• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Et si « Le Livre » était faux ?

Et si « Le Livre » était faux ?

Le Livre, qu'on le nomme la Torah, la Bible ou le Coran est, dans tous les cas, la traduction de textes plus anciens, dont AUCUN n'a été écrit par son "auteur présumé" et dont la plus ancienne version écrite date, à minima, de quelques siècles àprès les propos rapportés.

Qui n'a pas déjà joué au jeu de la chaine ?

Je choisis une phrase, je l'écris sur un papier puis je la chuchotte à mon voisin, qui chuchotte ce qu'il à compris à son voisin, et ainsi de suite jusqu'à ce que, le tour des participants ayant été fait, le dernier me répète ce qu'il a entendu.

A cinq ou six, parlant tous la même langue, venant du même milieu, partageant des expériences communes, le résultat final est presque toujours complètement différent de la phrase initiale.

Et là, Oh miracle, malgré les siècles, malgré les centaines d'intermédiaires, malgré les traduction multiples, malgré la transmission initiale, uniquement verbale, le texte serait intact, immuable ...

Bizarrement, à plusieurs reprises, la traduction de ces textes a été corrigée (c'est donc bien qu'il y avait des "erreurs") et pourtant le texte reste "immuable" aux yeux des croyants !!!

Il change, mais il ne change pas.

Il est la parole et la vérité absolue de Dieux. Il est Incontestable.

Pourtant le texte est parfois "imprécis". Mais il est forcément BIEN compris par le croyant, qui ne peut se tromper d'interprétation, celle-ci lui étant nécessairement inspirée par Dieu lui-même qui est le garant du texte et de sa vérité.

Mais alors, si un autre croyant a une autre interprétation, ce qui est souvent le cas, alors elle doit être vraie aussi, puisqu'elle doit également lui être inspirée par Dieu. Sinon, Dieu serait faillible ...

A moins évidemment que l'autre croyant ne se trompe (de Dieu peut-être) ...

Mais, et c'est le grand, l'immense, l'incommensurable Mais : si un croyant PEUT se tromper, cela signifie que Dieu n'inspire pas nécessairement la bonne interprétation du texte à chacun des croyants.

Et si tel est le cas alors, peut-être ne m'a-t-il pas inspiré ma propre interprétation.

Et alors, peut-être que moi aussi, JE PEUX me tromper en interprétant le livre ....

Du coup, est-ce que Marie est "pure" ou "vierge" ou juste une "jeune femme" ?

Est-ce que Jésus est le fils "biologique" de Dieux ou est-ce qu'il est le fils de Dieu et le fils biologique d'un homme.

Du coup est-ce que c'est l'infidèle ou l'incroyant qui doit être corrigé ?

Et, au fait, doit-il être corrigé, puni ou combattu ? 

ça ouvre des abimes de réflexions ...


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    



    • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 24 août 2017 20:29

      @Jeussey de Sourcesûre

      Il a pu y avoir plusieurs « déluges » successifs.

      Le Santorin a pété en -1600 AVJC, avec une puissance de niveau 7 sur l’indice VEI (Volcanic Explosivity Index) qui n’en compte que 8.
      Un tsunami sur toutes les rives de la Méditerranée avec des vagues de 20 mètres de haut.

      18.000 ans auparavant, il s’était déjà exprimé avec violence....


    • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 24 août 2017 20:43

      @ben_voyons_ !

      et surtout, un séisme a provoqué l ouverture du Bosphore ce qui a permis à la Méditerranée de se déverser dans la Mer Noire dont le niveau était beaucoup plus bas et dont les rivages aujourd hui submergés étaient animés par un peuple dont la civilisation n avait rien à envier à la Crète.Les Bulgares ont fait des explorations très méconnues dont les trésors sont exposés au Musée archéologique de Varna


    • Attilax Attilax 24 août 2017 17:47

      La Bible est une compilation de textes Sumeriens, presque tous redecouverts aujourd’hui. Anterieurs aux hebreux, aux chretiens, aux musulmans. La plupart etait des contes pour enfants... Evidemment, il vaudrait mieux pour les trois grandes sectes autorisees que ca ne se sache pas trop 😀


      • rhea 1481971 24 août 2017 17:59

        @Attilax
        Textes Sumériens ou de l’Égypte antique : il y a des similitudes. 


      • Julien30 Julien30 24 août 2017 18:45

        « Il est la parole et la vérité absolue de Dieux. Il est Incontestable. »

        C’est vrai pour le Coran, pas pour l’Ancien ou le Nouveau Testament. Donc tout le papier est en gros d’emblée à jeter, heureusement il est assez court, au moins vous n’avez pas passé trop de temps dessus pour rien.


        • eric 25 août 2017 08:30

          @Julien30
          Bonjour Julien.
          A voir, c’est déjà beaucoup de temps perdu pour un texte inculte, sans même avoir le mérite d’être exhaustif dans la bêtise anonante et répétitive


        • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 24 août 2017 20:06

          Bonsoir eddofr,

          vous vous trompez concernant la Torah.
          La version écrite en hébreu a existé très vite et il était formellement interdit d’en changer une seule lettre.
          Les rabbins disaient aux copistes : « si tu change une lettre par une autre, tu détruis le Monde ».
           
          On en trouve trace dans le Nouveau Testament (ce qui tend à prouver que le principe était aussi appliqué pour la version grecque) :

          Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. (Matthieu 5:18)


          • sls0 sls0 24 août 2017 21:59

            @ben_voyons_ !
            Quelle date est-ce le très vite ?

            Etant donné qu’il y a un gros emprunt à la mythologie babylonienne, l’écriture de cette histoire été certainement finalisée au retour de Babylone en 536 av JC.
            Comme la bible a été écrite pour le plus grand bien du roi Josias et de son aristocratie lévitique pour qui gardent leurs privilèges vers 660 av JC c’est quand même tardif par rapport à l’ancienneté supposée de la bible.

            Oui quelle date au faite ?


          • baleti baleti 24 août 2017 20:57

            Bonsoir eddofr,

            Le coran est appris par cœur, depuis qu’il existe, jusqu’à de nos jour.C’est la le vrai problème avec les musulmans et l’islam ,Étant impossible de modifier le texte lui même, c’est la lecture et la compréhension, qui est interpréter diffament.

            Pour les autres livres des religion monothéiste, je ne me prononcerai pas.

            Tous se qui est certain, est que la base des livres, est encore vivante, et a survécu malgré les attaque de toute sorte.


            • sls0 sls0 24 août 2017 22:26

              @baleti
              Où je réside c’est la bible qui est connue par coeur au point que je l’ai sur mon smarphone* pour une histoire de compréhension mutuelle.

              Non le par coeur n’est pas réservé qu’aux musulmans.

              Discuter avec des perroquets ce n’est pas toujours enrichissant coté dialectique, ça je vous l’accorde pas plus qu’avec un raciste qui à défaut d’être un perroquet à base livresque et souvent un perroquet de personnes assez incultes et aux peurs dues à des lacunes coté raisonnement.

              *Comme athée je vais finir par devenir incolable sur la bible.
              Le coran je ne l’ai lu que deux fois, la bible un peu plus, le coran est moins écoeurant, moins de génocides, moins de massacres, moins d’incestes style Lot et ses filles, le mot ennemi qui revient moins souvent, moins de racisme,....

            • popov 25 août 2017 01:48

              @baleti


              Vous ne pouvez pas modifier le coran parce qu’on vous a fait croire que c’est la parole de dieu. Et que vous êtes assez crédules pour le croire, ou trop lâches pour contester cette légende.

              Bon, si vous ne pouvez pas le modifier, jettez-le aux chiottes et tirez bien la chasse.

            • baleti baleti 26 août 2017 06:29

              @sls0

              Se que je voulais dire, c’est qu’apprendre le coran par cœur est une prescription , et sa ne voulait pas dire que ca n’etais pas fait par d’autre.

              Apprendre le coran par cœur, ça ne fait de toi un exégèse

              même si je pense que la bible a été « retoucher » pour différente raison, sa concerne surtout les verset les plus explicite.

              «  »L’ami de tous le monde est l’ennemi de dieu«  » ( de tête)
              Je me demande comment les chrétien, interprètent ce verset de la bible


            • baleti baleti 26 août 2017 06:37

              @popov

              J’aimerais bien avoir ta définition de l’amour, non pour faire un rapport avec les textes religieux, mais avec ta compréhension.
              Je te demande pas une image sociable, mais ta définition en pratique, je comprendrai que tu le garde pour toi.


            • popov 26 août 2017 15:15

              @baleti

              C’est une chose dont on ne parle pas n’importe où, n’importe quand et avec n’importe qui.


            • baleti baleti 26 août 2017 18:13

              @popov

              j’avais anticipé ta raiponce


            • Jonas 24 août 2017 22:18

              « Le Livre, qu’on le nomme la Torah, la Bible ou le Coran  »


              La Torah et la Bible ne sont pas « Le Livre », mais une compilation de plusieurs livres écrits sur plusieurs siècles, par des bergers, des rois, des prophètes inspirés de Dieu (Genèse, Nombre, Deutéronome, Livre des Rois, Livre des Psaumes, Livre des Proverbes, Cantique des cantiques, Esaïe, Ezechiel, Daniel, les quatre Évangiles, lettres de Paul, etc...)

              Seul le Coran est considéré comme un seul livre dans sa version définitive, fabriqué à partir de compilations de fragments d’autres livres par le calife Othmane.

              • aimable 25 août 2017 05:00

                en sommes ,tous ces bouquins c’est l’histoire tout simplement de l’homme qu’a vu l’homme qu’a vu l’homme qu’a vu ........................qu’ a vu l’ours et qu’a pas eu peur et qui la raconte comme tous les autres ( sans la déformer bien sur ), une histoire des plus banale a l’origine , qui finit en contes a dormir debout , en livres de chevet et même en guides !


                • Legestr glaz Ar zen 25 août 2017 05:43

                  @aimable

                  La déperdition de l’information, communication.


                • popov 25 août 2017 16:16

                  @aimable
                   

                  Bonjour

                  Imaginez une femme de chef de clan de nomades du désert dans des temps très reculés. Son mari règne en maître absolu sur ses chamelles, ses chèvres, ses poules, ses oies et ses femmes.
                  Il n’accepte aucune désobéissance. Narcissique et sensible aux flatteries, il s’attend à ce que son entourage le couvre de louanges et lui manifeste sans cesse sa soumission.

                  Ayant des talents poétiques, cette femme compose une chanson où elle se moque subtilement de son mari en mettant en scène un « dieu » créateur à son image.

                  Malheureusement, cette chanson a été prise au sérieux. Elle a été maintes fois remaniées. Des milliers de pages ont été écrites pour reconfigurer ce personnage central, lui débosseler et repeindre la carrosserie, lui faire une vidange d’huile, lui changer le joint de culasse...

                • sls0 sls0 25 août 2017 05:15

                  L’archéologie avant fait de gros progrès on peut invalider le coté historique de la bible pour ce qui est antérieur à Josias.
                  Tout ce qui est avant 700-800 av JC ce n’est qu’une histoire inventée pour que Josias et son aristocratie lévitique gardent leur main mise sur le peuple gardant ainsi leurs privilèges.
                  L’archéologie du début du siècle dernier validait la bible, la plupart des recherches étaient sponsorisées par du religieux.
                  Depuis le carbone 14, la thermoluminescence des poteries et enfin un travail pro des archéologues il est prouvé que tout n’est qu’invention avant Josias.

                  Ce livre a été écrit pour qu’un petit roitelet et l’aristocratie lévitique garde leur énorme avantage.
                  Le coup de la validation des avantages par un dieu c’est le top.

                  Les guerres de David se passaient dans un province égyptienne où normalement un contingent de 50-100 hommes leur suffisait pour rétablir l’ordre. On a les doléances des roitelets de l’époque ainsi que les actions qui ont en découlé.
                  A la période supposée de Salomon, Jérusalem c’est 6 hectares (datation des poteries et C14)
                  Isaac et ses chameaux, comique, les premiers chameaux sont apparu dans le coin dans le sud de l’Egypte en Nubie vers l’an 1000 av JC. le premier emploi du dromadaire dans le coin d’Israël c’est lors de deux guerres en 900 et 600 av JC.

                  Je pourrai écrire un livre dessus mais c’est déjà fait par deux archéologues Israël Finkestein et Neil Asher Silberman le livre c’est la bible dévoilée.

                  Ce qui m’étonne c’est que de nos jours on en soit encore à discuter de la validité historique de la bible.
                  Qu’il y ait un dieu ou pas n’est pas le problème.
                  Le problème est que l’on valide son existence par un livre que l’on sait écrit et inventé pour que des personnes gardent leurs privilèges. Génial quand même le coup : « c’est dieu qui l’a dit, la preuve c’est écrit ». Allez crachez au bassinet brave gens, c’est dieu qui le veut et en plus c’est héréditaire.

                  On est pas obligé d’être croyant pour lire la bible pas plus que les livres des autres religions.
                  Sans un regard religieux, la bible c’est quand même malsain, génocides, arbitraire, inceste, racisme, ect…
                  Quand on la lit en gardant à l’esprit la sauvegarde des privilèges, on comprend mieux son message.
                   Cela dit sacré best seller quand même, 1% de riches pour 99% ďexploités depuis la fin du néolithique, on est formaté pour que ça passe comme une lettre à la poste.




                  • Legestr glaz Ar zen 25 août 2017 05:35

                    @sls0

                    La question que les croyants ne se posent pas est celle ci : « qui tenait le crayon pour écrire, ou ,plus exactement, la plume » ? 

                    Qui, à cette époque, et même en l’an 700 APJC, savait lire et écrire ? De quel « milieu social » venait une telle personne ? 

                    Qui, à cette époque, possédait une plume, de l’encre et du parchemin ? 

                    Votre commentaire rejoint très exactement cette question essentielle. Et, effectivement, il n’était pas donné à tout le monde d’avoir les connaissances nécessaires pour rédiger une Bible, une Thora ou un Coran ? 

                    J’abonde dans votre sens. Ces ouvrages ont été écrits pour assurer la domination et la quiétude d’une caste au détriment de peuples ignorants et crédules. 



                  • hervepasgrave hervepasgrave 25 août 2017 07:19

                    @Ar zen

                    • Bonjour je suis d’accord avec ton commentaire qui est d’ailleurs bien complaisant en donnant 700 apajc ,pour l’utilisation de l’écriture et de la lecture cela c’est généralisé il n’y a pas aussi longtemps que cela.Ce qui ne veux absolument pas dire et ni exclure qu’il n’y avait pas d’autres civilisations avant la notre et ou son usage aurait été général,mais pour l’instant cela reste un mystère pour le commun des mortels.
                    • Maintenant la chose qui devrait nous choquer dans ce nouveau siècle ,c’est qu’a défaut de se réfugier derrière des religions pour des bonnes raisons .Elles sont toujours la cause ou le prétexte dans l’ordre que l’on veux. des maux des hommes !
                    • Les hommes ne verrons que le chemin de la paix que quand ils auront banni les religions.Et puis si Dieu ou des Dieux existent tôt tard dans un au-delà ,ils auront le loisir peut-être de le/les rencontrer.Car sur terre nous les attendons toujours et la facture en vie humaine est bien lourde.Tout cela n’est qu’un prétexte des « soit disant croyants » et« des non croyant » pour faire de sales guerres.
                    • Alors ! il faut rester les pieds sur terre.Seul l’homme peut quelque chose pour lui même sur terre.Et cestpasgrave !

                  • Legestr glaz Ar zen 25 août 2017 07:57

                    @hervepasgrave
                    Je partage volontiers ce commentaire.


                    J’avais donné la date de 700 apjc pour inclure le Coran. Je pense que vous l’aviez compris comme cela. 

                    Ce qui me trouble, par ailleurs, dans les religions, c’est la notion de « dieu ». En fait, chacun y met ce qu’il veut. Il n’est pas possible d’en donner une définition précise et ceci arrange bien des personnes. 

                    Si l’on parle d’une table, d’une chaise ou d’un zèbre, chacun peut se faire précisément une idée de ce que l’on cherche à représenter. En revanche, avec « dieu » ceci n’est pas possible. 

                    Que mettre dans ce substantif « dieu », totalement imprécis ? Quelle définition en donner ? Il suffit d’examiner les définitions qu’en donnent les dictionnaires pour se rendre compte qu’il y a un gros problème ! Si quelqu’un veut se lancer dans une explication, elle sera la bienvenue, de ma part en tous les cas. 



                  • hervepasgrave hervepasgrave 25 août 2017 08:24

                    @Ar zen
                    re
                    Il ne faut jamais désespérer de rien et tu finis ton commentaire par une question qui me parait-être très intelligente que je serais en mal d’y répondre.A défaut de contenu vraiment utile ,qui ne me font pas franchement rire.Au moins cette petite question est bien intéressante et change du triste quotidien.


                  • sls0 sls0 25 août 2017 15:02

                    @Ar zen
                    Au sujet de la lecture, elle s’est fortement développée dans la région à cette époque ce qui a permis la lecture de la bible.

                    On a retrouvé pas mal d’écrits de cette époque, beaucoup concerne la vie de tout les jours, du hors élite.
                    Le protestantisme et l’imprimerie on aussi été un moteur de la lecture en Europe. Cette lecture connue de la plupart a été un sacré moteur de l’évolution sociale et technique.
                    Pour vivre en autarcie au niveau d’un village l’écriture n’est pas nécessaire.
                    Un état c’est un minimum nécessaire pour la gestion.
                    Si l’état se développe ainsi que le commerce, l’écriture sort du milieu « élite ».
                    Si on veut qu’un maximum suivent des consignes sans encadrement, il est bon qu’un maximum savent lire ce qui a été le cas du protestantisme qui voulait se libérer d’un encadrement ou clergé.
                    L’écriture est un outil plus ou moins nécessaire.
                    Si ont veux construire un petit pont en Amazonie pas sûr que l’écriture soit nécessaire, si on en veut pas l’écriture est inutile.
                    Si on veut un viaduc, là l’écriture devient nécessaire.

                    On écrit en ce moment, on peut aussi échanger au comptoir d’un bistrot où l’écriture n’est pas nécessaire.
                    On maitrise l’outil écriture et on s’en sert, pas toujours nécessaire mais pour un partage d’idées on a pas trouvé mieux.
                    C’est la lecture/écriture qui a permis la diffusion de la bible et c’est la lecture/écriture qui nous permet en ce moment d’égratigner sa validité historique.



                  • Jean Keim Jean Keim 25 août 2017 08:24

                    Et si de par sa propre nature, la vérité ne pouvait pas être formulée, c’est-à-dire être ni dite, ni écrite... voilà qui devrait permettre à beaucoup de s’aérer les méninges.


                    Tous les mythes sans exception sont racontés par des hommes, tous les livres sans exception ont été écrits par un ou plusieurs hommes « qui tenaient le crayon », donc si les livres sont écrits par des hommes, le résultat est humain, et ce sont également des hommes qui décrètent qu’un livre est sacré ou qu’une soit disant révélation est la vérité etc.

                    Dire que le Coran est une copie de la Bible , elle même tirée de mythes très anciens ne fait que reporter le problème à une antiquité habitée par une humanité qui se comportait de façon tout aussi relative que la notre.

                    Un homme quel qu’il soit, ne peut restituer que ce qu’il connaît, même un évènement singulier sera relaté avec des mots provenant d’un savoir, et chaque mot pour chaque individu a souvent un sens particulier. Les mythes ne sont effectivement que « du bouche à oreille » que chaque transmission déforme un peu plus. 

                    Cela n’a aucune importance si on perçoit que la vérité ne peut être formulée et cela n’interdit pas de lire les livres « sacrés » que le passé nous a légué, ne serait-ce que pour prendre connaissance des contradictions qu’ils contiennent.

                    • sls0 sls0 25 août 2017 14:06

                      @Jean Keim
                      La vérité.

                      C’est un mot que j’ai difficile a employer au singulier. J’ai l’habitude de dire 7 milliards de personnes sur terre, c’est 7 milliards de vérités.
                      Si je dis il y a le soleil dans le ciel ou si je lache un objet il tombe, j’aurai 7 milliards de personnes qui seront d’accords. J’aurai sorti quelque chose qui fait l’unanimité.
                      Il y a pas mal de concepts qui ne font pas l’unanimité, on a des vérités différentes.
                      Quand on emploie « la vérité » il faut contrôler qu’il n’y ait pas une personne sur terre qui n’est pas d’accord. S’il y a un désaccord, on supprime le « la » que l’on remplace par « une ».

                      Où je réside c’est assez hablar por hablar ( parler pour parler), comme l’être humain moyen est équipé pour sortir 20 à 100 mots intelligents par jour, mathématiquement il y a beaucoup de conneries qui sortent voir de mensonges. C’est incroyable le nombre de fois ou le terme « verda » (c’est vrai) est employé.

                      Vous avez compris, dès que l’on emploie le terme vérité ça commence à éveiller mes doutes.
                      Pourquoi employer le terme vérité si ça tombe sous le sens, c’est quand il y a doute possible sur la véracité que l’on emploie le terme vérité.

                      Dans le monde scientifique on parle de consensus, il n’y a pas une majorité absolue mais une majorité qui valide suite à expérience. Ce consensus survit jusqu’au moment où un autre élément ou expérience l’invalide.
                      Je n’emploie jamais le mot vérité, le mot consensus si. Si je ne suis pas d’accord je n’ai qu’à trouver l’élément qui invalide le consensus avant de l’ouvrir.
                      Je ne suis pas pour ou contre, je suis incrédule.
                      Ce n’est pas être contre une religion démontrer l’invalidité historique d’un livre.
                      Quand on mêle le politique au religieux ça pose plus de problèmes, si l’historicité de la bible est invalide j’ai bien peur que les prétentions territoriale de l’état d’Israël soient invalides aussi. Il n’y a pas que du religieux.

                    • Jean Keim Jean Keim 26 août 2017 08:54

                      @sls0
                      Nous sommes d’accord, une vérité énoncée est une vérité relative.

                      Bonne journée.

                    • Decouz 25 août 2017 09:39

                      L’islam considère que l’Essence est inconnaissable, tout comme les autres religions qui ont une métaphysique, ce qui est connaissable relève des noms divins ou des attributs, on a une doctrine analogue par exemple dans l’Orthodoxie.
                      Il a parmi ses attributs la possibilité de créer et de donner la forme, les différentes révélations sont analogues à la création, ce qui est aussi le sens profond de la Torah pour les juifs de la Qabbale, ce sens profond, dans l’islam et dans le judaisme, est inscrit dans les lettres du texte et dans leur organisation, avec entre autres méthodes l’utilisation des valeurs numériques des lettres (dans la Bible cela concernerait ce qui relève de la révélation directe) qui doivent être considérées non pas comme des simples signes conventionnels, mais comme des figures synthétiques, des hyéroglyphes en quelque sorte, d’où des méthodes particulières d’interprétation qui n’ont rien à voir avec le littéralisme des intégristes, lequel n’est qu’un lecture selon le sens le plus apparent, cette lecture superficielle peut se faire avec une traduction dans une autre langue, alors que l’interprétation intériorisée selon les lettres ne peut se faire qu’avec le texte originel.


                      • eddofr eddofr 25 août 2017 09:52

                        Pour ma part, j’ai choisi mon propre livre sacré, constitué, comme il se doit de texte compilés.


                        En fait, il ne contient qu’une ligne et, ce doit être un signe de Dieu, le prophète qui a écrit cette ligne porte le même nom qu’un écrivain qui porte le même prénom que moi.

                        Allez ! Je vous le livre dans son infinie sagesse :

                        « La certitude d’avoir raison qui est, à mes yeux, le signe infaillible de l’erreur. » 
                        Jean ROSTAND

                        • njama njama 25 août 2017 10:00

                          @eddofr

                          Méfiez-vous, personne n’est à l’abri d’une conversion ... smiley


                        • sls0 sls0 25 août 2017 14:19

                          @njama
                          Comme personne n’est a l’abri d’un accident ou d’une crise de démence.


                        • francois 25 août 2017 14:59

                          @eddofr
                          ça sent son mari frustré par madame lors des diners en ville !!!


                        • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 25 août 2017 22:56

                          @eddofr

                          J’ai plus court, plus cru, par un autre prophète, américain, pas sage mais d’une efficacité radicale :

                          « Fuck you, Sally. »
                          Jack HARPER


                        • njama njama 25 août 2017 09:57

                          @ eddofr

                          Ces Textes encore peu connus, qui ne manquent pas de Souffle, arrivés si discrètement, mais aujourd’hui consultables en ligne, pourraient peut-être vous inspirer qui sait ... ? Évangile d’Arès Christophanies en 1974 ICI, Le Livre Théophanies en 1977 ICI ...
                          Je ne vais rien en dire de particulier, si ce n’est qu’ils éclairent tout ce qui précède, Torah, Évangiles, Coran, c’est à découvrir, et qui sait s’ils vous inspireront, sinon chercher votre bonheur ailleurs...


                          • sls0 sls0 25 août 2017 16:52

                            @njama
                            Des textes encore moins connus que ceux d’Ares.

                            Les yhavéphanies d’Auguste Botte à foin.
                            Ils datent de 1986 donc sont encore postérieurs aux écrits d’Ares.
                            Ils sont complémentaires.

                            Par contre il m’est difficile de mettre le lien, ce brave Auguste une fois dessoulé n’a plus voulu partager son illumination.
                            On était que cinq au comptoir chez Marcel, cinq apôtres c’est peu pour transmettre le message divin et l’abus de sang du christ ça n’aide franchement pas.

                            Je crois que le nombre de caractères est limité ici je vais en faire un résumé succint.
                            Tout ce qui a été écrit avant c’est de la vérité vraie. Tout ce qui est écrit maintenant c’est de la vérité encore plus vraie.
                            Ensuite, ensuite ..., le pinard c’est pas bon pour la mémoire, j’ai un trou, il faudrait le rendre obligatoire Gérard !... oups, le pinard Gérard.

                          • francois 25 août 2017 10:51

                            les bras m’en tombent.


                            • Armelle Armelle 25 août 2017 13:43

                              @francois
                              Non !!! François ? C’EST VOUS, François de Buenos Aires ?


                            • francois 25 août 2017 14:58

                              @Armelle
                              de Roubaix !


                            • Armelle Armelle 25 août 2017 11:43

                              Bonjour l’auteur,
                              Votre métaphore imageant le jeu de la phrase communiquée à son voisin est amusante !!!
                              En fait la première phrase était ;
                              « J’ai une idée démoniaque pour monter une multinationale perenne et capable de ramasser un maximum de pognon, vendre de l’espoir aux gens un peu paumés. Du vent quoi, mais du vent vendu très cher, sans facture, sans contrôle fiscale ! Nous aurons un pouvoir immense, nous pourront même massacrer ceux qui ne voudront pas acheter notre vent.......... »


                              • rhea 1481971 25 août 2017 13:03
                                • Le nombre d’humain que la planète peut accepter est codé dans la
                                • position de la pyramide de Keops en latitude, ce n’est pas dans la
                                • Torah, ni dans les Évangiles et ni dans le Coran, il faut rappeler
                                • que sa position en longitude est la séparation égale égale des mers
                                •  et des continents

                                • sls0 sls0 25 août 2017 14:15

                                  @rhea 1481971
                                  Il y a des gens comme ça, la croyance c’est une drogue, là ce n’est plus la bible c’est un livre de Grimault certainement.

                                  Assez plombées les théories du Grimault, on le voit plus trop l’animal. Il a dû en mettre suffisament de coté, les crédules ce n’est pas ça qui manque.

                                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 25 août 2017 14:13
                                  @Auteur

                                  Oufffff ! Je commence à voir ici et là quelques idées pertinentes ! J’ajoute qu’en plus de ce que signale l’auteur, ce qui est très suffisant pour amener la racaille politique à la table des discussions, il y a un autre problème fondamental et on a aussi sa solution !

                                  Que les misérables politicards décident le dialogue et on mettra toute la Vérité sur la table ! 
                                  Alors espèce de lâches et d’hypocrites, vous avez peur qu’il n y ait plus de TERRORISME POLITICO-MILITARO-ECONOMICO-TERRORISTE ???

                                  Non, il n y a pas de terrorisme dans la religion !

                                  • otc31 25 août 2017 15:13

                                    « ça ouvre des abimes de réflexions ... » pour qui s’en donne la peine, ce qui n’est pas compatible avec les monothéistes. Votre réflexion est simple et rempli de bon sens (qui lui malheureusement n’est pas voué à devenir universel). Votre texte incite au doute et donc en la remise en cause des textes religieux. Vous sauverai peut être ceux qui se posent encore des questions, mais ceux déjà touchés par la foi je ne pense pas.


                                    • Albert123 25 août 2017 15:48

                                      vrai ou faux, le fameux « livre » à surtout offert 2000 ans de civilisation aux peuples chrétiens (entre autres) en leur permettant une structuration identitaire par la création d’un socle commun.

                                      pas sur que le culte du narcissisme qui est vomit sur facebook n’en offre plus de 50 ans (et je suis déjà très généreux)

                                      « Dieu est mort » disait Nietzsche, anticipant à l’avance que cette mort du sacré et du divin en occident aurait pour conséquence un avilissement qui aujourd’hui n’est plus contestable,

                                      « opium du peuple » disait Marx, observant que faute de grives on mange des merles, et que malgré tous ses défauts, la religion fournissait aux Hommes la dignité qui les distinguait des animaux en leur apportant la retenu nécessaire à l’élévation de l’être, une élévation que le capitalisme allait et a finalement totalement désintégré.

                                      « La science a fait de nous des dieux, avant même que nous méritions d’être des hommes. » Jean Rostand (votre bible personnelle), qui décrit juste l’arrogance des humains qui privés du garde fou de la religion n’ont pour autant pas su acquérir le niveau de responsabilité qui va de pair avec l’énorme pouvoir dont ils se sont dotés.

                                      dès lors que penser de vos questionnements plus ésotériques que philosophiques sinon y voir une énième charge de bouffeur de curés essayant une énième fois de nous fourguer un quelconque progressisme qui n’a fait en 300 ans que montrer son véritable caractère pathologique.






                                      • eddofr eddofr 25 août 2017 16:17

                                        @Albert123

                                        bonjour Albert,


                                        Ce n’est pas Le Livre qui a donné 2000 ans de civilisation aux peuples chrétiens, mais bien plutôt le code romain et avant lui le code Babylonien qui lui en ont donné 5000.

                                        C’est la loi écrite qui nous a donné la civilisation. 

                                        Le Livre en est un élément indéniable, mais il n’est pas le seul, loin s’en faut.

                                        D’autant que la civilisation n’a pas attendu le dit Livre pour exister.

                                        Ensuite, pourquoi cherchez-vous l’affrontement ?

                                        Pourquoi m’opposer le « culte du narcissisme » à moi qui ne fais que m’interroger sur la différence fondamentale entre foi et certitude.

                                        Pour citer le Père Jean-Paul Sagadou, du Burkina Faso :
                                        « Saint Paul le dit, « Vérifiez tout, ce qui est bon, retenez-le » (1Th 5, 21). Le doute aide au discernement de la foi. Il permet de purifier la foi. Pierre Chrysologue, un théologien du VI° siècle, écrit dans son Sermon 79 : « Il doute profondément, celui dont la foi est plus profonde. Il ne peut pas être trompé, celui qui n’est pas enclin à accepter des ouï-dire. Adam, sans expérience, est tombé rapidement en croyant rapidement ». Il n’y a donc pas de foi sans discernement, sans questionnement, sans doute. »

                                        De plus, à votre certitude semblent s’ajouter des dons de télépathie, vous qui prétendez connaitre les intentions cachées derrière mon propos.

                                        En quoi mon questionnement serait-il ésotérique ?
                                        En quoi relèverait-il d’un enseignement caché ou d’un quelconque élitisme ?

                                        Qu’est-ce qui vous donne à penser que je pourrais être un « Bouffeur de Curés » ou un tenant de la « pensée progressiste » que vous semblez tenir en bien piètre estime ?

                                        Acceptez mon questionnement comme j’accepte vos certitudes.

                                        La vrai démocratie c’est aussi laisser les autres avoir tort, même quand on est sur d’avoir raison.

                                        J’imagine que Jesus aurait pu dire « La vrai foi c’est aussi laisser les autres douter et trouver leur propre chemin vers Dieu ». 

                                        Je ne vous juge pas, je ne vous méprise pas et je ne vous prête ni intention cachée, ni duplicité. 

                                        Faites moi donc la grâce de me rendre la pareille.

                                      • Albert123 25 août 2017 18:37

                                        @eddofr
                                        « pourquoi cherchez-vous l’affrontement ? »


                                        En quoi serait ce un problème ? la parole est toujours une violence que l’on inflige aux autres, la votre y compris.

                                        Voyez le plus comme le refus d’une discussion faites de consensus et lénifiante à souhait, ce qui passe forcément par quelques coups d’estoc de par et d’autres.

                                        n’oubliez pas par ailleurs que c’est vous qui ouvrez le bal en diffusant votre article.

                                        Le plus dérangeant de mon coté étant finalement cette intolérance contemporaine à l’opposition des idées de tout un chacun. Opposition perçue par ailleurs comme une violence insupportable dès qu’elle est exprimée.

                                        Vous ne pensez pas comme moi, je ne suis pas comme vous, et ne voyez pas dans cet échange anti narcissique quelques choses de négatif mais au contraire tout ce qui fait notre authenticité respective.

                                        « C’est la loi écrite qui nous a donné la civilisation. »

                                        qu’est ce qui vous amène à tant de certitude ? la peur du châtiment divin semble plus efficiente que la loi en elle même, loi que les Hommes transgressent si facilement depuis toujours, 

                                        « D’autant que la civilisation n’a pas attendu le dit Livre pour exister. »

                                        concernant la civilisation chrétienne et la culture qui en découle j’en doute fortement.

                                        « Qu’est-ce qui vous donne à penser que je pourrais être un « Bouffeur de Curés » ou un tenant de la « pensée progressiste » ? »

                                        « En quoi mon questionnement serait-il ésotérique ? »

                                        la nature de vos questionnements tout simplement et le caractère typiquement luciférien de ces questions qui maintiennent le statut quo dans lequel nous sommes tous nés, nous privant par la même d’une richesse intellectuelle que nos ancêtres possédaient.

                                        Mais peut être n’en avez vous tout simplement pas conscience car vous avez comme la plupart intégré ces schémas de pensée dès votre plus jeune age ?

                                        « est-ce que Marie est »pure« ou »vierge« ou juste une »jeune femme«  ? »
                                        « Est-ce que Jésus est le fils »biologique« de Dieux ou est-ce qu’il est le fils de Dieu et le fils biologique d’un homme. »

                                        on s’en fout un peu non ? le message n’est pas là me semble t il ? 

                                        et la puissance du texte qui a inspiré tant de million de personnes n’est pas dans sa forme mais dans son fond a priori.

                                        « si un croyant PEUT se tromper, cela signifie que Dieu n’inspire pas nécessairement la bonne interprétation du texte à chacun des croyants. »

                                        entre « les voies du seigneur qui sont impénétrables » et des sorties de ce genre :

                                        « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l’Eternel. » esaie 55:8

                                        cela semble une évidence.







                                      • zak5 zak5 25 août 2017 18:41
                                        Vous voulez dire si Dieu est l’auteur d’un bouquin ? 

                                        A l’heure la plus silencieuse de la nuit, posez-vous juste cette question : pourquoi le Dieu d’Abraham n’est connu que dans ce coin là ? Les africains par exemple étaient tous animistes. Vous connaissez un prophète célèbre de couleur noir vous ? 

                                        Moi je crois que s’il y a un Dieu, et a mon humble avis il y en a, c’est le Dieu de tout le monde. En tant que créateur, Dieu ne pouvait avoir révéler la vérité qu’a la totalité des hommes. Le Dieu des religions n’est pas crédible, la preuve il a besoin d’imposer sa vérité en menaçant les gens avec son enfer terrible et éternel. Croyez-vous sincèrement qu’un véritable Dieu peut se comporter comme la gestapo ou les moukhabarates en vous mettant un flingue sur la tempe et en vous disant « crois, crois ou je te fais sauter la cervelle » ?



                                        • zak5 zak5 25 août 2017 18:55
                                          @zak5
                                          suite :

                                          et il ne faut pas trop en vouloir au Prophètes. je pense que c’était des hommes (et des femmes aussi, mais elles n’avaient pas trop le droit de l’ouvrir) qui réfléchissaient beaucoup sur la création, et comme ils avez un certain talent dans l’art de la parole, je pense qu’ils croyaient vraiment que Dieu était leur muse. Et puis on a tellement dit des choses sur eux, jusqu’à complètement les discréditer, je parle bien sur des adeptes de leur religion, pas des mécréants. Je pense que s’ils étaient vraiment des Prophètes envoyés par Dieu, la moindre des choses était que Dieu protége leur réputation

                                        • tiptop 26 août 2017 19:37

                                          La grande découverte du jour : le Livre est fabriqué !!

                                          Quand à savoir s’il est vrai ou faux, la question est bizarre.


                                          • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 27 août 2017 11:20

                                            Les livres monothéistes sont basés sur du bouche à oreille invérifiable donc sans intérêt.
                                            Par contre le messi est déjà là, présent « par minou », avec le temps il est devenu « ballon d’or » .....Il fait la joie de tous les footballeurs, c’est déjà ça de gagner......

                                              


                                            • JC_Lavau JC_Lavau 27 août 2017 13:35

                                              Plus que quelques heures avant l’Anschluss ! Et Agoravox sera un territoire féminazi à jamais.
                                              Thibaud Leclec’h a déjà passé deux articles, et le troisième est imminent.
                                              http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=196195
                                              Caroline Bréhat a déjà passé deux articles, et le troisième est au purgatoire.
                                              http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=196197

                                              Thibaud Leclec’h a déjà effacé une vingtaine de commentaires de témoins gênants, qui citaient des faits et des liens qui gênent sa propagande de guerre civile de misandrie.
                                              http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-syndrome-d-alienation-parentale-196073
                                              Regardez leur site : entièrement consacré à la guerre civile contre tous les pères qu’il peuvent encadrer dans leur collimateur :

                                              https://fr-fr.facebook.com/notes/rivages/justice-familiale-parano%C3%AFaques-vs-pervers-narcissiques/1977208145855850/

                                              https://fr-fr.facebook.com/pg/ccostages/about/?ref=page_internal
                                              https://www.facebook.com/ccostages/posts/1939187419657923
                                              ...

                                              Il m’est déjà extrêmement difficile de passer un seul article quelques rares fois dans l’année : je suis coupable du crime d’incrédulité, et le tir de barrage est généralement bien concentré, par les fanatiques et despotiques crédules.
                                              Une fois ces deux là au pouvoir, tout sera verrouillé, c’en sera fini des derniers lambeaux de pluralisme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès