• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Et si on débaptisait les rues François Mitterrand ?

Et si on débaptisait les rues François Mitterrand ?

La mode est à la débaptisation de rues, au déboulonnage ou vandalisme de statues célébrant des personnages historiques qui auraient eu le tort, au cours de leur vie politique, de se rendre coupables de fautes qu’un anticolonialisme revanchard réprouve.

Dans le sud des Etats-Unis, on veut abattre les statues des généraux conférés, Lee et Jackson, celle du président Jefferson Davis. En Angleterre, on veut s’attaquer à celle de Churchill à cause de la famine du Bengale de 1943. En France, on veut démolir les statues de Colbert à cause du Code noir, celle de De Gaulle considéré comme un esclavagiste.

Ces actions aussi ridicules que regrettables dénotent le ressentiment et la haine de certaines communautés, ainsi que leur étroitesse d’esprit et leur inculture historique, dans la mesure où le jugement à porter sur une personnalité politique ne peut se résumer à un simple épisode de sa vie, fût-il regrettable. Ainsi, l’action de Colbert ne peut-elle se résumer au Code noir. Et d’ailleurs, il n’est pas célébré en France pour la codification de l’esclavage, mais pour ses qualités de grand administrateur.

Mais, supposons que l’on veuille se cantonner à la même veine de dénigrement des actions passées suivant un point de vue rancunier, le nom de François Mitterrand peut naturellement venir à l’esprit à cause de sa politique colonialiste durant la guerre d’Algérie.

Les faits rapportés ci-après et souvent inconnus du grand public, puisqu’ils se réfèrent à la Quatrième république, ont fait l’objet d’un ouvrage :

« François Mitterrand et la guerre d'Algérie, de François Malye et Benjamin Stora (Calmann-Lévy, 300 p., 17 euros). »

Garde des Sceaux du gouvernement Guy Mollet, partisan de l’Algérie Française et soucieux de donner des gages aux colons, Mitterrand défendit le projet de loi de mars 1956 dit des "pouvoirs spéciaux" qui donnait tous pouvoirs aux militaires en matière de justice sur le sol algérien, créant de facto l’institutionnalisation de la torture. La majorité de l'Assemblée, communistes compris, vota pour. Il faut savoir en effet que ce n’est pas l’armée française de son propre chef qui pratiqua la torture, mais que cette pratique répondant aux attentats meurtriers du FLN fut autorisée par un gouvernement socialiste de l’époque.

Pire, Mitterrand avalisa les condamnations à mort de militants indépendantistes, notamment celle d’un Français, Fernand Iveton, membre du Parti communiste algérien, guillotiné le 11 février 1957. Sous son ministère, 45 militants algériens furent condamnés à mort, Mitterrand ne donnant que huit avis favorables à la grâce au président Coty, en refusant 32.

On prétend que Mitterrand, face à ces excès, songea à démissionner. En réalité, il n’en fit rien. Il espérait devenir enfin Président du Conseil, ce qui n’advint jamais. Il était en compétition pour ce poste avec Bourgès-Maunoury et tous deux étaient partisans de la peine de mort pour les indépendantistes.

A l’époque, Mitterrand n’était nullement révolté par la peine capitale en matière politique.

Extrait de l’ouvrage :

« L'Algérie est le principal sujet abordé par Guy Mollet ce 15 février 1956. Le président du Conseil, leader de la SFIO, le parti socialiste, est assis à la droite de René Coty, au sommet de la table en U où se tiennent les quinze autres membres du gouvernement présents, ministres et secrétaires d'État. À la gauche du président de la République, Pierre Mendès France, puis Jacques Chaban-Delmas, ministre des Anciens Combattants. Enfin, à la droite de Guy Mollet, François Mitterrand. Cette position ne doit rien au hasard, puisqu'il est le troisième personnage du gouvernement. (...) Devant lui, il a posé un dossier. (...)

C'est maintenant Max Lejeune qui parle. Le secrétaire d'État à la Défense nationale, chargé de la Guerre (c'est à-dire des opérations en Algérie), fait partie des quinze socialistes du gouvernement. C'est un dur, un partisan convaincu de l'Algérie française. (...)

Max Lejeune donne alors les chiffres que François Mitterrand, en tant que ministre de la Justice, vient de lire dans son dossier. Deux cent cinquante-trois condamnations à mort ont été prononcées contre des nationalistes algériens, dont 163 par contumace. Quatre-vingt-dix d'entre eux se trouvent dans ce qu'on appellera bien plus tard les "couloirs de la mort" des principales prisons d'Algérie. "Les peines de 55 d'entre eux, insiste Max Lejeune, ont été confirmées par le tribunal de cassation d'Alger. Des sentences doivent être exécutées", conclut-il d'une voix ferme. Sous cette phrase soulignée par Marcel Champeix qui débute la septième page de ses notes, les avis des ministres concernés tiennent en un mot.

Gaston Defferre (ministre de la France d'outre-mer) est contre.

Pierre Mendès France, "contre également".

Alain Savary (secrétaire d'État aux Affaires étrangères chargé de la Tunisie et du Maroc), contre.

Maurice Bourgès-Maunoury, pour.

Le dernier à se prononcer est François Mitterrand. "Pour", dit-il. »

Sources : Le Point, Laurent Theis, Guerre d’Algérie, le dernier tabou de Mitterrand, 15 octobre 2010.

 Le Point, Emmanuel Berretta, François Mitterrand, un guillotineur en Algérie, 4 novembre 2010

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.41/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Francis, agnotologue JL 18 juin 2020 18:51

    Non !


    • machin 18 juin 2020 20:05

      @JL

      Non...

      Il suffirait de mentionner :

      Mitterrand, collabo notoire fossoyeur de la gauche.


    • Francis, agnotologue JL 18 juin 2020 20:39

      @machin
       
       faites donc.


    • vraidrapo 19 juin 2020 09:05

      @machin
      Gauche ?!...qu’est-ce ?
      Tu veux dire UMPS !..?


    • nenecologue nenecologue 18 juin 2020 18:52

      nan mais t’es pas un peu fou ?

      Mitterand appartient au camp du bien : Il est indéboulonnable !


      • vraidrapo 19 juin 2020 09:06

        @nenecologue
        Mitterand appartient au camp du bien

        c’est du second degré !?

        Sinon, tu devrais lire Montaldo et Pierre Péan...


      • babelouest babelouest 19 juin 2020 11:14

        @vraidrapo
        Effectivement j’espère que c’est du second degré.....


      • V_Parlier V_Parlier 19 juin 2020 17:53

        @babelouest
        L’usage du terme « camp du bien », par d’autres intervenants que les personnalités politiquement correctes du « monde libre », relève évidement du second degré.


      • Xenozoid Xenozoid 18 juin 2020 18:59

        et si on cassait tous les monuments aux morts, et autres inconnus ? ils ne sont en fait que le produit de la soumission a la haine de l’autre,et puis bientot on les remplaces avec les mort du covid ?....ne rien changer


        • babelouest babelouest 19 juin 2020 11:18

          @Xenozoid
          On ne garde que celui de Gentioux (Creuse) : « Maudite soit la guerre ! » et quelques autres bien peu nombreux....


        • robert 18 juin 2020 19:10

          coopérant en Iran, bon voilà


          • pallas 18 juin 2020 19:23
            CLAIRVAUX

            Bonsoir,

            Vous n’etes pas des gens normaux (français).

            Des psychologues Chinois ce penchent sur la France, il est vrai un cas typique, rare, hors norm.

            Vous etes d’une logique particulière, trés particulière.

            Ressemblant beaucoup aux Mayas.

            Vous êtes des gens bizarres.

            Salut


            • Iris Iris 18 juin 2020 19:26

              Vous voudriez donc déboulonner Mitterrand plutôt que Colbert ?


              • babelouest babelouest 19 juin 2020 11:19

                @Iris
                les deux, mais surtout Mitterrand !


              • Iris Iris 19 juin 2020 11:35

                @babelouest

                Pourquoi pas, on peut même tous les deboulonner. Table rase ! On repart à zéro ! Tous ces fantomes nous empêchent d’avancer.


              • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 18 juin 2020 21:10

                Je voulais juste montrer qu’en matière de colonialisme le socialiste Mitterrand en connaissait un rayon.

                Ainsi que les socialistes de la 4ème d’ailleurs.

                Mais la plupart des gens ignorent cette réalité.

                Quant à Mitterrand le guillotineur, est-ce que Badinter était au courant ?

                Donc, si on vandalise une statue de De Gaulle, on peut vandaliser aussi celle de Mitterrand.


                • Iris Iris 18 juin 2020 21:56

                  @CLAIRVA

                  C’est vrai, peut etre que les vandales ne conaissent pas bien Mitterand.


                • sylvain sylvain 19 juin 2020 10:30

                  @CLAIRVAUX
                  Mais la plupart des gens ignorent cette réalité.

                  Ceux qui s’intéressent un peu à la société sont au courant je pense, et aussi pour son passé de collabo . Les socialistes, la droite, les communistes, ont tous fais un paquet de saloperies au nom de la nation, du parti, de la puissance en général.

                  L’humain et ses sociétés sont esclaves de leur survie, qui les pousse à faire le même genre de choix quelque soient leurs convictions . Parfois, un humain sort de cette ornière pour faire quelque chose qui dépasse sa vie, mais c’est pas souvent, et je ne suis pas sur que ce soit jamais arrivé à mittérand ni à de gaulle . C’étaient pourtant des hommes qui avaient des convictions en plus d’aimer le pouvoir


                • mmbbb 20 juin 2020 11:55

                  @CLAIRVAUX votre article est bon mais il aurait fallu que des journalistes ecrivent cette histoire particuliere en 1980 ! 
                  Par ailleurs si J FERRY avait ete de droite , la gauche aurait aussi demande l effacement des rues des ecoles eponymes


                • McGurk McGurk 18 juin 2020 21:48

                  J’ai une meilleure proposition.

                  Vu qu’on est dans l’ère de l’Union Européenne Soviétique et étatique autoritaire, avec un pouvoir délirant imposant ses directives folles sans qu’on puisse le contrôler et qui viole allègrement la démocratie ainsi que la constitution, le mieux serait de débaptiser chaque rue et de les renommer « soviet 1 », soviet 2", etc.

                  Ca serait certes redondant, mais au moins, on afficherait une bonne fois pour toutes qu’on est plus en démocratie et plus de noms qui posent problème ! CQFD !


                  • babelouest babelouest 19 juin 2020 11:23

                    @McGurk
                    Justement, les Soviets étaient des inventions formidables, où chacun avait part au vote pour les décisions. C’est quand fut imposé le Soviet Suprême chargé de les chapeauter tous, que les ennuis ont commencé. Vous étiez au courant ?

                    Ils étaient bien proches de la Commune Insurrectionnelle de Paris, où tout se votait par tous dans la transparence.


                  • McGurk McGurk 19 juin 2020 13:38

                    @babelouest

                    Non, il y a beaucoup de choses à savoir sur l’histoire du monde et hélas je ne les connais pas toutes.

                    Quant à la commune, elle a commencé sous de bonnes idées mais a très vite dégénéré. Par exemple en abolissant les cultes et se servant des édifices religieux comme simple « bâtiment ».

                    A ce sujet justement, si on veut enlever des noms qui posent problème, celui de A. Thiers devrait être enlevé des rues vu le massacre qu’il a provoqué.


                  • simir simir 19 juin 2020 19:34

                    @oncle archibald

                    « Comment justifier ces exécutions sommaires ? »
                    Collaboration avec l’armée prussienne tout simplement.
                    La semaine sanglante vous connaissez


                  • simir simir 19 juin 2020 19:38

                    @simir
                    Mais pour rester dans la chronologie voici pourquoi les communards ont fait fusiller ces religieux :
                    "La Commune propose l’échange de Monseigneur Darboy, l’archevêque de Paris, contre le vieux révolutionnaire Auguste Blanqui retenu prisonnier à Versailles. Les négociateurs versaillais manifestent peu d’empressement à répondre aux propositions des autorités parisiennes. La Commune réitère son offre à plusieurs reprises. Elle en change même les termes puisque, le 14 mai 1871, elle propose de libérer les soixante-quatorze otages qu’elle retenait à Paris contre la libération du seul Blanqui. Thiers refuse la proposition, tandis que son secrétaire Barthélemy Saint-Hilaire ajoute : « Les otages ! Les otages, tant pis pour eux ! » Et si Versailles reprend ses massacres de blessés et de prisonniers, la Commune n’applique d’abord pas son décret. Ce n’est qu’avec la « Semaine sanglante » que Théophile Ferré (1846-1871) signe finalement l’ordre d’exécution de six otages, qui sont passés par les armes le 24 mai dans une cour de la prison de la Roquette."


                  • simir simir 20 juin 2020 20:58

                    @oncle archibald
                    Oui je le sais O Archibald.
                    Mais on ne doit pas voir ce qui s’est passé en 1871 avec la grille de lecture d’aujourd’hui.


                  • M. Porte-avions M. Porte-avions 19 juin 2020 01:51

                    Mitterand était une girouette qui n’a jamais hésité à trahir les siens pour la gloire ou les dollars.

                    Ce mec a commencé à frayer avec la cagoule puis sentant le vent tourner, s’est découvert une âme de socialiste qu’il piétina aussitôt avec son tournant de la rigueur.

                    Un personnage fade et opportuniste, il ne mérite aucunement que des rues portent son nom, ni d’ailleurs aucun homme politique passé après le général qui c’est vrai a placé la barre au sommet.


                    • caillou14 rita 19 juin 2020 06:53

                      Non surtout, juste rajouter sur les plaques des rues, Mitterand ancien Pétainiste décoré de la francisque devenu président par la volonté de Français-Collabos !

                      Un voyou de plus sur la longue liste des dirigeants Français !


                      • caillou14 rita 19 juin 2020 08:05

                        @rita...oupssssss les « collabos » du PS sont pas con tant vous savez ceux qui sont pour l’immigration de masse afin de couler le pays ?


                      • caillou14 rita 19 juin 2020 08:26

                        @rita...Mitterand, c’était le Mélenchon d’aujourd’hui un mec qui retournait sa veste pour avoir le pouvoir, il est tombé sur les déglingués de la gauche qui ont vu la pointure nécessaire pour créer la secte de l’union de la gauche ?
                        La belle politique des la IVeme raie publique aux couleurs de la cinquième ?
                        Résultat ce mouvement n’existe plus les Français ont ouvert les yeux !
                         smiley


                      • vraidrapo 19 juin 2020 09:15

                        @rita
                        les Français ont ouvert les yeux !

                        Oui mais si c’est pour les refermer en TERRASSES, ça ne vaut pas mieux ;
                        Quand je compare tous ces gens qui sont morts en quarante ans et ceux qu’on nous montre aujourd’hui à la TV... je ne suis pas optimiste. Plutôt inquiet à vrai dire ! Mais comme le monde évolue... les derniers arrivés ne peuvent pas comprendre !
                        Exemple : compare les gens qui sont sortis de 4 ans de guerre, de déportation et d’occupation à ceux qui se plaignent de 2 mois de confinement.. ; quant à ces pseudo-journalistes qui brandissent des micro pour diffuser des futilités nationales jour après jour... Grrr


                      • Michkra 19 juin 2020 09:13

                        C’est vrai que Mitterrand ne valait pas grand chose mais changeons d’abord les noms de rues de tous les assassins de la sinistre révolution dite française


                        • vraidrapo 19 juin 2020 09:17

                          @Michkra
                          On pourrait remplacer « Mitterrand » par... « Bérégovoy » et « De Grossouvre ». Par exemple !


                        • Francis, agnotologue JL 19 juin 2020 09:19

                          @Michkra
                           
                           
                          ’’  les assassins de la sinistre révolution dite française ’’
                           
                           Vous voulez dire : les sinistres assassins de la révolution dite française, peut-être

                           ?


                        • troletbuse troletbuse 19 juin 2020 10:52

                          Encore un article sans intérêt aucun surtout en cette période. Comme Rototo, il peut faire un article avec tous les hommes politiques de l’histoire de France, ca détourne un peu l’attention avec une idée ridicule. .Un enfumeur quoi


                          • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 19 juin 2020 11:22

                            @troletbuse

                            Il y a aussi des commentaires qui sont sans intérêt et à côté de la plaque


                          • troletbuse troletbuse 19 juin 2020 11:45

                            @CLAIRVAUX
                            Exactement, comme le tien.


                          • ETTORE ETTORE 19 juin 2020 11:15

                            Bon  ! déjà d’une ....ça donne du boulot à certains, futurs mécanos à la sauvette et de la clé à cliquet du « pousse moi que je m’y mette ».

                            Tous ceux qui se contentent d’une poussée unique, libérant l’espace public et leur constipations ...CONgénitales

                            Tous ces migrants à qui nous refusons le monde du travail, ont trouvés, tout seuls une activité au coeur même de notre histoire.

                            De deux : Il est vrai que la mode vestimentaire, capillaire, les moyens de transports, on bien évolué depuis , et que « électrifier » le cheval de la statue de Louis XIV....

                            ma foi, n’est pas une bonne pub pour....Zoé.

                            De trois : Tant qu’on occupe les neuneus à ce jeu de Monopoly, certains se payent la Rue de la Paix, avec la case prison, des autres....Tout en remplissant les hôtels, et en libérant les places en maison d’arrêt.

                            Jeu de dupes, monté par ceux qui ne voient que leur relevés de comptes en banque, avec des chiffres incrémentés à la hausse, au claquement aussi rapide que les palettes du tableau des destinations des aéroports.

                            Et nous, nous portons les valises de leur crétinitude mortifère !


                            • Aristide Aristide 19 juin 2020 12:09

                              Y a un bordel dans cette tête.

                              L’histoire a la lumière des emportements de rue, des indignations de salon, des analyses partisanes, du moindre soubresaut de l’actualité, ... 

                              Avant de me faire incendier, ce qui ne manquera pas, il ne s’agit aucunement de remettre en cause tous ces comportements, analyse ou soubresaut ... je ne parle pas du fond de ces mouvements, il s’agit de cette réaction assez incompréhensible de nettoyage par le vide de notre histoire à ces occasions.

                              C’est vrai que l’URSS avait officialisé la technique allant jusqu’à faire disparaître des photos les personnages qui déplaisaient. C’est pas les seuls ... et encore aujourd’hui avec la manipulation des images ...


                              • zygzornifle zygzornifle 19 juin 2020 12:10

                                Décidément meme quand on est mort on vient encore nous casser les co....

                                Meme plus moyen de se reposer après une vie d’entourloupes ….


                                • Sparker Sparker 19 juin 2020 18:16

                                  Faut arrêter d’encenser des personnes, certes elles ont peut-être fait un exploit (pour l’époque...) ou en tout cas interprété comme tel. Même Hugo proposait un colonialisme certes bienveillant mais bon... On gardait quand même le dessus et pour négocier avec les pays exploités il fallait que leurs directions nous soit acquise.

                                  Le rapport tutélaire restait la règle, il me semble.

                                  Un général à permis de gagner une guerre mais ce sont aussi les soldats qui l’ont gagnée.

                                  Ces cultes c’est typiquement « bourgeois » en ce qu’ils nous rappellent que nous ne sommes « rien » sauf à faire briller les « grands hommes ».

                                  Maintenant il y a des « héros » dans la société civile, les soignants, infirmières, pompiers, médecins etc... va falloir couler du bronze... smiley


                                  • julius 1ER 20 juin 2020 14:30

                                    C’est toujours facile de juger derrière un clavier, assis bien confortablement !!!

                                    Colbert que je cite parfois pour avoir eu l’intelligence d’obliger les propriétaires de chêneraies à replanter des arbres au fur et à mesure que les forêts étaient rasées .... tellement les besoins en bois étaient immenses lorsqu’il s’est agit de construire des bateaux de plus en plus gros et de plus en plus nombreux .... certains pays ne se sont pas inspirés de Colbert et ont vu leurs forêts disparaître en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire car la forêt est un domaine complexe et l’on doit respecter certaines règles,on ne peut couper tout et n’importe comment ....en général les grands arbres protègeant les petits, surtout dans les endroits très venteux où là tout peut très vite dégénérer !!!! 

                                    donc la France est un pays très vert grâce un peu à Colbert ... aussi le déboulonner de sa statue simplement à cause du Code noir qu’il n’a pas vu de son vivant serait d’autant plus scélérat que ce serait aussi faire fi de son époque où régnait l’absolutisme .....

                                    et finalement qu’est-ce que l’absolutisme sinon une autre forme d’esclavagisme où la couleur de peau n’est pas primordiale !!!!


                                    • julius 1ER 20 juin 2020 14:46

                                      pour ce qui est de Mitterrand, ne le voir qu’au travers du prisme de la Guerre d’Algérie parcequ’il était ministre de l’intérieur du gouvernement Mollet est un peu trop réducteur ... çà l’est d’autant plus lorsqu’on le qualifie de colonialiste !!!

                                      Mitterrand colonialiste, ??? oui mais pas plus que les 50 millions de français qui n’ont jamais manifesté pour demander la fin des colonies que je sache ????

                                      aussi c’est un quand-même fort de café de le décrire comme colonialiste... car ce n’est pas lui qui a initié le mouvement colonialiste du siècle précédent au sien !!!

                                      alors rejeter la faute du mouvement historique qu’est le colonialisme uniquement sur quelques individus qui finalement ne faisaient que suivre un processus historique a quelque chose d’arbitraire pour ne pas dire délirant !!!

                                      dans l’histoire on ne peut que une fois de plus admirer Jaurès pour sa vision du monde et son devenir ... les autres sont bien petits face à ce géant !!!


                                      • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 21 juin 2020 02:00

                                        @julius 1ER

                                        Vous ne comprenez pas l’argument de l’article. Vous ne l’avez pas bien lu et compris. Moi je ne suis pas du tout pour le déboulonnage des statues.
                                        Mais si on accuse De Gaulle d’être esclavagiste, on peut aussi accuser Mitterrand d’être colonialiste.

                                        Et je rappelle que ce sont des gouvernants de gauche qui avaient souvent des positions colonialistes (comme sous la IVe république).
                                        Je dis moi-même dans l’article qu’on ne peut réduire Colbert au Code noir.

                                        Mais les imbéciles ne parlent pas de Mitterrand colonialiste et guillotineur parce qu’ils ignorent son passé sous la IVe.


                                      • kako 20 juin 2020 18:56

                                        Certains se plaisent à dire que tels ou tels appartiennent à l’histoire et qu’il n’y a pas lieu de revenir sur les hommages qui leur sont rendus par la nation, sous forme de noms de places, de rues ou de monuments divers ; sauf que nous n’acceptons de raconter qu’une partie de l’histoire : celle qui est la moins dérageante ou celle qui nous arrange. On insiste volontiers sur la remarquable administration des finances publiques de Colbert en minimisant ce qui allait devenir un des plus grands crime contre l’humanité : le Code noir. On s’enorgueillit d’avoir eu un Roi soleil en la personne de Louis XIV, mais on préfère oublier qu’il fut le signataire du même Code noir et qu’il laissa la France dans une situation peu enviable. On célèbre Napoléon pour ses victoires (totalement inutiles d’ailleurs) ou pour le Code qui porte son nom, mais en occultant qu’il a ruiné la France par ses guerres et ses délires de puissance et surtout qu’il fut celui qui a rétabli l’esclavage dans les colonies, alors que çà avait été aboli par la République ; Galliéni, fut un massacreur de « nègres », de malgaches, vietnamiens ; mais on ne nous parle que des taxis de la Marne ! etc. etc. 

                                        Mitterand c’est pareil ; il a peut-être été un assez bon Président, mais comment peut-on oublier, ou faire semblant d’oublier, ce qu’il fut ? Collabo, fasciste, etc. 


                                        • ETTORE ETTORE 20 juin 2020 20:15

                                          kako

                                           mais comment peut-on oublier, ou faire semblant d’oublier, ..... 


                                          Personne n’oublie.

                                          Sauf que pour certains, l’histoire tient du Da Vinci Code.

                                          Beaucoup ne lisent que la première page, d’autres....la dernière, celle dont on veux bien leur rappeler la turpitude nécessaire, au moment présent.

                                          C’est une ironie bien particulière, cette histoire de statues.....

                                          Elles sont érigées à la mémoire de tel ou tels homme ou femmes, et libre à tous de connaitre les tenants et aboutissants de leur histoire.

                                          Mais penser qu’on peut « déboulonner l’histoire » ? Tiens donc ! « L’histoire » se résumerait donc parfois à une simple plaque de rue avec quatre vis ?

                                          Et combien même, la trace du vide serait aussi parlante que la plaque exécrée.

                                          Alors ? La remplacer illico ? N’aurions nous pas, de ce fait, une histoire globale, figée à un moment zéro ?

                                          L’HISTOIRE a cela de fantastique qu’elle permet un voyage continu dans le temps, et dans n’importe quel sens.

                                          Et c’est ce qui doit gêner, ceux qui ne pratiquent que, le sens....UNIQUE !



                                          • Baobab 21 juin 2020 07:21

                                            Il fut celui qui demanda à l’armée française de participer au génocide des Tutsi au Rwanda. Plus de 800 000 morts. Il aida les génocidaires Hutu à se réfugier en France en toute tranquillité. Il ne devrait pas y avoir de rues Mitterrand ,même la bibliothèque ne devrait pas porter son nom.


                                            • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 21 juin 2020 10:43

                                              @Baobab

                                              Cà, c’est possible, mais je ne connais pas le problème à fond pour juger des responsabilités.

                                              Mais sur la guerre d’Algérie, les faits sont établis sans conteste


                                            • ETTORE ETTORE 21 juin 2020 17:15

                                              Le Mitte Errant, tellement soucieux de sa vie privée, tellement enclin à prendre les gens de haut, tellement soucieux de sa vie après la mort. Excellent en ésotérisme architectural.....

                                              Et voilà...Un tour-ne-vis et puis s’en vas .

                                              Séguéla ne lui avait peut être pas tout dit, et surtout que la « Génération Mitterrand » s’arrêterait avec lui.

                                              Après ce naze cramé, bronzé à la carotène .....a dit aussi, que micron est un « président Cadum ».....

                                              Doit pas se laver souvent le Séguéla, parce que niveau savon bas de gamme décapant les visages.....Le micron...il se pose niveau atteintes à l’épiderme .


                                              • De CyrARno’s, 1 barge RÂque 21 juin 2020 17:30

                                                @ETTORE

                                                Ésotérisme architectural ? Peut être, mais en tout cas assurément réalisme sculptural mimétique dans la représentation qu’il a fait de lui en moi (Cyrano), à Bergerac !

                                                2eme statue, celle qu’est la moins visible, dans la cour du Prieuré !

                                                Que quiconque ait un seul doute sur ce que j’énonce ici (et partant sur ma métaphysique multi décennale sur Agoravox) se rende à Bergerac, aille voir la statue de Mitterand en Cyrano et revienne ici !

                                                Au moins un(e) seul(e), et il/elle SAURA !!!!!!!!!!!!!!


                                              • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 22 juin 2020 17:13

                                                Je me demande aussi comment au pays des droits humains,on peut conserver des rues Lénine quand on sait, historiquement parlant, l’immonde dictateur qu’il fut (juste avant Staline).

                                                Ainsi que des rues baptisées Robespierre (à Poissy par exemple) quand on sait, historiquement parlant le grand pourvoyeur de la guillotine qu’il fut.

                                                Celui qui conduisit à l’échafaud ses opposants politiques, jugés lors de procès « staliniens » (eh oui), je veux parler, entre autres, de Camille et Lucile Desmoulins, des Brissotins, de Danton et de ses amis.

                                                La patrie n’était pas en danger, c’étaient juste des gens opposés à la politique de la Terreur.

                                                Quant à Badinter, il me fait doucement rigoler quand il s’insurge contre cette pratique soi-disant barbare que fut la guillotine, alors que cet instrument est le symbole éminent de la Révolution française.

                                                Eh oui, c’est une réalité historique, monsieur Badinter. Et Clemenceau proclamait : « La révolution, c’est un bloc ». Certains ajoutent : « De sang. »

                                                Badinter oublie les peines infligées sous l’Ancien régime : la roue, l’écartèlement, le bucher, la décapitation pas toujours réussie par le bourreau, etc.

                                                Que des supplices délicats !

                                                La guillotine fut justement créée pour humaniser la peine capitale. Après on peut condamner la peine de mort, c’est un autre débat.

                                                Mais que Badinter ne vienne pas prétendre que la guillotine que haïssait aussi Hugo (voir le roman Quatre-vingt-treize) était une méthode particulièrement barbare.

                                                Quand il parle de l’homme coupé en deux, il joue, en bon démagogue, sur l’émotion primaire, ce qui n’est pas digne.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité