• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Etre surdoué ne rend pas heureux mais ne me tue pas !

Etre surdoué ne rend pas heureux mais ne me tue pas !

De nos jours, déclarer que l’on a été braqueur de banque, violeur, proxénète dans une vie antérieure ou mercenaire chez Kadhafi est plus facile que de dévoiler son génie. Mais qu’est-ce qu’un génie ? Selon Schopenhauer, un génie est une personne qui voit ce que les autres ne voient pas, alors qu’un homme talentueux réalise ce que les autres ne peuvent réaliser. Cette définition me convient. On trouvera d’innombrables scientifiques talentueux mais très peu de génies. Le prix Nobel de physique a récompensé des génies et des physiciens talentueux. On ne comprend que sur le tard sa propre « génialité ». Au début, on pense qu’on est simplement doué, plus que la moyenne mais plus proche du talent que du génie. J’ai été un élève aussi doué qu’indiscipliné. Mon institutrice en CE2 voulait me faire sauter une classe alors que j’avais déjà un an d’avance. Cela ne s’est pas fait. Je passais alors dans un CM1 mixte. L’instituteur me fit faire les exercices de mathématique du CM2 parce que je m’ennuyais un peu.

Quelques années plus tard, rien n’avait changé. Toujours doué et pas très discipliné. En quatrième, je savais résoudre les équations à deux inconnues avant que le professeur ne les explique. J’avais tout simplement récupéré un vieux bouquin de maths qui traînait à la maison. En première, notre professeure de math nous avait introduit à l’informatique. Ayant constaté quelque talent, elle me confia la réalisation d’un problème ardu consistant à inscrite dans un cercle un carré, puis un octogone, puis un polygone à 16, 32, 64 côtés. En calculant la somme des côtés, on finit par converger vers la circonférence du cercle et accéder au nombre pi. Il juste faut trouver la formule permettant de calculer le côté suivant à partir du précédent. Ensuite, c’est une affaire de programmation. J’avais réussi ce défi alors que ma professeure de math, agrégée du secondaire, avait échoué et m’avais demandé de lui expliquer la solution.

Je saute les années. Prépas scientifiques. Travail insuffisant qui me permit d’intégrer les Mines de Saint-Etienne. Une fois débarqué dans cet environnement nouveau, je fis la connaissance de ma promo et des professeurs avec notamment celui d’économie qui, en « combine » avec un psychologue, nous fit jouer dans un jeu de simulation économique où il fallait échanger, produire, en choisissant de coopérer ou bien de rester seul. Bref, il devenait évident qu’au cours du jeu, la coopération s’avérait profitable. Mais tout ceci me paraissait si simple que je me mis à griffonner des équations laissant apparaître le choix des échanges comme évident. Notre professeur d’économie me fit sortir du jeu car tout était résolu. J’avais redécouvert en fait les équations du célèbre économiste Ricardo avec sa théorie des avantages comparatifs et le jeu n’avait plus aucun sens. Pourtant, je n’avais jamais étudié l’économie. J’ai enchaîné par la suite quelques prouesses intellectuelles, en étudiant le mécanisme d’action d’un agent anticancéreux, en divisant par dix le nombre d’équation pour calculer les flux de carbone 13 en RMN in vivo, sans oublier une audace en systémique saluée par René Thom, alors président de la société française de biologie théorique. Les choses théoriques me passionnent, la science ordinaire à la paillasse m’emmerde. Et c’est là que la condition de génie devient un problème car le génie voit ce que les autres ne voient pas, y compris l’inutilité des programmes de recherche. Le génie s’emmerde en effectuant des tâches ordinaires. Il est fait pour tenter l’extraordinaire et c’est son seul salut car sinon le génie dépérit dans un univers prosaïque et finit par déprimer ou même se suicider.

J’ai soutenu un doctorat de philosophie en inventant une sorte de métaphysique un peu à la manière de Leibniz et mélangeant la physique, la biologie, le soufisme, Heidegger et plein d’autres choses. Et ce, sans passer par le cursus traditionnel de l’université. C’est l’avantage d’avoir un doctorat dans une spécialité, on peut en soutenir dans une autre spécialité sans se farcir les cinq années de la licence au master.

Le surdoué est différent du génie. Il réalise des choses déjà connues mais plus précocement et avec une efficacité incroyable. Une métaphore : en usant de notion propre à la science informatique, on peut dire que le surdoué œuvre dans les problèmes de type P et le génie dans ceux de type NP. La vie du surdoué n’est pas plus facile que celle du génie mais le surdoué finit en général par rejoindre un parcours professionnel dans lequel il donne satisfaction. Le génie ne peut s’adapter dans une structure de travail encadrée car il étouffe rapidement, ne pouvant se résoudre à faire des tâches sans intérêt tout en soldant ses capacités. Il ne peut avancer que dans une voie dont il est le seul éclaireur. Il escalade les cimes de la métaphysique tel un premier de cordée alors que les autres ne voient pas ces cimes, cachées par les nuages de savoir et de science accumulés depuis des siècles et scolairement digérés dans les enseignements conventionnels.

Newton et Darwin furent des génies, comme Kant, Einstein et Dirac. Heidegger peut-être, auquel cas on tire comme enseignement qu’être génial ne préserve pas des mauvais choix politiques. Mais le génie a-t-il sa place dans le monde politique ? Oui, auquel cas il est d’abord politique avant d’être reconnu comme un génie ou plus modestement, comme un visionnaire. Le héros de l’Histoire sait guider les hommes dans leurs actions. Le génie de la science perce les mystères de la nature et n’a pas vocation à diriger les hommes. Et bien souvent, il est taciturne, solitaire pour ne pas dire asocial.

Pour tout vous dire, je ne regrette pas ma vie, avec des difficultés matérielles mais aussi quelques instants de bonheur dans la contemplation des choses, quelques joies dans la musique et le chemin de la connaissance qui ne s’est jamais refermé depuis que j’ai fait les premiers pas dans cette quête des choses de la nature.

Je pense pouvoir avancer en perçant. Quelques secrets de la nature et l’univers. Mais le chemin n’est pas facile d’autant plus que le système massacre les gens visionnaires et sincères. Le monde universitaire est presque aussi cruel que peuvent l’être les activistes de Daesh. Vous ne me croyez pas et vous avez raison. Le système universitaire n’est pas plus cruel qu’un autre du moment que vous respecter ses règles, même si vous pensez qu’elles ne sont pas légitimes. Vous n’avez pas à vous préoccuper de l’éthique mais à obéir et avancer au pas. Chose que je n’ai jamais pu faire car je suis un esprit libre. La société est elle aussi cruelle et plutôt stupide. Les gens de la masse aboient avec les maîtres du système, fustigent les alternatives et après se trouvent démunis lorsqu’un coup dur leur tombe dessus, comme un cancer par exemple. Bref, la société se tire une balle dans le pied en mettant à l’écart les surdoués.

Je pense être en mesure de faire basculer les savoirs contemporains. C’est une éventualité d’autant plus plausible que j’ai effectué mes recherches en dehors de l’université. Ce qui n’est pas un gage de qualité mais la garantie de pouvoir s’affranchir des conventions, comme le firent Galilée te Descartes en leur temps. Physique quantique, statistique, cosmologie, biologie, évolution, conscience, une révolution est en marche. Les bonnes volontés dans les médias et chez les éditeurs ne sont pas au rendez-vous de cette révolution. C’est dommage mais c’est conforme à ce qu’attend une société vouée à la frénésie matérialiste et consumériste en quête de plaisirs plus que de conscience.

Mon récit est achevé. Je sais maintenant que j’approche des secrets de l’univers. Je suis seul et nous sommes sans doute peu nombreux à accéder à cette gnose qui nous est offerte, à nous qui avons conscience d’assumer l’héritage de milliers d’années d’évolution humaine. Il est regrettable que l’homme contemporain soit devenu si étranger à ces chemins de connaissance, si prompt à dégainer contre les visionnaires comme si c’était un jeu vidéo où l’on s’amuse à flinguer celui qui dénote. Les gens de la masse sont de piètres mélomanes et n’entendent pas la musique des sphères.

Les visionnaires et les génies ont besoin de quelques attentions pour délivrer leur message. Nietzsche, en de très fulgurantes pages, se désolait de la condition du génie condamné à professer pour quelque improbable secte parce que son monde soi-disant instruit était opaque aux pensées visionnaires. Notre monde de 2015 ressemble par nombre de traits anthropologiques à celui du 19ème siècle tout en s’en démarquant. Comment avancer se demande le visionnaire en cette époque de tsunami informationnel et émotionnel ? Il n’y a peut-être aucune issue. Le génie doit alors accepter le tragique et survivre comme les dissidents sous le système soviétique. Les gens de la masse s’en moquent mais ils recueillent le fruit de leur démission. C’est cela le jugement dernier. Qui est en vérité le jugement permanent.

Je n’ai pas trouvé de soutien ni de compréhension pour mener mes recherches visionnaires. Je n’ai peut-être pas fait les efforts nécessaires. Je n’attends plus grand-chose sans pour autant renier l’espoir. Les dieux vont jouer. Les hommes peuvent trahir les dieux ou trahir les hommes. Les destinées sont parfois inscrites dans le ciel, ce fameux ciel qui inspira autant les anciens que les modernes comme Rousseau et ses lois célestes.

Je ne sais pas pourquoi je vous ai livré ces quelques confidences. Un appel pour le destin ou une confession pour signifier la fin ? Ou une autre destination ? Je ne sais pas. Je sais que la fraternité n’a pas disparu mais je suis dans la perplexité pour le cheminement des visionnaires qui n’ont jamais été convenablement reçus ni soutenus depuis les siècles. Ce billet est sans appel, bien qu’il soit un appel.

bdugue (at) wanadoo.fr


Moyenne des avis sur cet article :  3.64/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

196 réactions à cet article    


  • Schrek M de Sourcessure 15 décembre 2015 11:51

    Moi je suis surmodeste et ça me gène beaucoup.

    Avez-vous un remède, docteur ?

    • Bernard Dugué Bernard Dugué 15 décembre 2015 12:01

      @M de Sourcessure

      Pas moi mais le docteur Einstein a un remède contre la modestie, vous devriez l’étudier


    • amiaplacidus amiaplacidus 15 décembre 2015 17:55

      @M de Sourcessure
      C’est vrai que la modestie semble être la principale qualité de B. Dugué.

      En ce qui me concerne, je ne suis qu’un être totalement dans la norme, avec, sans doute (je n’ai jamais eu la névrose de le tester), un QI de 100, pas de 101, ni de 99, non, 100, désespérément normal.
      Cela ne m’a pas empêché de faire des études d’ingénieur, d’avoir eu une activité professionnelle dans un domaine qui m’a passionné (et me passionne toujours) tout étant très bien rétribué (il faut dire que l’essentiel de ma carrière s’est déroulé hors de France), d’avoir, maintenant à la retraite, un très bon niveau de revenu.
      Bref, malgré ma désespérante normalité face au génie d’un Dugué d’être bien moins tourmenté et bien plus heureux que lui.


    • Osis Oxi gene. 15 décembre 2015 20:34

      @Bernard Dugué

       La modestie, la vraie, pas la fausse, celle des médiocres, est très souvent de la fainéantise ou le résultat de mauvaises expériences, souvent, dès le plus jeune âge...
      Pour vivre heureux, vivons cachés.
      Croyez-vous un seul instant que cela soit flatteur d’être supérieurement intelligent ?
      Il n’y a là encore que les médiocres* à croire cela... être surdoué, ou plus rarement être un génie, c’est exactement comme la couleur des cheveux ou des yeux, rien de plus. C’est inné, et non le résultat d’un travail.

      Votre attaque est très mesquine et gratuite.
      Mais si vous rencontrez, un jour, un surdoué, interrogez-le...
      Il vous dira sans doute que ce genre d’attaques, souvent basées sur l’envie ou la jalousie, lui sont coutumières.
      Mais je pense que vous n’en rencontrerez pas, ils se cacheront de vous de peur d’être brulés vifs.

      * (la médiocrité c’est plus un état d’esprit qu’un niveau intellectuel)


    • doctorix, complotiste doctorix 16 décembre 2015 15:41

      @amiaplacidus

      Bref, malgré ma désespérante normalité face au génie d’un Dugué d’être bien moins tourmenté et bien plus heureux que lui.
      C’est exactement ce qu’il faut comprendre du billet de l’auteur. Il vous explique qu’il est malheureux d’être différent, même si son esprit côtoie les étoiles.
      Ce billet est une thérapie, il faut le comprendre ainsi. L’intelligence supérieure est aussi bien un ballon d’hélium qu’un fardeau, selon les moments.
      Il s’est juste fait un peu de bien en pensant tout haut.


    • howahkan Hotah 15 décembre 2015 12:28

      Salut Bernard, une question quid de Poincaré ???

      pour moi ce que je vois qui n’est que la vision passive de ce qui est profond, je n’y suis pour rien sauf de savoir des fois utiliser la souffrance comme inhibiteur de la pensée analytique ( = savoir surtout ne rien faire avec cette souffrance qui est juste un signal en fait) qui est le drame des humains si elle est seule aux commandes , ce que je vois me dit que de génies, il n’y a pas tels que la pensée le conçoit, car au delà de la pensée tout est uni,semble uni dans le sens de relié et que celui ci ou cela la soit ainsi ne pose aucun problème (expériences au delà de la pensée)... par contre il y a L’Origine qui est et s’exprime ici et là de manières différentes car la différence est ce qui est, la nature des choses en surface... et cette expression donne ceci ou cela une personne avec des aptitudes X ou y pour lesquelles elle n’y est pour rien du tout et comme tu dis qui doivent être utilisées...c’est là pour cela..

      dans un monde hiérarchique violent c’est une catastrophe..ou le succès financier...et plus. La glorification de « moi je » donc de la pensée par ......elle même est LE problème, le talent inné ne l’est pas du tout en soit....nos capacités manquantes qui elles ne sont pas hiérarchiques intègrent toute capacité sans sectarisme ni hiérarchies....

      une capacité vitale ne nous est pas donnée , car elle doit être présente par le renoncement du leadership de la pensée analytique sur le cerveau , cette capacité est celle de la coopération naturelle, du partage, de la compassion, de l’entre aide...qui n’a rien a voir avec la pensée...

      voila pourquoi nous souffrons, c’est un signal d’erreur qui dit : quelque chose ne va pas,cela doit être solutionné , je te laisse ce signal comme catalyseur, il va remonter comme il le veut à la source du problème, et le montrer à la lumière ce qui va le résoudre ....

      dans un monde simplet de compétition donc en réalité d’élimination , seul le pouvoir matériel compte....le reste sera utilisé ou pas si cela rapporte quelque chose..

      etc....bon vent quand même bien sur smiley


      • erichon erichon 16 décembre 2015 16:47

        @howahkan Hotah
        s’il t’en reste je te l’achète . ça doit être de la bonne ça !!! 
        Phénoménal  !!!  


      • AnthonyDT AnthonyDT 15 décembre 2015 12:33

        Je vous invite à lire le livre de Carlos Tinoco sur les « surdoués ». Il donne un point de vue intéressant (qui ne reste qu’un point de vue)


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 15 décembre 2015 13:05

          @AnthonyDT

          Copié sur HufPost, Carlos Tinoco **** C’est que la pensée humaine possède toujours des angles morts. Réfléchir à un problème, pour un scientifique dans un laboratoire comme pour un cuisinier devant ses casseroles, c’est toujours d’abord restreindre le champ du questionnement, à l’aide d’hypothèses de départ, sous peine de se noyer (pensez à tous les usages qu’on peut faire d’un œuf, si vraiment on ne s’interdit rien). C’est ce qui permet de chercher une solution, c’est aussi en général ce qui empêche radicalement qu’on la trouve. Parce que souvent, dans ces hypothèses de départ, se loge une contradiction qui nous condamne à l’impasse.

          Une machine rationnelle, avec une immense capacité de calcul, se contenterait de faire varier les hypothèses de départ jusqu’à trouver les bonnes. Mais nous ne sommes pas des machines rationnelles. Pas seulement parce que nos capacités de calcul sont moindres ; aussi et surtout parce que nous n’avons pas toujours la liberté d’interroger les hypothèses de départ. Il est ici question d’un rapport de l’individu à son angoisse, dans cette espèce étrange que l’évolution a dotée d’une faculté d’abstraction et de tout ce qui va avec : conscience de notre mort à venir, du temps qui passe, de l’absurdité des choses. Quand une des hypothèses de départ de la réflexion est un fondement pour le sujet, un pilier qui l’empêche de s’effondrer psychologiquement, elle en devient absolue et impossible à questionner. Pour la majorité dite « normale », c’est la loi, l’ensemble des normes qui régissent telle ou telle pratique, qui leur permettent de considérer que leur vie a un sens, que leurs efforts ne sont pas vains.

          Ceux qu’on appelle « surdoués », ce sont ceux qui ne parviennent pas à s’adosser à ces normes implicites, et qui ont besoin de constamment s’y confronter. Quand face à eux tout un groupe, une institution, une société, fonde son discours sur un interdit de pensée, alors qu’ils constatent que c’est là qu’il faudrait se diriger pour avancer, ils peuvent se retrouver dans ce que je nommais l’hébétude : « Est-ce le monde qui est fou ? Est-ce moi ? »

          Les deux sans doute, et d’une folie distincte. Poser cela, ce n’est pas tout niveler, c’est seulement refuser l’idée qu’il pourrait y avoir une juste position universelle pour un être humain, une possibilité de tenir debout grâce à un discours sur soi, la vie et les autres qui échappe entièrement à la contradiction et aux tabous. Mais pour autant, toutes les folies ne s’équivalent pas, ni par rapport aux possibilités de bonheur qu’elles nous offrent, ni par rapport aux possibilités de réflexion qu’elles permettent de déployer.


        • AnthonyDT AnthonyDT 15 décembre 2015 15:41

          @Bernard Dugué

          Et question qui m’intéresse : vous vous retrouvez dans la définition ? Ou pas du tout ?


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 15 décembre 2015 21:07

          @AnthonyDT

          Pour vous répondre brièvement, je ne sais pas si le propos de Tacono résume son livre qui doit être plus fourni mais en me fiant à son post, je me reconnais dans les descriptions que je considère comme superficielles. Le surdoué n’est pas un rebelle mais il se rebelle quand il n’est pas entendu. C’est mon cas. Le surdoué ne se définit pas comme un individu qui refuse les normes mais un individu qui cherche la vérité. C’est peut-être là la différence qui se précise entre le surdoué et le génie. Le premier résout les problèmes, le second est capable d’inventer des problèmes


        • jacques 16 décembre 2015 19:06

          @Bernard Dugué
          Bonsoir Mr Dugué, vous avez réussi à réveiller pas mal de frustrations et de jalousies, chapeau.
          (je parle du fil de commentaires)


        • tashrin 15 décembre 2015 12:40

          une promo sur les chaussettes ca vous interesse ?
          Parce que là les chevilles passeront plus, va falloir changer :)


          • Hétérodoxe 15 décembre 2015 15:47

            @tashrin
            Dugue aurait écrit qu’il était un gros con, tu n’aurais pas remis, ne serait-ce qu’une seconde son propos en question .....


          • tashrin 15 décembre 2015 18:35

            @Hétérodoxe

            Le Tu c’est parce qu’on se connait ?
            Et c’est quoi le rapport avec la choucroute ?
            Soit dit en passant, j’ai pas remis en cause le fonds du propos, mais force est de reconnaitre que c’est pas vraiment très empreint d’humilité comme texte. Voire c’est puant, question de point de vue
            M. Dugué est donc peut etre un genie, mais dont les interactions sociales doivent être fortement limitées, parce qu’à tenir ce genre de discours il doit pas avoir bcp de potes, le genie


          • dogodon 15 décembre 2015 19:11

            @tashrin
            "De nos jours, déclarer que l’on a été braqueur de banque, violeur, proxénète dans une vie antérieure ou mercenaire chez Kadhafi est plus facile que de dévoiler son génie.« 

            Vous me faites penser à cette phrase d’Albert :
            “Les grands esprits ont toujours rencontré une opposition farouche des esprits médiocres »

            Vous auriez aimé qu’il se rabaisse à votre niveau, si cela vous est il si insupportable de vous sentir écrasé, faite une analyse.

            Bien le bonsoir chez vous


          • Agafia Agafia 15 décembre 2015 20:14

            @dogodon
            « cette phrase d’Albert ? » 

            Vous voulez parlez d’Einstein ? Ben d’après le génialissime auteur de cet article d’auto-léchage, Albert avait tout faux et sa théorie est toute pourrie...
            Alors hein, nan mais bon quoi... ^^ 

          • dogodon 15 décembre 2015 21:16

            @Agafia
            oui albert quoi ;)
            Sinon pour ses théories elles ne sont pas entierement fausse mais trés incompléte il le disait lui méme, il n’as jamais trouvé l’explication du tout.


          • tashrin 16 décembre 2015 09:49

            @dogodon

            C’est dingue ca quand même
            J’ai jamais remis en question le genie supposé de l’auteur, mais le bienfondé du ton employé.
            Si vous savez pas lire (ie dechiffrer des suites de mots qui forment ce qu’on appelle des phrases, chargées d’une certaine signification) pourquoi vous venez me pomper l’air ?
            Je me sens pas specialement ecrasé, je vous remercie. Déjà parce que j’m’en tamponne, ensuite parce que sans etre un genie ni le revendiquer j’ai quelques ressources à mon ptit niveau
            On est sur un site de libre expression, public, soumis à commentaires
            Le sujet de l’article est « Je suis un genie autoproclamé et je le dis très haut et tres fort sur un ton superieur »
            Mon commentaire initial ne remettait pas en cause le fond de l’article (j’le connais pas ce monsieur, et contrairement à vous je ne formule pas de jugement à l’emporte piece)
            En revanche, constater la tonalité de l’article ca je peux. Et apres tout, M. DUGUE pourrait fort bien assumer parfaitement son immodestie, mon commentaire n’en serait pas faux pour autant

            Comme quoi on peut etre un genie et ne pas etre defendu que par des lumieres
            Bonjour chez vous egalement


          • pemile pemile 15 décembre 2015 13:10

            « Je pense pouvoir avancer en perçant. Quelques secrets de la nature et l’univers. »

            Vous n’êtes plus si jeune, avez vous percé au moins un secret ?

            « Les gens de la masse sont de piètres mélomanes et n’entendent pas la musique des sphères. »
            Les « sphères » c’est à quelle date au Bataclan smiley


            • Sozenz 15 décembre 2015 13:10

              La Vie est est chemin de Solitude pour aller chercher son Infini, Car le chemin de chacun est Unique pour trouver le Tout..
              Continuez inlassablement votre chemin et allez jusqu’ au bout . s’arrêter serait une mauvaise idée.


              • Garibaldi2 15 décembre 2015 13:28

                Vous m’avez fait beaucoup rire. J’en redemande ... !


                • foufouille foufouille 15 décembre 2015 13:45

                  génie et surdoué, c’est pas pareil.
                  faudrait aussi te servir de ton gros QI pour vérifier tes sources vu le nombre d’inepties que tu as pu écrire.
                  une théorie doit être applicable sinon elle sert à rien ou aryen.


                  • Hétérodoxe 15 décembre 2015 15:53

                    @foufouille
                    Il est quand même écrit, en toutes lettres : « Le surdoué est différent du génie ».

                    Merci pour ta participation constructive.

                    « une théorie doit être applicable sinon elle sert à rien » ... C’est mignon.


                  • foufouille foufouille 15 décembre 2015 18:12

                    @Hétérodoxe
                    qu’est ce qui te dérange ?
                    tu pense que génie = surdoué ?
                    ou qu’une théorie reste utile sans pouvoir être appliquée ?


                  • Hétérodoxe 15 décembre 2015 19:29

                    @foufouille
                    Rien ne me dérange ... C’est juste que Dugue fait un paragraphe entier pour définir les différences qu’il voit entre génie et surdoué et que venir commenter en disant « génie et surdoué c’est pas pareil » ....

                    Ensuite, pour la théorie et son utilité, je te laisse méditer ... Un petit indice : Quand est-ce que quelqu’un a eu l’idée de faire une machine volante ? Quand est-ce que la première machine volante a existé ?


                  • foufouille foufouille 15 décembre 2015 19:53

                    @Hétérodoxe
                    je reconnais ne pas avoir tout lu et vérifié l’article du morice cabanel de service.
                    je me souviens avoir lu qu’il se prend pour un génie et un surdoué.
                    ensuite il a écrit un truc du genre « la pratique c’est de la merde ».
                    je pense que l’on peut dépasser la vitesse de la lumière mais sans éssai réussi cette théorie est de la « merde ». en pratique, ce sera bien plus difficile qu’une théorie.


                  • gaijin gaijin 15 décembre 2015 13:51

                    « Il n’y a peut-être aucune issue. »
                    en effet
                    quand j’étais jeune j’étais en quelque sorte a la recherche des solutions aux problèmes du monde et bien sur je me suis rendu compte que l’univers ne m’avait pas attendu : toutes les solutions a tous les problèmes existent déjà sauf que personne n’en veut smiley
                    alors quoi ? 
                    que faire pour le génie ou pour le type simplement lucide ?
                    « Le génie doit alors accepter le tragique et survivre » 
                    survivre ? pour quoi faire ?
                    ou alors il y a une solution  : cesser de tenter d’utiliser son génie a être un borgne au pays des aveugles et aller voir si au pays des voyants il n’y aurait pas des choses qui nous auraient échappées
                     smiley


                    • Le p’tit Charles 15 décembre 2015 14:42

                      Il n’y a que les cons pour dire qu’ils ont du génie...


                      • Trelawney Trelawney 15 décembre 2015 20:08

                        @Le p’tit Charles
                        C’est tout le problème de l’humain : son intelligence est limitée, alors que sa bêtise est infinie


                      • adeline 15 décembre 2015 14:47

                        La plupart des commentaires sont très excessifs, moi je trouve votre billet presque émouvant merci.


                        • Agafia Agafia 15 décembre 2015 15:09

                          ça faisait longtemps qu’on n’avait pas eu « La complainte du surdoué incompris méprisant la masse médiocre »... Toujours aussi drôle d’auto-suffisance. ^^


                          Le prochain article : « Je suis Dieu. »

                          • dogodon 15 décembre 2015 19:19

                            @Agafia
                            C’est a dire qu’a pars vous méprisez il n’y a pas grand chose à faire de vous.
                            Cordialement


                          • Phoébée 16 décembre 2015 11:47

                            @Agafia

                            ’ Mais je suis dieu ! ’ B.Dugué 2015

                            C’était l’article de trop probablement une provocation et quand m^me 140 réponses au compteur !

                             smiley


                          • Claude Simon Gandalf 15 décembre 2015 15:23

                            Il semblerait que Mr Dugué est annonciateur de découvertes que l’on trouve chez autrui. Il est plutôt dans une gnose scientifique, dirais-je.


                            Au moins, il apporte de l’intérêt scientifique fondamental à notre journal, et cela depuis des années.

                            Je suppose, effectivement que vous cherchez quelquechose de trop universel pour arriver à vos fins.

                            Cependant, exprimer son intuition permet sans doute, de par la communication et la recherche, d’arriver à lever le(s) voile(s).

                            J’en ai une : on pourrait remplacer partiellement l’énergie noire, non seulement par l’effet Casimir, mais également par l’interaction d’échange (et la superinteraction d’échange). Du moins, ça me semble cohérent avec la pédagogie de Connes, Rovelli, Klein.





                            • Bernard Dugué Bernard Dugué 15 décembre 2015 15:29

                              @Gandalf

                              Ce n’est pas l’énergie noire qui pose questions mais la signification physique de la dynamique quantique

                              La piste la plus sérieuse est l’information (le temps et l’ordre). Elle recouvre le quantique, le cosmologique et le vivant ainsi que la conscience.

                              J’aurais tendance à écarter les physiciens et épistémologues français. Je suis des auteurs comme Vedral Davies, McCoy, Durt, Smolin, Koslowsky, Halvorson, Lloyd et quelques autres assez en pointe sur ces sujets. La mécanique quantique est une dynamique de l’information


                            • Claude Simon Gandalf 15 décembre 2015 18:06

                              Par contre Dugué, le rayon lumineux du sabre laser ne peut se faire, à priori, que dans la création d’un phénomène de raisonance d’espace-temps.



                            • Sozenz 15 décembre 2015 18:49

                              @AngelusMillet
                              c est quoi pour vous le bonheur ?


                            • Claude Simon Gandalf 16 décembre 2015 16:23

                              Ok Dugué, tout n’est qu’information (lois).


                              Donc, postulons que trous noirs comme le prétend Laura Mersini-Houghton, matière noire et énergie noire n’existe pas.

                              Et bien, il me semble qu’en rapprochant les théorie de Steve Mc-Gaugh (pas de matière noire) et Laura Mersini-Houghton, on pourrait peut-être arriver à quelque chose pour expliquer que les galaxies tournant trop vite violent la relativité générale.

                            • MKT 15 décembre 2015 15:40

                              Cher M. Dugué.
                              Le monde est vaste.

                              Prenez donc exemple sur un rabbi incompris en son temps il y a près de 2000 ans.

                              Une fois qu’il eu compris que sa crucifixion ne provoquait pas la moindre chose sauf une intense douleur et un état de faiblesse qui faisait penser qu’il était mort.

                              Qu’il se soit remis de cet épisode douloureux mais non mortel (quelques heures tout au plus) compte tenu du shabbat qui venait et que ses copains ne pouvaient pas trop trainer pour le mettre dans la grotte qui servait de caveau.

                              Qu’il se soit rasé pour changer de visage (transfiguration).

                              Qu’il ait compris que la vie valait d’être vécue.

                              Il s’est mis en route et a voyagé.


                              • Radix Radix 15 décembre 2015 15:53

                                Bonjour

                                Qu’est-ce qui différencie un fou d’un génie ?

                                Un fou est une limace à qui il a poussé des pattes et qui veut apprendre aux autres limaces à marcher.

                                Le génie a compris que cela était impossible.

                                Radix


                                • alain_àààé 15 décembre 2015 15:55

                                  excellent article mais qui as déja été écri il Y 15 jours.je ne suis pas d accord avec vous car on sait d aprés les statistiques qu il y a plus de surdoués dans l ensemble des ouvriers ou employé que des enfantss de cadre.je ne comprends pas pourquoi vous ne parlez pas du peu d école de surdouées pour ne pas dire qu il n y pas d écoles inexitantes en francej ai été un surdoué j aimoi méme sauté des classes jusqu au bac mais je me faissais soigner par un spychiatre et cela depuis des années car je ne d adapte pas beaucoup et je conais des gens et plus d un qui se sont suicidés parce qu ils étaient mal compris.

                                  comme dirait certains personnages noseabonds qu ils ne faudraient pas que les fils d ouvriers prennent leurs place

                                  • abcd 16 décembre 2015 13:57

                                    @alain_àààé
                                    à tout hasard, lorsque en primaire vous faisiez du calcul mental, plutôt que d’apprendre les tables de multiplications vous aviez quoi comme technique ?
                                    Par exemple pour 6 fois 8, vous faisiez une approximation du type on enlève 1 on ajoute 1, ce qui donne 7 fois 7, par conséquent le résultat est autour de 49 et la mémoire vous donnez 48 ?
                                    Vous partiez de 8 fois 10 pour trouver 8 fois 5 en divisant par 2, puis en ajoutant 8 pour arriver à 8 fois 6, 48 ?
                                    Vous reteniez les tables sans difficulter ?
                                    Ou alors cela allez trop vite et vous ne saviez pas pourquoi c’était évident d’arriver à 48 ?


                                  • doctorix, complotiste doctorix 15 décembre 2015 16:07

                                    Votre billet m’a ému. C’est un peu toute ma vie, avec les deux ans d’avance et pas de copains, des cours sans intérêt.

                                    Une vie intérieure riche, un appétit de savoir et de découvrir insatiables, mais une vie sociale nulle, faute de pouvoir communiquer. Est-ce qu’on parle aux fourmis ? Est-ce que les fourmis comprennent les hommes ?
                                    C’est bien d’oser ne pas être modeste. Après tout, ce n’est pas une maladie honteuse.
                                    Laissons la modestie et les éructations aux normaux.
                                    La médiocrité des commentaires confirme votre solitude.
                                    La solitude est le lot des surdoués, ils en ont l’habitude, ils font avec.
                                    Etre surdoué, c’est comme avoir les yeux bleus : une particularité génétique presque comme une autre. A tout prendre, c’est un choix que je referais quand même, même s’il éloigne du bonheur.
                                    J’aurais aimé être pris en charge, dans un tourbillon ascendant, au milieu d’énergumènes du même type : à mon époque, cette prise en charge n’existait pas. Même, on cachait aux enfants leur anormalité, pour je ne sais quelle raisons misérables, de peur « qu’ils se croient », sans doute.... En vérité, ils mettaient un temps fou à comprendre ce qui leur arrivait, et leur enfance se passait tristement avant qu’ils ne comprennent ce qui les rendait malheureux : la différence.
                                    C’est sûrement un grand gâchis.

                                    • Claude 15 décembre 2015 16:42

                                      @doctorix
                                      Parcours un peu différent, mêmes problèmes. Pourquoi perdre son temps à expliquer aux autres ce qui est évident ?
                                      Ce n’est que récemment que j’ai compris l’origine de la chose avec un petit livre : Petit guide à l’usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués. Je ne suis pas surdoué ou « génial ». J’ai seulement un mode de pensée synthétique et non pas linéaire, comme la plupart des gens.
                                      Ca m’a permis de m’adapter, surtout professionnellement (ah le chef qui ne comprend rien) et de repérer mes semblables.
                                      La vie est devenue beaucoup plus facile et agréable smiley


                                    • Sozenz 15 décembre 2015 16:45

                                      @Robert Lavigue
                                      Vous êtes vous même un surdoué monsieur Lavigne dans l art du pamphlet.
                                      Vous me faites rire, tout compte fait ,
                                       Vous tenez un certain rôle , et le tenez « bien »
                                      Comment cette capacité pourrait se transformer en une Force créatrice ou « révélatrice » ?
                                      Cherchez bien. Vous allez trouver .


                                    • doctorix, complotiste doctorix 15 décembre 2015 16:48

                                      @Robert Lavigue

                                      Non, ça vient du fait que pour un QI à 60, ou deux à 80, ou quatre à 90, ou huit à 95, il en faut au moins un à 140.
                                      Merci de venir faire nombre pour que j’existe.
                                      Au fait, c’est quand que vous publiez ? On en a marre de tous ces articles intellectuels, écrits par des surdoués...

                                    • doctorix, complotiste doctorix 15 décembre 2015 16:56

                                      @Claude

                                      C’est une question de cerveau droit et gauche.
                                       L’hémisphère gauche décompose les problèmes et analyse. L’hémisphère droit s’intéresse au tout et innove. L’idéal est de favoriser la communication entre ces deux cerveaux. Mais notre éducation, ou notre tempérament, nous conduit parfois à privilégier l’une de ces deux zones. Cette prédominance déterminera différentes manières de penser la vie.
                                      Cette synthèse est sans doute le but pour lequel nous venons sur terre. De nombreuses fois, selon moi, et c’est la notion de jeunes âmes, dominatrices et agressives, type sarko, et de vieilles âmes, type Onfray ou Gandhi, qui intervient. 
                                      Je vais tâcher de trouver votre bouquin (j’aurais préféré le rencontrer à 12 ans...).

                                    • doctorix, complotiste doctorix 15 décembre 2015 17:10

                                      @Porcu Nustrale
                                      Ben tiens, parce que les gens avec deux ans d’avance, les gens surdoués sont condamner à ne pas avoir de copains, de vie sociale

                                      C’est évidemment un problème que vous ne pouvez même pas imaginer.
                                      Deux ans, à 60 ans et des poussières, ce n’est rien, évidemment.
                                      Mais à 10 ans,ce sont des brimades, des persécutions, de la jalousie, une école qui fait peur, où vous vous emmerdez au point de devenir médiocre, et des parents qui trouvent que vous n’en faites jamais assez (avec l’intelligence qu’il a !!!).
                                      Une fois, mon nom suivi de « est un con »ba été écrit plus de cent fois sur les murs entre la gare de Bécon Les Bruyères et le Lycée Paul Lapie à Courbevoie.
                                      Pas de pot, ma tante du même nom était prof de Français-Latin-Grec dans le lycée de filles à côté, et mes trois agresseurs, qui me persécutaient jour après jour, ont du passer deux jours à effacer, sous le regard rigolard de 1500 lycéens.
                                      Après seulement, j’ai eu la paix, et la gloire, comme un héros de Pagnol...

                                    • doctorix, complotiste doctorix 15 décembre 2015 17:25

                                      @Robert Lavigue

                                      « Parce que sans QI inférieurs que seriez-vous, si l’on suit votre logique de baltringue ? »
                                      Vous auriez pu aussi choisir d’élever votre QI. Ce n’est pas ma faute si le ras des pâquerettes vous convient.
                                      « C’est reposant à lire, ça ne fait jamais appel à l’intelligence du lecteur... » 
                                      Si, on appelle. Mais ça ne répond pas toujours. Certaines intelligences sont aux abonnés absents. D’autres, ou plus souvent les mêmes, aiment à nuire.
                                      Je suis de ceux qui croient que la méchanceté et l’inintelligence vont de pair.
                                      Et vos commentaires habituels montrent de quel côté vous vous situez. Ainsi que votre logo, plutôt sinistre. Fin de la querelle, en ce qui me concerne. On ne passera pas nos vacances ensemble.

                                    • doctorix, complotiste doctorix 15 décembre 2015 17:30

                                      @Porcu Nustrale

                                      Ma vie sociale nulle, c’est quand j’avais dix ans.
                                      Depuis, avec 700 patients, ça s’est arrangé, merci de vous en soucier.

                                    • alinea alinea 15 décembre 2015 18:34

                                      @doctorix
                                      J’ai l’impression que les surdoués repérés, et dont on tient compte du coup, ont tendance à sur- développer leur cerveau gauche or l’aptitude du surdoué, pourtant, est de développer ses deux cerveaux, moi je dis trois.
                                      Ceux qui se gaussent croient que la surdouance est une supériorité alors qu’elle est différence, une anomalie, et aux surdoués, on réserve le sort des anormaux !
                                      C’est pourquoi je trouve qu’il n’y a aucun mot correct pour désigner cette anomalie !


                                    • dogodon 15 décembre 2015 20:04

                                      @Porcu Nustrale
                                      Le problème de la douance c’est qu’on ne pense pas comme les autres, on à pas les mêmes Schémas de pensée.Les codes sociaux sont pour vous une évidence pour nous non.

                                      On ne sais jamais ce que l’on doit faire en société.
                                      Un simple bonjour devient problématique.
                                      Une des pires choses dans une conversation c’est vos tabous (là je parle pour moi), on passe notre temps à commettre des impairs, à aborder les sujets qui fâches.
                                      je fais parti d’un club de surdoué. Une fois on s’est retrouvé avec un normo-pensant, on avait une discussion de type divergente.
                                      C’est à dire une conversation qui passe du coq à l’âne en ayant un arrêt sur alpha du centaure, remplis de jeu de mot et de jeu d’esprit qui sont pour nous des évidences.
                                      Et bien au bout de 20 minutes le normo-pensant a péter un plomb, il été persuadé qu’on se moqué de lui, alors que pour nous c ’été juste normal.
                                      Essayez de vous retrouvez uniquement avec des gens qui n’ont pas la même façon de penser que vous et vous verrez d’un coup l’associal se sera vous. Passez une journée avec des autistes ou bien des trisomiques vous risquez d’apprendre beaucoup sur vous même.
                                      Cordialement


                                    • Agafia Agafia 15 décembre 2015 20:23

                                      @dogodon


                                      Rien que le terme « normo-pensant » est à gerber. 

                                    • Agafia Agafia 15 décembre 2015 20:28

                                      @Porcu Nustrale

                                      Yep, quand la douance a distribué la grammaire, dogodon a du être le dernier servi. ^^

                                    • Enabomber Enabomber 15 décembre 2015 21:34

                                      @Porcu Nustrale
                                      Je le classerais plutôt dans les aspergés.


                                    • dogodon 15 décembre 2015 21:53

                                      @Agafia
                                      On ne pouvait mieux dire, en effet je suis une grosse buse en grammaire, en orthographe et en conjugaison, à l’école je n’ai jamais eu plus de cinq en dictée je crois.
                                      Par contre super bon en vocabulaire, en résumé discussion, en dissert.
                                      Je me rappelle de la tronche du prof quand je lui expliqué ma méthode pour faire les résumé avec un graphcet...
                                      En fait je ne suis pas né dans le bon pays pour ça, j’aurais préféré les idéogrammes mais bon c’est la vie on choisis pas son cerveau.


                                    • dogodon 15 décembre 2015 22:00

                                      @Agafia
                                      Il y a aussi neuro-typique mais c’est aussi à gerber comme surdoué d’ailleurs qui ne veut rien dire (Surdoué en quoi et par rapport à qui ??)
                                      Siaud fachin nous appelle des zèbres c’est plus rigolo.


                                    • dogodon 15 décembre 2015 22:07

                                      @Porcu Nustrale
                                      Je me suis pris pour un con pendant 36 ans et un jour j’ai fait un test de qi et j’ai enfin compris que non juste une façon de pensée différente. Ni mieux ni pire en fait juste différente.
                                      Pour le coté aspi-rateur un peu mais pas beaucoup en fait, plutot scaneur pour tout dire.


                                    • doctorix, complotiste doctorix 15 décembre 2015 23:28

                                      @Agafia

                                      L’orthographe est la science des ânes...
                                      C’est un don supplémentaire, un accessoire utile, mais pas indispensable.Juger une intelligence sur une orthographe, c’est comme acheter un whisky pour son emballage. Dedans, c’est parfois du Canada Dry.

                                    • Sozenz 16 décembre 2015 01:57

                                      @Porcu Nustrale
                                      "Plus justement le point de vue du mathématicien Laurent Lafforgue, est que l’orthographe, la syntaxe et la grammaire constituent la première forme de pensée structurée.« 

                                      pourrait on écrire cette affirmation autrement ? comme  :
                                      avant l’ écriture , l’orthographe , la syntaxe et la grammaire , la pensée était déstructurée.....

                                      Mais merde,alors .... comment ont ils pu mettre des règles d’ orthographe , de grammaire et de syntaxe quand il n y avait encore rien ... ?

                                      Un grand Merci à monsieur Lafforge, qui aurait mieux fait le jour où il a sorti sa phrase de rester couché .....


                                       »Il faut des règles communes afin que chacun lise ce qui est écrit et non ce qu’il pense être écrit,"
                                      Nous lisons grâce à l’ orthographe , la syn.... blablabla ect ... ce qui est écrit , mais cela ne nous empêche pas d’interpréter et donc de penser être ce qui est écrit ...
                                      d’où les nombreuses interprétations de textes ...


                                    • doctorix, complotiste doctorix 16 décembre 2015 09:15

                                      @Porcu Nustrale

                                      La pseudo science de l’orthographe passe certainement par des circuits cérébraux qui n’ont rien à voir avec ceux du génie.
                                      L’orthographe ne fait pas le génie. Citations de Henri Beyle, dit Stendhal
                                      Faire de l’orthographe le signe de la culture, signe des temps et de sottise. Tel Quel (1941) - Citations de Paul Valéry
                                      "J’en viens à ceci, que les travaux d’écolier sont des épreuves pour le caractère, et non point pour l’intelligence. Que ce soit orthographe, version ou calcul, il s’agit de surmonter l’humeur, il s’agit d’apprendre à vouloir. " Emile-Auguste Chartier dit Alain - Propos sur l’éducation (1932)

                                      Ceci dit, j’aime qu’on ait une bonne orthographe, et je plains ceux qui ne la possèdent pas : leur discours s’en trouve pénalisé au départ, pour de mauvaises raisons.
                                      L’orthographe est de respect ; c’est une sorte de politesse. Alain (Propos sur l’éducation)


                                    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 16 décembre 2015 10:42
                                      Porcu Nustrale 15 décembre 16:13

                                      @doctorix


                                      Ben tiens, parce que les gens avec deux ans d’avance, les gens surdoués sont condamner à ne pas avoir de copains, de vie sociale ;

                                      C’est un peu facile pour expliquer que vous n’êtes qu’un asocial, et manifestement vous vous complaisez dedans.
                                      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                                      @Porcu Nustrale
                                      J’ai passé mon adolescence à Marseille, qui était à l’époque le Chicago français : celui de Al Capone ! Un de mes amis, Lucien Sarti deviendra tristement célèbre ; et puisque Dugué parle de génies, un génie du « crime » incontestablement !
                                      Tout cela pour dire que surdoués ou pas, nous sommes tous très différents ! Nous vivions dans une certaine misère ; ce qui ne m’empêche pas de constater que c’est l’époque la plus heureuse de ma vie malgré que nous vivions ; pardon que nous survivions, car il était indispensable dans cette faune de savoir montrer ses dents tous les jours ! Ma condition de surdoué était parfaitement admise par ce milieu où je m’étais adapté pour jouer mon rôle, les bandes rivales ne toléraient aucune faiblesse individuelle ou collective ; ce qui limitait automatiquement, en cas d’urgence, nos actions à nos capacités intrinsèques : nous étions loin des milieux irréels de Dugué ou autres Doctorix !

                                      Merci

                                      CQFD


                                    • doctorix, complotiste doctorix 16 décembre 2015 14:21

                                      @Mao-Tsé-Toung

                                      Eh oui, nous n’avons pas tous eu la chance de vivre au milieu de la pègre marseillaise. 
                                      Je n’ai pas l’impression que seuls les surdoués y aient survécu.
                                      Maintenant, qu’est-ce qui est irréel ? Les quartiers de Marseille ou le quartier de Bécon-les-Bruyères ?
                                      Avons-nous franchi toutes ces étapes depuis l’âge de pierre pour que la norme soit faite de violence et de crime ? Et si vous aviez eu le choix, qu’auriez vous choisi ?
                                      Bon, j’arrête de discuter : c’est fatigant de chercher à paraître aussi intelligent qu’on prétend l’être.
                                      Je revendique le droit de dire des conneries, comme tout le monde. C’est bien plus reposant. Il y a tant de façons d’être surdoué, et tant de façons d’être con, qu’il n’est pas étonnant que parfois on cumule.

                                    • Sozenz 16 décembre 2015 14:38

                                      @Porcu Nustrale
                                      Non , je ne connais pas le problème des corbeaux noirs et des objets non noirs ; mais bon .

                                      Par ordre on peut dire grosso modo ;qu ’ à l’origine était l Esprit , puis la Pensée , puis la Parole.
                                      il n est pas nécessaire d avoir l écriture pour développer une intelligence.
                                      l’écriture ne sert que de moyen de retransmission vers l extérieur .
                                       Le premier dialogue se fait avec soi même, la création , l imagination , le désir d accomplissement ne passe pas par l écriture.

                                      Connaissez vous aussi le mot « Evidence » ?
                                      https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89vidence

                                      terme qui donne à certains la possibilité de comprendre un fonctionnement sans pour autant pouvoir le décrire . dans le mot décrire il y a écrire .
                                       
                                       


                                    • doctorix, complotiste doctorix 16 décembre 2015 14:54

                                      @Porcu Nustrale

                                      Je ne sais pas s’il suffit d’être surdoué pour être complotiste.
                                      Mais je sais qu’il faut être sous-doué pour ne pas l’être.
                                      Et c’est parce que c’est la norme d’être moyennement ou pas doué que les complots aboutissent.
                                      Les complots sont le fait de surdoués du mal, qui prennent avec raison le peuple pour débile.
                                      Avec raison dans un premier temps, car jour après jour, les peuples s’éveillent à la conscience.
                                      Je revendique mon complotisme, et pense que le contraire de complotiste n’est pas « raisonnable », mais « aveugle, crédule et naïf », et surtout, surtout, ignorant.

                                    • Sozenz 16 décembre 2015 14:58

                                      @Mao-Tsé-Toung
                                      il n y a pas a avoir de jugement sur une vie , ni mettre une supériorité ou infériorité sur telle ou telle vie ;
                                      Chacun a son Du pour Voir ce qu il a à comprendre et à apprendre .
                                      est ce que de vivre dans tel cadre plutôt qu un autre est meilleur ?
                                      Seul celui qui saura voir son chemin sera capable d en apprécier tous les aspects , l acceptera et certainement pourra voir que, c est par le chemin qu’ il a suivi, qu il est ce qu il est .et trouvera la suite logique de son vécu comme une construction du Soi .


                                    • Sozenz 16 décembre 2015 15:03

                                      @Porcu Nustrale

                                      est ce que l univers construit a eu besoin de l écriture ?
                                       n y a il pas intelligence dans l univers ?
                                      est ce que seul l homme à la grande faveur d avoir l intelligence ?


                                    • Sozenz 16 décembre 2015 15:07

                                      @Sozenz
                                      et même si je me trompe en disant qu il y a une autre intelligence que celle de la pensée de l homme ; qui nous permet d affirmer qu il n y a pas une autre intelligence que celle que nous concevons avec notre esprit limité . Rien .


                                    • Sozenz 16 décembre 2015 15:28

                                      @Porcu Nustrale
                                      vous avez vous même jouer à ce petit jeu de l induction dans le 
                                      Plus justement le point de vue du mathématicien Laurent Lafforgue, est que l’orthographe, la syntaxe et la grammaire constituent la première forme de pensée structurée

                                      je vous mets quand m^me en evidence qu il y a un grand pas entre la pensée (abstraite) et l’écriture .
                                      la structure de la pensée donc sa construction, n a pas besoin d ’être révélé par l écrit pour Être.


                                    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 16 décembre 2015 16:49
                                      AngelusMillet 15 décembre 17:54

                                      @Porcu Nustrale
                                      Pour résoudre la question la solution est simple
                                      On met Dugué, Doctorix et Cabanel dans une arène et au milieu un seul casse croute.
                                      Au bout de quelques heures nous aurons la réponse .
                                      Nous les gros nuls on n’aura rien à faire
                                      observer et apprendre.
                                      On pourrait même faire des paris.

                                      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                                      @AngelusMillet

                                      Lol ! Elle est bien trouvée ; surtout si « On pourrait même faire des paris. » ; c’est à dire qu’on n’aurait pas de raison de s’ennuyer, malgré toutes les extravagances auxquelles on serait en droit de s’attendre, de ces 3 lascars ainsi réunis !

                                      N’empêche que s’ils nous poussent à dire des conneries pour rigoler ; n’oublions pas un instant leur apport, leur grand apport ici-même ; et si certain tient ses promesses pour toute l’humanité, qui j’espère saura être à l’occasion reconnaissante... !

                                      L’ingratitude est le pire des défauts !

                                      CQFD


                                    • Agafia Agafia 16 décembre 2015 18:46

                                      @dogodon

                                      Perso ce sont les maths qui m’ont pourrie la vie durant ma scolarité. Algèbre, géométrie, les graphiques, les tableaux, tout ça... Bouh... Mais j’ai appris à lire et écrire très tôt et très vite, sans effort. 
                                      Comme vous dîtes, chacun son cerveau smiley
                                      Pour raisons professionnelles, j’ai du forcer ma nature et je me suis aperçue qu’avec un peu d’effort et de motivation, je pouvais y arriver, mais ça reste duraille... ^^

                                      Vous êtes un zèbre, je suis une gazelle, la savane est bien faite. ^^

                                    • Sozenz 17 décembre 2015 01:27

                                      @ porcu

                                      « Sozenz et les autres surdoués malgré eux »

                                      vous m englobez dans l ensemble des surdoués ?
                                      Si cela est le cas , vous me faites trop « d’honneur »( ironie) , car à aucun moment je ne me suis prétendue être surdouée ou alors trouvez moi une seule phrase l affichant ....une seule phrase , une seule dans tous mes commentaires . Vous n en trouverez aucune .
                                      Mais personnellement j ai au moins l avantage sur vous de présenter mes idées , même si elles vous paraissent connes et ne m appuie pas comme vous sur ce que dit un autre ( dans votre cas sur un mathématicien et vous planquer derrière lui .)
                                      si après vous commentaires ne sont que des citations ou des insultes ,Je préfère mes « conneries » qui tentent quelque chose plutôt que de voir afficher votre étal d’ excréments . .


                                    • Trelawney Trelawney 17 décembre 2015 09:59

                                      @doctorix
                                      Je revendique le droit de dire des conneries, comme tout le monde. C’est bien plus reposant. Il y a tant de façons d’être surdoué, et tant de façons d’être con, qu’il n’est pas étonnant que parfois on cumule.

                                      Mais c’est quand même moins fatiguant d’être con ! Croyez en mon expérience


                                    • Agafia Agafia 17 décembre 2015 12:50

                                      @doctorix
                                      L’orthographe est la science des ânes...


                                      J’attendais, j’attendais... Sûre qu’on allait me la sortir cette excuse habituelle de prétentieux.
                                      Et voilà c’est fait. ^^
                                      En même temps, votre excuse bidon n’est pas à propos, puisque le problème de dogodon semble être plutôt la grammaire que l’orthographe, ce qu’il reconnait avec gentillesse et sans se camoufler derrière un orgueil de surdoué incompris avec ce genre d’excuse bidon que vous vous empressez de balancer.

                                      Donc intervention inutile de votre part, mais qui me fait gagner mon pari... ^^

                                      D’ailleurs on dit « la science des imbéciles » ce qui est plus sympa et plus juste à l’égard des ânes qui se foutent totalement de savoir écrire...


                                    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 17 décembre 2015 23:42
                                      doctorix 16 décembre 14:21

                                      @Mao-Tsé-Toung

                                      1 )

                                      Eh oui, nous n’avons pas tous eu la chance de vivre au milieu de la pègre marseillaise. 
                                      Je n’ai pas l’impression que seuls les surdoués y aient survécu.

                                      2 )

                                      Maintenant, qu’est-ce qui est irréel ? Les quartiers de Marseille ou le quartier de Bécon-les-Bruyères ?
                                      Avons-nous franchi toutes ces étapes depuis l’âge de pierre pour que la norme soit faite de violence et de crime ? Et si vous aviez eu le choix, qu’auriez vous choisi ?

                                      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
                                      @doctorix
                                      nous nous sommes déjà rencontrés sur les 2 AV ; je n’ai pas du tout un mauvais avis sur vous ; pas plus que sur B. Dugué qui a quand même poussé ici le bouchon un peu trop loin comme on dit à Marseille !
                                      Restons en à vous si vous le voulez bien !
                                      ... ce que j’estime le plus chez vous :
                                      (notre lecture commune, si on s’en tient à l’essentiel !)
                                      — l’affaire JFK
                                      — le 11/9

                                      2 )
                                      Vous me permettrez de dire que vous partez sur une sorte de sophistique simplificatrice, qui n’a ni queue, ni tête ici ; d’autant plus que le qualificatif « irréel », qui d’ailleurs ne me plaisait pas trop, se comprend par le contexte d’une part, mon témoignage de l’autre ! Passons, ce n’est pas l’important !
                                      En effet vous faites fausse route ; à 10 ans j’arrive dans le quartier de Lucien Sarti, à quelques pas de chez lui —il est âgé de 9 mois de plus que moi- je reviens de 9 mois passés en sanatorium ; et nous habitions avant mon départ le quartier du palais de justice qui, au plan scolaire, tout au moins, devait ressembler à votre Bécon-les-Bruyères !?
                                      Scolairement, j’avais connu pendant 6 mois, ma première classe de ma vie, avec une réussite exceptionnelle, d’autant plus que ne parlais pas un mot de français ! C’est là que je me suis découvert « surdoué » !
                                      Quelques mois avant de décéder à 82 ans, ma mère en remémorant notre passé commun, n’en revenait toujours pas : comment des études supérieures ont étés possibles ? (compte-tenu des conditions sociales) ! Et nous en convenions, que si nous étions restés à Bécon-les-Bruyères, pardon dans le quartier du palais de justice, ma carrière eut-été complètement différente !
                                      Nonobstant sur le plan social, j’étais comme un poisson dans l’eau dans ces deux environnements très différents ; donc le mythe trop propagé ici, du surdoué obligatoirement asocial est à revoir ; je peux en témoigner !

                                      1 )
                                      ... sans intérêt à mon humble avis ! Ce que je dis, c’est factuel ; je n’ai rien choisi ! Je ne fais que témoigner !

                                      3 )
                                      Conclusion
                                      Quelques mois avant de décéder à 82 ans, ma mère en remémorant notre passé commun, n’en revenait toujours pas : comment des études supérieures ont étés possibles ? (compte-tenu des conditions sociales) ! Et nous en convenions, que si nous étions restés à Bécon-les-Bruyères, pardon dans le quartier du palais de justice, « ma carrière » eut-été complètement différente... car évidemment plus facile ! Pas de regrets pour moi ; un surdoué est avant tout un privilégié de naissance : cela ne veut pas dire du tout qu’on ne traverse pas des épreuves très pénibles ; mais là c’est la philosophie ou mieux la métaphysique qui est censée répondre !
                                      Nonobstant sur le plan social, j’étais comme un poisson dans l’eau dans ces deux environnements très différents ; donc le mythe trop propagé ici, du surdoué obligatoirement asocial est à revoir ; je peux en témoigner !

                                      CQFD


                                    • WakeUp 15 décembre 2015 17:22

                                      @aux surdoués

                                      Il me semble que la facilité avec laquelle le surdoué évolue dans le monde des savoirs est également son plus grand fardeau :
                                      N’ayant jamais fait d’effort particulier, la main finit par se remplir d’une épaisse fourrure. Or le surdoué ne l’est généralement que dans un domaine, et souvent pas dans celui de la compréhension de l’humanité.
                                      Ainsi, à la première difficulté rencontrée face à autrui, il est désarmé, n’ayant ni facilité ni courage pour affronté la difficulté, et il s’écroule de flemme.

                                      Y a t-il plus de stupidité dans celui qui est incapable de résoudre une équation, mais qui sait créer et conserver des amitiés sincères, que chez celui qui utilisera le mot stupide pour se dédouaner de tout effort ?

                                      Ne vous braquez pas cependant, c’est bien plus une question qu’une affirmation.


                                      • Hétérodoxe 15 décembre 2015 19:37

                                        @WakeUp
                                        C’est un peu plus complexe, il me semble.

                                        C’est un peu comme le mec qui boit pas et qui explique au conducteur bourré que le mur approche. Si dans la voiture, il y a deux autres types bourrés, le rabat-joie et le casse-couille, c’est celui qui est sobre. Mais le mur est bien là ....


                                      • WakeUp 16 décembre 2015 15:18

                                        @Hétérodoxe
                                        Et bien justement, je reproche au type qui ne boit pas d’avoir été trop lâche et trop feignant pour empêcher l’autre de conduire.

                                        Par habitude de la réussite, les (sur)doués se découragent devant la première défaite, ou pire, évitent les chemins qui pourraient y mener.

                                        Mais la position du génie incompris est finalement très confortable pour l’égo puisque c’est à la fois l’hypothèse et la conclusion => je suis un génie, donc incompris, parce que je suis un génie...
                                        L’autre n’est donc qu’un idiot qui refuse de suivre le chemin que je lui montre...
                                        mais avez vous déjà essayé de convaincre quelqu’un que vous traitez d’abruti par votre simple posture condescendante ?

                                        Si quelqu’un n’a pas compris qu’il faut d’abord être accepté avant d’être respecté, c’est que son intelligence vient d’atteindre sa limite...


                                      • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 16 décembre 2015 17:05
                                        WakeUp 15 décembre 17:22

                                        @aux surdoués

                                        Il me semble que la facilité avec laquelle le surdoué évolue dans le monde des savoirs est également son plus grand fardeau :

                                        °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                                        @WakeUp
                                        « le surdoué » camarade n’existe pas ; seuls existent les surdoués ! Ce mythe à la con que vous propagez vient de cerveaux malades, très malades  :
                                        Mon exemple, car c’est celui que je connais le mieux !
                                        (mettez vous ça dans le crane, nous sommes comme les autres très différents en vérité !) :

                                        Porcu Nustrale 15 décembre 16:13

                                        "@doctorix


                                        Ben tiens, parce que les gens avec deux ans d’avance, les gens surdoués sont condamner à ne pas avoir de copains, de vie sociale ;

                                        C’est un peu facile pour expliquer que vous n’êtes qu’un asocial, et manifestement vous vous complaisez dedans."
                                        °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
                                        MA REPONSE à Porcu Nustrale :

                                        @Porcu Nustrale
                                        J’ai passé mon adolescence à Marseille, qui était à l’époque le Chicago français : celui de Al Capone ! Un de mes amis, Lucien Sarti deviendra tristement célèbre ; et puisque Dugué parle de génies, un génie du « crime » incontestablement !
                                        Tout cela pour dire que surdoués ou pas, nous sommes tous très différents ! Nous vivions dans une certaine misère ; ce qui ne m’empêche pas de constater que c’est l’époque la plus heureuse de ma vie malgré que nous vivions ; pardon que nous survivions, car il était indispensable dans cette faune de savoir montrer ses dents tous les jours ! Ma condition de surdoué était parfaitement admise par ce milieu où je m’étais adapté pour jouer mon rôle, les bandes rivales ne toléraient aucune faiblesse individuelle ou collective ; ce qui limitait automatiquement, en cas d’urgence, nos actions à nos capacités intrinsèques : nous étions loin des milieux irréels de Dugué ou autres Doctorix !

                                        Merci

                                        CQFD


                                      • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 16 décembre 2015 17:18

                                        @Mao-Tsé-Toung

                                        Lucien Sarti deviendra tristement célèbre ; et puisque Dugué parle de génies, un génie du « crime » incontestablement !


                                        ... un génie NON surdoué ; je peux en témoigner ! Pas con du tout quand même !

                                        CQFD


                                      • leypanou 15 décembre 2015 17:48

                                        "J’avais réussi ce défi alors que ma professeure de math, agrégée du secondaire, avait échoué et m’avais demandé de lui expliquer la solution.

                                        Je saute les années. Prépas scientifiques. Travail insuffisant qui me permit d’intégrer les Mines de Saint-Etienne. " : je ne savais pas qu’un surdoué a besoin de beaucoup travailler pour réussir ses concours, surtout en prépas scientifiques.


                                        • Imagine 15 décembre 2015 17:49
                                          Aladdin ! Arrête de jouer avec la lanterne !

                                          • ZEN ZEN 15 décembre 2015 17:59

                                            Je pense être en mesure de faire basculer les savoirs contemporains

                                            Et tout le monde s’en fout !
                                            Dans le firmament de la connaissance, une étoile monte, modestement géniale
                                            La face du monde va s’en trouver changée.
                                            Einstein au rancart ! smiley


                                            • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 16 décembre 2015 10:55
                                              ZEN 15 décembre 17:59

                                              Je pense être en mesure de faire basculer les savoirs contemporains

                                              Et tout le monde s’en fout !
                                              Dans le firmament de la connaissance, une étoile monte, modestement géniale
                                              La face du monde va s’en trouver changée.
                                              Einstein au rancart !

                                              °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                                              @ZEN
                                              « Je pense être en mesure de faire basculer les savoirs contemporains ! »

                                              NO COMMENT !

                                              ...

                                              mais moi, je ne m’en fous pas !

                                              cqfd

                                            • Zolko Zolko 15 décembre 2015 17:59

                                              il y a quelques mois une (jolie) jeune femme nous parlait du même « problème » et a explosé les compteurs des commentaires. je me demande si un (beau ?) monsieur dans la fleur de l’âge fera pareil. On verra si c’est le sujet qui intéresse les commentateurs ou l’auteur.


                                              • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 16 décembre 2015 10:49
                                                Zolko 15 décembre 17:59

                                                il y a quelques mois une (jolie) jeune femme nous parlait du même « problème » et a explosé les compteurs des commentaires. je me demande si un (beau ?) monsieur dans la fleur de l’âge fera pareil. On verra si c’est le sujet qui intéresse les commentateurs ou l’auteur.

                                                °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
                                                @Zolko
                                                Très bonne remarque !
                                                A suivre !
                                                CQFD

                                              • Laulau Laulau 15 décembre 2015 18:03

                                                Dites M. Dugué, votre second prénom, ça ne serait pas Modeste ?


                                                • Agafia Agafia 15 décembre 2015 20:31

                                                  @Laulau

                                                  Ben non... C’est Parfait. ^^

                                                • astus astus 15 décembre 2015 18:39

                                                  L’intelligence n’est certes pas la clé du bonheur dans ce monde, mais elle n’empêche pas l’amitié, bien au contraire, et ce n’est pas si mal pour résister à la bêtise ambiante et parfois rire avec d’autres, y compris de soi même. « Il faut imaginer Sisyphe heureux » concluait Camus. 


                                                  • astus astus 15 décembre 2015 18:52

                                                    @astus

                                                    La citation un peu plus complète : « La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un coeur d’homme. Il faut imaginer Sisyphe heureux ». 

                                                  • Agafia Agafia 15 décembre 2015 20:39

                                                    @astus
                                                    « parfois rire avec d’autres, y compris de soi même. »


                                                    Tout à fait d’accord, et je dirais même que savoir rire de soi-même est une preuve d’intelligence. Rien de tel que l’auto-dérision pour remettre les choses à leur vraie place.

                                                  • Gasty Gasty 15 décembre 2015 18:40

                                                    « Je sais maintenant que j’approche des secrets de l’univers » De votre vivant, vous n’en franchirez pas le seuil Bernard Dugué. C’est bloqué, vous avez bien dû vous en rendre compte ... Ou alors vous êtes très fort.


                                                    • volpa volpa 15 décembre 2015 19:29

                                                      @l’auteur.
                                                      Comme tu es un génie ou un surdoué incompris, demain tu t’achètes des outils ou tu te les fabriques.
                                                      Ensuite tu te trouves un bloc de marbre et tu ne sculptes pas un David mais simplement ton portrait.


                                                      • Baron de Risitas meslier 15 décembre 2015 19:34


                                                        Je pense que Newton , Darwin , Einstein n’étaient pas plus des génies que les physiciens ou naturalistes qui les avaient précédés , ils se sont appuyés sur les connaissances de ces derniers et ont eu le privilège d’étudier toute leur vie et de comparer leur études avec d’autres scientifiques qui eux ont sombré dans l’oubli .
                                                        Le mathématicien Evariste Galois était un génie , mais il est mort tragiquement à 20 ans .

                                                        Bernard Dugué se pense être un génie , je ne le pense pas , il est très intelligent et a un bagage scientifique et une culture générale très élevée .
                                                        Mais ses analyses souvent compliquées se révèlent parfois être des âneries .


                                                        • Hétérodoxe 15 décembre 2015 19:51

                                                          @meslier
                                                          Un génie qui meurt lors d’un duel et en plus, pour une gonzesse ... j’ai des doutes.


                                                        • Trelawney Trelawney 15 décembre 2015 19:57

                                                          La différence intellectuelle entre un « surdoué » et ce que l’on nomme un « handicapé mental », n’est pas plus épaisse qu’une feuille de papier à cigarette. Tous deux évoluent dans le même monde et y comprennent les même choses. Il y en a un qui est un peu plus rapide ou concentré que l’autre et c’est tout.

                                                          La notion de génie dans l’islam est : celui qui est invisible à l’humain.

                                                          Le génie ne vit pas dans le même univers que l’humain, ne comprend pas les même choses ou plutôt comprend des choses qui sont complétement étrangères à l’humain. Il a une faculté d’adaptation hors norme, ce qui fait qu’il s’adapte à l’intelligence humaine et passe complétement inaperçu à ses yeux. Vous croiserez un génie sans même le remarquer.

                                                          Pour un génie, le dialogue avec un humain est du même ordre qu’un humain qui essaie de dialoguer avec un chat ou un chien. Il y a des sentiments qui s’échangent ou même ils arrivent un peu à se comprendre et c’est tout.

                                                          Un instituteur à la retraire m’a dit : « En 35 ans de carrière, je n’ai jamais vu aucun enfant surdoué dans toutes les classes de toutes les écoles où j’ai enseigné. Par contre des parents de surdoués, j’en avais tous les ans »

                                                          PS : Un génie connu qui se cache bien : Lady Gaga. Vous voyez en observant bien on fini par les démasquer


                                                          • doctorix, complotiste doctorix 16 décembre 2015 00:14

                                                            @Trelawney

                                                            Le génie, c’est celui qui pense qu’il y a encore quelque chose à découvrir, quand l’homme moyen croit qu’il n’y a plus rien à trouver. Et c’est parce qu’il le pense qu’il trouve. Son génie est au moins autant dans sa faculté de découvrir un problème que dans sa capacité à le résoudre.
                                                            Celui qui a trouvé le fil à couper le beurre était un génie.
                                                            Quand il l’a eu trouvé, tout le monde à dit que c’était facile, et même l’a tourné en dérision, faisant de son invention un symbole de la bêtise.
                                                            Selon Schopenhauer,
                                                            Toute vérité franchit trois étapes. D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence.
                                                            Pourtant, sans un génie au départ, toute vérité serait restée cachée.
                                                            Le problème des surdoués, c’est qu’ils ont assez d’intelligence pour comprendre qu’ils en ont plus que d’autres, mais pas assez pour accéder au génie.
                                                            C’est ce qui les rend malheureux.
                                                            A l’inverse, c’est ce qui rend les imbéciles heureux.


                                                          • Trelawney Trelawney 16 décembre 2015 07:22

                                                            @doctorix
                                                            Le génie, c’est celui qui pense qu’il y a encore quelque chose à découvrir, quand l’homme moyen croit qu’il n’y a plus rien à trouver.

                                                            Cela fait maintenant 200 ans que la médecine moderne est à son apogée au point d’avoir éradiquée toutes autres médecines parallèles en les qualifiant de « charlatanisme ».

                                                            Depuis on ne sait toujours pas guérir l’asthme, le diabète, l’épilepsie, les insuffisances cardiaques, les cirrhoses, l’Alzheimer, la maladie de Crohn, de Lyme et de Parkinson. De plus on n’a pas d’autres moyens pour traiter (je ne dis pas guérir) un cancer, que l’amputation, la brulure au rayon X ou l’empoisonnement à la chimio.

                                                            Il est ou le génie humain ? Visiblement pas dans la médecine


                                                          • doctorix, complotiste doctorix 16 décembre 2015 08:59

                                                            @Trelawney
                                                            Je ne vous contredirai pas sur ce point.

                                                            D’autant moins que certaines des pathologies que vous évoquez, non seulement ne sont pas vaincues par la médecine, mais sont provoquées par elle.
                                                            Les quelques médecins qui s’en sont aperçu, soit sont diabolisés, soit s’en accommodent au nom du profit.
                                                            André Gernez était un de ces génies qui pouvaient tout changer, je l’ai rencontré plusieurs fois, et je peux dire que c’était un authentique génie. Intéressez-vous à lui. Mais il en est bien d’autres, qui travaillent dans l’ombre, loin de l’argent et des média. Il en est qui guérissent, mais n’ont pas le droit d’en faire état. 
                                                            Ce qui fait par exemple que la médecine officielle s’attribue souvent des succès que seuls des traitements parallèles et secrets ont obtenu. Les médecins qui les utilisent se taisent pour pouvoir continuer.

                                                          • Le Gaïagénaire 16 décembre 2015 12:14

                                                            @doctorix 16 décembre 08:59


                                                            Merci de le dire si bien.


                                                          • Claude Simon Gandalf 15 décembre 2015 20:03

                                                            Il existe une molécule qui rend surdoué. Son nom s’appelle la propolis humaine et la réaction est dite de Sacchar.


                                                            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 15 décembre 2015 21:17

                                                              Surdoué dans une société qui prépare des « sous-doués », ce n’est pas très glorieux non plus ^^
                                                              Tiens, d’ailleurs, vous remarquerez qu’il n’existe pas de définition dans le dictionnaire pour « sous-doué », or pour « surdoué » oui, même la différence de l’orthographe des 2 mots est étrange smiley


                                                              • Norbert 15 décembre 2015 21:22

                                                                Il me semble que la majorité des théoriciens aime aussi la paillasse même quand ils n’en font pas, c’était le cas pour Einstein,Feynman et bien d’autres. Mais il doit y avoir des exceptions ou des cas de forces majeure (Hawking par exemple). Dugué n’aime pas la paillasse et on ne demanderait pas mieux qu’il se rattrape en théorie. Un surdoué peut en quelques mois et surement en moins de deux années de travail, acquérir les outils qui lui permettront d’exploiter ses idées. Or Dugué est, sur ce qu’il nous a montré jusqu’à présent, médiocre en Mathématique et absolument incapable d’exploiter ses idées. Lorsqu’il s’est aventuré sur ce terrain , il s’est fait « gentiment » remettre à sa place par une personne compétente (je pense à JC_Lavau par exemple). Ses réponses à des questions mathématiques révèlent des failles surprenantes. Bien sûr ses descriptions du monde universitaire et du monde social ne sont pas complètement fausses mais j’ai l’impression que les critiques qu’il formule à l’égard de certains pontes qui sont bien plus forts en communication qu’en Science, pourraient s’appliquer à lui. Ce n’est pas le non conformisme qui a empêché Dugué de trouver une place dans le monde universitaire mais son absence totale du sens des proportions. J’entends la disproportion entre ses capacités et sa vantardise. Dugué ne sait rien faire de ses dix doigts, ni grand chose en Physique-Mathématique mais c’est une grande gueule.Il nous raconte, et c’est pathétique ses exploits de Lycée, Mais pratiquement tous les physiciens théoriciens dans les labo, sans être, loin s’en faut, des génies ou même des surdoués hors norme , se sont démarqués largement de leur petits camarades à un moment donné et ont été aussi « corriger » plus d’une fois leurs professeurs. Des gens juste assez doués mais avec du blabla, il y en a plein, on en crève. Sûrement que Dugué qui possède une culture étendue aurait pu se faire une place et pourquoi pas remplacer certains savants de salons qui remplissent des heures de France-culture. Mais il n’a pas été assez modeste pour ça. En plus quand il vient nous parler de Science,il faut toujours qu’il traine sous ses godasses la merde de la bigoterie.

                                                                Oui Dugué est une tête, mais surtout une tête à claques !


                                                                • Claude Simon Gandalf 15 décembre 2015 22:08

                                                                  @Norbert

                                                                  Ok Bebert, mon petit doigt me dit qu’Etienne Klein va venir poster à l’oeil des narticles sur Avox.



                                                                • MasterJohn 15 décembre 2015 21:23
                                                                  Un adage populaire ancestral chinois nous propose que la somme des qualités soit une constante… 

                                                                  Les qualités de notre ami ne sont qu’une infime partie d’un « tout » et je n’envie pas ce qu’il a parce que je n’ose imaginer ce qui lui manque…

                                                                  L’adage populaire en nos contrées prétend que l’on a les qualités de ses défauts…
                                                                  En langage relativiste, cela prend tout son sens, des qualités pour certains étant des défauts pour les autres, dépendamment du repère dans lequel il conviendrait de les définir. 

                                                                  Au final, si on est tous le « c_n » d’un autre, on peut tout aussi bien être son génie…


                                                                  • Enabomber Enabomber 15 décembre 2015 21:38

                                                                    À 4 ans j’ai rédigé une théorie des cordes, mon prof de Polytechnique s’est pendu avec.


                                                                    • abcd 15 décembre 2015 21:57

                                                                      Le mieux serait de commencer par cette vidéo pour vous placer :
                                                                      https://www.youtube.com/watch?v=P7dbL8clsp8
                                                                      Un créatif peut imaginer la montagne en voyant un monticule sans pourtant être à sa cime (c’est plutôt mon cas), si vous êtes perché ( :) ) et que vous chercher une cordée, voyez plutôt avec mensa.


                                                                      • volpa volpa 15 décembre 2015 23:01

                                                                        Un génie n’a jamais fait dans son slip, à supposer qu’il en porte.
                                                                        J’ai appris tardivement qu’ agoravox, un site que je consulte de temps à autre, possédait en son sein un personnage d’un tel niveau.
                                                                        Je remercie la vie de n’être pas mort avant ?


                                                                        • Thorgal 16 décembre 2015 00:43

                                                                          Ouah ! Agoravox est vraiment devenu un blog pour les bavards en manque d’attention ! Après Ariane Walter qui nous fait des confessions sur sa conversion politique, voilà Bernard Dugué qui nous déballe son « blues du génie ». Bordel, pourquoi vous commencez pas votre propre blog ?


                                                                          • pemile pemile 16 décembre 2015 00:45

                                                                            @Bernard Dugué "Le génie ne peut se résoudre à faire des tâches sans intérêt tout en soldant ses capacités"
                                                                            Le génie a un cerveau qui crée en permanence, même en train de passer la serpillière dans un couloir, non ?

                                                                            Tout génie doit-il obligatoirement se consacrer à la physique quantique ? Coluche n’était-il pas un génie de la vanne et de la répartie ?


                                                                            • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 16 décembre 2015 02:28


                                                                              @Bernard Dugué :

                                                                              "Le surdoué est différent du génie. Il réalise des choses déjà connues mais plus précocement et avec une efficacité incroyable. Une métaphore : en usant de notion propre à la science informatique, on peut dire que le surdoué œuvre dans les problèmes de type P et le génie dans ceux de type NP. La vie du surdoué n’est pas plus facile que celle du génie mais le surdoué finit en général par rejoindre un parcours professionnel dans lequel il donne satisfaction.« 

                                                                              °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
                                                                              Permettez-moi de vous dire que vous balancez dans votre article de très nombreuses déclarations péremptoires... de même acabit !

                                                                              __il n’y a pas »le surdoué« ... mais des surdoués très différents les uns des autres !

                                                                              __impossible d’en parler de manière sensée, sans parler de vocation liée à leur différence !

                                                                              __pour vous valoriser vous passez par le système dominant ; en jouant à l’occasion avec lui :

                                                                               »J’ai soutenu un doctorat de philosophie en inventant une sorte de métaphysique un peu à la manière de Leibniz et mélangeant la physique, la biologie, le soufisme, Heidegger et plein d’autres choses. Et ce, sans passer par le cursus traditionnel de l’université. C’est l’avantage d’avoir un doctorat dans une spécialité, on peut en soutenir dans une autre spécialité sans se farcir les cinq années de la licence au master.« 
                                                                              __ »sans passer par le cursus traditionnel de l’université«  : PLUS GRAVE ; vous êtes un inconscient total : l’université a (avait plutôt car avec des gars comme vous et autres Onfray !) sa logique qui remonte en »philosophie« aux grecs ; et les grecs qui connaissaient bien les rigolos de votre espèce avaient institué la PROPÉDEUTIQUE OBLIGATOIRE ! D’autre part si vous faites référence à l’université, vous oubliez, ou plutôt ignorez : l’épistémologie, qui vous aurait montré dès le début que vous faisiez fausse route dans ce mélange malodorant et indigeste qui ne pouvait aboutir qu’à une proposition conne de système philosophique »new age pour les nuls« en cette Fin du Kali-Yuga !

                                                                              J’arrête, c’est trop énorme ce que vous balancez, à la course, comme les guerriers mèdes jadis, et tout ça en parfait inconscient, et presque gaiement !

                                                                              Laissons tomber les grecs et l’université, qui ne sont pas mes références pour parler des surdoués ! Sur AVTv j’ai publié de très nombreux articles qui sont loin d’en avoir fait le tour ; évidemment que je ne sollicite pas du tout l’agrément des ignorants qui viennent se défouler sur AVox ! Vous n’avez nullement conscience dans l’état de dégénérescence où nous sommes : la négation des surdoués en est une expression majeure !

                                                                              Un des commentaires ayant suivi l’article proposé par Julie témoignait d’un fait particulièrement important, et auquel j’avais donné mon accord : »penser en dehors des mots" , capacité propre aux surdoués, ou à certains d’entre eux seulement ?!

                                                                              Ne vous méprenez pas ; je ne vous en veux pas un seul instant ; celui qui dit ce qu’il pense, ne peut pas faire mieux : même s’il dérange sur le moment ! Je me réclame franc-tireur qui ne fait jamais dans l’affect, la démagogie —pour éviter avant tout toute hypocrisie- ce qui fait que je ne me fais pas que des amis dans ce monde superficiel du paraitre et non de l’être !

                                                                              Or quand on se revendique surdoué, on ne peut se placer que du coté de l’être intégralement !

                                                                              CQFD


                                                                              • Eezniaw 16 décembre 2015 03:49

                                                                                Une fois débarqué dans cet environnement nouveau, je fis la connaissance de ma promo et des professeurs avec notamment celui d’économie qui, en « combine » avec un psychologue, nous fit jouer dans un jeu de simulation économique où il fallait échanger, produire, en choisissant de coopérer ou bien de rester seul. Bref, il devenait évident qu’au cours du jeu, la coopération s’avérait profitable. Mais tout ceci me paraissait si simple que je me mis à griffonner des équations laissant apparaître le choix des échanges comme évident.

                                                                                Sommes nous capables d’être coopératifs dans la « promo » Terre du premier coup par empirisme dans une échelle de « disons » 50 ans ?


                                                                                • howahkan Hotah 16 décembre 2015 08:45

                                                                                  Pourquoi chaque sujet génère t’il ce genre de conflits ?


                                                                                  • gaijin gaijin 16 décembre 2015 09:39

                                                                                    @howahkan Hotah
                                                                                    « parce que tout le monde veut manger et personne ne veut être mangé »
                                                                                     smiley
                                                                                    gate gate etc


                                                                                  • howahkan Hotah 16 décembre 2015 10:19

                                                                                    @gaijin

                                                                                    salut au fait tes expériences de sortie du corps ??

                                                                                    Par contre non pour moi cela n’est pas aussi simple que manger ou être manger..qui est le cœur de la doctrine néo cons, en gros..à laquelle quasiment toute la planète adhère sans même le savoir tellement c’est bien fait..

                                                                                    en profondeur il ne s’agit pas du tout de cela...mais une autre fois smiley


                                                                                  • gaijin gaijin 16 décembre 2015 12:16

                                                                                    @howahkan Hotah
                                                                                    salut je ne t’oublie pas mais j’ai pas mal de taf en ce moment et une grosse flemme au niveau rédactionnel de la chose

                                                                                    en fait boutade va plus loin que ça car dans la conception chinoise du monde le centre de la pensée c’est le digestif mais en effet une autre fois smiley


                                                                                  • Le Gaïagénaire 16 décembre 2015 12:29

                                                                                    @howahkan Hotah  16 décembre 08:45


                                                                                    J’y vois l’expression inconsciente du comment ils ont été traités eux-mêmes à la maison, à l’école, à l’université et dans leur « couple », par l’autorité : continuelles brimades, dévalorisations, invalidations même.

                                                                                    Comme si les « bonzai » nous criaient leurs souffrances. 

                                                                                    Cordialement


                                                                                  • howahkan Hotah 16 décembre 2015 13:39

                                                                                    @Le Gaïagénaire

                                                                                    salut, oui entre autre.. je ne suis pas dans l’humeur à aller plus loin, une autre fois sans doute

                                                                                    je te renvoie le cordialement..

                                                                                     smiley


                                                                                  • lloreen 16 décembre 2015 09:00

                                                                                    A l’ auteur.
                                                                                    Votre article me réchauffe le coeur.
                                                                                    Le monde évolue et a besoin d’êtres de votre valeur. De plus en plus vous trouverez d’ autres qui se découvriront et vous rejoindront.
                                                                                    Bien à vous.


                                                                                    • Hervé Hum Hervé Hum 16 décembre 2015 09:01

                                                                                      Selon votre article, et si votre témoignage est réel, vous étiez un surdoué qui cherche à être génial

                                                                                      Mais comme vous l’écrivez, être surdoué n’est pas suffisant pour être un génie et n’est pas une condition. Généralement, les surdoués qui exploitent leur capacités deviennent des gens de talent.

                                                                                      Vous avez peut être voulu atteindre une marche trop haute !

                                                                                      en tous les cas, sur le peu que vous avez laissez entrevoir de vos découvertes métaphysiques, je n’y ait vu aucun génie.

                                                                                      Il ne suffit pas d’avoir l’attitude du génie pour en atteindre l’altitude.

                                                                                      En attendant, si votre foi est entière envers votre métaphysique, alors, vous n’avez qu’à poursuivre votre chemin de croix pour la faire entendre, sachant bien que, et toujours selon ce que vous écrivez, c’est la meilleure preuve de votre génialité ou absurdité !

                                                                                      Cela dit, je ne comprend pas pourquoi, si vous êtes si sûr du génie de votre métaphysique, vous n’en faites pas part ? Il n’y a pas de brevet à déposer sur la métaphysique (ni pour n’importe quoi d’ailleurs dès lors qu’il est sur la place publique).

                                                                                      Il y a là pour moi un hiatus, pourquoi vouloir réserver votre métaphysique géniale à l’édition plutôt que de la diffuser librement sur internet de manière à augmenter vos chances d’être reconnus ? Puisque vous affirmez bien que l’appât du gain n’est pas votre but. Croyez moi, si c’est aussi génial que vous l’affirmez, c’est à dire que son apport puisse révolutionner la vie humaine, la reconnaissance que vous pouvez en espérer vaut bien plus qu’un milliard de billets de monopoly.


                                                                                      • gaijin gaijin 16 décembre 2015 09:50

                                                                                        @Hervé Hum
                                                                                        «  Croyez moi, si c’est aussi génial que vous l’affirmez, c’est à dire que son apport puisse révolutionner la vie humaine ................. »

                                                                                        ne croyez pas ça les travaux de korzybski pourraient révolutionner la vie humaine et mettre fin aux guerres mais ils restent lettre morte ( a part pour une petite minorité de gens ) il aurait eut plus de reconnaissance en inventant la touillette en plastique pour distributeurs automatiques
                                                                                        celui qui veut de la reconnaissance dans un groupe de singes doit commencer par crier très fort et agiter une branche .........pas parler de physique quantique ..........
                                                                                        mais au fait pourquoi vouloir de la reconnaissance ?


                                                                                      • Hervé Hum Hervé Hum 16 décembre 2015 11:28

                                                                                        @gaijin

                                                                                        Je ne connaissais pas Korzybski et je vois que j’utilise sa logique de pensée qu’est la sémantique générale sans avoir eut à connaître celui-ci. Simplement, ma propre quête m’a conduite au même constat. Cela dit, je ne connais rien de ses propres développements, aussi je m’abstiendrai de tout jugement critique.

                                                                                        Pourquoi vouloir la reconnaissance ? Parce qu’elle n’est que la conséquence de la connaissance. la consécration de celui qui livre cette connaissance !

                                                                                        Le problème n’est pas la reconnaissance, mais la prétention à la détention de la connaissance par ce qu’on appelle la propriété intellectuelle. C’est la question que je pose à l’auteur, mais je doute qu’il y réponde.

                                                                                        Propriété intellectuelle caractérisé par les droits d’auteurs, pas celui d’écrire et de publier, mais celui de faire valoir une souveraineté dans le domaine de la pensée. Or, il n’y a de souveraineté que sur sa propre pensée, au delà, il n’y a plus de souveraineté, mais communication, communauté de pensée par le biais de la réalité.


                                                                                      • gaijin gaijin 16 décembre 2015 12:34

                                                                                        @Hervé Hum
                                                                                        « Cela dit, je ne connais rien de ses propres développements, »
                                                                                        l’important n’est pas ses développements mais sa proposition d’adopter une autre structure de la pensée ............

                                                                                         « Pourquoi vouloir la reconnaissance ? Parce qu’elle n’est que la conséquence de la connaissance. »
                                                                                        je posais la question en amont de ça : la reconnaissance , le statut social etc sont des héritages de notre passé simiesque

                                                                                        " Le problème n’est pas la reconnaissance, mais la prétention à la détention de la connaissance par ce qu’on appelle la propriété intellectuelle C’est la question que je pose à l’auteur, mais je doute qu’il y réponde.."

                                                                                        oui j’ai tenté la même chose sous un autre angle plus haut ............mais l’ hauteur ne s’abaisse pas a faire face a la contradiction ( d’où peut être son sentiment de solitude smiley )


                                                                                      • julius 1ER 16 décembre 2015 09:04

                                                                                        à quoi çà sert d’avoir autant de génies et de surdoués pour un résultat aussi nul ......


                                                                                        une société en lambeaux et au bord de l’implosion, aucun projet qui fasse avancer l’humanité vers une destination commune, une crise pire que celle de 29,

                                                                                         et les génies des algorithmes qui nous ont mis dans ce merdier ne sont pas prêts de nous en sortir ... comme disait Einstein !!!

                                                                                        parfois on rêve d’un monde où il n’y aurait que des crétins !!!!

                                                                                        • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 16 décembre 2015 09:47
                                                                                          julius 1ER 16 décembre 09:04

                                                                                          à quoi çà sert d’avoir autant de génies et de surdoués pour un résultat aussi nul ......


                                                                                          une société en lambeaux et au bord de l’implosion, aucun projet qui fasse avancer l’humanité vers une destination commune, une crise pire que celle de 29,

                                                                                           et les génies des algorithmes qui nous ont mis dans ce merdier ne sont pas prêts de nous en sortir ... comme disait Einstein !!!

                                                                                          parfois on rêve d’un monde où il n’y aurait que des crétins !!!!
                                                                                          °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                                                                                          @julius 1ER
                                                                                          Propos de bon sens qui semblent totalement dépasser notre ami Dugué, qui devrait pour y répondre résoudre préalablement ses contradictions mortifères qui assassineraient son égo ! ça serait probablement sa fin sans gloire !
                                                                                          Demandons lui plutôt s’il s’est interrogé comme moi sur sa vocation ; la place que notre condition particulière de surdoué, nous prédestinait dans un monde ajobien ?!

                                                                                          Job, qui était un formidable pince-sans-rire demandait aux marchands, ses amis, qui parcouraient le monde :
                                                                                          « connaissez vous un pays où l’intelligence existe ? »

                                                                                          Et Job, c’est pas hier après-midi : la folie des hommes date !

                                                                                          CQFD


                                                                                        • howahkan Hotah 16 décembre 2015 10:45

                                                                                          @julius 1ER

                                                                                          salut , je suis obligé de plussoyer cela...car les faits montrent que nous sommes un monde de crétins ,dans le sens originel de ce mot qui inclut entre autre une déficience mentale importante..

                                                                                          tiens petite citation marrante je trouve :
                                                                                          le fait que le monde soit peuplé de crétins permet à chacun de nous de ne pas se faire remarquer...
                                                                                          Publius Syrus

                                                                                          respect et robustesse.. smiley


                                                                                        • Hervé Hum Hervé Hum 16 décembre 2015 12:03

                                                                                          @julius 1ER

                                                                                          "une société en lambeaux et au bord de l’implosion, aucun projet qui fasse avancer l’humanité vers une destination commune, une crise pire que celle de 29,

                                                                                          Certes, Einstein disait « on ne résous pas un problème avec le même mode de pensée qui l’ont engendré », mais voilà, les gens ne veulent pas changer de mode de pensée.

                                                                                          Bossuet le traduisait en écrivant « Dieu se rit de ceux qui vénèrent les causes dont ils déplorent les conséquences »

                                                                                          Cela dit, proposez aux gens un autre mode de pensée et Bernard Dugué à raison, ils vous regardent comme un empêcheur de tourner en rond.

                                                                                          Vous voulez faire l’expérience avec vous même ?

                                                                                          Lisez les articles que j’ai publié, vous y verrez que vous aimez surtout à pouvoir vous apitoyer sur l’absence de projet. Que tout autre projet vous est finalement insupportable, puisqu’il ruine votre plaisir à vous lamenter...

                                                                                          Le monde est surtout celui des caliméros !


                                                                                        • L'enfoiré L’enfoiré 16 décembre 2015 12:47

                                                                                          « Etre surdoué ne rend pas heureux mais ne me tue pas ! »


                                                                                          S’il ne vous tue pas, c’est le titre qui le fait.
                                                                                          Etre surdoué, c’est toujours mauvais.
                                                                                          C’est être en dehors de toutes les amitiés des condisciples.
                                                                                          C’est être trop bien vu par les profs qui aiment les avoir au premier rang.
                                                                                          Les amis n’aiment pas les surdoués parce qu’ils les dépassent et n’ont pas de choses terre à terre à parler.
                                                                                          Une précocité qui n’assure rien dans la vie active pourtant.
                                                                                          Toujours trop qualifié pour les places qui se présentent.
                                                                                          Car évidemment, celui qui l’est, espère un retour sur investissement (minime puisqu’ils apprennent vite mais pas nuls).
                                                                                          Cela ne tue pas mais cela laisse quelques cerveaux en rade s’ils ne veulent pas se donner la peine d’aller voir ailleurs si l’herbe n’y est pas plus verte et que cette herbe ne demande quelques sucs pour croître.
                                                                                          Oui, tout cela un surdoué dans la balance pour l’équilibrer et pour éliminer plein de syndromes qui deviennent à la longue trop pompeux.... 

                                                                                          • Le Gaïagénaire 16 décembre 2015 12:55
                                                                                            @ Bernard Dugué 15 décembre 2015,

                                                                                            C’est le point commun avec l’article précédent de : Julie la surdoué sur RSA :

                                                                                            __________________________________

                                                                                            « A : Yes, the dream of power occurs among psychopaths in groups, since they recognize each other in the crowd perfectly. A group is formed and within that group the dream of power appears as a rule, almost. 

                                                                                            Q : And do you think that psychopaths feel for example threatened in some way, because... 

                                                                                            A : They do feel threatened. Not only threatened... It is not only the fact that they are threatened. They are removed, »oppressed« by the society. 

                                                                                            Q : That’s why they think that they have to rule over this society... 

                                                                                            A : They must either fight the society or acquire power, and this is so, exactly because they are »oppressed« . And on the other hand they are displaced, because as far as essential psychopathy is concerned, they are incapable of manual work. Technically, they are unable to perform technical works. They chatter a lot, spoil the work, so the foreman says, »Get out of here, I don’t need a person like you« . They are discriminated against by the society of normal people everywhere, really discriminated, and here one should seek a solution.  »
                                                                                            _____________________________________

                                                                                            Et ce lien devrait montrer que mon commentaire ne se veut pas négatif :



                                                                                            Cordialement

                                                                                            • L'enfoiré L’enfoiré 16 décembre 2015 12:57

                                                                                              Cher Bernard, 


                                                                                              Vous écrivez : « Je ne sais pas pourquoi je vous ai livré ces quelques confidences. Un appel pour le destin ou une confession pour signifier la fin ? Ou une autre destination ? ... Ce billet est sans appel, bien qu’il soit un appel »

                                                                                              Vous l’ignorez, mais vous avez fait partie d’une de mes billets. Ce n’est pas la première fois que vous faites des confidences. 
                                                                                              Je ne suis pas un surdoué, mais j’ai su m’adapter à mon époque en véritable opportuniste comme je l’ai écrit.
                                                                                              Le proverbe que j’aime bien « Rien ne sert de partir à point, il faut toujours courir », je le transformerais pour l’occasion avec une partie en anglais par 
                                                                                              « Rien ne sert d’être surdoué, si on n’est pas ...
                                                                                               »the right man at the right place and in the rigth time". 
                                                                                              Et ça c’est l’enfoiré qui vous le dit... smiley

                                                                                              • L'enfoiré L’enfoiré 16 décembre 2015 13:03

                                                                                                Il y a un documentaire qui m’a fait écrire un article ’Troublé par la personnalité’.

                                                                                                « Je suis un psychopathe »
                                                                                                (Première partie et deuxième)
                                                                                                Cela vaut la peine de se poser la question.

                                                                                              • gaijin gaijin 17 décembre 2015 08:19

                                                                                                @L’enfoiré
                                                                                                merci bien ça rejoint mes propres analyses mais je ne savais pas que le sujet était étudié sous cet angle
                                                                                                bien sur la question de la quantité de « pathes » ( psycho , socio ........) aux postes de pouvoir ( banques , politique ...............) n’est pas posée ( la poser c’est y répondre )

                                                                                                a quand des test obligatoires pour se présenter a une élection ?


                                                                                              • pemile pemile 17 décembre 2015 09:36

                                                                                                @L’enfoiré
                                                                                                Les neuroscientifiques ont trouvé des preuves suggérant qu’avoir du pouvoir altère la partie de notre cerveau qui aide à l’empathie. Ainsi, même la plus petite dose de puissance peut changer une personne.
                                                                                                http://4emesinge.com/etude-sur-linfluence-du-pouvoir-sur-lempathie


                                                                                              • Francis, agnotologue JL 17 décembre 2015 10:22

                                                                                                @pemile
                                                                                                 

                                                                                                cette étude est très intéressante, merci pour le lien.

                                                                                                Elle corrobore évidemment l’expérience de Milgram, et bien sûr le dicton qui dit que le Pouvoir rend fou.

                                                                                                Oui, les neurones miroirs, c’est évident : quand on galère, on s’identifie avec ceux qui galèrent ; mais quand on est au dessus du panier, on s’en désolidarise, c’est clair.

                                                                                                Dans le même ordre d’idée, j’ai souvent pensé qu’il existe socialement, trois types de situations que dans l’ordre pénurie vs abondance j’exprime ainsi : 

                                                                                                - Pénurie -> sauve qui peut, instinct de survie, peu ou pas d’empathie ;
                                                                                                - suffisance -> coopération, partage, solidarité, empathie ; 
                                                                                                - surabondance -> chacun pour soi, égoïsme, peu ou pas d’empathie.

                                                                                              • erichon erichon 16 décembre 2015 16:52

                                                                                                Bon peut être .. mais un génie qui trouve rien ça sert à quoi ?


                                                                                                • L'enfoiré L’enfoiré 16 décembre 2015 20:22

                                                                                                  @erichon,


                                                                                                   Pas à plus que de répondre sans chercher pourquoi et comment... smiley

                                                                                                • abcd 17 décembre 2015 17:45

                                                                                                  @erichon
                                                                                                  Faisons de l’anthropologie de comptoir, il y a 2% de surdoué (QI supérieur à 130, parmi ces 2% il y a des QI encore supérieur avec des probabilités plus faible, les génies sont peut-être 0.02%) dans les sociétés humaines, soit moins que de daltonien et encore moins que de dyslexique (5 à 10%), par conséquent ce critère (le QI) ne semble pas très utile.
                                                                                                  Les biologistes râlent sur les créationnistes, mais ils ne sont pas très clair, la sélection naturelle (d’où découle l’évolution) ce fait principalement par la mort (innovation du vivant sur la matière avec la transmission d’information par le gène) et par la non reproduction (en gros pour transmettre tes gènes il faut que tu survives et que tu es une descendance, si il n’y a que 2% de surdoué c’est qu’ils sont moins adaptés aux sociétés humaines et à la reproduction que les daltoniens et les dyslexiques, par conséquent les sociétés humaines valorisent mal l’intelligence potentiel).
                                                                                                  En fait je crois que 2% c’est encore beaucoup trop, c’est un peu comme pour les œufs de crocodiles, il suffit que quelques œufs survivent pour qu’il y est des crocodiles adultes, dans les sociétés humaines, même si les 2% de surdoués ce reproduisent, il suffit que quelques uns émergent dans la société pour qu’elle soit stable.
                                                                                                  Par conséquent pourquoi un nombre si grand de surdoué (2% de 6 milliards c’est beaucoup), alors qu’ils ne servent usuellement à rien (c’est de la sélection inutile) ? On peut émettre l’hypothèse qu’ils ne sont là quand cas de crises, ils sont là pour favoriser la sortie et l’émergence d’une modification de la société.
                                                                                                  Prenons l’exemple de Florence, sa gloire (ceux qui portent le nom de tortues ninjas) est aussi son proche déclin, le déclin était une époque terrible on brulait les arts au nom de Dieu et un certain Leonard partie en France, on peut faire un parallèle avec la physique Allemande pré-nazie et le départ d’Einstein aux States.
                                                                                                  On arrive avec cet hypothèse quelques pourcentages de surdoués sont utiles pour réguler la société, mais si celle-ci décline vraiment, les génies sont là pour tirer le meilleur d’une société est la diffuser plus loin (après tout sans refaire l’histoire, il fût peut-être plus sage que les States est en premier la bombe que l’Allemagne).
                                                                                                  Fin de l’Anthropologie de comptoir, si les surdoués émergent c’est qu’on est en crise et qu’ils essayent de réguler la situation, si le déclin est irrémédiable alors un génie émergera peut-être pour diffuser le meilleur de ce que l’on aura été en allant plus loin.


                                                                                                • abcd 17 décembre 2015 19:36

                                                                                                  @Robert Lavigue
                                                                                                  D’accord donc on est tous égaux, bien pourquoi existent ils des trisomiques, des dyslexiques, des génies, comment expliquez vous Mozart, Bach, Einstein Léonard de Vinci, uniquement parce que leurs parents avaient de bonnes conditions sociales, bah alors les enfants de Rothschild doivent avoir un prix Nobel, non ?
                                                                                                  En fait il y a une cause métabolique la gaine de Myéline, c’est un avantage qu’on hérité les mammifères, cela accélère les influx nerveux, par exemple les dinosaures n’est avait pas par conséquent il était très lent, si vous posez la main par hasard sur une plaque chauffante, vous l’enlevez très vite, ben pour les dinosaures il leurs faillaient du temps, surtout qu’il étaient immense, au point que pour résoudre cette difficulté ils ont développés un deuxième cerveau à l’autre bout de leurs colonnes, sinon le diplodocus moyen aurait eût le temps de se faire manger la queue par un raptor avant de bouger.
                                                                                                  Et bien comme toute choses métaboliques, il y a des variations entre les individus, certains ont plus de risques de cancers que d’autres (une connaissance est morte à 21 ans d’un cancer généraliser, c’est injuste c’est la vie), c’est pareil pour la myélinisation, certains ont des influx nerveux plus rapides, c’est comme cela c’est pas juste.
                                                                                                  Dame Nature ne nous a pas fait égaux, pour cent mètre nage libre, que pour le cerveau. Vous pouvez le nier cela ne changera rien, c’est la vie, c’est pas juste, y à des neuneus avec des QI de 70 et des gens avec des QI de 130, après il y des spécialisations, des apprentissages (si on a pas appris à lire jeune c’est plus compliqué après), même Einstein disait qu’au delà de son domaine de compétence on est des enfants de 18 ans, mais à la base on est pas égaux.


                                                                                                • pemile pemile 17 décembre 2015 20:02

                                                                                                  @abcd « la sélection naturelle (d’où découle l’évolution) »
                                                                                                  Non, la sélection naturelle c’est d’abord la préservation/stabilisation des favorisés dans la lutte pour la vie (dixit Darwin)
                                                                                                  L’évolution vient le plus souvent d’un changement de l’environnement.

                                                                                                  Pour ce qui d’une transmission génétique de l’intelligence, il n’y a pas de gène de l’intelligence, juste des profils génétique qui peuvent donner un avantage « chimique/proteique » (genre gène NPTN). Un cerveau plus rapide n’est pas forcément plus intelligent.


                                                                                                • abcd 17 décembre 2015 20:27

                                                                                                  @pemile
                                                                                                  On n’a pas définit intelligence sur le fil, par conséquent je prend un sens usuel, donc large auquel on associe dans les études le QI qui n’est pas un bon critère à l’âge adulte, mais qui est assez pertinent pour les enfants, d’où l’ajout d’intelligence « potentiel ». La probabilité qu’un enfant sauvage ayant le potentiel d’Einstein écrive la relativité est nul, évidement.
                                                                                                  L’évolution ce fait certes par une pression sélective qui varie et fait mourir les moins adaptés à cette évolution ou qui limite leurs reproductions (phylogénie), c’est pas l’environnement qui modifie les métabolismes (sinon pleurer pas sur les créationnistes).
                                                                                                  On a marché sur la Lune depuis belle lurette, on fait imageries médicales, on a remarqué que les cerveaux des QI élevés étaient différents des QI faibles, évidement cela fait « humainement » du mal, qu’est-ce que j’y peux, vous pouvez le nier, cela ne changera rien, y à pas un atome ou une molécule de justice ou d’équité métabolique.
                                                                                                  Sinon voyez la vidéo au dessus de Nikos Lygeros de Mensa.


                                                                                                • pemile pemile 17 décembre 2015 20:49

                                                                                                  @abcd « c’est pas l’environnement qui modifie les métabolismes (sinon pleurer pas sur les créationnistes). »
                                                                                                  Les phalènes étaient blanches, comme les bouleaux, jusqu’à l’apparition de la pollution, qui a noircie l’écorce de bouleaux, ce qui a favorisé les phalènes plus sombres et la disparition des phalènes blanches.

                                                                                                  c’est quoi l’allusion aux créationnistes ?


                                                                                                • abcd 17 décembre 2015 20:56

                                                                                                  @pemile
                                                                                                  Favoriser, c’est que les blanches se sont fait bouffer, il faut accepter de dire que le moteur de l’évolution c’est la mort (puis l’inaptitude à la reproduction) c’est tout.
                                                                                                  Et que cette mort et cet non reproduction (qui peut être aussi lié à des caractéristiques sociales pour les animaux sociaux) est lié à l’environnement, sinon les gens ne comprennent pas l’évolution. (La vidéo est bien si on est patient, j’insiste : https://www.youtube.com/watch?v=P7dbL8clsp8 )


                                                                                                • pemile pemile 17 décembre 2015 23:23

                                                                                                  @abcd « La vidéo est bien si on est patient »
                                                                                                  Et qu’on fait les mensans, à part aider leurs membres et gérer leur petit club des 2%, pour aider l’humanité en générale ?


                                                                                                • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 18 décembre 2015 12:00
                                                                                                  Robert Lavigue 17 décembre 17:59

                                                                                                  @abcd

                                                                                                  Encore faudrait-il :
                                                                                                  1) Que les surdoués existent.
                                                                                                  2) Que l’intelligence soit quantifiable sur une échelle
                                                                                                  3) Que l’intelligence soit héréditaire.

                                                                                                  A lire ce fil, je doute fort que la première condition soit remplie... Les 2 autres conditions sont donc provisoirement surnuméraires !

                                                                                                  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
                                                                                                  @Robert Lavigue
                                                                                                  Vos questions sont légitimes... votre conclusion NON !
                                                                                                  Mon témoignage :
                                                                                                  (alors que ne connaissais au début, ni les mots de douance, mensa, HQ, HP, etc, etc... j’ai publié de très nombreux articles sur les surdoués qui sont loin d’en avoir fait le tour !)
                                                                                                  1)les surdoués existent : dans ces vidéos on trouve des constantes ; précisons pour la énième fois que le profil unique du surdoué n’existe pas, d’où la difficulté !
                                                                                                  Je donne par ailleurs des bribes de mon vécu où je me retrouve avec bon nombre de « pareils », ce qui a un sens, même si nous vivons dans des sociétés qui nous nient depuis longtemps, non par complot, mais comme donnée de leur dégénérescence en cette Fin du Kali-Yuga [désolé mais ici on ne peut faire l’économie d’une approche métaphysique voire ontologique seulement]
                                                                                                  Exemples :
                                                                                                  hypersensibilité, je passe... trop long... à exposer, mais flagrante ; certains diront à tort maldive !
                                                                                                  passons
                                                                                                  les maths, mon exemple je pense est ici intéressant :
                                                                                                  je vis donc à 10 ans, dans un quartier de Marseille de sous-prolétaires, qui vote communiste à plus de 60 % ! Cours élémentaire : je me vois dans ma rue, proposer à 4 ou 5 copains, dont Lucien Sarti, un jeu intelligent avec prime de ma part de l’équivalent de 5/10 € pour le gagnant ! Je leur ai ramené un bout de craie pour l’occasion :
                                                                                                  l’exercice élémentaire que tous ont pratiqué à l’école toute proche, avec plus au moins de succès !
                                                                                                  division :
                                                                                                  numérateur et dénominateur : 6/7 CHIFFRES chacun choisit par mes amis, pas de triche !
                                                                                                  ça commence en individuel, mais malin, voyant que ça peut vite dégénérer et tenant à mon expérience je propose : TOUS CONTRE MOI !
                                                                                                  Fastoche diront certains... sauf qu’ils peuvent essayer à tout age ; évidemment que moi je n’ai pas droit à la craie et que je dois donner le résultat empilé dans ma mémoire, sachant qu’il y a
                                                                                                  une obligation de ma part à aller très vite car je dois éviter à tout prix qu’ils renoncent à mon jeu à la con ! C’est factuel ; un vécu quantifiable !

                                                                                                  l’école : en six mois « premier en tout », alors que le directeur à mon arrivée, ne parlant pas un mot de français, était désolé : personne ne parlait ma langue maternelle dans cette école ni instits, ni élèves ; l’idéal pour apprendre, en plus mes parents étaient quasi analphabètes, donc apport nul !

                                                                                                  — je n’insiste pas sur le reste !

                                                                                                  2) l’intelligence soit quantifiable sur une échelle : on va me dire que en 1) c’est de la mémoire et que ça ne prouve pas l’intelligence ! C’est vrai ; mais scolairement parlant —comme on peut dire que si l’argent ne fait pas le bonheur, il peut y contribuer— de même pour la mémoire ; j’étais capable en fin de journée scolaire, de raconter avec une grande précision, tout le vécu de la classe !
                                                                                                  l’intelligence ne pouvant se définir ; pas d’approche simpliste ici pour moi  !

                                                                                                  3)intelligence soit héréditaire ?
                                                                                                  je peux témoigner sur mon hérédité propre en tant que surdoués :
                                                                                                  — le frère ainé de mon père que je n’ai pas connu !
                                                                                                  — mon neveu, fils de ma sœur unique (je n’ai pas de frère) : « le génie » pour l’institutrice de fin de primaire !

                                                                                                  Tous deux que je classe de vocation ingénieur inventif, très différents de moi-même !

                                                                                                  CQFD


                                                                                                • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 18 décembre 2015 12:04

                                                                                                  @Mao-Tsé-Toung
                                                                                                  numérateur et dénominateur : 6/7 CHIFFRES chacun choisiS par mes amis, pas de triche !

                                                                                                  EXCUSER


                                                                                                • pemile pemile 18 décembre 2015 12:42

                                                                                                  @Mao-Tsé-Toung « je peux témoigner sur mon hérédité propre en tant que surdoués »
                                                                                                  Non, cela ne permet pas de dissocier l’inné de l’acquis dû au milieu

                                                                                                  Un enfant d’une famille de gros bouffeurs de produits industriels pourrait penser que son surpoids a une origine génétique, non ?


                                                                                                • abcd 18 décembre 2015 13:01

                                                                                                  @Robert (et aussi pemile)
                                                                                                  Vous êtes méthodologique (je suis dyslexique :) ) tant mieux.
                                                                                                  Bien appliquons cette méthodologie à notre contexte, vous êtes sur un média qui est assez peu mainstream, observer votre entourage, combien de personnes cherchent d’autres informations que celles des médias de base ?, bien combien y viennent en triant rapidement ce qui est farfelu de ce qui pertinent. Bon combien lise ce type de billet, combien lise les commentaires ? combien on besoin d’écrire lorsqu’il passe les 200 commentaires, combien réagissent à un commentaire ayant pour prémisse anthropologie de comptoir.
                                                                                                  Observez bien votre entourage, avez vous remarqué que lorsqu’on « traite » les gens d’intelligent et bien chose surprenante, c’est un compliment (comme beau ou fort). C’est pas une attaque personnelle qui nécessite des heures de justifications et de débats.
                                                                                                  Certes il y a quelques années, lorsqu’on ma dit que moi j’étais intelligent, je l’ai très mal pris, j’étais prés à débattre de ce qu’était l’intelligence pendant des heures, sauf que mes interlocuteurs n’ont pas compris mon évidence, c’était stupide, il y avait tellement de chose que j’ignorai...
                                                                                                  J’y mis 32 ans à accepter d’être dyslexique (alors que j’avais un diagnostique, mais j’y arrivai, alors...), quelques années de plus à accepter que j’étais peut-être un peu doué et dyscalculique, sauf que j’ai observé les autres dyslexiques et dyscalculiques, ils comprennent pas mes stratégies adaptatives et aucun n’a un bac s, je suis obligé d’accepter l’idée que je suis un peu doué (mais à la base cela reste une attaque et puis moi c’est pas pareil, je suis juste un peu doué, je suis pas surdoué :) ).
                                                                                                  Cessons de parler de moi, reprenez mon premier paragraphe, vous voyez où je veux en venir ?
                                                                                                  Robert vous avez raison si vous croyez que j’argumentai sur l’intelligence, mais cela ne sert à rien (à moins de tenir ce fil sur quelques années si vous êtes aussi buté que je le suis), en fait j’argumentai sur la justice (innovation humaine fondamentale) et vous y êtes très sensible.
                                                                                                  L’égalité cognitive est une fiction narrative qui fût nécessaire pour faire émerger la démocratie, la justice, la volonté, l’individu, mais aujourd’hui on pourrait ce contenter de la loi des grands nombres et de l’équité (et puis même un surdoué peut être malade et la vieillesse est un naufrage même pour un surdoué), par conséquent il faudrait que la société soit accessible et volontaire pour tirer le meilleur de ses citoyens, même s’ils ont un QI de 80 (c’est à dire limiter la pub qui altère plus les petits QI, simplifier l’administratif et envoyer en taule les petits malins qui inventent les 0.8% de CSG non déductibles et autres conneries perverses, favoriser une information claire, vulgariser, etc...).
                                                                                                  Pour illustrer ce besoin de justice, prenons un exemple comme Onfray, il a passait sa vie à lire et à écrire et pourtant il a besoin de mettre en avant un savoir populaire, pourquoi ? parce que ses parents n’étaient pas surdoués et cultivés, là où les surdoués des milieux aisés trouvent logique la différence, lui cela lui fait mal, c’est l’injustice de trop, le déni de différences est plus net chez les surdoués de milieux populaires (ou moyens), c’est la goutte de trop, le vase est plein.
                                                                                                  Maintenant, si vous êtes arriver à la fin de ce commentaire et qu’une fois seul vous avez un léger dérèglement lacrymale, je crois malheureusement qu’il est probable que vous soyez des putains de surdoués.


                                                                                                • Le Gaïagénaire 19 décembre 2015 15:15

                                                                                                  @abcd  18 décembre 13:01


                                                                                                  « c’est l’injustice de trop, le déni de différences est plus net chez les surdoués de milieux populaires (ou moyens), c’est la goutte de trop, le vase est plein. »

                                                                                                  En fait, c’est du mépris.

                                                                                                  L’école a pour but de nous désensibiliser de ce mépris.

                                                                                                  Joyeux Noel




                                                                                                • abcd 19 décembre 2015 17:19

                                                                                                  @Le Gaïagénaire
                                                                                                  Mais pour fêter Noël, il faut des présents, non ?
                                                                                                  N’auriez vous pas le souvenir de ces veillés nocturnes enfantines ?, bien sur elles étaient angoissantes, bien sur cela vous appartient plus qu’à un autre, mais elles ont peut-être nécessités d’en faire une règle, un principe, une clef de compréhension.
                                                                                                  Les commentaires ne sont que émergés de l’iceberg, c’est un cadeau qui pourrait en rassurer d’autres.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité