• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Et l’écoféminisme créa la femme hybride

Et l’écoféminisme créa la femme hybride

"L'Amazonie, ma chatte, arrêtez de tout raser".

Ce seul slogan ne peut résumer l'écoféminisme, un mouvement né aux Etats-Unis en 1970. Greta Thunberg n'était pas encore de ce monde pas plus que la misandre Alice Coffin. Vous ne serez donc pas étonnés d'apprendre que les sorcières inspirent les écoféministes. Lorsque vous saurez que la "chasse aux sorcières" serait pour eux la preuve de la domination abusive du système patriarcal contre les femmes. Pour les écoféministes, l'oppression du mâle, la destruction de la nature, le réchauffement climatique et la mondialisation capitaliste, sont aussi insupportables que la pilule contraceptive.

La pilule qui était pourtant le symbole de la liberté pour la femme d'avant, est maintenant méprisée par les écoféministes qui considèrent problématique de "mettre de la chimie" dans leur corps, afin de ne pas s'opposer à la nature. Ces femmes sans doute favorables au coitus interruptus, seraient en raison des cycles, plus reliées au cosmos que les hommes.

En effet, comment ne pas remarquer l'influence de la Lune sur l'humeur de sa compagne.

Ceci dit, les machos genre Rambo pour qui l'écologie est "un truc de bonne femme", devraient se méfier d'une Delphine Batho qui envisage sérieusement une révolution écologique en vert et contre tous, armée de sa chère écotaxe. Mais qui, si les écologistes prenaient un jour le pouvoir, n'irait certainement pas jusqu'à la castration du mâle dans le but d'éradiquer la surpopulation, mais méfiance ! Car dans un pays, voire même une bonne partie du monde, lorsque les gouvernements peuvent imposer une interdiction générale de sortir ou un couvre-feu aux populations sans trop de contestations, à cause d'un virus. À tort ou à raison. Jusqu'où pourrait aller un pouvoir totalitaire vert foncé aux mains de collapsologues, sans se retrouver la tête au bout d'une pique ? 

Pour info et se détendre un peu - Comment s'appelle la peur des femmes ?... la gynécophobie !

Maintenant, si l'auteur de cet article pouvait redevenir sérieux deux minutes...

C'est Françoise d’Eaubonne qui introduisit en 1974 le mot écoféminisme dans son ouvrage : "Le Féminisme ou la mort."

Ci-dessous un petit extrait d'un article de Cairn.Info pour essayer de mieux comprendre ce qu'est l'écoféminisme, composé d'ailleurs de courants différents.

"Est en cours actuellement un peu partout dans le monde une transformation des styles de vie et des pratiques politiques, à laquelle participent ces mobilisations écoféministes. La désaffection et la désillusion à l’égard des gouvernements représentatifs conduisent un nombre croissant de militant.e.s et de citoyen.ne.s à expérimenter de « nouvelles formes du politique », à se réclamer d’une « démocratie réelle » loin de l’État. En même temps se développent des formes de vie alternative, expériences collectives dans lesquelles s’inventent à la fois de nouveaux rapports sociaux et un nouveau rapport à la nature".

Pour continuer, pourquoi ne pas citer Régis Debray qui dans un essai donne une vision plutôt pessimiste sur l'évolution actuelle de la société, avec le risque d'excès de l'écologie radicale. L'écrivain parle de "Siècle vert" et également de "relève religieuse". Et le philosophe d'écrire avec une certaine ironie...

« l’ennemi principal n’est plus le patron mais la fumée d’usine ». « Au “Ah, ça ira ! Ça ira !” succède le “Ah, ça triera, ça triera” ».

En tout cas, bien malin qui peut dire à quoi ressemblera la société dans l'avenir. Une prévision optimiste serait la bienvenue même si elle est utopique.

Pour terminer, pourquoi pas méditer sur cette citation... "L'écologie est trop importante pour être confiée aux écologistes."

Mais alors à qui ?

 

PHOTO PASCAL RATTHÉ, ARCHIVES LE SOLEIL


Moyenne des avis sur cet article :  1.7/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 octobre 10:25

    Elles se trompent simplement de cibles, côté éco et côté féminisme ç « brouille l’écoute » et c’est le seul but de la manip, comme dans les tours de « magie », attirer l’attention sur quelque chose permet de faire autre chose sans que ça se voie. 

    Ce qui est dommage, c’est que plein de braves gamines se laissent embarquer dans ce genre de piège. Non seulement elles sont pénibles, mais, sans le savoir, elles se rendent la vie pénible à elles-mêmes pendant que les gros chats continuent à s’engraisser.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 octobre 10:35

      @Séraphin Lampion

      Elles réunissent deux « wedge-issues » qui marchent bien : le patriarcat machiste et la protection de l’environnement. Ces deux carburants de zizanie sont capables non seulement de mobiliser les bonnes âmes pour partir en croisade contre le « mal absolu » (ou mâle absolu ?), mais aussi de semer la discorde entre des gens qui devraient bien s’entendre. Les scènes de ménages n’ont jamais débouché sur une amélioration des situations, mais souvent sur des destructions.


    • JC_Lavau JC_Lavau 24 octobre 11:13

      @Séraphin Lampion. Je comprendrais mieux si c’était en français.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 octobre 11:58

      @JC_Lavau

      La traduction française de « wedge-issue » que l’on trouve le plus souvent serait « pomme de discorde », mais si le sens est à peu près restitué, cette formulation-là ne rend pas compte de l’actualité de la technique.
      La « pomme de discorde » à la mythologie grecque et à la guerre de Troie. Le symbole est utilisé pour désigner le cœur d’un petit désaccord qui peut conduire à un conflit généralisé.
      La « wedge-issue » 
      a été mise au point par les conseillers de Bush père pour fragiliser le parti adverse en lançant dans les médias des débats sociétaux sur lesquels les démocrates eux-mêmes étaient divisés alors que les Républicains étaient clairs. Le piège a tellement bien fonctionné que les médias ont adopté cette technique qui a permis des transferts de voix jusqu’à ce que le « débat politique se résume à ça ». le port du masque et l’islamisme en sont deux exemples actuels en France.

      Les deux formulations n’ont donc pas la même implication.

      Si vous trouvez une meilleure traduction, merci de la formuler.


    • JC_Lavau JC_Lavau 24 octobre 12:05

      @Séraphin Lampion. Quand j’étais en classe primaire, et que nos livres étaient d’inspiration rurale, on connaissait le coutre, ou couteau précédant le soc de la charrue, pour diviser la terre, et être aiguisé ou renouvelé indépendamment de la lourde pièce de fonderie qu’est un soc de charrue, verseur. Il peut aussi être forgé dans un acier non coulable.
      Je propose la redondance : coutre diviseur.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 octobre 14:00

      @JC_Lavau
      c’est un peu comme le tri sélectif !
      mais blague à part, ce que n’indique pas l’expression, c’est le but de la manœuvre !
      d’ailleurs, dans l’expression américaine, les mot « wedge » signifie « coin », l’outil utilisé pour fendre les buches, mais le mot « issue » (thème, sujet, question, problème) fournit l’élément intentionnel de l’outil en question, et l’expression qui ressort du mariage des deux mots est claire pour les américains, alors que le "coutre diviseur, même s’il fournit une belle image, ne serait pas plus limpide pour la plupart des gens tant qu’un consensus minimum ne s’est pas installé entre les locuteurs.
      mais, je suis trop long et d’aucuns vont encore m’accuser de sodomiser ces malheureux diptères qui ne m’ont rien fait !


    • HELIOS HELIOS 24 octobre 14:09

      @Séraphin Lampion

      c’est le type de contrepèterie qui arrive à point et au bon endroit concernant le feminisme... la matinée me fût plutôt morose, votre phrase m’a donné un petit rayon de notre astre tutélaire. Merci.


    • V_Parlier V_Parlier 24 octobre 20:13

      @Séraphin Lampion
      Les féministes écologistes seraient donc des femmes qui, tout en pourfendant le mâle, renoncent à toute consommation inutile ? Plus de cosmétiques, plus de « sent bon » divers et variés plein de chimie (et plein les placards), juste trois vêtements en lin qui durent trente ans dans la penderie ? Plus de réseaux sociaux (serveurs pompeurs d’énergie pas verte) et plus de voitre ? Allez, j’attends ! Ca me semble être autant un oxymore qu’un islamiste LGBT ou un bobo de gauche souverainiste.


    • Clocel Clocel 24 octobre 10:27

      Un peu court Gruni, les mouvements féministes ont une origine, des financiers, des objectifs...

      Alors ?



      • gruni gruni 24 octobre 11:29

        @Clocel

        Un peu court Clocel, chercher encore l’origine des écoféministes, 1970 est une piste, mais aussi antinucléaires. Des origines différentes d’ailleurs, pour tous les goûts.


      • Clocel Clocel 24 octobre 11:45

        @gruni

        Ce n’est pas moi qui ait commis cet ersatz d’analyse, mais vous.

        L’origine des mouvements féministes est beaucoup plus ancienne, nos archontes n’avaient pas du tout aimé les suffragettes et leurs avatars, ils ont appris à canaliser les ambitions féminines (entre-autres) et à les nourrir au détriment des mâles tout en alimentant le divin marché de bras et de désirs nouveaux, exemptant les femmes de leur devoir de mères et d’épouses, privant les sociétés de la cellule de base la plus résiliente : La famille.

        Qui peut bien avoir intérêt à réduire à néant les fondements des sociétés avancées en les brisant en leur cœur ?


      • pierrot pierrot 24 octobre 12:05

        @gruni
        Il faut tout pour faire un monde des pensées.

        J’admets que les sectes « éco féministes existent mais vous caricaturer leurs propos qui ne sont pas »ma tasse de thé« .

        Les anti nucléaires existent depuis les années 1970 mais leur influence reste faible du fait de la progression de la connaissance.

        Lorsqu’un sujet est difficile (nucléaire, 5G, virus, ondes électromagnétiques, toxicité, produits phytosanitaires, nanotechnologie, IA ...) malgré les nombreuses explications, vous observerez que les ignorants diront quelque chose comme : »je n’y comprends rien donc on me trompe" !


      • mmbbb 24 octobre 12:19

        @gruni Sauf qu a Lyon et a Bordeaux ce sont deux ecolos « hommes » qui ont ete elus . A Bordeaux , cet ecolo mène une campagne de premier ordre, il ne veut plus de sapin de noel ! Il est fort le gars puisque ces sapins poussent a pres de 90 % dans les pépinières , Ils sont des puits de « carbone » .

        Quant au maire de Lyon , il avait assurer que les attentats etaient derrière nous , " Municipales à Lyon : l’écologiste Grégory Doucet estime que les attentats « sont derrière nous »

        Entre temps , i y eut le le prof zigouille et ce vendredi , la gare de la Part Dieu evacuée suite a une alerte a la bombe

        Quant a Coffin Alice exécrant le genre masculin mais en ayant une image pas tres féminine , elle fait fait du groupe ecolo EELV

        Qu ils sont cons et connes ces ecolos 

        L ecologie scientifique est maltraitée sinon salie par ces représentants politiques. 


      • gruni gruni 24 octobre 12:37

        @pierrot

        J’admets qu’il m’arrive de parfois d’ajouter une petite dose de caricature, mais pour la bonne cause.

        Vous faire réagir


      • gruni gruni 24 octobre 12:43

        @Clocel

        La famille à comme tout évolué comme tout le reste, il y a sans doute du pour est du contre. 


      • gruni gruni 24 octobre 12:50

        @mmbbb

        « Sauf qu a Lyon et a Bordeaux ce sont deux ecolos « hommes » qui ont ete elus ».  Et à Marseille ?

        C’est bien l’écologie politique qu’il faut craindre, qu’iront-ils encore promettre pour avoir un jour le pouvoir. C’est bien cette écologie politique que j’ai du mal à supporter. Mais les autres partis qui copient en font de la surenchère (exemple à Paris), ne valent guère mieux.


      • JC_Lavau JC_Lavau 24 octobre 13:07

        @gruni : « du pour est du contre ». Certes, du cour et du pontre...
        Je vais donner mon opinion personnelle qui n’engage que moi.
        Pour : j’ai eu assez de baraka pour sauver ma vie, contre tous les meilleurs plans.
        Contre : je n’ai rien sauvé d’autre ni personne d’autre.
        Contre : deux neveux sur trois sont schizophrènes.

        Le 4e point important est incertain, car je suis aussi peu renseigné qu’il est possible (suite des tentatives d’assassinats précédemment mentionnées) : A 42 et 34 ans, les deux enfants qui sont de moi semblent efficacement stérilisés par le gang des tueuses conjurées.
        Encore un des trucs pour tâcher de faire mourir de chagrin le témoin gênant encore survivant.

        Cour ? Pontre ?

        Enfin bref : les sacrifices humains, consubstantiels au retour en force de la gynarchie, je suis contre.


      • mmbbb 24 octobre 16:44

        @JC_Lavau «  A 42 et 34 ans, les deux enfants qui sont de moi semblent efficacement stérilisés » je désiderais connaitre cette méthode ? 


      • mmbbb 24 octobre 16:48

        @gruni Je vais employer une image connue désormais : l ecologie politique , c est comme la pastèque : vert a l extérieur ; rouge a l intérieur ! 
        Il est évident que cette ecologie est a combattre mais elle est aussi en relation avec l affaiblissement ou l effondrement de la gauche traditionnelle . .


      • Francis Francis 24 octobre 16:50

        @mmbbb
         
        l’escrologie c’est vert à l’extérieur, et pourri à l’intérieur.


      • Francis Francis 24 octobre 16:51

        @JC_Lavau
         
         j’espère que tes enfants ne lisent pas Agoravox.


      • mmbbb 24 octobre 16:56

        @gruni il est vrai que l on copie de ce qui il y de plus merdiques aux USA , cet ecoféminisme , ces féminismes hystériques et le racialisme .et la malbouffe 
        Pauvre de nous ! 


      • gruni gruni 24 octobre 16:58

        @mmbbb

         « en relation avec l affaiblissement ou l effondrement de la gauche traditionnelle . .  »

        Il y a effectivement un affaiblissement général des gauches (la faute à eux-mêmes)
        Les verts ont pour objectif de remplacer les rouges et même les roses.


      • gruni gruni 24 octobre 17:01

        @Francis

         ...et pourri à l’intérieur." donc le vers est aussi à l’intérieur


      • gruni gruni 24 octobre 17:09

        @mmbbb

        Ne pas confondre féministes et écoféministes. Les femmes sont plus écolos que les hommes (paraît-il), mais pas forcément toutes radicales. Ni toutes végans.
        le jour où toutes les femmes ressembleront à Alice Coffin, l’humanité aura fait un grand pas vers le dépeuplement.


      • JC_Lavau JC_Lavau 24 octobre 17:59

        @mmbbb. N’hésite pas à exhiber la preuve que je me goure quant aux faits.


      • JC_Lavau JC_Lavau 24 octobre 18:21

        @Francis. Je suis très surveillé. Dame ! On ne fait pas d’omelettes de pères sans casser des enfants, autant d’enfants que nécessaire ; à la guerre sexiste comme à la guerre ! Madeleine Albright ajouterait que ça en valait la peine.
        Dans l’Enquête sur un citoyen au dessus de tout soupçon, le jeune gauchiste surveillé ajoutait un message pour le fonctionnaire qui nous écoute : « Toi aussi tu es un exploité ! Demande une augmentation ! ».


      • JC_Lavau JC_Lavau 24 octobre 18:23

        @gruni. Tes verts feront ce qu’on leur dit de faire et où on leur dit de faire pour produire un maximum de dégâts.
        A l’exemple de la triomphale route solaire de la pimprenelle du Poitou.


      • gruni gruni 24 octobre 18:34

        @JC_Lavau

        « Tes » pourquoi cet adjectif possessif ?
        Je n’en veux pas !


      • JC_Lavau JC_Lavau 24 octobre 18:38

        @gruni. S’ils sont promus et subventionnés, ce n’est pas par humanisme, mais pour leur pouvoir de nuisance.


      • pierrot pierrot 25 octobre 12:03

        @gruni
        D’accord avec vous concernant les méfaits de l’écologie politique.


      • amiaplacidus amiaplacidus 24 octobre 10:43

        Je lis dans l’article : « ... n’irait certainement pas jusqu’à la castration du mâle dans le but d’éradiquer la surpopulation, ... »

        On pourrait aussi dire : ... n’irait certainement pas jusqu’à la ligature des trompes de la femelle dans le but d’éradiquer la surpopulation, ...

        C’est une simple question de parité.


        • gruni gruni 24 octobre 11:27

          @amiaplacidus

          Euh, un préservatif fera l’affaire


        • arthes arthes 24 octobre 17:11

          @gruni

          @amiaplacidus

          Euh, un préservatif fera l’affaire


          Et voila qui règle le problème du refus de certaines femmes, pas que les zécoloféministes , de prendre la pilule.

          En plus ça évite les MST :


          https://youtu.be/wo0rhGNee-8


          (celle que je préfère c’est chez les grecques )


        • gruni gruni 24 octobre 17:33

          @arthes

          Merci smiley


        • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 24 octobre 11:18

          Le féminisme et l’écologie ne sont que des marques de la société d’abondance pétrolière.

          Les sociétés de survie et de rareté étaient et sont tous dépourvu de féminisme et conscience écolo. Et c’est malheureusement vers ce type de société là vers laquelle on se dirige inexorablement, malgré la bonne volonté des pourri gâtés bon sentimentaux qui ne peuvent comprendre que leur normalité à eux est une exception épisodique et éphémère ou sein d’un espace temporel qui nous enseigne tout autre chose.  


          • gruni gruni 24 octobre 12:54

            @Florian LeBaroudeur

            Seriez-vous un peu collapsologue ?


          • JC_Lavau JC_Lavau 24 octobre 18:05

            @Florian LeBaroudeur. Ou aussi bien, ils sont des armes de guerre manipulées par des oligarques qui nous veulent du bien.
            Voir la triomphale route solaire de la mère Marie-Ségolène des Battements de Cils. Le désastre intégral, aux frais des contribuables. Quiconque aurait rappelé que le désastre était inscrit dans l’objectif, aurait été traité de « sexiste misogyne ».


          • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 24 octobre 19:29

            @JC_Lavau

            Bien sûr, ce sont des armes de guerre contre les récalcitrants, mais comme toute arme de guerre, elles deviennent obsolète un jour ou l’autre.


          • JC_Lavau JC_Lavau 25 octobre 10:03

            @Florian LeBaroudeur. « récalcitrants » n’est peut-être pas le mot juste, et l’idée d’obsolescence est ici très erronée, hélas.
            J’ai retenu les grandes lignes du « Sel de la Terre », 
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Sel_de_la_terre_(film,_1954)
            Les mineurs finissent par gagner contre la compagnie, contre le tribunal vendu, contre le shérif vendu, parce que leur solidarité est sans failles : épouses solidaires, voisins solidaires...
            Depuis, briser toute solidarités populaires et toute solidarités familiales est le but à long terme des princes et banksters qui nous gouvernent. Et puis les trafiquants de drogues  C.I.A. inclusivement  y trouvent largement leur profit eux aussi.

            Sont promus et subventionnés tous les médias et propagandes qui offrent une garantie d’anti-humanisme et de guerres civiles : féminazisme, islam, guerre anti-électronucléaire, guerre carbocentrique, guerre malthusienne (à mort le genre humain), guerre « antifa », etc. Ça occupe les petits-bourgeois déci-instruits (instruits à 10 % maximum, mais qui se croient à 100%) et les encourage à tabasser les gens du petit peuple.



          • troletbuse troletbuse 24 octobre 13:25

            Grounichou a oublié de signaler que Micron était une femme hybride.

            Encore un article de divertissement qui ne touche pas à son chouchou.


            • Bendidon Bendidon 24 octobre 18:49

              @troletbuse
              Ah quand meme on arrive ; grounichou commençait à s’impatienter smiley


            • binary 24 octobre 14:09

              Problème :

              Sachant qu une mode dure 6 mois, combien de temps peut durer un mouvement féministe ?


              • Fergus Fergus 24 octobre 18:03

                Bonjour, binary

                « Sachant qu une mode dure 6 mois »
                Ce n’est pas le cas de toutes les modes : le jean troué existe depuis une vingtaine d’années ! smiley


              • JC_Lavau JC_Lavau 24 octobre 18:09

                @binary. Tu oublies le mode de contage de cette maladie mentale : de mère en fille.
                Accessoirement de belle-mère en bru.
                Quand la Reine-Mère se vantait de protéger la criminalité féminine.


              • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 25 octobre 10:11

                @Fergus
                Tss tsss ... 60 ans !!! Ne m’obligez pas à publier une photo de moi ado avec mon Lewis 501 troué aux genoux 


              • zak5 zak5 24 octobre 14:16

                Bof l’ecologie ! Les gauchistes et les écolos ont du compost dans les yeux. On s’apercevra tôt ou tard que le vrai problème c’est la surpopulation ( un tabou car l’occident n’est pas en cause) , alors on abandonnera le bio et on se dépêchera de planter partout des OGM pour retrouver les rendements nécessaires pour nourrir les milliards supplémentaires d’hommes sur la terre .


                • mmbbb 24 octobre 17:12

                  @zak5 c est déjà le cas Exemple le blé que l on veuille ou non , les rendements sont nécessaires Imaginons un seul instant qu un d un commun accord , les pays decident de revenir a une culture des années de 1960 ! L Egypte qui a vu sa population multiplie par quatre , ne pourrait plus la nourrir Ce pays auparavant autonome ; ne l est plus désormais Quand le brave Y ves Cochet preconise le cheval ; les moissons dureront en Beauce un eternite ! Il n a jamsi ete derriere le cul d un cheval cet ecolo ! Le problemes des ecolos est qu ils sont comme les cochons en batterie , ils sont hors sol .
                  E, France l urbanisme , grignote les terres arables , on nous sommes d accueillur la misere du monde , il manque des logements dits sociaux , un des paradoxe que les ecolos ne soulevent jamais .


                • Fergus Fergus 24 octobre 18:08

                  Bonjour, zak5

                  A moins qu’une pandémie particulièrement virulente  type coronavirus puissance 10  ne résolve une partie du problème. Qui sait, à ce propos, ce que nous réserve la fonte accélérée du pergélisol qui pourrait bien libérer des bactéries ou des virus très anciens... 


                • zak5 zak5 24 octobre 20:32

                  @Fergus
                  p>

                  Et bien justement on a pas besoin des clercs écologistes, la planète saura se défendre . C’est comme avec Dieu, il n’a pas besoin des croyants pour se défendre.


                • zak5 zak5 24 octobre 20:40

                  @mmbbb

                  Les gauchistes et les écolos ont depuis longtemps abandonné le social en France, ce n’est plus vraiment leur registre, ils ne savent que superposer les couches de misère l’une sur l’autre, et avec ça, ils ont le sentiment courtement gagné de se prendre pour des humanistes



                • charlyposte charlyposte 25 octobre 10:32

                  Sachant aussi que les sites de rencontres et simili sont la suite libératrice de la femme avec un grand F.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité