• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Etre jeune gaulliste, c’est refuser le FN

Etre jeune gaulliste, c’est refuser le FN

Romain Naudin, secrétaire-général et porte-parole de l'Union des Jeunes pour le Progrès (UJP), mouvement officiel des jeunes gaullistes, et Aubry Le Bouar, Président des LR Assas, appellent la droite républicaine à éviter le piège d'un rapprochement avec le FN, dont le dicours n'a rien de gaullien. 

 

De plus en plus de voix, au sein même des Républicains, plaident pour un rapprochement entre le parti de la droite classique et le FN de Marine Le Pen. L’appel d’Angers, co-signé par Thierry Mariani et plusieurs élus LR et FN, en est l’exemple le plus récent et le plus frappant. De manière moins spectaculaire et moins médiatisée, des rapprochements officieux se font également au niveau local. Enfin, au-delà de la question des alliances proprement dites, de nombreux observateurs accusent Laurent Wauquiez de tenir un discours singeant celui de Marine Le Pen et de faire basculer ainsi idéologiquement la droite républicaine dans les bras de l’extrême-droite. 

En tant que jeunes gaullistes, il est de notre devoir de nous opposer à toutes formes d’extrémisme politique et d’appeler la droite à éviter à tout prix de tomber dans le piège d’une alliance avec le mouvement lepéniste. 

Une telle alliance serait à la fois contre-nature et contre-productive. 

 

Un rapprochement contre-nature

 

Contre-nature déjà, car LR et FN sont deux partis aux origines, à l’histoire et à l’héritage idéologique très différents. Tandis que LR se veut rassembler les courants gaulliste, chrétien-démocrate et libéral de la droite parlementaire et s’inscrit dans le sillage des partis qui se revendiquent de l’oeuvre gaullo-pompidolienne, le FN est, quant à lui, issu des mouvances traditionalistes et fascisantes d’une droite nationaliste et révolutionnaire qui s’est historiquement opposée - et de manière parfois violente, au-travers de l’OAS notamment - aux politiques mises en oeuvre par de Gaulle et Pompidou. Rappelons-nous qu’Ordre nouveau, ce groupuscule qui participa de façon décisive à la création du Front National en 1972, n’était rien de moins qu’un mouvement se revendiquant des idées néo-fascistes… Rappelons-nous que Jean-Marie Le Pen, l’ancien Président du FN qui, dans ses Mémoires parues récemment, décrit le Maréchal Pétain comme un héros, a toujours affiché une certaine proximité avec l’OAS et s’est constamment montré critique envers le Général de Gaulle. Comment un parti qui, par son histoire et ses militants, incarne l’héritage gaullien pourrait-il fusionner ou s’allier à un parti qui, par ses origines et sa trajectoire, s’inscrit dans une ligne inverse ? Si des militants ou des cadres FN se disent gaullistes ou pensent appartenir à la droite parlementaire et républicaine, qu’ils quittent leur parti et viennent nous rejoindre. 

Contre-nature ensuite, car LR et FN n’ont pas vocation à porter le même projet pour la nation et la société française. Le FN, en digne héritier des ultra-nationalistes d’Ordre nouveau, défend une vision radicale et identitaire. Son projet est fondamentalement tourné, non pas vers le futur, mais vers un passé idéalisé : à l’image de ceux qui ressassent sans arrêt que « c’était mieux avant », les nationalistes croient pouvoir revenir à la France des années 1950, lorsqu’il n’y avait pas l’Europe politique, lorsque nous fonctionnions en économie fermée et que le monde rurale et agricole était encore dominant. Cette vision irréaliste et pessimiste, qui pousse le FN de Marine Le Pen à formuler des propositions aussi absurdes que l’encadrement du prix du pain ou le « zéro immigration », et à se contredire sur la construction européenne - sujet sur lequel nous avons vu qu’elle ne maitrisait pas grand chose aux dernières élections présidentielles -, n’est pas et ne doit pas être la vision d’une force politique à la fois républicaine, patriote et gaullienne. S’il est vrai que, ces derniers temps, les Républicains semblent avoir quelques difficultés à préciser et défendre une ligne et un projet clairs et novateurs, l’élection d’un président fin 2017 et la nomination d’une nouvelle direction rajeunie font naître l’espoir que la droite se dote enfin d’un véritable projet qui ne se résume pas à quelques économies budgétaires ou à quelques baisses d’impôts. Mais, quoi qu’il en soit, le projet que portera LR, sans être celui d’Emmanuel Macron, ne devra en aucun cas copier la vision nostalgique et nationaliste du FN. En tant que jeunes gaullistes sociaux, nous plaidons pour que la droite républicaine propose une vision d’avenir qui rassemblerait des Français de toutes tendances politiques, de toutes classes sociales et de toutes origines autour d’un objectif commun. Cet objectif n’est pas celui de revenir à la France rêvée d’antan. Cet objectif, c’est au contraire la modernisation du pays : modernisation technologique, modernisation économique, modernisation sociale. Il ne s’agit pas de simplement faire une « Start-up Nation » comme le veut notre Président de la République. Il s’agit de faire avancer notre pays dans l’histoire, en l’ancrant dans une Europe protectrice forte, sans abandonner ce qui a fait le succès de notre République, sans abandonner nos racines culturelles ni notre éthique. 

Avancer, et non pas reculer. Nous ne pourrions être soluble, dans ce cadre, avec un mouvement qui ne regarde qu’en arrière et qui ne propose rien d’innovant pour que nos structures survivent et s’adaptent au monde qui vient - et qui bouleversera tout !

 

Un rapprochement contre-productif

 

Contre-productif, pour des raisons à la fois électorales et techniques. 

Pour des raisons électorales de prime abord, car il serait faux de croire qu’une alliance entre LR et FN aurait pour résultat l’addition automatique des scores que réalisent en l’état chacun de ces deux partis. Si une minorité active et bruyante de militants LR fait valoir qu’un tel rapprochement renforcerait la droite, une grande partie - la majorité - des militants et sympathisants LR est contre tout rapprochement et, si ce dernier se produisait, ne voterait pas pour le bloc politique ainsi formé, qu’elle percevrait avec raison comme absurde voire dangereux d’un point de vue idéologique. De même, chaque échéance électorale montre que les électeurs rejettent massivement les extrémismes, et, en particulier, le FN. Se jeter dans les bras de Marine Le Pen équivaudrait, pour la droite républicaine, à jeter une large partie de son électorat dans ceux d’Emmanuel Macron, qui serait perçu comme davantage sérieux et gaullien. 

Pour des raisons techniques ensuite, car se battre pour la grandeur de son pays et pour la richesse de son peuple nécessite un minimum de compétences. Le dernier débat présidentiel, désastreux à tous points de vue pour Marine Le Pen, a prouvé que cette dernière n’avait pas les capacités pour diriger et faire briller une nation. Incompétente sur les sujets économiques, inaudible sur l’euro, caricaturale sur des sujets qu’elle était pourtant censée maitriser comme l’immigration ou l’islam, Marine Le Pen ne peut valablement se présenter comme l’avenir de la France. Son incompétence a même surpris et inquiété jusque dans son propre camp, où elle parait de plus en plus contestée… Serait-il sérieux, pour la droite, de marcher main dans la main avec des individus qui, par leur absence de maitrise des dossiers et leur amateurisme, couleraient un peu plus leur pays si, par malheur, ils parvenaient au pouvoir ? 

 

Etre jeune gaulliste, c’est refuser le FN

 

Cet exposé de motifs explique donc en quoi il serait incohérent idéologiquement et absurde politiquement pour la droite républicaine de penser que son avenir résiderait dans un rapprochement ou une fusion avec un parti qui s’est construit autour du rejet de l’oeuvre gaullo-pompidolienne de modernisation de notre pays. La question de l’immigration peut certes donner à croire que les deux partis sont compatibles. Toutefois, un projet de société ne saurait être ramené à cette seule question. Et, concernant l’âme du projet qu’il faudra défendre et porter pour notre société, afin que notre pays soit le moteur d’une Europe en construction, la droite ne devra pas adopter les mêmes postures simplistes et nostalgiques que celles du FN si elle souhaite faire réellement avancer sa patrie. 

Pour finir, nous devons préciser que, si un rapprochement ou des accointances trop fortes venaient à être constatées sur le terrain entre LR et FN, nous ne pourrions, en tant que jeunes gaullistes, rester affiliés à un parti qui abandonnerait ainsi son ADN gaullien pour se vendre à des nationalistes sans vision d’avenir. Etre jeune gaulliste, c’est refuser les extrémismes politiques qui nuisent à la France. Tous les extrémismes. 

 

Romain Naudin, secrétaire-général et porte-parole de l’Union des Jeunes pour le Progrès (UJP), et Aubry Le Bouar, Président des LR Assas. 


Moyenne des avis sur cet article :  1.53/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

116 réactions à cet article    


  • Attila Attila 26 avril 2018 10:37

    « Tandis que LR se veut rassembler les courants gaulliste, »
    Si le parti « les Républicains » est gaulliste, moi je suis Mère Teresa !
    Un gaulliste commencerait d’abord par retrouver la souveraineté de la France.

    Rigaullistes, oui.

    .


    • Onecinikiou 26 avril 2018 18:10

      B@Attila


      Rassurez-vous : M. Naudin et son groupuscule autoproclamé ne sont pas plus gaullistes que Sarkozy, Hollande ou Macron, ce sont juste des parvenus qui cherchent un petit strapontin, un petit fromage, au prochain bureau politique des « républicains », parti qui n’est d’ailleurs pas plus républicain qu’il nest gaulliste, depuis au moins la trahison de l’appel de Cochin, que M. Naudin et ses semblables tartuffes n’ont sans doute jamais entendu parlé, pas plus qu’ils n’ont jamais du lire de Gaulle, et encore moins compris. 

      On peut être souverainiste sans être nécessairement gaulliste, mais on ne peut pas être gaulliste et se rvendiquer comme tel sans être un chaud partisan de la souveraineté, qui ne peut être dans un cadre démocratique (faut-il le préciser) QUE nationale. 

      Souverainiste Sarkozy, quand il renia le résultat référendaire sur un sujet central qu’était notre adhésion au machin européiste, et qui fut une véritable forfaiture qui en d’autres temps aurait mérité douze balles dans la peau dans les douves du Fort de Vincennes... ?
       
      Souverainiste Sarkozy, quand il décida contre le cours de l’histoire de réintégrer le commandement intégré de l’OTAN ?

      Souverainiste Sarkozy, qui a vendu à vil prix 500 tonnes d’or durement constitués justement sous de Gaulle, des réserves de la Banque de France, alors qu’il était ministre des finances ? 

      Souverainiste Sarkozy, alors que Wikileaks nous dévoile que ce « petit télégraphiste de l’Empire » (pour paraphraser Chevenement) réserva la primeur de ses inttentions présidentielles de 2007 à l’ambassade des Etats-Unis à Paris ?


      Sachant tout cela, cela n’a pas empêché, bien au contraire, nos illustres tartuffes à la gamelle de « l’UJP » et bien évidemment FAUX GAULLISTES, d’appeler à voter, que dis-je, à revoter pour Sarkozy, dès le premier tour, lors de la campagne présidentielle de 2012, et lui descerner de surcoit le prix de l’appel du 18. Juin rien que ça !! Une si grande et si profonde imposture et travestissement c’est simple : c’est 1984 d’Orwell !!


    • Onecinikiou 26 avril 2018 18:15

      Ici le lien qui achève de dévoiler l’usurpation éhontée de nos faux gaullistes à la gamelle de « l’UJP » ! 



    • nenecologue nenecologue 26 avril 2018 18:38

      @Attila
      Un gauliste comme sarko qui 


      -vend les stocks d’or de le France au plus bas prix.
      -fait rentrer la France dans l’OTAN
      -Fait une guerre jugée illégalle à la lybie

      Etre gaulliste c’est justement être anti LR de nos jours ...

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 avril 2018 19:05

      @Onecinikiou
      Quelle rigolade de voir un FN faire des leçons de gaullisme et de souveraineté !
      Comme si le FN avait à son programme la sortie de l’ UE et de l’ euro par l’article 50 !?


      Le FN est pour la construction européenne, ce qu’il veut, c’est une Europe des Nations. Ce qui est un oxymore : l’UE, c’est justement la fin des Etats Nations. 

      Comment ? Par la renégociation des Traités.
      Comme il faut l’unanimité, vous pouvez toujours attendre...

    • Onecinikiou 26 avril 2018 19:57

      @Fifi Brind_acier


      Insolente ! Je vous autoriserai à m’adresser la parole quand votre gourrou aura dépassé 1% aux presidentielles !

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 avril 2018 20:29

      @Onecinikiou
      C’est ça, c’est mieux de rouler les électeurs du FN dans la farine en ne leur expliquant jamais l’article 48 du TFUE pour changer les Traités ! Cela vous apporte des millions d’électeurs et rapporte des millions d’euros aux dirigeants du FN ! Que demander de plus !?


    • mmbbb 29 avril 2018 10:49

      @Fifi Brind_acier 0. 8 % pas de quoi la ramener Va trainer des mocassins dans les banlieues , petit bourgeois et on parlera Idem pour ce petit con d ’auteur.


    • Pimpin 26 avril 2018 10:47

      Je cite : « En tant que jeunes gaullistes, il est de notre devoir de nous opposer à toutes formes d’extrémisme politique et d’appeler la droite à éviter à tout prix de tomber dans le piège d’une alliance avec le mouvement lepéniste. 


      L’habituelle désinformation contre le FN ! En quoi serait-il extrémiste ? alors qu’il reprend dans son ensemble la politique de De Gaulle ? Certes, ses anciens membres étaient contre sa décision d’abandonner l’Algérie. Et alors ? ce n’est pas parce qu’on n’est pas d’accord sur un point qu’on ne l’est pas sur tous les autres.

      Les jeunes gaullistes feraient bien de lire eux-mêmes ce que propose le FN au lieu de croire des âneries du genre »les nationalistes croient pouvoir revenir à la France des années 1950, lorsqu’il n’y avait pas l’Europe politique, lorsque nous fonctionnions en économie fermée et que le monde rurale et agricole était encore dominant".

      Les jeunes gaullistes devraient se renseigner sur la politique de De Gaulle vis à vis de l’Europe, il comprendraient qu’il aurait certainement refusé ce qu’on nous impose actuellement.

      C’était de Gaulle, Fayard, 1997, tome 2, pages 253 - 254 :

      Dès la fin de l’année 1963 il apparut clairement à Charles de Gaulle qu’il devait nécessairement adopter une nouvelle stratégie, s’il voulait faire échapper la France au processus de domination engagé par les Américains et les Allemands, sous la forme d’une prise en tenailles. 
       
      C’est ce qu’il dévoila dans une conversation privée à son ministre Alain Peyrefitte, qui l’a consigné dans son ouvrage.
       
      Cette conversation est d’un intérêt exceptionnel puisqu’elle montre que le fondateur de la France libre avait parfaitement à l’esprit l’hypothèse de faire sortir la France de la prétendue « construction européenne », et de mettre en œuvre à la place un système d’alliances de revers.

      Alain Peyrefitte : - Est-ce que nous pourrons changer de fusil d’épaule ? »
       
      Charles de Gaulle : - Mais bien sûr ! Croyez-vous que nous ayons besoin du Marché commun pour respirer ? En face de la manœuvre des Anglais, des Américains et des Allemands, notre manœuvre à nous ce sera de dire : « la fin du Marché commun, ça ne nous contrarie pas. »
       
      « Je n’avais pas été favorable à l’intégration européenne. Mais dès lors qu’on avait signé le traité de Rome, j’ai pensé, quand je suis arrivé aux affaires, qu’il fallait qu’on l’applique. S’il n’est pas appliqué, la France s’en tirera très bien autrement. »
       
      Alain Peyrefitte : - Il y a une conviction répandue dans les esprits, surtout dans la jeunesse, c’est que, sans l’Europe, la France ne sera plus rien ».
       
      Charles de Gaulle : - Il est possible que la fin du Marché commun, ce soit justement la fin de ce mythe. Ce serait heureux : il a été forgé par les fumistes qui ont voulu faire croire à l’Europe supranationale. [...] Nous avons voulu faire une politique d’entente avec les Allemands. Si les Allemands nous glissent entre les doigts, eh bien, nous avons les moyens de nous retourner !
       
      Le monde est vaste et la France a un grand jeu à jouer. »
       


      • Cateaufoncel 26 avril 2018 11:20

        @Pimpin

        « Les jeunes gaullistes devraient se renseigner sur la politique de De Gaulle vis à vis de l’Europe... »

        ... et également sur ses vues en matière d’origines des immigrés :

        « Le Haut Comité consultatif de la Population et de la Famille étudie actuellement des projets qui constitueront son avis en ce qui concerne la politique du Gouvernement en matière d’immigration.

        « Dès à présent il importe que les naturalisations soient effectuées selon une directive d’ensemble. Il conviendrait notamment de ne plus les faire dépendre exclusivement de l’étude des cas particuliers, mais de subordonner le choix des individus aux intérêts nationaux dans les domaines ethnique, démographique, professionnel et géographique.

        « Sur le plan ethnique, limiter l’afflux des Méditerranéens et des Orientaux qui depuis un demi-siècle ont profondément modifié la structure humaine de la France. Sans aller jusqu’à utiliser comme aux États-Unis un système rigide de quotas, il est souhaitable que la priorité soit accordée aux naturalisations nordiques (Belges, Luxembourgeois, Hollandais, Suisses, Danois, Scandinaves, Islandais, Anglais, Allemands, etc.)  »

        Lettre adressée par le Général de Gaulle à Pierre-Henri Teitgen, garde des Sceaux, le 12 juin 1945


      • Cateaufoncel 26 avril 2018 11:28

        Ces jeunes gens, BCBG tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, ne savent pas grand-chose et leurs aînés en « gaullisme trahi » ne leur ont jamais révélé que Charles De Gaulle, fils de Philippe et petit-fils du général, a été candidat Front national lors des Européennes de 1999 et des Municipales de 2001, à Paris.

        De toute manière, leur avenir est presque tout tracé, il est chez Macron si tant est que Macron ait un avenir.


        • Onecinikiou 26 avril 2018 18:18

          @Cateaufoncel


          Chez Macron sans doute avez-vous raison, mais à un tel degré d’inanité, de mensonge et de manipulation, il faudrait presque souhaiter que ces imposteurs aient un avenir vers la potence.

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 avril 2018 19:52

          @Onecinikiou
          Macron fait comme le FN aurait fait, s’il était au pouvoir :
          il applique les GOPé, la feuille de route de la Commission européenne. Les décisions européennes sont l’application des Traités, et tant qu’on reste dans l’ UE, on est obligé de les appliquer. Bruxelles se fiche bien de la couleur politique de ceux qui sont élus, ils appliquent. C’est tout ce que Bruxelles leur demande !


          Se dire souverainiste, veut simplement dire qu’on critique beaucoup l’ UE, mais qu’on ne veut jamais en sortir ! Le coup de « l’Autre Europe », tous les Partis politiques le font depuis 40 ans pour faire patienter les mécontents ...

          L’UPR n’est pas Gaulliste, et encore moins « souverainiste », c’est un Mouvement de Libération Nationale.

        • Cateaufoncel2 26 avril 2018 20:23

          @Onecinikiou

          « ...presque souhaiter que ces imposteurs aient un avenir vers la potence. »

          Avant d’en faire des martyrs, attendons qu’ils soient sortis de la zone groupusculaire.


        • Onecinikiou 26 avril 2018 22:19

          @Fifi Brind_acier


          1/ Vous mentez : l’article 1 du projet présidentiel du Front était celui-ci, ça équivaut à Macron selon vos immenses talents de politologue ?

          « Retrouver notre liberté et la maîtrise de notre destin en restituant au peuple français sa souveraineté (monétaire, législative, territoriale, économique). Pour cela, une négociation sera engagée avec nos partenaires européens suivie d’un référendum sur notre appartenance à l’Union européenne. L’objectif est de parvenir à un projet européen respectueux de l’indépendance de la France, des souverainetés nationales et qui serve les intérêts des peuples. »


          2/ Vous faites dans le procès d’intention. C’est évidemment intellectuellement malhonnête, s’agissant de dirigeants et de partis qui n’ont jamais gouverné au niveau national.

          A ce compte-là on peut faire un semblable procès d’intention quant à votre gourou, car quand j’ai vu comment Asselineau a ouvert grand ses fesses chez Ruquier en s’aplatissant comme rarement avant lui devant le tribunal de l’inquisition, on peut raisonnablement douter qu’il aurait eu le courage de mettre en oeuvre son programme, fut-il digne de l’Olympe ! 

          3/ Car en attendant, son programme, ça vaut 0,92% dans les urnes. Ça vous dit pas d’en rabattre un peu ? 

          Vous n’êtes donc pas suffisamment intelligente, ou trop endoctrinée, pour comprendre que la pureté programmatique, en environnement de propagande massive de tous les merdias coalisés, ça vous dessert électoralement ?? Et pour preuve.

        • Legestr glaz Ar zen 26 avril 2018 22:41

          @Onecinikiou

          Au delà de votre naïveté, vous arrive t-il encore de réfléchir ? 

          Je reprends ce que vous avez pourtant écrit en gras : « Pour cela, une négociation sera engagée avec nos partenaires européens suivie d’un référendum sur notre appartenance à l’Union européenne. L’objectif est de parvenir à un projet européen respectueux de l’indépendance de la France, des souverainetés nationales et qui serve les intérêts des peuples. »

          C’est effectivement une phrase qui en jette. Mais savez vous, et vous devriez le savoir, que l’article 48 du TUE impose ’l’unanimité« pour changer les traités. Alors la question que vous avez oublié de vous poser est : avec quels pays le FN obtient-il l’unanimité pour changer les traités dans le sens souhaité par le FN ? Est-ce que vous prenez les gens pour des andouilles ? Jamais il n’y aura d’unanimité pour un choix de traités façon FN. Jamais, c’est dans vos rêves. 

          Et je vous pose la question. Comment se passe une »renégociation« de traités ? Vous croyez que les chefs d’Etat viennent autour d’une table et en discutent ? Quelle naïveté. J’ai écrit un article là dessus. Je me fais un plaisir de vous le mettre en lien.

          Et si vous commenciez pas être honnête ? Il s’agit juste de sortir la France de la mouise dans laquelle elle se trouve n’est-ce pas ? 

          Le problème ce n’est pas le résultat des élections et leur commentaire. Le problème ce sont bien les couleuvres que les partis politiques et tous les médias dominants font avaler aux Français qui ne sont plus informés des vraies possibilités qui existent encore. 

          Et vous Onecinikiou est-ce que vous pensez qu’il est possible de renégocier et d’obtenir »l’unanimité" de tous les pays membres de l’UE ? 

        • beo111 beo111 26 avril 2018 23:01

          @Ar zen

          À mon avis pas besoin de référendum, il a déjà eu lieu.

          Le plan c’est qu’on dit qu’on veut revenir à Nice.

          Si les autres ne veulent pas, au bout d’un an on envoie une lettre et deux ans plus tard c’est fini.


        • Onecinikiou 26 avril 2018 23:33

          @Ar zen


          Je vais vous répondre très clairement : non je ne crois pas probable politiquement d’arriver à un accord visant à une renégociation en faveur des intérêts français. Pour la raison évidente que cet accord se ferait alors nécessairement au dépend d’autres pays, ce qui est le comble du paradoxe du positionnement d’un Mélenchon par exemple, margoulin prétendant torde le bras de ces pays pour les contraindre à adopter un cadre législatif leur portant préjudice au bénéfice exclusif des Français ! 

          Dans l’absolu un tel accord serait théoriquement possible, puisque le contraire a été démontré : un accord unanime pour bâtir les textes actuellement en vigueur, fussent-ils ultra-libéraux et anti-sociaux relativement aux pays ouest-européens, et en faveur essentiellement de la puissance industrielle allemande en ce qui concerne la monnaie commune.

          Quoi qu’il en soit, ne savez-vous pas lire ? Dans tous les cas référendum sur notre appartenance à l’UE. Que vous faut-il de plus ? 

          Quand allez-vous comprendre que des années de propagande massive pro-UE et pro-Euro, de conditionnement mental et de catastrophisme en miroir, a convaincu une très large majorité de Français (entre les 2/3 et les 3/4 selon les études d’opinion) qu’il serait contraire à leurs intérêts d’en sortir, de façon concertée ou non ?

          Asselineau a joué franc jeu vis à vis du corps électoral et armes médiatiques égales d’avec ses concurrents pendant la campagne : cela lui a valu 0,92% ! Pour preuve donc que la pureté programmatique ne paye pas. Il faut par conséquent acter du rapport de force idéologique, pour envisager une prise du pouvoir. C’est inéluctable. 

        • Legestr glaz Ar zen 27 avril 2018 06:57

          @beo111

          Mais cela ne fonctionne pas comme vous le pensez. Dans votre esprit « on envoie deux lettres ». Et bien non, ce n’est pas de cette façon que cela se passerait. La France est, je vous le dis, ficellée par les traités. Il n’y a strictement aucun moyen « constitutionnel » d’en sortir comme vous l’imaginez.

          aujourd’hui la seule voie reconnue par la Constitution française est celle de l’article 50 du TUE. Vous pouvez penser le contraire parce que vous subissez un lavage de cerveau en règle, mais c’est faux. 
           C’est la Constitution qui donne ses pouvoirs au président élu et au gouvernement. En revanche, le Conseil constitutionnel est là pour faire appliquer la Constitution et depuis 20 ans il a donné tort à tous les gouvernements successifs qui ont voulu détourner la loi européenne. C’est comme ça l’UE !


        • Legestr glaz Ar zen 27 avril 2018 07:02

          @Onecinikiou

          Vous n’êtes donc pas si naïf que ça. J’en suis rassuré. 

          Je sais lire et j’ai lu le programme du FN et j’y ai vu la proposition de référendum. Que faut-il de plus ?

          Il faut que vous réfléchissiez. A quoi ? A ce que propose, d’abord, le FN : la renégociation comme vous l’avez si bien noté. Combien de temps, selon vous, pour tenter une renégociation ? 

          J’ai écrit un article sur la renégociation des traités. N’essayez pas de vous cacher derrière votre petit doigt. Vous savez pertinemment que les « renégociations » des traités c’est très compliqué et que les procédures à mettre en oeuvre sont très longues, sans doute plus que le temps d’un mandat de Président de la République. Alors, expliquez moi « quand » aurait lieu ce référendum ? Vous avez la main. Je vous demande simplement d’être objectif.

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 avril 2018 07:39

          @beo111
          Si les autres ne veulent pas, au bout d’un an on envoie une lettre et deux ans plus tard c’est fini.

          Concrètement, cette phrase veut dire quoi ? Que le FN activera l’article 50 ? Si c’était le cas, ce serait écrit dans le programme du FN, comme c’est écrit dans le programme de l’ UPR.


          CF article 3 : Sortie de l’UE & de l’euro par l’article 50 .
          Sortie de l’ OTAN par l’article 13 du Traité de l’Atlantique nord

          Quand vous aurez trouvé ces propositions dans le programme du FN ou de tout autre Parti « souverainiste », revenez nous voir !

        • beo111 beo111 27 avril 2018 07:40

          @Ar zen

          Ben Thérésa May elle a bien envoyé une lettre, non ?


        • beo111 beo111 27 avril 2018 07:51

          @Fifi Brind_acier

          Je suis pas là pour défendre les positions du FN.

          Par contre il est clair que si le Parlement français ratifie le CETA, le lendemain je prends ma carte dans le plus gros parti pour la sortie de l’UE. Donc à priori plutôt chez Philippot.


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 avril 2018 07:57

          @Onecinikiou,
          Le Traité de Rome contient tous les autres Traités. Renégocier 70 ans de Traités avec des milliers d’articles peut prendre 20 ans, et sans garantie finale.
          Vous remarquerez qu’il n’y a aucune date prévue pour ce référendum.
          Le FN ne prend pas grand risque en proposant un referendum... dans 20 ans !


          De plus, il ne prend pas position, sauf sur l’ Europe des Nations.
          A aucun moment le FN n’écrit qu’il est pour le Frexit.
          Pas plus que pour l’article 50.

          Le FN fait régner à ce sujet la confusion la plus complète.
          Nicolas Bay disait en 2016 : « Brexit, en route pour l’Europe des Nations ! ».

          La GB est sortie de l’ UE par l’article 50, oui, ou non ? OUI.
          Alors logiquement, vous devriez retrouver l’article 50 dans le programme du FN ! Et bien non, jamais on ne retrouve la sortie de l’ UE par l’article 50 dans aucun programme du FN. Ni aucune approbation du Frexit.

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 avril 2018 08:10

          @beo111
          Thérésa May a activé l’article 50, ce que ne propose jamais le FN, ni aucun Parti « souverainiste ».

          Posez-vous la question, non pas sur ce que dit le FN, mais sur ce qu’il ne dit jamais : « Souveraineté par le Frexit, sortie unilatérale de la France de l’ UE et de l’euro par l’article 50 et de l’ OTAN par l’article 13 du Traité de l’ Atlantique nord. »


          Quant à Philippot, tous les Français comprennent qu’il fait partie du FN, dont les Français ne veulent pas depuis 40 ans. Son programme est celui du FN + le Frexit .

          Marine le Pen est dans les choux, Philippot essaye de sauver les meubles en faisant de l’ UPR Canada Dry, ce qui ne trompe personne.
          Philippot c’est le FN encore et toujours.

        • Legestr glaz Ar zen 27 avril 2018 12:30

          @beo111

          Vous êtes un marrant vous. Elle a bien envoyé une lettre Mme Thérésa pour signifier qu’elle mettait en oeuvre l’article 50 du TUE.

          Vous ne connaissiez pas le contenu de cette lettre ? Vous devez être l’un des seuls. 

          Puisqu’il est question d’un « référendum », au FN, on ne sait à quelle échéance, lointaine de toutes les façons, il ne saurait être question de déclencher l’article 50 au Front National. D’’ailleurs c’est la raison du départ de Philippot de ce mouvement. 

        • Onecinikiou 27 avril 2018 13:34

          @Fifi Brind_acier


          Asselineau n’y est pas peut-être, dans les choux ? Mais tout le monde est dans les choux à ce compte ma pauvre, ouvrez les yeux !

          On y est pour deux raisons cumulatives 1/ le degré de profonde bêtise et lâcheté de nos concitoyens, trop occupé à lire Closer et à regarder Hanouna 2/ l’abrutissement généralisé proposé par l’industrie du spectacle et le formatage idéologique opéré par les merdias de masse à la botte dusystème de domination. Le point 1 expliquant le point 2 et réciproquement. 

          Vous proposez le Frexit d’emblée et attaquez de front le système politico-médiatique ? Grand bien vous fasse, ça vaut 0,92% pas plus. Vous êtes bien avancée avec ça, pour redresser le pays !

        • Onecinikiou 27 avril 2018 13:44

          @Ar zen


          Ecoutez : se faire traiter de naïf par des gens, des illuminés, qui tout au long de la dernière campagne n’ont cessé de soutenir qu’il voyait leur champion bien au-dessus de 5% des voix, et certains même pour arguer, en se basant sur le sondage grotesque qui tournait sur AV, qu’il serait au second tour, c’est toujours un plaisir de fin gourmet. 

          Vous voulez qu’on recherche les posts des uns et des autres, de ce que j’affirmais à l’époque relativement aux résultats prévisibles qui frapperaient votre champion, et dont je soutenais, connaissant l’état de l’opinion et du rapport de force politique (comme son immense charisme), qu’il ne dépasserait pas les 1% ?

          Dit autrement je n’ai AUCUNE leçon de lucidité à recevoir de quiconque, et surtout pas de vous et de vos comparses. C’est clair ?

          Quant au référendum, Philippot n’a cessé tout au long de la campagne de dire et de redire à cette question qui lui était posé par tous les journalistes (vous n’avez pas du bien entendre sa réponse) qu’il se ferait dans les six mois de l’élection. 

          Vous prenez les dirigeants du Front pour des cons ? Vous avez tord. Ils savent pertinemment que rien ne sera négociable, et qu’une sortie sera rendue nécessaire. Le référendum, rapidement organisé, étant là pour la légitimer. 

          Le Frexit n’est pas porteur électoralement, la question c’est quand allez-vous le comprendre ? Et si vous ne le comprenez pas, c’est que vous ne comprenez rien à la stratégie électorale, et qu’il vaut mieux que vous et votre champion arrêtiez la politique, qui n’est définitivement pas pour vous.

        • Onecinikiou 27 avril 2018 13:55

          @Onecinikiou


          Pour faire une analogie que chacun sera capable de comprendre (il faut l’espérer) : est-ce que de Gaulle en 58, pour obtenir le soutien des cadres de l’Armée et garantir son arrivé au pouvoir par des moyens non-démocratiques (faut-il le rappeler aux ignares), a crié sur les toits qu’il laisserait tomber l’Algérie ? Non, bien évidemment. Au contraire même, il a dit que l’Algérie était française, pour mieux trahir sa parole - dans l’intérêt supérieur de la France, du moins le pensait-il sincèrement - quelques mois plus tard ! Ça c’est de la stratégie. Asselineau se cantonne lui à un sanctuaire intellectualiste, qui dans les faits lui rapporte 0,92%.

          C’est quand même fou : voilà des soutiens et pour certains des militants acharnés qui pendant des mois, que dis-je des années, ont soutenu que si Asselineau ne décollait pas c’était à cause de son ostracisme médiatique, voilà que celui-ci bénéficie d’une tribune formidable et pour tout dire inespérée : trois mois de campagne et de battage médiatique où, grâce à son charisme et sa maitrise du logos, il allait pouvoir expliquer patiemment aux Français tout le bien de son projet pour la France - et patratra, 0,92% !

          Mais le pire ce n’est pas ça, le pire c’est qu’Asselineau, ses conseils, ses soutiens, ses militants n’ont toujours pas compris le pourquoi du comment, ni tirez les leçons leur échec patent. C’est la définition même de la connerie, vous m’en voyez navré.

        • Legestr glaz Ar zen 27 avril 2018 14:27

          @Onecinikiou

          Il faut que je vous précise une chose. Examinez tous mes post attentivement. Je ne critique jamais les programmes des partis politiques, hormis pour signaler que ceux-ci ne veulent ni sortir de l’UE ni de l’OTAN. 
          Pour le reste, je m’en tiens à donner certaines informations qui, nécessairement, n’apparaissent pas dans les médias dominants. 

          Ce que je dis, et qui est la stricte vérité, c’est que la Constitution française contient aujourd’hui la force des traités européens. Il n’y a que cela à comprendre. Tout Président élu, tout gouvernement, toute Assemblée nationale ne peut plus prendre, aujourd’hui, de loi contraire aux dispositions des traités. La nouvelle loi ferroviaire c’est l’application, sous peine de sanctions, d’une directive européenne. Vous en entendez parler beaucoup de cette directive ? Quelque part ? Toute le politique économique est aujourd’hui figée par les traités. Il ne peut plus y avoir de débat sur le sujet. C’est l’UE qui décide.

          Je suis ici, sur Agoravox, pour donner des informations, de celles qu’on ne lit pas ailleurs. Les gens maintenant font comme ils veulent. Comme vous par exemple qui en revenez à parler du score d’Asselineau. Je souhaite que mon pays sorte de l’UE et de l’OTAN. Que les bonnes volontés s’assemblent sur ce sujet qui dépasse tous les autres, tous !

          Il faut lire les articles 55, 61, 62 et 88-1 de la Constitution française. C’est si compliqué que ça ? Tout le reste n’est que bavardage et perte de temps. Ces articles ne sont même pas longs ni confus, alors....




        • Onecinikiou 27 avril 2018 14:37

          @Ar zen


          Alors je vais vous faire un résumé très bref de droit public et constitutionnel : rien, absolument rien, n’est au-dessus du référendum. Compris comme l’expression la plus élevée de la souveraineté populaire et nationale, affirmation validée dans un arrêt célèbre du Conseil constitutionnel dans les années 60 (je n’ai plus la date exacte).


        • Legestr glaz Ar zen 27 avril 2018 19:32

          @Onecinikiou

          Je vous pose à nouveau la question. Répondez en toute objectivité. Combien de temps faudra t-il pour valider, ou pas, une renégociation des traités ? Tout traité signé par les membres de l’UE demande plusieurs années. Votre référendum vous l’aurez donc à la saint glinglin. Aucun parti politique ne peut mener de politique différente de celle « inscrite » dans les traités. Voyez en fin de post.

          Par ailleurs, s’il est question de renégocier les traités, avant de faire un référendum, pouvez vous me dire de quelles dispositions il va être question dans les renégociations ? Cet aspect des choses est défini au programme ? Il faudrait peut être que le FN parle aussi de l’article 48 du TUE, vous savez celui qui sert à « renégocier ». Je ne l’ai pas vu souvent noté dans les pages du programme du FN. Pourtant, si négociations il y a, elles passeront à travers le crible de l’article 48 du TUE. Le Conseil constitutionnel ne laissera pas le choix au gouvernement en place ni au Président. Ces deux derniers ne sont pas tout puissants puisque le C.C à le rôle de faire appliquer la Constitution. 

           J’ai lu les 107 pages du programme du FN sans trouver d’information au sujet de l’article 48. En réalité, il est patent que le FN passe sur la « renégociation » comme chat sur braise. Moins il en dit et mieux il peut berner ceux qui lui font confiance, qui comprendraient alors la supercherie. 
          Quant à Mélenchon il demande simplement la fermeture de la BCE et le retour du contrôle du mouvement des capitaux. Avec ça il est certain d’obtenir une unanimité en moins de deux. 

          • Les orientations programmatiques de l’Union européenne en matière économique, politique et sociale, sont intégrées aux traités et donc gelées.

          • Ces orientations sont juridiquement obligatoires et indiscutables au sein des institutions de l’Union européenne et des Etats membres devant les mettre en œuvre.

          • Les électrices et les électeurs peuvent changer de dirigeants tous les 5 ans, ces derniers resteront toujours juridiquement tenus par le programme économique consacré dans les traités.



        • Onecinikiou 28 avril 2018 02:32

          @Ar zen


          Mais quelle supercherie ? Jean-Marie Le Pen est sans doute le dernier homme politique vivant à avoir voté en tant que député contre le premier traité supranational visant à instituer les Etats-Unis d’Europe, soit le Traité de Rome dès 1957 ! 

          Par la suite le Front national fut l’un des rares partis à avoir voté contre tous les traités du même acabit : Traité de Maastricht (1992), d’Amsterdam (1997), de Nice (2001), le TCE (2005), et le Traité de Lisbonne (2007) !

          Et je le dis : où était le grand résistant Asselineau à ces moments fatidiques là ? 

          Aussi pourquoi diable voudriez-vous que des dirigeants et personnalités qui ont fondé, contre vents et marées, contre la doxa unanime, contre le cartel des partis qui y étaient soumis, contre la diabolisation médiatique non moins soumise, leur combat politique sur le refus constant du supranationalisme, en viennent à se soumettre à ces golems une fois au pouvoir ? Il y a là un défaut de logique manifeste, et sinon un procès d’intention malhonnête et pernicieux, qui surtout se retourne le cas échéant contre ses promoteurs imprévoyants ! 

          Car encore une fois : les dirigeants du Front National, qui ont eu à subir seuls contre tous pendant des décennies, l’ostracisme, la diabolisation, la criminalisation même du débat et de leurs idées pourtant salvatrices pour la France, n’ont pas de leçons de politique, de morale ou de bonne tenue à recevoir d’un ancien suppléant et soutien des escrocs Tiberi et Charles Pasqua ! Est-ce clair, une bonne fois pour toute ?!

        • Legestr glaz Ar zen 28 avril 2018 08:16

          @Onecinikiou

          Vous me faîtes un joli « hors sujet ». 

          Notre conversation concernait la « renégociation » des traités prévus par l’article 48 du TUE et selon un processus très long. 

          Vous avez ouvert la porte du « référendum » en cas d’échec des renégociations, mesures inscrites, c’est vrai, dans le programme du FN. Mais avant que le référendum ait lieu, il faut « renégocier ». 

          Je vous demande donc de ne pas mettre la charrue avant les boeufs et d’examiner la procédure qui aura nécessairement lieu avant le référendum, je parle de la procédure de renégociation. Celle ci ne pourra se faire qu’à travers l’article 48 du TUE qui le permet. La Constitution française l’impose aujourd’hui. 

          Je constate que, malheureusement, vous butez sur l’article 48 et la renégociation. Vous préférez « ignorer » cette étape, pourtant cruciale, pour me parler du référendum qui n’aura lieu, le cas échéant, que « plus tard ». Au moment où nous échangeons vous ne savez même pas quelles dispositions des traités le FN voudrait renégocier. Si vous écartez de votre esprit la manière dont les traités seront renégociés et le contenu de ces renégociations, totalement absentes du programme du FN, alors vous jouez les équilibristes et il n’y a aucune objectivité dans vos commentaires. Le réferendum, c’est une chose, la « renégociation » qui « précède » le référendum, c’est autre chose. Pourquoi attachez vous de l’importance au référendum et passez vous sous silence le processus de la renégociation ?

        • Onecinikiou 28 avril 2018 18:30

          @Ar zen


          Mais parce qu’il n’y aura pas de processus de renégociation, puisque nos « partenaires » européens (les Etats-membres), l’oligarchie (la puissance actionnariale et financière) et les technocrates (qui ont tout à y perdre) n’accepteront jamais de renégocier sur ce qui fonde l’essence même des traités européens, à savoir la dépossession par chacun, ensemble et simultanément, de ses attributs régaliens de souveraineté, au profit d’une bureaucratie supranationale elle-même esclave de tous les lobbys anti-nationaux !

          Donc tranquilisez-vous, ce que vous nommez « processus de renégociation » n’est qu’un élément de langage qui a vocation à amadouer les cons et les terrorisés, suffisament nombreux (mille fois hélas) pour faire barrage le cas échéant à toute révolution par les urnes.

        • Legestr glaz Ar zen 29 avril 2018 16:11

          @Onecinikiou

          C’est donc à l’aide de cet élément de langage que le FN dissimule la vérité sur le dispositif de l’UE et ce parti voudrait que l’on ait confiance en lui ? Il raconte des salades, pour rester sur le devant de la scène ? Non, merci pour moi. 

          Par ailleurs, ce que vous écrivez ne vient que de votre esprit. Vous n’avez aucune preuve de ce que vous avancez. Le programme du FN parle de « renégociation ». Mais, de votre côté, vous entendez et vous lisez : « subterfuge » et « élément de langage » pour « amadouer » les cons et les terrorisés. 

          Les cons et les terrorisés seraient donc ceux qui croient aux renégociations et qui ont peur de sortir de l’UE ? 

          Tout ça ne tient, malheureusement, pas la route. Vous vous faîtes plaisir en pensant que c’est vrai, en tirant cette sorte de conclusion qui ne s’appuie sur rien, puisque le programme dit le contraire de ce que vous pensez. 


           

        • Onecinikiou 29 avril 2018 20:54

          @Ar zen


          Bon j’ai compris : tant que je ne dirai pas que le programme de l’UPR est le nouveau livre saint et qu’Asselineau est son prophète je ne bénéficierai pas de votre onction politique.

          Sauf que le missel de l’UPR ça vaut 0,92% !!

          On fait comment, avec 0,92%, pour prendre le pouvoir... ? Expliquez-moi ça je vous prie. 

          Et puis répondez très franchement : le programme du Front valait celui du banquier euro-mondialiste Macron ? A tel point que vous auriez renvoyez dos à dos et l’un et l’autre ? Vous n’avez pas voté Macron tout de même, car j’aimerais savoir à qui j’ai l’honneur de discuter... ?

        • Legestr glaz Ar zen 29 avril 2018 22:31

          @Onecinikiou

          Vous n’avez pas bien saisi mon propos effectivement. 

          Ce que vous dites de l’analyse du programme du FN ne vient « que » de vous. Vous annoncez que c’est une sorte de ’« ruse » de parler de la « renégociation » parce que personne n’y croit. Sauf que, cette manière faire est celle de tous les autres partis, sauf de l’UPR et du nouveau parti les patriotes. J’oublie aussi le PRCF.

          Un programme politique, quel qu’il soit, pensé dans le cadre de l’UE c’est de la poudre aux yeux puisque la Constitution a intégré les traités européens et les mesures de politique économique qu’ils contiennent. Vous aimez bien le vent et la poudre aux yeux ? 

        • Onecinikiou 29 avril 2018 23:15

          Mais puisque je ne cesse de vous répéter qu’annoncer la sortie de but en blanc effraye le quidam de la rue, et que, face à la déferlante prévisible de catastrophisme qu’il devra ingérer par tous les mass-merdias, il fera barrage à votre programme. 


          J’en connais pleins moi des smicards qui reprennent tous les éléments de langage des éditocrates et pseudo-experts multicartes à la solde de la ploutocratie, en vous soutenant qu’une sortie de l’UE ou de l’euro serait la nouvelle plaie d’Egypte... 

          C’est bien pour ça qu’il faut la jouer plus fine. Appeler ça comme vous voulez je m’en fous. Cela revient à prendre vos concitoyens pour des cons ? Je vous détend tout de suite : ils le sont. 98% ne savent pas ce qu’est une zone monétaire optimale, et ils s’en foutent royalement. La plupart ne sait même pas ce qu’est une monnaie et ce que cela recouvre comme potentialité...

          Je vous le dis et le répète, la pureté programmatique c’est sans nul doute une posture morale formidable, mais ça vaut 0,92%. Vous savez vous pourrez répéter mille fois votre mantra, ce chiffre devrait vous hanter : il est incontournable. C’est le juge de paix. En réalité il n’y a pas de débat entre nous. 

        • Legestr glaz Ar zen 30 avril 2018 14:57

          @Onecinikiou

          Annoncer la sortie, c’est une chose, mais proposer un programme de gouvernement dans le cadre de l’UE c’est tout autre chose.

          Pourquoi les smicards et d’autres soutiennent qu’une sortie de l’UE ou de l’euro serait la nouvelle plaie d’Egypte ? Parce qu’ils n’entendent que ça à longueur de journée dans les médias dominants. Pas une critique sur cette affaire. 
          Asselineau, qui ne passe jamais dans les médias dominants, fait énormément de pédagogie à ce sujet et démontre la vacuité de l’argumentation pro-européenne. Et que fait le FN et Marine Le Pen ?
          Est-ce que ce parti, et ses dirigeants, font de la pédagogie concernant l’UE ? Comment voulez vous éveiller le peuple sans lui donner les clés de compréhension ? 

          La crainte du FN serait donc de perdre des électeurs s’il annonçait sa volonté de faire le FREXIT ? S’il annonçait cette volonté, il pourrait faire oeuvre de pédagogie. D’ailleurs MLP aurait pris le dessus sur Macron lors du débat télévisé du second tour si elle avait joué franc jeu ! Tous les arguments étaient en sa faveur. Elle pouvait démolir Macron en lui jetant à la figure, par exemple, la « lex Monetae », par exemple, les délocalisations, par exemple les GOPE, par exemple l’immigration, dont il est écrit que c’est l’UE qui maitrise la conduite et non les Etats, que c’est une « politique commune », etc....

          Voyez vous, en jouant au chat et à la souris, le FN et MLP ont tout à perdre. D’ailleurs, MLP a perdu très largement le débat face à Macron par manque de conviction et de vérité. 

        • Onecinikiou 30 avril 2018 21:56

          @Ar zen


          Elle a perdu ce débat parce qu’elle est limitée intellectuellement et qu’accessoirement elle ne maitrise pas ses dossiers, ceci expliquant sans doute cela. Elle manque aussi considérablement de hauteur de vue, de vision civilisationnelle. Moyennant quoi je réaffirme malgré tout que le Front avait de loin le meilleur programme des quatre candidats en lice pour la victoire. Or les idées priment, nonobstant la capacité réelle - c’est à dire la volonté, la détermination - à les mettre en oeuvre.

          Pour le reste de votre propos vous persévérez dans l’incompréhension : si la fine explication, la grande maitrise, la brillante analyse et la formidable transmission médiatique des déterministes politico-économiques suffisaient à emporter l’adhésion du plus grand nombre, Asselineau aurait du écraser tout le monde, lui qui se gaussait de parler du GOPE, de Target 2, de Mundell, et j’en passe ! 

          0,92% on vous a dit. Qu’est-ce qu’il vous faut de plus pour comprendre : vous avez tord.

        • Legestr glaz Ar zen 2 mai 2018 23:29

          @Onecinikiou

          Parce qu’il n’est jamais médiatisé le père Asselineau. CQFD ! Les puissances de l’argent ont bien compris que le 4ème pouvoir est, en fait, le premier ! Et vous, l’avez vous compris ? 

        • Onecinikiou 3 mai 2018 15:09

          @Ar zen


          Ah bon ??? Pas médiatisé Asselineau pendant les trois mois de la campagne présidentielle ??! J’ai cru à de l’ironie de prime abord, mais a priori vous êtes sérieux ! Quelle bonne blague.

          La mauvaise foi vous sert maintenant d’argument comme défausse ?

        • Pimpin 26 avril 2018 11:35

          Pour les jeunes gaullistes, une autre citation (je leur recommande fortement de lire « C’était de Gaulle » par Alain Peyrefitte, et aussi ce que propose le FN pour comparer ...)


          « Ce que veulent les Anglo-Saxons, c’est une Europe sans rivages, une Europe qui n’aurait plus l’ambition d’être elle-même. L’Europe sans frontières. L’Europe à l’anglaise. L’Europe où l’Angleterre n’aurait pas surmonté elle-même ses vieilles habitudes, pour devenir vraiment européenne. C’est, en réalité, l’Europe des Américains. L’Europe des multinationales. Une Europe qui, dans son économie et davantage encore dans sa défense et dans sa politique serait placée sous une inexorable hégémonie américaine. Une Europe où chaque pays européen, à commencer par le nôtre, perdrait son âme. »
          CdG 23 janvier 1963 ; « C’était de Gaulle » par Alain Peyrefitte, tome 1
          page 367. 


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 avril 2018 19:17

            @Pimpin
            L’Union européenne étant tout ce que décrit de Gaulle, pourquoi voulez-vous y rester ? Ou bien vous allez rejoindre l’ UPR pour sortir de l’ UE, ou bien vous allez finir schizophrène !


            En attendant, vous neutralisez des millions de citoyens qui voudraient bien retrouver la souveraineté, mais qui attendent la St Glinglin, que vous ayez « renégocié les Traités ». Vous les menez en bateau, jamais vous n’aurez 27 pays sur 27 unanimement.

            Orban, l’opposant en chocolat, se garde bien d’activer l’article 50, pendant ce temps, il touche les transferts financiers européens...

            Quant à l’Extrême-droite autrichienne, elle a été élue sur le referendum de sortie de l’ UE, puis a changé d’avis... Les idiots utiles, levez le doigt !

          • Cateaufoncel2 26 avril 2018 20:36

            @Fifi Brind_acier

            « Ou bien vous allez rejoindre l’ UPR pour sortir de l’ UE, ou bien vous allez finir schizophrène ! »

            Dans combien ? Quarante ans ? Cinquante ? Vous, vous êtes chez Asselineau depuis quelques années, et vous avez déjà tourné monomaniaque.

            « Orban, l’opposant en chocolat, se garde bien d’activer l’article 50 »

            Où allez-vous chercher que les Hongrois souhaitent sortir de l’U.E. ?

            « Quant à l’Extrême-droite autrichienne, elle a été élue sur le référendum de sortie de l’U.E. »

            C’est faux. Mais de toute façon, le FPOe n’a recueilli que 26 % des voix des votants. Alors s’il n’y a que 26 % des Autrichiens qui sont favorables à la sortie de l’U.E., mieux vaut ne pas se lancer. Une campagne pour un vote perdu d’avance, coûte aussi cher qu’une campagne victorieuse.

            Ce genre de brassages de nuées est bon pour les partis qui ne sont rien, et qui sont condamnés à le rester.


          • Cateaufoncel2 26 avril 2018 20:40

            @Fifi Brind_acier

            « L’Union européenne étant tout ce que décrit de Gaulle, pourquoi voulez-vous y rester ? »

            Asselineau veut en sortir, et ça change quoi ? Il a juste réussi à passer pour un complotiste, ce cave smiley

            Du coup, le bon peuple le prend pour un fada !


          • Pimpin 26 avril 2018 21:56

            @Fifi Brind_acier, encore une fois, les électeurs actuellement n’acceptent pas une sortie rapide de l’UE. Donc pour être élu, et avoir des chances de pouvoir agir, et de justifier cette sortie, il faut temporiser. 

             Quant aux millions de citoyens qui voudraient retrouver la souveraineté, si vraiment ils sont sincères, ils n’ont pas le choix, il faut qu’ils votent FN. Sinon c’est vraiment perdu.

          • Legestr glaz Ar zen 27 avril 2018 07:23

            @Cateaufoncel2

            Vous aurez noté que ce sont les « médias dominants » qui tracent la voie. Ceci vous aurait-il échappé ?

            Ceux qui militent pour l’UPR et son programme de CNR sont les nouveaux résistants. Ils résistent aux puissances de l’argent qui les ont enfermés dans l’UE, d’une manière diabolique et sournoise. Plus de souveraineté, plus aucun choix pour les peuples sur les grands sujets majeurs, dont l’immigration, par exemple. Ce sont les technocrates à la manoeuvre, aux mains des lobbies, qui gouvernent l’UE.

            Rien n’a changé depuis plus de cent ans. Le bourrage de crâne se fait toujours par médias interposés ! Mais à l’heure d’internet François Asselineau peut jouer une carte différente. 

            À New York, lors d’un banquet, le 25 septembre 1880, le célèbre journaliste John Swinton se fâche quand on propose de boire un toast à la liberté de la presse :
            « Il n’existe pas, à ce jour, en Amérique, de presse libre et indépendante. Vous le savez aussi bien que moi. Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue illico. Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l’opinion au service des Puissances de l’Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appartiennent à ces hommes. Nous sommes des prostituées de l’intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi ! »


          • Legestr glaz Ar zen 27 avril 2018 07:29

            @Pimpin

            Il n’y a strictement aucun, vraiment aucun débat, sur le bien fondé de l’appartenance de la France à l’UE. C’est un bourrage de crâne continu de la part de la « presstitutée ». Les critiques de l’UE sont aux abonnés absents. Et vous voudriez que le peuple se fasse une idée ? Vous ne décelez pas la manipulation de l’opinion à qui ont fait avaler des couleuvres ?

            Ce sont les médias dominants, aux mains des forces de l’argent, qui font la pluie et le beau temps dans ce domaine. Tomberiez vous dans le piège ou faîtes vous partie de ces 1% les plus riches à qui profite, éhontément ,l’organisation européenne au détriment du peuple ?

            À New York, lors d’un banquet, le 25 septembre 1880, le célèbre journaliste John Swinton se fâche quand on propose de boire un toast à la liberté de la presse :
            « Il n’existe pas, à ce jour, en Amérique, de presse libre et indépendante. Vous le savez aussi bien que moi. Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue illico. Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l’opinion au service des Puissances de l’Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appartiennent à ces hommes. Nous sommes des prostituées de l’intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi ! »


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 avril 2018 08:19

            @Cateaufoncel2
            Bien sûr vous lisez dans le marc de café et vous savez ce qui va se passer en Europe !? L’UPR a 2 obstacles : la censure des médias, et les Partis dits « souverainistes », qui veulent rester dans la construction européenne, et qui empêchent le rassemblement provisoire des 55% du NON au Traité de Lisbonne. Mais rien ne dit que cela va durer.


            L’UPR progresse sans cesse, c’est le site politique français le plus consulté au monde, et il progresse sans cesse en France.

            PS : Vous devriez vous souvenir que sans les médias, le FN a fait moins de 1% pendant 10 ans.

          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 avril 2018 08:28

            @Pimpin
            les électeurs actuellement n’acceptent pas une sortie rapide de l’UE.

            « UPR- Les 10 raisons pour lesquelles il faut sortir de l’ UE et de l’euro ».
            Surtout n’essayez pas de les informer, ni de les convaincre !
            C’est pas trop fatiguant la résistance version FN ?
            A part taper sur l’ Islam en général, et les migrants, le fond de commerce du FN, vous êtes inutiles.


            On ne peut compter ni sur les médias, ni sur le FN, ni sur les Partis souverainistes pour expliquer les avantages de la sortie de l’ UE & de l’ euro ! Vous êtes muets comme des carpes, vous vous alignez sur les médias, vous êtes des résistants en chocolat !

          • Pimpin 27 avril 2018 12:49

            @Ar zen
            Il n’y a pas de débat ? c’est vrai, mais rien n’empêche les électeurs d’aller sur les sites des partis politiques, de lire leurs analyses et ce qu’ils proposent, et de prendre une décision de vote en conséquence.

            Je n’accepte plus l’excuse du « je ne sais pas ». Aujourd’hui quand on veut savoir, on peut. Internet est là, on peut même avoir des débats entre personnes, comme ici par exemple.
            Seul problème : ça prend du temps que tout le monde n’a pas.

          • Cateaufoncel2 27 avril 2018 16:39

            @Ar zen

            « Vous aurez noté que ce sont les « médias dominants » qui tracent la voie. Ceci vous aurait-il échappé ? »

            Non, ça ne m’a pas échappé, mais ce qui ne m’a pas échappé non plus, c’est que depuis samedi dernier, les petits jeunes de Génération Identitaire ont plus fait parler d’eux, dans les « medias dominants », que l’UPR depuis sa fondation. Pour moi, comme résistants, comme « ouvreurs d’yeux », ils surclassent votre parti, et de très loin.

            La communication politique, c’est pour beaucoup de l’imagination et de la créativité, deux talents dont Asselineau est singulièrement dépourvu.

            Quant à John Swinton, c’était un extrémiste de gauche, qui vivait de l’argent des capitalistes, et qui s’indignait de ne pas pouvoir servir sa propagande dans leurs journaux. Ce n’était pas vraiment rationnel.


          • Cateaufoncel2 27 avril 2018 17:02

            @Fifi Brind_acier

            « ...et vous savez ce qui va se passer en Europe !?
             »

            Personne ne sait ce qu’il va se passer. Ni Juncker, ni Merkel, ni Macron... La seule chose qui soit sûre, c’est qu’Asselineau n’est pas près de percer. Pour le reste, un séisme économique, en Italie ou en Allemagne, pourrait tout foutre par terre d’un jour à l’autre.

            « le rassemblement provisoire des 55% du NON au Traité de Lisbonne. »

            Vous croyez sérieusement que ceux qui ont voté contre le TCE en 2005 étaient eux-mêmes pour la sortie de l’U.E., c’est du grand n’importe quoi. En 2008, il n’était pas 1000, pas cent, pas 10 à descendre dans la rue pour défendre leur vote.

            « L’UPR progresse sans cesse, c’est le site politique français le plus consulté au monde, et il progresse sans cesse en France
             »

            On attend toujours que ça se traduise concrètement dans les urnes.

            « PS : Vous devriez vous souvenir que sans les médias, le FN a fait moins de 1% pendant 10 ans »

            Fondé en 1972, le FN faisait, en 1982, plus de 10 % des voix dans quatre communes de France. Il s’était implanté dans de nombreuses régions de France, et il n’y avait pas que Jean-Marie Le Pen a être connu.

            Si on va consulter la page Wikipedia de l’UPR, on y trouve, onze ans après sa fondation, François Asselineau président, et puis personne d’autre... Pas de vice-président, pas de secrétaire, pas de trésorier, rien... Juste un type qui ne possède aucune des qualités qui font les vrais leaders politiques.

            Ne vous étonnez pas de n’aller nulle part.


          • MagicBuster 26 avril 2018 11:45

            Se rassembler autour d’un homme mort  ??

            On ne peut pas trouver un autre modèle ( vivant ) et moins connoté guerre / militaire ?


            • rogal 26 avril 2018 13:43

              @MagicBuster
              Proposez donc.


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 avril 2018 08:29

              @MagicBuster
              Il y en a bien qui s’alignent sur Jésus et les Evangiles, grave erreur donc, si je vous comprends bien !?


            • bluerage 26 avril 2018 12:01

              Vous êtes gaulliste vous ? Avec un discours typiquement centre gauche, vous devriez rejoindre les macronistes pour bouffer au râtelier, rien ne vous sépare d’eux.


              • Spartacus Spartacus 26 avril 2018 12:13

                « Gauliste »........

                Pourquoi pas « Jules césariste » ou « napoléoniste » ??

                Quelles références absurdes d’un passé révolu depuis longtemps de gens enterrés et au monde dépassé d’hier.

                De Gaulle, certainement intéressant dans sa période de résistance en son temps, mais qui après c’est fourvoyé dans la politique.

                Un type qui a cédé devant les communistes, point de départ de la dette sur les jeunes....
                Un type qui utilisait la censure, le monopole médiatique et 
                Qui a sacrifié l’éducation nationale aux meutes gauchistes.
                Encouragé le jacobinisme et la mainmise corporatiste des adminsitrations et l’ENA sur la société
                Qui a rien compris aux mouvements d’émancipation en Afrique.

                Quand il part il laisse la dette du pays a 30% qui s’amplifie de présidents en présidents pour arriver à 95% du PIB aujourd’hui.

                Se réclamer du gaulisme, c’est se réclamer de la socialisation de France. Triste références !

                • aimable 26 avril 2018 19:05

                  @Spartacus
                  le général n’était pas toujours très regardant , avec le s . a . c dans son entourage .
                   une émanation du parti communiste d’après vous ?


                • Berkano Othala 26 avril 2018 12:15

                  MagicBuster a raison, si certains personnages incarnent des valeurs intemporelles, il est temps de passer à de nouvelles idées. Beaucoup de jeunes sont déjà vieux dans leurs têtes , Ils pensent 

                  au gaullisme, ou encore à Mai 68, ça peut se comprendre , mais ils n’envisagent pas leur combat dans les perpectives qui nous attendent ; Certes le pire n’est pas certain en avenir, Macron fait du vieux avec des vieux , c’est à dire l’ultra liberalisme Reagano Tatcherien avec des recyclés PS et UMP . Mr Naudin il y a bien plus important que le Fn . Le code du travail , les OGM, la loi sur les fakes news , les attaques illégales Françaises en Syrie , là on est tous concernés !

                  • canard54 canard54 26 avril 2018 12:41

                    À l’auteur : Vous gaulliste même pas dans vos rêves seule la gamelle intéresse les politiques l’argent public facile...


                    • foufouille foufouille 26 avril 2018 13:32

                      DE Gaulle ne piquait pas dans la caisse, sale pourri.


                      • Jean Roque Jean Roque 26 avril 2018 14:15

                        Un pas soumis, pas un collabo gland remplacé, pas un bobo narcissique à vomir ...
                         
                        « C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. Qu’on ne se raconte pas d’histoires ! Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leur djellabas ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français ! Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées ! » De Gaulle


                        • GrandGuignol GrandGuignol 26 avril 2018 15:14

                          @Jean Roque

                          Et pendant ce temps les GOGOCHONS collabos glands remplacés emballent le chocolat dans le papier alu.

                          10% de musulmans en France.....aie on est envahi, et la charia s’abat sur nous !!

                          ps : n’oublie pas de faire tes 5 prières journalière, sinon panpan cucul ! smiley 


                        • GrandGuignol GrandGuignol 26 avril 2018 23:29

                          @Jean Roque
                          Mon dieu ! vous m’affolez ! que de chiffres, mais c’est la fin des haricots !.... Et donc l’homme blanc va disparaître ? En l’an 590 000 après Sarkozy peut être ? Non, vous dites cela par colère, vous ne voyez pas les millions de morts au Moyen orient ? Mais c’est pour rire, non ? et en plus vous me filez un lien de Wauquiez ? ARRRG !! j’ai les chocottes maintenant.

                          PS : Comme je vous le disait ailleurs, les français (mais lesquels, les plus pur souche de souche ou tous les français un peu ceci, un peu cela ? ) doivent faire plus d’enfants, allez au charbon l’ami !


                        • GrandGuignol GrandGuignol 27 avril 2018 00:00

                          @Jean Roque
                          Plus sérieusement je comprend que la diversité des peuples peut se perdre dans un multiculturalisme où l’identité géographique finisse noyée et s’efface. Mais à termes et même si on voudrait garder son identité , au fil des siècles et des millénaires, les hommes qui marchent sur la boule qui s’appelle terre et l’on ne pourra pas indéfiniment les empêcher de marcher toujours plus loin, finiront bien par se mélanger et toutes les cultures, enrichies des autres cultures n’en feront peut être alors plus qu’une les englobant toutes, mais cela ne doit pas être forcé car là il y a destruction des cultures vers l’uniformisation.
                          Je défend néanmoins le pays de ma naissance, la France, et espère qu’elle retrouve vite son indépendance et sa souveraineté en sortant de l’UE, de l’euro et de l’OTAN qui détruit non seulement sa culture, son patrimoine, son histoire et son peuple et ce EN MARCHE forcée.


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 avril 2018 08:35

                          @Jean Roque
                          Et si vous vous intéressiez aux causes ?Les migrants ne viennent pas de la planète Mars. Ils viennent des innombrables conflits en Afrique, pour le pétrole, l’uranium, les terres rares pour vos smartphones ...

                          "Entre la corne de l’Afrique et la Région des Grands lacs, les conflits ne manquent pas, mais n’intéressent que peu de monde, alors que nous en sommes souvent la source. A commencer par la guerre en Somalie(*), depuis 25 ans, sur fond de possession des gisements et qui cause 6000 morts chaque année. Le Nigeria (*) est aussi oublié, même lorsqu’on parle des enlèvements et meurtres de Boko Haram. Avec la désertification et les gisements, sur fond de rivalités ethniques et religieuses, l’appât du gain cause la mort de près de 2000 morts annuels. Le Darfour continue à être une zone de conflit au Soudan(*), même si les stars ont détourné les yeux des 2000 morts annuels. Et toujours au Soudan, il ne faut pas oublier la rivalité lié au pétrole pour le Sud Soudan qui fait 6000 morts en plus. On oublie totalement les exactions de Boko Haram au Cameroun(*), au Tchad(*) et au Niger de même que la continuité de la guerre civile en Lybie, dont on parle épisodiquement. Là encore, ce sont 3000 morts qui payent notre appât du gain. La guerre se poursuit au Burundi (*)dans le Kivu pour que nous puissions avoir des smartphones qui fonctionnent à l’aide des minerais présents dans le sous-sol : 600 morts/an. Au Mozambique(*), on croyait la guerre civile, opposant le ReNaMo, à l’état terminée. Mais c’est reparti en 2014 avec une centaine de morts par an. En République Démocratique du Congo(*), le sud est en proie à des luttes ethniques et à de l’esclavage ; tandis que le conflit au Burundi déborde sur le territoire et qu’une insurrection persistante dure depuis 22 ans sur fond d’exploitation des ressources minières. Depuis 2003, la République Centrafricaine (*)est en proie à une guerre civile meurtrière.Les 600 morts de 2016 ne sont qu’une brève accalmie. Au Congo(*), ce sont aussi 100 morts dans la guerre du Pool, province du sud est du pays. En Angola(*), le conflit du Cabinda, une enclave riche en pétrole, dure depuis 1976 et continue de tuer près d’une centaine de personnes par an. Au Sénégal, c’est la Casamance qui reste fragile avec des dissensions religieuses et ethniques. Le conflit entre Erithrée et Ethiopie(*) continue encore . Au Mali et jusqu’au sud de la Tunisie, de l’Algérie, on a des actes terroristes et des rébelions touaregs causant quelques centaines de morts. Au Sud du Maroc, le contrôle du Sahara Occidental reste un conflit latent. "


                        • Montdragon Montdragon 26 avril 2018 15:07

                          Évidemment, on ne va pas mélanger les torchons et les serviettes, les cocus du mondialisme et les baiseurs mondialisés.
                          Ça ne se fait pas qwaaaaaa.


                          • GrandGuignol GrandGuignol 26 avril 2018 15:22

                            Il a bon dos De Gaulle, mais l’avait il..la gaule ? !!

                            Plus sérieusement, me font rire ces gaullistes soumis à la « dictature » de l’UE, qui s’allient entre eux pour proposer rien de moins que ce que la commission européenne leur dira de faire ( voir les GOPE).

                            Je riz, mais jaune ...


                            • Coriosolite 26 avril 2018 15:36
                              Bonjour,
                              S’allier ou pas avec le FN est en effet pour LR une question cruciale.
                              N’étant ni électeur ni militant LR, je reste spectateur et vous laisse décider de votre avenir.

                              Je ferai juste une réflexion : Macron a avalé les libéraux de gauche, le centre et une partie des LR.
                              Et si Macron passe sans dommage l’épisode grève SNCF, son bloc électoral, encore fragile, se renforcera d’autres éléments de la droite libérale et deviendra un vrai bloc social ouvertement libéral décomplexé, optimiste quant à son avenir et déterminé à changer les institutions à son avantage en affrontant avec confiance d’éventuels conflits sociaux. 

                              Si vous (LR) comptez revenir au pouvoir, il doit vous rester un peu de lucidité pour comprendre que vous n’y parviendrez pas seuls ?
                              Problème : Macron n’a pas besoin de vous en tant que force organisée. Vous êtes trop marqué comme force du passé et comme perdants.

                              Alors quel espace politique vous reste-t-il, et pour quelles alliances ?



                              • Pimpin 26 avril 2018 15:37

                                Pour enfoncer le clou : 


                                C’était de Gaulle par Peyrefitte tome 2 page 104 :

                                « Les nationalistes sont ceux qui se servent de leur nation au détriment
                                des autres, les nationaux sont ceux qui servent leur nation en
                                respectant les autres. Nous sommes des nationaux. Il est naturel que que
                                les peuples soient nationaux ! Tous les peuples le sont !
                                C’est la mission de la France que de soutenir les nationaux de tous les
                                pays ! Il n’y a pas d’équilibre, pas de justice dans le monde, si les
                                nations n’y sont pas indépendantes. »

                                 tome 1 page 296 :

                                « Le sentiment national est naturel à toutes les nations, à tous les pays. Il est aussi naturel que l’amour filial ou que l’affection familiale. Il est souhaitable qu’une nation veuille vivre, se défendre et se perpétuer. Un peuple n’est bien dans sa peau que s’il forme une nation indépendante. 
                                Le nationalisme ça consiste à affirmer sa propre nation au détriment des autres. Le nationalisme c’est de l’égoïsme. Nous, ce que nous voulons c’est que tous les peuples affirment leur sentiment national. »

                                A rapprocher de ce que dit le FN dans son programme de 2007 : 

                                « Nationaux de tous les pays, unissez-vous » avions-nous naguère lancé.
                                Demain, cette maxime deviendra réalité, non seulement pour des patriotes
                                des diverses Nations d’Europe, mais pour des Africains, des Asiatiques,
                                des Américains du Nord ou du Sud, qui font les mêmes constatations que
                                le mouvement national français, subissent les mêmes épreuves et
                                affrontent les mêmes adversaires et qui comprennent parfaitement qu’en
                                défendant notre identité, nous défendons par la même occasion celle de
                                toutes les Nations, donc la leur.

                                • GrandGuignol GrandGuignol 26 avril 2018 16:59

                                  @Pimpin
                                  Le FN ne veut pas du pouvoir, le débat face à Macron n’a aucunement soulevé les questions essentielles et Marine Lepen s’est contenté d’une critique superficielle dont les traités européens qui nous gouvernent ont été purement exclus. Le FN en tant que parti « souverainiste » ou « nationaliste » devrait défendre ardemment la souveraineté de la France, ce qui n’est pas le cas puisque le programme du FN tend à vouloir « une autre Europe » et rester dans l’UE,...Donc lol.

                                  « Une autre Europe », discours vieux de 40 ans qui n’a jamais rien changé au fil des gouvernements successifs de droite et de gauche et pour cause et encore plus depuis que la France est entée dans l’UE, il faut l’unanimité des états membres et des parlements de chaque nation membre pour la changer. Je vous laisse imaginer le temps de se mettre d’accord à 27 sachant que chacun à des intérêts souvent divergents.

                                  Ne faites pas de calcul de probabilités pour que tous s’accordent, en comptant bien sur les différents partis politiques de chaque état, susceptibles de suivent des réformes de fond et de s’entendre.
                                  A moins de continuer la politique actuelle qui nous « unis » déjà et qui ne sera donc pas un changement, c’est de l’ordre de 0,0000001% de chance que cela se produise un jour ou quelque chose comme cela.

                                  Utopie quand tu nous tient ! Quelle est belle cette UE !


                                • Pimpin 26 avril 2018 18:57

                                  @GrandGuignol Bien sûr que si que le FN veut le pouvoir ! ne répétez pas les âneries de ses adversaires !

                                  Et pourquoi vous focaliser sur un débat alors qu’il y a un programme et de très nombreuses autres interventions sur tous le sujets ?
                                  D’autre part, pourquoi ne comprenez-vous pas la différence entre la politique de l’UE et celle que propose le FN, diamétralement opposée ?
                                  On est en Europe, qu’il y ait une organisation entre les pays qui la composent est normal. Le tout est de savoir laquelle ! Pour cela il faut lire, écouter et comparer.

                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 avril 2018 19:30

                                  @Pimpin
                                  Vous confondez les électeurs FN et les dirigeants.
                                  Le FN n’a pas été poussé dans les médias par Mitterrand pour arriver au pouvoir, mais pour remplir certaines fonctions essentielles à la bonne marche du système :

                                  - au départ pour diviser l’électorat de Droite.


                                  - pour servir d’épouvantail. Les discours du FN mélangent des propositions étatistes avec des propos racistes, xénophobes, islamophobes qui révulsent la majorité des Français.

                                  - le « FN épouvantail » a servi à faire élire Chirac, Sarkozy, Hollande et Macron.

                                  - et il sert à salir le Frexit par ses propos racistes, xénophobes et islamophobes.

                                  Le FN, c’est l’allié indispensable du pouvoir depuis 40 ans !
                                  Ce qui explique que l’ UPR soit censurée et le FN constamment dans les médias.

                                • GrandGuignol GrandGuignol 26 avril 2018 19:31

                                  @Pimpin

                                  "D’autre part, pourquoi ne comprenez-vous pas la différence entre la politique de l’UE et celle que propose le FN, diamétralement opposée ?« 

                                  C’est justement là où est le paradoxe, n’importe quel parti politique peut promettre la lune dans son programme, mais la souveraineté pour l’appliquer dans l’UE ils ne l’auront jamais puisque l’UE est SupraNationale, donc qui dicte sa politique aux états membres.
                                  Comment donc appliquer ce programme dans l’UE ? Pour la réponse voir mon précédent commentaire. C’est quasi impossible de changer l’Ue et donc pour appliquer ce programme il faut au préalable sortir de l’UE et de l’euro,ce que ne propose pas le FN.

                                   »On est en Europe, qu’il y ait une organisation entre les pays qui la composent est normal. Le tout est de savoir laquelle ! Pour cela il faut lire, écouter et comparer. "

                                  Et bien comme vous le dites, lisez ou relisez les articles des traités européens et ceux concernant le fonctionnement de l’UE, vous verrez que pour la changer, l’art 48 est un piège qui permet d’éviter toute réforme de fond. Les articles des traités européens emprisonnent littéralement toute politique nationale et c’est la commission européenne qui décide de la politique des nations membres..
                                  Pourquoi, Marine Lepen et même Mélenchon, députés européens depuis des années n’en parlent jamais dans le détail. Oui ils critiquent l’UE, mais en surface, laissant entendre qu’ils pourront appliquer leur programmes. Ce qui est impossible.


                                • mmbbb 26 avril 2018 19:44

                                  @Fifi Brind_acier heureusement Asselineau est la


                                • GrandGuignol GrandGuignol 26 avril 2018 19:56

                                  @mmbbb
                                  « heureusement Asselineau est la »

                                  Effectivement, Asselineau ne tient pas de discours superficiel sur le contenu d’un programme merveilleux, mais inapplicable dans l’Ue.
                                  ça change un peu des discours pro-UE et d’« autre Europe » qui nous sont rabâchés en boucle par tous les partis politiques médiatisés depuis des décennies.


                                • Pimpin 26 avril 2018 19:56

                                  @GrandGuignol L’ UE c’est une structure politique. On ne peut pas changer physiquement l’Europe, on peut changer de politique. L’UE est actuellement en effet supranationale, mais on peut faire tout à fait autre chose comme l’Europe des nations.

                                  Il y a deux façons de casser l’UE actuelle : en sortir ou la modifier de l’intérieur. Il suffit que suffisamment de pays se mettent d’accord pour le faire. 
                                   Je suis d’accord, pour l’instant c’est très hypothétique, mais l’évolution va dans le bon sens. 
                                  On verra dans quelques années ce qu’il en est, s’il faut en sortir comme les Anglais ou si on peut tout casser de l’intérieur.
                                  Enfin, il faut être réaliste. Sortir rapidement de l’UE, comme le FN l’avait prévu, ça fait peur aux électeurs. Donc pour avoir une chance d’être élu et donc de pouvoir agir, il faut temporiser, ce que fait actuellement le FN. Priorité : récupérer le plus d’indépendance possible avec ce qu’on peut faire, et rassembler le plus de pays contre la politique actuelle. C’est le passage obligé avant toute action plus radicale. Sinon les électeurs ne suivront pas.

                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 avril 2018 20:03

                                  @Pimpin
                                  Et oui, très cher, heureusement qu’ Asselineau est là pour expliquer aux mougeons qui n’ont jamais lu les Traités, que sortir, c’est l’article 50, il suffit que la majorité des électeurs français soient d’accord. Vous l’avez constaté avec le Brexit.


                                  Et pour changer les Traités, c’est l’article 48 ! Il faut l’unanimité des 27 pays + 27 ratifications.

                                  Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, et sans espoir d’avoir un jour l’unanimité, pas vrai ? Surtout ne changez rien, le système compte sur vous pour continuer à diviser, et à remuer de l’air pour faire du vent !


                                • Pimpin 26 avril 2018 20:04

                                  @Fifi Brind_acier. Toujours cette escroquerie sur le soi-disant pouvoir de Mitterrand sur le FN ! Ce qui fait le FN ce sont les électeurs, pas Mitterrand et surtout pas les médias qui font tout pour tenter de le discréditer. 

                                  Oui, le FN épouvantail, mais pas à cause de Mitterrand, à cause des électeurs naïfs et crédules comme vous qui croient à toutes les conneries racontées contre lui et que vous rappelez ici : racisme, xénophobie, islamophobie, et autres idioties qui constituent la diabolisation, comme la classification à l’extrême droite.
                                  Le pouvoir est détenu par les électeurs. Pour que cela change, il faut qu’ils arrêtent de se laisser manipuler ! Servez-vous de votre cerveau au lieu de croire ceux qui prétendent penser à votre place.

                                • Pimpin 26 avril 2018 20:04

                                  @Fifi Brind_acier Asselineau, combien d’électeurs ?


                                • GrandGuignol GrandGuignol 26 avril 2018 20:16

                                  @Pimpin
                                  Vous tenez le même discours que les Mélenchonistes, à savoir : rassembler plusieurs états européens pour transformer l’UE, que ce soit en ’Europe des nations’ ou en faisant pressions et en bravant les traités.

                                  Oui certains pays critiquent l’UE mais mis à part l’Italie, aucun pays ne veut de réforme réelle de l’UE. Moi je n’en voit pas en tout cas. et l’on nous dit cela depuis 40 ans, que les peuples vont s’unir , moi depuis le coup de la Grèce et la sortie de la GB de l’UE, j’ai compris que même la menace de Cameron n’a pas fait fléchir l’UE et que le peuple anglais avait pris la bonne décision.
                                  L’urgence est d’en finir avec l’austérité, de retrouver nos frontières, d’avoir un choix politique plus démocratique et pluraliste.etc et cela doit se régler rapidement.
                                  La sortie de la France de l’Ue créera une onde de choc et alors dans ce contexte une Union des nations pourrait voir le jour bien plus rapidement que d’attendre de convaincre tout le monde ou de vouloir tout casser de l’intérieur, ce qui serait une perte de temps et d’argent


                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 avril 2018 20:24

                                  @Pimpin
                                  Vous voulez sans doute dire que mentir aux électeurs sur l’article 48 apporte des millions de voix et beaucoup de sous aux dirigeants du FN ?
                                  C’est exact, mais à votre place, je ne m’en vanterais pas ...


                                • Coriosolite 26 avril 2018 20:37
                                  @Pimpin
                                  Bonsoir,

                                  On peut comprendre que par tactique électorale, le FN doive modérer son discours sur une sortie de l’euro et de l’EU. Il n’y a en effet aucune majorité d’électeurs sur ces thèmes actuellement.
                                  Mais à mon avis le FN a un autre problème pour parvenir au pouvoir. C’est avec qui s’allier pour gagner les élections. Car il n’y a aucune chance, dans un avenir proche, qu’il puisse avoir une majorité à lui seul.
                                  La ligne « Philippot »,rassembler le camp souverainiste anti-mondialiste, que les électeurs viennent de droite ou de gauche, n’a pas fonctionnée pour emporter la décision en 2017.
                                  Et à mon avis ne fonctionnera jamais à cours terme, pour un avenir plus lointain nous verrons bien.
                                  Le FN rassemble effectivement des gens venus de droite ou de gauche, mais uniquement sur ses thématiques identitaires et civilisationnelles.
                                  Et le rassemblement de ces 2 électorats ne marche que grâce à ces thématiques.

                                  Sur des thématiques économiques et sociales, son électorat est très composite. On y trouve des libéraux pur jus comme des défenseurs d’un état puissant et de services publics forts.
                                  Si le FN choisit une alliance avec la droite libérale (LR), il risque de perdre la fraction de son électorat issu de la gauche, au profit de Mélenchon.
                                  Si il accentue son tropisme « état fort » il perdra son électorat libéral.

                                  Le FN devra à un moment ou à un autre choisir une ligne politique claire et crédible qui permettra des alliances. Sinon il restera un parti tribunicien réceptacle des votes protestataires, mais sans espoir de parvenir au pouvoir.

                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 avril 2018 20:39

                                  @Pimpin
                                  Toujours cette escroquerie sur le soi-disant pouvoir de Mitterrand sur le FN !

                                  Les preuves sont patentes, avant que Mitterrand ne pousse le FN dans les médias, le FN a fait moins de 1% pendant 10 ans ! Que le médias parlent du FN en bien ou en mal, ils en parlent !

                                  Vous avez encore l’illusion que le FN est un Parti comme les autres.
                                  C’est un produit marketing, comme Macron, dont les médias se servent quand ils en ont besoin.


                                  Quand le système ne veut pas d’un Parti politique, il est censuré, comme l’ UPR ou le PRCF.


                                • GrandGuignol GrandGuignol 26 avril 2018 20:55

                                  @Coriosolite

                                  "On peut comprendre que par tactique électorale, le FN doive modérer son discours sur une sortie de l’euro et de l’EU. Il n’y a en effet aucune majorité d’électeurs sur ces thèmes actuellement.« 

                                  Et pour cause, il n’y a jamais de débat pour ou contre l’UE, et la seule fois ou le peuple par referendum à dit »NON« , l’état lui a dit »OUI" .

                                  Si les médias n’étaient pas orientés ces débats auraient lieu, à la place on a des opposants pour certains eurosceptiques et députés européens, qui ont voté pour cette Union Européenne en majorité, qui connaissent pertinemment et depuis toujours le carcan pour les nations que sont ces fameux traités européens et qui depuis des années la joueraient en sous-marins pour ne pas effrayer les gens car la sortie de l’UE leur fait peur.

                                  C’est un conte de fées ou quoi ?

                                  Mais qui donc instaure cette peur de sortir de l’UE, l’UE c’est la paix(on est en « guerre » en Syrie, lybie...), l’UE c’est plus d’emplois(le chômage bat des records) etc...

                                  A force de tourner autour du pot faut pas s’étonner que les gens votent pour Macron.


                                • Coriosolite 26 avril 2018 21:34
                                  @GrandGuignol
                                  Bonsoir,

                                  « Si les médias n’étaient pas orientés ».

                                  Oui, sans doute, mais ils le sont et pas dans le sens d’une critique de l’UE. Et ça ne changera pas dans l’immédiat, j’en ai peur.
                                  Et la sortie de l’UE fait peur aux électeurs, c’est un fait.
                                  Ce sont des réalités déplaisantes, mais il faut en tenir compte.

                                  Alors que faire ? Une campagne style UPR qui ne convainc qu’1% des votants ?
                                  Ca restera, à mon sens, une candidature de témoignage certes estimable et instructive, mais vouée à l’impuissance.
                                  Et combien de campagnes, pensez vous, faudra-t-il avant de passer la barre d’une majorité ?

                                  L’UE aura sans doute disparue d’elle-même fracassée par ses contradictions internes, avant qu’Asselineau ne parvienne au 2ème tour, si il vit jusque là.

                                  Les convictions sont indispensables pour porter un projet politique, mais en démocratie c’est la majorité des votes qui désigne le vainqueur, je ne vous apprends rien.
                                  C’est là que la tactique intervient. La politique c’est un art qui s’apparente à la cuisine. Il faut savoir doser et, sans se renier, préparer ses plats avec une sauce qui attire les clients, sinon ils vont ailleurs.

                                • Pimpin 26 avril 2018 21:36

                                  @GrandGuignol
                                  Encore une fois, actuellement en France un parti qui met dans son programme la sortie rapide de l’UE n’a aucune chance d’être élu. C’est comme ça. Les Français ne sont pas encore prêts. 


                                • Pimpin 26 avril 2018 21:44

                                  @Coriosolite
                                  La ligne politique du FN a toujours été claire. Ce n’est pas un problème d’alliance avec d’autres partis, d’ailleurs il n’y en a pas d’important qui proposent la même chose que le FN. Surtout pas le LR.

                                  Et ce sont justement ce genre d’alliances qui rendraient le discours du FN pas clair.
                                  La seule réponse possible est celle des électeurs. 
                                  Mais il faudrait déjà qu’ils commencent à cesser de croire l’intense propagande anti-FN, et qu’ils prennent connaissance de ce qu’il propose vraiment. 

                                • Pimpin 26 avril 2018 21:46

                                  @Coriosolite .Tant qu’une majorité d’électeurs ne fera pas son boulot dans une démocratie, à savoir s’informer correctement (et pas seulement une semaine avant l’élection voire un jour avant), arrêter de se laisser prendre par les grossiers mensonges et manipulations, on n’avancera pas.


                                • Pimpin 26 avril 2018 21:53

                                  @GrandGuignol
                                  Pourtant, maintenant avec internet il est facile pour les électeurs de s’informer. Ils ne le font pas, faute de temps, faute d’intérêt. C’est au jour le jour qu’on doit suivre l’actualité. 

                                  Quand j’entends certains expliquer que Marine a perdu à cause d’un débat mal mené, j’hallucine ! Un débat isolé parmi combien de centaines d’heures d’expression, d’explications, parmi combien de centaines de pages ? C’est anecdotique, je ne comprends pas que des gens se soient déterminé sur ce seul débat (vote Macron ou abstention), pire, pour la plupart ils ne l’ont pas vu, pas plus que le reste, ils ont juste cru ceux qui ont dit que Marine avait raté son débat. 
                                  Tant qu’on est dans ce comportement de mouton irresponsable, on n’avancera pas.

                                • Legestr glaz Ar zen 26 avril 2018 21:58

                                  @GrandGuignol

                                  Et cela date de plus de cent ans !

                                  À New York, lors d’un banquet, le 25 septembre 1880, le célèbre journaliste John Swinton se fâche quand on propose de boire un toast à la liberté de la presse :
                                  « Il n’existe pas, à ce jour, en Amérique, de presse libre et indépendante. Vous le savez aussi bien que moi. Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue illico. Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l’opinion au service des Puissances de l’Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appartiennent à ces hommes. Nous sommes des prostituées de l’intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi ! »


                                  Salutations.


                                • Pimpin 26 avril 2018 21:59

                                  @Fifi Brind_acier Comment cela mentir ? ne racontez pas n’importe quoi ! le FN est très clair dans son programme. Apporter des millions de voix ce n’est pas pour l’enrichissement des dirigeants FN mais pour l’application de son programme.


                                • Pimpin 26 avril 2018 22:03

                                  @Fifi Brind_acier. Réfléchissez un peu et arrêtez de reprendre la propagande anti-FN ! Si le FN bat ses records de voix à chaque élection, ce n’est pas grâce à Mitterrand et surtout pas aux médias, mais grâce aux électeurs !

                                  Il progresse à chaque fois. Le basculement va forcément arriver si un maximum d’électeurs arrête de se faire niquer par ce genre de propagande que vous propagez.

                                • GrandGuignol GrandGuignol 26 avril 2018 22:20

                                  @Pimpin
                                  En 2005 les français ont dit NON à l’UE, croyez vous vraiment les médias qui vous disent que les français ont peur de sortir de l’UE.
                                  Macron a récemment annoncé à l’étranger, et en anglais, (faudrait que je retrouve l’article) que si un referendum sur la sortie de l’UE était proposé en France le OUI l’emporterait et que donc il n’y aurait pas de referendum sur une éventuelle sortie de l’UE, mais cela les médias français ne l’ont pas rapporté.

                                  Les français sont prêt a entendre la vérité, les partis médiatisés ne le sont que par soumission à l’UE. Qu’ils aient enfin les « c......s » d’expliquer aux français ce qu’est cette UE et que seule une sortie serait libératrice, les médias pris de court ne pourraient plus leur couper la parole et l’idée de sortie serait alors bien plus répandue...Mais le feront ils un jour, j’en doute fortement.


                                • Legestr glaz Ar zen 26 avril 2018 22:26

                                  @Pimpin

                                  La propagande c’est le FN qui l’assure avec les autres partis, en faisant croire à la « renégociation » des traités. le FN escroque le peuple. Si d’autres voix que celle d’Asselineau s’élevaient pour dire que les traités ne peuvent plus être « renégociés », peut être que les choses iraient autrement. 

                                  Les Français sont tenus dans l’ignorance et le FN participe à cet état de fait, que vous le vouliez ou non. Et ce n’est pas Asselineau le responsable. 

                                  Lisez les articles 55, 61 et 62 de la Constitution française et comprenez que la France est ficellée aux traités européens, supérieurs en droit aux lois françaises. Le Conseil constitutionnel donne toujours raison aux traités devant les lois nationales. C’est un fait. En France ce sont les traités qui commandent.

                                  Et si le FN jouait la carte de la vérité, Pimpin, qu’est que vous en pensez ? 

                                  Vous savez, Pimpin, que les nouvelles lois ferroviaires contre lesquelles les cheminots manifestent ne sont que la transposition en droit français de la directive UE 2016/2370 du 14 décembre 2016 ? Et cette directive doit être transposée avec le 25 décembre 2018 soit peine de sanctions. Elle aurait fait comment MLP pour ne pas exécuter cette directive ? Le Conseil constitutionnel l’aurait obligée à la mettre en oeuvre puisque les décisions du CC s’imposent au gouvernement et au Président élu et ceci sans aucune possibilité de recours. C’est écrit noir sur blanc dans la Constitution. 

                                  Il faut réviser vos bases Pimpin. Malheureusement le FN vous cache bien des choses. Vous croyez en des « possibles » qui ne le sont pas dans le cadre des traités !


                                • GrandGuignol GrandGuignol 26 avril 2018 22:56

                                  @Coriosolite
                                  bonsoir,

                                  "Oui, sans doute, mais ils le sont et pas dans le sens d’une critique de l’UE. Et ça ne changera pas dans l’immédiat, j’en ai peur.Et la sortie de l’UE fait peur aux électeurs, c’est un fait.« 

                                  Voyez la réponse que je viens de faire à PimPin.

                                  Alors que faire ? Une campagne style UPR qui ne convainc qu’1% des votants ?

                                  1% sur 15 jours de médiatisation durant les élections et en traitant FA de complotiste, d’être d’extrême droite, et autres saloperies, c’est pas mal je trouve pour un inconnu.

                                  je comprends que vous soyez dubitative quand à la progression de ce parti, encore largement inconnu, mais qui progresse toutefois par dizaines d’adhérents journalier parfois et ce de plus en plus souvent (hier 29, aujourd’hui 10), l’idée du frexit commence à percer le mur du silence de nos marionnettistes.
                                  Au début de la résistance ils étaient ...un.

                                   »L’UE aura sans doute disparue d’elle-même fracassée par ses contradictions internes, avant qu’Asselineau ne parvienne au 2ème tour, si il vit jusque là.« 

                                  c’est possible, mais je n’ai ni confiance en Lepen ni en Mélenchon...mais alors pas du tout confiance : le clan Lepen qui se refilent les rennes du parti faisant penser à une SARL familiale où chacun devient député européen à tour de rôle et même parfois ensemble et ne pipent mot sur les fondations de cette entité néfaste aux peuples et aux nations.. Idem pour Mélenchon qui lui aussi veut »imposer« sa politique aux 27 états membres en bravant les traités, ben voyons.

                                   »C’est là que la tactique intervient. La politique c’est un art qui s’apparente à la cuisine. Il faut savoir doser et, sans se renier, préparer ses plats avec une sauce qui attire les clients, sinon ils vont ailleurs."

                                  c’est justement de cette abrutissement des masses dont il faut sortir pour que les français reprennent confiance en la politique, jouer le jeu, mais jusqu’à quel point ? au point de se renier soi même ? de renier la vérité et ce pourquoi on se battait ? ce n’est plus de la stratégie entre partis politiques, ce n’est rien de plus que de la politique politicarde, du GrandGuignol en live . La seule stratégie est médiatico-politique de l’élite médiatisée contre le peuple à qui ces politiques mentent sciemment par omission et leurs promettent la lune !
                                  En élisant un de ces partis (FN, LFI) rien ne changera, ils feront semblant de renégocier, obtiendront peut être des miettes, mais le changement en profondeur, notre asservissement à l’austérité et à la dictature de l’Ue restera intacte.


                                • GrandGuignol GrandGuignol 26 avril 2018 23:01

                                  @Ar zen
                                  Bonsoir,

                                  Merci pour ton commentaire du 26 avril 21:58 et pour le lien.

                                   smiley 


                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 avril 2018 08:40

                                  @Coriosolite
                                  Et la sortie de l’UE fait peur aux électeurs, c’est un fait.

                                  « UPR les 10 raisons de sortir de l’ UE »

                                  Je propose aux blogueurs FN d’utiliser ce document, puisque le FN a renoncé.
                                  Il ne veut même plus sortir de l’euro ...


                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 avril 2018 08:52

                                  @Pimpin
                                  La réalité, c’est que la France n’est majoritairement ni raciste, ni xénophobe, ni islamophobe ! De nombreuses familles ont des parents venant du monde entier, de religions différentes et vos discours les révulsent depuis 40 ans.


                                  Les Français ne veulent pas du FN à la tête du pays.
                                  C’est ce qui permet au pouvoir de se servir de vous comme épouvantail.

                                  La propagande anti FN, c’est le FN qui la fabrique chaque fois qu’il fait une déclaration xénophobe, raciste, ou islamophobe ! 
                                  Vous sciez consciencieusement la branche sur laquelle vous êtes assis.

                                • vesjem vesjem 26 avril 2018 16:51
                                  Etre jeune gaulliste, c’est refuser le FNEtre jeune bas du front, c’est refuser le FN

                                  • ykpaiha ykpaiha 26 avril 2018 18:21

                                    En lisant le titre j’ai failli étouffer.
                                    En fait et pour faire bref, j’ai pourri la vie des français, j’ai commis les pires turpitudes et maintenant le docteur me dit que je vais mourir.
                                    C’est la faute du docteur....

                                    pauvres cons, idiots, imbeciles, ignares, attardés, vous etes au gaullisme ce que le socialisme a d’humanité, le Rien et en vous lisant c’est congénital.

                                    Faites revivre la France et le FN disparaitra, d’ici la....ta gueule, va prendre des cours a Moscou.


                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 avril 2018 19:42

                                      Le Gaullisme c’était l’indépendance et la souveraineté de la France. Il a commencé à mourir avec Pompidou. A part Philippe Seguin et son célèbre discours sur le Traité de Maastricht, ce qui reste n’a plus rien de gaulliste...


                                      Ce sont des affairistes au service des USA, de l’ UE et de la mondialisation, qui ont vendu la France contre une poignée de lentilles...

                                      Point de vue d’Asselineau sur l’ UMP, dits Républicains ... :
                                      « L’UMP en état de décomposition accélérée, la nécrose d’une association de type mafieux ».


                                      • Odin Odin 26 avril 2018 19:43

                                        J’espère que l’auteur avec ses fadaises politiques ne représente qu’une minorité de notre jeunesse, cas contraire, le Micron pourra en reprendre pour 5 ans et continuer, tranquillement, de vendre notre pays aux multinationales qui l’ont mis là où se trouve.


                                        • damocles damocles 26 avril 2018 19:48

                                          Les UJP se disent gaullistes ???


                                          Le Gaullisme a subi ses premières attaques avec Pompidou de chez Rochild qui a vendu aux banques privées les prérogatives de la Banque de France,Giscard l’ a etouffé avec sa politique europeo liberale , Chirac l’a etranglé en soutenant Maastricht et et Sarko lui a tiré une balle dans la nuque en réintegrant l’ OTAN et en jetant aux orties le referendum de 2005 ....

                                          Aujourd’hui se revendiquer du GAULLISME EN ETANT LR ou UJP est une IMPOSTURE pure et simple



                                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 avril 2018 09:01

                                              @arioul
                                              Avec vous, les lecteurs n’apprennent pas grand chose, à part les insultes peut-être ? Je vous trouve bien démuni d’arguments...

                                              La Cigale Arioul ayant chanté tout l’été, les charmes de l’ UE et des USA
                                              Se trouva fort dépourvue
                                              Quand la bise fut venue.
                                              Pas un seul petit morceau
                                              De mouche ou de vermisseau (1).
                                              Elle alla crier famine
                                              Chez la Fourmi sa voisine,
                                              La priant de lui prêter
                                              Quelque grain pour subsister
                                              Jusqu’à la saison nouvelle.
                                              Je vous paierai, lui dit-elle,
                                              Avant l’août (2), foi d’animal,
                                              Intérêt et principal.
                                              La Fourmi n’est pas prêteuse ;
                                              C’est là son moindre défaut (3).
                                              Que faisiez-vous au temps chaud ?
                                              Dit-elle à cette emprunteuse (4).
                                              Nuit et jour à tout venant
                                              Je chantais, ne vous déplaise.
                                              Vous chantiez ? j’en suis fort aise :
                                              Et bien ! dansez maintenant.


                                            • eric 26 avril 2018 21:51

                                              Ceci ne me semble pas très sérieux. Archaïque qui plus est.Ce sont les arguments passés des gaullistes passéistes de l’après gaullisme.

                                              De Gaulle a eu été Maurassien. Il a été Algérie française.Les pieds noirs en général et l’OAS en particulier, sont le contingent de la population française qui a donné le plus de volontaires et de martyrs à la France libre ; C’est parce que la génération de Cassino ne comprenait pas pourquoi on la lâchait, qu’elle s’est retrouvée à l’OAS.

                                              Le FN est apparu à une époque ou de Gaulle n’était plus de ce monde. Les arguments sur son fascisme son extrême droitisme, sont exactement la réplique de ceux que toutes les gauches adressaient au Général ; Il y en a plein internet, de photos de Marchais, de Mitterrand, de Mendes, défilant avec des affiches reprochant à de Gaulle son fascisme.

                                              L’électorat Fn est statistiquement, l’ex électorat populaire de de Gaulle ; C’est tellement vrai que les rares communistes ouvriers le rejoignent, comme ils votaient de Gaulle à l’époque.

                                              Le retour du Général a été marqué par un évènement électoral dont la presse de l’époque à rendu compte tellement c’était une révolution après un siècle de vote très à gauche:m le vote majoritaire d’Hénin Beaumont pour le gaullisme.....

                                              Les stats d’Emmanuel Todd établissent que le vote gaulliste fut celui des région anarchos individualistes, et jusqu’à il y a peu, ce sont ceux là même qui faisaient les gros bataillons FN. La stratégie d’isolement du RPR était liée au fait que les deux partis étaient étroitement concurrents et non complémentaires dans l’électorat ; Sarko a été élu quand il a convaincu des frontistes.

                                              La rivalité entre les deux est une concurrence autour des mêmes idées, valeurs, et électorat. C’est du reste la raison pour laquelle les alliances droite Fn ont toujours été le fait de Giscardiens, de centristes, peu gaullistes. Ils étaient complémentaire et non rivaux.

                                              Le degré de déliquescence des uns et des autres ; Peut être plus marqué encore pour les gaullistes aujourd’hui, devrait être une raison minimum de renoncer à ces calculs politiciens.

                                              Les stats que vous donnez sur les volontés de l’électorat LR de ne pas s’allier avec Maire sont, ou étaient, vraies. vous oubliez de mentionner que les mêmes envisageraient sereinement de se rallier à Marion. Et ce n’est pas une question de compétence ou de d’expérience ; Wauquiez a tous les diplômes du monde, mais ses tentatives de récupérer l’électorat gaulliste qui est lui, déjà au FN, paraissent pourtant convaincre moins que l’absence d’action politique de la jeune Le Pen

                                              Le propre du Gaullisme était la mixité sociale et politique. C’est une chose déterminante et qu’à mon sens on ne retrouve aujourd’hui pratiquement qu’au FN.
                                              Rarement un président n’avait été élu à tel point par une classe dans le cas de Macron. Rarement un parti n’avait représenté à peu prêt aussi exclusivement des retraités comme LR.

                                              Je pense comme JPII, l’ancien pape des cathos ; qu’à un moment, il faut faire le choix des pauvres. Notamment en démocratie. Cela tombe bien, ils ont choisit avant nous, avant les gaulliste, avant Wauquier, les grands thèmes sur lesquels son parti tente de se positionner aujourd’hui et qu’il qualifiait de fasciste il y a 10 ou 20 ans.

                                              Quand aux question de compétences, madame Le Pen, elle, a finit au second tour. Elle a un électorat. Et si il y a réellement des compétences chocs chez les gaullistes, qu’on ne trouverait pas au Fn et bien un rapprochement apporterait à chacun ce qui lui manque le plus, comme disait Surcouf !


                                              • euheuh 27 avril 2018 00:14

                                                refusez prouve une seule chose, que ta copine refuse de se faire defoncer l anus, donc ca a du bon, refusons mon Ami ?
                                                y a t il des alternatives, naturelles, par voie j entends ?


                                                • troletbuse troletbuse 27 avril 2018 07:58

                                                  Je conclus, d’après le titre, qu’ils ont voté LREM, un mouvement très gaulliste  smiley


                                                  • zygzornifle zygzornifle 27 avril 2018 08:31

                                                    Etre patriotique c’est refuser l’Europe et ceux qui la soutiennent ....


                                                    • GrandGuignol GrandGuignol 27 avril 2018 21:15

                                                      @zygzornifle

                                                      Heu , oui, complètement d’accords sur le fond , mais dites plutôt : Être patriotique c’est refuser l’Union Européenne et ceux qui la soutiennent ....Parce que la France est en Europe et donc nous sommes européens.
                                                      A moins , bien sur, si vous ne vivez pas en Europe et que vous la détestiez.

                                                      Moi aussi je fais souvent cette erreur. smiley


                                                    • DEMAX DEMAX 27 avril 2018 08:58

                                                      Frontistes, patriotes, souverainistes, identitaires, recommandez ce blog à vos amis(ies) > http://wolf.over-blog.com

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès