• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Européennes 2024. Autopsie d’une campagne

Européennes 2024. Autopsie d’une campagne

En France, chez nous, il existe une propension à donner des leçons de démocratie à la terre entière. Et nos médias et ceux qui les servent ne s’en privent pas. Nous recevons chaque jour un joli bouquet d’injonctions morales nous rappelant qui est démocrate et qui ne l’est pas. C’est assez fatiguant de devoir vivre dans cette dissonance parce que si nous nous en remettons à notre simple sens de l’observation, nous voyons bien qu’il y a loin des bonnes paroles aux réalités concrètes.

 

 

Résumé succinct d’un piège.

Depuis l’affaire Fillon où les partis d’état-major devenus avant tout des écuries à candidats au moment où ils étaient de moins en moins capables d’assumer le bilan des politiques qu’ils avaient menées et de nous présenter un authentique projet ou programme préparant l’avenir, les deux situations étant bien entendu corrélées, il est devenu patent que certains de nos hauts fonctionnaires et représentants politiques avaient perdu depuis longtemps le sens de l’état. Tandis qu’en même temps selon la formule consacrée, des oligarques ayant profité d’une fiscalité au service de leurs intérêts sans plus de contrepartie pour la société ainsi que d’une mondialisation attendue comme un nouveau far-west, libéré des règles du partage équitable de la valeur travail et des ressources, ces gens ont pris le contrôle de l’essentiel des moyens d’information et des instituts d’opinion et se sont dit, qu’après tout, des élections, au lieu d’être un moment de vérité entre le peuple et ses représentants comme on nous disait à l’époque, cela se fabriquait aussi de manière industrielle comme avait commencé de le montrer un certain type de pionniers, Sarkosy et sa bande. Sans plus de réactions que cela. En produisant, et gardant l’exclusivité de l’accompagnement video de leurs meeetings par exemple.Comme pour la promotion d’un chanteur ou d’un club sportif. Sur fond de teasing, de péripéties, de coups de théâtre, de bluffs, de surenchère, de coups bas, de jeux d’hystérisation de tout ce qui peut l’être. Et qu’en réalité, c’était assez facile à contrôler et piloter vu la puissance médiatique tombée entre leurs mains et la quasi inexistence de régulation de ces pratiques et puisqu’il y avait évidemment suffisamment d’ambitieux dans la politique pour faire carrière en se précipitant dans ce genre d’aventure en y entraînant les autres.

Ces gens se sont mis à moderniser comme ils disent notre vie politique et démocratique au point qu’à toutes les élections maintenant, premier tour ou second tour ou scrutin unique, c’est le score de l’abstention qui gagne. Celle qui dit « je ne veux ni l’un, ni l’autre », « je ne veux plus de ce système politique et ses institutions », « je ne me sens plus concerné », « je n’y crois plus ». Les médias préférant enterrer le problème et s’empressant dorénavant de nous enfermer dans des sondages afin de nous faire taire avec les réponses qu’ils nous attribuent en nous empêchant de poser nos propres questions. Et en claironnant des pourcentages calculés sur ceux qui se disent sûr d’aller voter afin d’entretenir les apparences et nous vendre leurs promotions. Et c’est tellement difficile d’y échapper que nous nous laissons quand même faire un peu, il faut bien l’avouer. Il semblerait aussi qu’ils nous arrivent même d’y croire un peu...

Tour de passe-passe politico-médiatique : les minorités de blocage.

Afin de s’extirper de cet empêchement, il s’agit d’examiner à tête reposée (un luxe de nos jours) la situation de près quand bien sûr pas un média ayant pignon sur rue n’en parle. Redisons donc les choses. Rappelons que Marine Le Pen est passée de justesse à 1% près au second tour de la présidentielle en récupérant une partie des voix de Pécresse (LR) en effondrement et en récupérant au second tour juste ce que perdait Macron par rapport à 2017. Lui étant élu pour la seconde fois par défaut grâce aux voix de ceux qui ne voulaient surtout pas de la championne. Celle-ci a alors obtenu 13 288 636 voix quand l’abstention, les votes blancs et nuls en comptabilisaient 16 695 014 (source ministère de l’Intérieur). Et oui, par deux fois, malgré des moyens médiatiques considérables mobilisés, l’oligarchie, sous ses deux visages politiques, ses deux jokers, a en réalité été rejetée par le corps électoral mais validée par des institutions devenues un anachronisme au vu des objectifs poursuivis lors de leur création. Validée aussi surtout par ses médias devenus omniprésents avec leur puissance de nous imposer leur réalité. Et ils nous ont parlé alors de façon tonitruante de la progression du RN. En réalité contredite par celle de l’abstention et du vote Macron par défaut qui confirmaient son rejet et celui de son concurrent de campagne. Nous sommes là très loin de la musique des sondages qui confirment les attentes de leurs commanditaires. Sans oublier le second tour des législatives où pour sauver les meubles, LR, LREM, comme attendu, sont venus au secours du RN en difficulté devant la NUPES en lui donnant de 50 à 60 mandats. Ces gens, concurrents pour une place à la table du pouvoir mais au service des mêmes intérêts fondamentaux, sachant toujours voter utile sans état d’âme, tout en restant discrets pour des raisons compréhensibles en évitant d'afficher leur habileté de roublards des élections à la Pasqua. N’oublions pas, l’abstention des uns fait le bonheur des autres. Nous sommes tous bien conscients que l’abstention ne constitue pas un groupe homogène d’électeurs mais nous savons aussi qu’il a été mesuré à chaque fois qu’elle concerne bien plus les milieux populaires et parmi ceux-ci les jeunes qui ne se retrouvent pas dans les intérêts de la macronie ni dans la supercherie qu’elle conduit avec l’extrême-droite.

En fait, c'est un service à domicile qui marche toute la journée si on veut.
 

L’incontournable OPA médiatique, enjeux et acteurs.

Sans fin, sans répit, sans échappatoire, les mêmes jeux ont recommencé comme si nos élections étaient devenues définitivement un parcours fléché dans un parc à thèmes avec ses itinéraires obligés faits de combats aussi fictifs que faussement spectaculaires et devenus malheureusement incontournables. Où une prime semble promise aux meilleurs menteurs et comédiens qui finissent par nous lasser en nous donnant l’envie d’abandonner le terrain. Avec bien sûr l’attraction phare, la tour aux sondages et son ascenseur et ses scores mirobolants à chaque coup de catapulte pour des vedettes désignées d’avance depuis longtemps par une campagne marketing de longue haleine qui ne s’arrête désormais quasiment jamais. Avec des scores affichés comme l’ingrédient magique qui nous fait acheter un kilo de pâtes au basilic quand en réalité il n’y en a que quelques grammes. Ici,s’il fallait, en ne suivant pas la recette imposée, calculer les pourcentages autrement qu’en se basant uniquement sur ceux qui sont sûrs de voter, le malaise et la défiance générale seraient d’un coup propulsés, avec ceux qui en jouent, au centre de la campagne. Les renvoyant tous aux véritables enjeux d’une élection qu’ils fuient. Qui a fait quoi et qui a voté quoi en cohérence avec ses analyses, propositions et promesses, qui est responsable de quoi et qui proposent concrètement quoi et comment ? Voilà les vrais débats pour ceux qui ne redoutent pas la démocratie ni des concitoyens qui seraient appelés à voter en connaissance de cause. Voilà le vrai travail d’interrogation et d’investigation que pourrait faire la diversité de médias indépendants qui ne seraient pas aux mains d’une poignée d’oligarques qui mènent ici la danse avec des employés choisis et payés pour la conduire. Et qui ont le pouvoir (la liberté nous disent-ils) de nous imposer cela à chaque fois maintenant. Comme par hasard le pouvoir en place trouve que ce n’est pas encore assez et en harmonie avec l’extrême-droite qui veut encore satisfaire un peu plus l’appétit de privatisation de ses sponsors, prépare une cure de réorganisation pour le service public (je crois que nous connaissons tous très bien l’issue finale de ce genre de toboggan) pourtant bien docile et suiveur. Dirigé par des personnes soigneusement choisies, qui ont l’imprudence il faut croire de laisser passer encore quelques impertinences et vérités trop crues, très fugaces pourtant. Tout cela se déroulant pour la plupart d’entre nous dans l’ignorance entretenue vis-vis des mécanismes fondamentaux de la macro-économie comblée par le catéchisme libéral implicite répandu par la parole médiatique dominante. Dans le commentaire permanent de la vie politique présentée comme un combat de personnes appartenant à des écuries dont nous ne pouvant qu’être des supporters ou des clients.En oubliant de nous rappeler qu’en réalité, ces tribunes sont plus qu’à moitié vides.

PNG

PNG
 

La trame de fond et les tireurs de ficelles.

Ces oligarques et leurs obligés sont pourtant inquiets. C’est intéressant de le savoir pour nous pauvres citoyens ordinaires. Sans vouloir l’admettre tout à fait, ils voient bien qu’à l’évidence cette abstention mêlée de résignation et de patience a fait long feu et qu’avec la prise de conscience de l’amplitude de leurs manœuvres, le battage incessant de leurs sirènes sondagières, la situation est en train de se retourner. L’extrême-droite remplit le rôle attendu et fait bien sûr le jeu du libéralisme. Ses élus tout en agitant un peu mécaniquement un drapeau social avec un grand sourire et en écartant les bras votent tous les points économiques clefs selon les vœux de ceux sans les médias et instituts d’opinion desquels elle serait pour l’essentiel une réserve d’anciens combattants se chamaillant à propos de chimères idéologiques et causes perdues et de quelques blancs-becs mal dégrossis. Elle réserve ses promesses et l’hystérisation binaire et manichéenne des troubles sociaux pour ses supporters le temps d’une campagne en évitant ainsi les sujets de fond qui auraient l’inconvénient de faire réfléchir. On est un parti de slogans ou on ne l’est pas. Ses militants et soutiens sincères y sont devenus une forme de harkis qui s’ignorent au service d’élus ambitieux et avides de jeux politiques. S’ajoute ici aussi l’ambition secrète de ces élus et cadres, les faire coexister au mieux avec des cocus plus ou moins consentants qu’il s’agit d’aller chercher avec insistance grâce à la complaisance des médias et bien sûr la pointe avancée qui s’est spécialisée, le réseau Bolloré. Des abusés d’un jour qui sont en réalité peu nombreux comme nous avons pu le voir, bien loin de l’enflure des sondages. Justement parce que nos concitoyens ne sont pas, malgré toute cette insistance, ces moyens considérables à disposition et ces efforts incessants, ces naïfs, ces ignorants et imbéciles espérés. Ils sont traversés en réalité par le remords d’avoir sauvé ainsi deux fois un macron de justesse et on peut comprendre que ce soit difficile à admettre. Ne pas refaire l’erreur est le moyen radical qui nous en libère.

N’oublions pas aussi que, prévoyants et prudents, nos oligarques cultivent maintenant, en même temps, un vieux joker en réhabilitation express avec le social-libéralisme à la sauce hollandaise qui fait un retour et qui a lui aussi toute la complaisance de leurs médias.

Cavalcade et sauve qui peut.

Dans un certain monde politique, heureusement immanquablement, mêmes les meilleurs et plus endurants comédiens finissent par perdre le fil de leurs intrigues et se prendre les pieds dans le tapis, nous révélant dans la vision d'un déséquilibre au ralenti, mis à nu par la lumière dont ils ont tant abusée, toute la médiocrité de leur entreprise. Pour notre bien à tous et celui de la salubrité publique. Avec quand même l’amertume du chagrin pour le spectacle ainsi donné de notre pays. La fin d’une déconfiture politicienne, les errements du PS de Jospin, élève modèle de la privatisation, la saga Sarkozy, Fillon, Hollande et maintenant, l’arrivée au terminus de Macron et Marine Le Pen, bras dessus, bras dessous, qui nous livrent leur version d’une connivence politicienne se terminant en scène de ménage. Un président deux fois élu de justesse grâce au jeu de dupe mené avec son inséparable cavalière, acculé à devoir reprendre ses éléments de langage et singer son populisme ordinaire, qui finit par être entraîné dans l’aventurisme de celle qu’il croyait sa créature. Au moment où celle-ci, enivrée par le refrain des sondages et leurs joueurs de flûte, à la recherche de toutes opportunités de gagner un paquet de voix en flattant l’un et son contraire, finit par récolter, grâce à cette révélation à ceux qui ne voulaient pas voir, l’adhésion des meilleurs imbéciles quand les autres, dans un éclair de conscience, effarés par cette soupe indigeste, prennent leurs jambes à leur cou.

Un pied-de-nez aux abuseurs. Prenons notre avenir en mains.

1. La tentation de l’apartheid politique.

Commençons par faire une mise au point pour toute une partie de nos concitoyens qui se trouvent à priori exclus, par une inversion des valeurs extraordinaire, du champ démocratique tel que certains ont la prétention de le circonscrire non par le débat mais par la diabolisation médiatique, méthodique et permanente des personnes et de tout ce qu’ils peuvent dire ou faire. C’est habile parce que cela évite à ces détracteurs de devoir dévoiler en profondeur leurs positions et d’ainsi prendre le risque de prises de conscience inopportunes. Ce à quoi visiblement ils ne tiennent pas. Des concitoyens dont les choix ont mené leurs mandants à 1% du second tour de la présidentielle dans des conditions d’hostilité et de discrimination et parti-pris médiatique dominant systématiquement hostile. Qui avaient du subir injustement 17 perquisitions pour des accusations infondées. Qui ont subi une collusion inouïe et tristement révélatrice sur l’affaire Israël-Hamas à partir d’un déferlement de mensonges haineux visant à les déshonorer quand ils ont eu, les premiers, le courage et la persévérance de ne pas céder sur les principes du droit international, la vérité des faits et l’enchaînement des causes et des conséquences, seul moyen d’ouvrir le chemin d’une paix juste que plus personne ne conteste même si personne n’est dupe, ceux qui n’en veulent pas n’ont pas renoncé et cherchent les moyens, des deux côtés, pour l’empêcher. Subissant maintenant des interdictions de meetings en pleine campagne électorale et la convocation de sa responsable de groupe parlementaire par la police sous prétexte de terrorisme. Dans la jubilation, le silence ou le soutien du bout des lèvres d’autres, se recommandant bien sûr de la démocratie mais ayant déjà renoncé en fait à la défendre en acte, nous prévenant de la confiance que nous pouvons leur accorder. Ajoutons une fixation hystérique (une sorte de point Godwin LFI) entretenue autour de la caricature médiatique de Jean-Luc Mélenchon qui rassemble le RN, LR, LREM, une partie du PS (le reliquat de la comète UMPS n’ayant pas trouvé de place à temps chez Macron ?) et quelques aventuriers de la politique. Une bien belle équipe de circonstance qui nous donne sans le vouloir une belle illustration de ce qu’est pour eux la politique. Tous si opportunément rassemblés sous la caution et la tutelle du pouvoir médiatique tombé aux mains de milliardaires qui excellent dans l’exercice. C’est indigne d’une démocratie, indigne de nous et de notre pays.

Cet effort de sanctuarisation de l’oligarchie en place a le mérite de désigner avec insistance quel est le mouvement politique qui propose résolument de mettre fin au recul économique, démocratique, social, écologique que nous devons subir depuis trop longtemps ainsi que ceux qui sont là pour nous y accommoder par ce type d’intimidations. En rêvant, qui sait, d’une sorte de confinement pour raison de contagiosité démocratique ?

Apparemment c’est le prix à payer pour un mouvement social et politique qui a l’outrecuidance et le courage de mettre en cause la prédominance d’une minorité sociale qui en se réclamant du libéralisme économique s’est accaparé du pouvoir économique, médiatique et politique en instaurant une démocratie libérale oligarchique (le terme de démocratie ici est un abus de langage orwellien). En nous conduisant vers une société plus inégalitaire, plus précaire, plus agressive, plus violente, plus irresponsable vis-vis de la gestion de nos ressources et des équilibres écologiques à préserver.

Un mouvement qui par-dessus le marché a l’outrecuidance de se réclamer du non alignement en politique étrangère en s’appuyant sur la défense des droits humains reconnus et affichés par le droit international même si certains qui s’en recommandent s’en dispensent quand cela les arrangent. Qui sont le socle, les conditions nécessaires et incontournables de la paix, de la coopération entre les pays sur le long chemin vers une authentique démocratie qui fait rêver comme référence commune depuis longtemps les êtres humains même si elle sert souvent d’alibi et de déguisement à ceux qui ont quand même besoin de ce rêve pour nous abuser.

2. Une société qui retrouve son souffle démocratique.

Une société qui retrouve son souffle démocratique reprend espoir, se pacifie, retrouve des forces, se sent capable collectivement d’affronter les difficultés, reprend goût à l’avenir et le prépare. Elle investit réellement pour l’intérêt de tous, en responsabilité, dans l’école, la santé, la culture, a la volonté et se sent collectivement responsable et en capacité de mettre en œuvre une véritable planification écologique et économique au lieu des zigzags qui nous cognent dont personne ne veut assumer la responsabilité, un aménagement du territoire digne de ce nom conçu et piloté en véritable concertation avec les territoires (que d’occasions manquées !) afin de venir entre autres à bout des ghettos de pauvres et d’immigrés et de remettre à sa place la loi du marché qui gentrifie les quartiers en chassant les habitants les plus modestes en préparant ainsi d’autres problèmes pour demain. Une telle société est alors en capacité de tenir toute sa place dans la coopération européenne et avec le reste du monde.

C’est ambitieux mais avons-nous le choix ? Si nous ne voulons pas nous retrouver un jour, sans trop comprendre, comme un ukrainien ou un russe, qui se bat pour son pays lui-dit-on parce qu’il n’en a pas d’autre, qui n’a pas vraiment le choix, qui ne sait pas bien pour qui, pour quoi, contre qui, contre quoi, qui connaît la solidarité de la peur et de la nécessité immédiate comme tous ceux qui nous ont précédés ou qui le vivent actuellement de par le monde.

Ne soyons pas dupes. Tous les prétextes sont et seront bons. Il s’agit en fait de liquider à bon compte ce que représente la NUPES et surtout ses 640 propositions dont le contenu a été soigneusement tenu hors du champ médiatique comme s’il y avait une police de la pensée qui n’a pas besoin de consigne pour savoir ce qu’il faut faire.

La NUPES est à la fois un socle et une dynamique de rassemblement à partir d’analyses et propositions qui sortent du terrain et non de laboratoires de thing tanks. Les représentants du PC, du PS et d’EELV devenu Les Ecologistes se comportent encore comme des responsables de parti d’état major qui auraient une clientèle captive ou facile à apprivoiser grâce aux appâts préparés par des magiciens de l’opinion publique sur mesure. On a vu ce que cela a donné au 1er tour de la présidentielle. Une poignée d’élus défaits se sont dépêchés de s’ afficher dans la NUPES en récupérant des mandats inespérés pour très vite jouer de leur différence comme ils disent, en pensant nous emmener, nous leurs électeurs les ayant poussés au rassemblement et aux engagements responsables, à l'insu de notre plein gré, avec eux. A la remorque encore et toujours du libéralisme dont ils prétendent incarner comme leurs prédécesseurs la consolation sociale et charitable. Qui donne avant tout bonne conscience aux oligarques et leurs obligés avec l’assurance que l’on ne leur demandera pas grand-chose. Tremblant au premier coup de vent et incapables de tenir une position ferme au plan international devant le chantage sur les bons et les méchants qui depuis toujours cache l’hypocrisie du plus fort qui prétend en plus incarner la démocratie. Désespérant ceux qui n’ont connu que l’injustice en se disqualifiant encore un peu plus auprès d’eux. Nous avons déjà donné. Une dernière leçon s’impose à ceux qui nous pensent idiots, incultes et tellement influençables. À nous de prendre nos responsabilités. La troisième vague, ce sera la nôtre, celle de ceux qui traverseront en le renversant le mur de l’abstention.

3. Une révolution citoyenne, le processus constituant qui vient:La VI°République.

Une seule certitude, c’est que si nous nous mettons ou remettons à voter quand d’autres qui ont leurs champions au pouvoir comme par hasard, eux n’ont jamais cessé de voter, alors nous aurons réuni les conditions pour pouvoir mettre sur pied une authentique démocratie fondée sur une justice sociale qui est le levier et la finalité conférant la domination du politique sur le pouvoir économique, une responsabilité écologique ancrée dans la justice sociale et reposant sur un citoyen correctement informé, avec les moyens politiques de se faire respecter et des mandants responsables politiquement.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.81/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

151 réactions à cet article    


  • Sirius Sirius 1er juin 08:49

    « il s’agit d’examiner à tête reposée (un luxe de nos jours) la situation de près »

    ça ne date pas d’aujourd’hui

    c’était déjà ce qu’avait demandé Louis XVI, mais personne n’a compris ce qu’il entendait par là, et ça ne lui a pas réussi.


    • Sirius Sirius 1er juin 09:00

      @Sirius

      « si nous nous mettons ou remettons à voter quand d’autres qui ont leurs champions au pouvoir comme par hasard, eux n’ont jamais cessé de voter,... »

      la question reste pleine et entière souf que voter blanc, ce n’est pas la même chose que s’abstenir, et écrire sur un carton rouge un mot d’ordre mutualisé par des rebelles comme moi allergiques à la corruption génaralisée que vous décrivez à juste titre permettrait au moins de compter les cocus
      le système des partis porte en lui-même le ver qui le ronge et je ne crois pas que ce soit les urnes qui permettent d’en sortir, pas plus que les incantations pendant les processions de la fête-dieu n’ont permis en Sicile d’éradiquer la mafia


    • Fergus Fergus 1er juin 09:25

      Bonjour, Sirius

      « le système des partis porte en lui-même le ver qui le ronge »
      Non, ce sont les dérives clientélistes des appareils et les appétits carriéristes qui minent le système.

      Nulle part ailleurs sur la planète il n’existe de nation qui fonctionne démocratiquement sur des bases alternatives aux partis et au vote des citoyens.

      Et si les campagnes sont médiocres dans certains pays  dont le nôtre  c’est tout à la fois lié à la médiocrité des candidats et à celle d’un électorat qui privilégie de plus en plus la situation et le confort individuel à l’intérêt de la collectivité.

      Autrement dit, on a les campagnes et les élus que l’on mérite.


    • Sirius Sirius 1er juin 09:40

      @Fergus

      « Nulle part ailleurs sur la planète il n’existe de nation qui fonctionne démocratiquement sur des bases alternatives aux partis et au vote des citoyens. »

      Sans cette phrase, je ne retiendrais que la partie que j’ai soulignée en remplaçant « de » par « aucune », et ça donne :
      « sur la planète il n’existe aucune nation qui fonctionne démocratiquement »


    • Sirius Sirius 1er juin 09:47

      @Fergus

      « ce sont les dérives clientélistes des appareils et les appétits carriéristes qui minent le système. »

      un parti peut-il fonctionner sans appareil ?
      un appareil peut-il fonctionner sans clientélisme ?
      le clientélisme peut-il fonctionner sans l’appétit carriériste d’un « pater familias » (parrain) ?
      ce que vous appelez « dérive », c’est en fait le moteur du système


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 1er juin 09:50

      @Sirius
       
      ’’ce que vous appelez « dérive », c’est en fait le moteur du système’’
      >
       Les dérives seraient-elles à la politique ce que les profits sont à l’Économie ?


    • Sirius Sirius 1er juin 10:13

      @Francis, agnotologue

      ...à l’économie capitaliste sauvage dite "lbertarienne dans laquelle tout ce qui est juteux est privatisé, et tout ce qui ne l’est pas laissé au public financé par les impôts (TVA en particulier), oui
      avec une planification d’état, c’est déjà moins évident
      mais avec un petit effort, on peut faire encore mieux, à condition de revenir sur la propriété privée des moyens de production, et là, ça grince parce que le rêve de s’enrichir est plus fort que la résignation triviale, et la soumission plus facile que la révolte


    • Octave Lebel Octave Lebel 1er juin 10:30

      @Sirius

      Merci pour cette sagesse ancestrale, j’en connais qui, en attendant, peuvent dormir tranquille -).
      Laissons la plaisanterie de côté.

      La dynamique du changement se nourrit d’un long travail de prises de conscience, d’aller-retour entre l’expérience, le vécu, l’analyse, d’essais et d’erreurs qui font avancer, de partages de points de vue où chacun s’enrichit de l’autre pour construire de nouvelles pratiques et idées et mieux comprendre et agir sur un monde toujours changeant. Pas à pas, au cas par cas avec bien sûr une méthode, des principes, des objectifs des moyens à partager que l’on confronte au réel que l’on affronte avec des pouvoirs bien précis et leurs moyens et méthodes à combattre en se donnant les moyens qui nous sont accessibles. Il y a des hauts et des bas qui dépendent pour une part importante de nous. Avec lesquels de toute façon nous devons faire. Les pouvoirs que nous combattons ne sont pas inertes et reposent sur des bases bien concrètes. Avec une légitimité fondée ici sur le consentement mais à mon avis bien plus sur l’impuissance et la résignation et une ignorance méthodiquement entretenue. Il n’y a pas de recette magique du changement. C’est une volonté, un effort, un travail dont bien des pratiques sont encore à découvrir et/ou inventer ou en gestation d’autant plus que vouloir exercer un pouvoir ne va pas sans la responsabilité et oblige à avoir des résultats à la hauteur de ce que l’on cherche à faire. Pas de démocratie sans


    • Octave Lebel Octave Lebel 1er juin 10:31

      @Octave Lebel@Sirius

      Un exemple concret de levier parmi tant d’autres. Dénoncer la dérive que représente ce qu’est devenu notre système médiatique entre autres, inlassablement. On voit bien que cela dérange ceux qui prétendent au leadership politique dont on perçoit mieux les intérêts qu’ils défendent tout en venant nous raconter le contraire. Ici, selon l’affichage démocratique officiel qui est le nôtre, nous sommes au cœur d’un conflit de légitimité au détriments des citoyens et au profit d’oligarques et de leurs poulains.

      Jusque quand allons-nous laisser ce genre de pouvoir dans les mains d’une poignée de milliardaires qui ont racheté l’essentiel  des organes de presse et instituts d’opinion du pays ?

       

      Source base de données Europresse.

      → Candidats cités dans la presse française entre le 10 janvier et le 10 avril.

      Valérie Hayer (Renaissance) : 367

      François-Xavier Bellamy (Les Républicains) :380

       Jordan Bardella (Rassemblement national) : 1505

       Raphaël Glucksmann (Parti socialiste-Place publique) : 445

       Manon Aubry (La France insoumise) : 237

      Marie Toussaint (Les Ecologistes) : 228

       

      Par Maxime Friot, lundi 13 mai 2024 « Nous avons relevé depuis le 1er janvier et jusqu’au 13 mai toutes les fois où une tête de liste aux élections européennes était affichée en Une d’un hebdomadaire ».

      https://www.acrimed.org/Candidats-aux-elections-europeennes-le-tri-des

      Sont concernés :

       

      * Le Point, L’Express, Marianne, L’Obs, La Tribune dimanche, le Journal du dimanche, Le Figaro Magazine, Aujourd’hui en France Dimanche, Valeurs actuelles, Franc-Tireur.

      * Quant à Télérama, Challenges, L’Humanité magazine, Politis et Paris Match, ils n’ont mis aucun candidat tête de liste à la Une.

       

      ● Récapitulons  : Bardella apparaît 11 fois ; Glucksmann 5 fois ; Valérie Hayer 3 fois ; Marion Maréchal 2 fois ; et François-Xavier Bellamy 1 fois.

      ● Récapitulons d’une autre façon  : Manon Aubry (LFI), Marie Toussaint (EELV), Léon Deffontaines (PCF) ou encore Nathalie Arthaud (LO) n’apparaissent jamais en Une des hebdomadaires.

       

       


    • Octave Lebel Octave Lebel 1er juin 11:08

      @Fergus

      On peut aussi être pragmatique. La réalité concrète de la vie des partis, c’est par exemple qu’avec une subvention pouvant être attribuée par chaque électeur de 7000 euros l’an avec 60 % de remise d’impôts, certains partis par leur choix économiques et fiscaux font le plein de cette aubaine avec des familles, père, mère, enfants majeurs, oncles, tantes , grand-mères , cousinades, alors que pour d’autres, ceux qui s’y reconnaissent, n’ont pas ces moyens bien sûr. Ce n’est pas difficile techniquement d’améliorer cela (voir les propositions de l’économiste Julia Cagé).On peut facilement réguler aussi la concentration financière des médias, l’utilisation des sondages dans la vie politique. Pour mémoire nous les finançons directement et indirectement parce que concernant la politique, leurs commanditaires sont les organes de presse et les partis sans oublier que les mêmes possédent et la presse et des instituts d’opinion. La moitié d’entre eux sont tenus confidentiels. Pour mieux nous manipuler ? À l’évidence une commission sur la validité des méthodes techniques mises en œuvre pour les sondages politiques devrait être mise en place aussi pour y remettre un peu de rigueur.

      Comment ne pas évoquer l’obsolescence aussi de nos institutions, le problème de représentativité des élus qu’elles posent, les dérives qu’elles permettent où en fait on a quasiment pas de contre-pouvoirs autrement que dans protestation vis-à-vis de l’exécutif. Je pense que depuis Sarkosy, il faut bien commencer par quelqu’un, on a pu constater tous les risques et dérives que chaque président a incarné pour notre édification et je pense que vu les évolutions internationales, il est urgent d’en sortir. Il faut avancer vite vers des démocraties fondées sur des citoyens et des peuples. 

       


    • Octave Lebel Octave Lebel 1er juin 11:12

      @Sirius

      Désolé d’utiliser votre commentaire ainsi pour une précision mais comme c’est le premier :

      La cocotte nationale devait se trouver en début de texte.


    • Octave Lebel Octave Lebel 1er juin 11:17

      @Octave Lebel

      Et le dessin, débat Darmanin Le Pen devait se trouver uniquement en tête du paragraphe Tour de passe-passe politico-médiatique : les minorités de blocage.

       


    • Octave Lebel Octave Lebel 1er juin 11:36

      @Octave Lebel

      J’ajoute un commentaire déjà posté ailleurs.

      C’est ambitieux mais avons-nous le choix ? Si nous ne voulons pas nous retrouver un jour, sans trop comprendre, comme un ukrainien ou un russe, qui se bat pour son pays parce qu’il n’en a pas d’autre, qui n’a pas vraiment le choix, qui ne sait pas bien pour qui, pour quoi, contre qui, contre quoi, qui connaît la solidarité de la peur et de la nécessité immédiate comme tous ceux qui nous ont précédés ou qui le vivent actuellement de par le monde. 


    • Octave Lebel Octave Lebel 1er juin 11:46

      @Octave Lebel@Fergus.

      J’ajoute un commentaire déjà posté ailleurs.

      C’est ambitieux mais avons-nous le choix ? Si nous ne voulons pas nous retrouver un jour, sans trop comprendre, comme un ukrainien ou un russe, qui se bat pour son pays parce qu’il n’en a pas d’autre, qui n’a pas vraiment le choix, qui ne sait pas bien pour qui, pour quoi, contre qui, contre quoi, qui connaît la solidarité de la peur et de la nécessité immédiate comme tous ceux qui nous ont précédés ou qui le vivent actuellement de par le monde. 


    • Seth 1er juin 13:24

      @Sirius

      c’était déjà ce qu’avait demandé Louis XVI,

      Effectivement mais c’était en parlant à bâtons rompus à l’heure du thé et entre deux brioches avec sa femme un peu trop grande pour lui.


    • Seth 1er juin 13:38

      @Octave Lebel

      7 commentaires l’un derrière l’autre en plus de l’article.

      Peut être la logorrhée est-elle curable... smiley


    • Fergus Fergus 1er juin 13:41

      @ Sirius

      « sur la planète il n’existe aucune nation qui fonctionne démocratiquement »

      Si, de manière plus ou moins imparfaite.
      Mais aucun système n’est exemplaire, et la plupart de ceux qui fonctionnent sur un système non démocratique (au sens d’élections libres) sont pires !


    • Fergus Fergus 1er juin 13:47

      Bonjour, Octave Lebel

      Nous sommes d’accord : il est évident qu’il faut améliorer le fonctionnement et l’éthique de la démocratie (à cet égard, le financement des partis et la concentration des médias sont en effet des points importants de ce challenge), mais certainement pas en rejeter les fondamentaux comme ont tendance à le faire certains intervenants sans proposer d’alternative sérieuse et crédible.


    • Legestr glaz Legestr glaz 1er juin 21:11

      @Fergus

      Le temps « d’exposition » médiatique est corrélé avec le résultat des élections.

      Le temps d’exposition au soleil est corrélé avec la production de vitamine D.


    • Aristide Aristide 2 juin 09:16

      @Legestr glaz

      Le temps « d’exposition » médiatique est corrélé avec le résultat des élections.

      C’est la poule et l’oeuf votre histoire !!! De plus, vous devriez savoir que la corrélation n’est pas synonyme de causalité. Mais c’est une autre histoire ...

      Après, entre nier complètement le fait que la visibilité dans les médias influence les électeurs et prétendre que c’est cette seule exposition qui fait l’élection, il me semble qu’il existe un minimum de bon sens.

      J’ai une analyse assez… simpliste sur le sujet. Pour moi, la quasi-totalité des électeurs qui se déplacent à toutes les élections ont des convictions bien ancrées et ils sont à mon sens peu sensibles à l’exposition aux médias, pas insensibles mais peu sensibles. 

      Après, chez ceux qui votent de temps en temps, là, on peut admettre que l’influence des médias est plus importante. Difficile d’en chiffrer réellement l’importance en termes de voix. Cependant, ce sont souvent ces « indécis » qui font le résultat des élections par leur « mobilité » électorale, capable de voter sans grande cohérence d’un scrutin à l’autre.

      C’est une critique que l’on peut indéniablement poser sur l’élection comme instrument indispensable de la démocratie. Les plus convaincus pèsent moins dans le résultat que les « indécis ». On peut même ajouter que comme les écarts de voix qui font le résultat, sont minimes, cette influence est d’autant plus importante.

      La stratégie d’appel aux « abstentionnistes » utilisée par LFI et d’autres, il s’agit de transformer un abstentionniste en indécis qui vote pour vous ...


    • Aristide Aristide 2 juin 09:48

      @Fergus

      Autrement dit, on a les campagnes et les élus que l’on mérite.

      Je crois que les campagnes électorales aux élections sont devenues la foire aux promesses les plus irréalistes : des slogans vides ou pompeux, des mors d’ordre sans sens commun…, enfin un florilège de surenchères électoralistes. 

      Et si les campagnes sont médiocres dans certains pays  dont le nôtre  c’est tout à la fois lié à la médiocrité des candidats et à celle d’un électorat qui privilégie de plus en plus la situation et le confort individuel à l’intérêt de la collectivité.

      C’est un luxe de nanti ce que vous dites, pour la grande majorité, c’est la croyance en ces promesses électoralistes, bien vite douchées dès le lendemain ou seul le résultat compte. Ceci explique la baisse constante de la participation. 


    • Fergus Fergus 2 juin 10:57

      Bonjour, Aristide

      Entièrement d’accord avec votre commentaire de 9 h 16. 
      Et très largement avec celui de 9 h 48.


    • Et hop ! Et hop ! 2 juin 12:16

      @Fergus : «  Nulle part ailleurs sur la planète il n’existe de nation qui fonctionne démocratiquement sur des bases alternatives aux partis et au vote des citoyens. »

      Le système électif universel est très différent selon les époques et les pays, aux USA il y a des campagnes électorales qui coûtent des milliards pour la communication et la corruption, donc c’est un système ploutocratique, le candidat élu doit ensuite récompenser ses sponsors pour qu’ils puissent récupérer beaucoup plus que l’argent donné, pour eux c’est un investissement.

      Pour rester en France, on n’est plus du tout en démocratie puisque ce ne sont plus du tout les électeurs qui choisissent les candidats, ce sont les partis qui les investissent et leur founissent les moyens de leur campagne électorale, sans investiture il est impossible d’être élu, donc il faut se soumettre au programme officiel et officieux du parti, voir même avec En Marche, s’engager à voter comme on vous le dira. D’autre part, les élécteurs n’ont plus accès à une information objective et diversifiée, condition indispensable pour qu’ils puissent se prononcer, tous les médias ont été captés et transformés en organes de propagande.

      Avant le choix des partis, les futurs élus sont choisis par des cercles privés secret et parfois étrangers comme des loges de franc-maçons, le jury de l’ENA, ou les commissions qui sélectionnent des American Young Leaders, ou les Global Young Leaders, comme étant entièrement soumis à leur propre projet politique et économique (« Agenda » comme ils disent). 

      L’électeur à le choix de voter entre des candidats qui appartiennent à la même écurie, comme les marques lessives qui sont la même poudre fabriquée dans la même usine. On n’est pas dans un système démocratique et concurrenciel mais monopolistique, un régime de parti unique.

      La solution est d’interdire les partis politiques, revenit à des candidats qui sont des individus libre, et pour cela et que l’État fournise gratuitement à tous les candidats les mêmes moyens de communication (affiches, meetings, passages à la TV et dans les journaux), ce sera rn plus une énorme économie pour les finances de l’État qui actuellement paye, en fin de compte, tous les frais de campagne par des moyens indirects comme des commission sur les marchés publics, etc..
      On aurait des candidats complètement libres.
      Il faudrait en plus interdire aux fonctionnaires d’ête candiats aux élections législatives pour respecter la séparation des pouvoirs, réduire le nombre de députés et de sénateurs à 100 de chaque, un par département, supprimer les votes par procuration en leur donnant un budget pour payer des asistants pour qu’ils puissent assister à tous les débats.


    • La Bête du Gévaudan 3 juin 00:45

      @Sirius

      revenir sur la propriété privée des moyens de production

      On a déjà vu ce que ça donne !!! ... en plus, ça fusionne de facto la propriété (proprietas) et le pouvoir (potestas) dans la même main. Les Macronescu et les Bernard Arnoff socialistes pouvaient non seulement vous faire trimer pour eux mais en plus vous expédier au goulag. On a eu un petit aperçu pendant la pandémie, où on était obligé par l’état (pouvoir) d’acheter ses vaccins (propriété). Aujourd’hui, personne ne vous oblige à acheter les bêtises de Mark Zuckerberg. La séparation pouvoir / propriété est un « moindre mal ».

      Sans compter que « la propriété c’est le contraire du vol » comme le résume si bien Frédéric BASTIAT dans sa correspondance avec PROUDHON (lettre 6)... je ne peux que vous conseiller la lecture des 14 lettres échangées (in « Gratuité du crédit ») entre ce libéral et ce socialiste. Ils se répondent une lettre chacun à tour de rôle, avec beaucoup d’arguments de part et d’autre et un débat de haut-vol. 

      le débat complet ici : http://bastiat.org/fr/gratuite_du_credit.html


    • Yukimuras 3 juin 10:30

      @Aristide
      « la foire aux promesses les plus irréalistes : des slogans vides ou pompeux, des mors d’ordre sans sens commun…, enfin un florilège de surenchères électoralistes. »

       Forcement, cela ne peut en être autrement puisqu’ils n’ont quasiment plus de pouvoir sur les pans les plus importants de la politique et économie grâce à l’UE à part quelques sujets marginaux notamment sociétaux. (loi fin de vie, mariage pour tous, loi sur les moeurs ...) 
      Bref, on va vous casser les b*rnes sur de plus en plus de sujets qui touchent de plus en plus à l’intime mais par contre, sur tous les sujets fondamentaux et vitaux pour le pays concernant la politique, l’économie, la justice, la défense ... que dalle


    • Yukimuras 3 juin 10:34

      @Aristide
      C’est la poule et l’oeuf votre histoire !!! De plus, vous devriez savoir que la corrélation n’est pas synonyme de causalité. Mais c’est une autre histoire ...

      Ce n’est pourtant plus à démontrer depuis le cas d’école Macron. Un trou du c*l qui vient de nulle part et sans partie et on connait la suite ...
      Bien sûr, il faut des soutiens et un narratif qui tient haleine assez longtemps. 

      Et les candidats, on ne les choisit pas, ils sont déjà préselectionnés bien en amont et sont imposés aux électeurs


    • Durand Durand 1er juin 08:50

      Des citoyens pro-Frexit créent leur propre primaire dans l’espoir de voir un de leur candidat obtenir des sièges au parlement européen … On vote sur Telegram jusqu’au 6 Juin…

      https://www.facebook.com/FranceSoir/videos/%EF%B8%8F-des-citoyens-pro-frexit-cr%C3%A9ent-leur-propre-primaire-pour-sorganiser/764552462413935/

      ..



      • Et hop ! Et hop ! 2 juin 12:25

        @Durand

        Il faudrait d’abord que tous les candidats pro frexit soient d’accord pour participer à ces primaires et pour se soumettre au verdict, or ce n’est pas ce qui est dit dans la présentation, donc c’est une campagne de promotion des organisateurs pour eux-mêmes.


      • Et hop ! Et hop ! 2 juin 12:39

        @Durand

        J’ai écouté la présentation, c’est complètement vaseux, pour présenter cette initiative ils argumentent en faveur du Frexit, au lieu de dire quels sont les candidats pro-frexit qui soutiennent cette initiative.

        Il y a un parti qui est 100% pro-frexit depuis des années, c’est l’UPR, donc qu’est-ce que cherchent de plus ces prétendus électeurs pro-frexit ?


      • Seth 1er juin 13:42

        Pourquoi s’agiter autant sur la question d’un pseudo-parlement qui n’a aucun pouvoir ? C’est de la fatigue inutile.

        Perso, après m’être tâté et avoir envisagé le vote pour LFI, puis FO, j’en reviens à ma première idée : je boycotterai. En plus dimanche j’ai cuisine et ce sera long à cuire. smiley


        • Eric F Eric F 1er juin 14:09

          @Seth
          Les partisans d’Ursula voteront, et elle sera reconduite pour cinq ans. Car le Parlement Européen valide ou rejette les nominations de commissaires.


        • Seth 1er juin 15:06

          @Eric F

          Je dois être simple d’esprit mais je ne crois pas que le successeur de la pustula sera différent qui qu’il soit, parlement ou pas, européiste ou pas.

          Ce genre de raisonnement est de type castor : « votons contre ». Perso je ne vote plus que pour, en aucun cas contre et hors de la révolution en se débarrassant de la vermine il n’y a pas de profond changement envisageable, vouloir y croire c’est se leurrer.

          Le problème est dans l’existence même de l’europe, certainement pas dans qui est élu ou non dans une parlement croupion.

          Il faudrait peut être, et c’est le moins, se débarrasser de cette commission et je doute que cela suffise parce que vois-tu, je ne suis pas disposé à accepter les décisions de gugusses non élus en France.


        • véronique 1er juin 19:12

          @Eric F

          C’est marrant cet argument. Les autres ne vont pas s’abstenir, ils vont aller voter...  ou bien.... L’abstention profite toujours aux autres. Et les autres disent évidemment la même chose  !


        • véronique 1er juin 19:26

          @Seth

          Entièrement d’accord. J’ajoute pour ma part qu’il faudrait déjà demander aux français s’ils ont bien compris que l’UE est très clairement, selon les textes des traités qui l’organisent, idéologiquement orientée sur le libre-échange à l’intérieur du marché commun, mais aussi à l’extérieur. 


        • Eric F Eric F 1er juin 20:04

          @véronique et @Seth
          Ce qui est marrant, ce que cela n’apparaisse pas évident que les majorités sont désignées ...par ceux qui votent.
          Octave a écrit dans un de ses commentaires que l’abstention a été supérieure aux suffrages recueillis par MLP au second tour de 2022, mais il aurait surtout pu dire que si LFI avait su mobiliser un demi-million d’abstentionnistes du premier tour, eh bien ils auraient été présents au second tour.

          La Commission Européenne n’est pas désignée par les électeurs français, eh bien pas plus que nous ne désignons directement nos ministres. Mais le président de la Commission doit appartenir à la coalition majoritaire du PE (qui peut le révoquer par motion de censure), majorité que nos votes contribuent à établir.
          Une commission peut être plus fédéraliste et atlantiste, ou plus souverainiste et non-alignée, ce n’est pas indifférent. Comme disent les Italiens, faute d’avoir une Ferrari, on peut préférer une Alfa plutôt qu’une Fiat.

          Bon, et puis, pour les sceptiques, il y a un message à faire passer, si on se désintéresse, cela ne gène pas les eurocrates, au contraire. Alors si vous êtes absolument contre le principe de l’UE, votez pour une liste frexitiste,


        • Legestr glaz Legestr glaz 1er juin 21:14

          @Seth

          copié-collé : « Je dois être simple d’esprit mais je ne crois pas que le successeur de la pustula sera différent qui qu’il soit, parlement ou pas, européiste ou pas. »

          https://www.youtube.com/watch?v=OEPPdTQL2S4


        • véronique 1er juin 22:38

          @Eric F

          De toutes façons l’UE n’est pas démocratique, et ses valeurs sont purement et exclusivement capitalistes. Donc personnellement je ne participe pas à ce scrutin. 
          Même s’il y a des listes pour le frexit. Car ces listes n’auront aucun siège. Donc voter pour ce genre de liste, c’est vraiment juste pour participer. Impensable et impossible pour moi.
          Et la présidence de la commission ne peut aller qu’à une personne qui va appliquer les traités . Donc favorable à la mondialisation la plus débridée, favorable à la finance, totalement opposée au protectionnisme etc. Avec tout ce que ça implique, réduction des droits à la retraite, au chômage, augmentation de la précarité, fin des services publics etc. Donc je me fiche que ce soit Tartempion ou duchmol.
          De plus, une faible abstention, ça ne changerait rien. Les sondages qui sont faits quelques semaines avant les élections sont très rarement faux, et pourtant il n’y a que quelques centaines de participants. C’est pourquoi 20 millions ou 40 millions d’électeurs effectifs, c’est du pareil au même.


        • chantecler chantecler 2 juin 01:22

          @véronique
          Je pense que vous avez tort .
          Il y a des listes , des candidats complètement ostracisés par nos MST est c’est pour elles, eux , qu’il faut voter : ça ne vous coûte rien et ça emmerde nos dirigeants qui ne veulent pas que notre bien mais surtout le leur !
          Les autres effectivement les « officiels », ceux dont il est question sans arrêt dans nos médias faut les ignorer : là ,voter ne sert à rien que reconduire le système qui nous enfonce dans la mouise davantage chaque jour .


        • véronique 2 juin 08:47

          @chantecler 

          Vous croyez que des listes obtenant moins de 5 % ça emmerde nos dirigeants ?  Vous vous faites des illusions. Ne pas participer du tout, c’est bien plus ennuyeux pour ceux qui dirigent, car chaque participation au scrutin, même pour voter blanc, renforce à la fois la légitimité du scrutin, la légitimité des élus, et la légitimité de l’institution concernée par le scrutin. 


        • chantecler chantecler 2 juin 08:52

          @véronique
          6 % c’est plus que 5 % !
          Par contre 0 % ça fait pas bezef !...
          Faut garder espoir ...
          Un jour nous serons moins conditionnés, moins bêtes !


        • véronique 2 juin 08:57

          @véronique

          Par rapport à la présidence de la commission, pour le dire plus clairement, j’ajoute que le programme des partis potentiellement présidentiables n’a aucune importance, sauf sur des points de détail. Le programme qui est et sera appliqué est inscrit dans les traités TFUE et TUE. On peut s’en rendre compte très facilement en prenant connaissance chaque année des recommandations de la commission.


        • Seth 2 juin 09:00

          @Legestr glaz

          Comment ai-je pu ne pas penser à ce chef d’oeuvre du réalisme politique ! smiley


        • Eric F Eric F 2 juin 09:02

          @chantecler
          En effet, on ne peut pas discerner la motivation d’une abstention, entre ceux qui sont résolument contre le système et ceux qui s’en fichent.


        • véronique 2 juin 09:05

          @chantecler

          J’ai écrit 5 % parce que c’est le seuil pour avoir un siège. 6 % concerne des listes qui sont toutes favorables à l’UE. Je pensais en fait aux listes qui vont obtenir moins de 3%.

          Et puis en admettant qu’une de ces listes soit-disant opposées à l’ue obtienne un siège, ça changerait quoi ? Le nombre total d’élus pour la France c’est moins de 10 % des parlementaires. Et à l’échelle européenne, l’opposition à l’UE est hyper minoritaire.

          Donc je passe mon tour, À défaut de pouvoir peser dans le résultat, je préfère m’abstenir de participer à la construction européenne.


        • chantecler chantecler 2 juin 09:49

          @véronique
          Ca donnerait une voix discordante .
          Parfois il en faut peu pour faire basculer l’opinion .



        • véronique 2 juin 09:59

          @chantecler

          Oui, donc ça ne changerait rien. Parcequ’une seule voix, c’est beaucoup trop marginal pour qu’on s’y intéresse. Et puis quoi qu’il en soit, pour passer de 1% à plus de 5% , il faudrait un véritable miracle. C’est impossible.


        • Seth 2 juin 10:11

          @véronique

          Je vous suis dans votre raisonnement. Dans ces conditions, je vois le boycott comme la seule issue défendable.


        • Legestr glaz Legestr glaz 2 juin 10:30

          @véronique

           5% ce n’est pas un siège acquis mais 5 sièges. 


        • Octave Lebel Octave Lebel 2 juin 11:05

          @Eric F

          Il n’y a rien de marrant. (réponse à 1/06/24-20 :04)


          « Ce qui est marrant, ce que cela n’apparaisse pas évident que les majorités sont désignées ...par ceux qui votent ».


          Il n’y a rien de marrant de nous voir dépendre du bon vouloir comme en 2022 (une exposition en faveur de l’extrême-droite avec à peu près 10 points d’écart entre LFI et l’extrême-droite alors) des oligarques qui contrôlent médias et instituts d’opinion. De voir encore une fois l’inégalité d’exposition médiatique qui avantage cette fois-ci Bardella et Gluksmann en rappelant qu’à la présidentielle d’après les sondages JLM aurait par rapport à son score réel et ceux des sondages rattrapé 11 points en 10 semaines et que MLP avait d’après l’IFOP 6 points d’avance sur lui alors qu’elle est passée au second tour de justesse avec 1 point.

          Il n’y a rien de marrant de vous voir répéter ces mensonges sans fin. Vous n’avez rien d’autre ?

           


        • chantecler chantecler 2 juin 11:49

          @Seth
          Ouais c’est comme la grève générale !
          Ca n’arrive jamais .
          Une fois par siècle et encore , et deux jours (68 ?)
          Mais sincèrement je ne suis certain de rien !
          Je suppute .


        • chantecler chantecler 2 juin 11:51

          @véronique
          Une voix , si c’est un Farage ça fait du chemin !


        • Et hop ! Et hop ! 2 juin 12:27

          @Seth

          Ne pas voter, c’est voter pour le futur gagnant.


        • Et hop ! Et hop ! 2 juin 12:53

          @véronique : «  Et la présidence de la commission ne peut aller qu’à une personne qui va appliquer les traités. »

          Mais Usula n’applique même plus les traités, ils n’ont donné aucune compétence à la Commission dans le domaine médical, diplomatique et de défense, ils interdisent de faire des boycotts et des sanctions commerciales, ils imposent que les marchés publics soient passés selon des procédures d’appels d’offres entièrement publiques et transparentes, etc..

          La présence de bons députés est très importante pour limiter, puis renverse leur pouvoir dictatorial. Le travail que peut faire un seul député comme Virginie Joron est essentiel.


        • Seth 2 juin 13:21

          @Et hop !

          Ne pas voter, c’est voter pour le futur gagnant.

          On a entendu cela des milliers de fois. C’est avec ce genre d’argument qu’on élit la même chose qu’avant avec des binettes différentes ou qu’on pratique le castorisme.

          Si les votes blancs ou nuls étaient pris en compte en tant que votes d’opposition générale, je voterai mais dans le situation présente, je ne vois pas l’intérêt de me déplacer.

          Et puis vous comprendrez bien : il me faut marcher et promener M. Monchien et faire la cuisine, la vaisselle et la sieste alors cette élection, pfffff ! smiley


        • véronique 2 juin 13:24

          @Legestr glaz

          Oui OK... 5 sièges... sur combien ? Ça reste très marginal. Le seul intérêt potentiel, c’est d’apporter un peu de finances au parti. Mais ça ne compense pas le fait que contrairement à ce que je souhaite, ça légitime le parlement européen et l’UE, et c’est quand même très très improbable qu’un parti faisant habituellement autour de 1% réussisse à dépasser 5%.


        • véronique 2 juin 13:30

          @Et hop !

          Les traités c’est la libre circulation de tout et de tous. Et la concurrence libre. Donc si, la commission applique les traités. Bien sûr il faut garder à l’esprit que l’UE est du côté des USA. D’où les sanctions contre la Russie par exemple.


        • Et hop ! Et hop ! 2 juin 13:30

          @Seth

          Monsieur Votrechien devra bientôt subir aussi des injections Pfizer, avoir un passeport vaccinal à jour de son schéma vaccinal et de sa taxe carbonne pour pouvoir se promener.


        • Et hop ! Et hop ! 2 juin 13:48

          @véronique :

          Toutes les mesures décidées par les USA et prises par des pays de l’UE contre la Russie, qu’on appelle « les sanctions », sont autant de violations des traités de l’UE et de l’OMC qui interdisent les discriminations commerciales.

          L’UE n’est qu’un traité de libre échange entre plusieurs pays membre, avec une commission de représentants des pays mambres pour le faire apliquer dans le détail. Les 4/5 de ce que fait la Commission relève de l’excès de pouvoir, comme de se prendre pour une centrale d’achat de médicaments, et bientôt d’armement et de munition, comme de promouvoir les voitures électriques, comme de prendre des positions diplomatiques sur des guerres.

          Le boycott et le blocus sont considérés par l’ONU comme une violation de sa Charte qui les qualifie d’acte de guerre. Seule l’ONU peut, après un vote, décider un embargo contre un pays, toujours limité aux armes.


        • Seth 2 juin 13:55

          @Et hop !

          M. Monchien est effectivement soumis à des injections, je ne sais pas si c’est du pfizer mais je vais me renseigner.

          Pour la taxe carbone vous avez raison : il arrive à M. Monchien pourtant très élégant bien que parfois un peu agité de péter mais ce n’est pas un bulldog et c’est rare. smiley


        • Enki Enki 2 juin 13:59

          @Et hop !

          La seule élection qui vaille encore, et même celle là est pipée, c’est la présidentielle. A son premier mandat, Macron avait la majorité absolue à l’Ass. Nat. : il faisait ce qu’il voulait. Maintenant il ne l’a plus : il fait toujours ce qu’il veut. Les oppositions sont toujours très soucieuses de s’opposer entre elles, ce qui permet à Macron de passer avec l’aile droite ou gauche, selon. Sinon, c’est le 49.3 et les oppositions se couchent au lieu de voter ensemble l’occasion de renverser son gouvernement. Mais les opposants hurlent toujours qu’il s’opposent, avec chacun son marché idéologique, sa pathologie, son jouet mental. Van der Layen, de son côté, fait ce qu’elle veut aussi, même sans avoir les pouvoirs dévolus, par exemple pour négocier ses vaxxins avec rétro-commissions par SMS qui pèsent plusieurs dizaines de milliers d’euro d’argent qui ne lui appartient pas.

          J’ai voté contre l’euro de Maastricht et contre le TCE. Si j’ai le temps, ce we j’irai voter un candidat qui veut sortir le l’UE. Et qui ne fera pas d’eurodéputé. Bah...
          Sinon, c’est la pénurie dans les magasins chez moi, j’irai donc à la mer ou dans les champs pour aller cherche à manger. Un dawa avec des cocos, ou des confitures de pamplemousses ou de bananes, ça me rendra peut-être plus intelligent.


        • Enki Enki 2 juin 14:09

          @Enki

          plusieurs dizaines de milliaaards d’euros d’argent qui ne lui appartient pas.


          Quand même, merde, quand même !


        • alinea alinea 2 juin 14:51

          @Enki
          Fais nous rêver... et des poissons ?
          Sinon absolument d’accord avec toi sur ta bonne opinion de l’opposition en France aujourd’hui... ! derrière ce gouvernement pervers, il y a des esprits pervers qui sont percutants. Peut-être que l’opposition n’en a pas pris conscience ?


        • véronique 2 juin 15:51

          @Et hop !

          L’UE est bien plus qu’un traité de libre-échange. C’est la bible du libre-échange mondial.

          Pour le reste vous vous attachez à des détails. Les sanctions économiques, évidemment sont illégales au regard de la lettre des traités, et puis de toutes façons, une concurrence libre et non faussée, dans son sens strict c’est une vue de l’esprit, mais ce qui compte c’est l’idéologie générale, libre-échange et donc capitalisme, et bien sûr se demander à qui ça doit profiter car c’est essentiel. Or tout est fait pour permettre aux multinationales euro-atlantistes de faire un maximum de bénéfices en vendant n’importe où sans barrière douanière, en recourant à de la main d’œuvre moins chère, soit en se délocalisant, soit en faisant venir des étrangers. Tout est fait aussi pour libéraliser la gestion des services publics et en privatiser certains. 

          Et pour ce qui est de la commission et de ses excès de pouvoir, c’est dans la nature même de l’UE puisque l’UE est par bien des aspects au-dessus des États, ce qui en soi est déjà un excès de pouvoir.


        • Seth 2 juin 16:08

          @chantecler

          Ouais c’est comme la grève générale !
          Ca n’arrive jamais .

          Ouais, c’est comme n’importe quelle grève : j’y participe sans me poser de question.


        • Legestr glaz Legestr glaz 2 juin 16:49

          @véronique

          La première fois que j’ai découvert l’escroquerie de l’Union européenne c’était en écoutant un discours de Nigel Farage, celui qui a mené le combat vers le Brexit.

          Par conséquent, faire élire des députés français « anti-européens » au Parlement européen fera que les idée de Frexit seront diffusées à grande échelle. C’est bien ce que craint l’oligarchie qui dirige la France et bien d’autres Nations.

          Je suis un anti-européen convaincu et j’irai voter pour un candidat du Frexit, celui qui à mes yeux à la potentiel pour rassembler le plus largement.


        • jjwaDal jjwaDal 2 juin 18:04

          @véronique
          Parlons plutôt d’imbécilité voulue plutôt que de libre échangisme et de concurrence « libre et non faussée ». Autant frontières grandes ouvertes se demander où vont aller les entreprises entre un pays ayant un SMIC à 1000 euros et un à 150 (l’Ukraine au hasard, tiens tiens...) ou la Chine à 300/350.
          Autant se demander ce qui va arriver aux lièvres si on leur interdit de construire des terriers, face aux renards. Priver les plus faibles de tout moyen de se défendre est sympathique quand on pense être les plus forts, mais que le vent tourne et ça pique.


        • La Bête du Gévaudan 3 juin 01:05

          @Legestr glaz

          je n’ai pas vu que sous un gouvernement « démocratique et populaire » ça ait été tellement mieux... ça a même été bien pire. Jean-Luc Brejnev et Rima Ceausescu on a déjà vu...

          Faudra peut-être se poser une question de fond sur la conception socialiste de la société et de l’économie...

          mais je vous rejoins sur un point : nos zélites sont aussi des socialistes, et détestent l’économie réellement libre et non-faussée. Ce qu’ils veulent c’est un socialisme sur-mesure pour eux (on a même sauvé leurs banques !). Ce que proposent les bolchéviques, c’est un socialisme généralisé avec une nomenklatura au sommet.

          Ce que proposent les libéraux authentiques : la fin de tout socialisme. Pas d’assistanat en bas et pas de passe-droits en haut. Je pense que ces gros messieurs y perdront plus que nous. Ce qui n’empêche nullement les mutuelles de prévoyance (d’autant mieux gérées qu’elles seront en concurrence et sous l’oeil attentif des cotisants).


        • Enki Enki 3 juin 14:30

          @alinea

          Le poisson du lagon a un goût particulier difficile à définir : plus doux, sucré, fruité, plus coloré en tout cas, comme son aspect. En communs, avec le dawa (sa pointe en avant sur le front), il y a le picot (ses lèvres « selfie duck face »), le mulet (gris argenté), le rouget , la saumonée (loche à points bleus), le tazar, le bossu (à coloriages jaune, rouge, bleu, selon), le bec de cane (à grosses lèvres), le perroquet (flashy, le meilleur pour moi). Ce dernier à ne pas trop consommer, le plus susceptible de refiler « la gratte », la ciguatéra, maladie épuisante, à nombreux symptômes, dont la sensation de décharge électrique assez forte au contact de l’eau, qui peut durer des années.
          Une base culinaire est le lait de coco avec le cary + assaisonnement, avec taros, ignames, patates douces, squach, poingos, papaye verte... Le top, pour les kanaks comme les caldoches, c’est le bougna. C’est un panier fermé en feuilles de bananiers dans lequel on y a mis toute la préparation, dans un trou de terre formé avec des pierres chauffées au feu. On rebouche le trou pour trois heures, puis on récupère. 

        • véronique 4 juin 00:47

          @Legestr glaz

          Personnellement mon intérêt pour l’UE, donc contre l’UE en réalité, remonte à un peu avant le traité de Maastricht.
          Et je ne pense pas qu’on puisse transposer le processus du brexit à la France. Le royaume-uni a toujours été réticent à l’égard de l’UE, et a toujours conservé sa monnaie. 


        • véronique 4 juin 00:54

          @ jjwaDal

          Imbécilité voulue ? Non, libre échange et concurrence libre et non faussée. C’est une théorie qui a toujours été un marché de dupes. L’adhésion des pays de l’Est fut une aubaine, c’est une forme de colonisation. 


        • suispersonne 1er juin 14:16

          L’absence de toute réflexion organisée chez les tenants du système est une évidence.

          Ils elles se contentent de déblatérer leurs slogans délibérément mensongers,

          qui ne sont que des accroches marketing,

          efficaces exclusivement sur leurs partisans, décérébrés et minoritaires (ce qui les angoisse à juste titre).


          Ils elles, parfois, reprennent des « idées »,

          qu’ils elles ne comprennent pas du tout,

          mais qu’ils veulent surtout neutraliser,

          en s’en prétendant porteurs, de façon outrageusement mensongère.


          Ils elles ont tous voté tous les accords de libre échange ?

          Qu’à cela ne tienne, ils elles prétendent lutter contre.

          Ils elles sont coupables de soutenir aveuglément l’agriculture industrielle ?

          Peu importe, il leur suffit de prétendre soutenir les zagriculteurs.

          Ils prétendent aussi viser tous les objectifs souhaitables,

          parce qu’ils sont à la mode,

          et surtout parce que si lfi les a déterminés après une réflexion de très haut niveau qui leur échappe, il est hors de question pour ces escrocs de laisser le peuple en partager l’analyse … échec cuisant.

          Ils elles veulent plus de nucléaire, qui serait un outil d’indépendance énergétique ?

          Il leur suffit de rejeter toute critique de cette énergie fossile, dépendante,

          incapable de se renouveler, et incapable de traiter les énormes problèmes d’empoisonnement de notre environnement,

          sans aucune solution à court ou long terme,

          et dont les délais de mise en œuvre, brinquebalante comme les fameux epr,

          dépassent toutes les urgences.

          Ils ont tous voté le schéma aberrant du marché de l’électricité (et même les zékolos de pacotille viennent de voter la fin des tarifs réglementés) ?

          Ils prétendent vouloir en sortir … très convaincant.

          Partisans du génocide de bibi, ils croient retourner l’accusation en pointant le hamas : il leur est impossible de regarder la réalité que le hamas est une création de bibi pour empêcher toute idée d’un état palestinien.

          Ils elles enfourchent l’habillage rationnel de la lâcheté des gouvernants français, qui refuse de reconnaître l’état palestinien « parce que cela ne serait pas le moment », « parce que cela ne changerait rien » ...

          Pointant jlm, rima, lfi, … comme des complices de l’islamisme et du hamas, la laïcité fondamentale et la justesse juridique de lfi, parfaitement visibles par la population, ne les intéresse pas, dommage pour eux.


          Bref, des menteuses et menteurs pathologiques.


          • zygzornifle zygzornifle 1er juin 14:19

            Quelque ce soit le résultat même s’il elle n’a qu’un seul bulletin de vote pour elle la macronnie sortira gagnante ...


            • zygzornifle zygzornifle 1er juin 14:20

              Macron balaiera le résultat d’un coup de main et hypnotisera le mougeon avec ses JO .... 


              • Eric F Eric F 1er juin 14:25

                @zygzornifle
                Selon une célèbre agence de notation, la pauvreté est un standard. AA- signifie, ’’Ah ah, vous aurez moins !’’


              • zygzornifle zygzornifle 2 juin 08:30

                @Eric F

                Si Macron le Mozart de la finance aurait par un tour de passe passe la possibilité de rester au pouvoir on finirait rapidement a ZZ ....


              • Eric F Eric F 1er juin 14:22

                ’’Sans oublier le second tour des législatives où pour sauver les meubles, LR, LREM, comme attendu, sont venus au secours du RN en difficulté devant la NUPES en lui donnant de 50 à 60 mandats’’

                Encore cette fiction diffusé en boucle depuis deux ans, décidément vous recopiez à l’infini les mêmes absurdités. Ces partis ne se sont jamais désistés en faveur de ’’l’extraème droate’’, et leurs électeurs sont libres de voter au second tour comme il leur convient. Par contre, effectivement le ’’front républicain’’ et ’’plafond de verre’’ ne sont plus opérationnels, il faudra trouver autre chose.

                L’idée de parler aux non-votants est méritoire, encore ne faut-il pas perdre de votants. Ainsi sur un panneau de libre affichage dans mon bled, il y a quatre affiches LFI, une seule porte un thème concret, il s’agit de cessez le feu à Gaza. C’est louable (même Biden est d’accord), mais limitatif en fait de vie quotidienne des français et programme européen.


                • Octave Lebel Octave Lebel 1er juin 15:09

                  @Eric F

                  On dirait bien que « extraème droate », habituée à exhiber sa fierté body-buildée et surexposée devant des parterres acquis, se retrouve contrainte maintenant, en dehors des projecteurs complaisants, de se victimiser sans bien voir l’ironie de la chose. Eh oui, on peut finir par être victime d’une dose trop forte de complaisance médiatique et sondagière de sorte que ceux que l’on prend pour des imbéciles se rebiffent. Deux points.

                  - Nous avons donc un argument un peu pervers, plein de sous-entendus, façon maison, on ne se refait pas, qui consiste à tenter de disqualifier par la bande le courage, la persévérance et la lucididé politique de LFI en politique internationale. En tentant de faire oublier le reste et la différence essentielle qui la distingue dans cette élection européenne de ses adversaires. Le RN change de politique au gré des péripéties de l’actualité, sur l’Europe, sur les traités de libre-échange, sur Israël, sur la Nouvelle-Calédonie, sur nos retraites, sur la dette, sur l’indemnisation du chômage... au gré de la cote électoraliste qu’elle prête à tel ou tel sujet. À 23 députés au parlement européen en 5 ans, ils ont réussi à déposer environ 200 amendements quand LFI avec 6 députés en a déposé plus de 3000. Avec eux comme particularité de voter en cohérence avec leurs analyses et propositions ici et au parlement européen. Méloni sitôt élue est devenue bonne copine avec Ursula Von Der Leyen qui a dit que bien sûr, au vu de son sens pratique, il fallait lui faire une place dans une coalition à l’extrême-droite. La soupe est bonne. Aux électeurs de voir s’ils vont confirmer la blague que se repassent les élus RN à propos de leurs électeurs, « couillons un jour, couillons toujours ».

                  - L« extraème droate » n’aime pas le concret, le vérifiable par tous, les chiffres que l’on fait parler et qui en disent trop, beaucoup trop. Si elle pouvait je suppose, courageusement, elle reprendrait les chiffres comme je l’ai fait maintes fois. Pour nous montrer que cela ne tient pas debout. Nous attendons toujours.

                   

                   


                • Octave Lebel Octave Lebel 1er juin 15:23

                  @Octave Lebel @ Eric F

                  Désolé, c’est accablant et vraiment désolant vu tous les efforts des chaînes d’info et des instituts d’opinion de vos oligarques si prévenants, du travail méritant de tous les coachs qui ont fait du mieux qu’ils pouvaient avec Jordan, mais pas sûr que cela suffise à escamoter la réalité du travail et des engagements de chacun.

                  C’est cruel, Manon Aubry passe en revue tous les manquements et parjures de vos champions. Et il y en a et tout est vérifiable ...

                   

                  https://linsoumission.fr/2024/05/27/bardella-bruxelles-inflation


                • Eric F Eric F 1er juin 18:12

                  @Octave Lebel
                  Vous êtes inénarrable, je parlais spécifiquement de votre canular des 60 sièges que vous prétendez être des cadeau au RN de la macronie et des républicains, alors qu’ils n’ont jamais donné une telle consigne, au contraire.
                  Le point clé, politiquement parlant, est la ’’dédiabolisation’’ de ce mouvement dans l’opinion publique, de tel sorte qu’il n’est plus perçu comme ’« extrême », alors que LFI passe désormais comme tel (certes, Manon est plus rassurante que certain.e.s énergumènes de l’assemblée).

                  Concernant le programme, effectivement le RN s’est ’’normalisé’’, on ne peut pas lui reprocher à la fois d’être esbroufeur et d’être pragmatique, il tend à devenir un parti de gouvernement et non plus seulement protestataire.
                  D’où l’élargissement de sa base électorale dans la plupart des catégories sociales, même les enseignants. Bardella rassure avec son look du Chirac des années 60, et il prend peu à peu de l’étoffe.
                  Mais contrairement aux militants encartés dont vous faites partie, les électeurs de manière générale ne sont pas des inconditionnels, ils ne sont pas dupes de la part de démagogie ou d’amateurisme, et optent en fonction de la ligne politique générale et de la détermination des postulants.

                  Concernant les propositions d’amendement, la question n’est pas leur nombre, mais leur intérêt. Pour l’instant, les souverainistes sont encore ostracisés dans les assemblées, mais ça commence à évoluer.


                • Octave Lebel Octave Lebel 1er juin 20:31

                  @Eric F

                  Le point clé, rien que ça alors que vous n’avez pour toute réponse ici que de devoir répéter  les éléments de langage dont nous ont saturés depuis des mois les employés de vos sponsors les oligarques ("dédiabolisation’’) à force de répétition et de sondages. Demander donc à Jérôme Fourquet de la section opinion de l’IFOP, c’est un artiste dans le genre, il a même écrit un livre, ce qui pose son homme bien sûr. Si vous voulez améliorer votre propagande, lisez-le, vous allez y trouver des petites astuces. Je vous signale quand même que les universitaires, d’habitude si patients et révérencieux, ont dit que cela commençait à bien faire et que cela posait un vrai problème d’honnêteté intellectuelle même si je me doute que ce genre d’argument fait plutôt sourire dans la famille.

                  J’ai adoré une fois aussi la fausse candeur de Léa Salamé pour apporter de l’eau à votre moulin. « Peut-on vraiment parler de dédiabolisation à propos du RN ? » et c’était parti pour 35 mn.Elle a eu des imitateurs. Comédie, comédie.

                   

                  « Le point clé, politiquement parlant, est la ’’dédiabolisation’’ de ce mouvement dans l’opinion publique, de tel sorte qu’il n’est plus perçu comme ’« extrême », alors que LFI passe désormais comme tel (certes, Manon est plus rassurante que certain.e.s énergumènes de l’assemblée). »

                  + la grosse finesse inratable qui est quand même désopilante quand l’extrême-droite, la main sur le cœur, vient nous dire « de grâce dédiaboliser-nous, nous vous sauverons de cette diablerie de LFI ». Il faut vraiment prendre nos concitoyens pour des idiots pour la tenter celle-là. C’est risqué de partager ainsi cette diabolisation de LFI avec LR, LREM, le PS version social-libéralisme à la sauce hollandaise alors que vous nous jurez que, non, non, il n’y a aucune connivence ni intérêts communs qui transcendent la compétion en cours.

                  → Le RN au pouvoir ? Un « risque nécessaire » pour le patron du MEDEF (23/03/23)

                  https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/8h30-fauvelle-dely/reforme-des-retraites-loi-immigration-salaire-de-patrick-pouyanne-ce-qu-il-faut-retenir-de-l-interview-de-geoffroy-roux-de-bezieux_5708426.html

                   

                   


                • Octave Lebel Octave Lebel 1er juin 21:09

                  @Octave Lebel @Eric F

                  Un peu d’anecdotes pour alléger la lourdeur de la propagande.

                  - « Manon est plus rassurante que ... », cela s’appelle le baiser de Tartuffe. C’est une manie chez vous mais passons. À propos du beau Jordan, bodybuildé avec un costume à la OSS117 version Jean Dujardin, dont vous nous dites qu’il ressemble à Chirac, grand défenseur de la Constitution européenne de 2005 quand même, épinglé dans un débat par Marion Aubry à propos de l’irresponsabilité et l’opportunisme aventureux du RN vis-à- de l’affaire Israël-Hamas et des solutions de paix n’a pas su répondre mais a envoyé le lendemain un message sur les réseaux sociaux « Manon Aubry prend à cœur la défense des palestiniens mais va dans la foulée avec ses amis dans une fête musicale ». Je pense qu’il l’a écrit lui-même. Voilà, chassez le naturel...Tête de liste quand même aux Européennes...

                  - Moi, je trouve que là vous faites un gentil auto-portait « Mais contrairement aux militants encartés dont vous faites partie, les électeurs de manière générale ne sont pas des inconditionnels, ils ne sont pas dupes de la part de démagogie ou d’amateurisme, et optent en fonction de la ligne politique générale et de la détermination des postulants. »

                  Je crois qu’il y a des choses qui sont hors de la portée des propagandistes de l’extrême-droite. Il ne peuvent pas concevoir qu’il existe des citoyens qui n’ont pas besoin d’être encartés pour faire de la propagande honnêtement en disant ce qu’ils pensent et voient en accord avec leurs convictions et en s’appuyant sur des sources vérifiables parce leur but n’est pas de tromper leurs concitoyens ni de leur vendre de la marchandise de contrebande.Il faut dire que cela prend beaucoup plus de temps que votre méthode. Mais je trouve cela infiniment plus utile et enrichissant.


                • Eric F Eric F 2 juin 09:32

                  @Octave Lebel
                  Vous êtres poseur et verbeux avec votre ’’donnage de leçon’’, mais vous reconnaissez faire de la propagande ; honnêtement, dites-vous, sauf que vous utilisez des calembredaines comme les 60 sièges données, ou la non-participation d’un candidat à un débat ...le lendemain d’un débat ou il participait. C’est vérifiable.

                  A propos de la ressemblance de Bardella avec Chirac à ses débuts, c’est de ma part une pointe d’ironie, mais ça participe à la ’’normalisation’’. De même le fait que tous les autres candidats acceptent de débattre avec lui et figurer ensemble sur la photo de famille. 

                  Mais ce qui vous semble inconcevable c’est de ne pas être englué dans le soutien inconditionnel. Ainsi, s’agissant de la reconnaissance de la Palestine, que vous évoquez, je suis plus proche de vos positions que celles du RN, mais ce n’est pas le thème dominant de la question européenne. Par ailleurs, que l’on puisse avoir de l’estime pour votre candidate sans approuver le programme semble également vous échapper.


                • Octave Lebel Octave Lebel 2 juin 10:28

                  @Eric F

                  À propos de calembredaines, l’extrême-droite avec le bluff comme carte de visite quand on coure après des électeurs dont on pense qu’ils sont de toute façon des minus de la compréhension politique.

                  « Ces partis ne se sont jamais désistés en faveur de ’’l’extraème droate’’, et leurs électeurs sont libres de voter au second tour comme il leur convient. »

                  Aux législatives de 2022, dans les duels du second tour NUPES/RN, là où les scores du premier tour annonçaient une victoire NUPES, LR et LREM ayant été éliminés ou accusant un retard important de voix, le taux d’abstention étant important par ailleurs et s’aggravant encore au second tour, les électeurs de LR et LREM, des électeurs politisés et de toute façon globalement très peu abstentionnistes se sont reportés sur le RN en inversant les prévisions. Avec un gain inespéré de 50 à 60 mandats. Pas besoin de consignes officielles pour observer ces comportements électoraux pas si nouveaux que cela d’ailleurs. Pourquoi simuler la surprise et l’indignation. Nous avons tous pu voir l’émulation quant à l’emploi avec quelquefois des coquetteries de prééminences des éléments de langage et thèmes de l’extrême-droite entre Macron, Darmanin et MLP dans leur compétition pour savoir qui est le meilleur atout de l’oligarchie.


                • Octave Lebel Octave Lebel 2 juin 10:42

                  @Octave Lebel Eric F

                  À propos de calembredaines, l’extrême-droite avec le bluff comme carte de visite quand on coure après des électeurs dont on pense qu’ils sont de toute façon des minus de la compréhension politique.

                  « Ces partis ne se sont jamais désistés en faveur de ’’l’extraème droate’’, et leurs électeurs sont libres de voter au second tour comme il leur convient. »

                  Aux législatives de 2022, dans les duels du second tour NUPES/RN, là où les scores du premier tour annonçaient une victoire NUPES, LR et LREM ayant été éliminés ou accusant un retard important de voix, le taux d’abstention étant important par ailleurs et s’aggravant encore au second tour, les électeurs de LR et LREM, des électeurs politisés et de toute façon globalement très peu abstentionnistes se sont reportés sur le RN en inversant les prévisions. Avec un gain inespéré de 50 à 60 mandats. Pas besoin de consignes officielles pour observer ces comportements électoraux pas si nouveaux que cela d’ailleurs. Pourquoi simuler la surprise et l’indignation. Nous avons tous pu voir l’émulation quant à l’emploi avec quelquefois des coquetteries de prééminences des éléments de langage et thèmes de l’extrême-droite entre Macron, Darmanin et MLP dans leur compétition pour savoir qui est le meilleur atout de l’oligarchie.

                  À noter, aux législatives au second tour le RN a obtenu plus de mandats qu’annoncés par les sondages avec moins de voix et la Nupes moins de mandats qu’annoncés avec plus de voix. Avec une mesure à la proportionnelle, plus équitable que ce que produisent les petits arrangements entre vrais-faux amis, voilà la situation : Mandats actuels → Proportionnelle intégrale : NUPES : 131→ 167 et RN : 89 →121 

                  Mais bien sûr votre propagande dit le contraire.

                   

                  https://metahodos.fr/2022/06/24/la-proportionnelle-aurait-retire-77-sieges-a-lrem-ensemble

                   

                   


                • Octave Lebel Octave Lebel 2 juin 10:45

                  @Octave Lebel @Eric F

                  À propos d’un certain plafond de verre, les faits sont têtus Il suffit de quelques points de participation aux élections en plus pour que le plafond de verre de l’abstention s’effondre et que château de cartes macronie/extrême-droite s’effondre. Allons-y franchement

                  « Marine Le Pen est passée de justesse à 1% près au second tour de la présidentielle en récupérant une partie des voix de Pécresse (LR) en effondrement et en récupérant au second tour juste ce que perdait Macron par rapport à 2017. Lui étant élu pour la seconde fois par défaut grâce aux voix de ceux qui ne voulaient surtout pas de la championne. Celle-ci a alors obtenu 13 288 636 voix quand l’abstention, les votes blancs et nuls en comptabilisaient 16 695 014 (source ministère de l’Intérieur). Et oui, par deux fois, malgré des moyens médiatiques considérables mobilisés, l’oligarchie, sous ses deux visages politiques, ses deux jokers, a en réalité été rejetée par le corps électoral mais validée par des institutions devenues un anachronisme au vu des objectifs poursuivis lors de leur création. Validée aussi surtout par ses médias devenus omniprésents avec leur puissance de nous imposer leur réalité. Et ils nous ont parlé alors de façon tonitruante de la progression du RN »


                • L'apostilleur L’apostilleur 2 juin 10:52

                  @Eric F
                  « ...LFI, une seule porte un thème concret, il s’agit de cessez le feu à Gaza. C’est louable (même Biden est d’accord), mais limitatif en fait de vie quotidienne des français.. »
                  Chacun ses objectifs, celui de lfi est clair, faire les fonds de tiroir en s’adressant à ceux qui acceptent de voir un drapeau palestinien à l’Assemblée Nationale. 
                  Un parti anti-démocratique qui parle de démocratie ne peut pas faire recette.


                • Et hop ! Et hop ! 2 juin 13:08

                  @L’apostilleur : «  ceux qui acceptent de voir un drapeau palestinien à l’Assemblée Nationale »

                  Et ceux qui acceptent que la présidente de l’Assemble Nationale à la tribune porte un pins avec un drapeau israélien, vous en dites quoi ? Ça ne mérite pas aussi 15 jours de mise à pied et interdiction d’occuper cette fonction qui doit être exercée avec neutralité.
                  Et ceux qui acceptent de voir un drapeau ukrainien au sénat vous en dites quoi ?

                  J’attire votre attention sur le fait que, pour la première fois depuis 1 siècle, un peuple est en train de subir un génocide au vu et au sus de tout le monde, que l’ONU et sa Cour Pénale ont ordonné plusieurs fois l’arrêt immédiat du génocide, et que ça se passe en Palestine.


                • Et hop ! Et hop ! 2 juin 13:20

                  @L’apostilleur

                  L’attitude des Israéliens en Palestine est en train de provoquer dans le monde une vague d’antisémitisme presque unanime, pas d’antisionnisme mais d’antisémitisme parce que la quasi totalité des Juifs du monde justifie et soutient cette abomination.

                  Les Juifs ne savent pas s’arrêter, ils ne se rendent pas compte du ressentiment énorme qui a été accumulé contre eux à cause des lois contre l’antisémitisme qui empêchent un dialogue normal avec eux, et qu’au moindre signal, ils vont tous se faire physiquement massacrer dans tous les pays du monde. Vae victis.


                • Eric F Eric F 2 juin 13:24

                  @Octave Lebel
                  Vous êtes décidément stalinien, vous reprochez aux électeurs de voter selon leur volonté ! Le fait que des instituts de sondage aient prévu un ’’vote de barrage’’ et que cette tactique n’a finalement pas eu lieu n’est pas un ’’cadeau’’ des partis. Eh oui, ce sont des ’’comportements électoraux’’ nouveaux, Macron et LFI se sont toujours entendu pour le ’’tout sauf’’, mais ça ne prend plus. La surprise est celle des technocrates et idéologues coupés du pays vrai, vous en faites partie, les urnes le confirmeront.


                • Eric F Eric F 2 juin 13:31

                  La Nupes est moins sous-représentée au Parlement par rapport au nombre d’électeurs que ne l’est la RN, alors qui a bénéficié de cadeaux ?
                  Aux européennes, une partie de l’ex-nupes se reporte sur un candidat de substitution de la macronie, on en voit la véritable nature.


                • Eric F Eric F 2 juin 13:46

                  @ Octave Lebel
                  Concernant le ’’plafond de verre’’, c’est vrai que votre conducator a loupé de peu la sélection pour le second tour en 2022 ...où il aurait été laminé plus que ne fut la challengeresse d’alors (féminisons le terme).

                  Mais la question est celle de l’élargissement de la base électorale souverainiste, sur ce point, c’est fait. Reste la capacité à établir une alliance gouvernementale, et sur ce point, c’est pas encore gagné pour eux, mais ça progresse. Pour vous c’était envisageable naguère mais ça régresse. La dynamique ne semble pas en votre faveur, simple constat, on verra ce qui sort des urnes (même si les sondages actuel sont quelque peu surréalistes, les écarts seront moindres, et en écoutant les commentaires en soirée électorale, les perdants seront les gagnants et réciproquement, le scénario est connu).

                  Votre mérite est grand de vous efforcer de défendre vos positions ici, où elles sont devenues minoritaires, la démocratie passe par là, quasiment aucun pays au monde n’a l’éventail politique que nous connaissons.


                • Eric F Eric F 2 juin 13:54

                  @Et hop !

                  ’’une vague d’antisémitisme presque unanime, pas d’antisionisme mais d’antisémitisme parce que la quasi totalité des Juifs du monde justifie et soutient cette abomination’’

                  Peut être pas presque unanime, mais certainement répandu. Le soutien inconditionnel des représentants de la communauté juive de nos pays aux exactions de l’armée israélienne à Gaza et du gouvernement ultra nationaliste en Cisjordanie et Jérusalem Est, attire la foudre contre l’ensemble des juifs. ils devraient s’en démarquer : ’’pas en notre nom’’ !

                • La Bête du Gévaudan 3 juin 01:35

                  @Eric F

                  quiconque a fréquenté la « gauche radicale » et les « manif’ pour la paix » sait parfaitement à quoi s’en tenir sur leur antisémitisme viscéral ... pas la peine de nous prendre pour des bananes.

                  les manifs palestiniennes sont depuis des années, voire des décennies, le « banquet républicain » des antisémites et tiersmondo-racistes de tous bords...

                  j’ai pas vu les staffel socialo-islamo-tiersmondistes défiler en disant « pas en mon nom » après l’attaque du 7 octobre... non... ils la revendiquent comme un fait d’armes ! ... et le bal des faux-derches (antisémites honteux dans la bonne bourgeoisie) « c’est sans justification mais non sans cause »... les mêmes qui nous expliquent que « Samuel Paty l’a bien cherché »...

                  Je pense que les pro-palestiniens sont tricards jusqu’à la moelle... ils ont fait le plein des convaincus... les autres, au contraire, sont convaincus qu’ils sont les partisans d’idéologies néfastes. Les délires de LFI sont de l’auto-intoxication. C’est comme les manifs BLM autour des Traoré : beaucoup d’auto-persuasion militante. Mais pas forcément beaucoup d’échos dans le pays. Le projet de mobiliser les lycées sur Gaza a échoué. La jeunesse populaire vote RN.


                • La Bête du Gévaudan 3 juin 01:46

                  @L’apostilleur

                  oui... on voit les dégâts de l’Islamisme partout dans le pays... le problème de l’Islamisme c’est qu’il use de contrainte ... ça me fait un peu marrer de voir les bouffeurs-de-curés adhérer comme un seul homme aux Fatwas des prêtres barbus armés de sabres... juste rigolo... faut dire que les mêmes qui pestent « contre les flics et l’exploitation » se sont voués à des régimes policiers de capitalisme d’état assez proches du pharaonisme antique... et les dirigeants athées socialistes consultaient des voyantes et des mages comme de vulgaires bigots...

                  Que l’Islamisme commence par renoncer à la contrainte et on verra après : liberté d’apostasie, liberté de blasphème, liberté de débat, liberté de critique, etc. Et interdiction d’égorger les gens qui critiquent leur religion... Pour le moment, ceux qui critiquent l’Islamisme vivent sous protection policière...


                • Octave Lebel Octave Lebel 3 juin 12:50

                  @Eric F

                  Vous faites semblant de ne pas comprendre pour espérer induire en erreur quelques lecteurs smiley

                  Pour le reste comme nos sondeurs vous savez déjà ce que nous allons voter on dirait smiley


                • Octave Lebel Octave Lebel 3 juin 12:53

                  @Eric F

                  C’est assez désopilant de se faire qualifier de stalinien par un soutien de l’extrême-droite qui depuis le début nous la joue « je suis un gentil témoin de Jéhovah qui veut le bien de tout le monde ». En nous prenant pour des perdreaux de l’année.

                  Je ne vous cache pas que je préfère quand même cette version plus riante à celle d’avant où c’était injures, noms d’oiseaux et compagnie même si sur le fond c’est la même histoire.

                  → L’extrême-droite se trompe d’époque (et ne nous laissons pas embarqués avec elle). Elle cherche à faire croire qu’elle peut se substituer à la médiocrité et l’instabilité du pouvoir en place en substituant les siennes au service des mêmes oligarques et classe dirigeante.

                  L’époque en réalité, c’est celle de la fin des oligarques qui s’abritent derrière la façade d’une démocratie libérale qui se dit représentative. C’est celle d’une authentique démocratie fondée sur des concitoyens correctement informés, respectés et en capacité de se faire respecter et des mandants responsables.En s’appuyant sur des aspirations qui traversent depuis un sacré moment toutes les couches sociales de notre société. Et l’extrême-droite finira dans le fossé, encore un peu plus cabossée, sur le tandem qu’elle partage avec la macronie et ce que cela représente smiley

                   


                • L'apostilleur L’apostilleur 4 juin 09:12

                  @Et hop !
                  Oui, Netanyahu et Meyer Habib ont relancé la machine antisémite pour un siècle. 
                  Cnews et Europe 1 les favorisent honteusement en délaissant les contradictions de de Villepin ou des juifs estimables comme M Sibony ou Brauman.
                  Des juifs disent aujourd’hui qu’ils ont honte d’être juif.


                • Mustik 1er juin 15:51

                  En toute franchise, il est inutile de voter pour l’Europarlement, les raisons sont multiples et variées, elles se résument entre :

                  impossibilité d’appliquer aucun programme,

                  mensonge de tel ou tel candidat sur les thèmes essentiels...

                  Une fois que l’UMPS de Sarko et Hollande se sont mis d’accord au Congrès de Versailles pour modifier la Constitution afin d’asseoir la primauté de la Commission Européenne sur la Loi française...

                  Aucun parti de pouvoir n’a envie de répondre au rapport de force du Gvt d’Alger.

                  Alger a toujours financé les 2 partis français les plus importants.

                  La preuve : Récemment LR a proposé le Vote à l’AN de l’abrogation de l’Accord franco-algérien du 27 décembre 1968... MARINE LE PEN s’est tirée avant le vote suivie par 40 députés RN et l’Abrogation a été rejetée de 17 voix !!!

                  S’il faut encore vous faire un dessin...

                  C’est le genre d’information taboue que l’oligarchie parisienne se garde bien de mettre en avant dans les débats ou dans les chroniques media.

                  L’Algérie est un pourvoyeur inépuisable d’ O Q T F...

                  et comme la culture algérienne héritée de la période de l’Occupation ottomane n’est faite que de prédation (escavagisme, razzia nomade...), nous continuerons à récupérer les individus les plus agressifs du Maghreb arabe. Il n’est que de regarder les statistiques des prisons ( ou des Compagnies d’Assurance !).

                  Les séquelles de la Colonisation ont bon dos... au bout de 62 ans !

                  Dans le même intervalle, France et Allemagne se sont faits 3 guerres et des millions de morts....


                  • Eric F Eric F 1er juin 18:24

                    @Mustik
                    En 2022, ne pas voter, c’était laisser reconduire Macron.
                    En 2024, ne pas voter, c’est laisser reconduire Ursula.


                  • Seth 1er juin 20:26

                    @Eric F

                    Poil au bras ! na ! smiley


                  • Eric F Eric F 2 juin 14:04

                    @Seth
                    Je voterai contre Ursula, vous ne voterez pas. Si elle repasse, j’aurai fait mon possible : pour votre part, vous aurez fait une rime approximative. Chacun fait ce qu’il peut...


                  • véronique 2 juin 15:19

                    @Eric F
                    Vous aurez fait votre possible pour qu’Ursula soit remplacée par un clône. 


                  • Eric F Eric F 2 juin 17:02

                    @véronique
                    A force de dire ’’tous pareils, tous pourris’’, plus ça va, moins ça change. Faut essayer autre chose.


                  • Yukimuras 3 juin 11:14

                    @Eric F
                    Oui, oui, le padamalgame. ça a duré un temps mais on constate de jour en jour l’expansion permanente de la corruption, conflit/lien d’intérêts, trahison du pays, népotisme, favoritisme dans leur entre soi, incompétence crasse ... 
                    Alors oui, aujourd’hui, à haut niveau, tous les politiciens sont pourris d’une manière ou d’une autre. 
                    Il y a eu quoi comme changement positif entre Junker, Barosso et La Hyène ? Le prochain fera quoi de mieux ? 


                  • Octave Lebel Octave Lebel 4 juin 19:58

                    @Eric F

                    Vous n’êtes pas au courant qu’Ursula est déjà en tain de discuter avec Méloni pour voir comment s’arranger après les élections.Pourtant avec internet, en deux clics on est au parfum smiley


                  • leypanou 1er juin 16:18

                    @tous

                    Un mouvement qui par-dessus le marché a l’outrecuidance de se réclamer du non alignement en politique étrangère  : non alignement pour LFI veut dire soutenir à fond l’Ukraine à tout point de vue, la tête de liste propose même d’effacer toutes les dettes de l’Ukraine.

                    Quant aux autres projets de LFI, la décarbonation ainsi que l’urgence climatique sont parmi les plus prioritaires et ils ne comprennent pas pourquoi Raphaël fils de l’autre caracole 7 points devant, siphonant et LFI et la liste écolo qui a parlé de confinement climatique.


                    • Octave Lebel Octave Lebel 2 juin 09:18

                      @leypanou

                      Extrême-droite, consolation et version alternative du pouvoir.

                      Ceux qui pensent se délivrer de la macronie et de ce que cela représente en se laissant séduire par la propagande de l’extrême-droite prennent le risque de retrouver sur leur chemin le même fond de sauce économique et sociale, la même supercherie quant à la régulation du libre-échange, la même duplicité quant à des mesures écologiques équitables et efficaces, le même suivisme comme avec Israël quant aux priorités géopolitiques états-uniennes. Tout simplement parce qu’ils servent et dépendent des mêmes intérêts, ceux des oligarques qui les portent comme l’eau porte les bateaux (ceux qui ont un doute n’ont qu’à comparer les votes de ses élus et leurs belles déclarations de campagne). Avec comme consolation quelques différences. Une démagogie tout aussi sournoise mais plus grossière, plus foutraque, avec d’autres marottes (fréquentez CNEWS et Hanouna sur C8 si vous voulez vous faire une idée) et un autoritarisme encore plus brutal et envahissant. Il faut ce qu’il faut et avoir deux fers au feu comme on dit quand on est oligarque. Il s’agit avant tout de mettre en tension les classes populaires et les classes pauvres pour que tous se divisent et que nous puissions continuer à faire payer les déficits par les uns et les autres en continuant de nous enrichir.Il suffit de quelques points de participation aux élections en plus pour que le château de cartes s’effondre.Allons-y franchement smiley


                    • Eric F Eric F 2 juin 09:53

                      @Octave Lebel
                      Le macronisme est le champion des multinationales et du libre échange mondialisé, mais vous avez raison qu’une partie du patronat national -PME, mais pas seulement- est intéressé par le souverainisme du RN (préférence nationale, protectionnisme réglementaire...) ainsi que le refus de l’escalade des normes dans l’Union et leur surtansposition par notre administration. Et, le croiriez-vous, les questions de sécurité ne sont pas indifférentes à la marche des entreprises.
                      Concernant l’immigration, il n’est pas question d’immigration zéro, mais limitée et choisie en fonction des intérêts du pays.


                    • Aristide Aristide 2 juin 10:25

                      @Eric F

                      Concernant l’immigration, il n’est pas question d’immigration zéro, mais limitée et choisie en fonction des intérêts du pays.

                      Cette fameuse « immigration choisie » qui consiste à piller les pays qui manquent déjà de personnes capables et volontaires. Des jeunes pour la plupart formés ou pour ceux qui ne le sont pas, ils ont la volonté de faire les travaux les plus durs et contraignants.

                      Le résultat est là-devant nos yeux : des emplois en tension où les salaires restent au plus bas, des pays pour longtemps cantonnés à survivre de la manne importée par les immigrés… Le pire est dans le domaine médical, des médecins, des infirmiers, des soignants…, des pays déjà en manque chronique de telles compétences !!! Et on leur propose de les leur enlever !!!

                      Je n’ose même pas perler des traumatismes physiques et moraux provoqués par tout ce que vivent ces personnes dans nos pays ...


                    • Eric F Eric F 2 juin 10:57

                      @Aristide
                      Tout d’abord, il ne s’agit pas d’aller piller, mais d’avoir des critères d’acceptation parmi ceux qui viennent.

                      La question est aussi quantitative, il y a certes un besoin de complément démographique pour les ’’classes creuses’’ de natalité, mais la capacité d’intégration est engorgée. On ne peut pas continuer de laisser entrer 500 000 personnes, majoritairement d’autre civilisation, par an (10 millions en 20 ans !), mais 50 000 sont nécessaires.
                      Il faut revenir aux fondamentaux, à savoir un pays met en priorité la sauvegarde de ses intérêts. Les organismes internationaux n’ont évidemment cure de ces considérations, et défendent des notions planétaires avec par exemple les migrations climatiques, ou encore le financement de pays par leur diaspora. Ainsi, la notion de ’’réfugiés politiques’’ est détournée comme migration de masse. Or leur accueil ne devrait pas être effectué en sus du quota global, mais selon la capacité, sinon aucun contrôle ne sert à quoi que ce soit.

                      On entend souvent l’argument ’’c’est inéluctable quoiqu’on veuille, donc il faut accueillir dignement tous ceux qui se présentent à nos portes’’ c’est évangélique et philanthropique, mais chimérique et néfaste, on ne verse pas dans un verre le contenu d’une baignoire.


                    • leypanou 2 juin 11:44

                      @Octave Lebel 09:18
                      on s’en fout de l’extrême-droite, c’est vous qui êtes incapable de motiver les gens avec vos positionnements hors sol ou carrément dé*iles.
                      Je vais les reciter pour que ça rentre : décarbonation, transition énergétique, bifurcation écologique, retraite à 60 ans, écocide, statut de réfugié climatique, pouvoir changer de genre quand on veut, déclarer l’état d’urgence climatique, un non-alignement qui veut aider militairement l’Ukraine indéfiniment, effacer les dettes de l’Ukraine (un état failli, hyper-corrompu, par exemple cf Cummings ici).


                    • chantecler chantecler 2 juin 12:03

                      @leypanou
                      Il y a une différence entre dire « on s’en fout de l’extrême droite » et nier son existence .
                      Historiquement elle existe depuis l’avènement de la république ,l’affaire Dreyfus, les années 1930 et les ligues, Vichy (pétain laval) , et nos dernière guerres de décolonisation . (Algérie)


                    • leypanou 2 juin 12:15

                      @chantecler
                      la marque typique de l’extrême-droite est la xénophobie : regardez la liste des groupes politiques à l’Assemblée Nationale, vous allez tout de suite voir.
                      Cela étant, je préfère mille fois certaines positions de ce qu’on appelle l’extrême-droite que celles de pseudo-moralistes totalitaires hypocrites.
                      Je pense en particulier à la députée allemande Christine Anderson avec sa position très courageuse sur la pseudo-pandémie.


                    • Octave Lebel Octave Lebel 2 juin 12:24

                      @Eric F

                      Vos petites astuces habituelles.
                      Eh non, le MEDEF, ce n’est pas les PME et les oligarques non plus.Et le pigeon s’est envolé smiley


                    • L'apostilleur L’apostilleur 2 juin 13:04

                      @Aristide
                      « ..Cette fameuse « immigration choisie » qui consiste à piller les pays .. »
                      Piller ?
                      Qui les force ?
                      Vous oubliez l’immigration ultra majoritaire pas choisie 

                      « ...traumatismes physiques et moraux provoqués par tout ce que vivent ces personnes dans nos pays ... »
                      Pourquoi restent-ils ?
                      Il faut penser à tous ceux qui réussissent leur assimilation 


                    • Eric F Eric F 2 juin 14:15

                      @Octave Lebel
                      il y a des entreprises multinationales qui délocalisent et des entreprises qui s’efforcent de maintenir l’activité dans le pays. C’est là me semble-t-il qu’est le principal dilemme. Mais comme vous faites fuir les secondes (les premières sont déjà largement parties), il ne semble pas que cela compte pour vous, et vous appelez-ça ’’astuces’’.

                      Je ne sais pas quelle a été votre métier, j’ai travaillé dans une entreprise française de haute technologie, championne dans son domaine dans les années 80/90 mais aujourd’hui disparue. On avait eu des patrons du métier et ayant la fibre nationale, et ensuite des financiers mondialistes, eh bien la différence est considérable. Les seconds votent Macron.


                    • Eric F Eric F 2 juin 14:29

                      @chantecler
                      Vous avez tout à fait raison, il existe bien une extrême-droite, violente et suprémaciste, ayant le culte du chef. Ça existe depuis bien avant la république, c’était même prépondérant dans l’ancien régime absolutiste et intégriste religieux.
                      C’était le cas des ligues d’entre deux guerre, du vichysme et de l’OAS, assurément.

                      On a quelques scories de même méthode que les black blocs, nul ne saurait faire la différence.
                      Alors, même si on ne s’en fout pas, les poignardages, saccages et attentats réellement perpétrés proviennent rarement de cette mouvance.
                      Et surtout, la confusion entre ces énergumènes et groupuscules, et le parti recueillant le plus de suffrages dans le pays, relève de l’escroquerie intellectuelle.


                    • Octave Lebel Octave Lebel 2 juin 19:04

                      @Eric F

                      Vous vous appliquez tellement méthodiquement à placer les éléments de langage de votre propagande que vous finissez par nous dire par inadvertance ce que vous redoutez que l’on voit trop bien .Pas grave. Tout le monde le sait. Ce qui ne veut pas dire, rassurez-vous que tous ses électeurs vont s’en détourner mais pour le champagne, j’attendrai à votre place.

                       "Et surtout, la confusion entre ces énergumènes et groupuscules, et le parti recueillant le plus de suffrages dans le pays, relève de l’escroquerie intellectuelle."

                      placer mine de rien que le RN est le parti recueillant le plus de suffrages dans le pays, relève de l’escroquerie intellectuelle"  parmi toute une liste d’autres qui commencent à être bien connues aussi :-

                       


                    • Eric F Eric F 2 juin 19:44

                      @Octave Lebel
                      Décidément c’est du radotage, vous n’écrivez pas un commentaire, aux uns ou aux autres, sans employer l’expression-poncif ’’élément de langage’’.

                      Concernant le ’’parti recueillant le plus de suffrages dans le pays’’, c’est actuellement le cas de toutes les enquêtes, et nous verrons la réalité dans les urnes. N’étant pas propagandiste mais observateur, je m’attends à ce que les écarts soient moindres -du reste peut-être est-il malicieusement surcoté pour pouvoir parler dimanche prochain de repli-.
                      Le vrai suspense est de savoir qui sera sur la deuxième marche du podium, ce serait de bonne politique que vous apportiez votre suffrage à la liste de gauche la mieux placée, en retour d’ascenseur des présidentielles smiley


                    • La Bête du Gévaudan 3 juin 02:01

                      @leypanou :

                      LFI vote les crédits de guerre ukrainiens au Parlement Européen...

                      De toutes façons, Mélenchon nous case des personnes bien nées : Aubry ex-Oxfam (officine Soros) et maintenant Rima Hassan promue par Forbes et L’Oréal ...

                      On avait eu aussi Assa Traoré chaussée chez Louboutin à 1000 euros les talons-aiguille... Sans oublier la « bolchéviste » Danièle Obono fille d’un riche banquier gabonais...

                      Et ce sont ces duchesses diversitaires qui viennent ensuite cracher sur le prolo français qui serait raciste... la brioche est bonne à Bruxelles.


                    • Octave Lebel Octave Lebel 3 juin 12:45

                      @Eric F

                      Avec tout le ramdam médiatique, merci mes chers milliardaires de l’info et des instituts d’opinion, il pourrait peut-être avoir le score du 1er tour des présidentielles de MLP, cad 15% environ du corps électoral (autour de 7 millions), mais j’y crois pas.Nos concitoyens ont commencé à comprendre l’enjeu de l’abstention même si nos milliardaires évoqués plus haut se gardent bien d’en parler.C’est pratique d’être soutenu par des oligarques, on ne joue pas la partie avec les mêmes règles que les autres avec le risque que quand cela se voit trop ça se paie cher smiley


                    • Aristide Aristide 3 juin 14:19

                      @Eric F

                      Tout d’abord, il ne s’agit pas d’aller piller, mais d’avoir des critères d’acceptation parmi ceux qui viennent.

                      Ouafff, cela se nomme comment le fait d’accepter de prendre chez soi les forces vives (compétences ou force de travail) dans des pays qui en manquent !!!

                      L’immigration choisie est le pillage des pays d’émigration par le seul critère de sélection qui est justement la compétence ou la force de travail !!!

                      Combien de médecins algériens officient dans nos hôpitaux et manquent cruellement dans leur pays ? Je ne parle même pas de la pression à la baisse des salaires sur ces secteurs !!!


                    • Berthe 1er juin 18:53

                      Si quelqu’un en a entendu un seul faire campagne pour l’UE je prends, TOUS sans exception sont déjà dans la campagne de 2027 !! La falonie a littéralement explosé, cacher le simulacre du 09 juin sous coucert d’une campagne nationale avec toujours les memes sujets pour faire aboutir le « tour sauf le RN »... Pendant ce qtemps, ils nous concoctent toujours pllus d’austérité et une guerre dont personne ne veut au profit de la grande bourgeosie et autres transnationales !! C’est vraiment abusé !! Ecoutez Asselineau, qu’on ait ou non envie de voter pour lui n’set pas la question, mais pour faire voter, il est bien évident qu’il dit tout haut ce qui est caché, comme la dyslocation des Etats forts de l’UE, dont la France !! Une Corse indépendante dans le cadre de l’Europe. Et ce n’est pas tout, avec la Catalogne qui englobera bientot les pyrénées orientales, toujorus dans le cadre de cette psuedo Europe, mais encore c’est annoncé par le conseil départemental, la bouffonne Poussin, EELV qu’ils ont changer en Verts pour faire passer la pillule, a décidé un referendum en septembre pour changer de nom de la région et l’appeler « pays catalan »... On avait çà en Suisse, avec le canton de bern qui a été annexé et dorénavant appelle « Collectivité européenne ».. après suppression des conseils généraux des deux cantons Suisses. A ce strade, pourquoi ne rattacher, la Bretabgne, la Normandie et le Nord à la GB ? Ils peuvent tout faire là haut c’est graaaaave !! Et ce n’est pas les carriértistes en présence qui vous parlent de cette folie programmée par les bretons, draghi, von la hène et consort a la solde de la grosse bourgeoisie US ;... 


                      • Seth 1er juin 20:14

                        Le nez de gluglu n’est pas droit. smiley


                        • La Bête du Gévaudan 3 juin 02:04

                          @Seth

                          et il y a Mélenchon, dorénavant abonné à la gabardine en cuir Hugo Boss, qui dresse le bras droit...


                        • Gérard Luçon Gérard Luçon 2 juin 06:44

                          Etonnant qu’ils aient choisi Valérie Hayer alors qu’ils ont Prisca Thévenot, Agnès Runacher et Aurore Bergé ... comme « têtes de gondole »


                          • Dès 1917 l’O.T.O. s’est annoncé comme étant le nouveau maître rite, il proclamait être : un corps d’initiés dans les mains desquels sont concentrées la sagesse et les connaissances des organismes suivants :

                            - l’Église Catholique Gnostique.
                            - l’Ordre des Chevaliers du Saint-Esprit.
                            - l’Ordre des Illuminati.
                            - l’Ordre des chevaliers du Temple.
                            - l’Ordre des Chevaliers de Saint Jean. 
                            - l’Ordre des Chevaliers de Malte.
                            - l’Ordre des Chevaliers du Saint-Sépulcre.
                            - l’Église Cachée du Saint Graal.
                            - la Fraternité Hermétique de la Lumière.
                            - le Saint Ordre de la Rose-Croix d’Heredom.
                            - l’Ordre de la Sainte Arche Royale d’Enoch.
                            - le Rite Ancien et Primitif (33 degrés).
                            - Le Rite de Memphis (97 degrés).
                            - Le Rite de Mizraïm (90 degrés).
                            - Le Rite Écossais Ancien et Accepté (33 degrés).
                            - le Rite Maçonnique Swedenborg.
                            - l’Ordre des Martinistes.
                            - l’Ordre du Sat Bhai.

                            - Du Sang sur l’Autel, #OTO : Ordo Templi Orientis, Craig Heimbichner, Éd Saint-Remi, 2011, P.124 & 125.


                            • C’est les mêmes qui créent l’insécurité latente, par la mise en place des probabilités, des conditions attentatoires, veulent nous protéger des exactions, qu’ ils ont eux mêmes prémédités, pour assoir leur suprématie définitive sur les peuples.


                              • LVOLC 2 juin 11:39

                                L’EUROPE, ?A SUFFIT
                                NON VOUS N’AUREZ PAS NOTRE PEUR

                                Toutes les formations politiques non souverainistes ou se disant faussement souverainistes comme la NUPES, les ?COLOGISTES, RENAISSANCE, HORIZONS. le MODEM, LR, le RN et RECONQU ?TE, font partie de la m ?me soupe de sc ?l ?rats carri ?ristes ? la sauce Macron, oui Macron le pervers narcissique de l’ ?lys ?e qui hypnotise tout le monde, parce que tout le monde se laisse hypnotiser par lui.

                                L’heure est grave, il faut voter pour les vrais souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, la sortie de l’OTAN, la sortie de la CEDH, la sortie de l’OMS et de toutes les organisations supranationales qui veulent nous mettre sous tutelle.

                                Le patriotisme europ ?en est une h ?r ?sie, une tentative de coup d’ ?tat continental. Depuis 70 ans on nous a dit que l’UE c’ ?tait la paix et la prosp ?rit ? et maintenant Macron nous dit que l’UE est mortelle, c’est un aveu d’ ?chec et un aveu d’all ?geance aux ?tats-Unis d’Am ?rique et ? tous les Anglo-saxons. Si l’UE est mortelle et bien et bien qu’elle meure, mais que vive la France, car nous Fran ?ais nous sommes Latins, ne l’oublions pas.

                                Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, c’est vouloir ?viter le Hold Up sur la Nation France. Notre patriotisme est exclusivement pour la France qui est notre pays.

                                Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, c’est revenir au minist ?re de la D ?fense nationale en refusant que les militaires fran ?ais soient noy ?s dans une soupe froide europ ?enne, mais attach ?s exclusivement ? la d ?fense de la nation fran ?aise

                                Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, c’est vouloir prot ?ger notre dissuasion nucl ?aire et en garder sa nature d ?fensive pour exclusivement prot ?ger la France.

                                Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT,
                                c’est vouloir reprendre en main l’EDF en sortant du march ? europ ?en de l ??lectricit ?, pour rendre sans partage aux Fran ?ais et aux entreprises fran ?aises, l’ ?nergie ?lectrique qui ?tait la moins ch ?re du monde, avant que les Allemands et les autres nous la volent.

                                Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, c’est vouloir reprendre en main notre agriculture, notre production industrielle et notre commerce.

                                Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, c’est vouloir faire appel en priorit ? aux entreprises fran ?aises pour tous les grands travaux.

                                Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, c’est vouloir d ?velopper et prot ?ger le « Fait en France ».

                                Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, c’est vouloir prot ?ger l’ ?pargne des Fran ?ais.

                                Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, c’est refuser d’ ?tre fich ? num ?riquement et refuser la censure, refuser d’avoir un b ?illon sur la bouche.

                                Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, c’est vouloir d ?fendre la paix ? tout prix et en porter bien haut l’ ?tendard. L’h ?g ?monie sur le monde d’un tel ou d’un autre n’est plus d’actualit ?, il est temps de se parler pour pouvoir partager et abandonner notre arrogance de croire que l’on peut encore imposer par la force, notre fa ?on de penser au monde entier, nous faisons parti d’un tout, mais nous ne somme pas ce tout ? nous seuls.

                                Pour toutes ces raisons la seule solution, c’est de voter pour les vrais souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, la sortie de l’OTAN, la sortie de la CEDH, la sortie de l’OMS et toutes organisations supranationales qui nous mettent sous tutelle.

                                Peuple fran ?ais vous ?tes un peuple plus que mill ?naire et on veut vous faire disparaitre. Vous ?tes un peuple fort et quand la France est en danger, vous pouvez beaucoup.

                                L ?HEURE EST GRAVE, VOTONS POUR LES SOUVERAINISTES QUI D ?FENDENT LE FREXIT, CAR NON, ILS N’AURONT PAS NOTRE PEUR.
                                VOTONS POUR LA LISTE « L’EUROPE, ?A SUFFIT »..


                                • La Bête du Gévaudan 3 juin 02:27

                                  @LVOLC

                                  je vous souhaite du courage... sur ce site une bonne partie des gens semble plus patriote de Palestine que patriote de France...


                                • LVOLC 2 juin 11:44

                                  LE 9 JUIN 2024 N’AYONS PAS PEUR, POUR SAUVER LA FRANCE VOTONS « L’EUROPE ?A SUFFIT ».


                                  • LVOLC 2 juin 12:01

                                    MACRON ET LES EUROS MONDIALISTES FONT DES ANNONCES DE D ?CLARATION DE GUERRE AVEC LA RUSSIE POUR NOUS FAIRE PEUR ET ESSAYER DE NOUS RALLIER ? EUX, MAIS NE C ?DONS PAS ? LA PEUR, LE 9 JUIN 2024, POUR SAUVER LA FRANCE VOTONS ? L ?EUROPE ?A SUFFIT ?.


                                    • pierre 2 juin 12:02

                                      la photo des trois personnages me fait horreur, on se croirait à loft story ou « le chateau », ils(elle) ne seront jamais mon choix.


                                      • https://geopolitique-profonde.com/articles/francois-asselineau-upr-union-europeenne-le-monde-reel-gptv

                                        geopolitique-profonde.com
                                        SI L’UNION EUROPÉENNE TRIOMPHE, LA GUERRE DES NATIONS SERA TOTALE | FRANÇOIS ASSELINEAU | GPTV | Géopolitique Profonde

                                        https://www.youtube.com/watch?v=CE0O1SNmrnY&t=2s


                                        Le 1er Juin à 18h30, François Asselineau sera l’invité du Monde Réel, animé par Nicolas Stoquer, sur Géopolitique Profonde.

                                        François Asselineau est un haut fonctionnaire et homme politique français, président de l’Union populaire républicaine (UPR) depuis sa création en 2007. Diplômé de HEC Paris et de l’ENA, il a mené une carrière de haut fonctionnaire dans différents cabinets ministériels sous les gouvernements de droite des années 1990. En politique, il est connu pour sa défense de la sortie de la France de l’Union européenne, de la zone euro et de l’OTAN, position qui le place souvent dans le spectre souverainiste.

                                        Le programme du fondateur de l’UPR est on ne peut plus clair : rétablir l’indépendance de la France, rendre sa liberté au peuple français, restituer à notre pays son rôle historique de porte-parole de la liberté des peuples et des Nations à travers le monde.

                                        François Asselineau est un homme de paix. Il tire son message et ses convictions de son immense connaissance historique du continent européen et des nations qui le compose.

                                        Alors que le mythe de l’Europe-empire de l’Union européenne – projet politique « facteur de paix » – s’effondre sous nos yeux en dévoilant son caractère guerrier et sa vocation prédatrice, le message authentiquement gaulliste de François Asselineau apparaît comme une lumière dans les nuées qui à nouveau nous assaillent.

                                        Bienvenue dans le monde réel, sur GPTV.

                                        https://www.youtube.com/watch?v=CE0O1SNmrnY&t=2s


                                        • alinea alinea 2 juin 14:41

                                          J’ai apprécié cet article que j’ai trouvé fin et percutant jusqu’à ce qu’il arrive à... Mélenchon.
                                          Là, il y a un blême car Mélenchon s’est planté sur toute la ligne dans sa politique de relations avec le macaron de service. Il a cru que c’était quelqu’un comme les autres avant lui ( c’est un défaut des égos forts ! ). Je suppose qu’il n’a pas voulu
                                          heurter les imbéciles qui avaient voté pour lui, qu’il ne devait pas les prendre de front et, du coup il a frayé avec l’Ennemi numéro de la France d’une façon pour le coup aussi imbécile... pas bien conseillé le gars, à ce moment là.
                                          Son obsession obsolète de toiser « l’extrême droite » aussi futile qu’inutile, de la mettre dans le collimateur comme seule ennemie, relève de l’ artifice le plus trompeur, dans le jeu politique actuel, que l’on puisse imaginer, et cette tactique débile l’a mis dans les bras d’un macaronisme éminemment plus dangereux.
                                          Mélenchon n’a jamais dépassé le traumatisme du Jospin/ Le Pen père, et c’est un drame quand on est un politique.
                                          Voilà, ajoutez à ça son aveuglement sur le covid, le vaccin, sa pudeur de gazelle sur l’Ukraine, et... la FI est grillée.
                                          La FI, je ne sais pas ce qu’elle branle avec son armée de bobos urbains et nouveaux ruraux, mais le PG avait un beau programme... hélas qui sera très vite obsolète au train où vont les choses !


                                          • Octave Lebel Octave Lebel 2 juin 18:53

                                            @alinea

                                            Un bonbon au poivre. Ce n’est pas la première fois. Merci quand même. Toujours la même fixette sur la caricature de Mélenchon. Vous ne vous êtes pas aperçu que maintenant ce sont les personnes qui caricaturent pour un oui ou un non Mélenchon qui passent pour des caricatures ? Elles l’ont un peu cherché, non ?

                                            Vous, vous y avez mis tout votre cœur en y mettant presque tous les éléments de langage de l’extrême-droite avec ses astuces habituelles. Ma foi, si cela vous fait plaisir smiley


                                          • Eric F Eric F 2 juin 19:21

                                            @Octave Lebel
                                            Lorsque vous écrivez ’’maintenant ce sont les personnes qui caricaturent pour un oui ou un non Mélenchon qui passent pour des caricatures’’ c’est de

                                            l’incantation, car si c’était le cas l’image de celui-ci aurait rebondi dans les enquêtes. Or lui qui a été jadis apprécié, se traine désormais le plus fort taux de rejet ...après Zemmour.


                                          • Octave Lebel Octave Lebel 2 juin 20:28

                                            @Eric F

                                            Ce doit être parce que le RN est tout à fait dédiabolisé grâce à vous et puis un peu aussi grâce aux magiciens des sondages si importants pour la famille qui vous font voir la lune en plein jour .Vous savez qu’il existe une vie en dehors des sondages et même qu’on a le droit de voter pas comme le sondage y dit smiley

                                            Une question, un taux élevé de rejet mesuré par un sondage, c’est grave docteur ?


                                          • alinea alinea 2 juin 20:47

                                            @Octave Lebel
                                            Je n’ai fait aucune caricature : je l’ai vécu de l’intérieur : coups de téléphone aux députés PG que je connaissais, et silence de mort.. je ne fais que constater, Octave.
                                            Le constat ne m’emmène pas ailleurs dans d’autres bras, pour moi c’est terminé tout ça ; je trouve dommage, mais j’avais déjà dit en haut lieu que Mélenchon avait toujours trois messes de retard sur la politique extérieure. Personne n’est parfait mais ceux qui auraient pu le compléter sont partis, ou ont été virés je ne sais !!
                                            Je ne crache jamais et ne trahirai jamais ce que j’ai aimé ; ce que je dis aujourd’hui je l’ai toujours dit au temps de mon « appartenance » au PG ; ça m’a valu beaucoup de rejet. Un parti c’est une armée, on ne veut voir qu’une tête. C’est une option respectable pour gagner ! mais moins démocratique, moins ouvert tu meurs. C’est vrai pour tous, c’est moi qui n’y étais pas adaptable.
                                            Sinon, pas d’inquiétude, le poivre est excellent à la santé. ! smiley


                                          • La Bête du Gévaudan 3 juin 02:49

                                            @alinea

                                            à mon avis Mélenchon a été une énorme illusion... il s’est mis à causer de « la France » en 2012 et ça a enflammé les imaginations... mais c’est un vieux crocodile mitterrandien qui dupe son monde avec un métier rare... d’ailleurs, dès la fin de la campagne, il était déjà reparti sur les youyous islamistes...

                                            il gère son entreprise en parfait ultra-capitaliste individualiste... comme tous les gourous gauchistes... LFI c’est comme le pharaon : il y a la caste sacerdotale des élus et la plèbe des militants bénévoles. Sa phrase « la république c’est moi » est un aveu incroyable ! C’est du Louis XIV dans le texte « l’état c’est moi ». Le mec a fondu une durite. Mélenchon est redevenu ce qu’il avait toujours été... un gauchiste radical et autoritaire mâtiné d’opportunisme mitterrandien (modèle qu’il n’a jamais renié).

                                            En-dehors de l’Islam et de Gaza sur lequel il a toujours été constant, il n’a aucune conviction. Il change d’avis comme de chemise. D’ailleurs que propose-t-il sérieusement ? Du Lula ou du Maduro ? Du Mitterrand ou du Castro ? La débandade ou la dictature ? En fait, la gauche est une belle illusion.

                                            « la révolution, c’est d’abord une rupture avec l’ordre établi. Celui-qui n’accepte pas cette rupture avec l’ordre établi, avec la société capitaliste, celui-là ne peut pas être adhérent du Parti socialiste. » (Mitterrand 1971... mais ça pourrait parfaitement s’appliquer au bavardage de Mélenchon).


                                          • Octave Lebel Octave Lebel 3 juin 10:35

                                            @alinea

                                            A propos de Mélenchon.

                                            Dites-nous qui en a une d’avance. Le tout, ce n’est pas de lancer des fusées verbales bien brillantes, c’est de voir comment, avec quelle méthode et moyens, nous pouvons avancer concrètement dans la réalité de la vraie vie.Qui est dure et complexe où personne ne fait de cadeau gratuit.

                                            "Mélenchon avait toujours trois messes de retard sur la politique extérieure."

                                            Personnellement, je trouve qu’il est lucide, il n’est pas très optimiste à raison mais volontaire, sûrement pas résigné, très courageux. Il ne craint pas d’être minoritaire quand il le faut comme avec l’affaire Israël/Hamas où il a eu droit bien sûr à un lynchage médiatique quand finalement tous les hypocrites et attentistes ont fini par s’aligner sur le fond de ses positions sans les épouser bien sûr parce qu’elles dérangeraient trop leurs intérêts à courts et moyens termes.Il travaille beaucoup, se remet en question non pour se regarder le nombril mais pour produire de nouvelles analyses et prendre ses responsabilités. Il n’est pas infaillible ni irremplaçable comme chacun d’entre nous et a besoin comme nous tous des autres pour apprendre et comprendre. Combien d’homme d’état de cette envergure avons-nous ? Ce serait bien d’en avoir plus.
                                            Combien de personnes qui le critiquent ont lu avec attention ses déclarations et analyses et les ont mises en relation avec le travail fait et le chemin parcouru ?
                                            Il a le caractère et le tempérament qu’il a. Et alors ?
                                            Je comprends parfaitement l’intérêt de ses adversaires qui font tout pour le disqualifier et le salir
                                            .


                                          • alinea alinea 3 juin 16:05

                                            @Octave Lebel
                                            Tout à fait d’accord avec vous ; c’est vrai. Je suis peut-être exigeante mais j’avais trois messes d’avance sur lui en ce qui concerne la politique internationale ; je me disais qu’il en faisait tant qu’il comptait sur les petites mains, les petites têtes pour l’informer et que celles-ci étaient étaient très conformes au régime.
                                            Ce n’est pas un dissident, ce n’est pas un résistant, il est dans une opposition molle à un pouvoir abject ; il n’a rien levé... et je ne lui en veux pas de n’avoir rien résolu, je ne suis pas cinglée.
                                            Seulement j’ai compris que quand on grenouille dans le chaudron on ne peut rien faire pour en sortir. C’est bien normal ; suivre l’évolution du monde et vouloir être élu dans une société éteinte, ce n’est pas le même chemin.
                                            Moi je ne fais pas de politique, je n’ai aucune obligation ni aucune responsabilité, j’ai tout mon temps pour voir, apprendre, comprendre, réfléchir et envisager... les hommes politiques n’ont pas ce temps là, ni cette liberté de penser là.
                                            D’où l’impasse.


                                          • ETTORE ETTORE 2 juin 17:42

                                            Vous je ne sais pas...

                                            Pour moi...

                                            Il y a quelque chose qui sent mauvais, dans cette L’ection, dite Heuhhh Rope et Haine...

                                            On voit tous, les polichinelles téléguidés, qui veulent se battre pour accéder au château, MAIS...

                                            Entre les fromages frais, pas encore affinés, et humides derrière les oreilles, qui ne connaissent l’histoire, de leur pays que par des tutos, compilés juste avant l’allumage des spot lights des plateaux...

                                            ET dont la main dans le dos, est si visible...si visible, tellement l’ambition est grotesque ....

                                            Et qui veulent imposer leurs vues, sur un amalgame de pays, aussi différents que de rentrer dans un centre commercial, avec une boucherie, une boulangerie, en passant par la pharmacie...Et de vouloir dire à tous, « on vas tous servir la même chose ».....

                                            Là, j’ai un doute sérieux, sur cette compétitivité cumulée toute relative.

                                            Les mêmes, qui ont un peu plus de bouteille, mais qui trainent un passé chaotique, dont même la SNCF, se dit plus régulière, niveau « accroche tes wagons, et saute dans l’autre »...

                                            Bref, l’horrible sensation d’une manipulation qui ne dit pas son nom , de voter pour un homme(ou une femme )de paille, aussitôt élu, aussitôt phagocyté, par le

                                            « vénère »qui attend en embuscade ( quoique chez nous, le ptérodactyle Macropiteux, lui s’est carrément collé à la droite de l’affiche, de la si fade Valet Rie, comme si il se devait d’utiliser la doublure pour mal entendants, et mal voyants, en sous titrage des affiches...rétrécies )

                                            Bref ! De tout cela, se détache une sensation étrange de manipulation de doublures, et de décors, si peu réutilisables, quand le Veau de Ville vas débuter,

                                            Et le film ne seras certainement pas, celui vu à l’affiche.

                                            Et il y auras peu de chances que les billets soient remboursés, vu que l’ouvreuse, et le caissier, auront déjà racheté toute la chaine des cinémas, sur tous les continents .

                                            Et on vous l’avait dit pourtant que c’était un film en « REPLAY  » !


                                            • Montdragon Montdragon 2 juin 19:31

                                              Et peu de visibilité pour les petites listes, certaines honnêtes non « ong », alors que Foutriquet 1er a promis des échanges constructifs avec toute la Nation !


                                              • mcfr 2 juin 22:51

                                                On ne peut plus jouer à la démocratie alors même que le véritable pouvoir est occulte : il s’agit du système Haarp qui permet de contrôler l’ensemble de la vie politique mondiale dans un silence quasi total.

                                                Il faut que les députés européens se décident à aborder publiquement le sujet :

                                                http://orwell111.unblog.fr/2024/06/02/les-deputes-europeens-devraient-denoncer-la-repression-electromgnetique/


                                                • SI L’UNION EUROPÉENNE TRIOMPHE, LA GUERRE DES NATIONS SERA TOTALE | FRANÇOIS ASSELINEAU

                                                  https://youtube.com/watch?v=CE0O1SNmrnY&t=2s


                                                  • LVOLC 4 juin 08:48

                                                    Macron et les euros mondialistes font des annonces ded ?claration de guerre avec la russie pour nous faire peur et essayer de nous rallier ? eux, mais ne c ?dons pas ? la peur, le 9 juin 2024, pour d ?fendre le FREXIT et sauver la France votons pour la liste ? l ?europe ?a suffit ?.


                                                    • LVOLC 4 juin 08:55

                                                      L’EUROPE, ?A SUFFIT
                                                      NON VOUS N’AUREZ PAS NOTRE PEUR

                                                      Toutes les formations politiques non souverainistes ou se disant faussement souverainistes comme la NUPES, les ?COLOGISTES, RENAISSANCE, HORIZONS. le MODEM, LR, le RN et RECONQU ?TE, font partie de la m ?me soupe de sc ?l ?rats carri ?ristes ? la sauce Macron, oui Macron le pervers narcissique de l’ ?lys ?e qui hypnotise tout le monde, parce que tout le monde se laisse hypnotiser par lui.

                                                      L’heure est grave, il faut voter pour les vrais souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, la sortie de l’OTAN, la sortie de la CEDH, la sortie de l’OMS et de toutes les organisations supranationales qui veulent nous mettre sous tutelle.

                                                      Le patriotisme europ ?en est une h ?r ?sie, une tentative de coup d’ ?tat continental. Depuis 70 ans on nous a dit que l’UE c’ ?tait la paix et la prosp ?rit ? et maintenant Macron nous dit que l’UE est mortelle, c’est un aveu d’ ?chec et un aveu d’all ?geance aux ?tats-Unis d’Am ?rique et ? tous les Anglo-saxons. Si l’UE est mortelle et bien et bien qu’elle meure, mais que vive la France, car nous Fran ?ais nous sommes Latins, ne l’oublions pas.

                                                      Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, c’est vouloir ?viter le Hold Up sur la Nation France. Notre patriotisme est exclusivement pour la France qui est notre pays.

                                                      Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, c’est revenir au minist ?re de la D ?fense nationale en refusant que les militaires fran ?ais soient noy ?s dans une soupe froide europ ?enne, mais attach ?s exclusivement ? la d ?fense de la nation fran ?aise

                                                      Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, c’est vouloir prot ?ger notre dissuasion nucl ?aire et en garder sa nature d ?fensive pour exclusivement prot ?ger la France.

                                                      Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT,
                                                      c’est vouloir reprendre en main l’EDF en sortant du march ? europ ?en de l ??lectricit ?, pour rendre sans partage aux Fran ?ais et aux entreprises fran ?aises, l’ ?nergie ?lectrique qui ?tait la moins ch ?re du monde, avant que les Allemands et les autres nous la volent.

                                                      Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, c’est vouloir reprendre en main notre agriculture, notre production industrielle et notre commerce.

                                                      Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, c’est vouloir faire appel en priorit ? aux entreprises fran ?aises pour tous les grands travaux.

                                                      Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, c’est vouloir d ?velopper et prot ?ger le « Fait en France ».

                                                      Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, c’est vouloir prot ?ger l’ ?pargne des Fran ?ais.

                                                      Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, c’est refuser d’ ?tre fich ? num ?riquement et refuser la censure, refuser d’avoir un b ?illon sur la bouche.

                                                      Voter pour les souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, c’est vouloir d ?fendre la paix ? tout prix et en porter bien haut l’ ?tendard. L’h ?g ?monie sur le monde d’un tel ou d’un autre n’est plus d’actualit ?, il est temps de se parler pour pouvoir partager et abandonner notre arrogance de croire que l’on peut encore imposer par la force, notre fa ?on de penser au monde entier, nous faisons parti d’un tout, mais nous ne somme pas ce tout ? nous seuls.

                                                      Pour toutes ces raisons la seule solution, c’est de voter pour les vrais souverainistes qui d ?fendent le FREXIT, la sortie de l’OTAN, la sortie de la CEDH, la sortie de l’OMS et toutes organisations supranationales qui nous mettent sous tutelle.

                                                      Peuple fran ?ais vous ?tes un peuple plus que mill ?naire et on veut vous faire disparaitre. Vous ?tes un peuple fort et quand la France est en danger, vous pouvez beaucoup.

                                                      L ?HEURE EST GRAVE, VOTONS POUR LES SOUVERAINISTES QUI D ?FENDENT LE FREXIT, CAR NON, ILS N’AURONT PAS NOTRE PEUR PEUR.
                                                      VOTONS POUR LA LISTE « L’EUROPE, ?A SUFFIT ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité