• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Et si la démocratie était le problème et non la solution ?

Et si la démocratie était le problème et non la solution ?

 

Samedi 16 mars 2019, le mouvement des Gilets jaunes connaît un regain, du reste assez inattendu. Je fais partie – à tort, donc – des gens favorables au mouvement qui pensaient que c’était fini. Mais que désirent les Gilets jaunes ?

Mais que désirent les Gilets jaunes ? En définitive, abstraction faite de l’aspect « révolte fiscale », c’est un (grand) mystère. On entend fréquemment les Gilets jaunes revendiquer d’avantage de démocratie et plus d’horizontalité, un mot qui est désormais à la mode. Du moins, c’est que revendique l’aile gauchiste des Gilets jaunes. Mais, si la démocratie était le problème et non pas la solution ?

On sait que la démocratie a déjà fait l’objet de critiques immenses, y compris par ses créateurs : les Grecs de l’Antiquité classique. Platon y voyait la forme la plus décadente des régimes, préparant à toutes les tyrannies. On connaît la description platonicienne, criante de vérité et d’actualité, telle qu’on peut la lire dans le livre 8 de sa République.

Résumons un peu Platon :

1) La démocratie procède d’un calcul oligarchique. Les oligarques confèrent le droit de vote au peuple pour l’occuper, lui donner l’illusion de participer quelque peu aux affaires publiques. Mais cette égalité des voix n’empêche aucunement l’inégalité des richesses et des conditions.

2) L’égalité des voix donne alors l’impression que tout le monde vaut tout le monde. S’installe alors un nivellement par le bas où la parole du savant n’a pas plus de crédit que celle de l’imbécile, où le vrai sage est rabaissé au rang des sophistes et démagogues, où l’honnête homme est considéré comme plus dangereux qu’un criminel, où l’usurpation prédomine un peu partout. Puis, la mentalité démocratique se « renforce »… C’est alors l’inversion des valeurs qui succède au nivellement par la médiocrité. Cette fois, le criminel vaut bien plus que le vertueux, l’imbécile que le savant, le démagogue que le sage, l’immaturité que l’expérience, le talent que le gâchage, etc.

3) Le droit de vote suppose aussi un culte échevelé de la liberté qui se rajoute à celui de l’égalité. Car voter est un droit, donc une sorte de liberté. L’esprit de liberté s’introduit alors partout et dégénère en laxisme intégral, mafieux avant la lettre, et totalitaire. La description platonicienne est célèbre : les vieux ont peur des jeunes, les maîtres des élèves, les sages des fous, les humains des animaux mal dressés, les parents des enfants arrogants, les hommes des femmes devenues des viragos, etc. , etc.

4) La démocratie correspond aussi à une décadence des élites. Les dirigeants démocrates sont des dirigeants jouisseurs qui succèdent à leur parents avares (de riches oligarques avares et affairistes, qui avait au moins le mérite de ne pas jeter l’argent par les fenêtres). Avec les élites démocratiques, selon Platon, la nation rentre en phase d’autodestruction. Les élites n’ont même plus le vrai sens des affaires et ne sont mues que par une culture du gaspillage et de l’amusement effréné.

5) Pour finir, la démocratie transforme le peuple en une masse informe, une juxtaposition d’individus atomisés, sans aucun sens du bien commun, à la fois totalement soumis et très violents. C’est bien pour cela qu’il faut distinguer, parmi les Gilets jaunes, les Gilets jaunes tendance-peuple et les Gilets jaunes tendance-masse, ce qui n’est pas du tout la même chose.

 

Il faut signaler toutefois qu’Aristote, mois pessimiste que son maître Platon, envisage dans sa Politique la possibilité d’une sorte de démocratie vertueuse, une "politeïa". Pour Platon, la démocratie est, par essence, perverse. J’avoue qu’il est difficile de trancher entre les deux positions. Mais, de toute manière, Aristote intègre aussi dans son analyse la démocratie démagogique dans sa classification des régimes vicieux et corrompus.

C’est dans cette perspective que j’ai écrit mon roman d’anticipation 2193 : Le Crépuscule des Humanistes, où je compare deux régimes de fiction, l’un totalitaire et terrifiant, au sud, l’autre démocratique et rassurant, au nord. Le lecteur peut y découvrir, de page en page, que le régime « démocratique », en définitive, engendre plus d’horreurs et de sottises que le régime « totalitaire ».

Tel en est le paradoxe.

"Dieu se rit de ceux qui déplorent les effets dont ils chérisent les causes." Bossuet


Moyenne des avis sur cet article :  1.71/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

117 réactions à cet article    


  • lee oswald lee oswald 16 mars 17:04

    La démocratie ne peut-être instituée qu’à un petit groupe , genre la cité athénienne , pour un pays plus grand , c’est une république capitaliste avec une oligarchie ayant tous les pouvoirs et se retranchant derrière des droits de l’hommiste avec des médias aux ordres abrutissant le peuple , donc c’est du néo-fascisme soft


    • lee oswald lee oswald 16 mars 20:51

      Quand on met à la tête d’un pays des types comme Sarkozy , Hollande , Macron ! est-ce que un tel pays mérite le nom de démocratie ?.
      Messieurs répondez-moi !!


    • berry 17 mars 00:18

      @lee oswald
      Nous ne sommes plus vraiment en démocratie, en effet.
      Je viens de découvrir le stage de rééducation politique qu’a du suivre Henry de Lesquen en 2016. C’est digne des pays totalitaires.
      https://www.egaliteetreconciliation.fr/Henry-de-Lesquen-Mon-stage-au-memorial-de-la-Shoah-54097.html


    • Paul Leleu 17 mars 01:11

      @berry

      « Je viens de découvrir le stage de rééducation politique qu’a du suivre Henry de Lesquen en 2016. C’est digne des pays totalitaires. »

      nous sommes « rééduqués » au quotidien de manière beaucoup plus totalitaire au quotidien... les français ingurgitent comme des barres chocolatées la diarrhée de l’industrie américaine du divertissement... le rock, le jazz, la télé, le rap, le cinéma, la BD et toutes ces saloperies intégrales...

      d’ailleurs, Henry de Lesquen est pour la destruction de la tour Eiffel et l’interdiction des « musiques nègres » (dixit). Mais combien de français sont-ils prêts à ne plus se gaver de ces musiques ?

      Allons... soyons lucides... les français chérissent les causes dont ils haïssent les conséquences... et comme le dit l’auteur de l’article, tout cela est une vaste hypocrisie de la part du peuple.


    • doctorix doctorix 17 mars 18:19

      Une solution serait déjà de donner au vote un coefficient égal au QI du votant.
      Certes, il y aurait encore énormément d’imbéciles pour polluer le vote, mais cela ferait un premier rééquilibrage, puisqu’on ne peut décemment pas empêcher les imbéciles de voter.
      Par exemple, un QI de 150 aurait 3 voix quand un 50 n’en aurait qu’une.
      Un pas de plus, et on empêcherait les QI inférieurs à 100 (la moyenne des QI, par définition) de voter.
      Je sais, c’est pas juste : Marine Le Pen n’aurait plus aucune voix, forcément.
      Et Macron n’en aurait plus beaucoup non plus...
      Mais enfin on ne pas laisser plus longtemps les ânes décider de qui nous gouverne, si ?
      Est-ce que c’est vraiment démocratique de laisser tant de pouvoir aux cons, ou bien est-ce démagogique ?


    • lee oswald lee oswald 17 mars 21:53

      Bonjour Mr doctorix , je propose l’interdiction de voter à celui qui regarde BFMTV , car inconsciemment il est conditionné Macron et son vote ne peut être pris en compte


    • doctorix doctorix 17 mars 22:57

      @lee oswald
      Votre proposition est intéressante, mais elle est incluse dans la mienne.
      Car pour regarder BFMTV (et pour voter Macron), il faut nécessairement avoir un QI inférieur à 100. C’est même pour cette catégorie de population que cette chaîne a été conçue, et c’est par celle-ci que Macron a été élu.
      En passant (et je songe à ces jeunes intoxiqués qu’on a vu défiler contre le réchauffement), imaginez un champs avec 10.000 tulipes jaunes. Au début du siècle dernier, il y avait dedans 3 tulipes rouges. Il y en a maintenant 4, et on nous explique que c’est pour ça que les eaux vont monter de 6 m et que nous allons bouillir tout crus (la tulipe rouge, c’est la molécule de CO2 noyée au milieu de toutes les molécules qui composent l’atmosphère : 4 pour 10.000 à ce jour).
      Moi, tant de bêtise me fait douter de l’humanité.
      On en apprendra un peu plus ici :
      https://www.youtube.com/watch?v=5TlbLGM1RAM « Climat, on vous ment »).


    • ASTERIX 18 mars 10:04

      @lee oswald
      devinette :quel est le plus bete des peuples du monde ,
      pour oublier ce lamentable week end PARIS brule et le DAUPHIN FAIT DU SKI AVEC LA REINE MERE A LA MONGIE ont ils été arretés a varenne ?????

      VIDOCQ-CASTAGNEUR PAREIL A LUI MEME vodka peu etre offerte par poutine ou depardieu inspecte son reseau de boites de nuit PETITES PEPES DE marchariere ou aures cocaines women..... son reseau de prostitution et de dealers de cocaine MEME AVEC LES GJ CA MARCHE ENCORE MIEUX SES PARRAINS PASQUA ET GAUDIN DOIVENT ETRE FIERS DE LUI

      QUE FAIT LA DGSI SINON TIRER DES PLANS SUR LA COMETE OU ON VEND DES ARMES A TOUS ......................

      REVENONS A NOTRE DEVINETTE le peuple le plus bete est : LES SEMITES ANTISEMITES LES ISLAMISTES exception faite des tunisiens leurs plages abritent des residences de luxe ces cons de djihadistes onr fait un attentat sur une plage baisse de clients les homos et les vieilles europeennes fanées recouvrent les plages et leur 2 ème INDUSTRIE PREND LE RELAI LE DIVORCE LES RICHES EUROPEENS SURTOUT FRANCAIS SE MARIENT AVEC UNE GAZELLE
      TUNISIENNE CE QU IL NE SAIT PAS C EST QU IL DOIT NOURRIR TOUTE LA FAMILLE DE LA BELLE QUI DIVORCERA UN PEU PLUS TARD POUR RECOMMENCER PRENANT AU HASARD LA MOITIE DU SALAIRE DE L EXPATRIE enrichissant aussi la ceinture des grandes villes comme paris lille lyon
      marseille !!!!!!!!!!!!!!!!!! foyers de radicalisés et refuges pour djihadistes criminels
      que font DGSI ET MINISTRE VIDOCQU RIEN !!!!!!!! il est plus facile d ’éborgner et de fracasser les MACHOIRES DES GJ !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • Arthur S Arthur S 16 mars 17:14

      Le mot « démocratie » n’a pas de sens concret s’il n’est pas affublé d’un épithète : représentative, directe, participative...

      en fait, ce mot creux n’est utilisé que comme antonyme à totalitarisme, populisme, dictature... et sous-entend que l’économie de marché fondée sur la libre circulation des capitaux et des marchandises est la formule dans laquelle l’humanité s’épanouit et que le bicamérisme parlementaire est le meilleur garant de la liberté...

      le mot « démocratie » isolé ne signifie pas plus ce qu’il prétend signifier que des temres comme « communauté internationale » (comprendre otan° ? Organisations Non Gouvernementales (comprendre offiv=cines officieuse), « terroristes » (comprendre ou bien mercenaires ou bien résistants),... 

      qui ne possède pas le lexique de la langue de bois est le jouet des manipulateurs d’opinion


      • samy Levrai samy Levrai 16 mars 17:48

        @Arthur S
        Le mot democratie a un sens et un seul celui de : pouvoir du peuple souverain.
        il existe d’autres systemes comme ploutocratie, monarchie, oligarchie, autocratie, aristocratie, expertocratie, kleptocratie,etc, etc, chacun ont une définition et une seule. Ce sont les adjectifs accrochés au mot qui en changent le sens grâce à la novlang de la doxa.
        Le fait que la communauté internationale se réduise au club de blancs chrétiens d’apartheid ne vient que de la même novlang distillé sur la totalité des medias de masse.


      • Alren Alren 16 mars 18:38

        @samy Levrai

        « La démocratie est le plus mauvais système à l’exception de tous les autres » disait Churchill.

        En effet, si l’on refuse la démocratie, on institutionnalise un système oligarchique (J’inclus dans le système oligarchique institutionnalisé les dictatures ou les royautés, le dictateur ou le roi devant rémunérer ses soutiens par des avantages sociaux considérables).

        Nous vivons dans un système oligarchique, donc non démocratique mais uniquement parce que les électeurs le veulent bien. Macron a été élu. Bien sûr la compétition électorale a été tout sauf « non faussée ». Mais Macron a recueilli le plus de voix au premeir tour ou tout se jouait.


        Le sort des Français et de la France elle-même seraient tout différents si Jean-Luc Mélenchon était président ! Une majorité ne l’a pas voulu : qu’elle s’en morde les doigts au sang !


        La société capitaliste est toujours un combat entre les travailleurs et leurs parasites sociaux.

        Le vote Macron, il était facile de le prévoir, penche de toutes ses forces en faveur des parasites.

        Le vote Mélenchon, il était facile de le prévoir, aurait pencher de toutes ses forces en faveurs des travailleurs, des retraités du travail des handicapés et des chômeurs.


        Personne ne peut nier que dans l’isoloir les votants ont librement glisser dans l’enveloppe le bulletin de leur choix. Et que c’est ça le fondement élémentaire de la démocratie.




      • samy Levrai samy Levrai 16 mars 18:46

        @Alren
        Allons sois sérieux Melenchon ne veut pas quitter l’UE ni l’euro , il aurait fait exactement la même politique que Macron.
        Sinon sur le reste d’accord.


      • Alren Alren 17 mars 13:55

        @samy Levrai
        Àla différence d’Asselineau qui réagit en solitaire à l’actualité, JLM est membre d’une équipe, elle même issue d’un groupe LFI dont le programme est écrit en détail : l’Avenir en Commun que visiblement vous n’avez pas lu !
        JLM est un porte-parole à la différence d’Asselineau qui ne consulte personne avant de s’exprimer.

        Ce programme qui a été approuvé et soutenu par 450 000 personnes (!) énonce clairement qu’il est de l’intérêt de la France de désobéir aux traités scélérats de l’UE et que Junker ne pourra rien faire pour s’opposer à cette décision soutenue par une immense majorité de Français.


      • Ouallonsnous ? 17 mars 17:54

        @Alren

        "Macron a été élu. Bien sûr la compétition électorale a été tout sauf « non faussée »

        « 

        1/ Non ! Macron n’a pas été élu mais désigné par les »merdias« aux ordres des oligarques financiers qui les possédent.

        Pour être élu, il eu fallu qu’il obtienne + de 50 % des suffrages des inscrits.

        2/ La compétition électorale n’a pas eu lieu, les temps de parole des différends candidats n’ont pas été respectés, par les »merdias" aux ordres de l’oligarchie !


      • Ouallonsnous ? 17 mars 18:21

        @Alren

        « JLM est membre d’une équipe, elle même issue d’un groupe LFI dont le programme est écrit en détail »

        Désolé, mais si vous l’avez lu, ce programme, vous auriez pu réaliser qu’il est irréalisable sans sortie de l’U Européiste, or ce qui est proposé, p.79 n’est que la sortie des traités européistes !
        Contradictoirement, à la page 83, il y est décrit un plan A de refondation démocratique des traités européistes par la négociation, autrement dit de la « collaboration », ah Vichy !

        Il n’est pas dit comment et le dispositif étant verrouillé par le principe d’unanimité des états membres, cela relève de la « bouffonerie » et n’honore pas les auteurs de ce programme.

        Ce programme a pu être approuvé par 450 000 personnes, il n’en est pas moins une chimère et vise à faire prendre des vessies pour des lanternes !

        F Asselinneau, lui consulte l’historiographie existante et s’y réfère dans ses déclarations concernant également des faits, son programme du frexit est un peu plus réaliste que les « fumées » du programme LFI, même s’il y a dans cette formation des gens de valeur, je pense qu’ils ne sont pas dupes  !


      • samy Levrai samy Levrai 17 mars 23:50

        @pepino
        on dirait petit troll qu’il y a beaucoup de chose que tu ne domines pas... Je sais deja que tu ne dureras pas, vas tu faire mieux que tes précédents avatars... quel suspens...


      • Jason Jason 16 mars 18:15
        Vous avez raison, les problèmes sont considérables ; mais ce qu’on appelle démocratie manque fortement de définition(s). C’est un mot valise qui désigne un peu n’importe quoi ; il suffit de jeter un coup d’oeil dans le monde pour le constater.

        Les démocraties actuelles, outre l’argument que soulevait Rouseau disant que la volonté ne se représente pas, ces démocraties sont approximatives. Elles représentent un gros problème qui est celui de la délégation du pouvoir dans la relation d’un contrat moral et politique (je promets— morale, et je vais faire—politique). Si on admet que la politique est une éthique en actes.

        Or, il se trouve que le contrat passé entre le commettant (l’électeur) et l’élu est un contrat de dupes. C’est le seul contrat que je connaisse dans lequel une des parties (l’élu) ne doit rien à l’autre (l’électeur), sinon de vagues promesses. [Je l’ai dit et redit sur ce site maintes fois]. Pour l’Histoire, rappelons que dès la première Assemblée Nationale en 1789, les représentants élus disaient qu’ils avaient mieux à faire que de se servir des cahiers de doléances. Le pli était pris
        .
        J’ajouterai que si les représentants des citoyens de ce pays, qui se vante d’être démocratique, avaient fait leur boulot et entretenu des contacts suivis avec la population, on ne verrait pas de Gilets Jaunes dans les rues. Il y a donc là une faillite éclatante, un échec honteux.

        Pour moi, les démocraties sont encore à inventer.

        P.S. la démocratie athénienne que vous citez excluait les femmes, les étrangers, et bien sûr les esclaves. Mauvais exemple.

        • samy Levrai samy Levrai 16 mars 18:30

          @Jason
          Il n’y a qu’une seule définition à democratie, il est dans tous les dictionnaires et peut se définir en 3 mots.
          Que tout le monde en ait oublié le sens et que les dictatures s’en drapent ne correspond qu’aux gouvernements de type orwellien euro atlantistes. 


        • Jason Jason 16 mars 18:36

          @samy Levrai

          Ah, vous aimez les blagues, vous !


        • samy Levrai samy Levrai 16 mars 18:42

          @Jason
          Tu trouves ? la democratie veut dire : pouvoir du peuple
          on ne peut faire plus simple comme definition et il est très aisé de dire si le peuple a le pouvoir dans les pays du monde. il faut d’abord avoir un peuple, que celui ci soit souverain, qu’il est accepté une constitution et que celle ci soit respectée . Tout le reste n’est que pipeau dû aux adjectifs accolés .


        • samy Levrai samy Levrai 16 mars 18:42

          @samy Levrai
          qu’il ait


        • Étirév 16 mars 18:26

          La démocratie avilit en abaissant les bons, c’est une tyrannie qui s’exerce par un mouvement de traction morale, de bas en haut ; elle fait descendre, elle empêche les meilleurs de s’élever, elle abat les têtes qui dépassent le niveau des médiocres, empêchant ainsi l’éclosion des types supérieurs, elle supprime le respect et rend les petits insolents : « Pas une tête ne doit se lever. Si une seule dépasse, on la coupe », tel est le grand principe de la démocratie.
          L’égalité c’est « tous dégénérés », « tous fous », tous égaux dans la bêtise ou dans la bassesse c’est la suppression de la hiérarchie des esprits !
          C’est le courant d’eau qui éteint toutes les lumières, sous prétexte qu’elles éblouissent.
          Toute élévation du type humain demande un régime aristocratique, c’est-à-dire, et plus précisément, une aristocratie de l’Esprit.


          • samy Levrai samy Levrai 16 mars 18:36

            @Étirév
            avec droit divin et toute la magie qui avec  ou bien juste le régime euro atlantiste ?


          • Paul Leleu 17 mars 01:14

            @Étirév

            « Toute élévation du type humain demande un régime aristocratique ».

            Je suis entièrement d’accord.

            En quoi la loi du nombre assurerait du vrai ou du bien ? C’est plutôt le contraire.

            Je suis en train d’évoluer sur toutes ces questions, et je me rends compte à quel point nous avons été intoxiqués par une propagande démocratique...


          • Ruut Ruut 18 mars 10:14

            @Étirév
            Vous confondez tout.
            C’est l’information et l’écoute de tous qui rend la démocratie forte.
            C’est la censure et le mépris des dissident qui l’affaiblie et la rend stupide.
            La France souffre d’un manque total de liberté d’expression.

            Lorsque les humoristes sont interdits de spectacle, c’est que la Dictature est En Marche.
            Lorsque l’opposition est interdite d’Antenne est que la Dictature est En Place.
            Lorsque les discutions sont surveillées et pénalement condamnables, c’est que nous vivons dans une Dictature.

            Lorsque des personnes bafouent la lois et sont en liberté (Bénalla) c’est que nous ne vivons plus dans un état de Droit.


          • Jason Jason 16 mars 18:38

            J’ai demandé à mon épicier ce qu’il pensait d’une aristocratie de l’Esprit. Il m’a pris pour un farceur, et il en rit encore !


            • Paul Leleu 17 mars 01:18

              @Jason

              « J’ai demandé à mon épicier »... phrase typiquement démocratique, et qui révèle tout à fait le problème structurel de la démocratie...

              en outre, je serais curieux de connaitre la réponse d’un épicier maghrébin musulman... il trouverait peut-être intéressante cette aristrocratie de l’esprit.

              question subsidiaire : quand vous avez un problème cardiaque, demandez-vous conseil à votre épicier (démocratique) ou à votre cardiologue (aristocratique) ?


            • Jason Jason 17 mars 13:59

              @Paul Leleu

              Aristocratie, d’aristos, excellence. Gouvernement par les meilleurs (et chez nous pour les meilleurs). En France ces meilleurs sortent de l’ENA, nous dit-on. Il suffit de mettre ces gens parfaitement calibrés et lobotomisés pour avoir un gouvernement aristocratique. Et le tour est joué.

              Encore faudrait-il se mettre d’accord sur cette soi-disant excellence...

            • Ruut Ruut 18 mars 10:05

              @Paul Leleu
              ça dépens du nombre de vos proches morts suite a l’intervention de ce Cardiologue.......
              Car dans tous les domaines il y a des mauvais, des dangereux et des incapables.
              Il y a aussi des cardiologues a faux diplômes etc....

              Un incompétent, a un poste décisionnel conduit toujours a une catastrophe, puisqu’il fera taire les sonneurs d’alerte pour masquer son incompétence.
              C’est ce qui a causé les plus grandes catastrophes de notre histoire.

              En 2019 c’est rarement les compétents qui se trouves aux plus hautes fonctions.
              C’est encore pire dans les administrations.


            • Paul Leleu 19 mars 14:05

              @Ruut

              mais justement, cette sélection des décideurs sur des critères démocratiques n’est-elle pas responsable de cette situation ?

              la « capacité à être populaire » ne recoupe nullement la compétence ou la vertu. C’est une des très grosses failles de la démocratie.


            • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 16 mars 18:39

              Bienvenue !

              Bin vous avez mis la réponse au mystère en photo : c’est Chouard qui dit que la démocratie ne marche pas car elle est toujours écrite par ceux qui veulent ne surtout pas perdre le pouvoir. Ensuite il suffit de lire pour s’en convaincre (ou d’écouter Chouard)

              it’s not a bug, it’s a feature !


              • Paul Leleu 17 mars 01:20

                @La Voix De Ton Maître

                l’auteur ne s’en prend pas à la démocratie représentative comme le fait Chouard... il s’en prend à la démocratie tout court...

                en effet, la démocratie absolue prônée par Chouard serait peut-être bien encore pire que tout...

                il suffit de se rendre dans le moindre groupe anarchiste pour voir que c’est le système le plus tyranique qui soit...


              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 16 mars 18:44

                Personne n’a jamais expliqué comme je l’ai fait ce qu’est LA TIMOCRATIE et pourquoi elle n’a jamais été instaurée dans aucun pays : Les journalistes et les intellectuels pouilleux qui n’ont pas publié ou repris mes écrits sont responsable de l’échec du Monde : 

                Gilets jaunes en France,il y a de l’authentique... Voir mes articles sur ce site.

                Mais défilés de rue en Algérie : Que de manipulation ! Que de trahison ! Que de diversion !!! 

                La démocratie peut avoir deux sens : Constructive ou nauséabonde, il fait lire mes explications.

                Le régime algérien est le premier sur cette planète à réussir « l’exploit » de la démocratie nauséabonde !

                https://www.facebook.com/notes/mohammed-madjour/deuxi%C3%A8me-mise-au-point/3148037681888290/


                • Florian Mazé Florian Mazé 16 mars 19:35

                  @Mohammed MADJOUR
                  Sur la TIMOCRATIE, il est facile de répondre techniquement. C’est un régime analysé par Platon : Etat autoritaire, impérialiste et militariste, qui s’écarte de la Cité idéale (kallipolis) mais qui en reste la forme la plus proche. C’est donc un régime, sinon sympathique, du moins encore vivant, gymnique et partiellement vertueux, tenu par de courageux guerriers.
                  Du reste, dans « 2193 », le régime appelé « L’Union méditerranéenne » est une TIMOCRATIE alors que la « Fédération » est une démocratie. Au bout du compte, malgré les apparences, c’est dans l’Union qu’on vit le mieux...


                • machin 18 mars 06:16

                  @Mohammed MADJOUR

                  "Les journalistes et les intellectuels pouilleux qui n’ont pas publié ou repris mes écrits so

                  "

                  Moi ce que je vois dans cette phrase, c’est un petit prétentieux, comme il est bien rare d’en rencontrer. C’est comique.
                  Attention aux portes vous aller vous cogner la tête...


                • Sozenz 16 mars 19:20

                  a mon avis vous devez vous pencher sur votre propre raisonnement et de voir qu’ il n y a pas un grand humanisme en vous . sinon vous ne verriez peut etre pas que du négatif dans la démocratie .

                  .

                  avec la démocratie nous avons des chances que les lois ne soient pas justes car trop accès sur des désirs personnelles et non par des lois harmonieuses pour le sens communs .

                  quand nous avons une personne qui prend le pouvoir par la force ou par le vote , nous avons toutes les chances d avoir un systeme injuste d élites et de privilèges.

                  par le sang nous avons une chance grâce au ciel d’ avoir un juste .

                  L Homme doit accéder à une haute conscience pour pouvoir réaliser une belle démocratie si c est la voie qu’ elle choisit.

                  En tout cas , dans votre livre , je suppose que vous avez montré que les deux régimes n étaient pas bons

                  donc n allez pas nous vendre votre dictature ^^


                  • Paul Leleu 17 mars 01:27

                    @Sozenz

                    les marxistes n’appelaient-ils pas la démocratie : « dictature de la bourgeoisie » ?

                    (c’est d’ailleurs de cela que, par opposition, ils firent émerger le fameux terme de « dictature du prolétariat »)


                  • Sozenz 17 mars 09:39

                    @Paul Leleu
                    si vous mettez une interpretation fausse sur un mot , il est normal qu’ il devienne detestable ;
                     c est comme le mot religion qui est fait poue relier et non créer des schismes et on utilise la religion pour enchainer les personnes  ;
                    on pourrit les mots et les symboles pour que la justice et la paix ne se fasse pas . ainsi on force les gens à valider des systèmes mortifères au lieu de profiter d une possible grandeur .


                  • Sozenz 17 mars 09:51

                    @Paul Leleu
                    toutes ses phrases ne sont là que pour discrediter ce qui pourrait etre honnorable en l associant à une image salie .
                    ces hommes aux phrases manipulatoires portent prejudice à des valeurs nobles .
                    ils enferment les personnes dans un cercle vicieux . celui de faire croire qu’ il ne peu pas y avoir de démiocratie sans que cela se place sous les privilèges de la bourgeoisie . et quand je parle de bourgeoisie , on pourrait dire , de parvenues.
                    la bourgeoisie n est qu ’ un lot de commerçants qui ont su faire des affaires sans scrupules et gagner de l argent . puis sont venus leurs descendants . puis il y a d autre arrivistes qui ont les dents bien longues qui sont capables de prendre ces places . alors voilà la bourgeoisie ...
                    certains on su s aligner sur l honneur de ce qui s appelait anciennement la noblesse . je parle de la noblesse où les nobles etaient là pour guider et protéger les peuples ( comme un père) .

                    vous savez on peut donner une multitudes de definitions aux mots , mais il faut remettre les termes à leur place .


                  • Paul Leleu 19 mars 14:20

                    @Sozenz

                    d’un certain point de vue, l’argent ne serait-il pas comparable à la démocratie ?

                    l’argent c’est la popularité... lorsqu’un besoin est « populaire », il permet à celui qui le comble d’amasser de l’argent...

                    dans la même logique, la démocratie serait l’application à la politique des principes du commerce.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès