• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Etat de Droit... mon oeil !

Etat de Droit... mon oeil !

La maladie de l’Etat, c'est la judiciarisation de l'Etat. Le Droit est devenu un jeu de Monopoly autour duquel se débattent plusieurs groupes aux intérêts divergents devant le citoyen qui a peur que d’une chose : avoir à faire avec la justice. Les interprétations des lois, la jurisprudence, les codes de procédures de plus en plus raffinés font que le Droit n'est plus écrit par les citoyens (représentés par les Assemblées – démocratie représentative), qu’il est incompréhensible, et donc plus à leur service. Qu'un procureur écrive une accusation de plus de 250 pages dont la lecture à deux voix prend 7 heures, que peut-on en tirer si ce n'est un défi à la compréhension d'une affaire ? Qui peut oser dire avoir suivi le déroulement de l'argumentation et le rappel des faits pour se prononcer sur le jugement ? Des artifices de théâtre, rien d'autre ! Et une grande compassion pour le présumé coupable, et d'autant plus quand on sai que les arguments de sona avocat ont été ignorés comme ceux des défenseurs désignés aux procès stalinien de 1936. Imposture !

Sans oublier les délais de rendu des jugements : il paraît que le temps de la justice est particulier, qu’il n’a rien de commun avec le temps ordinaire de la vie ordinaire : une imposture de plus. Un exemple : l’affaire cornecul de la sextape qui a mis en cause Benzema (avec d’autres) n’a toujours pas été jugée cinq ans après les faits ! Mais de qui se moque-t-on, comme dit l’autre ? L’affaire Fillon aussi… Bref, toutes les affaires, y compris le divorce à l’amiable de mon Beauf, subissent cette loi d’airain qu’imposent les magistrats. Mais ils sont très réactifs pour se jeter sur chaque nouvelle affaire comme ces deux que j’ai citées : Benzema, Fillon en rien de temps mis en accusation ! C'est dans la boîte, les médias apportant une assitance gracieuse pour communiquer l'affaire et la faire rendre tout ce qu'elle possède de croistillant pour faire du tirage et de l'audimat (du fric, dit plus simplement). Les magistrats manquent de produit pourrait-on croire ; produit qu’ils sont incapables de traiter dans des temps admissibles… Y compris les tribunaux administratifs qui n'en font qu'à leur tête, quand ce n'est pas à la tête du client (Roybon, Albertvile, etc., etc.). Comment comprendre ce mépris des défenseurs, des vistimes ? Victimes de qui ?, mais des juges !

La couche supérieure n'est pas plus rassurante : Conseils d'Etat et Constitutionnel font le Droit à la place des Elus. La Constitution est devenue une Auberge espagnole, en partie illisible, un seul exemple : le "principe de précaution" permet n'importe quoi, toutes les interprétations sont possibles, pour tout et son contraire.

Les ministres sont soumis aux juges, il suffit qu’une assos de ceci ou cela dépose une plainte et un ministre est mis en accusation par un juge lambda « au cas où » ; Absurde !, le "petit juge" est devenu plus important qu'un ministre pour traiter les affaires courantes. Sans oublier la transmission automatique des bonnes feuilles aux médias pour faire le buzz… Le jugement médiatique précède ainsi la mise en accusation ! Ce monde est fou, et le Droit est devenu une drogue qui n’est pas étrangère à cet état. Etat de Droit dit-on : mon œil ! Le Droit est trop souvent un boulet qui s’oppose à une gestion saine de l’Etat au "Bien Public" ; Churchill et De Gaulle ont agi avec leurs tripes, ils n’avaient pas le Dalloz à la main pour prendre leurs décisions.

Non, je ne fais pas confiance à la justice de mon pays. Cette communauté réclame son indépendance au nom de la séparation des pouvoirs ; mais quel corps de l'Etat peut revendiquer son indépendance en démocratie ? Séparation des pouvoirs ne veut pas dire indépendance, car il faut répondre démocratiquement à la question : "Qui t'a fait Juge ?", pour répondre de façon satisfaisante à celle-ci : « au nom de qui juges-tu ? ».

Les Juridictions de l'UE, sans oublier la Cour de Karlsruhe, en rajoutent une couche ! On ne sait plus où s'arrête la souveraineté nationale. On se croirait noyés dans une Fédération, mais l’UE n’est qu’une Union d’Etats souverains. L’UE tire son pourvoir (Commission, Conseil, Parlement) des Traités, mais cela ne doit pas réduire le droit des Etats ; les Juridictions de l’UE sont limitées aux affaires qui relèvent du « Marché Commun », elles sont homothétiques à celles de l’OMC, rien de plus ! La morale luthérienne (la culture germanique) envahit l’Europe comme une plante invasive en se drapant dans le manteau de la Justice. Les dirigeants sont maintenant devant un panneau STOP ! que dressent les citoyens des Etats qui ne sont pas des citoyens européens. L'UE n’est pas le Canada : on peut le déplorer ou s’en réjouir, l’important c’est de ne pas se tromper de régime… 

Xi Jinping a pris Hong Kong avec une Loi : quelques mots et la Chine est devenue maître de cette Ville-Province. L'UE n'est-elle pas en train d'aller dans ce sens en imposant ses Institutions judiciaires aux Etas : la primauté de ses décisions de justice sur celles des Etats. STOP !, il est encore temps d'arrêter cela pour ne pas casser l'UE : jeter le bébé avec l'eau du bain, ce qu'on fait les Britanniques : Brexit pour raison d'Etat, de souveraineté, d'indépendance juridique.

Des Institutions à la dérive, des magistrats hors sol... des politiques tétanisés, des citoyens impuissants : cela s'appelle la judiciarisation de la société ! Une maladie plus grave que le Covid, une maladie mortelle.


Moyenne des avis sur cet article :  3.78/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Schrek Docteur Faustroll 18 octobre 09:48

    Pour Wikipedia, le droit est « l’ensemble des règles imposées aux membres d’une société pour que leurs rapports sociaux échappent à l’arbitraire et à la violence des individus et soient conformes à l’éthique dominante  ».

    L’éthique dominante aété formulée par Louis de Funès dans « La Folie des Grandeurs » :

    « C’est normal ! Les pauvres c’est fait pour être très pauvres et les riches très riches. »


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 18 octobre 11:08

      « Non, je ne fais pas confiance à la justice de mon pays. »

       

      Et vous avez raison, quand vous voyez ces textes ci-dessous et que vous savez que les juges refusent de juger sur l’invocation de la déclaration de 1789 en prétextant :

      « Pour autant toutes les dispositions et principes n’ont pas une valeur exécutive, ce sont de jolies pétitions de principe qui n’ont aucune application concrète. Des voeux pieux si vous préférez. »

      alors qu’ils devraient être défendus par la justice comme les textes que je cite nous le rappellent.

       

      « Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l’Homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu’ils ont été définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946, ainsi qu’aux droits et devoirs définis dans la Charte de l’environnement de 2004. » (Préamb Consti 1958)

       

      «  L’autorité judiciaire doit demeurer indépendante pour être à même d’assurer le respect des libertés essentielles telles qu’elles sont définies par le préambule de la Constitution de 1946 et par la Déclaration des droits de l’homme à laquelle il se réfère. » (loi constitutionnelle du 3 juin 1958 - 4°)

       

      « Afin que cette déclaration constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif et ceux du pouvoir exécutif…afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous.... » (préamb Déclaration 1789)

       

      "Le peuple français réaffirme solennellement les droits et libertés de l’homme et du citoyen consacrés par la Déclaration des Droits de 1789 et les principes fondamentaux reconnus par les lois de la République." (préambule de la Constitution de 1946 )

       

      «  L’autorité judiciaire, gardienne de la liberté individuelle, assure le respect de ce principe dans les conditions prévues par la loi. » (Art.66 Constitution de 1958)

       

       « Le Président de la République veille au respect de la Constitution. » (Art.5 Constitution de 1958)

       

      « Le Président de la République est garant de l’indépendance de l’autorité judiciaire. » (Art.64 Constitution de 1958)


      • zygzornifle zygzornifle 18 octobre 11:45

        état de droite me semble plus juste ....


        • zygzornifle zygzornifle 18 octobre 11:46
          “Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice.”
          Montesquieu.


            • sirocco sirocco 18 octobre 12:56

              Il ne peut pas y avoir d’État de droit ni de véritable exercice de la justice tant que

              les magistrats du parquet sont statutairement placés sous les ordres de la Chancellerie ;

              la carrière de tous les magistrats est gérée par cette même Chancellerie.

              En France, les juges sont les valets de l’exécutif et il n’existe aucune volonté de changer cela.


              • Schrek Docteur Faustroll 18 octobre 13:16

                @sirocco

                Pas qu’en France.
                Connaissez-vous un pays dans le monde où ça ne soit pas la cas ?
                Je ne dis pas ça pour justifier quoi que ce soit, mais pour souligner le caractère creux de certains concepts quand ils ne sont pas confrontés au principe de réalité, comme « justice », ’démocratie« , »liberté« et qui, la plupart du temps, ne se définissent que par rapport à leurs contraires.
                La différence entre la morale (qui, comme celle de Kant, a les mains blanches parce qu’elle n’a pas de mains), la »justice« est exercée par un appareil (judiciaire), et elle présente des distorsions semblables à celles que connait l’ »équité« dans le »commerce équitable".


              • sirocco sirocco 18 octobre 13:40

                @Docteur Faustroll

                Oui. Aux USA par exemple où les juges sont élus. Mais au final le rendu des décisions judiciaires n’y est pas plus satisfaisant, pour plein d’autres raisons (de gros sous notamment).


              • generation désenchantée 18 octobre 13:23

                Vidéo faite en Martinique dans un hôpital , je penser jamais voir ce genre d’opération dans un hôpital et mais qui a le pouvoir de décider de faire ce genre d’opération ?

                https://twitter.com/LE__GENERAL/status/1449491742793797635


                • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 18 octobre 15:28

                  @generation désenchantée
                   
                   pour ceux qui n’ont pas accès à twitter, vous pourriez dire en quoi consiste « ce genre d’opérations » svp ?


                • sirocco sirocco 18 octobre 18:47

                  @generation désenchantée

                  On est proche des abominations commises en Australie.

                  Dans les manifs anti-pass, quand je lis sur certaines pancartes « Les policiers et les gendarmes avec le peuple ! », je constate qu’il y en a qui ne comprennent vraiment rien à rien...


                • generation désenchantée 18 octobre 20:59

                  @Francis, agnotologue
                  Opération de police pour contrôler les pass sanitaire des soignants , équipement type anti émeute dans un hôpital , mais utilise le lien et tu as accès au twitte d’origine ainsi que la vidéo qui as était prise de cette intervention avec les réactions de ceux et celles qui ont vu la vidéo

                  https://twitter.com/LE__GENERAL/status/1449491742793797635


                • generation désenchantée 19 octobre 11:18

                  @generation désenchantée

                  Réaction a l’opération filmée de l’opération de police pour contrôle des pass sanitaires des soignants
                   le lien twitter fonctionne et permet de voir la vidéo et les réactions a cette vidéo

                  https://twitter.com/__LE_GENERAL_/status/1450173217323225092


                • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 18 octobre 15:34

                  « Je n’aime pas la justice, heu, l’injustice, et je ne laisserai à personne le monopôle de l’injustice, heu, de la justice. » Nicolas Sarkozy, condamné pour délinquance.



                    • zygzornifle zygzornifle 19 octobre 09:29

                      La justice,

                      dans notre pays quand un pauvre vole un œuf il est condamné pour un bœuf,

                      quand un puissant ou un politique vole un troupeau de bœufs il est condamné pour un œuf et en plus il y a des circonstances atténuantes voire un non lieu car il a des avocats performants habitués a défendre sa caste et de toute façon il ne mettra jamais un pied en prison ....  


                      • eddofr eddofr 19 octobre 16:11

                        Mettons du jury populaire à tous les étages.

                        Jury des mises en examen,

                        Jury des mises en liberté,

                        Jury en correctionnelle,

                        Jury aux assises,

                        Jury au conseil constitutionnel, 

                        ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Gerald


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité