• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Et si la défense de DSK s’effondrait ?

Et si la défense de DSK s’effondrait ?

La femme de chambre a été pilonnée considérant que son témoignage était devenu caduc parce qu'elle avait menti. Toute cette attaque repose sur deux choses : ses mensonges révélés par une lettre du procureur Vance publiée par le New York Time et des informations connexes (prostituée, différend tarifaire) par, entre autres le New York Post. Les mensonges avérés prennent le pas sur tout le reste et au moins deux points : les éléments médico-légaux et la permanence de ses déclarations sur le fait lui-même. Surtout il faut tenir compte du coup de théâtre que les analyses des clés magnétiques confirmeraient la version initiale de la femme de chambre et crédibiliserait fortement son témoignage d'agression !

Si les mensonges de l'une doivent entrer en ligne de compte pour son accusation alors les mensonges de l'autre aussi. Ce qui est tout à fait extraordinaire dans cette histoire c'est que l'énorme mensonge de la défense de DSK dans les premières heures n'existe plus. Lui aurait donc le droit de mentir sans que cela ne change rien à sa crédibilité. Aucun journal, aucun article, ni même le procureur, ne reprend ce mensonge pourtant énorme.

Ce qui est tout à fait extraordinaire aussi, c'est qu'au début de l'affaire, les journaux et les conversations étaient pleines de ce mensonge. Les complotistes, les défenseurs de DSK nous clamaient que c'était impossible car les horaires ne collaient pas. Souvenez-vous en. DSK n'était plus là quand cette histoire c'était passée. Si vous ne vous en souvenez pas ce serait que vous ne lisiez pas Internet car c'était un des points primordiaux débattus avec rage. Tout devait prouver que DSK au moment des faits ne pouvait l'avoir fait car il avait un alibi. Les caméras, le déjeuner avec sa fille, son heure de départ, tout devait prouver qu'il n'y était pas. Tous ceux qui m'attaquent quand je veux que tout soit mis dans les deux plateaux de la balance m'accusent évidemment de vouloir charger DSK, parce que eux ne veulent peut-être pas charger la femme de chambre y compris au risque de déformer les lettres, les conversations enregistrées et occulter le mensonge de DSK, et pas qu'un petit, un énorme.

La défense de DSK dans les premières heures, avant que les tests ADN ne disent le contraire, était donc que DSK n'avait pu avoir fait quoi que ce fût parce qu'il n'était pas là. Il n'avait même pas rencontré cette femme de chambre au moment des faits. Jusqu'au soir du 16 mai la défense, le mensonge donc, de DSK était celle-ci (RMC) :  : EXCLUSIF - L'alibi de DSK pour s'innocenter


Selon des informations exclusives RMC, les avocats de DSK auraient reconstitué son emploi du temps. Il aurait quitté l'hôtel avant l'heure supposée de l'agression de la femme de chambre. La défense s'apprêterait à fournir des preuves.

Selon nos informations ce lundi matin, les avocats de DSK auraient reconstitué son emploi du temps. Il aurait quitté l’hôtel vers midi, soit une heure avant l’heure de l’agression supposée de la femme de chambre. Il aurait à ce moment-là demandé sa note et rendu les clefs à la réception. D'après Le Monde, Dominique Strauss-Kahn aurait en fait son check-out de l'hôtel entre 12h28 et 12h38, et les policiers new-yorkais ont ramené l'heure de la présumée agression à 12h, et non plus 13h. […]

Une femme peu séduisante...

Autre information RMC, la défense se penche sur la personnalité et la vie de la victime présumée pour tenter de prouver qu’elle aurait eu un intérêt matériel à se présenter en tant que telle. Les avocats auraient été surpris, lors de la comparution, de voir arriver une jeune femme très peu séduisante. Encore une fois il s’agit de la version de la défense.

 

La toute première défense de DSK a donc été de fournir un alibi voulant prouver par là qu'il n'était pas là au moment des faits. Le revirement n'a eu lieu que devant les faits : les traces d'ADN. Cette défense est bien évidemment contradictoire avec la seconde version de relation consentie. Ainsi en est-il que ce mensonge devient quantité négligeable, ou disparaît de la circulation, ne rend pas le témoignage de DSK douteux. C'est pour le moins assez étonnant pour ne pas dire complètement injuste. On ne cesse de répéter qu'aux USA le mensonge est un quasi péché capital, celui de DSK n'est plus rien. Disparu.

A ce mensonge oublié et pourtant primordial s'ajoute deux autres points qu'il serait bon de regarder de plus près. Aux mensonges révélés et avérés de la femme de chambre se sont ajoutés d'autres accusations dont une qui est de façon assez ambiguë un élément de défense de DSK qui serait que cette dernière seraient une prostituée. C'est le New York Post qui l'a annoncé avec comme source des enquêteurs de la défense de DSK. Le NouvelsObs : Benjamin Brafman et William Taylor, sans nier une relation sexuelle entre DSK et la femme de chambre, affirment "qu'il n'a pas été question d'argent".Les avocats américains de Dominique Strauss-Kahn ont démenti dimanche 3 juillet toute relation tarifée entre leur client et la femme de chambre du Sofitel qui l'accuse d'agression sexuelle, dénonçant les informations du tabloïd New York Post.


Le quotidien new-yorkais affirme dimanche que l'accusatrice de 32 ans, dont la loi américaine interdit de révéler l'identité, se livrait "régulièrement" à la prostitution et que l'ancien directeur général du FMI "avait refusé de la payer" après leur relation sexuelle le 14 mai dans la suite 2806 du Sofitel.

"Pas de dispute"

Elle était "bien au courant de son statut de VIP" et comptait bien en tirer profit, selon le tabloïd, citant une source non-identifiée proche de la défense de DSK.

L'équipe d'avocats de DSK, emmenée par Benjamin Brafman et William Taylor, a fermement démenti ces allégations.

"Il n'y a pas eu de dispute entre les parties parce qu'il n'a pas été question d'argent", déclarent les avocats dans un communiqué.

 

Le New York Post aurait-il donc menti ? Il faut prendre cet élément très au sérieux, je veux dire la déclaration des avocats comme quoi il n'y a pas eu de dispute parce qu'il n'a pas été question d'argent. Toutes les explications peuvent être entendues. Il y a pu y avoir relation sexuelle consentie. Cependant cette petite information à de lourdes conséquences. Tout d'abord vous souvenez, ce qui en avait choqué plus d'un, les avocats de DSK avaient dit que la femme de chambre était si peu séduisante que cela les avait surpris. Ceci voulait dire que DSK n'avait, lui si beau et à la musculature d'Apollon, aucune raison de s'intéresser à un laideron. Il faudra alors nous expliquer pourquoi il a eu, alors, une relation sexuelle avec elle. Il faudra nous expliquer pourquoi, si n'était pas question d'argent et si elle était une prostituée, elle a accepté de faire une fellation. En effet pour quelles raisons objectives l'a-t-elle fait et consentante ? Serait-elle une fanatique de DSK ? Serait-elle une droguée de la fellation ? Cette information de relation consentie sans question d'argent met par terre, au moins, en partie la défense de DSK. Soit elle est une prostituée et on comprend son geste consentie et elle demande de l'argent, soit il n'y a pas de demande d'argent et alors la relation consentie devient de plus en plus problématique, soit il y a eu demande et c'est un mensonge de DSK et si elle est prostituée c'est punissable par la loi. Si c'est un piège alors il faudrait qu'elle soit extra-lucide car c'est un miracle que DSK fût arrêté avant son départ. La plainte ayant été déposée peu de temps avant son départ, si DSK n'oublie pas son portable - oubli dont les complotistes niaient la réalité qui pourtant fut reconnu par DSK lui-même et ses avocats et qui avait été réellement oublié au Sofitel - , jamais il n'est arrêté. Ce petit détail qu'oublient nombre de complotistes et de défenseurs du piège. Du moins pour la partie arrestation aux USA. Sans cette chance (dans le sens de la possibilité de l'arrêter), jamais DSK n'aurait pu être appréhender sur le sol américain.

Ce qu'il faut ajouter aussi c'est que cette dénégation des avocats du rapport tarifé met en cause les autres informations du New York Post puisqu'elles viennent des mêmes sources : les enquêteurs de la défense de DSK.

Il est apparu que les faits matériels, médico-légaux, ne prenaient plus aucune importance aux yeux des journalistes. Le sperme sur les murs et au sol. S'ils sont incontestables et sans explication valable pour une relation consentie, deviennent alors trafiqués. Sinon c'est qu'ils entrent dans la constitution de preuves pour un piège. Pourquoi pas ? Mais alors pourquoi, s'il y a volonté de piège, ne pas avoir immédiatement appelé le service de sécurité, porté plainte dans la minute et tenter de faire arrêter dans l'heure DSK ? Certes on peut dire qu'elle est très subtile, qu'elle préfère jouer la comédie, attendre qu'on la trouve pour rendre crédible sa version. Elle voudrait donc laisser du temps à DSK pour s'échapper. Etrange, non ? Si la déstabilisation à la suite d'une agression peut expliquer l'irrationalité des gestes, la combine elle doit être beaucoup plus rationnelle. Ensuite il est sans doute préférable de faire du chantage - si c'est pour son intérêt personnel - que de porter plainte avec tous les aléas que cela représente. Il y a aussi un autre témoignage que l'on oublie. Il s'agit de celui du garçon d'étage qui a déclaré que la chambre était vide. Elle n'est donc pas entrée sachant DSK dans la chambre mais parce qu'elle la croyait vide. Ou alors il faut supposer que ce garçon est complice avec la femme de chambre et qu'il a témoigné en mentant lui aussi. Si cette version est la vraie, il ne peut plus y avoir de piège. Reste la prostituée qui profite de l'aubaine, mais là cela coince avec la défense de DSK qui nie toute demande d'argent. Il ne reste plus que la seule hypothèse si c'est consentie que le charme de DSK est tel qu'il se fait faire une fellation par une femme qui est laide. Sans doute pour faire oublier sa laideur, sans doute car c'est un privilège immense de faire une fellation à un des hommes les plus puissants de la planète. Mais alors cela pose le problème des preuves médico-légales : le sperme sur les murs et au sol, les ecchymoses constatées par l'hôpital au vagin, la déchirure d'un tendon de l'épaule, le collant déchiré. On peut dire que tout cela a été fait a posteriori pour accréditer la thèse de la vengeance ou du piège ou de la tentative d'extorsion de fond, mais cela ne va pas avec l'affirmation du garçon d'étage. Admettons qu'elle se soit violentée elle-même (assez difficile pour le tendon), acceptons qu'elle ait gardé en bouche le sperme pour plus tard, des minutes plus tard venir le recracher - car jamais la défense de DSK n'a dit que DSK avait vu cette femme cracher le sperme quand il était là (ce point n'a en tout cas, à ma connaissance pas été révélé dans la presse) - là où la police l'a trouvé. Tout est possible, mais crédible peu. Cela ne colle bien évidemment pas avec une préméditation. Et il faudrait qu'elle soit d'un machiavélisme olympique en plus. Pourquoi pas ?Il reste enfin un détail. Celui du sperme sur son uniforme. Le Sofitel n'est pas un bouge de quartier et je suppose - il faudra demander à BHL - que les femmes de chambre doivent être impeccables. Je suppose aussi que ce doit être dans la culture de l'entreprise et qu'une femme de chambre négligée ne fait pas faire de vieux os dans cet hôtel et ne peut pas y être restée trois ans. Elle accepterait donc une relation volontairement, éblouie par DSK, et il y aurait du sperme sur son uniforme qu'elle n'aurait pas protégé. Elle aurait alors volontairement accepté que son uniforme fût taché au risque que cette tache se vît et qu'elle fût négligée. Si en revanche elle n'est pas consentie et avec violence cela devient plus crédible.

Pourquoi donc le mensonge énorme de DSK n'est-il pas aussi important que les mensonges de la femme de chambre ? Pourquoi ce mensonge ne rend-il pas moins crédible son affirmation de relation consentie ? Pourquoi y a-t-il contradiction entre les affirmations des avocats de DSK et les déclarations du New York Post ? Pourquoi cette dénégation des avocats de demande d'argent ne mettrait-elle pas en doute les autres informations du NYP ? Comment alors expliquer toutes les contradictions entre cette version consentie sans demande d'argent et tout le reste, notamment pour quelle raison elle aurait accepté. Comment expliquer un piège quand le garçon d'étage lui dit que la chambre est vide, quand sans l'oubli du téléphone DSK n'aurait pas été pas arrêté à temps, quand il faudrait garder en bouche le sperme pendant toute la durée du nettoyage d'une chambre tout en faisant un travail physique ? DSK l'a-t-il vu cracher ou non ? Si non alors on revient à la question précédente.

 

Mais voici une petite bombe les cartes mangnétiques accréditent totalement la thèse de la femme de chambre. Elle n'a donc pas menti sur ce point ! Le Figaro : Or, selon les informations du Figaro, l’analyse des cartes magnétiques de l’hôtel apportent des précisions sur la chronologie de cette fin de matinée du 14 mai. Elle accrédite le récit initial de la Guinéenne.

Voici le déroulement des faits tel que l’ont reconstitué au Figaro des sources new-yorkaises.

Les expertises des cartes magnétiques donnant accès aux chambres montrent que l’employée ne serait pas allée faire le ménage dans une autre chambre avant de déclarer l’agression, comme le laissait entendre sa dernière version. D’après les relevés de ces cartes, saisis dans les ordinateurs de l’hôtel, la femme de chambre a nettoyé la suite 2820, au 28ème étage, avant d’entrer dans la suite 2806, au même étage, à 12h06. Elle croise alors un employé du room service qui lui indique que la voie est libre.

Puis, après 12h26, la clé magnétique de l’employée ouvre successivement la suite 2820 - pendant une minute au plus - puis la 2806. Le scénario serait donc le suivant : Nafissatou Diallo, après avoir quitté précipitamment la suite occupée par DSK, se réfugie dans la chambre 2820 qu’elle sait inoccupée, avant d’être trouvée par la responsable de son étage. Sa supérieure hiérarchique la conduit alors dans la 2806 pour qu’elle lui explique ce qui vient de se produire et qu’elle reprenne ses esprits. Telle est la version donnée d’emblée aux enquêteurs par la responsable d’étage du Sofitel et par Nafissatou Diallo. Mais la confirmation par les cartes magnétiques n’est parvenue que tardivement à l’accusation. Selon le site Daily Beast, ce n’est que vendredi que le procureur Cyrus Vance a reçu les résultats des expertises. Mais il avait alors déjà rendu publics ses doutes sur la crédibilité de la femme de chambre… A l’origine, seules les données sur les passages dans la suite 2806 avaient été expertisées, a confié au Figaro une source proche de l’enquête.

 

Où sont donc les prudents ?

Il est très facile de dire que je n'écris à charge contre DSK. Et pourtant à aucun moment les mensonges de la femme de chambre ne sont occultés ni niés, ni dans cet article ni dans le précédent. En revanche le mensonge de DSK, lui est nié par certains, les contradictions de la défense de DSK n'ont strictement aucune importance pour eux. Il est nécessaire de rétablir les plateaux de la balance et ne pas oublié ce qui est connu depuis le début de cette histoire. Pourquoi a-t-il donc tenté au début une défense par alibi voulant prouver qu'il n'était pas là si tout était clair et facilement explicable ? A ce jour nous n'avons pas de réponse à cette question, et pis ce mensonge a disparu de la circulation. Et pourtant il peut y avoir une explication qui tienne la route. Pourquoi pas ? Il peut y avoir des explications qui nous disent pourquoi toutes ces contradictions dans la défense de DSK. J'en vois une : une relation tarifée c'est aussi la prison ou au moins une condamnation. Vaut mieux décrédibiliser suffisamment la femme de chambre pour que le procureur abandonne toutes poursuite afin d'éviter une négociation qui imposerait la reconnaissance de la prostitution - ici par opportunité - et donc peut-être de la prison. A cela pourrait s'ajouter la violence du refus de payer - violence aussi susceptible de condamnation - et la vengeance comme le dit le NYP. Mais cela est contredit par les avocats de DSK. Mis à part cette seule explication qui se tient - avec cependant des problèmes avec les preuves médico-légales, mais pas incompatibles et aussi le problème du sperme gardé dans la bouche alors qu'il a bien fallu que la femme de chambre demande son dû - , tout le reste pour moi est peu crédible. Il y a des mensonges des deux côtés, il y a des contradictions des deux côtés, mais on ne relève que peu les uns au détriments des autres. Une hypothèse crédible est qu'il y aurait eu une agression, qu'ensuite la plainte ayant été déposée la femme de chambre devant le tel emballement médiatique, se posant la question du maintien de sa plainte y a vu une opportunité financière. Cette hypothèse répond à de nombreuses questions : les incohérences de DSK, l'appel téléphonique qui - ce que l'on occulte aujourd'hui - est aussi pour demander conseil puis de déclarer que DSK est riche et que donc elle sait ce qu'elle fait en maintenant sa plainte, et correspond à l'ambivalence potentielle de la femme de chambre à la fois perturbée par l'agression mais également - comme il ressort de sa fausse déclaration fiscale et de rémunération pour dans les deux cas en retirer un bénéfice - profiter de l'occasion pour toucher le pactole. Cette hypothèse est pour moi compatible avec tous les faits connus. Mais si on répond à toutes les questions que soulèvent le mensonge et les incohérence de DSK il n'y a pas de problème pour que je change d'opinion qui est que DSK est un possible coupable ce qui n'est en rien incompatible avec la présomption d'innocence qui n'est d'évidence absolument pas accordée à la femme de chambre qui elle est jugée, condamnée et fusillée. Cette possible culpabilité, cette hypothèse, n'est pas la culpabilité comme je l'ai toujours dit. Je n'ai fait et ne fais qu'être étonné des incohérences et mensonge qui aujourd'hui n'ont pas de réponses. Les anathèmes et insultes ne changeront rien aux faits.

Si les mensonges, dont un aujourd'hui est relis en cause et un de plus importants, et contradictions de la femme de chambre devaient faire s'effondrer l'accusation alors le mensonge et les incohérences de DSK devrait faire s'effondrer sa défense.

 

Il nous reste un peu plus de dix mois pour nous débarrasser de ce pouvoir. Faisons notre Révolution  du jasmin.

 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Si vous êtes intéressés par les textes ci-dessous, vous pouvez les retrouver en cliquant sur les liens et ce totalement gratuitement car il est hors de question que je touche un Kopek sur le dos de la Sarkozye qui, étant le règne du bling bling et de l’argent roi et corrupteur, sera combattue par son contraire : la gratuité (ou en compensation faire un don à Agoravox ou vous abonnez à Médiapart). Pour simple information, si vous êtes sur iPhone ou iPad, sans flash, en haut de la page dans le bandeau vous pouvez télécharger les textes en pdf, et pour tous les diffuser le plus possible autour de vous. Pour le télécharger il y a un onglet sous le texte. Il faut vous inscrire à Issuu ce qui permet aussi de télécharger tous les textes nombreux et intéressants de ce site. Sinon vous pouvez toujours vous désinscrire ensuite. Si tout cela vous gêne je pourrais vous les envoyer par e-mail (imhotep.forumlogos@free.fr). Le texte sur Woerth est régulièrement mis à jour (aujourd’hui 13é version du 24 avril 2011) :
 N’oublions jamais :
  • l’affaire Karachi
  • l’affaire GDF
  • l’affaire Tapie
  • l’affaire Clearstream
  • l’affaire Bettencourt
  • les affaires Wildenstein
  • l'affaire César
  • l'affaire Pleyel
  • l’affaire de Compiègne
  • l’affaire Peugeot
  • les micros partis de Copé, Wauquiez, Woerth, Sarkozy etc.
  • l'affaire du Fetia Api
  • les discours de Dakar, Riyad, Latran et du Puy en Velay, la lettre de Guy Môquet, le parrainage d'un enfant de la Shoa, sur la mort de Ben Laden
  • l'invitation des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi avec les ors, le tapis rouge, les petits plats dans les grands, celle d'El Assad en décembre 2010, le copinage avec Dos Santos, les silences sur le Tibet, le Darfour, le prix Nobel de la paix, la présence l'ouverture des JO de Pékin et le fils Louis dans les bras de Poutine
  • les fils Pierre et Jean invités dans les voyages officiels à l'étranger (Mexique, Maroc) alors qu'ils ne représentent aucun intérêt pour le bien de la nation.
  • la gestion catastrophique de la crise Géorgienne (le Russes y sont encore et ont implanté des bases de missiles), celle de la crise financière, celle de l'Europe, celle des révolutions tunisienne et égyptienne, le fiasco libyen
  • l’affaire de la Jatte, du Fouquet's payé par Desmarais, du Paloma payé par Bolloré, de la villa mexicaine, de Wolfeboro payé par les dirigeants de Prada et Tiffany, des repas au Bristol 2 fois par semaine, du voyage en Egypte …
  • l’affaire Pérol
  • l’affaire de l’Epad (et du scooter)
  • Gandrange
  • les vaccins du virus H1N1
  • les accords entre l'UMP et le Parti Communiste Chinois, l'UMP et la mairie de Paris pour payer les frasques de Chirac, l'envoi par l'UMP des bulletins d'adhésion aux restaurateurs dans la période de la baisse de la TVA à 5,5 %
  • les affaires Yade, Boutin, Joyandet, Blanc, Estrosi, Lefebvre, Santini, Proglio, Amara, Laporte, Péchenard,Mitterrand, Ouart, Solly, Soubie, Richard, Fillon, Marleix, Charon, Longuet, Bachelot, Mignon, Morano, Giacometti, Besson, Courroye,Tron, Laroque (Baroin) …
  • l'utilisation du contre-espionnage pour des affaires privées
  • l'utilisation de l'Elysée pour recevoir les caciques de l'UMP et les satellites jusqu'à plusieurs fois par semaine, l'utilisation des moyens de l'Etat pour la propagande et pour préparer et faire la campagne du candidat Sarkozy, la proposition de Sarkozy à Lauvergeon d'une prime de 2 ans de salaires comme si Aréva lui appartenait et qu'il sortait l'argent de sa poche
  • les légions d'honneur (Servier, Widenstein, Desmarais, Frère, Maistre, Peugeot etc.)
  • l'Air Sarko one (180 millions d'euros), le cocktail de New York à 400 000 euros, le dîner pour l'UPM à 1 million d'euros
  • la proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension, et le débat sur la nationalité, le fichier EDVIGE, Wauquiez et son cancer de la société, le RSA
  • l’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007 (rémunération comme ministre de l'intérieur alors que Nicolas Sarkozy est président), l'augmentation stratosphérique, le divorce, le mariage, l'inscription hors délai sur les listes électorales, la déclaration des impôts en retard, le tout illégal ou non pénalisé
  • la circulaire Hortefeux, ses déclarations d'Auvergnat, celles de Guéant dont celles répétées sur l'échec scolaire des enfants d'immigrés, l'autre récidiviste, celles de Guaino (béatification, prison, etc.)
  • la nomination à la têtes des chaînes audio et vidéo publiques par le pouvoir
  • la réforme constitutionnelle
  • les ministres aussi maires ou élus, le mélange des genres, la non séparation de l'exécutif et du législatif avec le retour sans élection des députés virés du pouvoir 
  • l'irresponsabilité pénale du Président de la république
  • la position d'Hortefeux dans la condamnation des 7 policiers, et ses deux condamnations à lui
  • l’affaire des sondages
  • les classements du parquet
  • les évictions des préfets pour crimes de lèse-pelouse ou de sifflets
  • la paralysie des villes et les moyens de quasi guerre (2 000 CRS pour 600 habitants par exemple) au coût pharaonique pour les déplacements du président
  • l’affaire de l’espionnage des journalistes par le contrespionnage
  • l’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
  • la scientologie
  • l'affaire Servier dont Nicolas Sarkozy a été l'avocat. Coût 1,2 milliards à la Sécurité Sociale en plus des morts.
  • l'affaire Bongo
  • la proposition de MAM d'aide à Ben Ali et son pouvoir pendant la révolte tunisienne, les lacrymos et son voyage entre Noël et le jour de l'an et ses quatre mensonges fondamentaux, les petites affaires des parents, et Ollier (ses amitiés libyennes en plus), l'utilisation de la Libye et du Japon par Nicolas Sarkozy pour raison électorale
  • les vacances de Fillon payées par Moubarak dont la clique a détourné plus de 45 milliards de $ et dont 3 ministres ont été arrêtés pour corruption et détournement de fonds publics, et sa justification, celles Sarkozy au Maroc. Et la Ferrari prêtée en 2009 en pleine crise à Fillon, ses voyages à 27 000 € pour retourner en Sarthe alors que le train met 1h20

Vignette Wikipédia


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (92 votes)




Réagissez à l'article

109 réactions à cet article    


  • .jk. 5 juillet 2011 10:03

    David Koubbi l’avocat de Tristane Banon a été excellent révélant le fonctionnement de la caste (notamment l’interaction media-communicants) devant un Yves Calvi en état de sidération .

    Une action en justice en France aurait été très difficile avec une justice aux ordres avant l’affaire DSK aux USA, la seule tactique était de révéler l’affaire afin de tester les réactions de DSK .

    Si DSK osait attaquer en dénonciation calomnieuse, ce qui revenait à nier la tentative de viol, cela aurait été un déterminant à une action en justice dénonçant la tentative de viol .

    Sans attaque de DSK, ce qui a été le cas jusqu’ici, cela valait reconnaissance de culpabilité .

    Ainsi ce n’est pas parole contre parole comme affirment les faux journalistes .

    Ces faux journalistes font semblant d’ignorer qu’aller en justice en cas de tentative de viol ou viol n’est jamais facile, d’où le délai .

    Attaquer DSK au début de l’affaire aux USA aurait interféré .

    Attaquer maintenant est le moins mauvais moment .

    L’affaire aux USA crédibilise l’affaire en France, attendre un non lieu, ou une condamnation aux USA, serait risquer le non lieu en France ou les insinuations d’additions de condamnations .

    Jean Veil l’avocat de DSK a été abject en attaquant Tristane Banon .

    Quelle est la différence entre agression sexuelle et tentative de viol, si le but de l’agression sexuelle est le viol, aucune !

    Hollande est révélé en loser qu’il est : Hollande a menti afin de rester à l’écart de l’affaire DSK alors qu’il était au courant, il aurait suffi qu’il dise qu’il était au courant et avait conseillé à Banon d’aller en justice si elle l’estimait nécessaire, maintenant il est clair qu’il a menti, et c’est parce qu’il a voulu éviter l’affaire qu’il est dedans, aucune intelligence, ce qui était déjà clair dans son absence de leardership au PS en 10 ans !

    Hollande un fraudeur de l’SF (les Royal fraudent selon le Canard), un menteur, qui n’aime pas les riches mais en est un, faux corrézien qui aime le luxe de la Côte d’Azur avec une journaliste du milieu médiatique, qui s’est affiché avec un néo-conservateur lors du TCE en 2005 .

    Hollande out !

    Next one : Aubry, dont les 35 heures ont servi les cadres et les entreprises, héritière Delors (l’UE néo-conservatrice), conjoint Brochen, l’avocat des islamistes, Aubry à Lille a refusé à un arabe athée l’incinération, quelle idée de la liberté individuelle, Aubry a servi les intérêts des entreprises dans les affaires de l’amiante et du mediator, Aubry a refusé d’exclure un affairiste des Bouches du Rhône ou un sénateur de banlieue condamné


    • Ariane Walter Ariane Walter 5 juillet 2011 10:18

      les « socialistes » étaient bien bas. C’est une affaire qui pour eux est une chute sans fin.
      Si j’avais un conseil à donner aux vrais socialistes de ce groupe néo-libéral , ce serait de joindre le front de gauche.
      A moins qu’ils aiment la bonne odeur de la lâcheté et du mensonge.

      Pour Tristane, chapeau. Elle me fait penser à cet homme seul qu’on voyait faire face au tsunami Thaïlandais.
      Mais une autre histoire est très belle. on voyait une femme courir vers la vague pour prendre ses enfants qui jouaient sur la plage. et elle les a sauvés.
      Il n’y a pas de fatalité.
      Nos actes sont notre destin.


    • .jk. 5 juillet 2011 10:35

      entièrement d’accord avec vous Ariane

      hier Hamon a réfusé de reconnaître que DSK était vulnérable, sous prétexte qu’il n’y avait aucune condamnation judiciaire !

      or, condamné ou non, DSK a cédé au risque, c’est ce qui l’excite !

      Borloo, qui a décidé en catimini la destruction des sols dans l’affaire du schiste, ne se souviendrait de rien ... (en fait c’est un menteur qui préfère paraître incompétent que malhonnête)

      un DSK sans maîtrise

      et ce sont ces individus qui voudraient le contrôle de l’arme nucléaire !

      Joly sera normalement candidate EELV, s’il y avait une alliance tactique Mélenchon - Chevènement - EELV - Dupont-Aignan -Asselineau (chacun ayant sa liberté) afin d’abattre la mafia UMPS ce serait l’idéal, mais le veulent-ils, j’en doute !

      j’ai écrit à l’avocat de Tristane Banon en des termes assez durs il y a un mois car je ne comprenais pas que Tristane Banon soit suffisamment traumatisée de sorte à évoquer l’affaire, sans l’être assez afin d’aller en justice

      en fait j’ai compris, cf commentaire initial

      en France la justice est aux ordres et le timing était essentiel !

      je salue la bravoure de Tristane Banon

      c’est différent de la bravitude  smiley

      avec les soi disant révélations de la fin de la semaine dernière DSK refaisait surface, désormais il est définivement out

      Elizabeth Badinter est très silencieuse en ce moment


    • Voltaire Voltaire 5 juillet 2011 16:37

      On ne peut que recomander la plus grande prudence dans ce type d’affaires. Seuls les avocats parlent généralement, pour dire tous ce qui peut avantager leur client, mais sans qu’ils soient tenus de dire la vérité.

      Ainsi, pour ne prendre que cet exemple, et contrairement à ce que Imothep indique, il n’y a pas eu de « preuves médico-légales » de rapport forcé publiés ou diffusées. Seuls des propos de l’avocat de la plaignante à ce sujet ont été rapportés... mais pas du procureur. Pire, d’après le NY Times, « for some 10 days, prosecutors were unable to get Mr. Thompson (l’avocat de la plaignante) to bring her in ; the lawyer said she was being treated for a shoulder injury that she suffered in the attack, an injury she had not reported earlier » ; ainsi la soit-disant blessure à l’épaule n’aurais pas été constatée mais rapportée plus tard, sans éléments de preuve, et leprocurer n’a pas pu vois la plaignante pendant 10 jours après les faits...

      Lorsque l’on réduit cet évènement aux seuls faits vérifiés/connus des lecteurs et commentateurs d’Agoravox, on constate combien il est impossible de se prononcer sur une quelconque culpabilité éventuelle. Ce qui est, fort heureusement, normal ! c’est à la justice de faire ce travail, pas au quidam ordinaire.

      En reanche, ce qui est légitime, c’est de commenter, d’analyser et de débattre des conséquences éventuelles de ce type de cas, que ce soit au niveau social (abus sexuels, fonctionnement de la justice etc.) ou politique. Bien des commentateurs d’Agoravox seraient bien inspirés de faire la différence.


    • bart153 bart153 5 juillet 2011 22:19

      Merci Voltaire,

      Enfin la Raison refait un peu surface grace a vos propos.


    • Imhotep Imhotep 5 juillet 2011 22:43

      Ce que l’on sait aussi c’est que le sage Voltaire a tout de suite crié victoire, sans aucune précaution, avant même l’audience, comme si DSK était blanchi, car lui avait raison d’avoir attendu et que maintenant au vu des informations, pour lesquelles il n’a eu plus aucune prudence, DSK était quasi libre et blanchi et honte à tous ceux qui avaient des doutes sur son innocece. Or depuis les choses bougent petit à petit mais la presse qui a lynché la femme de chambre s’en fait peu écho. Alors pour votre information :

      1- les clefs magnétiques valident le témoignage de la femme de chambre
      2- le rapport des propos à l’hôpital de la femme de chambre sont très proches de ceux qu’elle a tenus auprès des policiers (propos diffusés par le NYT) et sont permanents depuis le début
      3- la femme de chambre a porté plainte contre le NYP pour ses allégations de prostitution. Je suppose qu’il y a sans doute du biscuit pour porter plainte je veux dire la possibilité de prouver qu’elle n’est pas prostituée ce qui devrait la faire boucler à beaucoup et surtout ce qui diminue considérablement l’image que bâtit les avocats de DSK à l’encontre de cette femme.

      De ces informations elle n’a plus menti devant le Grand Jury, ce qui change considérablement la donne. Si la plainte en diffamation est instruite rapidement cela va aussi changer la donne. Les éléments matériels vont reprendre le pas sur l’hystérie. Dire qu’il y en a qui ont déclaré qu’elle poursuivait ses passes en étant surveillée par la police !

      Si le procureur qui visiblement a très peur de perdre un procès, qui a envoyé de façon tout à fait étrange auprès des avocats de la défense alors que les résultats des clefs magnétiques n’était pas encore connus, qui ne semble pas tenir compte des autres témoignages (garçons d’étage, responsable de la gemme de chambre) qui corroborent ses déclarations, reprend du poil de la bête, les chefs d’inculpation n’ayant pas été abandonnés, avec la plainte de Tristane Banon, qui évidemment va être utilisée aux USA, il se peut que le non lieu ne soit pas si évident.
      On nous sort que les enquêteurs qui ne croient plus en sa parole, mais jamais ceux qui croient toujours en une agression.

    • mike gallantsay 6 juillet 2011 02:56

      "Yves Calvi n’existe pas. C’est un nom d’artiste. Le journaliste en question s’appelle Yves Krettly.« 

      Et alors ?
      Qu’est-ce que ça prouve selon vous ?
      Yves Montand
      n’existe pas. C’est un nom d’artiste. L’artiste en question s’appelait yvo Livi.
      Simone Signoret n’existe pas. C’est un nom d’artiste. L’artiste en question s’appelait Simone Kaminker
      Etc...Etc...

       »Informez-vous."
      Merci du conseil ! Il suffit de taper calvi juif sur google.
      C’est là que vous vouliez en venir je suppose ?
      Tout soupçon d’antisémitisme dans votre propos serait évidemment diffamatoire n’est-ce-pas ?


    • buildfreedom 6 juillet 2011 14:14

      @Voltaire

      Si, bien sûr, les conclusions du rapport médico-légal ont été rendues publiques par un porte-parole de l’Hôpital Saint-Luke’s Roosevelt et il fait état de « violences réelles constatées ».

      En ce qui me concerne, en l’absence de procès, ma conviction s’appuiera sur l’unique élément de preuve objectif du dossier que constitue ce rapport. Tout le reste n’est que bavardages.


    • Belarion Belarion 8 juillet 2011 01:39

      @builtfreedom
      Oui, mais on ne sait rien de plus, le rapport de l’Hôpital n’ayant toujours pas révélé dans son intégralité.


    • Ariane Walter Ariane Walter 5 juillet 2011 10:10

      je te verrai bien comme : avocat, Imhotep. Lors de ces fameuses plaidoiries qui tiennent le public en haleine !!
      Tellement juste tout ce que tu dis.
      Je vais en rajouter une autre.
      Après « avoir mangé avec sa fille Camille » (une phrase cent fois entendue car elle nous montre un bon papa avec sa fifille !), donc , dans le taxi, DSK aurait appelé sa femme pour lui dire « qqchose de grave est arrivé. »
      Voilà un autre truc qui a disparu et dont on ne parle plus.
      Quoi de grave, avec les nouvelles thèses ?
      les pâtes du repas n’étaient pas assez chaudes ?

      Ce qui me frappe dans cette histoire, c’est qu’à force d’en faire pour défendre DSK , ils s’enfoncent totalement. Parce qu’un mec qui se tape une pute dealeuse et liée à des trafics et qui ne veut même pas la payer et la boxe après l’avoir baisée, c’est d’un chic !!!!

      Mais il est vrai que si le NWO veut à la tête de la France une bête brute qui mette la France à genoux, après la Grèce, c’est sûr, c’est Gengis Khan qu’il nous faut !!

      DSK est un malade sexuel.
      sa carrière est morte.
      Qu’il se soigne.
      Et que sa femme et les socialos, par goût du pouvoir cessent de vouloir nous refiler, un pareil canasson !


      • .jk. 5 juillet 2011 10:21

        bonjour Ariane

        que dites-vous de la « dignité » de ces femmes attirés par le pouvoir, qui connaissent les travers de leurs conjoints, et en restant avec, les cautionnent ?

        exemple : Sinclair

        c’est l’exact inverse de la dignité !

        c’est le sujet tabou

        un article sur le sujet serait hautement nécessaire !


      • Voltaire Voltaire 5 juillet 2011 13:10

        Qualifier publiquement (sur ce cite par exempe) DSK de malade sexuel sans preuve (j’imagine que vous n’avez pas son dossier médical... et il n’a jusqu’ici jamais été condamné à ce titre) s’apparente à de la diffamation ; vous pouvez donc être poursuivi en justice à ce titre si DSk et ses avocats découvrent ces propos (la mise en examen en cas de plainte au pénal pour diffamation est automatique), et Agoravox peut être poursuivi pour complicité (Agoravox a une politique de modération et ne peut donc se décharger de cette responsabilité).

        Je vous recommande, ainsi qu’autres autres commentateurs, un minimum de retenue. Liberté d’expression n’est pas liberté d’insulter.


      • Taverne Taverne 5 juillet 2011 13:29

        Voltaire : alors on sera deux à être attaqués en justice car je déclare moi aussi que DSK est un malade sexuel. En affirmant cela, je n’affirme pas que les faits étaient nécessairement constitutifs de crimes ou de délits avérés. Aussi, vous mélangez tout. Je dis que c’est un malade sexuel.

        DSK = malade sexuel !

        DSK = malade sexuel !

        DSK = malade sexuel !

        DSK = malade sexuel !

        J’attends les avocats. je suis juriste moi-même, ce qui fait que je pèse mes mots, et surtout assez malin pour les contrer et médiatiser mon procès (qu’ils perdront) ! smiley


      • Ariane Walter Ariane Walter 5 juillet 2011 14:05

        Voltaire,
        Je vais vous attaquer en diffamation pour porter le nom de Voltaire.
        Et il va vous falloir un bon avocat !!

        Comme si j’étais la seule à traiter DSK de malade sexuel !!
        Et Miss FMi dont le nom m’échappe, il me semble qu’elle en a fait un portrait gratiné. Et l’hôtesse de l’air qui lui a mis une claque dans la gueule, elle l" a fait pour faire partir une mouche ???

        Voltaire !!
        Voltaire e eu des défauts mais le pouvoir ne lui a jamais fait peur.


      • Voltaire Voltaire 5 juillet 2011 16:03

        Le droit est le droit, il peut vous incommoder lorsque vous vouler insulter quelqu’un, mais vous seriez bien aiser de le trouver à vos côtés si vous mêmes étiez l’objet de diffamation.
        Quant aux attaques personnelles à mon égard, elles ne font que démontrer la faiblesse de votre argumentation.

        Le nombre de rumeurs colportées sur ce sujet est inversement proportionnel au sérieux de leur auteurs. Et cela ne fait que discréditer un site qui pourtant avait à l’origine un réel intérêt citoyen, ce qui explique l’exode progressive de nombre de ses premiers contributeurs. Je regrette que tout cela ne tourne qu’au café du commerce où chacun commente des rumeurs de rumeurs.

        Dans une affaire de justice, les faits ne sont généralement pas publics. Commenter des rumeurs, ou autres « fuites » que les avocats de chaque partie ont intérêt à faire circuler n’a que peu d’intérêt. Et insulter sans preuve relève du délit, surtout quant ils entachent la réputation d’une personne dont la profession repose justement en partie sur son image publique.

        Aux différents commentateurs, je suggère d’aller sur le site du New York Times (et non du New York Post) de temps en temps, afin de voir quels sont les éléments concrets et connus de l’affaire plutôt que les rumeurs non vérifiées. 


      • moussars 5 juillet 2011 16:29

        Permettez Taverne !
        On sera trois !!!


      • lord_volde lord_volde 5 juillet 2011 17:14

        Voltaire se retournerait dans sa tombe s’il savait qu’un sombre et pathétique parvenu de la pire espèce, celle de « la métamorphose des cloportes » (tirée du livre d’Alphonse Boudard), avait endossé ses vêtements ampoulés et subtilisé son prestigieux patronyme en se présentant à la face du monde comme le digne successeur et grand témoin devant l’éternel des époustouflantes prouesses de sa noble et gracieuse majesté des belles et savantes lettres. 
        Ce petit commis issu de la valetaille la plus épouvantable que Mirabeau exécrait par dessus tout en le désignant comme étant pire que le bourreau qu’il sert - « Il y a pire que le bourreau, c’est son valet » - semble apparemment ignorer qu’il se rend coupable d’un certain nombre de crimes abjects dont la liste non exhaustive pourrait mentionner le vol à l’étalage du patrimoine national, l’usurpation d’identité d’un de cujus universel panthéonisé dont les oeuvres ont été admis ad vitam aeternam dans le registre artistique de l’intemporalité et le parasitisme particulièrement dégradant de l’image et des ouvrages composant l’héritage culturelle de la grandeur du patrimoine historique de la France et des fançais,...
        Ce paltoquet de bas étage atteint de la pathologie de la grenouille qui veut se faire plus grand que le boeuf ose s’essayer au fleuret moucheté contre un bretteur de haute volée qui ne se laissera jamais compter par les fanfaronnades désopilantes de ce cuistre de bouffon qui n’a pas son pareil pour se faire passer, à l’image d’Arias qui sait mieux que quiconque et qui connait les grands de ce monde, pour ce qu’il ne sera jamais.
        Je ne peux que lui conseiller d’aller se rhabiller comme il se doit et de se faire petit comme il est afin de cesser de paraître tel qu’il n’est pas et de faire son lit comme il se couche. 
         


      • barrere 5 juillet 2011 18:44

        je suis tombé par terre c’est la faute à voltaire.........


      • Josephine 5 juillet 2011 19:47

        Merci de le dire, et je dirais « enfin » quelqu’un qui le dit.
        Depuis le début de cette affaire, loin de la trouver digne, je la trouve pathétique.
        Elle couvre quoi qu’il arrive les frasques de son mari , elle est , selon moi, l’antithèse d’une femme digne.
        Ce couple me donne la nausée


      • ak47 6 juillet 2011 16:25

        @ariane,voyons ma cher Ariane un peut de respect pour les canasson, ce type est pire qu’une bourrique !


      • Fanarchitecte 6 juillet 2011 19:05

        DSK est un malade sexuel
        ... nous dit Madame Walter.
        Sachons raison garder. Certes, il aime la gaudriole mais de là à le traiter de malade sexuel. Pour l’instant, il n’y a ni jugement ni condamnation. Il est blanc comme neige. Vouloir s’amuser avec une femme n’est pas un crime.


      • Taverne Taverne 5 juillet 2011 10:32

        Oui d’ailleurs c’est curieux qu’elles ne « parlent » qu’après que le procureur a pris sa décision de clore le dossier. Bizarre, étrange, n’est-il pas ? Car en parlant, elle démolit le seul prétendu mensonge lié à l’affaire. « Champagne pour DSK » titrent certains journaux. « Pourquoi seulement du champagne ? », répond le milliardaire socialiste en riant aux éclats : du homard, du caviar, et des femmes ! Et vivent les riches ! smiley


      • Taverne Taverne 5 juillet 2011 10:46

        Lire ici. Le procureur va classer maintenant car le moment est favorable à DSK.Champagne pour les intouchables milliardaires !


      • Taverne Taverne 5 juillet 2011 10:55

        Oui, tous les admirateurs de DSK vous le diront : c’est une source absolument sûre désormais.


      • BABAYAYA BABAYAYA 5 juillet 2011 11:14

        100% d’accord avec vous Zubi.

        non pas que je sois à défendre strauss kahn, mais je trouve qu’il y a un peu trop de zones d’ombres/coincidences dans ces deux affaires....

        mais bon on va me prendre pour un de ses fans alors que je suis pas du tout socialiste...

      • NEPNI NEPNI 5 juillet 2011 19:03

        NEW YORK POST c’est de la merde, pas fiable comme source, ne pas confondre avec new york TIME


      • Taverne Taverne 5 juillet 2011 10:29

        La défense avait menti. La preuve est apportée que la femme de chambre n’avait pas fait le ménage das une autre suite après les faits. Mais c’est trop tard, le procureur va clore le dossier. Comme quoi, pour certains, le mensonge grossier profite...


        • BABAYAYA BABAYAYA 5 juillet 2011 10:39

          Bonjour à tous, 


          just eun petit mot sur cette affaire, pour moi il est coupable, rien à ajouter.
          Il se démène comme il peut mais c’est mort.
          en revanche la pauvre madame diallo n’aura pas forcément le loisir de profiter de la tune qu’elle se fera parce qu’elle va devoir s’expliquer sur ce qui a été mis a jour par la défense... et ça coute cher en ce cas...
          Pour ce qui est de miss banon en revanche, je trouve que la coincidence est grosse.
          Je ne remet pas du tout en cause le fait qu’elle aie été victime du pervers du FMI juste que le timing est étonnement bien choisi. et pourquoi méler hollande à tout ça ?

          mais bon je dis ça je dis rien...

          Quitte à faire de la justice faisons la jusqu’au bout...
          A qui profites cet acharnement ?

          bonne journée à tous

          • Taverne Taverne 5 juillet 2011 10:47

            « pourquoi méler hollande à tout ça ? » Elle ne mêle pas Hollande, c’est Hollande qui s’est mêlé de l’affaire. Volonté d’étouffer un crime, ce n’est pas rien...


          • BABAYAYA BABAYAYA 5 juillet 2011 11:06

            là taverne je ne suis pas d’accord avec vous.

            c’est bel et bien l’avocat de melle banon qui mèle hollande à tout ça.

            et c’est là que je trouve cela bizarre...

            Imhotep vous qui etes très pointu dans vos analyses, qu’en pensez vous ?

          • Taverne Taverne 5 juillet 2011 15:58

            Le bras droit de Hollande lui-même « mêle » aussi Hollande à l’affaire. Curieux non ? Lire Le Monde...

            Le bras droit de François Hollande a plus de souvenirs que lui. Dans le camp même de François Hollande, tout le monde ne livre pas la même version. Son ex-directeur de cabinet rue de Solférino, et actuel directeur de campagne, Stéphane Le Foll, a confirmé mi-mai à Mediapart les contacts avec Tristane Banon : "Je n’ai pas eu directement à gérer cette affaire. Mais je sais que cela a été évoqué, François a essayé de le faire de façon très respectueuse. Il avait appelé Tristane Banon, il n’a pas cherché à imposer quoi que ce soit, il l’a écoutée et a essayé de la rassurer. C’était lui en direct qui gérait."


          • Francis, agnotologue JL 5 juillet 2011 10:46

            On parle aujourd’hui de mettre cette pauvre femme en prison : un avertissement à tous les pauvres qui prétendent tenir tête au porcs friqués.

            Oligarchie = fascisme


            • Yvance77 5 juillet 2011 11:34

              Salut,

              Pas plus tard que y a pas longtemps on peut lire auprès de l’agence Reuters cette dépèche :

              « NEW YORK (Reuters) - Le procureur de New York s’apprête à abandonner les poursuites contre Dominique Strauss-Kahn en raison des doutes qui pèsent sur la crédibilité de son accusatrice, écrit mardi le New York Post.

              « Débouche le champagne, DSK », ironise le quotidien américain, qui ajoute que Cyrus Vance Jr pourrait prendre sa décision avant la prochaine audience fixée au 18 juillet.

              Le New York Post cite un « enquêteur haut placé » qui parle de « certitude » sur la décision du procureur de New York. "Nous savons tous que ce dossier ne tient pas."

              Le procureur a reconnu vendredi dernier que la crédibilité de la femme de chambre du Sofitel de New York qui accuse l’ancien directeur général du Fonds monétaire international de tentative de viol était affaiblie par ses mensonges.

              "Il est impossible de croire la moindre chose qui sort de sa bouche, ce qui est dommage, parce que nous pourrions ne jamais savoir ce qui s’est passé dans cette chambre d’hôtel", a déclaré l’enquêteur cité par le New York Post.

              Un tribunal de Manhattan avait déjà pris acte vendredi dernier des doutes sur la femme de ménage et accepté de libérer Dominique Strauss-Kahn sur parole...... »

              Mais bon chez les Ricains les séries à la Dallas se retrouvent en vrai et d’ici à demain il pourrait y avoir du nouveau sur la brosse à dent de la femme de chambre ...

              Wait and see


              • moussars 5 juillet 2011 16:36

                "...s’apprête à abandonner les poursuites contre Dominique Strauss-Kahn en raison des doutes..."
                Ou en raison de sa futur réélection ? Ou en raison de pressions ? Ou en raison du travail bâclé de la police ?...


              • volpa volpa 5 juillet 2011 11:54

                Nous verrons si le procureur tient compte des cartes magnétiques.

                Tout s’achète ne l’oublions pas.

                Ici, en l’occurence çà pèse.


                • Le péripate Le péripate 5 juillet 2011 11:58

                  La thèse d’une dispute lors du règlement d’une relation tarifée me parait très improbable : les prostitués , hommes ou femmes, savent que la première chose à faire est d’être payé avant le « service ». À moins d’une débutante mal renseignée et naïve...


                  • Taverne Taverne 5 juillet 2011 13:33

                    DSK a affirmé qu’il ne s’agissait pas d’une prestation tarifiée. On peut le croire parce que son intérêt n’est pas de mentir surtout à un moment si proche du dénouement de l’affaire.


                  • Taverne Taverne 5 juillet 2011 13:33

                    correction : prestation tarifée


                  • LE CHAT LE CHAT 5 juillet 2011 12:08

                    Les avocats de DSK peuvent raconter tout ce qu’ils veulent , leur client est mouillé jusqu’au cou dans cette affaire glauque et personne ne croira que la victime présumée , même si elle est pas une oie blanche , s’est jetée au cou du « séducteur » rien que pour le fun !
                    faut arrêter de prendre les gens pour des cons , les socialos vont plonger avec leur gourou à force de défendre l’indéfendable !


                    • Imhotep Imhotep 5 juillet 2011 12:50

                      lisez mieux ce qui est un mensonge c’est de dire qu’il n’y a pas y avoir quoi que ce soit parce jusqu’à 13 heures il n’était pas là et qu’il avait un alibi. Il mentait car ce n’est pas l’heure qui est en cause mais le fait. L’alibi était bien là pour prouver que cela n’avait pu avoir lieu. Il a nié toute relation, et même de l’avoir rencontrée. Ce n’est que quand les tests ADN ont prouvé le contraire qu’il a déclaré que la relation était consentie. Les avocats ont changé de défense. C’est un mensonge subtil, mais c’est un énorme mensonge. C’était mentir en déplaçant le centre de gravité des faits à partir d’une énonciation erronée de l’heure de l’événement. C’est donc bien évidemment un mensonge mais par la bande sauf pour sa négation première de l’avoir rencontrée qui là un mensonge direct


                    • Taverne Taverne 5 juillet 2011 14:14

                      Alchimie : expliquez-nous pourquoi les avocats de DSK voulaient faire annuler la procédure pour vice de forme en affirmant que la reconnaissance de l’accusé par le témoin était viciée. Autrement dit, ce n’était pas lui qui était dans la chambre. Et pourtant, DSK admet la relation sexuelle consentie. Contradiction énorme non ?


                    • Voltaire Voltaire 5 juillet 2011 16:10

                      @Taverne
                      Vous avez fait du droit ? les avocats de DSK voulaient faire annuler la reconnaisance de DSK par la plaignante pour vice de forme parce qu’elle l’avait vu plusieurs fois auparavant pendant les premières heures de l’enquête, ce qui pouvait altérer cet élément précis ; cela n’a rien à voir avec le fait ou non que DSK était dans sa chambre...

                      A tous nos « juristes » commentateurs, un petit tour sur le site de Maitre Eolas est recommandé, afin de comprendre un peu ce qu’est une procédure judiciaire, quels sont les droits de chacun etc...


                    • moussars 5 juillet 2011 16:53

                      Quel pédant ce Voltaire ! L’original n’était pas vraiment modeste, mais il avait du talent...
                      Gardez ces critiques pour les politicards et journaleux qui prennent sa défense à longueur d’émissions avec une mauvaise foi et des reniements misérables...


                    • Annie 5 juillet 2011 17:09

                      Personnellement je le trouve plutôt de bon conseil. C’est sûr qu’il est plus facile et satisfaisant de s’acharner sur l’un ou sur l’autre que de se dire que nous ne connaissons pas tous les éléments de l’enquête, sauf ceux que la défense ou l’accusation ont laissé fuiter parce qu’ils avaient intérêt à le faire. Mais on ne va se priver du plaisir de déboulonner DSK ou de taper sur une femme dont on ne sait finalement pas grand chose. Panem et circensens. La décadence en direct et en ligne. 
                      Ou pour citer Guy Béart : le premier qui dit la vérité.....


                    • lord_volde lord_volde 5 juillet 2011 17:38

                      Tu as cru aux histoires du Père Noël et de Cendrillon pendant ton enfance, maintenant tu crois que le droit est doué de magie et fonctionne à merveille comme si les choses n’étaient pas guidées par le cerveau de l’Homme ! Maître Eolas défend sa corporation, sa soupe et les intérêts de sa confrérie en laissant entendre que le droit processuel protège la faiblesse du faible contre la force du dominant alors que dans la pratique, et on le voit tous les jours, la théorie apprise pompeusement par les étudiants s’effondre comme un château de cartes devant la magistrature assises et debout qui veille à la fois à s’assurer d’une carrière sans tâche et aux intérêts de la caste, même si parfois, quelques juges honnêtes s’efforcent d’y croire jusqu’au bout et finissent soit par se coucher, soit par rendre leur tablier pour prendre le costume du combat politique. 


                    • Annie 5 juillet 2011 18:29

                      Je ne sais pas si vous vous adressez à moi Lord Volde, mais je ne me fais aucune illusion à propos de la justice. Mais c’est tout ce que nous avons pour faire valoir nos droits, et la plupart du temps, nous (les petits, les sans-grades) échouons dans notre défense ou nos accusations parce qu’il ne s’agit pas de morale, ou de bénévolence, ou encore d’accuser ou se défendre sur un pied d’égalité, mais de cocher des cases qui disent coupable ou innocent, avec un incroyable biais en faveur de ceux qui ont écrit ces lois. C’est cela la justice et il s’agit d’une relation complètement déséquilibrée à laquelle peuvent s’ajouter les magouilles, ou les compromis pour maintenir le statu quo ou protéger une réputation. Mais c’est tout ce que nous avons à notre disposition.


                    • Annie 5 juillet 2011 18:42

                      En fait j’oubliais le plus important. Face à une justice de classe, faillible, partiale, quelle est l’alternative ?
                      Un procès sur AV !!


                    • lord_volde lord_volde 5 juillet 2011 18:50

                      Bien évidemment non, Annie. Vous êtes de celles et ceux que je respecte infiniment et que j’apprécie dans toutes les lignes de leurs belles et nobles pensées. Mon com. s’adressait au vilain imposteur qui usurpe et souille le nom de l’illustre Voltaire et dont la plume ne vaut pas la crotte d’âne collant à la semelle de l’érudit.


                    • Annie 5 juillet 2011 18:55

                      Merci Lord_Volde,
                      Bien que je me demande si je dois prendre votre commentaire au 1e ou au 2e degré. Il me faudra vivre avec cette incertitude.


                    • lord_volde lord_volde 5 juillet 2011 19:37

                      Ce n’est ni de la galanterie, ni de la goujaterie, croyez m’en. Je ne cultive jamais le second degré contre une femme, si talentueuse soit-elle. Je tiens à conserver l’honneur et la réputation qui sont miens afin d’éviter, le cas échéant, de me retrouver en fâcheuse posture si daventure la coquine eut envie de taquiner le goujon. 


                    • Annie 5 juillet 2011 22:35

                      Je ne taquine pas le goujon, ou du moins, pas consciemment ne sachant pas à quoi cela fait référence, (aucune naïveté ici, juste un schisme culturel), mais j’accepte votre réponse, diplomatique et élégante. Je regrette votre attaque contre Voltaire, mais personne n’est parfait.


                    • Taverne Taverne 5 juillet 2011 23:49

                      Monsieur Voltaire, j’ai une licence de droit et j’avais parfaitement compris la raison de la tentative d’annulation pour vice de forme. Par exemple, j’ai aussi compris que la défense nie la relation tarifée sans quoi ce serait traiter la femme de chambre de putain et elle pourrait porter plainte contre DSK. Vous voyez, je ne suis pas si bête et ignorant que vous le pensez.

                      Donc, il faut savoir : ou bien il reconnaît qu’il a eu une relation avec la femme ou bien il nie que la femme l’a reconnu en affirmant qu’elle l’a pris pour un autre et qu’il n’a pas eu cette relation. Il me semble que c’est contradictoire d’argumetner un jour dans un sens et un autre jour en sens inverse, non ?


                    • Voltaire Voltaire 6 juillet 2011 10:27

                      @Taverne

                      Si vous avez fait du droit, vous devriez comprendre la différence entre la forme et le fond.
                      Tout avocat essaye de trouver des vices de forme dans le dossier de l’accusation, cela permet de retirer des pieces, voire d’annuler une procédure.
                      En l’occurence, une reconnaissance doit s’effectuer selon un certain nombre de règles de procédures. Ici, les avocats de l’accusé ont émis des doutes sur la procédure de reconnaissance de l’accusé par la plaignante, arguant que celle-ci avait revu l’accusé plusieurs fois, notamment à la télévision, entre le moment de l’agression supposée et celui de la reconnaissance. D’après-eux, cela devait annuler cet élément du dossier. En aucun cas cette demande ne constituait une argumentation sur le fond, à savoir la présence ou non de l’accusé au moment donné. Simplement, en retirant certaines pièces du dossier pour vice de forme, les avocats tentent logiquement d’affaiblir le dossier d’accusation.

                      Pour prendre un exemple simple, si une personne est arrêtée, menotée et retenue dans un commissariat pour un vol supposé, et que l’officier de police judiciaire ne lui signifie pas qu’il est en garde à vue à ce moment là, il sera automatiquement relaché pour vice de procédure, sans que la justice ne statue sur le fond, c’est à dire s’il a ou non bien effectué ce vol. Car un gardé à vue a des droits, tandis qu’une personne maintenue en détention provisoire sans être gardé à vue n’en n’a pas, ce qui est illégal.

                      Evitez donc de mélanger forme et fond dans une procédure judiciaire. Et pour tous les commentateurs, évitez de prendre pour argent comptant des déclarations ou fuites provenant des avocats des différentes parties. Les avocats ne sont pas tenus de dire la vérité, ils ont un devoir de défense de leur client, et aux Etats-unis notamment, la liberté d’expression est totale et ils peuvent faire toutes les déclarations qu’ils veulent.


                    • Taverne Taverne 6 juillet 2011 10:36

                      Voltaire : Mais vous c’est bien pire : vous évoquez le fond en affirmant des mensonges. Ainsi vous écrivez plus haut : « contrairement à ce que Imothep indique, il n’y a pas eu de »preuves médico-légales" de rapport forcé publiés ou diffusées. Seuls des propos de l’avocat de la plaignante à ce sujet ont été rapportés... mais pas du procureur". Or, Le Figaro d’aujourd’hui reprend la source du parquet de New York : l’équipe du procureur a établi sa conviction de la culpabilité de DSK sur la base de preuves médico-égales accablantes.


                    • lord_volde lord_volde 6 juillet 2011 14:25

                      Décidément, les logorrhées pseudo-juridiques de celui qui utilise ridiculement le nom de Voltaire tombent en forme d’hécatombe sous le couperet de la loi réprimant l’imposture,le charlatanisme, la diffusion de fausses nouvelles, le faux et l’usage de faux. Ce gugusse déguisé en homme de robe empourprée n’entend goutte aux subtils arcanes de la représentation théâtralisée des cours de séant qui président aux sorts des parties se déclinant en plusieurs actes.
                      Séparant le fond de la forme, le faussaire exploite judicieusement le labyrinthe de la procédure en vue d’y trouver le plus tôt possible une échappatoire qui mettrait le fond en échec.
                      Ce qu’il semble encore ignorer comme nous le montre l’exemple qu’il remet au goût du jour pour étayer sa piteuse démonstration, est que la procédure est une salope qui ne profite le plus souvent qu’aux hommes bien fortunés et disposant d’appuis solide dans les rangs de l’oligarchie régnante. Le citoyen ordinaire ne pourra utilement se servir de la défaillance procédurale dans la mesure où elle sera couverte par divers procédés tels que le rajout antidaté, l’escamotage de pièces, l’échange de pièces et le rafistolage que tout homme de loi bien élevé et fort instruit ne méconnait jamais.
                      Croire aux apparences, c’est croire aux mensonges permanent des illusionnistes ou croire à la magie de la justice qui se distinguerait de son jumeau utérin qu’est le journalisme de la chronique judiciaire.
                      Bon appétit Voltaire.    


                    • lord_volde lord_volde 6 juillet 2011 14:32

                      Voyons Annie, réveillez-vous ! Voltaire n’est plus de ce monde, il l’a quitté depuis des lustres.
                      Celui que vous nommez Voltaire n’est qu’un petit faussaire désireux de jouer un rôle dans des habits dans lesquels sa corpulence ne peut entrer, sauf à en réduire la taille et la hauteur de vue.


                    • Zangao Zangao 5 juillet 2011 12:53

                      Quelle honte cette bande de socialos faisant front devant le plus pourri d’entre eux ! tu parles d’un choix entre ceux ci et la bande a sarko ............ pauvre france, pauvres français (pauvres)


                      • moussars 5 juillet 2011 16:41

                        DSK socialiste ? Vraiment ?!
                        Mais on ne me dit jamais rien à moi !!!
                        DSK et quelques autres à la direction du PS depuis plusieurs décennies n’ont rien à y faire.
                        C’est l’UMPS c’est tout !
                        La gauche commence à gauche du PS et ce, depuis un bon bout de temps...


                      • platon613 5 juillet 2011 13:03

                        Article à lire !

                        Affaire DSK : Regarde les hommes tomber...et peut-être se relever ?

                        La couverture médiatique de l’affaire DSK , le suivi en direct des audiences par le biais de twitter, nous a plongé en plein thriller. Complot pas complot ?...

                        http://www.news-26.com/justice/761-...


                        • Laulau Laulau 5 juillet 2011 14:17

                          La constatation qui s’impose :
                          Même s’il y a des preuves matérielles : sperme, traumatismes, cartes magnétiques.....
                          la plaignante peut être abandonnée à son sort si le procureur considère qu’il risque de ne pas gagner son procès. Je suis étonné que personne ne fasse cette remarque : alors que les avocats de DSK défendent DSK, le procureur lui, ne défend pas les intérêts de la plaignante mais ses propres intérêts. Quant aux avocats de Melle Diallo, si le procureur a intérêt à clore le dossier, ils n’ont aucun recours. Drôle de justice.


                          • acoquetel 5 juillet 2011 15:00

                            Bonjour imhotep,

                             

                            Encore un excellent article avce lequel je suis ok à 100 %

                            Cependant, en regardant c dans l’air l’autre jour, j’ai cru comprendre que le proc allait probablement jeter l’éponge.

                            C’est une injustice car toutes ces femmes qui ont réagi contre dsk ne sont pas toutes des menteuses ( la femme du fmi, la femme de chambre et la jeune francaise) .

                             

                            DSK devrait logiquement être grillé si on avait un brin de morale dans ce pays mais la politique est si cynique que l’on peut s’attendre à totu.

                            DSK a toujours vécu et vit dans le luxe et la luxure !!!

                             il faut que les francais le sachent, je pense qu’il l’ont compris du moins je l’espère !!!

                             

                            cordialement ; A vous lire Imhotep


                            • moussars 5 juillet 2011 16:46

                              A entendre les politicards, les merdiaques et lire les sondages, même truqués, c’est désespérant.
                              Les gens sont devenus abrutis par les permanents coups de butoir, les lavages de cerveau, les manipulations des... abrutis que je viens de nommer.


                            • acoquetel 5 juillet 2011 18:58

                              Le proc a deja perdu un proces de viols ( 2 flics).

                               

                               Prendra t’il le risque sur celui ci ??

                              s’il estime ne pas avoir assez de billes pour gagner , que fera t’il ?

                              il joue sa carriere sur ce coup là !!!

                               

                              cord

                               


                            • Gérard Luçon Gerard Lucon 5 juillet 2011 15:17

                              le procureur a-t-il communique son compte en banque a la defense ? marrant et bizarre son revirement, non ?


                              • NeverMore 5 juillet 2011 16:26

                                Bon article.

                                Mais si vous permettez, quitte à faire la révolution, je préférerais qu’elle ne soit pas de jasmin, compte tenu de la couleur (verte) qu’est en train de prendre cette plante/fleur en Tunisié.

                                 


                                • Lilia 5 juillet 2011 17:14

                                  « Serait-elle une fanatique de DSK ? Serait-elle une droguée de la fellation ? »

                                  mdrrr
                                  parce qu’on peut être droguée de la fellation ?


                                  • Lilia 5 juillet 2011 17:22

                                    @ Imhotep
                                     Il est clair que les menteurs ne sont pas tous égaux !
                                    et j’aime beaucoup votre analyse au moins ça nous change des ignominies avec lesquelles Pujadas nous bassine tous les jours.


                                    • Gérard Luçon Gerard Lucon 5 juillet 2011 18:34

                                      Pujadas DAVID .... juste son commentaire quand le 2eme avion s’est ecrase sur la 2eme tour « ouaih, genial ! » ... et maintenant il continue a rouler pour Israel .... bravo la serpiliere ...

                                       


                                    • Clouz0 Clouz0 5 juillet 2011 18:52

                                      Ouaf, L’imagination au pouvoir, on jurerait que vous étiez tous dans la suite du Sofitel, jour J, heure H.


                                      Moi qui ait eu la possibilité d’écouter l’enregistrement de tout ce qui s’est dit dans cette suite (DSK était sur écoute, évidemment) je peux vous dire ce qui s’est réellement passé (Verbatim) :

                                      - Dring !
                                      - C’est qui ?
                                      - C’est Nafissatou, je viens te dire au revoir mon Domi.
                                      - Ah, Nafi, n’entre pas je suis tout nu.
                                      - Alors ça ira plus vite, et de toute façon je suis déjà entrée avec mon passe.
                                      - Mais enfin Nafi, je n’en peux plus moi, tu es déjà venue il y a 1 heure et je suis déjà très en retard.
                                      - T’inquiètes mon lapin, 5 minutes chrono, Yes I Kahn. 
                                      - Ouaf, Elle est bonne celle là, on ne me l’avait encore jamais faite. (rires)
                                      - Dis Domi, tu l’aimes ta Nafi ? Hein ?
                                      - M’enfin Nafi, Tu sais bien que je t’aime mais je suis marié. Rien ne sera jamais possible entre nous, Anne ne veut pas divorcer j’ai beau tout lui faire.
                                      - Nafissatou sait touça ! (allitération) Allez mon Domi, montre le moi encore ton gros FMI ! (Humour du Bronx)
                                      - M’enfin Nafi... Bon, mais c’est bien pour te faire plaisir.
                                      - ... ... ... (Bruits)
                                      - Ahhhh Ma Nafiiii ! Tu es une vraie magicienne, AhhAhhh...
                                      - ... ... ... (Bruits)
                                      - Nafi, j’ai une idée : Et si tu m’accusais de viol ! Comme ça Anne demanderait le divorce et je pourrais enfin t’épouser ?
                                      - ... ... Tch, T’esche pache unpcheu Tchordu toiche ? ... ... (Bruits - Difficile à comprendre - Re Bruits)
                                      - Et puis tous ces socialistes me font ...ier, et le FMI aussi. Je lâche tout et on part tous les 2 sur une île déserte.
                                      - En attendant t’as tout lâché ! (rires) ... Mince, j’en ai sur mon col.
                                      - Bon allez, faut que j’y aille, j’vais finir par rater mon navion. On fait comme ça ? T’attends que je sois parti, tu te caches dans un coin, tu pleures, tu m’accuses. Quand j’aurai divorcé tu diras au juge que c’était pas vrai, ils me libèrent et on se marrie.
                                      - Ca marche Domi, je t’aime, sois prudent.
                                      - Au revoir ma Nafi, moi aussi je t’adore, dans 6 mois on sera enfin mariés.
                                      ...
                                      Ca change tout, non ?


                                      • brieli67 5 juillet 2011 19:18

                                        N’oublillons pas que Mademoiselle Princesse Peul a pris son service à 22 h sonnantes, trébuchantes.


                                        Surdosage en Pastèque ou en Viagra ?
                                        y a pas de vieux jardinier derrière la Haie pour nous rensaigner ?

                                      • furio furio 5 juillet 2011 19:50

                                        Pour qu’elle s’effondre il faudrait plusieurs paramètres :

                                        - que Dame Diallo ne soit pas prostituée

                                        - qu’elle n’ait pas reçu 100 000 dollars de dealers sur ses comptes, 

                                        - qu’elle n’ait pas menti sur l’octroi de son VISA

                                        -Qu’elle n’ait pas truandé les impôts 

                                        -Qu’elle n’ai pas menti sur ses allées et venues entre les chanmbres après le « viol »

                                        -Qu’elle n’ait pas non plus téléphoné à son mari pour lui annoncer la bonne nouvelle !

                                        Vous voyez cela est possible mais soyons sérieux, ..peu probable.

                                         

                                        Cordialement


                                        • Imhotep Imhotep 5 juillet 2011 20:52

                                          Je vous conseille de lire ceci (et il serait bien que la justice fasse aussi le ménage avec des propos comme les vôtres ) ce qui prouverait qu’il y a du biscuit pour contrer ces affirmations : 


                                          La victime présumée de l’ancien patron du FMI Dominique Strauss-Kahn a porté plainte contre le tabloïde américain New York Post pour un article l’accusant de prostitution, a indiqué mardi à l’AFP son avocat, Kenneth Thompson.

                                          « Nous avons porté plainte contre le New York Post pour avoir affirmé que la victime est une prostituée », déclare Me Thompson dans un courrier électronique adressé à l’AFP.

                                          Le journal avait écrit samedi, en citant une source proche du dossier, que la jeune femme guinéenne de 32 ans se livrait « régulièrement » à la prostitution et que DSK « avait refusé de la payer » après une relation sexuelle présumée le 14 mai dans la suite 2806 du Sofitel de New York.


                                        • Abraracoutrix 5 juillet 2011 20:00

                                          Ce matin, je voulais réagir à un autre article sur AgoraVox (impossible de le retrouver) mais les Dieux de l’Informatique étant du côté des puissants (de ce monde du FMI), je n’ai eu que des déboires et des messages du style « Internet Explorer -toujours lui- ne peut pas afficher cette page... ». Bref passons.
                                          Je voulais dire, et je dis, ras le bol de ce DSK, ce chevalier blanc, champion de la Gauche CAVIAR, ou de la Gauche TRUFFE, puisque son champion, sitot sorti du Tribunal s’en est allé dans un sordide restaurant (de luxe) manger une omelette aux truffes. Le POVRE, il aurait préféré une omelette aux patates (de proletaire, d’ouvrier, de chomeur, de petit retraité) dans son deux pièces-cuisine, mais sa cuisinière (1,70 m, 90,60,90) s’etait enfuie du logis ! La vilaine, que craignait-elle donc ?
                                          DSK, c’est un Tartuffe, millionaire, mais Tartuffe, socialiste à ce qu’il parait, donc bon avec ses semblables (il suffit de demander leur avis aux Grecs...) Tartuffe toujours. Il aime les femmes parait-il, même contre leur consentement, car le puissant se croit, se voit déjà roi-soleil. Tartuffe !


                                          • FautVoir 5 juillet 2011 20:14

                                            Bon, je n’ai pas encore complètement compris pourquoi DSK serait un malade sexuel (sauf à toujours imaginer qu’il l’ait violé, mais la justice n’a pas encore tranché).
                                            Ou plus exactement, j’ai tout compris . Certains et certaines profitent honteusement de l’affaire DSK pour nous ressortir ces discours moralisateurs, catho, rance avec ces relans usagés d’anti-communisme primaire totalement dépassés. Car cet archarnement sur homme en coma politique dépassé ne peut s’expliquer que comme ça.
                                            Que parmi ces personnes, il y en ait même qui fasse référence à Coluche pour justifier ce type de discours me peine vraiment, lui qui aurait su trouver les mots pour en rire intelligemment (car il y a à dire côté articles et réactions Agora) et non pour déverser cette bile haineuse anti-PS, ces parti-pris grossiers soit-disant indépendants.


                                            Bon ...


                                            • acoquetel 5 juillet 2011 22:04

                                              Et toutes les femmes qui ont réagi en portant plainte sont des menteuses ???

                                               

                                              C’est un peu gros non ????

                                               

                                              Cordialement


                                            • frédéric lyon 5 juillet 2011 22:07

                                              Le New York Times (consultable par internet) indique ce soir que le rapport du Saint Luke-Roosevelt Hospital où la plaignante a été examiné quelques heures après les faits....


                                               « is suggestive of a serious sexual assault » .

                                              Le rapport relève aussi une contradiction dans les déclarations de la plaignante qui s’est contredite sur le fait de savoir si elle a quitté la chambre avant ou après que DSK se soit vêtu.

                                              On notera qu’une fois de plus les mensonges et les contradictions relevés dans les déclarations de la plaignante concernent des points étrangers ou des aspects secondaires du dossier.

                                              En revanche sur les points les plus importants, la plaignate ne semble pas avoir menti et notamment sur le fait qu’il y a bien eu un rapport sexuel entre l’accusé et la plaignante et qu’il sera très difficile de croire que ce rapport sexuel a été consenti par la plaignante.

                                              Le New York Times indique par conséquenbt que les procureurs « still believed that there was evidence of a forcible sexual assault ».

                                              Je crois que nous avons surtout assisté à une campagne médiatique orchestrée en France et aux USA par la Défense pour pousser le procureur à abandonner les poursuites.

                                              Cette campagne médiatique orchestrée va se poursuivre jusqu’à l’échéance du 18 Juillet, jour de la prochaine audience du Tribunal.

                                              • Antoine 5 juillet 2011 22:33

                                                L’imhotep, si ce n’est pas par la porte c’est par la fenêtre. Il continue à délirer à partir de pseudo informations tirées ici ou là et dont l’exactitude est plus que douteuse. Il est fort le bougre, à des dizaines de milliers de kilomètres des lieux et des pièces du dossier il règle le problème. Cette buse n’a pas encore compris qu’au pénal il ne s’agit pas de démontrer l’innocence de l’accusé mais sa culpabilité. La seule certitude dans cette affaire, c’est que le procureur, qui a le plus grand intérêt au contraire, donne l’impression de jeter l’éponge ! Attendons encore quelques jours pour savoir s’il y a lieu de la ramasser (ainsi que les détritus composant le cerveau de l’imhotep).


                                                • Imhotep Imhotep 5 juillet 2011 22:52

                                                  On verra. Vous feriez bien de suivre l’actualité. 3 éléments coup sur coup modifient la donne : les clefs magnétiques, la déclaration à l’hôpital de la femme de chambre et sa plainte pour diffamation contre le NYP.


                                                  Quant à mes informations douteuses comme vous dites, certaines sortent des courriers publiés par les journaux, courriers certifiés par la justice, tout comme les documents officiels présentés au tribunal ou le rapport des premières heures d’interrogatoire publiés également.

                                                  Votre remarque sur le kilométrages est évidemment d’une bêtise confondante. Je pourrais être à 20 000 km du lieu je ne serais pas moins informé que le voisin de palier si j’ai le même document que lui, par exemple la copie de l’interrogatoire de DSK. Votre cerveau est effectivement très efficace. Manger du saccharose c’est bon, il se décompose en glucose et fructose, l’un est la nourriture essentiel du cerveau et l’autre de la fabrication de ce que disperse très facilement un peu partout votre ami.

                                                  PS je n’ai pas besoin de renter par la fenêtre car pour votre grand bonheur je ne suis pas sorti.

                                                • Antoine 5 juillet 2011 23:11

                                                  Ok, l’Imhotep, tu fais des progrès puisque tu avoues ne détenir aucun élément certain. Quant à l’intelligence (je ne parle pas de la tienne, faute de ne pas l’avoir encore trouvée), j’ai au moins celle de ne pas me prononcer à partir de rien ou presque...sauf sur ce que confesse directement l’accusation elle-même.


                                                • Antoine 5 juillet 2011 23:27

                                                  « pour ne l’avoir pas encore trouvée » aurait été mieux. Désolé


                                                • Imhotep Imhotep 5 juillet 2011 23:31

                                                  Mais oui mon gars cette technique de faire croire que je reconnais ce que je ne reconnais pas est éculée. Je pense qu’on l’employait chez les savetiers soviétiques.


                                                  Quant à votre capacité de juger de mon cerveau je ne peux qu’être émerveillé. Mon cerveau est ce qu’il est ce que vous en pensez ou en dites n’en changera pas un neurone. Pour vous ce sera deux sucres, pas d’aspartame car ce serait inefficace et en plus il paraît que c’est dangereux et moi je vous veux du bien.

                                                  Voici la version des avocats de DSK selon le Figaro. Alors si celle-là n’est pas d’un ridicule achevée (au fait le compte rendu de l’hôpital, spécialisé dans les agressions sexuelles qui a reçu la femme de chambre conforte l’idée d’une agression sexuelle) car spontanément elle s’offre au gros libidineux pour lui faire spontanément une gâterie, mais elle est d’une bêtise insigne car elle ne demande rien avant, quoique prostituée. Ces avocats nous prennent pour des demeurés complets. En fait ils insinuent qu’elle est une pute sans en être une. Il font très fort. Ils sont pressés d’obtenir un non lieu car ils se rendent compte que l’hystérie va retomber que que la bêtise du procureur de ne pas avoir attendu les rapports des clefs magnétiques ne va durer longtemps et que les preuves matériels vont enfin reprendre leur place. Du reste le vent tourne. Le NYT qui considérait il y a quelques jours que le témoignage n’avait plus aucune valeur, dit maintenant que les mensonges ne concernent plus les faits mais plutôt ce qui était avant dans sa vie, donc plus directement l’affaire. C’est un revirement tout doux car trop brusquement cela n’est plus possible. la plainte contre le NYP, qui bizarrement ne fait aucun commentaire cotre cette plainte (voir toujours le NYT) alors qu’il pourrait crier à sa bonne foi, va aussi en calmer plus d’un. Voici cette défense ubuesque. En a lisant le premier benêt venu se demande bien pourquoi la femme de chambre lui a fait une fellation, comme ça sans qu’ils se connaissent avant donc sans savoir si DSK était un client. Cela ne tient pas la route une seule seconde :

                                                  Le scénario qu’avance la défense de DSK, tel qu’a pu le reconstituer Le Figaro, est le suivant : l’ex-patron du FMI sort nu de sa douche le 14 mai, peu après midi, et se retrouve face à la housekeeper. S’en suit une brève relation sexuelle entre eux - DSK n’ayant a priori pas déjà rencontré Nafissatou Diallo lors de ses précédents séjours au Sofitel. Il boucle ensuite ses bagages et quitte le 28e étage pour un check-out à 12 h 28. Il n’est jamais question d’argent entre les deux protagonistes, dans cette version. Pas plus que de violence.

                                                  Telle est ensuite l’interprétation à laquelle se livrent les avocats : la femme de chambre, qui, elle, aurait l’habitude de recevoir une gratification en échange de ses faveurs sexuelles, retourne dans la chambre que DSK vient de quitter. Mais n’y trouve pas la rémunération escomptée. Elle aurait alors décidé de dénoncer un « viol ». Savait-elle, dans cette version, quel était le profil du client de la suite 2 806 qu’elle accusait ? Sa conversation avec son petit ami, un Gambien emprisonné en Arizona et sans doute épousé religieusement, suscite des interrogations. « Ne t’inquiète pas. Ce type a plein d’argent, je sais ce que je fais », aurait dit le surlendemain la Guinéenne à l’homme placé sur écoutes.


                                                • Taverne Taverne 5 juillet 2011 23:42

                                                  "L’imhotep, si ce n’est pas par la porte c’est par la fenêtre. Il continue à délirer à partir de pseudo informations tirées ici ou là et dont l’exactitude est plus que douteuse.« 

                                                  Remplacez »L’imhotep« par »le clan des strauss khaniens" qui tirent en ce moment sur tout le monde : sur le site atlantico, sur l’Elysée, sur les Renseignements généraux, sur Sofitel et Accor, sur Tristane Banon, sur la femme de chambre. Ils inventent des complots insensés sans le moindre début d’indice crédible. Ah ! J’oubliais ils se tapent même entre eux, se traitant par exemple de menteurs (ainsi Martine Aubry est une menteuse : elle n’a pas reçu un coup de tél de DSK lui disant qu’il renonçait aux primaires). Et eux ce ne sont pas des journalistes amateurs maris des gens qui prétendent être aptes à diriger le pays ! ça craint chez les socialos.


                                                • brieli67 5 juillet 2011 23:48

                                                  hé les potes !!


                                                  pas de vidéos pas d’enregistrements ?

                                                  étonnant dans cet hôtel haut de gamme ! 
                                                  C’est qd qu’elles vont parler, dévoiler ?

                                                  Le tenancier a t’il suivi les ébats ? ou vérifié la cage aux lions avant d’appeler les services de M. le super Préfet de la Place Beauvau sur la conduite à tenir ?

                                                  initiative perso ou d’un individu pas ou mal informé pour le menottage ?

                                                  On sait que la Princesse Peul a repris le ser(t)_vices à 22 H pour remplacer une collègue.

                                                  Des mouchards techno existent 
                                                  et DSK geek de l’informatique et de ses gadgets ’ c’était le premier des ministres qui trimballait un ordinateur portable.......
                                                  a sûrement fait le check up de la suite.




                                                • Antoine 6 juillet 2011 00:01

                                                  L’imhotep remet le couvert ! Il cite un baveux ! En quoi il constitue une certitude ? Rien, zéro ! Refais ta copie ou plutôt de ne refais rien, tu te fatigues pour ton plaisir et pas le nôtre...Allez dodo...


                                                • Antoine 5 juillet 2011 22:55

                                                  Bon, d’accord, des « milliers » de kilomètres auraient suffi...


                                                  • brieli67 5 juillet 2011 23:30

                                                    « faire un bébé dans le dos »........ faut tout juste pas voir ou le plus souvent ne pas vouloir le voir !


                                                  • Varron Varron 5 juillet 2011 23:57

                                                    Bonjour Imhotep,

                                                    Je suis particulièrement déçu de votre article. Je suis un fidèle lecteur vos écris mais cette fois vous bâtissez votre réflexion sur des articles de presse et des prétendus éléments de la défense.
                                                    A ma connaissance le dossier complet n’est pas accessible à la presse et l’on ne sait pas ce que DSK a réellement dit au grand jury.

                                                    too bad, mais je vous relirai avec plaisir sur d’autres sujets.


                                                    • brieli67 6 juillet 2011 00:03

                                                      de la Taverne 


                                                      et les amours ancillaires du Sénateur HUGO

                                                      Actualité de Victor Hugo - Réflexions sur le bicentenaire de 2002 


                                                      Le bon grand-père est aussi un vieillard lubrique, ce qu’on sait au moins depuis le compte-rendu en 1865 des Chansons des Rues et des Bois par Barbey d’ Aurevilly.
                                                      Les fantasmes sur la vie sexuelle de Victor Hugo ont toujours un arrière-goût politique

                                                      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 6 juillet 2011 01:04

                                                        Bon, là je crois que c’est bon les gars. On l’a eu, le néolibéral de Washington. Il ne reviendra plus. Reste à s’occuper de l’autre, le petit teigneux de l’Elysée. On les aura.


                                                        • jacques lemiere 6 juillet 2011 01:16

                                                          J’ai pensé : il a raison au fait !!! Puis, j’e me demande si il s’agit bien de la defense perso de dsk ou de certains de ses adorateurs hors de l’affaire...beaucoup de choses furent dites alors qu’à mon avis avec des avocats comme ceux de dsk...il y a peu de fautes à attendre....primo, c’est gardez le silence....


                                                          • fred74 fred74 6 juillet 2011 07:05

                                                            Bonjour

                                                            Toute ces posts pour ne rien dire. Qui y était dans cette tôle ? ça en deviens lassant, le net reprend les mêmes articles que la télé.
                                                            Les internautes pensent comme eux et pondent des inepties. « on » pense que « on image que »
                                                            des renseignements invérifiable mais utile pour se la jouer auteur.
                                                            Des retranscriptions que personne n’est en mesure de dire comment elles ont été obtenues, et qui plus est, si elle sont juste et reflète la vérité. Ca , à part les intervenants eux même.
                                                            Bon, DSK, c’est peut être fait avoir, et alors, et le terme peut être est à utiliser avec des pincettes, car rien, aucune information, en dehors de ce que l’on sais sur le bonhomme, içi chez nous en France, n’est vraiment mis au grand jour.
                                                            Il est coupable ? qui peu le savoir ! peut être ! c’est possible ! dans ce cas, je la plaint , il mérite une condamnation  ! en outre , ce qui est frappant, c’est la vitesse à laquelle , on le change ! bon, sans doute ne convenait-il pas pour une certaine caste, et alors ! 
                                                            Les médias, pseudos journalistes, etc etc, tous pris en flagrant délit de prise de position.
                                                            Mais au font, comment pourrait-on être surpris quand, il y a seulement quelques mois,
                                                            nous assistions beat, à d’autre déballage . Et que cette caste politique nous prend pour des incultes et des veaux, en nous abreuvant de déclaration plus surprenante les unes que les autres. Aucune moral, mais peu importe, les Francais sont des amnésiques chronique et c’est heureux. Alors pourquoi s’en feraient-ils ?
                                                             
                                                             . 

                                                             


                                                            • Jean-Max 6 juillet 2011 08:54

                                                              Imhotep,

                                                              Après « Affaire DSK : à ceux qui ne savent rien » où il apparaissait clairement que vous aussi vous ne saviez rien de rien mais que vous aviez juste la prétention incroyable d’en savoir plus que les autres, vous récidivez dans l’opération « je dois sauver ma peau et flatter mon ego ».

                                                              Vous citez RMC qui citent des « sources » (lesquelles ?) qui disent que les avocats de DSK…et tout cela devient la vérité et vous vous permettez « tout d’abord vous souvenez, ce qui en avait choqué plus d’un, les avocats de DSK avaient dit que la femme de chambre était si peu séduisante que cela les avait surpris » alors que strictement rien ne prouve que les avocats aient tenu de pareils propos.
                                                              Une source journalistique obscure devient pour vous une évidence que vous utilisez sans conditionnel.

                                                              Vous êtes tellement aux abois que vous êtes obligé de citer Le Figaro (la Pravda…) et de vous mettre à la botte des sarkozystes pour essayer de faire oublier vos articles et commentaires précédents sur cette affaire.
                                                              Même si cela flatte tous les extrémismes qui traînent sur agoravox et qui, on le constate, se repaissent de ce genre d’article grotesque pour se défouler, je crois que vous vous êtes assez ridiculisé comme cela dans cette histoire.
                                                              Souvenez-vous du « on sait également qu’il y a aussi une vidéo de la caméra de surveillance montrant la sortie de la femme de chambre de celle de DSK » que vous avez écrit alors que cette vidéo ne peut exister pour la simple raison qu’il n’y a pas de caméra de surveillance devant les chambres.

                                                              Il s’est passé « quelque chose » entre DSK et Nafissatou Diallo dans une des suites du Sofitel, c’est une certitude. Mais, malgré la très haute estime que vous avez de vous-même, vous ne savez pas quoi et vous l’avez suffisament montré à chaque article.

                                                              Bien cordialement,

                                                              Jean-Max


                                                              • Imhotep Imhotep 6 juillet 2011 08:57

                                                                . . . . . . . .


                                                              • Jean-Max 6 juillet 2011 11:28

                                                                C’est une réponse très argumentée...
                                                                Vous êtes pourtant responsable de vos écrits et il serait préférable de faire votre mea culpa au lieu de refuser de répondre à ceux qui démontrent vos erreur et votre malhonnêteté dans cette affaire ?

                                                                Jean-Max


                                                              • Imhotep Imhotep 6 juillet 2011 11:36

                                                                . . . . . . . . .


                                                              • Jean-Max 6 juillet 2011 11:58

                                                                Très bien.
                                                                J’en resterai donc là.

                                                                Avant de sortir, comme vous êtes si imbu de vous même que vous ne tolérez pas la contradiction et pensez détenir la vérité, il serait mieux de faire un blog où vous filtreriez les commentaires pour ne laisser passer que ceux qui vous conviennent.
                                                                C’est vraiment la solution idéale pour satisfaire la très haute opinion que vous avez de vous même.

                                                                Jean-Max


                                                              • Imhotep Imhotep 6 juillet 2011 12:03

                                                                . . . . . . . . .


                                                              • Taverne Taverne 6 juillet 2011 08:56

                                                                L’équipe du procureur sait qu’il y a eu viol mais le procureur va classer le dossier.

                                                                L’équipe du procureur a, elle aussi, rappelé sa lecture des faits : « L’existence d’une relation sexuelle a été et est corroborée par les éléments médico-légaux et la brièveté de la scène à l’intérieur de la suite évoque fortement autre chose qu’un rapport consenti. » Parmi les pièces qui ont largement emporté la conviction du parquet sur une tentative de viol figure le rapport établi au St Luke’s-Roosevelt Hospital, spécialisée dans l’accueil des femmes violées, où fut examinée Nafissatou Diallo dès le 14 mai. (Le Figaro 6 juillet)


                                                                • Belarion Belarion 6 juillet 2011 17:36

                                                                  Vous savez que l’équipe du procureur sait qu’il y a eu viol ? Vous êtes dans leur tête ?
                                                                  Ce n’est pas « l’équipe du procureur » qui a déclaré cela, mais seulement une de ses adjointes.
                                                                  Vous connaissez la différence entre « évoque fortement » et « prouve » ?


                                                                • brieli67 6 juillet 2011 09:07

                                                                  Sexe et rumeur : une tradition bien ancrée à droite


                                                                  LES DEUX ....... Taverne et Immoh sont de droites !!

                                                                  qu’on se le dise

                                                                  • NeverMore 6 juillet 2011 10:20

                                                                    Il y aurait un vrai problème si DSK avait été griffé et que des traces aient été relevées (ce qui aurait été rapporté au début de l’enquête).

                                                                     

                                                                     


                                                                    • Marianne Marianne 6 juillet 2011 10:30
                                                                      On est passé d’un extrême à l’autre, de l’accusation à charge d’un présumé innocent à la décrédibilisation complète d’une victime basée sur des faits contextuels alors qu’il n’est pas du tout prouvé que la relation ait été consentie et il est prouvé comme le dit l’article que DSK a aussi menti et avait déjà une réputation de problèmes avec les femmes (pas de séducteur mais plutôt de prédateur ...). La thèse de la relation consentante tarifée ou non ne tient que s’il s’agit d’une machination de la part de la victime, espérant profiter de la situation pour soutirer de l’argent à un VIP. Rappelons que la présumée a été blessée, son examen médical en atteste. Même le coup de tel à son ami/mari détenu « Ne tinquiète pas, ce type a de l’argent, je sais ce que je fais » ne prouve pas une manipulation. Rappelons aussi le témoignage du garçon de service qui sortait de la chambre, lui disant qu’elle était vide et que donc elle pouvait entrer. Elle a pu être violée et vouloir récupérer de l’argent en faisant justice. Cela ne prouve rien.

                                                                      • Marianne Marianne 6 juillet 2011 10:32

                                                                        Est-ce que le rédacteur du 100ème commentaire gagne quelque chose ?


                                                                        • ak47 6 juillet 2011 16:30

                                                                          au final on nous assomme de subterfuge pour dédouané dsk ces sa qu’il faut retenir, elle a menti comme 99%99 des femmes comme les hommes d’ailleurs, doit on par définition dire que ci vous êtes victimes d’un puissant vous ne pouvais pas le faire jugé,car il aura les moyen de retrouvé un mensonge, et ces la que le procureur veut a mon avis dirigé le juge et les juré, devais vous être une victime a la quel on ne peut rendre justice sous prétexte d’avoir un jour menti, ceux que dsk a aussi fait durant son mandat a la tète du fmi,disant au peuples que sa irais mieux après mais que dalle au final, il a menti sur son emploi du temps doit ton le condamné car il aurai menti, ci non n.diallo doit voir le tribunal lui rendre justice indépendamment des parjure qui lui sont reprocher, les amies de dsk ce gargarise car elle aurais menti, mais ils ce rende pas compte de ce qu’il va lui arriver la ou certain voit une relaxe d’autre verront au contraire un dsk accablé plus qu’il ne l’était hier ! ahh les raclure !!


                                                                          • zmed 6 juillet 2011 17:34

                                                                            Jean max,

                                                                            ET que font les médias sinon citer les rumeurs du NYP savamment fournies par les défenseurs de DSK.. Mais là vous souciez beaucoup moins la réalités des faits quand ça vient du NYP....


                                                                            • platon613 7 juillet 2011 14:25

                                                                              Affaire DSK : poursuites maintenues

                                                                              Existe-t-il un conflit d’intérêt entre l’accusation et DSK ? Une responsable du bureau du procureur est apparemment mariée à un des avocats de Dominique Strauss-Kahn. Contre tout attente, le procureur maintient les poursuites pour crime sexuel...

                                                                              http://www.news-26.net/politique/77...


                                                                              • cyrilcab cyrilcab 7 juillet 2011 15:11

                                                                                Je me suis toujours posé une question depuis que l’on parle de relation payante.
                                                                                Pourquoi, s’il avait refusé de la payer, il l’aurait retenue dans sa chambre ?
                                                                                J’imagine que dans une telle situation je l’aurait virée de ma chambre, pas enfermée... 


                                                                                • Hijack Hijack 7 juillet 2011 15:13

                                                                                  Bon article l’auteur ...

                                                                                  Tu as raison d’appuyer :
                                                                                  « Si les mensonges de l’une doivent entrer en ligne de compte pour son accusation alors les mensonges de l’autre aussi. »
                                                                                  A cela j’ajoute que jusqu’à preuve du contraire, les mensonges de Nafi sont mineurs et ne concernent pas l’affaire... et c’est ça qui compte !!!

                                                                                  Un truc auquel il faut faire attention quand tu dis  : 

                                                                                   « Il nous reste un peu plus de dix mois pour nous débarrasser de ce pouvoir. Faisons notre Révolution  du jasmin. »

                                                                                  Sache que toutes les révolutions colorées sont dirigées par l’extérieur ... « orange, verte, de jasmin etc ... » Un révolution OK ... une simple révolution, sans mayonnaise et sans fleurs et sans aucune couleur choisie de l’extérieur ...

                                                                                  D’ailleurs, je rappelle que ce sont certains médias qui ont les premiers parlé de révolution du Jasmin pour la Tunisie ... par les révoltés !


                                                                                  • BA 8 juillet 2011 08:18

                                                                                    Le juge Renaud Van Ruymbeke, chargé du volet financier de l’affaire Karachi, a aujourd’hui une conviction, étayée par de nouveaux éléments judiciaires : les 20 millions de francs (3 millions d’euros) en espèces qui ont alimenté de manière suspecte la campagne présidentielle d’Edouard Balladur, en 1995, proviendraient bien de rétrocommissions versées à l’occasion de marchés d’armement.

                                                                                     

                                                                                    Il peut désormais s’appuyer, pour conforter son raisonnement, sur le témoignage de Pierre Mongin, actuel PDG de la RATP et ex-chef de cabinet de M. Balladur de 1993 à 1995.

                                                                                     

                                                                                    Entendu lundi 4 juillet par le juge Van Ruymbeke M. Mongin a assuré au magistrat que les fonds secrets de Matignon n’avaient pas été mis à contribution pendant la campagne de 1995."Je n’ai pas personnellement, dans la gestion de ces fonds, attribué de l’argent à la campagne de M. Balladur, confie M. Mongin sur procès-verbal (...) Je n’ai pas remis d’espèces directement à M. Balladur "

                                                                                     

                                                                                    Or, le juge Van Ruymbeke a déjà pu établir que ces sommes, apportées à la banque par liasses épaisses, en grosses coupures, ne pouvaient être le fruit de collectes organisées dans les meetings, contrairement à la version présentée par l’ancien premier ministre et ses proches (Le Monde du 1er juillet).

                                                                                     

                                                                                    Il ne reste donc au magistrat qu’une seule hypothèse de travail : les 20 millions de francs suspects auraient été obtenus via des intermédaires imposés par le cabinet de François Léotard lors des négociations finales des contrats de livraison d’armes Agosta et Sawari II signés en 1994. Les faramineuses commissions promises aux intermédiaires se seraient ensuite transformées en rétrocommissions.

                                                                                     

                                                                                    Le juge Van Ruymbeke a fait procéder, en début de semaine, à l’interrogatoire de Nicolas Bazire, ami de toujours de Nicolas Sarkozy et directeur de campagne de M. Balladur en 1995. Les enquêteurs s’interrogent sur son rôle exact dans le dispositif, lui dont les liens avec certains intermédiaires imposés dans les contrats d’armement ont été mis en exergue pendant l’enquête. Bon nombre de témoins ont également narré aux enquêteurs sa présence dans la campagne, et mentionné avec force détails le coffre-fort de son bureau, souvent empli de liasses de billets.

                                                                                     

                                                                                    Francis Lamy, homme de confiance de M. Balladur, poussé mercredi 6 juillet dans ses retranchements par le juge Van Ruymbeke, a pointé le rôle de M. Bazire, actuel bras droit de Bernard Arnault. M. Lamy avait expliqué aux rapporteurs du Conseil constitutionnel, en 1995, qu’une somme de plus de 13 millions de francs versée en liquide sur les comptes de campagne provenait de la vente d’objets divers, pendant les meetings. Une version jugée fantaisiste par les enquêteurs.

                                                                                     

                                                                                     »Je suis pratiquement certain que c’est M. Bazire qui m’a donné ces explications", assure aujourd’hui M. Lamy au juge Van Ruymbeke, et ce à plusieurs reprises.

                                                                                     

                                                                                    NOUVEAUX SOUPÇONS DE RÉTROCOMMISSIONS POUR UN TROISIÈME CONTRAT D’ARMEMENT.

                                                                                     

                                                                                    Parallèlement à ce versant politique, le magistrat tente de pénétrer les arcanes des marchés d’armement. Un haut fonctionnaire, Philippe Bros, commissaire du gouvernement pour les exportations d’armes de 1988 à 1993, lui a confié ses doutes, le 30 juin, sur la licéité des marchés. "Je soupçonnais fortement l’existence de retours [les rétrocommissions](...) parce qu’on avait mis en place deux personnalités politiques, fidèles de M. Léotard, à des postes pour lesquels ils n’étaient pas compétents..."

                                                                                     

                                                                                    Deux autres hauts fonctionnaires, Jean-Louis Porchier et Michel Ferrier, avaient déjà tenu le même discours au juge. M. Ferrier, a par ailleurs livré une nouvelle piste au magistrat, qui l’a interrogé le 30 juin. L’ex responsable des transferts sensibles au secrétariat général de la défense nationale, a fait allusion au marché « Miksa » , portant sur la surveillance des frontières du royaume wahhabite, qui fit l’objet d’un protocole d’accord, signé le 12 novembre 1994, entre Charles Pasqua, alors ministre de l’intérieur — et soutien politique d’Edouard Balladur — et son homologue saoudien, le prince Naïef Ben Abdelaziz al-Saoud. Thomson-CSF (devenu Thalès) était chef de file de la candidature française.

                                                                                     

                                                                                    A en croire le témoin, la Commission interministérielle pour l’étude des exportations de matériels de guerre (CIEEMG), aurait mis son veto, en 1994, à la signature de ce contrat. "Avez-vous soupçonné le ministre de l’intérieur d’avoir cherché à financer la campagne présidentielle du premier ministre ?« , a demandé le juge. »J’ai forcément étudié cette question et j’ai transmis aux autorités tous les éléments sûrs dont je disposais et qui auraient pu faire penser à des malversations", a répondu M. Ferrier.

                                                                                     

                                                                                    Il a affirmé avoir transmis à l’époque ses informations à la présidence de la République, à Matignon et au ministère de la défense : "Je leur ai adressé un courrier secret défense donnant tous les éléments précis dont je disposais et qui m’avaient amené à avoir clairement une position négative en raison de mes soupçons de rétrocommissions ".

                                                                                     

                                                                                    Pour Maître Olivier Morice, l’un des conseils des parties civiles,  »les familles des victimes demandent maintenant que tous ceux qui font partie de la chaîne de responsabilité soient mis en cause par la justice : d’Edouard Balladur à François Léotard, sans oublier Nicolas Sarkozy, du fait de ses responsabilités à l’époque, puisqu’il était au coeur du système de corruption permettant le retour de commissions illicites".

                                                                                     

                                                                                    Lire l’intégralité de cette enquête dans l’édition Abonnés du site et dans Le Monde daté du 9 juillet et disponible dans les kiosques ce vendredi à partir de 13 heures.

                                                                                     

                                                                                    Gérard Davet et Fabrice Lhomme.


                                                                                     

                                                                                    http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/07/08/affaire-karachi-pas-de-fonds-secrets-de-matignon-dans-les-comptes-de-campagne-de-balladur-en-1995-selon-un-temoin-clef_1546273_823448.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès