• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Etat d’urgence, le double ennemi intérieur et extérieur ou (...)

Etat d’urgence, le double ennemi intérieur et extérieur ou l’urgence de vider l’eau du bocal

JPEG « Je suis fatigué d’avoir encore à répondre à ces questions. 

Nous poursuivrons les terroristes partout. (…) Si on les prend dans les toilettes, eh bien, excusez-moi, on les butera dans les chiottes. »

V.V. Poutine, déclaration d'Astana, 24 septembre 1999 – Interfax

«  Esli, pardon, v tualete ix pojmaem, i v sortire zamochim »

 

Vous ne connaîtrez ni le lieu, ni le jour, ni l'heure, mais cela arrivera comme cela est arrivé et arrivera encore. Quoique ? Quoique, en effet, car il n'y a en effet rien d'inéluctable sur ce plan-ci dès lors que, mettant de côté tout angélisme et pacifisme qui paralysent pensée et action, une solution existe pour contrer ces attentats dont il est paradoxalement possible, jusqu'à un certain point, de prévoir les circonstances de leur commission et en tout cas d'y parer.

Il faut vider l'eau du bocal en saisissant l'occasion que nous offre la tragédie qui a frappé la France et tous nos concitoyens et amis de nous débarrasser de nos ennemis.

Pareille décision est acceptable dès lors qu'il est établi que le pays, la Nation, ses intérêts sont directement menacés par un ennemi intérieur, clairement identifié et déterminé à mener des opérations de guerre et qu'il convient de combattre et éradiquer sans état d'âme. C'est aujourd'hui le cas face à un adversaire particulièrement déterminé.

Ce que l'on appelle état d'urgence est en effet principalement et avant tout un état d'esprit, comme celui qui préside, dans des circonstances plus complexes, à l'instauration de la loi martiale.

Diffusée voici quelques jours, la photographie mise ici en exergue m'avait alors permis de constater une fois de plus que tout était prétexte à surfer sur le syndrome « banlieue - djihad – kalach – trafics - criminalité » avec une production cinématographique aujourd'hui prémonitoire construite sur un scénario minimaliste et une distribution bien dans l'air du temps affichant comme prévu, ainsi que le montre la bande-annonce du film, langage adéquat, violence et sales gueules de circonstance. Puisse ce film servir à quelque chose de positif en ouvrant les yeux de ceux qui ignoreraient de quoi est fait ce virus qui se répand partout en Europe et aujourd'hui une fois de plus en France.

Il s'agit désormais d'extraire la racine du mal et de mettre un terme à cet ensauvagement du monde comme l'appelait Thérèse Delpech dans un ouvrage lui aussi prémonitoire.

 

1- Cataplasmes, couilles molles et bien-pensance

Voilà donc qu'au moment où avec la commémoration quelque peu appuyée de la disparition tragique de deux malheureux adolescents lors des émeutes qui enflammèrent les banlieues françaises en 2005 surgit dix ans plus tard, avec la violence qui en constitue l'essence, un acte de guerre autrement plus tragique dans son ampleur et qui n'est autre que la projection et l'importation au cœur de l'Europe d'une métastase de l'impitoyable conflit qui détruit le Proche et le Moyen-Orient et dont nous parvenaient jusqu'à ce jour les échos lointains.

L'actualité se nourrissait de la dose quotidienne des attentats perpétrés en Turquie, de l'entrée de la Russie en guerre aux côtés de la Syrie, assortie de la destruction d'un avion civil dont les causes comme l'identification du ou des auteurs nourrissaient de multiples hypothèses. La France effectuait pour sa part des « frappes » en Syrie, pays dont on avait fait savoir urbi et orbi que le dirigeant « ne pouvait être la solution d'un problème dont il était la cause », mais il n'y avait là que la banalité d'événements spectaculairement lointains, sans plus. Cop 21, élections régionales, visées sur 2017, le tableau de l'habituel Clochemerle politicard n'était toutefois pas complètement serein puisque, là encore, l'actualité était travaillée par les inquiétudes que générait l'accroissement soudain et gigantesque du flot de réfugiés-immigrants-demandeurs d'asile précisément chassés de ces pays de misère et auxquels des dirigeants européens inconscients offraient brusquement les clés d'une installation dans l'Eldorado européen, principalement germanique et scandinave. Pire encore, avec la perspective de voir des sociétés déstabilisées par une invasion migratoire incontrôlée et imposée, des esprits mal tournés osaient même formuler l'existence d'un risque de terrorisme qui pouvait profiter de l'aubaine d'un appel d'air migratoire aussi inconscient que stupide pour faciliter des agissements criminels, mais c'était là faire preuve de mépris et être injurieux, pensez-donc !

Or il est particulièrement intéressant de voir que moins d'un mois après la parution le 21 octobre 2015 dans sa traduction française intitulée « Insurrections en France, du Maghreb colonial aux émeutes de banlieues, histoire d’une longue guerre », l'ouvrage de l'universitaire britannique Andrew Hussey intitulé « The French Intifada : The Long War Between France and Its Arabs », entre en conjonction avec la survenance, le 13 novembre 2015, de la plus sanglante manifestation de terrorisme que la France ait pu connaître avec les attentats perpétrés à Paris et revendiqués par l'Etat islamique.

 

2- Le double ennemi intérieur et extérieur

Il doit être clairement établi que deux fronts qui n'en font plus qu'un seul sont aujourd'hui clairement déterminés avec la confirmation, comme ce fut déjà le cas lors de la tuerie commise le 7 janvier 2015 contre les membres de la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo, de l'existence commune - en France mais aussi en Europe - d'un double ennemi extérieur et intérieur dont les motivations comme les objectifs sont ceux d'une guerre islamique aussi implacable que déterminée et qui revêt les aspects bien connus de la « libanisation » qui s'installe insidieusement en Europe comme en France.

Il y a aujourd’hui deux types d'événements séparés.qui se rapprochent dans leur fréquence ; d'un côté, des actes terroristes qui sont devenus des actes de guerre que l'Etat s'efforce de déjouer du mieux qu'il le peut et de l'autre, des émeutes urbaines que l'état serait incapable de contrôler, sauf au prix fort, si elles venaient à éclater.

L'étape suivante serait la réunion coordonnée des deux événements avec un embrasement des deux fronts auxquels l'armée devrait alors faire face. Aujourd'hui tout semble sous contrôle, hormis les populations dont on ne sait comme elles pourraient réagir si d'autres événements se produisaient.

Or ils se produiront encore, d''où la nécessité d'agir très vite en amont en procédant à la neutralisation effective de tout ce qui constitue une réelle source de déstabilisation. Les enseignements tirés de la réaction du roi Hussein de Jordanie lors du fameux Septembre noir (12 septembre 1970) qui vit l'élimination que représentait le danger palestinien pour la sauvegarde du royaume Hachémite sont toujours d'actualité, ce que le malheureux Liban n'a pas compris.

Il n'est en effet plus temps de tergiverser. Les sanglantes opérations dont Paris a été victime dans la nuit du 13 au 14 novembre devraient appeler une réaction immédiate, silencieuse, efficace, qui consisterait à éliminer physiquement toute personne déjà identifiée comme « radicalisée » (euphémisme officiel), potentiellement dangereuse en la privant de toute possibilité de passer à l'acte.

Nul besoin d'exercer les fonctions de Premier minsitre ou de ministre de l'Intérieur pour constater en effet que les précautions prises, les mesures adoptées en vertu des dispositions cosmétiques d'un plan Vigipirate poussé au rouge impérial chinois se seront finalement révélées aussi inefficacement dissuasives que la présence dévouée des soldats patrouillant trois par trois au pied des monuments ou dans les halls des aéroports et gares parisiennes ou encore celle des vigiles invitant poliment les clients à produire les objets métalliques en leur possession comme à ouvrir leur sac à l’entrée des musées et des grands magasins. Le ministre de l’Intérieur ne se félicitait-il pas récemment encore de la vigilance qui avait permis à la police de déjouer un projet d’attentat contre la base navale de Toulon ? Pendant ce temps et dans le secret le plus absolu plusieurs commandos de fanatiques parfaitement armés, pourvus d'engins de mort et dont l’enquête révèlera (c'est déjà fait) qu'ils étaient fichés comme « radicalisés », particulèrement dangereux, pseudo-compatriotes et indiscutablement "Français de papier" déjà partis ou revenus de Syrie, condamnés sans être incarcérés, voire même déjà objet d'un mandat d'arrêt international, mettaient la dernière touche à la préparation de leur carnage.

 

3 – Cécité, pusillanimité, incapacité et réalités

La réalité des faits est aujourd'hui implacable, avec un bilan revu à la hausse par le Procureur général de Paris qui annonce 129 morts et 352 blessés parmi lesquels figurent des ressortissants de quinze nationalités parmi lesquels Belges, Allemands, Portugais, Espagnols, Roumains, Britanniques, Tunisiens, Algériens, Marocains, Chiliens, Mexicains, Italiens, Suédois, Brésiliens, Néerlandais.

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/attentats-de-paris-les-bilan-des-victimes-etrangeres-8683684.html

La raison de cet échec majeur - car c'en est un - tient à la volonté d'éluder la réalité du monde, ainsi qu'à la coupable pusillanimité de dirigeants en réalité incapables de nommer et traiter l'ennemi ainsi qu'à l'inadéquation, voire peut-être à l'absence de recours à la seule méthode qui vaille lorsqu'un organisme (humain, social) est attaqué de l'extérieur : la production d'anti-corps pour éliminer le virus tueur.

Mais voilà, comme l'écrit l'excellent Dominique Jamet dont je reprends ici les propos, « la France avait pris le parti, avec les moyens dont elle dispose, de participer aux opérations de bombardement menées depuis des mois dans le ciel de l’Irak et de la Syrie par l’étrange coalition qui poursuit dans le désordre et l’inefficacité des buts compliqués et des ennemis variables au Moyen-Orient. On annonçait à son de trompe au début de cette semaine le départ pour la région de notre unique porte-avions flanqué d’une frégate britannique et d’un bâtiment belge. Pouvions-nous imaginer, écrit-il encore, que nos actions qui, pour limitées qu’elles soient, frappent à quatre heures d’avion de Paris les positions djihadistes et leurs alentours, resteraient indéfiniment sans réplique ? Pouvions-nous imaginer que Daesh ou Al Qaeda, qui disposent en Europe d’une cinquième colonne infiltrée dans la population n’exerceraient aucune représaille contre notre pays ? Ce n’est ni dans leur caractère ni dans leurs habitudes. »

Ce n'est pas tant que nous nous soyons impliqués dans un conflit qui ne connaît ni trêve ni frontières, où l’adversaire ne fait aucune distinction entre le front et l’arrière, entre militaires et civils, entre innocents et coupables. Nous sommes en première ligne, comme nous l'avons toujours été, et avons vécu vendredi 13 novembre 2015 pour la première fois, une situation qui est depuis des années le quotidien de Bagdad, Kaboul, Beyrouth, Damas ou Mogadiscio dont une grande partie de la population européenne suit distraitement le martyre à travers les quelques lignes et les quelques secondes que veulent bien accorder les média(s) dès lors que le nombre des victimes d’un attentat y dépasse les dizaines.

La guerre que nous nous flattions de tenir à distance ne nous a pas rattrapés. Elle s'est déplacée avec « son haleine brûlante sur nos villes, nos aéroports, nos gares, nos stades, nos théâtres, nos cinémas, nos cafés, nos restaurants, nos écoles, nos collèges, nos lycées, nos facultés, nos stades, nos métros, nos commissariats, nos avenues, nos rues. Les cibles sont partout, nous sommes tous des cibles et les assassins sont parmi nous, prêts à frapper où ils veulent, quand ils veulent. Il faut nous rendre à l’évidence : nous ne pouvons faire la guerre au loin et avoir la paix chez nous. »

 

4 - Militarisation de la paix : traiter l'ennemi

Il va donc falloir que nous nous battions puisque nous sommes chez nous et que ceux que nous avons d'abord généreusement accueillis, soignés, protégés, éduqués, permis de s"établir, faire souche et prospérer depuis tant d'années dans notre pays nous y contraignent désormais au nom d'une "inclusion", d'une "intégration" fantasmatique et dévoyée par certains de ceux-là-mêmes avec qui nos gouvernants nous ordonnent de « vivre ensemble » et « faire société » au nom d'une « mixité sociale » (en réalité ethnique et religieuse), se prévalant à tout bout de champ des armes de « l' islamophobie » et de tout « amalgame » au nom de « la diversité » , nous enjoignant d'abdiquer notre propre identité, notre propre culture, notre propre civilisation, notre propre histoire, nos propres valeurs, nos propres coutumes, nos propres traditions. Et cette entreprise de subversion profiterait impunément de la pusillanimité des dirigeants des pays hôtes pour y compléter la subversion déjà en cours par une entreprise de carnage ? Certainement pas.

Nous sommes en France et en Europe et n'avons que faire des métastases d'un cancer islamique qui veut notre propre disparition.

Le gouvernement, dans l’urgence, n'a pas eu d'autre choix que de proclamer l’état d’urgence et décider, face au terrorisme, de reprendre le contrôle de nos frontières que la grande invasion pacifique des migrants ne lui avait pas paru justifier. Funeste erreur. Face à la réalité de la menace terroriste, il a dans les faits, en cas de flagrant délit, rétabli la peine de mort rayée de notre droit, et il ne se trouvera personne, espérons-le, pour le lui reprocher.

- Mais aura-t-il le courage de décider de mettre hors d’état de nuire - c'est-à-dire en les liquidant physiquement, facilitant ainsi leur volonté eschatologique d'un martyr ardemment désiré - les quelques milliers d’individus repérés et fichés comme dangereux ?

- Aura-t-il le courage de donner le coup de pied qui s’impose dans la fourmilière salafiste, d'incarcérer ou d'expulser les prêcheurs de haine, les propagandistes de la soumission, leurs complices, les adeptes de la violence et d’une manière plus générale tous ceux qui, vivant en France ou titulaires de papiers français, sont dans leur tête et se conduisent dans leurs actes comme de fidèles ressortissants du califat des Barbares ?

- Aura-t-il le courage d'interdire définitivement toute construction de mosquées, de désaffecter celles existantes, de proscrire le port comme l'usage de toute distinction d'ordre vestimentaire, de proscrire les interdits alimentaires, la mixité, les mariages arrangés, les pratiques religieuses d'un autre âge telles que les mutilations sexuelles (circoncision, infibulation), les écoles confessionnelles et établissements musulmans ?

- Aura-t-il le courage de purger une bonne fois pour toutes le pays d'une immigration illégale, d'y mettre un terme, de lui imposer pour celle qu'il décidera de règlementer les conditions draconiennes exigées de n'importe lequel d'entre-nous lorsque nous voyageons à l'étranger (billet d'avion, garanties financières, visas, certificats de santé etc.) ?

Peut-être comprendra-t-il enfin que les islamistes ne nous offrent le choix qu’entre la soumission et la guerre et que, tout compte fait, s’il faut faire la guerre, il vaut mieux, comme disait Louis XIV, la faire à nos ennemis qu’à nos enfants. »

Encore faut-il avoir le courage de désigner l'ennemi pour le combattre.

Main forte et discernement sont impératifs car plus que tout, encore faut-il avoir l'intelligence de distinguer ses vrais amis et ses vrais alliés...et ne pas enferrer et enliser par ailleurs le pays et l'Europe dans des traités commerciaux (TAFTA) et une submersion d'immigration mortifères.

Passé le moment de la stupeur, le temps du deuil et l’appel à l’unité nationale, nos dirigeants vont naturellement déclarer vouloir être à la hauteur de leurs responsabilités.

En sont-ils au moins capables, qu'il s'agisse de MM. Hollande, Juncker ou encore de Mme Merkel ?

La réponse est à mes yeux négative, car pour reprendre le propos que M. F. Hollande a tenu à propos de son collègue syrien, je dirai à mon tour à son endroit, s'agissant de la situation dans laquelle se trouvent désormais la France et l'Europe et des difficultés immédiates auxquelles elles doivent faire face et qu'il a contribué à aggraver par choix idéologique et politique, qu'il ne peut pas faire partie de la solution. 

Les représailles menées par l'aviation française en Syrie en réponse immédiate aux sanglants attentats qui ont touché notre pays n'ont aucun intérêt.

Ce qu'une population attend d'un pouvoir fort devrait prendre la forme d'une allocution sous forme d'un message à la Nation, à l'Europe et au monde entier, en réponse au soutien international adressé à la France, dans laquelle le chef de l'Etat désignerait clairement l'ennemi et annoncerait les mesures prises à son encontre pour en éradiquer les fondements.

On verra très vite ce qu'il en est. La survie du régime est à ce prix et il y a fort à parier que les Français ne s'accommoderont pas de demi-mesures destinées à ménager la chèvre et le choux et à protéger un électorat quel qu'il soit au détriment de la sécurité et de la sûreté nationales.

La France a su se doter tout au long d'une histoire politique agitée d'un ensemble de dispositifs juridiques exceptionnels réunis sous le vocable de légalité de crise (état d'urgence, état de siège, Article 16) qui confère à ses autorités le pouvoir de faire face à des situations extrêmes sur tout ou partie de son territoire. Suivant une tendance mondiale caractérisée par l'apparition de nouveaux mondes rebelles et la mondialisation du terrorisme comme des nouvelles criminalités, l'évolution vers une osmose entre défense nationale, sécurité nationale et sécurité intérieure a très naturellement conduit à la mise en place d'un dispositif technico-juridique particulièrement élaboré destiné à prévenir sinon contrer les menaces et attaques d'un double ennemi extérieur et intérieur susceptible de porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation.

Il va donc très vite falloir constituer une équipe capable de se servir des outils précités et décidée à mettre en oeuvre sans état d'âme, au nom de la défense des intérêts fondamentaux de la Nation, de la préservation, de la sauvegarde et de l'affirmation de notre intégrité tant nationale qu'européenne, la résolution consistant à extraire la racine du mal. La solution est là, qui consiste - pour reprendre là encore une expression pour le moins explicite et parfaitement intelligible dont l'auteur n'a pas craint d'user sans considérations superflues -, ; « buter les terroristes jusque dans les chiottes ».

 

Notes, sources et références :

Thérèse Delpech, L’ensauvagement. Le retour de la barbarie au XXIe siècle. Paris, Grasset/Fasquelle, 2005, 366 p. http://questionsdecommunication.revues.org/2553

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/11/14/97001-20151114FILWWW00214-attentats-de-paris-trois-equipes-de-terroristes-se-seraient-tres-vraisemblablement-coordonnees.php?m_i=VnmVnMTseph2Eeb78zA7zLD8fXAZRM2zIh_UFGhN7Y_y7%2BX

Andrew Hussey, Insurrections en France, du Maghreb colonial aux émeutes de banlieues, histoire d’une longue guerre. Paris, L’Artilleur, 488 pages, 24 €.

http://www.courrierinternational.com/article/2014/02/26/les-banlieues-vues-par-les-britanniques

http://www.nytimes.com/2014/06/29/books/review/the-french-intifada-by-andrew-hussey.html?_r=0

https://ent.siteintelgroup.com/Statements/is-claims-paris-attacks-warns-operation-is-first-of-the-storm.html

Loi n° 2013-1168 du 18 décembre 2013 relative à la programmation militaire pour les années 2014 à 2019 et portant diverses dispositions concernant la défense et la sécurité nationale », Journal officiel de la République française (JORF) n°0294 du 19 décembre 2013, page 20570.

Loi n° 2002-1094 du 29 août 2002 d’orientation et de programmation pour la sécurité intérieure, Journal officiel de la République française, Version consolidée au 01 mai 2012.

Loi d’Orientation et de Programmation pour la performance de la Sécurité Intérieure, dite LOPSI 2, qui complète la « LOPSI 1 » que M. Nicolas Sarkozy avait fait adopter en 2002 lorsqu’il était ministre de l’Intérieur. Cf. Journal officiel de la République française (JORF) n°0062 du 15 mars 2011, page 4582.

http://www.bvoltaire.fr/bernardmitjavile/terrorisme-phenomene-exterieur-bien-francais,219327?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=1fa1177848-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-1fa1177848-30618357&mc_cid=1fa1177848&mc_eid=af7ab9acbf

http://fr.sputniknews.com/france/20151115/1019543756/france-etat-durgence-hollande.html

http://fr.sputniknews.com/international/20151114/1019520980/attentats-paris-migratoire-crise-allemagne.html

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/11/15/31001-20151115ARTFIG00047-attentats-de-paris-cette-fois-l-esprit-du-11-janvier-ne-suffira-pas.php

http://www.liberation.fr/societe/2015/01/08/l-etat-islamique-celebre-les-heros-qui-ont-tue-charlie_1176402

http://www.bvoltaire.fr/richardhaddad/situation-de-france-pire-celle-liban,219202?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=657421fc48-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-657421fc48-30618357&mc_cid=657421fc48&mc_eid=af7ab9acbf

http://www.bvoltaire.fr/eloisegloria/resister,219190?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=657421fc48-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-657421fc48-30618357&mc_cid=657421fc48&mc_eid=af7ab9acbf

http://www.lesclesdumoyenorient.com/Septembre-noir.html

http://fr.sputniknews.com/points_de_vue/20151114/1019516215/attentats-paris-syrie.html

En Belgique et dans la banlieue de Bruxelles (qui a servi de base arrière aux terroristes dont au moins trois d'entre eux étaient de nationalité française) comme en France à Lyon, Toulouse, Grenoble et Bobigny notamment, des opérations liées ou non à l'enquête sur les attentats parisiens ont été effectuées avec pour résultat plusieurs interpellations ainsi que la découverte (comme à Lyon) d'un véritable arsenal de guerre.

Mark Steyn (Steynonline)

On parle de l’actuelle invasion migratoire en Europe et des faux-réfugiés-vrais-terroristes. C’est vrai, mais cela n’explique pas tout. Si ces terroristes peuvent être aussi efficaces, c’est qu’ils bénéficient d’appuis locaux, d’une « zone de confort ». En effet, sans forcément s’engager dans le terrorisme actif, certains citoyens « nominaux » ne font montre d’aucune allégeance à l’égard de leur Nation et représentent un gisement logistique pour l’islamisme et un cauchemar pour la police vu la masse d’individus à contrôler. Et que font Merkel et l’UE ? Ils augmentent cette zone de confort ! Qu’on arrête de brûler des chandelles à l’autel des valeurs universelles ! Soyons concrets. Il s’agit d’une attaque contre une partie de l’humanité qui a bâti le monde moderne, menée par une autre partie de l’humanité qui se moque des libertés publiques. Qu’adviendra-t-il quand 30 % de la population européenne n’aura plus cure des libertés publiques, de la liberté d’expression ?


Moyenne des avis sur cet article :  1.97/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • howahkan Hotah 17 novembre 2015 14:31

    je résume : à mort !!!


    • MagicBuster 17 novembre 2015 14:37

      @howahkan Hotah
      Yeeeeeeeeeeeeeeeeesss à nous les kalash !!!!!!!!!!


    • tf1Groupie 17 novembre 2015 14:44

      Liquider préventivement tous les individus fichés « s » ... on n’est pas loin de Minority Report !

      Combien parmi les 8 terroristes avaient une fiche s ? Pas tous.

      Alors il faudrait liquider préventivement ... tous les musulmans.

      Yeah, je crois qu’on est sur la bonne voie là.


      • howahkan Hotah 17 novembre 2015 15:25

        @tf1Groupie

        seul problème dans une société verticale pyramidale il en faut un max pour que les étages supérieur$ marchent sur une base solide pour l’écraser car sinon a quoi bon avoir le pouvoir si les autres sont contents ,voir plus que content meme.. donc si on ôte les musulmans, ce sont de$ bons francai$ qui serviront de marche pied aux autres bon$ français..plus riches..

        et là entre bons français de souches vielle de 3000 ans on va bien sur en trouver des pires que d’autres car il en faut des ennemis ,sinon c’est pas drôle..

        français ,pas les mêmes ils sont mort depuis longtemps , qui ont déjà connus cela sous la royauté etc etc ,époque maudite ou il n’y avait lors que d’autres soi mêmes mais riches à blâmer...

        l’enfer quoi smiley


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 17 novembre 2015 14:57

        Note :

        Notre pays est en deuil. Il s’agit d’un deuil national.Sans doute, comme tout un chacun, aurez-vous reçu de la part de tellle ou telle personne de votre entourage un de ces appels téléphoniques qui posaient tous la même question : « Je t’appelle, pour voir si tu vas bien ».

        J’ai aussi reçu cet appel.J’ai aussi reçu d’autres informations, en provenance d’amis et d’autres gens qui, en revanche, n’allaient plus bien du tout.

        Qu’ils reçoivent ici l’expression de ma plus profonde sympathie, au sens propre du terme.

        Pour le reste, soyez sûrs d’une chose : nous avons en nous des ressources infinies qui tiennent au fait que nous aimons la Vie.
        Notre pays, la France, en a vu d’autres.
        Plus de Mille ans d’’Histoire et un pays puissant.
        Avec des gens géniaux.

        Comme l’écrit le grand Hans Magnus Enzensberger dans un remarquable essai dont je vous recommande la lecture, intitulé :« Le perdant radical. Essai sur les hommes de la terreur »,(Gallimard), ces assassins sont de pauvres types.

        Des « perdants radicaux ».

        En mourant pour leurs motivations dont nous n’avons en réalité que faire car elles ne sont qu’œuvre de mort, ils ont signé leur propre échec.

        L’échec de leur existence de minables.
        L’échec de leur vie.

        Or, nous, nous sommes vivants !

        Alors, Allez !Olé !Olé ! avec le Salve Rociera, pour ceux qui ne connaîtraient pas :

        https://www.youtube.com/watch?v=mooritaRB-U


        • Passante Passante 17 novembre 2015 14:59

          avouer le bocal était l’urgence, merci


          • Francis JL 17 novembre 2015 15:03

            Ce discours officiel est totalement schizophrène qui d’un coté nous dit que les terroristes en veulent à nos libertés, et de l’autre répond aux attentats par la suppression desdites libertés !




            • sls0 sls0 17 novembre 2015 15:20

              Pas mal comme raisonnement.

              Toujours dans la même veine, pour lutter contre les pays à bas cout sociale, on pourrait avant de les tuer les faire travailler gratos.
              Vu que le bâtiment va mal, ne pourrait’on pas les stocker dans des camps avant de les tuer ?

              Brillante comme idée, non ? C’est même étonnant que par le passé on y ait pas pensé.


              • chantecler chantecler 17 novembre 2015 17:17

                @sls0
                Natürlich : Arbeit macht frei !


              • pemile pemile 17 novembre 2015 15:40

                42000 morts par ans dus au diesel, je vais de ce pas acheter une kalach pour flinguer mon bloc moteur !


                • izarn izarn 18 novembre 2015 13:21

                  @pemile
                  En effet, a chaque drame, les gourous, les empaffés, les profiteurs de l’émotion sortent et déclarent la fin du monde, la mobilisation générale, la fleur au fusil.
                  Coup classique.
                  Ils nous disent « Ayez un peu de tenue, l’instant est graaaaaave, historrrique ! Du jamais vu ! Du 11 septembre ! Les tours qui s’écroulent en démolition commandée ! »...
                  Ils ne se sont pas regardés.
                  Citent du Poutine(Pour sa popularité uniquement), sans écouter Poutine au G20 :

                  Lors du sommet « j’ai donné des exemples basées sur nos données du financement de Daesh par des individus privés. Cet argent vient de 40 pays, parmi lesquels participent des pays-membres du G20 », a précisé Vladimir Poutine.

                  Prosaique. La Vérité ne tue pas que dans les chiottes. A moins que le G20 symbolise les chiottes.


                • MagicBuster 17 novembre 2015 16:00

                  Comparer le diesel avec l’Islam .... N’importe quoi

                  Le diesel Tue , mais le diesel est utile, voire indispensable.
                  L’islam, c’est juste une abomination


                  • pemile pemile 17 novembre 2015 18:03

                    @MagicBuster

                    On peut aussi constater que le terrorisme est utile, voire indispensable, pour limiter les droits des populations et augmenter le pouvoir de nos gouvernements.


                  • julius 1ER 17 novembre 2015 17:57

                    encore un va-t- guerre .... il y a pléthore sur Avox !!!!


                    la force ne doit être utilisé qu’en dernier recours, mais là les US depuis 15 ans ont bien préparé le terrain pour une série de conflits qui vont dégénérer en cascade ....

                    je déteste les gens qui écrivent ce genre d’article guerrier avec toujours le prétexte de suivre la tendance générale ... apprend la paix au lieu d’apprendre la guerre c’est ainsi que l’on devrait parler, il n’y a pas vraiment de quoi se réjouir de cette spirale où nous entraîne la loi du talion !!!

                    encore des milliards d’euros vont être engloutis au détriment du vivre ensemble et cette parenthèse guerrière ne va rien régler en matière de problèmes sociaux et économiques, ni écologiques d’ailleurs .... décidément les forces du mal sont plus puissantes que les forces du bien !!!! 

                    • pissefroid pissefroid 17 novembre 2015 18:21

                      @julius 1ER

                      Votre commentaire est plein de sagesse.

                      Le problème est
                      qu’il faut beaucoup plus de courage pour faire la paix,
                      que pour faire la guerre.

                      La guerre est toujours la solution de facilité.


                    • mmbbb 17 novembre 2015 20:23

                      @julius 1ER le vivre ensemble une belle fumisterie de l’elite de la couillonnade Votre discours je ’l’ai entendu mille et une fois Les limites de cette philosophie et d’etre en face de personnes qui le desirent ce vivre ensemble La mixite sociale j’ai connu basta On dit « on peut rire de tout mais pas evec n’imporque qui » par pure symétrie on peut vivre ensemble mais pas avec n’importe qui C’est angelisme qui nous a emmener la ou sommes .


                    • julius 1ER 18 novembre 2015 09:03

                      @mmbbb


                      t’as raison mon garçon .... une bonne guerre y a que çà de vrai !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                    • marmor 17 novembre 2015 18:50

                      Si on te frappe sur la joue gauche, tend la joue droite...


                      • howahkan Hotah 17 novembre 2015 18:56

                        @marmor

                        c’est ce que fond les peuples depuis de siècles..ça ne marche pas du tout non plus...

                        si je puis me permettre,cela fait partie de nos conditionnements profonds émis par le maître via les fausses religions.

                        cela dit salutations.. smiley


                      • soi même 17 novembre 2015 20:01

                        Oui bien sur ?
                         ( l faut vider l’eau du bocal en saisissant l’occasion que nous offre la tragédie qui a frappé la France et tous nos concitoyens et amis de nous débarrasser de nos ennemis.)

                        Financement de Daech : des militaires indiens soupçonnent la France


                        Lire la suite : http://fr.sputniknews.com/international/20151117/1019592707/financement-daech-france-europe-benefices.html#ixzz3rlwjvGpL

                        Nos ennemis, ils sont où en faîte ? extérieur où intérieur ?


                        • elpepe elpepe 18 novembre 2015 01:02

                          @auteur
                          Bonjour
                          Votre colere est legitime, cependant si je puis me permettre,

                          Vous voyez l ennemi partout, si c est le cas alors rien ne sert de le combattre, il faudrait plutot les convertir non ? a quoi je ne sais pas a nous de trouver ...
                          La laicite ? ca n a pas l air de marcher,
                          La republique ?ca fait rigoler tout le monde,
                          Les allocations familiales combines a Canal+ ? c est pas suffisant et le robinet va bientot etre coupee ....
                          En tout cas c est pas gagne ...

                          Sinon, c est trop tard, vous etes le poisson rouge dans le bocal je ne vous recommande pas de le vider,


                          • BA 18 novembre 2015 08:41

                            Mercredi 18 novembre 2015 :

                            A propos des djihadistes français et des djihadistes belges :

                            Attentats : une femme se fait exploser à Saint-Denis.

                            8 h 04 - Des précisions sur l’assaut.

                            Au cours d’un assaut, une femme s’est fait exploser avec une ceinture d’explosifs. C’est une première en France. D’après Europe 1, elle aurait d’abord tiré à la kalachnikov sur les policiers du Raid avant de se donner la mort. Un suspect serait toujours retranché.

                            http://www.lepoint.fr/societe/en-direct-attentats-fusillade-a-saint-denis-le-9e-terroriste-cible-18-11-2015-1982539_23.php

                            A propos des autres djihadistes :

                            Grâce à ses empreintes digitales, la police française a découvert qu’un djihadiste du Stade de France était entré en Europe par la Grèce, infiltré au milieu des migrants.

                            La police grecque l’a enregistré le 3 octobre, avec d’autres migrants.

                            La police française a reconstitué l’itinéraire du djihadiste.

                            Le djihadiste a voyagé dans plusieurs pays européens, caché au milieu des migrants :

                            https://i.imgur.com/21t0EUK.jpg

                            La police serbe l’a enregistré dans le camp de réfugiés de Presevo le 7 octobre.

                            La police croate l’a enregistré dans le camp de réfugiés d’Opatovac le 8 octobre.

                            Mardi soir, la police française a lancé un appel à témoin pour connaître son identité réelle, car ce djihadiste avait sur lui un faux passeport :

                            http://www.europe1.fr/faits-divers/la-police-lance-un-nouvel-appel-a-temoins-pour-identifier-lun-des-kamikazes-du-stade-de-france-2622051


                            • agent ananas agent ananas 18 novembre 2015 10:12

                              Vider l’eau du bocal ? Chiche.
                              On en fait quoi du Grand Sponsor du PSG et des islamistes en visite actuellement en France ?
                              Hélas, à forcer d’allumer des incendies au Moyen Orient avec notre capitaine de pédalo qui pédale dans la semoule avec son « Bashar doit partir » rayé comme un mantra, ce n’est pas demain la veille !


                              • foofighter foofighter 18 novembre 2015 10:41

                                Je n’adhère pas non plus à ces propos à mon sens typiques d’une réaction émotionnelle post traumatique, compréhensible mais dont on doit avoir conscience pour mieux l’analyser. En outre, il s’agit là davantage de traiter les conséquences que les causes.


                                • Crab2 18 novembre 2015 11:02

                                  Le combat intellectuel contre une lecture littérale, classique et piétiste de l’islam est une priorité absolue, ildoit-être conduit à tous les échelons et dans toutes lesinstitutions* de notre société ( * : y compris à l’école)

                                  Depuis de nombreuses années je compte parmi ceux de nos compatriotes qui exigent qu’à l’école soit enseigné en contrepartie du fait religieux le fait athée, car il n’y a pas de solution plus...

                                  Suite :

                                  http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/11/13-novembre-2015-suite-2.html

                                  ou sur :

                                  http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/11/18/13-novembre-2015-suite-2-5718133.html


                                  • BA 18 novembre 2015 12:16

                                    Au mois de mai 2015, combien y avait-il d’islamistes dans votre département ?

                                    Pour le savoir, cliquez ici :

                                    https://i.imgur.com/YkTfV2k.jpg


                                    • franc 18 novembre 2015 12:33

                                      je suis totalement en accord avec cet article , c’est implacable mais juste.

                                      -

                                       et j’irais plus loin que l’auteur il faut éliminer physiquement non pas seulement les quelques milliers de djhadistes fichés mais les dizaines voire centaines de milliers d’islamistes aussi bien les imams que les militants de base ,,fermer les milliers de mosquées casernes qui sont des QG de l’islamisme et où de grandes quantité d’armes sont stockés ,bref détruire la cinquième colonne en France . 

                                      -

                                      et il faut non pas seulement bombarder l’Etat Islamique en Irak ou Syrie mais l’Etat Islamique en France ,,comme le dit si justement Zemmour il faut d’abord bombarder Molenbeek avant de bombarder l’Irak ou la Syrie ,il faut bombarder en France Roubaix et le 93 ,tous les quartiers islamistes des grandes villes comme des petites villes en province.

                                      Et pour cela je ne pense pas que le gouvernement actuel soit la hauteur de la situation ( euphémisme)

                                      Il nous faut un Clémenceau ou un Poutine

                                      -

                                      Il faut buter les islamistes jusque dans les chiotes.

                                      -


                                      • Vercassivellaunos Vercassivellaunos 18 novembre 2015 13:18

                                        L’ordre martial, le couvre-feu et l’état d’urgence est nécessaire contre ... les politiques (FN, PS et UMP) qui nous gouvernent depuis plus de 60 ans.
                                        Marine, la pire des fascistes que notre France ai porté, même Pétain est plus juste et plus honnête ne propose pas une sortie de l’UE. Son programme est donc irréalisable (économiquement comme « racialement »).
                                        Mélanchon, franc-maçon, partisan de la guerre en Libye, inutile d’aller plus loin...

                                        Ensuite, Dupont-Aignan, franc-maçon ne propose pas non plus de sortie, mais une négociation des traités. Personnellement, je n’ai pas leur niveau d’études, mais je pense qu’il est très naïf de vouloir négocier avec des banksters et des ploutocrates qui nous tiennent par les boules depuis 1973.

                                        Il nous reste qu’une solution :

                                        Un mouvement citoyen, un sauveur, une providence, une réalité, Francois Asselinau l’UPR !-p

                                        Pour preuve, jugez par vous-même en visionnant une conférence d’Asselineau sur l’euro et la farce qu’est l’UE.

                                        Voila une solution citoyenne : on consulte l’avis de tout le monde, le résultat plait donc a une majorité, ce résultat est appliqué par le tiré au sort, éligible une unique fois et pour une période limitée. Les personnes ayant un casier judiciaire ou ont fait partie d’un parti du système, PS et UMP n’auront pas le droit de se présenter, les corrompus siegant au sénat non plus.

                                        Voila deja un début de démocratie en France.

                                        L’action des États peut être la plus efficace lorsqu’elle soutient avec fermeté des politiques spécifiques mises en œuvres par les gens directement concernés. Initiative citoyenne !


                                        • alanhorus alanhorus 18 novembre 2015 13:19

                                          Le pire c’est que les attentats du 13novembre sont un false flag orchestré par la cia et le fbi.
                                          la preuve en image :
                                          https://www.youtube.com/watch?v=zCqRDXX4WkE


                                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 18 novembre 2015 14:25

                                            Bonjour,
                                            .
                                            Le véritable crime, dans un moment ou la France est en deuil, sera de ne pas dénoncer ceux qui ont crée et financé les groupes de terroristes, comme Al-Qaïda, IS, DAESH, Le Front Al-Nosra, etc.
                                            .
                                            Je me refuse d’être complice des toutes ses victimes, 250 000 morts seulement en Syrie, etc... puis 129 morts en France ....
                                            .
                                            Vous voulez savoir qui est véritablement responsable de la mort vos enfants à Paris ?....
                                            .
                                            C’est pour cette raison que j’ai écrit cet article :
                                            Attentats de Paris - Conséquences du double jeu des pays occidentaux !
                                            http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/attentats-de-paris-consequences-du-174049
                                            .
                                            D’autres liens à visiter :
                                            .
                                            L’OTAN avait crée et financé Al-Qaïda avec l’aide de Wahhabites (Arabie Saoudite et Qatar)
                                            https://www.youtube.com/watch?v=Bknv1I9XsKo
                                            .
                                            Le général Clark révèle que Daesh est un projet israélien
                                            http://www.voltairenet.org/article186819.html
                                            .
                                            Dans la vidéo suivante Regis Chamagne évoque le fait que DAESH à été crée par le CIA et le MOSSAD (passage à partir de 2:00)
                                            http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/regis-chamagne-en-syrie-nous-50995
                                            .
                                            Michel Collon
                                            sur les attentats du 13 Novembre 2015 : « L’émotion exige de vrais débats » - 14 Novembre 2014
                                            http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/michel-collon-sur-les-attentats-du-51560
                                            .
                                            OUI arrêtons de tourner au tour du pot et lançons les vrais débats et condamnons les vrais responsables qui soutiennent par leur double jeu les terroristes dans le monde... en les arment en les financent, etc.
                                            .
                                            Laurent Fabius avait dit « Al-Nosra fait du bon boulot » .... 
                                            Monsieur Fabius dites cela aux victimes de l’attentat de Paris si vous avez le courage !


                                            • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 18 novembre 2015 17:19

                                              Aux lecteurs et contributeurs que je remercie ici pour leurs commentaires et observations.

                                              L’écho des événements en cours trouve bien entendu un relais dans l’’organe de propagande du magazine Dabiq (lieu géographique situé en Syrie d’une bataille eschatologique entre « Fidèles » et « Infidèles »).consultable ici ::

                                               https://ia601502.us.archive.org/14/items/Dabiq12/Dabiq%2012.pdf

                                              Sa lecture est doublement intéressante en ce qu’elle permet une approche « idéologique » du mouvement conduit par l’EI (Etat islamique) ainsi qu’une analyse de ses thèmes et revendications.

                                              Parmi celles-ci on trouvera notamment des photographies ayant trait aux attentats commis à Paris ainsi qu’en Egypte avec, notamment, un document montrant le système explosif utilisé à bord de l’aéronef russe.

                                              Question : qui sont les directeur de publication, rédacteur en chef, financier, ; imprimeur ; dépositaire ; diffuseur de cette publication.


                                              • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 18 novembre 2015 17:32

                                                Suite (le lien précédemment communiqué ayant été rendu inopérant)

                                                Aux lecteurs et contributeurs que je remercie ici pour leurs commentaires et observations.

                                                L’écho des événements en cours trouve bien entendu un relais dans l’’organe de propagande du magazine Dabiq (lieu géographique situé en Syrie d’une bataille eschatologique entre « Fidèles » et « Infidèles »).consultable ici ::

                                                http://fr.scribd.com/doc/290177255/Dabiq-12

                                                Sa lecture est doublement intéressante en ce qu’elle permet une approche « idéologique » du mouvement conduit par l’EI (État islamique) ainsi qu’une analyse de ses thèmes et revendications.

                                                Parmi celles-ci on trouvera notamment des photographies ayant trait aux attentats commis à Paris ainsi qu’en Egypte avec, notamment, un document montrant le système explosif utilisé à bord de l’aéronef russe détruit au-dessus du Sinaï.

                                                Question : qui sont les directeur de publication, rédacteur en chef, financier, ; imprimeur ; dépositaire ; diffuseur de cette publication ?


                                                • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 19 novembre 2015 09:41

                                                  Aux lecteurs
                                                  .
                                                  Cui bono ? A qui profite (le crime) ?


                                                  Une analyse particulièrement intéressante de l’essayiste et journaliste américain Paul Craig Roberts vient donner une réponse possible à la question qui préside aux attentats commis à l’encontre de la Russie et de la France.

                                                  http://www.paulcraigroberts.org/2015/11/16/washington-refines-its-false-flag-operations-paul-craig-roberts/

                                                  Washington Refines Its False Flag Operations

                                                  Le recours à l’article V de la charte de l’Atlantique Nord est en marche.

                                                  Pour le moment, la France a choisi d’activer l’article 42-7 du traité de Lisbonne,

                                                  A lire attentivement.


                                                  • Francis JL 19 novembre 2015 10:34

                                                    @Renaud Bouchard

                                                    Excellent texte qui mérite en effet une lecture attentive.


                                                    dont je me permets de souligner ceci qui ne se prête à aucune polémique :

                                                    ’’ISIL is a new group that suddenly appeared. ISIL is portrayed as barbaric knife-wielding fanatics from medieval times. How did such a group so quickly acquire such extensive global capability as to blow a Russian airliner out of Egyptian skies, conduct bombings in Lebanon and Turkey, outwit French intelligence and conduct successful multi-prong attacks in Paris ? How come ISIL never attacks Israel ?

                                                     

                                                    The next question is : “How does the Paris attack benefit ISIL ?” Is it a benefit to ISIL to have Europe’s borders closed, thus halting ISIL’s ability to infiltrate Europe as refugees ? Does it help ISIL to provoke French bombing of ISIL positions in the Middle East and to bring upon itself a NATO invasion’’


                                                  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 19 novembre 2015 11:48

                                                    @JL
                                                    Merci d’avoir pris le temps de venir sur Agoravox et de lire ce billet.

                                                    Merci surtout d’avoir lu attentivement l’article de Paul Craig Roberts dont vous mettez en exergue deux paragraphes qui ne (se) prêtent effectivement à aucune polémique.

                                                    La situation nouvellement créée par cet ensemble d’attentats qui ne resteront pas isolés déterminera comme elle le fait déjà une guerre de mouvement qui révèlera des objectifs comme des acteurs à ce jour encore en retrait.


                                                  • Francis JL 19 novembre 2015 15:40

                                                    @Renaud Bouchard

                                                    un autre lien qui dit la même chose : ’’7 - Tous les Arabes ont remarqué quelque chose qui ne peut pas ne pas être vu : alors que les terroristes de l’Ei et d’Al-Qaïda voyagent partout dans le monde pour perpétrer leurs actes de terrorisme, Israël et ses intérêts ont été jusqu’à présent épargnés. Les liens entre l’occupant sioniste israélien et le Front Al-Nosra (la branche officielle d’Al-Qaïda en Syrie) ne sont plus un secret.’’


                                                    nb. Ce point N°7 cité ci-dessus n’est que l’un des 39 item soulevés par As’ad Abu Khalil, aliasAngry Arab, né au Liban en 1960 et aujourd’hui professeur de sciences politiques à l’Université de Californie, points qui ont tous la même force de conviction, à charge contre nos dirigeants occidentaux.

                                                  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 19 novembre 2015 12:01

                                                    Aux lecteurs.
                                                     
                                                    On trouvera ci-après une analyse très intéressante relative au film dont l’affiche figure en exergue de ce billet.

                                                    L’interdiction de sortie de ce film est intervenue avant que ne soient perpétrés les attentats du 13 novembre 2015.

                                                    http://h16free.com/2015/11/18/42668-made-in-france

                                                    Prenez le temps de lire ce texte qui pose de vraies questions et qui - surtout - y répond.

                                                    On y évoque la « parade des amis de Mickey », traduisez : toutes les solutions possibles - de préférence les plus mauvaises - pour éviter de résoudre les problèmes.

                                                    En voici la conclusion, en forme d’ouverture :

                                                    " Chaque jour qui passe, la France devient une illusion, un Disneyland où la parade des amis de Mickey, fortuitement au gouvernement, occupe les visiteurs et les employés. Derrière les décors de carton-pâte et les vitrines potemkine, on joue à être très méchant à l’extérieur, on tremble comme une feuille à l’intérieur et on tait les histoires qu’on ne veut pas entendre.

                                                    Surtout celles qui racontent la réalité."

                                                    Bonne lecture !


                                                    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 19 novembre 2015 12:32

                                                      Aux lecteurs :

                                                      Avertissement sans frais de V.V. Poutine, autrement plus percutant que celui du président du club des amis de Mickey et de ses groupies :

                                                      https://www.youtube.com/watch?time_continue=9&v=1IRj8UzL6Kw


                                                      • alanhorus alanhorus 19 novembre 2015 17:20

                                                        @Renaud Bouchard
                                                        Et si vladimir poutine était une sorte de poupée russe du système que nous décrions bien souvent ici mais beaucoup plus subtil.
                                                        https://www.youtube.com/watch?v=-_A_1mM91Es
                                                        Ne sont ce pas les russe qui ont débutés la guerre en Afghanistan qui a fait beaucoup de petits derrière Irak Libye etc
                                                        Aussi ce que je pense c’est que le russes aussi (tout du moins leurs dirigeants) obéissent au plan de guerre mondiale programmé par les francs maçons eux mêmes dirigés par les jésuites pères des templiers dont on peut accuser du massacre des indiens d’amerique et la creation du nazisme.


                                                      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 23 novembre 2015 08:53


                                                        Aux lecteurs de passage.
                                                        Bonjour et merci de jeter un œil attentif sur ce billet et les commentaires qui l’accompagnent.
                                                        Voici le texte d’un fin observateur et analyste : M. Philippe Bilger, ancien avocat général à la Cour d’Assises de Paris.

                                                        Le pouvoir saura-t-il remplacer les larmes par les armes ?

                                                        http://www.philippebilger.com/blog/2015/11/il-na-pas-fallu-une-semaine-.html
                                                        Philippe Bilger - 21 novembre 2015

                                                        21 novembre 2015 Il n’a pas fallu une semaine !

                                                        D’abord, la confusion du vocabulaire.

                                                        Reculer sur les libertés, ce serait capituler (L’Obs). C’est le contraire. Si le courage est de se laisser abattre dans la pureté des règles, vive la lâcheté républicaine.

                                                        Boire, consommer, se réunir, ce n’est pas lutter contre le terrorisme. C’est seulement continuer à faire ce qu’on a toujours fait et qui renvoie à une irrésistible pulsion de vie.

                                                        L’émotion collective, douloureuse et sincère, place de la République ou ailleurs, est un rituel qui rend hommage aux disparus mais qu’on ne nomme plus résistance ces rassemblements qui démontrent aux assassins islamistes comment ils ont massacré atrocement « juste » et épandent un cœur pluriel qui leur a fait défaut et qu’ils méprisent.

                                                        Mais il y a infiniment plus grave que ce télescopage entre la dignité et le combat, ce besoin français de se persuader qu’on mène la lutte au moment même où on s’efforce le moins mal possible de rester debout en acceptant de refaire de la quotidienneté un abri et une alliée.

                                                        Il n’a pas fallu une semaine pour passer de l’indignation absolue à l’égard de ces crimes organisés et multiples, ayant éparpillé les tragédies, et de la dénonciation totale de leurs auteurs, à autre chose.

                                                        Un état trouble, une sévérité moindre, une compréhension perverse, une complaisance souvent déguisée en expertise à l’égard des causes et des motivations, une volonté polémique de refuser au pouvoir socialiste une adhésion que sa découverte même tardive de la dangerosité du monde justifierait, une détestable focalisation sur le doigt irénique qui pourtant désigne la lune du terrorisme.

                                                        Il n’a pas fallu une semaine.

                                                        A Strasbourg, pour le World Democracy Forum, devant une assemblée internationale, au Conseil de l’Europe, je dois défendre les journalistes et rappeler cette évidence qu’il y a un journalisme pour les temps paisibles avec ses pudeurs, ses exigences et ses délicatesses et un autre en période de crise et que le nôtre n’a pas été indigne depuis le 13 novembre (Le Monde).

                                                        Il me revient aussi, au grand dam de la salle, de déclarer que perdre un peu de ma liberté pour la sécurité de tous, privilégier l’altruisme social au détriment de mes susceptibilités égoïstes ne me semble pas une insurmontable épreuve. C’est davantage un honneur qu’une contrainte et il n’est même pas nécessaire de souligner que "la sécurité est la première des libertés".

                                                        Lors de l’émission spéciale d’Envoyé Spécial consacrée au 13 novembre et à ses suites (France 2), un rien, une tonalité plus molle, une objectivité dégradée, des commentaires équivoques - pourquoi prétendre, à toute force, qu’il ne peut y avoir des futurs terroristes dans les migrants ? -, aucune réaction face à des réponses scandaleuses - notamment celles du frère flouté d’un assassin parti en Syrie - ont fait clairement apparaître qu’on était presque revenu au climat émollient d’avant le 13 novembre.

                                                        BFMTV, dans un autre registre, a accompli sa mission avec honnêteté et rigueur en tenant compte du passé mais sur le terrain, que de journalistes médiocres qui, pour occuper l’antenne, mêlaient le bon grain à l’ivraie et confondaient l’information avec la répétition !

                                                        Je ne surestimais pas notre capacité à nous tenir sur une ligne de crête exigeante et éthiquement sans nuance ni contrition.

                                                        Mais tout de même qu’il n’ait même pas fallu une semaine pour cet infléchissement douteux est indécent.

                                                        Le rejet massif et inconditionnel des assassins s’est métamorphosé subtilement non pas encore en une justification - c’est trop tôt, sauf pour Daech, les compagnons de route, ces Français au cœur de notre société qui haïssent leurs concitoyens - mais en une surabondance d’explications, d’informations et de témoignages dont la seule finalité est en définitive de noyer la nudité intolérable et crue des monstruosités sous un tapis sociologique, historique et géopolitique. Des barbares qu’on ennoblit en en faisant la plupart du temps inutilement ou banalement un objet d’étude !

                                                        Bien sûr il y a, dans le souvenir du pire, des îlots, des accalmies.

                                                        J’ai éprouvé une joie mauvaise quand j’ai appris la mort d’Abaaoud à Saint-Denis, lui qui a certainement mis la main aux crimes puisqu’il s’est trouvé dans le métro à Montreuil, le 13 novembre, vers 22 heures 15. Le sentiment intense, profond d’une justice rendue, aussi singulière qu’elle a été, et d’une malfaisance ostensible - qu’on songe à ses vidéos - effacée.

                                                        L’extraordinaire travail et courage du Raid, de la BRI et des policiers « ordinaires » sans lesquels nous serions encore aujourd’hui en train de trembler. Je n’ai pas besoin de les accabler sous les hyperboles puisque, contrairement à d’autres, je n’ai pas cessé de les défendre durant quarante ans et que je ne suis pas obligé de tomber dans une surenchère ponctuelle. Etre d’ailleurs obligé de les défendre, quel scandale au quotidien, quel signe de délitement ! Je n’ai jamais fait partie, à leur détriment, des donneurs de leçons en chambre et et des audacieux de salon. Trop de respect pour eux tous.

                                                        L’appel solennel du CFCM dénonçant « l’idéologie de haine des criminels terroristes » lu dans 2400 mosquées (Le Figaro).

                                                        Il y a eu le 13 novembre. Il y a l’hôtel Radisson à Bamako, la prise d’otages avec tant de victimes et les deux assaillants tués.

                                                        La réalité est suffisamment anxiogène en elle-même sans que le Premier ministre, dont je comprends de plus en plus mal la communication, en rajoute en nous assombrissant avant l’heure le futur. Alors que la France se redresse et fait face avec une tranquillité inquiète mais vigilante et solidaire.

                                                        Pourquoi venir jeter, dans cet état d’esprit collectif qui se restaure, d’abord qu’il pourrait y avoir "dans plusieurs jours ou plusieurs semaines« de nouveaux attentats, ensuite que »des attaques chimiques sont à craindre", des propos véritablement explosifs comme si Manuel Valls n’avait pour souci que de transmettre aux Français sa propre angoisse ?

                                                        Il n’a pas fallu une semaine pour que le vent tourne un peu, pour que coule, dans certaines consciences, le poison du relativisme et que guette la nostalgie d’une démocratie dont la faiblesse la rendait aimable aux yeux d’une minorité influente.

                                                        Le pouvoir saura-t-il remplacer les larmes par les armes ?


                                                        • philouie 23 novembre 2015 09:00

                                                          @Renaud Bouchard
                                                          ’ai éprouvé une joie mauvaise quand j’ai appris la mort d’Abaaoud à Saint-Denis,
                                                           
                                                          Le gars serait le commanditaire.
                                                          Pour faire des attentats suicide il faut un artificier.
                                                          Lui saurait qui est l’artificier.
                                                          Mort, on ne saura rien.
                                                          C’est ballot.


                                                        • sylvie 23 novembre 2015 20:35


                                                          article culminant à 40% de + c’est encore 30% de trop non ?


                                                        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 24 novembre 2015 07:52

                                                          @sylvie

                                                          30% de trop, c’est toujours cela de pris.Les avis différents sont les bienvenus.

                                                          Échec garanti :

                                                          « Vivrensemblpasdamalgamgénérationbataclan ».

                                                          Succès assuré :

                                                          "Ne cédez jamais, ne cédez jamais, jamais, jamais, jamais. En rien, grand ou petit, important ou insignifiant. Ne cédez jamais, sauf aux convictions d’honneur et de bon sens".

                                                          W. Churchill


                                                        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 24 novembre 2015 09:02

                                                          A quoi joue-t-on ?
                                                          Rien vu, rien compris, manifestement. :
                                                          Déclaration de M. J-Y. Le Drian sur ITELE, le 22 novembre 2015 : « Parler avec les services de renseignements de la Syrie n’est pas à l’ordre du jour » .
                                                          Doit-on attendre le prochain attentat ?Oublie-t-on que ces grâce aus services de renseignements marocains que les activistes de Saint-Denis ont été tapissés et logés ?


                                                          • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 24 novembre 2015 09:03

                                                            Correction du message précédent (fautes de frappe)

                                                            A quoi joue-t-on ?

                                                            Rien vu, rien compris, manifestement. :

                                                            Déclaration de M. J-Y. Le Drian sur ITELE, le 22 novembre 2015 : « Parler avec les services de renseignements de la Syrie n’est pas à l’ordre du jour » .

                                                            Doit-on attendre le prochain attentat ?Oublie-t-on que c’est grâce aux services de renseignements marocains que les activistes de Saint-Denis ont été tapissés et logés ?


                                                            • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 8 février 2016 08:37

                                                              Aux lecteurs.

                                                              A propos de la sortie du film intitulé Made in France.
                                                              Un billet de Charles Demassieux publié sur le site Boulevard Voltaire :

                                                              Made in France est en fait symbolique de ce déni distillé depuis les rédactions, les plateaux de radio et de télévision.

                                                              Il y a d’abord le titre du film : Made in France. Invasion linguistique anglo-saxonne oblige, il semble cependant affirmer que tout ça, c’est bien de chez nous, à savoir une cellule terroriste née dans les entrailles de notre terre gangrenée et seule fautive de son mal.

                                                              Mais là où ça se corse, c’est dans le scénario même. Car cette cellule, infiltrée par un journaliste – Sam, de père algérien, musulman éclairé et instruit, vivant avec une femme française épanouie -, est composée par ailleurs d’un Maghrébin, Driss ; d’un Noir, Sidi ; de deux Français convertis : Christophe et Hassan, le chef des opérations de retour du Pakistan. Ce dernier n’hésitera d’ailleurs pas à tuer son épouse arabe et traîtresse. Tout se tient ! Les convertis sont les plus fanatiques, dit en substance le film, faisant mentir avec prémonition – car tourné en 2014 – les scénarios des 7 janvier et 13 novembre 2015 où, sauf erreur, aucun terroriste made in France de souche ne participa aux réjouissances !

                                                              Le réalisateur, Nicolas Boukhrief, ne propose donc rien que de très consensuel, en phase avec une société ne jurant que par le multiculturalisme « enrichissant ». Ainsi, Driss finira par douter du bien-fondé d’une action terroriste sur des civils innocents lorsque Christophe, le fils de bourgeois catholiques, n’aura aucune hésitation, et ce, jusque dans la mort.

                                                              Heureusement, l’histoire se finira bien et notre héros, Sami, après avoir collaboré avec une police obligatoirement sournoise et calculatrice, pourra enfin écrire son livre sur les réseaux djihadistes de banlieue. Le plus beau, dans cette affaire, c’est qu’il sera miraculeusement sauvé par un Coran offert jadis par son père, lequel arrêtera la balle qui lui était destinée, une fois son identité connue du chef. Entre-temps, Sam aura courageusement fait avorter l’attentat. Un héros comme on les aime !

                                                              Ce qu’il faut retenir de ce film, c’est que les musulmans sont, dans leur écrasante majorité, pacifiques, ouverts au dialogue et compatibles avec nos traditions : la litanie habituelle. Voyez, d’ailleurs, comme ils se sont massivement soulevés quand une brebis égarée de leur troupeau a buté des enfants dans une école, dont le plus jeune avait trois ans. Voyez, encore, comme ils ont protesté contre les viols collectifs des femmes allemandes dans la nuit de la Saint-Sylvestre…

                                                              Made in France est, en fait, symbolique de ce déni distillé depuis les rédactions, les plateaux de radio et de télévision, les salons feutrés du pouvoir, pour descendre ensuite sur nos cerveaux disponibles.

                                                              Quid de la réalité du terrain ? À cela, Henri Jeanson, fameux scénariste et dialoguiste du cinéma français, répondait à sa façon : « Les apparences sont infiniment plus savoureuses que les réalités. » Nicolas Boukhrief semble avoir retenu la leçon !

                                                              Source : http://www.bvoltaire.fr/charlesdemassieux/film-made-in-france,235778

                                                              Quel bilan retenir de tout ceci et des événements du 13 novembre dernier ?

                                                              Un bilan négatif.

                                                              Rien vu, rien compris, on continue comme avant.

                                                              Le pays est en guerre, contre un triple ennemi :

                                                              - un ennemi extérieur (l’Etat islamiqie et la peste islamique internationale).

                                                              - un ennemi intérieur (la Cinquième Colonne des dirigeants politiques actuels, des collabos, sympathisants, ouverts au multiculturalisme sans nuance, au « padamalgam », au « vivre ensemble » etc. en un mot, à la soumission et à la dhimmitude).

                                                              - un autre ennemi extérieur, celui d’une UE atlantiste, caniche des USA, ouverte à une immigration d’invasion qui est en train de dégénérer en troubles politiques, économiques, sociaux comme le montrent les événements survenus à la Saint-Sylvestre, partout en Europe, mais rien en France, naturellement (il est vrai que depuis le nuage de Tchernobyl, le pays est immunisé).

                                                              Relisez ceci, voulez-vous ?


                                                              Le pouvoir saura-t-il remplacer les larmes par les armes ?

                                                              http://www.philippebilger.com/blog/2015/11/il-na-pas-fallu-une-semaine-.html
                                                              Philippe Bilger - 21 novembre 2015

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité