendre aux Africains qu’aux multinationales, à l’ OTAN et à ses mercenaires....

            " Entre la corne de l’Afrique et la Région des Grands lacs, les conflits ne manquent pas, mais n’intéressent que peu de monde, alors que nous en sommes souvent la source. A commencer par la guerre en Somalie(*), depuis 25 ans, sur fond de possession des gisements et qui cause 6000 morts chaque année. Le Nigeria (*) est aussi oublié, même lorsqu’on parle des enlèvements et meurtres de Boko Haram. Avec la désertification et les gisements, sur fond de rivalités ethniques et religieuses, l’appât du gain cause la mort de près de 2000 morts annuels. Le Darfour continue à être une zone de conflit au Soudan(*), même si les stars ont détourné les yeux des 2000 morts annuels. Et toujours au Soudan, il ne faut pas oublier la rivalité lié au pétrole pour le Sud Soudan qui fait 6000 morts en plus. On oublie totalement les exactions de Boko Haram au Cameroun(*), au Tchad(*) et au Niger de même que la continuité de la guerre civile en Lybie, dont on parle épisodiquement. Là encore, ce sont 3000 morts qui payent notre appât du gain. La guerre se poursuit au Burundi (*)dans le Kivu pour que nous puissions avoir des smartphones qui fonctionnent à l’aide des minerais présents dans le sous-sol : 600 morts/an. Au Mozambique(*), on croyait la guerre civile, opposant le ReNaMo, à l’état terminée. Mais c’est reparti en 2014 avec une centaine de morts par an. En République Démocratique du Congo(*), le sud est en proie à des luttes ethniques et à de l’esclavage ; tandis que le conflit au Burundi déborde sur le territoire et qu’une insurrection persistante dure depuis 22 ans sur fond d’exploitation des ressources minières. Depuis 2003, la République Centrafricaine (*)est en proie à une guerre civile meurtrière.Les 600 morts de 2016 ne sont qu’une brève accalmie. Au Congo(*), ce sont aussi 100 morts dans la guerre du Pool, province du sud est du pays. En Angola(*), le conflit du Cabinda, une enclave riche en pétrole, dure depuis 1976 et continue de tuer près d’une centaine de personnes par an. Au Sénégal, c’est la Casamance qui reste fragile avec des dissensions religieuses et ethniques. Le conflit entre Erithrée et Ethiopie(*) continue encore . Au Mali et jusqu’au sud de la Tunisie, de l’Algérie, on a des actes terroristes et des rébelions touaregs causant quelques centaines de morts. Au Sud du Maroc, le contrôle du Sahara Occidental reste un conflit latent."


          • Pere Plexe Pere Plexe 4 juin 18:47

            Il parait que la Macronie avait bien préparer une campagne « France First »

            Làs l’imprimeur, peu anglophile, aurait oublié le R du slogan...

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 juin 08:02

              @Pere Plexe

              Les médias avaient présenté Macron comme le seul capable de redresser la France. L’ INSEE vient de publier le chiffre de la croissance pour le 1er trimestre 2018 : 0,2%. « Ayez confiance, pensez Printemps ! »

              Ce sont les accords de Marrakech à l’ OMC en 1994 qui ont ouvert à la mondialisation des échanges et les délocalisations. Ces accords ont tué l’industrie française aussi bien que les industries américaines.

              Les mêmes causes provoquant les mêmes effets, les USA importent bien plus qu’ils n’exportent, le déficit commercial est abyssal, il y a 102 millions de sans emploi aux USA. Ce sont eux qui ont élu Trump, qui essaye d’y remédier, mais cela n’interpelle pas du tout le Gouvernement français, qui se fiche du sort de l’industrie française, aussi bien que de l’agriculture française...

              Macron prétend que « le nationalisme économique, c’est la guerre ! », mais il se garde bien de condamner la mondialisation, avec sa cohorte de fermetures d’entreprises et de régions ravagées par le chômage. 


            • germon germon 6 juin 06:57

              @Fifi Brind_acier

              Bonjour,
              En fait, si en Russie ils avaient un équivalent de M..... ou T.... (les 2 faux c..) on seraient déjà dans une 3 eme guerre mondiale pour faire du fric, non ?

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 juin 18:54
              Jupiter a tout le temps qu’il faut pour voyager, il n’a pas à se creuser la tête, les réformes structurelles qui doivent créer plein d’emplois (tiens, c’était déjà ce que promettait Hollande !) arrivent toutes cuites de la Commission européenne...

              Il a juste à les distribuer à ses Ministres...

              Hollande et Macron se sont occupés de leur mises en place...

              - baisse des dépenses de la Sécurité sociale, les coupes sombres dans la santé, l’assurance-chômage et les retraites vont donc continuer et s’accentuer !

              - poursuivre les privatisations.

              - réforme des retraites pour s’aligner sur le moins disant.

              - geler le SMIC ou ralentir sa hausse, vu que l’euro ne pas pas être dévalué.

              - baisser les impôts sur les sociétés et les cotisations sociales, pour faire baisser le prix du travail.

              - mise en concurrence des professions libérales au bénéfice des grands groupes.

              • Le421 Le421 4 juin 19:29
                Pourquoi avoir le sentiment que finalement la Parole de France n’est pas prise au sérieux ?

                Vous n’avez que le sentiment ?
                Avec un « branlo » fumiste comme Jupiter ?

                Moi, je ne me pose même pas la question.

                Et puis, vivement que je crève, car je vois qu’à chaque élection on tombe plus bas.
                Je me demande si je ne vais pas voter FN pour foutre un peu le bordel.
                Perso, je vais rire.
                Je sais me servir d’une arme depuis longtemps...

                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 juin 20:14
                  @Le421
                  la Parole de France n’est pas prise au sérieux ?

                  Les pays européens sont les vassaux de l’ OTAN. Depuis Maastricht et l’ OTAN dans les Traités, la Défense et la Politique étrangère des pays européens sont pilotées par l’ OTAN.

                  Le Traité de Maastricht a créé une « Union européenne », une « monnaie unique » européenne et une « Politique étrangère et de sécurité commune » européenne, évoque expressément l’alliance militaire atlantique avec les États-Unis d’Amérique dans sa partie intitulée « Déclaration relative à l’Union de l’Europe Occidentale » (UEO).

                  C’est l’article 42 du TUE : «  La politique de sécurité et de défense commune fait partie intégrante de la politique étrangère et de sécurité commune. »


                  Les divergences actuelles avec les USA doivent donner des migraines à Macron...
                  « Que faire ? Que dis-je ? Et sur quel état gère ? »


                • j-p. bédol 4 juin 23:46

                  @Le421

                  Vous écrivez : « Et puis, vivement que je crève ». J’espère que vous avez pensé à choisir votre mort grâce aux préconisations de l’ADMD ?


                • shadrack shadrack 4 juin 19:30

                  Et en même temps, bien qu’il n’y ait pas de sots métiers, la lecture de l’article fait bien ressortir « l’ouvrier plombier honoraire » auquel on a envie de répondre gentiment « ne sutor ultra crepidam ». 






                  • j-p. bédol 4 juin 23:41

                    @shadrack
                    Faire avec les quelques outils que j’ai. C’est déjà pas mal !


                  • troletbuse troletbuse 4 juin 22:25

                    Vous avez parlé du dictateur Assad mais je n’ai pas vu « le dictateur Poutine ». Pourtant les merdias utilisent bien ce terme


                    • j-p. bédol 4 juin 23:38

                      @troletbuse

                      C’est un dictocrate !


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 juin 07:38

                      @j-p. bédol

                      Tandis que chez nous, c’est la démocratie ! ?
                      Quand on vote non, c’est comme si on avait voté oui, il faut voter « bien comme on vous dit » , sinon personne n’en tient compte. Les Italiens, après bien d’autres, viennent d’en faire l’expérience.

                      Le seul droit démocratique que nous ayons, c’est de sortir de ce carcan européen. Sinon, on peut voter pour n’importe quel bourricot, nous avons toujours la même politique ! Alors, évitons de traiter certains chefs d’Etats de dictateurs, commençons donc par balayer la dictature devant notre porte !

                    • gueule de bois 4 juin 23:38

                      C’est le prix à payer pour 20 années d’errance, de renoncements, de lâchetés.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 juin 08:23

                        @gueule de bois

                        Depuis Maastricht, cela fait bientôt 30 ans !

                      • alinea alinea 5 juin 00:06
                        En même temps, le mioche c’est pas la France ! ceci dit son populo ne vaut pas beaucoup mieux, mais, patience.
                        .... la mort n’est pas toujours digne ? Que voulez-vous dire, là ?

                        • zygzornifle zygzornifle 5 juin 08:31

                          Macron a été mis en place pour vous tondre et il le fait aussi bien en Français qu’en anglais .....


                          • zygzornifle zygzornifle 5 juin 14:56

                            Le premier de cordée utilise sa corde pour le gibet ou il pend les sans dents .....


                            • BA 6 juin 09:44

                              Liste des participants français au Groupe Bilderberg 2018 :


                              Liste des caniches de l’Empire américain :


                              Azoulay, Audrey, proche du Parti Socialiste, ancienne ministre de la Culture de François Hollande


                              Barbizet, Patricia, directrice générale d’Artémis, ancienne Young Leader, promotion 1994


                              Blanquer, Jean-Michel, ministre de l’Education Nationale


                              Bouverot, Anne, entreprise Morpho (entreprise française de sécurité numérique spécialisée dans la biométrie, l’identification et l’authentification, la sécurité digitale, l’analyse de données et de vidéos)


                              Castries, Henri de, Institut Montaigne, ancien Young Leader, promotion 1994


                              Cazeneuve, Bernard, Parti Socialiste, ancien Premier ministre


                              Émié, Bernard, directeur de la DGSE


                              Patino, Bruno, ancien vice-président du groupe Le Monde, ancien directeur général de France Télévisions, directeur éditorial d’Arte


                              Pouyanné, Patrick, ancien directeur de cabinet de François Fillon, patron de Total


                              En tout, il y a 9 caniches de l’Empire américain de nationalité française. La réunion de Bilderberg 2018 a lieu en ce moment même, à Turin.


                              http://www.bilderbergmeetings.org/participants2018.html


                              Une citation très importante :


                              « Je pense que vous pourriez dire, déclara un jour le diplomate américain George McGhee, que le traité de Rome, qui a créé le Marché commun, a été mûri pendant ces réunions de Bilderberg et aidé par le flot de nos discussions. »


                              Source :


                              « L’Europe sociale n’aura pas lieu », de François Denord et Antoine Schwartz, édition Raisons d’agir, page 40.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès