• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Europe : la défaite de la pensée

Europe : la défaite de la pensée

Brexit, élection de Donald Trump, règlement du conflit syrien, offensive tous azimuts de la Russie : jamais l’Europe n’a semblé aussi proche de sortir de l’histoire. Mais pas le moindre signe de frémissement intellectuel chez nos élites patentées qui continuent de faire confiance à leur vieux logiciel made in USA.

Alors qu’en Syrie la loi du plus fort est en train de lentement mais sûrement devenir la meilleure, l’Europe - pourtant concernée au premier chef - semble totalement sortie du jeu. Elle fait même figure de victime. Ses chimériques alliés « modérés » ayant finis écrasés sous les bombes de Poutine et d’Assad à Alep. L’Europe devrait savoir que les modérés gagnent rarement les guerres. Pire, incapable de se défendre elle même, elle est submergée par une invasion migratoire sans précédent depuis la fin de l’antiquité.

Pour couronner le tout, son allié américain semble vouloir retourner aux fondamentaux. Car en effet, s’il est bien difficile de prévoir ce que sera le mandat du nouveau président élu ; il semble à peu près acquis que celui-ci fera passer l’intérêt bien compris des Etats-Unis avant tout le reste, quitte à laisser de côté la vieille Europe. 

 

Une Europe, frappée en plein coeur de sa capitale officieuse (Berlin) par un énième attentat. Et qui, désormais fidèle à son habitude, prie, pleure et ne comprends pas tant de « haine » et de « barbarie ». Car l’Europe est un peu comme une femme riche, accueillante et… un peu nunuche. Une femme à qui on a expliqué que tout le monde était gentil et que toute cette mondialisation c’était merveilleux et qu’elle allait pouvoir se faire plein de nouveaux amis sur Facebook et même en vrai.

La gentille Europe ne comprend pas qu’il puisse exister des méchants qui veulent profiter d’elle, de sa richesse, de sa bêtise et de sa faiblesse. Alors elle se dit que pour éviter ça, elle doit être encore plus gentille. Elle va accueillir tous les « réfugiés ». Et tant pis si certains violent, pillent, tuent. Elle va aussi s’excuser et s’excuser encore pour toutes les vilaines choses qu’elle croit avoir faites dans le passé.

 

Mais comment pourrait-elle comprendre cette brave Europe ? Le citoyen européen n’est pas (plus) formé pour penser mais pour produire et pour consommer. Et penser et consommer sont deux activités quasi antinomiques. Noyé sous un torrent quotidien d’informations commerciales plus niaises les unes que les autres, de programmes télévisés déplus en plus affligeants et d’ « informations » totalement biaisées, l’Européen moyen vit dans un monde parallèle. 

 

Incapable de comprendre que tous les autres grands pays du monde (USA, Russie, Chine, Japon, Turquie, Iran) ont une politique centrée sur leurs intérêts nationaux biens compris et n’hésitent pas à recourir à des moyens agressifs pour les faire prévaloir (espionnage, hacking, conflits armés…). 

En vieille dame bien élevée, l’Europe est moralement outrée par de telles pratiques. Mais a-t-elle compris que son indignation se sert à rien ? Que ses imprécations moralisatrices suscitent au mieux l’indifférence au pire le mépris et les sarcasmes. Car l’Europe ne fait plus peur et ne suscite plus l’admiration chez les autres peuples. 

Rendue impuissante par l’absence d’une armée digne de ce nom ; elle est divisée en interne par une immigration de plus en plus nombreuse et travaillée par de puissants courants politiques et religieux venus de l’étranger. L’Europe est sur le point de devenir l’homme - ou plutôt la femme - malade du XXIème siècle.

 

2017 sera pourtant une année importante pour l’Europe avec des élections majeures en France et en Allemagne. Malheureusement les candidats favoris, dont l’un est l’ancien Premier ministre de l’inénarrable Nicolas Sarkozy (Fillon) et l’autre est au pouvoir depuis plus de 10 ans (Merkel) laisse mal augurer d’un véritable changement de cap politique et d’une sortie du rêve enchanté de la mondialisation heureuse.


Moyenne des avis sur cet article :  3.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 31 décembre 2016 14:46

    « il semble à peu près acquis que celui-ci fera passer l’intérêt bien compris des Etats-Unis avant tout le reste, quitte à laisser de côté la vieille Europe. »

     
    Oh putain, oui !
    S’ils pouvaient nous lâcher la grappe, quel pied...

    Sinon :
     
    « En vieille dame bien élevée, l’Europe est moralement outrée par de telles pratiques. »
     
    Je crois que vous vouliez dire : « en vieille pute mal élevée, l’europe est vexée de se voir cocue »
    Non ? Ah ben tant pis... 


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er janvier 2017 09:46

      @Jeekes
      L’Europe n’est pas cocue, elle est partie prenante dans toutes les saloperies de l’ OTAN depuis l’Afghanistan et la Yougoslavie ! Depuis la création de Talibans par les USA pour mettre à mal l’ URSS en Afghanistan, ce sont les mêmes mercenaires qui changent de nom pas pas de fonction...

      Jean Loup Izambert à propos des attentats :

      " Ces attaques sont le fait de groupes de la même mouvance idéologique que ceux que les dirigeants occidentaux, tout particulièrement étasuniens, anglais et français, protègent depuis la fin des années quatre-vingt. Ces groupes sont tous, d’une manière ou d’une autre, en rapport avec les services occidentaux des mêmes pays, principalement étasuniens.

      ** Dès 1945, les services étasuniens ont utilisé les Frères musulmans contre les pays socialistes.

      ** Puis, à la fin des années quatre-vingt, les Anglais et les Français ont collaboré avec la CIA, les services pakistanais et saoudiens pour renverser la jeune République laïque afghane.

      ** En 1982, le président François Mitterrand a fait sélectionner et exfiltrer d’Afghanistan des chefs de groupes criminels par la DGSE afin que ceux-ci soient entraînés en France dans les camps militaires de Cercottes, Caylus et de la Braconne.

      ** Depuis, les amitiés franco-terroristes n’ont cessé de se développer et de se matérialiser dans plusieurs conflits régionaux (Yougoslavie, Liban, Algérie, Tunisie, Palestine).

      ** En 2011, le président Sarkozy a armé et apporté, avec l’Otan, un soutien militaire à des groupes criminels pour renverser le gouvernement libyen.

      ** A sa suite, le président Hollande a armé et soutenu politiquement des groupes criminels contre la République syrienne.

      ** Les services occidentaux, dont la DGSE française, les conseillent pour déstabiliser les pays arabes laïcs, les entraînent à la guérilla, les arment, les approvisionnent en matériel militaire.

      ** Ces actions de guerre s’ajoutent aux sanctions – unilatérales et illégales en regard du droit international – économiques, diplomatiques et aux pressions de toutes sortes, principalement financières pour mettre les Etats à genoux.

       Il s’agit d’une politique coloniale qui vise à déstabiliser ces Etats pour permettre aux transnationales capitalistes de s’emparer de leurs richesses. Ces attentats ne sont donc qu’un petit retour de flamme du jeu de ces puissances coloniales avec le terrorisme. Il n’y a donc pas de raison pour que celles-ci restent à l’abri des crimes qu’elles font commettre en Syrie par ces groupes qu’elles organisent, financent, arment et entraînent."


    • Alren Alren 1er janvier 2017 17:00

      @Fifi Brind_acier

      L’article de Lem Civa sous-estime la capacité des peuples européens à revenir dans le jeu après la liquidation de l’UE.
      Au Moyen-Orient les dirigeants des USA et de l’UE perdent des guerres qu’ils ont déclenchées pour le profit égoïste des multinationales. Mais il n’y aurait pas eu de défaites s’il n’y avait pas eu d’agressions !
      Que les peuples européens balaient ces dirigeants par leurs votes et les nations redevenues souveraines joueront de nouveau un rôle essentiel dans le monde, un rôle positif.


    • kalachnikov lermontov 31 décembre 2016 14:50

      Cet article lucide aura sans doute moins de succès que celui de la Walter qui voit dans sa boule de cristal la Révolution en marche irrésistible, le triomphe du peuple quasi acquis avec comme porte-étendards Trump la réincarnation de st François d’Assise et Poutine le Christ de l’Apocalypse revenu qu’est déjà là parmi nous.


      • kalachnikov lermontov 31 décembre 2016 14:52

        Post scriptum : ce n’est pas la défaite de la pensée mais la mort de l’esprit et figure-toi qu’il ne va pas revenir.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er janvier 2017 09:49

        @lermontov
        Trump n’est que le symptôme du ras le bol des peuples de la mondialisation, de l’austérité, du chômage et des guerres ... Les peuples se réveillent, virent tous les anciens dirigeants, mais cela n’a pas l’air de vous faire plaisir ...


      • kalachnikov lermontov 1er janvier 2017 22:14

        @ Fifi Brind_acier

        Détrompe-toi, la victoire imprévisible et écrasante de François Fillon, le Chavez de la Sarthe, m’a singulièrement réjoui. Déboulonné le Sarko, aplati le Juppé ! Je me demande d’ailleurs pourquoi la Walter l’a pas mis dans son catalogue ’triomphe du peuple’ celui-là, d’autant plus qu’il est pote au Poutine à ce qu’on dit, ce qui vaut blanc seing.


      • rogal 31 décembre 2016 16:47

        Sur le même thème, plus profond et dans un autre style : Manuel de DIEGUEZ, toujours fidèle au poste.


        • izarn izarn 1er janvier 2017 00:40

          Il faudrait arreter, en 2017, de continuer à nous sortir que Poutine a bombardé des « rebelles ».....
          IL A BOMBARDE DES TERRORISTES !

          Dommage qu’il n’ait pas bombardé les cons !
          Vaste programme !

          Bonne année !
          Et elle sera meilleure certainement grace à Donald Trump !
          Et la France ira beaucoup mieux au mois de Mai !
          Juste le temps de débarquer le capitaine de pédalo, dit flanby, et Normal I ier....

          Quand à l’UE ? Bof...Vivre et laisser mourir...


          • popov 1er janvier 2017 08:16

            @Lem Civa


            Les Russes n’ont pas bombardés des islamistes modérés. Des islamistes modérés cela n’existe pas plus que des nazis modérés. Les islamistes que les Russes ont bombardés non seulement ne sont pas modérés mais en plus ce sont des mercenaires. Des mercenaires qui ne sont protégés par aucune convention internationale. Des écervelés qui se sont laissés séduire par les foutaises de l’islam et qui croient imiter ce trou du luc de Mahomet.

            Vous avez raison sur un point : l’Europe occidentale est à la dérive, le cerveau de ses habitants complètement lavé par la non-pensée bien pensante. C’est absolument incroyable, dès qu’on dit un mot en faveur de ce que l’Europe aurait pu devenir, on se fait traiter de raciste par des perroquets qui ânonnent leurs couplets en guise d’arguments.

            L’Europe n’est pas morte, mais pour la trouver, il faut regarder à l’est : un peu en Europe Centrale , mais surtout en Russie. C’est là que se trouve l’Europe de nos jours. 

            L’Europe occidentale, c’est un souk. Elle va terminer sa vie comme tous les pays dévastés par l’islam : crasseuse, inculte, incompétente dans tous les domaines et juste bonne à être exploitée par des tyrans.

            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er janvier 2017 09:34

              @popov
              Sauf que l’Europe n’a pas été construite par l’Islam mais par les Américains, à partir de plans élaborés pendant le 2e guerre mondiale, avec l’aide de tous les pro américains, de la SFIO à la Droite.
              « Aux origines du carcan européen » par Annie Lacroix Riz.


              Il n’y a eu que deux oppositions à la main mise des USA sur l’ Europe : de Gaulle et le PCF.

              « Analyse de la construction européenne par le PCF ».


              « De Gaulle et l’ Europe »

            • popov 1er janvier 2017 10:06

              @Fifi Brind_acier


              Bien sûr mais l’instrument de destruction finale de l’Europe, c’est l’islam.

            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er janvier 2017 21:40

              @popov
              Profitez-en, la paix revenue en Syrie, la Syrie sera reconstruite et les réfugiés rentreront chez eux !
              Soros qui les pousse en Europe vient de prendre la claque de sa vie avec la libération d’ Alep.
              Et si Trump tient sa promesse de s’allier à la Russie pour combattre les terroristes, il en sera de même en Irak, en Libye, en Afghanistan, en Afrique et vous allez perdre votre gagne pain ...


            • baleti baleti 2 janvier 2017 21:25

              @popov


              Tu ne perd pas une occasion, pour critique l’islam.

              Trois quart de tes messages, sur AV , sont en rapport avec l’islam.Tu trouve un rapport avec l’islam dans tous les sujet. on va croire que tu est un troll.

              Tu as oublier, la fonte de la banquise dans les deux pole, c’est l’islam




            • Ouam Ouam 2 janvier 2017 22:58

              @baleti :

              « Tu as oublier, la fonte de la banquise dans les deux pole, c’est l’islam »

               

              Nan il à pas dit ca, c’est pas possible parce que le le grand Cheikh ’Abdul-’Aziz Ibn Baaz, autorité religieuse suprême d’Arabie Saoudite dit lui meme en 1993, et popov n’est pas aculturé.

              « La terre est plate. Quiconque clame qu’elle est sphérique est un athée méritant un châtiment. »
               

              versets : 2:22, 18:86, 18:47, (etc...)

               

              De plus le 4eme pillier ne peut etre respecté aux poles . vu que le jour dure 6 mois  smiley 

              C’est pour cela que dès que les muslims auront instauré la charia ici, j’irai me réfugier la bas (au pole nord), les vrais muslims n’iront pas...de peur de tomber du bord ...

               

              Sallam’, 


            • baleti baleti 3 janvier 2017 07:55

              @Ouam
              « La terre est plate. Quiconque clame qu’elle est sphérique est un athée méritant un châtiment. »


              Tu nous donne des dire de Bin baaz, DE 1933 et des source du coran ??????????
              Pourrai tu apporter tes sources de Bin Baaz ?

              Et voila les les verdet que tu cite, ou a tu vu que sa parlais de terre plate ?


              2:22. C’est Lui qui vous a fait la terre pour lit, et le ciel pour toit ; qui précipite la pluie du ciel et par elle fait surgir toutes sortes de fruits pour vous nourrir, ne Lui cherchez donc pas des égaux, alors que vous savez (tout cela).

              18:47. Le jour où Nous ferons marcher les montagnes et où tu verras la terre nivelée (comme une plaine) et Nous les rassemblerons sans en omettre un seul.

              18:86. Et quand il eut atteint le Couchant, il trouva que le soleil se couchait dans une source boueuse , et, auprès d’elle il trouva une peuplade [impie]. Nous dîmes : « Ô Zul-Qarnayn ! ou tu les châties, ou tu uses de bienveillance à leur égard ».

              Et les ect..... ????? Menteur, comme top pot que tu cherche a défendre, des islamophobes, propagateur de haine.



              2:256. Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroît au Rebelle tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient.

              Pour le 4em pilier, c’est comme pour le 5em, si tu a pas les moyens, tu le fait pas. Comme le dit le verset 2:256 il y a nul contrainte en religion,et le verset 2:286 "Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité


              Tu te la raconte connaisseur, tu n’arrive même pas a comprendre se que tu lis, comment peu tu supposer avoir des capacité d’interprétation, va au pole nord, t’inquiète t’aura pas a te jeter dans le vide, personne te suivra. smiley


            • Victor 1er janvier 2017 15:58

              Un pays ne peut se définir par l’idéologie politique seulement, qui par définition n’a pas de frontière
               
              Aussi l’UE se définissant par son droitdelhommisme libéral n’a pas de frontière et peut s’étendre n’importe où, à Mars si c’est possible
              Les EU vire à la même connerie multiethnique.
              Et le seul autre pays qui se définit par l’idéologie seulement c’est la Corée du Nord.
               
              Tous les pays sur base territoriale, ethnique, historique, on changé de régime politique sans remettre en cause leur identité. (Chine, Allemagne France etc...) L’URSS par contre, uniquement défini sur son régime politique, a éclaté.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité