• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Et le tour de France dans tout ça ?

Et le tour de France dans tout ça ?

C’est vrai quoi ! Le fameux tour de France, l’évènement du mois de juillet dont on parle à peine cette année, ou alors en des termes bien peu glorieux… Eclipsé, éparpillé façon puzzle par une actualité politique qui tient le pays en haleine et rétrogradé au second plan par les champions du monde de foot.

Macron aura beaucoup fait pour plomber la situation

Déjà que les festivités pour la coupe du monde ont été confisquées au petit peuple par un monarque en quête d’image, celui-ci s’est pris les pieds dans le tapis avec son conseiller très spécial sécurité qui n’hésite pas à faire des heures sup pour faire le coup de poing avec la police. Pas de bol pour le tour !

Et voilà t’y pas qu’il annule sa venue sur le Tour, mais – et on ne rit pas – cela n’a rien à voir avec l’affaire Benalla…

Revenons sur les festivités de la coupe du monde pour dire que, passée la joie spontanée (mais aussi les débordements qui vont avec), la cellule communication a vu tout de suite le parti qu’elle pouvait en tirer en terme de popularité pour un Président en chute dans les sondages.

La fête fut belle dans les jardins de l’Elysée et les images aussi, devant un parterre de jeunes et d’éducateurs soigneusement sélectionnés et on a eu parfois l’impression que Didier Deschamps était juste là pour faire de la figuration, le personnage principal, celui qui avait ramené la coupe, étant Macron.

Mais toute médaille a son revers : l’organisation de la fête nécessitait un timing serré et le bus devait arriver à l’Elysée pile poil pour les journaux de 20 heures, ce qui fut fait et a entraîné une descente en 12 minutes chrono des Champs devant un public frustré, le tout sous la houlette de M. Benalla…

Exit, le petit peuple, la gloire des grands n’attend pas et ne peut s’encombrer d’états d’âmes. Le petit peuple aura été privé par ailleurs d’apparition sur le balcon de l’Hôtel Crillon toujours pour des raisons de fête à l’Elysée. Il ne lui reste plus, s’il n’a pas encore compris qu’il n’était pas le bienvenu dans ce cirque médiatique, qu’à se consoler avec l’achat du maillot officiel à 140 euros, juste pour dépenser le pognon des vacances.

Le tour de France pour retrouver le moral ?

Même pas ! C’est vrai que le concept a vieilli et qu’il ne fait plus recette comme avant. Au mieux un superbe documentaire dont les images de paysages se laissent regarder quand il ne se passe rien dans le peloton (et c’est souvent le cas), au mieux, pour certains, la fête à neuneu, avec les restes de merguez, les canettes de bière et les emballages de conneries déversées depuis la caravane publicitaire que les employés municipaux mettront des heures à ramasser, aux frais du contribuable… Et en plus, les drapeaux, les déguisements vus et revus, les couillons qui courent auprès des coureurs, ou bien ceux qui se mettent au milieu de la route pour faire la photo du siècle et qui se prendront une moto dans la tronche

Alors du sport ? ça se discute…

Le Tour est avant tout une grosse machine à cash qui vit bien sur les participations versées par les communes pour être « ville-étape », les droits de retransmission télé et les droits élevés demandés aux marques qui constituent la caravane publicitaire du tour.

Rien de gratuit et tout cela c’est vous qui le payez au final, soit dans vos impôts locaux, soit dans le prix des produits comme le « saucisson officiel du Tour » que vous achèterez ou bien dans la redevance télé des chaînes publiques qui retransmettent les étapes empêchant une plus grande diversité d’évènements télévisuels.

Mais quand même, le tour, c’est mythique !

Oui, parce qu’on veut bien fermer les yeux, ne pas voir que ce sont parfois les asthmatiques qui réalisent les plus belles performances et sont capables de gagner plusieurs fois avec la bénédiction des instances qui ne veulent pas casser la machine à fric et éviter des procès coûteux qui pourraient leur être intentés en cas de refus de participation d’un champion souffreteux.

On n’apprend rien du passé, notamment de l’affaire Festina, du cas Lance Amstrong, et tant d’autres, tous chargés à l’insu de leur plein gré. Nous avons tous en mémoire des grands champions qui ne roulaient pas tous à l’eau claire et dont les cancers ont eu raison très tôt.

Les choses sont-elles en train de changer ? On peut le penser. Marc Madiot, connu pour son franc parler pense que le tour est en danger, qu’il n’y a plus la même ferveur au bord des routes. Pire encore, ce sont des sifflets et des huées qui accompagnent certains coureurs et leur équipe. Les audiences TV sont moins bonnes, moins de monde à l’Alpe d’Huez…

Les instances et les organisateurs sont tellement loin de tout ça qu’ils ne veulent pas voir qu’ils sont en train de casser le jouet, leur machine à biftons, que le modèle économique ne fonctionne plus lorsque les règles du sport et l’éthique sont bafouées, et cela, le public le sent bien.

C’est un peu comme le foot, à force de se faire confisquer les succès par des politiques aux petits pieds, les supporters qui s’interrogent déjà sur les millions payés aux stars qui sortent de leurs poches (même système que pour le Tour), vont finir par aller vers la pétanque.

 

Le sport ? Il ne faudrait pas que cela devienne juste un alibi ou un moyen de faire du fric ou de la politique.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Chourave Clark Kent 25 juillet 08:30

    Le tour de France, c’est comme les câlins : on attend trop longtemps et ça passe trop vite !


    • bob14 25 juillet 08:46

      Il s’agit d’abord de trouver une femme dans la Moselle et s’en faire une Allier, s’assurer qu’elle est Seine et bien en Cher, voire Gironde, un beau petit Lot quoi !
      Lorsque l’on sent son Eure venue, on commence par lui caresser le Haut-Rhin puis on descend vers le Bas-Rhin.
      On contourne alors l’Aisne pour entrer dans la Creuse. La, ça se Corse, on trouve quelque chose de bien Doubs.
      Ecoutez Savoie frémir...
      Essonne le glas de ses réticences ! Sans perdre le Nord, et pour gagner ce Paris, on attend que ça Vienne et si on se débrouille pas comme Ain Manche, on peut entrer en Gard et y rester jusqu’a l’Aube.
      En Somme, il ne s’agit Pas-De-Calais et de ne pas s’endormir comme un Loire pour être un Herault et la faire rugir comme une l’Yonne... smiley


      • Michel DROUET Michel DROUET 25 juillet 09:43

        @bob14
        Les poètes sont de sortie ce matin. Bravo !


      • alinea alinea 25 juillet 18:19

        @bob14
        Excellent !!


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 25 juillet 20:35

        @bob14


        Elle est bien bob ..pardon.... bonne !


        @+P@py


      • scorpion scorpion 25 juillet 08:56

        Le tour de France, un tour de passe passe pour amuser la galerie des blaireaux pendant qu’on leur fait les poches et qu’on supprime leurs libertés. Du pain et des jeux, seulement voilà, il y a de moins en moins de pain. Allez, tous devant la télé, ça va commencer !


        • Trelawney Trelawney 25 juillet 09:00

          Sur la photo, on se pose encore la question de savoir à quoi est dopé le maillot jaune. Les premières infos nous prouvent que ce ne sont pas vraiment des produits du commerce


          • Chourave Clark Kent 25 juillet 09:22

            @Trelawney

            sur la photo de l’article, ce n’est pas le maillot jaune qui est cocu, mais le maillot rose (à moins qu’il ne fût consentant et participât aux amours interlopes de sa marâtre cougar) !

          • Michel DROUET Michel DROUET 25 juillet 15:31

            @Trelawney
            Dopé au pouvoir, la drogue la plus addictive.


          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 25 juillet 20:45

            @Clark Kent



            psychologie un homme qui porte du rose

            Les personnes qui aiment le rose ont des prédispositions très féminines, car la douceur, la discrétion et la féminité sont l ’apanage de cette couleur.

            ...

            Les personnes qui n’aiment pas le roserejettent les émotions sentimentales, malgré un inconscient de tendresse. Ils recherchent aide, indépendance et émancipation.

            ...

            Source

            Autres résultats Google.


            @+P@py


          • Michel DROUET Michel DROUET 26 juillet 17:30

            @Gilbert Spagnolo dit P@py
            Et les daltoniens ?


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 juillet 09:22

            De temps en temps tout de même de beaux moments, comme l’étape d’hier...mais c’est vrai que ça devient rare. Aujourd’hui devrait être intéressant aussi.


            • Michel DROUET Michel DROUET 25 juillet 09:50

              @Aita Pea Pea
              De temps en temps, oui, mais il ne faut jamais oublier que ces quelques éclats sont le fait de coureurs qui sont loin dans le classement et à qui on (les premiers du classement) délivre « un bon de sortie » pour faire un peu frémir les foules. Sur le fond, rien n’a changé et c’est l’équipe de l’asthmatique qui va remporter le gros lot à Paris. J’attends seulement de savoir si c’est l’actuel titulaire du maillot jaune qui va le garder jusqu’au bout ou s’il va se dévouer pour le second (Froome) qui fait partie de la même équipe.... Quel suspense !


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 juillet 10:30

              @Michel DROUET Bonjour. Je pense que Froome va laisser filer cette année, histoire de se faire oublier un peu. Sinon on croyait que le ménage avait été fait à l’UCI ...ben non...beurk. En positif les réactions du bord de route , l’affaire Armstrong est toujours dans les têtes.


            • Michel DROUET Michel DROUET 25 juillet 11:17

              @Aita Pea Pea
              Possible, mais j’attends de voir... Un deal entre l’organisateur et l’équipe Sky afin de ne pas ternir davantage l’image du Tour ?


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 juillet 11:29

              @Michel DROUET

              Madiot a fait remonter hier, a mon avis ,les sentiments d’une grande partie du peloton. De tout ça j’espère que du positif émergera.


            • velosolex velosolex 25 juillet 12:37

              @Aita Pea Pea
              Je le pense aussi. Déjà j’étais persuadé qu’ils allaient laisser filer pour laisser Bardet s’imposer sur l’étape des alpes ; La victoire de Thomas a été une catastrophe au niveau du menagment. Il arrive parfois que la victoire trop facile vous fasse faire des bêtises, dans une sorte de perte du réel. Voyez cette affaire Macron, qui rappelle l’affaire Fillon, qui rappelle l’affaire Cahuzac, qui rappelle le phobique administratif.....La sky avec ces moyens démentiels est capable de booster un âne en destrier. Froome ne fut longtemps, comme Amstrong qu’un coureur moyen, pas vraiment un grimpeur. Hors la grimpe, comme le sprint, ça ne s’améliore pas pratiquement. On est on l’on est pas, mais on ne devient pas. L’exemple de Jalabert, le sprinter montant comme un fer à repasser, et devenant grimpeur après une chute lors d’un sprint, qui fut un tournant de sa carrière, est éloquent. 

              Palmarès de Christopher Froome - Résultats et classements De 2007 à 2010 c’est juste un coureur moyen sans victoire notable. A partir de 2011 le changement s’amorce. Il sera le lieutenant de Wiggins, autre aberration, comme Thomas ou Pools, comme autant de clones le sont maintenant pour lui. L’image est désastreuse, et la victoire a été pensé sûrement comme négative. Un mot d’ordre : Il faut faire gagner le soldat Thomas. Et peut être qu’une défaillance de Froome et une troisième,un quatrième place, voir un abandon, rendrait l’équipe plus humaine, et honteux les détracteurs. C’est un scénario qui a du être étudié en débriefing....Et peut être bien faciliter une victoire de Bardet sur l’étape du jour. 

            • velosolex velosolex 25 juillet 12:53

              @Aita Pea Pea
              Bernard Hinaut a été trop bavard, en appelant les coureurs à se mobiliser. L’avez vous remarqué, mais on ne le voit plus. Il ne reste que des déclarations convenues, consternantes dans les silences embarrassés, rappelant les affaires de la mafia, avec ses parrains faisant des déclarations la main sur le cœur, les détracteurs marginalisés. 

              Mais le public n’est pas dupe, et abandonne les routes.. Le spectacle ou ce qu’il en reste est en chute libre. J’ai pour ma part quelques recettes, qui inutile de le dire ne seront jamais appliqués, car jugées utopiques. Hors je vous le dis, si l’on est incapable de faire le ménage et d’imposer des mesures draconiennes et salvatrices au niveau d’une épreuve sportive, qu’en peut il être pour le climat, les pesticides, etc.... ?
              - Retour aux équipes nationales ou régionales, comme cela c’est fait dans les années 60 : Disparition des docteurs Mabuse, et des combines d’équipes. 
              -Equipe de sept coureurs maximum
              -Vélos fournis par l’organisation du tour, pour éviter la suspiscion de matériel électronique " roues magnétiques, qui sont loin d’être une utopie, en dehors des moteurs embarqués dans le cadre....
              -Disparrition des oreillettes, ayant fait disparaitre l’intelligence de course, et l’aléatoire, pour produire des robots aux ordres. 
              -Pourquoi pas ne pas envisager certaines étapes se courant au pignon fixe., comme dans le temps. Et envisager le changement de pneus, en cas de crevaison, par les coureurs, au moins sur quelques étapes. Le tout est de réintroduire de l’aléatoire du frisson, de l’aventure, hors de la programmation insipide qui nous pourri la vie. Ainsi le vélo pourrait redevenir révolutionnaire, et enthousiasmant. 

            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 juillet 13:03

              @velosolex Bonjour.des mesures intéressantes ...Derrière le pourissement du tour à mon avis aussi une volonté de l’UCI depuis des années de récupérer l’organisation...droits télé etc ...plein de pognon a se faire.


            • Michel DROUET Michel DROUET 25 juillet 15:32

              @Aita Pea Pea
              Je suis moins optimiste que vous...


            • Michel DROUET Michel DROUET 25 juillet 15:35

              @velosolex
              On peut s’attendre à tout, effectivement.


            • velosolex velosolex 25 juillet 12:17

              La nouvelle affaire, la seule aventure, ce sont les rond points. Et aussi les îlots directionnels, ces pièges à cyclistes. Une arène de cirque, une roulette russe ! Même les Frankestein de la sky sont obligés de s’y confronter. Avant il n’y avait que les crevaisons et les ravins pour faire disparaître les vedettes, et donner de l’espoir aux seconds couteaux. Las, on permet maintenant le retour des attardés avec les voitures suiveuses. 

              Un nouvelle carte « chance » vient d’arriver tout frais dans ce monopoly cycliste. Les manifs d’agriculteurs ! Cette fois ci on leur envoie des lacrymos, comme si c’était de vulgaires zadistes. Un choc pour eux !....Pour les coureurs gazés aussi. Il leur faudra donc de la ventoline pour se remettre. Et voilà pourquoi votre fille est bègue. Waren Barguil, coureur honnête, est à la mesure humaine de tous ceux qui sont la tête dans le guidon pour tenter de suivre la caravane publicitaire, et voilà longtemps que Lucy n’est plus dans l’équipe sky. Quelques liens intéressants. 
              A remarquer si vous lisez l’article sur Bassons, l’étrange ressemblance physique avec son alter ego maudit Lance Amstrong, qui rappelle toute proportion gardé celle des deux héros de la liste de Shindler. Le diable et le bon dieu, le bien et le mal jouent des coudes dans les sprints. Rolland Barthes fit il y a longtemps un petit billet sur le tour, dans ses « mythologies ». 
              « MYTHOLOGIES », ROLAND BARTHES - Gravillon - Gravillon.net

              • zygzornifle zygzornifle 25 juillet 14:26

                Faut pas se piquer sur les seringues ni boire dans la gourde des coureurs .....


                • petit gibus 25 juillet 15:13
                  Pour moi le vélo est un sport qui permet un dur dépassement individuel
                  et non d’équipe
                  Après tant de km avalés dans des conditions extrêmes….
                  Voir la poignée de secondes qui séparent les 10 premiers
                  montre à quel point ce sport est complètement dénaturé smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires