• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Et maintenant, allons-nous les laisser faire...

Et maintenant, allons-nous les laisser faire...

Novembre 2015 semble marquer un tournant en Europe du fait des événements qui se sont produits à Paris, en Turquie, et plus généralement au Moyen-Orient. Bien que la couverture médiatique grand public de ces événements continue d'être manipulée et d'utiliser essentiellement la fibre émotionnelle sans trop entrer dans l'analyse des causes géopolitiques et géoéconomiques, des responsables commencent à être montrés du doigt et ils peinent à se cacher derrière les évidences. L'unité du front atlantiste derrière le leadership incontesté des Etats-Unis commence à présenter quelques fissures et la vassalisation de l'UE à l'insu de ses propres intérêts risque de devenir de moins en moins acceptable aux yeux d'une partie croissante de sa population. Les vrais desseins qui motivent les battements de tambours de l'OTAN depuis la chute de l'URSS commencent à apparaitre au grand jour et c'est avec l'atterrement des dupes que les européens se réveillent. Ils se rendent compte progressivement que leurs élus n'ont jamais vraiment servis leurs intérêts mais bien au contraire, qu'ils les ont fait cocus avec Washington et ses lobbies. Il apparait au grand jour que la France, non contente de s'attaquer à l'intégration nationale de ses communautés musulmanes qui est déjà en soi un immense challenge (il n'y a qu'a voir l'état de certaines cités dans les banlieues qui sont devenues des zones de non-droit), elle est allée se compliquer la tâche en intervenant militairement en Libye, puis en Syrie pour le compte d'intérêts multinationaux peu évidents et surement pour "plaire" à l'Oncle Sam et l'aider en sous main dans sa politique du chaos planétaire et de destruction de nations souveraines entreprise depuis plus de deux décennies maintenant. Après tout, il fallait bien se rabibocher avec les maitres du monde après l'affront chiraquien sur l'Irak. Et puis soyons lucides, pour nos "élites", toute seule la France ne représente plus rien aujourd'hui en terme de puissance, et si elle se retirait du camp atlantiste pour redevenir gaullienne, nos dirigeants anglo-sionistes se retrouveraient comme beaucoup de français... au chômage. Car telle est bien la réalité qui commence à se faire jour au grand public.

Après le 11 septembre 2001, les Etats-Unis se sont précipités en Afghanistan et y ont établi un point d'ancrage durable, avancé vers l'Asie centrale et les anciennes républiques soviétiques (Turkménistan, Ouzbékistan, Tadjikistan), installant même une base militaire au Kirghizstan (fermée en 2014). Moscou avait fermé les yeux n'étant pas en mesure en 2001 de s'opposer aux velléités américaines. Déroulant avec aplomb la théorie des pions sur l'échiquier de Z. Brzezinski (The Grand Chessboard), les Etats-Unis envahissent alors l'Irak sous un prétexte (WMD) prouvé plus tard fallacieux, laissant derrière eux le chaos et un vivier à terroristes bien loin de chez eux mais tout près des puits de pétrole indispensables aux économies occidentales et surtout aux multinationales qui les exploitent. Par la suite, Sarko l'américain et son compère Cameron seront au baise main pour Hillary Clinton quand celle-ci entendra continuer le travail en Libye (d'autant que Sarko qui n'est pas blanc bleu avec l'argent de Khadafi y voit l'aubaine de s'affranchir). Puis viendra le tour de la Syrie en 2011, d'autant que Flamby, l'homme du changement en 2012, ne veut pas être en reste et veut montrer qu'il est lui aussi un courtisan modèle et de nous embarquer à son tour dans un guêpier dont on n'est pas près de voir la fin. D'ailleurs, le boomerang vient de nous revenir en plein visage le 13 novembre. Bravo les gars ! Ça c'est du leadership comme dirait nos amis américains. Et la Syrie c'est plutôt mal engagé. Et au fait on y fait quoi nous français en Syrie. Qu'a-t-on à y gagner ? Est-ce que les français vont se poser la bonne question ? Qui vient en premier, la poule ou l'œuf ? La croisade ou l'attentat ? Début de réponse peut-être ce dimanche. Pour l'Irak où nous nous sommes abstenus, les terroristes (puisque c'est comme cela qu'on les appelle chez nous, comme si nous ne terrorisions personne avec nos bombes et nos drones) ont épargné la France et frappé l'Espagne et L'Angleterre qui y étaient allées. Avec la Syrie, Hollande nous a mis en première ligne au service de sa majesté Obama et le résultat ne s'est pas fait attendre. 

Et maintenant, que faire pour arrêter cette machination infernale que nous impose les Etats-Unis et leurs vassaux de Bruxelles ? Car il y a aussi le TAFTA négocié en catimini et dont ce qui reste des Etats-Nations risque fort de passer à la trappe (droit renforce des multinationales et de la finance qui impliqueront forcement un recul de la démocratie comme on a pu le voir avec la Grèce). Si le peuple ne se réveille pas très vite de cette léthargie orchestrée, nous livrerons un avenir bien sombre à nos descendants. Pour trouver les parades, il faut d'abord bien comprendre la nature humaine et comment fonctionne la société moderne. La nature humaine est la résultante d'instincts de base propre à beaucoup d'espèces animales (survie, domination, territorialité, parfois cruauté comme le chat avec la souris) combinés à son évolution qui a abouti à la distinguer des autres espèces animales grâce au développement de son cerveau, et par là de sa capacité à raisonner, analyser, comprendre et créer. On voit tout de suite que les atouts développés au cours de son évolution vont servir à l'assouvissement des instincts de base. Et tous ne seront pas dotés des mêmes atouts pour y parvenir. D'ou la nécessité de lois (morales et juridiques) et entités (justice, police, forces armées) pour les faire appliquer. C'est ainsi que se sont formées les sociétés modernes. La croissance exponentielle de la population mondiale depuis le début de l'ère capitaliste (environ 250 ans) a conduit à des sociétés humaines de plus en plus vastes et complexes avec l'avènement des Etats-Nations dans un premier temps en Europe, puis celui d'entités encore plus vastes comme les hyper-nations (Etats-Unis, Russie, Chine ou Brésil) pour aboutir à la mondialisation de la société humaine que nous connaissons aujourd'hui. Mais la mondialisation dans sa forme capitaliste néolibérale tend à vouloir réduire ces obstacles que sont devenus les lois et valeurs propres à chaque pays car elles freinent souvent la soif de pouvoir et de richesse d'une poignée de personnes. Il est donc urgent d'adapter son comportement citoyen face à cet état de fait nouveau si l'on veut en contrecarrer les effets que l'on constate aujourd'hui, à savoir l'uniformisation consumériste planétaire au détriment des cultures ethniques et le formatage insidieux des cerveaux dans une optique consumériste et sécuritaire.

Pour cela, il faut bien entendu s'affranchir du consommer à tout va au quotidien. L'iphone rend -il plus heureux ? Il faut arrêter de donner son argent à une poignée de personnes comme un drogué achète sa came à son dealer. Les avantages d'un changement de mode de vie sont évident : la planète s'en portera mieux, nous aussi en sortant de cette course au pognon accompagnée de stress et de coups bas et nos enfants verront d'autres valeurs que celles de l'argent roi et du "star system". Alors vous me direz oui mais qui commence et comment on fait. Eh bien oui, il faut toujours un premier dans tout. Nous européens pouvons être ces premiers car nous avons reçu l'éducation qui doit nous permettre de comprendre l'absurdité du monde que l'on nous sert. Pour y parvenir, nous devons rétablir un système éducatif à l'école allant dans ce sens et nous devons reprendre le contrôle des medias afin qu'ils arrêtent de polluer les cerveaux et abrutir à tout va avec leur dépendance à la publicité et aux multinationales pour l'argent et qu'ils cessent de refléter une fausse image de la société à travers une idolâtrie des stars du showbiz, du sport et autres célébrités. De toute façon, si nous ne tentons pas de changer de mode de vie, nous courons à la catastrophe (environnement, immigration, appauvrissement de l'écrasante majorité) pour aboutir au chaos.

Notre conscience politique au sens noble du terme est l'autre atout dont nous disposons pour changer les choses. Bien entendu, le vote est le premier élément qui vient à l'esprit. Mais le vote est-il bien efficace pour changer la société ? Apparemment non puisque partout dans le monde ou presque, on a renoncé à proposer un modèle alternatif de société depuis l'effondrement du communisme. Gauche ou Droite en France, Labour ou Tories en GB, Anes ou Eléphants aux Etats-Unis etc... Le vote diminue en efficacité au fur et à mesure que la taille et la complexité de la société dans laquelle on vit augmentent. Et c'est fort logique quand on y réfléchit. Plus c'est vaste et moins l'on est proche de ses dirigeants. On ne les connait même pas, sauf à travers des medias qui font office de miroir déformant. Plus c'est complexe et plus c'est opaque, car l'apanage de quelques-uns qui rendent peu de compte dans une responsabilité diluée voire inexistante sous le sceau de l'élection. Le vote est un exercice à haut risque aujourd'hui. Il suffit de regarder notre président qui a changé le slogan de campagne avec lequel il s'est fait élire pour "le changement c'est maintenant...dans la continuité" ou traduisez "tout flatteur vit au dépend de celui qui l'écoute". Alors vous me direz mais qu'est-ce qu'il nous reste pour exercer notre conscience politique si le vote ne vaut plus rien ? Et bien il vous reste ce que Gandhi a su si bien utiliser pour libérer l'Inde du joug anglais : la désobéissance civique. Et en général si on tape en nombre là où ça fait mal, c'est à dire le portefeuille, On va faire réfléchir son interlocuteur à deux fois. Et le portefeuille du gouvernement ce sont vos impôts et taxes en tout genre. Si l'on vous envoie un produit ou un service différent de celui que vous avez commandé, vous refusez de le payer n'est-ce pas. Un exemple tout simple d'aberration est la taxe audiovisuelle qui sert à financer un outil pour vous rendre plus idiot et engourdi du cerveau. Aussi, on peut dire qu'un président qui se permet d'engager les forces armées sans l'aval du parlement élu, c'est-à-dire vos représentants, ne mérite pas que vous lui confiez votre argent s'il le dépense sans contrôle comme bon lui semble.

Alors oui nos institutions sont à revoir, l'Europe politique est à revoir, notre diplomatie, si tenté que nous en ayons encore une bien à nous, est à revoir. Régionales, municipales ou législatives, saisissez la première occasion qui se présente pour leur faire passer le message. Le vote ça peut quand même servir à ça. Comme le chante Cabrel "il faudra leur dire".


Moyenne des avis sur cet article :  3.32/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 décembre 2015 11:05

    Que faire ? Sortir de l’ UE et de l’ OTAN avec l’ UPR et soutenir la Russie pour que la Syrie retrouve ses frontières. Les Syriens décideront de leur avenir.


    • Alice Rupert 5 décembre 2015 12:54

      @Fifi Brind_acier
       


       
       

      Tiens, le troll complotiste de l’Union Pour Rien et ses solutions bidons  smiley
       
       
      La campagne électorale c’est pas ici et en plus elle est close :->


    • howahkan Hotah 4 décembre 2015 11:06

      salut et merci..

      tout est à revoir , sauf les humains....nous par contre sommes tous tres bien...

      que faire ? rien, suffit de voter..........

       smiley


      • Bécassine M de Sourcessure 4 décembre 2015 11:13

        Si j’ai bien compris, il faut arrêter de payer nos impôts et surtout la taxe audio-visuelle ?

        Et aussi la TVA, non ?
        Parce que la TVA, c’est quand même la principale source de revenus pour le fisc !

        C’est à peu près aussi intelligent que ce que proposait Colona en 2010. Il disait que le meilleur moyen pour faire la révolution serait que tout le monde aille retirer son argent des banques, ce qui provoquerait un écroulement du système.



        • Passante Passante 4 décembre 2015 11:43

          deux phrases de votre texte semblent en rapport,

          « il apparait au grand jour » et « nous devons reprendre le contrôle des médias »

          ce sont les deux illusions ; car il n’’y a pas de grand jour
          et depuis longtemps déjà c’est la nuit,
          et longtemps devant sera la nuit, 
          vu que la lumière ici ne dépendra que de la pensée
          que ce qui fit 68 par exemple, c’est de la pensée
          que ce qui fait l’écrasement en cours, n’est qu’absence de cette pensée
          formellement par confiscation préalable de ses espaces -
          sur le fond dans le piétinement rageur de tous le post-68,
          l’espèce de consternation du paysage intellectuel français des seventies,
          des misères, des lambeaux, 
          et denise fabre au milieu, à l’ouvrage.

          « nous devons reprendre le contrôle des médias » est une sentence vingtième siècle,
          c’est déjà l’heure où cette phrase est tellement trop, 
          au vu du sommeil et de la méthode
          mais cette formule est aussi le trop peu, car si la rue c’est le net
          alors un tel pouvoir n’est pas exposé à la prédation
          il en est le mouvement même.

          • Laurent 47 4 décembre 2015 13:59

            Comme dit Fifi Brind_acier, il est impératif et urgent que la France sorte de l’Union Européenne et de l’OTAN ! C’est tout simplement une question de survie.

            Si nous n’avions pas eu pieds et mains liés par les traités européens, nous aurions pu dire merde aux Etats-Unis, et nous ne serions pas fâchés avec la Russie, ce qui nous a fait perdre des parts de marché importantes avec ce grand partenaire commercial ( les Mistral, le TGV Moscou-Pékin, les exportations de produits agricoles, e.t.c. ). Des marchés que nous ne retrouverons peut-être jamais !
            Donc merde à cette Union Européenne qui n’est européenne que de nom, son siège social étant de l’autre côté de l’Atlantique !
            Si nous n’étions pas revenus adhérer à l’OTAN, dont le général De Gaulle nous avait débarrassé, nous n’aurions pas eu à mener des guerres qui ne nous concernent pas, pour le compte des Etats-Unis qui se foutent royalement de nous dans tous les domaines ( et avouez qu’ils ont raison ! Quand ils ont de tels cons que les dirigeants européens face à eux, ils auraient tort de se gêner ! ).
            Quand on veut porter la guerre dans tous les pays du Moyen-Orient ou d’Afrique sub-tropicale, il ne faut malheureusement pas s’étonner des retours de bâtons sur le sol français !

            • mmbbb 4 décembre 2015 20:06

              @Laurent 47 CQFD nous sommes devenus tres cons et ces attentas etaient previsibles helas Vous resumez les propos des divers analystes sur cette situation au moyen orient Les francais sont tellement naze qu hollande remonte dans les sondages Les francais des veaux


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 décembre 2015 07:11

              @mmbbb
              Vous croyez aux sondages d’avant les élections ? Gardez les au chaud et comparez ensuite avec les résultats. Si la différence est supérieure à la marge d’erreur de 1 ou 2%, c’est qu’ils ont été bidonnés.


            • filo... 4 décembre 2015 15:12

              @l’auteur
              Vous écrivez : « L’unité du front atlantiste derrière le leadership incontesté des États-Unis... »

              Mais l’Occident en général et les USA en particulier on perdus ce leadership sur le monde.
              Ils ont perdus à cause de leurs guerres à perpét et les crises économiques successives ont provoquées l’usure irréparable.
              Résultat nous vivons la fin du système capitaliste et de la domination occidentale.

              Or. le capitalisme est le système le plus stupide que le cerveau humain a pu l’inventer. C’est une escroquerie intellectuelle, un système bette et méchant.

              Le système qui ne s’effacera pas de lui même mais qu’il faudra détruire par la force. Les occidentaux et les américains soit ils n’ont pas compris ou biens il ne veulent pas reconnaître que leur système est foutu.

              Et ils continuent, comme si rien n’a changé, leur partie de Poker menteur.

              La France cette grande frustrée européenne mène plusieurs guerres en ce moment en Afrique et au Moyen Orient.
              Tiens, en Syrie p.ex. vous n’avez strictement rien à faire ; vous vous êtes invités vous même.

              Comment est possible que vous n’arrivez toujours pas à vous débarrasser de votre esprit néocolonial.

              Vous avez un président de la république qui n’est pas sincère du tout. C’est un politicard invertébré. Car s’il était sincère il aura déjà fait démettre de ses fonctions son ministre des AE.

              Souvenez vous ce ministre a affirmé haut et fort que les islamiste font du bon boulot.
              Ceci est grave, très grave même.

              Une guerre (et voue en menez actuellement plusieurs) est illégale. Elle tue des innocents. Et elle cultive chez vous les français un esprit néocolonial.

              Tuer des innocents en Afrique ça de la même valeur que tuer des innocents à Paris. N’est pas ?

              Cessez donc de faire vos cacas nerveux !

              Tant que vous les néocolonialistes français tuez des innocents en Libye, Ukraine, en Syrie, en Afrique etc. vous continueraient d’avoir peur et de vous attendre à d’autres drames qui feront des victimes innocentes en France.

              Votre agissement sème la haine


              • howahkan Hotah 4 décembre 2015 17:46

                @filo...

                totalement bien vu et exprimé de mon avis.. smiley

                merci...


              • Le421 Le421 4 décembre 2015 19:13

                La guerre, la guerre, la guerre !!
                Déjà, on commence par y envoyer tous les chômeurs histoire d’améliorer les statistiques.
                Mélanger quelques écolos et connards de gauchos (comme moi) pour faire bonne mesure, et, à mon avis, tout va aller mieux !!

                Naaannn ! J’déconne...


                • alinea alinea 4 décembre 2015 21:54

                  D’accord avec tout ; surtout avec la désobéissance qui est notre seul atout.
                  Pas d’accord pour le chat en revanche, il n’y a que le chat surnourri en croquettes, qui dort sur de la soie et chie dans une caisse, qui joue une plombe avec sa souris et se trouve désappointé quand elle ne bouge plus, et la boude comme un gosse qui aurait cassé son joujou.
                  J’avais une siamoise, qui, montre en main, mettait cinquante cinq secondes pour sauter sur sa souris, la tuer et la manger ; ne restait éventuellement qu’un petit bout de queue !! smiley


                  • Sun Tzu Sun Tzu 4 décembre 2015 22:32

                    @alinea
                    C’est vrai, deja que le chat est malin, alors surnourri il devient redoutable et sans pitie 


                  • EpiqueTête EpiqueTête 5 décembre 2015 09:54

                    Les français se réveillent ? Elle est bien bonne, la peur tient la masse. Une ampoule saute dans un bar, ça détale, un pigeon explose dans une gare, ça détale, et vous espérez que ce comportement se restreigne aux jambes ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès