• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Européennes : les médias complices du désintérêt qu’ils déplorent (...)

Européennes : les médias complices du désintérêt qu’ils déplorent !

C’est la rengaine du moment dans les médias : "pourquoi donc l’élection européenne n’intéresse-t-elle pas les Français ?", "pourquoi l’abstention est-elle sur le point de battre des records ?".

Ces questions, les journalistes ne manquent pas de les poser à leurs invités politiques à chaque interview.

Feignant de s’en émouvoir, ils en sont pourtant les premiers responsables ! Qui en effet peut mieux qu’eux susciter le débat contradictoire, et dès lors l’intérêt des électeurs ?

Si les Français ne se passionnent guère pour ces élections, c’est bien, avant toute chose, parce qu’on ne leur en parle quasiment pas ! Et lorsque le sujet est abordé, les questions au coeur du débat, celles qui révèlent les lignes de clivage véritables, sont souvent mises de côté, au profit d’un faux débat UMP PS. Quand on sait que 97% des fois en 2008, les députés européens du PS et de l’UMP ont voté ensemble les directives qui leur étaient soumises, on comprend qu’il n’est pas possible de mobiliser l’électorat en lui présentant le débat de cette façon.

Les médias feignent donc de s’émouvoir d’un phénomène dont ils sont les premiers responsables. TF1 par exemple n’organisera aucun débat pendant cette campagne ! La première chaîne de France n’invitera même aucun candidat dans ses journaux télévisés. Il est d’ailleurs très surprenant que rien dans les textes n’oblige une chaîne grand public et généraliste comme TF1 à couvrir un minimum la campagne, à organiser des débats. Comment savoir dès lors si les Français pourraient s’intéresser à cette campagne, puisque tout est fait pour qu’elle n’ait pas lieu !

Le service public fait à peine mieux. France3 organisera un grand débat, à 23 heures..., dans chacune des grandes régions électorales. France2 invitera les représentants des partis dans ses JT du soir et proposera un grand débat le 4 juin à 20h50. Autrement dit, l’unique grand débat national de la campagne aura lieu trois jours avant le vote...du jamais vu !

Les médias sont donc une nouvelle fois très loin de ce qu’on serait en droit d’exiger d’eux.
Allons-même plus loin en faisant remarquer que leur attitude correspond parfaitement aux intérêts de l’UMP et du PS
,
qui n’ont aucun intérêt à ce que les Français se saisissent du débat.

Le douloureux souvenir de 2005, quand contre toute attente le débat avait enflammé le pays et provoqué la montée puis la victoire du NON, est encore dans toutes les mémoires du Système...D’expérience on le sait, plus les Français entendent parler de l’Europe de Bruxelles, plus ils la rejettent, avec les partis qui l’ont toujours soutenue, PS UMP et Modem.

Cela ne doit pas nous empêcher de nous mobiliser, sur la Toile et partout ailleurs ! Ne tombons pas dans le piège du désintérêt qu’on nous tend. Profitons au contraire des deux semaines et demi qui nous restent pour expliquer inlassablement la nécessité de tourner la page de l’Europe de l’échec.
 
Le Vrai Débat

Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Nicole 22 mai 2009 15:25

    Si on regarde les vidéos les plus consultées sur Avox aujourd’hui, sur 5 deux sont sur Dieudo et sont du 15 et du 17 mai, donc pas récentes.

    Guéant et Levy ont fait des éclats. Parler d’abstention, c’est tenter de gommer un mouvement qui a trouvé un écho évident.

     
     - Le 11 septembre, Mylène Farmer osera t-elle s’envoyer en l’air ?
    Mylène Farmer se sépare de son sextoy. Mais ce n’est (...)
    par omnibuzz
     
    - Face à Elisabeth Lévy, Dieudonné n’est pas très causeur

    par Olivier

    vendredi 15 mai 2009 
     124 réactions 115 votes, 73 positifs
    http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=22755

     
    - Débat houleux entre Besancenot et un ouvrier
    La scène se passe devant l’Assemblée nationale. 150 (...)
    par Bob34
     
    - Le double discours d’Elisabeth Levy
    Elisabeth Lévy - discours sur le CRIF ON et OFFenvoyé par (...)
    par Nicole
    dimanche 17 mai 2009 Envoyer la vidéo
     73 réactions 81 votes, 91 positifs
    http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=22739

     
    - Le pire job au monde
    Il y en a dans la vie qui ne sont pas gâtés. Regardez ce (...)
    par Jenny
     
     


    • Nicole 22 mai 2009 22:14

      Y a eu une descente de sionistes ! fabuleux, ça, pour un fil qui date de 7 jours

       vendredi 15 mai 2009  Envoyer la vidéo  126 réactionsVous avez déjà voté (169 votes) 49% de positifs.
      http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=22755

      Désolée, mais c’est à mourir de rire. Déjà qu’ils n’annoncent pas la liste sur une TV de service public, Mais aller rameuter 55 personnes en 7 heures, ça en dit long sur l’honnêteté, et sur la trouille.

      Il y a une chose que je vis comme un luxe, c’est de ne rigoureusement avoir rien en commun avec les individus qui font ça.

      Je me souviens avoir vu un post quoté à plus de 20 passé en dessous de 0 en un temps record, et m’être dit qu’il fallait vraiment être bête, mais ça, c’est pitoyable.

    • Marianne Marianne 23 mai 2009 11:25

      Humme, il y a aussi cela :

      Le blog de J.L. Mélenchon bat des records...

      http://www.vicastel.net/328-blog-melenchon-bat-records/


    • alex75 22 mai 2009 16:17

      Le but de la technostructure européenne et des élites mondialisées est d’effacer les Etats-Nations et, pour ce faire, d’annihiler les citoyens réticents. Donc tout se tient. Les européïstes préfèrent l’abstention à l’opposition (d’ailleurs pratiquement impossible).

      Mais en râlant car ils voudraient un monde conforme à leurs désires, dans lequel les moutons iraient d’eux-mêmes à l’abattoir. 
      C’est peut-être beaucoup demander.

      • Fergus fergus 22 mai 2009 16:52

        Bravo, Sébastien, pour cet article. J’approuve à 100 % !

        Cela dit, je crains que la mobilisation ne soit difficile à susciter pour ce scrutin. Sans doute faudra-t-il s’emparer du sujet très en amont la prochaine fois.


        • Axel de Saint Mauxe Nico 22 mai 2009 17:17

          Ce silence est bien entendu organisé. Trop de sujets embarrassants sur l’Europe, comme le traité de Lisbonne...

          Le pouvoir médiatico-politique souhaite absolument éviter ce qui s’est passé en 2005.

          Pas étonnant qu’il n’y ait que sur la toile que le sujet soit abordé.


          • 3.14 3.14 22 mai 2009 17:24

            « Guéant et Levy ont fait des éclats. Parler d’abstention, c’est tenter de gommer un mouvement qui a trouvé un écho évident. »

            Mouvement qui a peut-être trouver un écho évident....sur internet.
            Agoravox n’est pas représentatif de la population électorale, même si 100% des usagers du site votaient pour Dieudonné, cela ne montrerait pas qu’il remporte un succès.
            En effet, nous avons je crois tous 1) le point commun de s’intéresser un peu plus à la politique que la plupart des citoyens, 2) compris que se contenter des médias classiques (radio, télé, journaux de grands groupes de presse...) ne permet pas la compréhension de la chose publique.
            En conséquence, le citoyen se contentant du JT, ou du Monde n’a pas la même vision du monde que les lecteurs d’Agoravox. Le lynchage médiatique dont a été l’objet la liste anti-sioniste a pu effrayer ceux qui ne disposent pas de sources alternatives, je l’ai malheureusement constaté dans mon entourage.
            A partir de là, je ne crois pas que la candidature de DIeudonné aura un impact important sur la participation, par contre j’espère bien qu’il mettra une belle quenelle aux listes faussement révolutionnaires (NPA, Front de Gauche...) ou faussement souverainistes (De Villiers...). Soit à tous ceux qui se disent pour le changement et qui n’en ont provoqué aucun depuis 30 ans, normal me direz-vous pour des idéologies qui n’évoluent pas non plus, qui maintiennent le clivage gauche/droite caduc depuis les années 70 ou 80.
            La seule chose qui fait vraiment peur au système (cf les déclarations de Claude Géant, le blocage du dépot de liste par des CRS...) est la fin des clivages traditionnels, la fin des partis traditionnels, la fin des divisions (communautaires, religieuses, politiques) pour la plupart artificielles du peuple.

            L’abstention qui s’annonce record montre pour moi que les citoyens ont perdu confiance à la fois dans les vieux partis et dans le parlement européen, qui ne peuvent pas changer les choses, ni servir l’intérêt général. Peut-être que beaucoup n’ont pas encore vu que la solution était dans le retour des valeurs républicaines et nationales - soit la liste de DIeudonné, mais je pense que cela viendra au fil du temps et de la crise.


            • jaja jaja 22 mai 2009 18:46

              Une belle quenelle aux « faux révolutionnaires », mais ce sera une autre affaire que de nous l’enfiler... La liste Dieudo est dénoncée par pratiquement toutes les organisations pro-palestiniennes. Je vous donne à lire celle-ci, pour commencer, qui constituait le fond de l’article (refusé) que j’ai proposé à Avox. Bonne lecture....

              Houria Bouteldja dénonce le rapprochement de Dieudonné avec l’extrême-droite



              par Rédaction





              Nous avons longtemps espéré un sursaut de lucidité de la part de Dieudonné. Nous nous sommes abstenus jusque-là de dénoncer ses errements politiques. Nous l’avons défendu lorsqu’il était la cible d’attaques injustes et nous avons même gardé le silence les nombreuses fois où il a fourni de formidables prétextes à tous ceux qui voulaient sa peau - et la nôtre, par la même occasion.

              Nous n’avons pas non plus hésité à discuter avec lui, à le mettre en garde contre les conséquences gravissimes de ses prises de positions pour ce que nous pensions être nos causes communes, l’antiracisme et l’anticolonialisme (dont l’antisionisme est aujourd’hui une composante majeure). Catastrophés, nous l’avons vu, à chaque fois qu’il était l’objet d’une nouvelle campagne médiatique, glisser, déraper, aller toujours plus loin dans l’aberration politique.

              Piégé par ses propres délires, par les encouragements de ses « conseillers », pseudo-antisionistes, et par l’hostilité que lui ont manifesté la plupart des forces politiques en France, Dieudonné a franchi un cap décisif, peut-être irrémédiable, en s’alliant dans le cadre d’une liste dite antisioniste avec des personnalités douteuses dont certaines sont directement issues de l’extrême-droite raciste.

              Nous nous en serions probablement moins souciés si Dieudonné ne bénéficiait d’une surexposition médiatique, entretenue à dessein par nos adversaires pour stigmatiser à travers lui l’ensemble des communautés noires, arabes et musulmanes. Mais le plus grave est que le débat nécessaire sur le sionisme et la politique européenne (et française) vis-à-vis de l’Etat d’Israël a été ainsi occulté par une polémique sur la personnalité et le rôle de Dieudonné.

              Qu’on ne nous dise pas que Dieudonné est un humoriste ou qu’il subvertit la politique en transgressant les lignes rouges. Le message qu’il communique aux nôtres à travers ses prises de position politiques est extrêmement dangeureux : l’extrême-droite est une « victime » du système politique, l’extrême-droite est antisioniste, l’extrême-droite est nationaliste tout comme nous, l’extrême-droite est donc notre alliée « naturelle ». Rien n’est plus faux ! L’extrême-droite n’est pas une « victime » du système politique, elle en est le produit ; elle constitue la tendance la plus dure du racisme français ; l’extrême droite n’est pas antisioniste (certains de ses courants sont pro-sionistes par haine des Arabes, d’autres se déclarent solidaires du peuple palestinien par haine des juifs en tant que juifs) ; quant au nationalisme de l’extrême-droite, c’est un nationalisme parfaitement impérialiste, colonialiste et raciste qui n’a rien à voir avec notre lutte pour la libération nationale des peuples opprimés.

              En s’alliant avec l’extrême-droite, quel que soit le visage qu’elle se donne, Dieudonné et ses semblables (« la banlieue s’exprime », Kemi Seba, Centre Zahra, etc....) effacent sans scrupules plus de quarante ans de lutte de l’immigration contre l’extrême-droite ; ils insultent la mémoire de tous ceux qui se sont battus contre le colonialisme. Que Dieudonné en soit conscient ou non, il fait ainsi le jeu du sionisme qu’il prétend combattre.

              Ça, nous ne pouvons le tolérer. C’est ce qu’a exprimé de la manière la plus claire la porte-parole du MIR, Houria Bouteldja, dans le discours qu’elle a prononcé le 8 mai dernier, à l’occasion de la Marche des indigènes : « Nous ne pouvons pas, nous n’avons pas le droit de nous allier à des forces racistes, colonialistes et prétendument antisionistes ! Les ennemis de nos ennemis ne sont pas forcément nos amis ! Le combat antisioniste, le combat de Azzedine Elqassam, de Arafat, de Georges Habbache, de cheikh Yassine (Allah yarhamhom !), le combat anticolonialiste et antiraciste de Mandela, Fanon, Césaire, Malcolm X, Angela Davis, Sankara, Lumumba et bien d’autres est beaucoup trop précieux pour le corrompre aujourd’hui avec une extrême droite française toujours fière d’avoir torturé en Algérie ; une extrême droite qui a organisé des ratonnades contre les arabes et les noirs ; une extrême droite qui dénonce l’islamisation de la France, qui exige toujours plus de répression contre l’immigration et dans nos quartiers, qui justifie la chasse aux sans papiers. Une extrême droite qui, au nom du patriotisme, rêve de faire de nous les nouveaux tirailleurs de l’impérialisme bleu/blanc/rouge. Nous n’avons aucun intérêt commun avec ces gens-là !!! Une alliance, même tactique, avec eux, est d’abord une grave erreur politique et un piège que nous tendent nos adversaires : elle nous détourne de nos vrais combats ; elle nous engage dans des polémiques médiatiques qui ne sont pas les nôtres ; elle contribue à semer la confusion, à obscurcir les vrais enjeux de nos luttes, à nous faire dévier de nos véritables objectifs ! Mais une telle alliance, c’est plus qu’une erreur, c’est une faute ! Oui, c’est une faute ! Une faute morale, un non sens historique. Nos seuls guides sont nos martyrs, nos valeurs, notre foi et notre profond anticolonialisme. Nos seuls alliés sont ceux qui les défendent. »


            • 3.14 3.14 22 mai 2009 20:07

              Houria Bouteldja n’a rien compris.
              Sa méthode est exactement la même que celle de ceux qu’elle est censée combattre : la diabolisation. Certains nous disent que Dieudonné est antisémite sans autre argument que de déclarer péremptoirement qu’antisionsme = haine des juifs ; elle, nous dit que Dieudonné se fourvoie parce qu’il se rapprocherait de l’extrême-droite = racisme, colonialisme, sans d’ailleurs aucun argument pour le démontrer. L’extrême-droite c’est des racistes parce que...c’est l’extrème droite !
              Ce faisant, elle reprend sans broncher le discours des médias sionistes, médias qui livrent aux Français une vision partiale du conflit israelo-palestinien, médias qui remuent ciel et terre au moindre fait divers « anti-sémite », qui déroulent le tapis rouge au Crif...
              J’aimerais poser une question à Houria Bouteldja, car elle souscrirait je suppose à ma description des médias, pourquoi seraient-ils plus à croire quand ils présentent Mr Le Pen comme un raciste que quand ils présentent Mr Liebermann comme un centriste un peu à droite, ou que quand ils présentent le massacre de Gaza (1400 morts contre une dizaine) comme une « guerre », des « combats » ?

              Si Mr Le Pen est tant détesté par les médias c’est qu’il s’attaque au sujet qui fâchent, dont l’immigration. Sujet qui fâche pas parce que nos élites et leurs propagandistes seraient profondément anti-racistes, sujet qui fâche parce que l’immigration est voulue par la classe dominante dans le but de détruire les acquis sociaux. Pourquoi Giscard, homme de la droite d’affaire, promulge-t-il la loi sur le regroupement familial en 1974 ? Alors même que la France est touchée par le choc pétrolier et connait le chômage.
              La vérité est que ces gens se foutent de l’intérêt du peuple (et de celui des immigrés), financés par les grands patrons, tout ce qu’ils veulent c’est leur assurer une main d’oeuvre peu chère, employable au noir (sans code du travail ni charges sociales) et précarisée par la concurrence entre travailleurs (le chômage).
              De plus, l’immigration permet de diviser le peuple selon des lignes qui ne sont pas celles de la lutte des classes, ce sont bien sûr les différences de faciès, de peau, de religion. Elle ne sont bien sûr pas insurmontables, mais dans une société où la misère touche plus facilement les personnes issues de l’immigration (pas parce qu’elles sont colorées mais parce qu’elles sont issues du prolétariat corvéable), qu’il est facile de désigner aux populations de couleur le blanc en insistant sur l’histoire coloniale de la France (alors que quoi 1 ou 2 % de la population a participé à la colonisation), qu’il est facile aussi de désigner l’immigré comme l’ennemi, alors que le véritable danger est l’immigration, et les véritables ennemis ceux qui l’ont imposé à la France.
              Vouloir empêché l’immigration n’est pas un acte de racisme, la dénoncer n’est pas un acte de racisme, les médias transforment cela en racisme. Peut-être que la Banlieue Anti-Système vous convainquera mieux que moi de cela, vous aurez en tout cas du mal à vous réfugiez derrière l’accusation de racisme pour expliquer leur point de vue : http://www.dailymotion.com/oligarchie/video/x5ntry_bas-banlieue-antisysteme_news

              Il ne faut cependant pas tomber dans le discours qui a été un tant celui de la gauche : celui du pauvre immigré qui a des raisons de bruler des voitures. Dire que la violence et l’incivilité est intolérable me parait tout à fait normal, par contre qu’Houria Bouteldja essaie de nous faire croire que ça fait de tous ceux disant cela des fascistes, cela me parait tout à fait dégueulasse.
              Prétendre que monsieur Soral (puisque c’est surtout lui visé) est un raciste parce qu’il a été au FN (curieux, il n’y a été que quelques mois mais on insiste beaucoup plus là-dessus que sur son engagement au PCF pendant plusieurs années) est aussi dégueulasse, lui qui dénonce l’islamophobie d’une certaine droite (celle De Villiers par exemple), d’une certaine extrême-« gauche » (celle de Philippe Val ou de Caroline Fourest), et qui a toujours prôné le dialogue et la réconciliation nationale. Récemment, il a même fait une conférence commune avec un théologien musulman : http://www.dailymotion.com/user/ERTV/video/x997z8_alain-soral-debat-avec-tareq-oubrou_news

              Dans ce discours, cette soi-disant antisioniste travaille pour le Système et pour les sionistes. La volonté du pouvoir est que nous restions tous divisés, entre gauche et droite, entre musulmans et non-musulmans, seul la liste de Dieudonné mènera à la réconciliation, à l’union du peuple contre nos élites.


            • Nicole 22 mai 2009 20:51

              Je partage ce point de vue. Le nombre d’organisations prétendûment propalestiennes qui truffent leur discours de fausses assertions, qui déforment, et finalement veulent avoir la main mise sur ces questions me donnent envie de gerber.

              J’ai eu des échanges tendus avec le collectif Cheikh Yassine parce que j’avais osé critiquer un de leur papier ; ça n’est tout simplement pas possible. Ils évitent les questions directes, menacent de procédures...

              La réalité du désir de main mise est partout.

              Une chose que ces bavards insipides n’ont pas fait, c’est inscrire par la validation de cette liste que la critique du sionisme est possible. Ca, c’est fondamental, et bien évidemment, ils passent dessus très rapidement.

              Concernant l’abstention, il n’est pas dit que les jeunes musulmans ne se déplacent pas massivement. Ca ne fait pas une élections, mais ça signe.


            • jaja jaja 22 mai 2009 21:04

              Nicole voici ce que dit le collectif sheik Yassin (partisans du hamas), puisque vous en parlez, de Soral et de la liste Dieudo....

              http://soutien-palestine.blogspot.com/2009/05/liste-de-soral-et-de-dieudonne.html


            • Nicole 22 mai 2009 21:47

              @Jaja : mon échange avec eux est là : 1 et 2

              Je ne fais pas confiance à ces gens là que je perçois dans une manipulation très nocive.


            • jaja jaja 22 mai 2009 21:54

              Tenez Nicole une partie de la lettre d’un militant connu sur la question palestinienne depuis des décennies....

              Notez bien que le Collectif Sheik Yassin n’est pas seul à attaquer cette candidature et que je ne fais pas miennes toutes leurs positions. Je vous fais simplement l’état des lieux...

              "Quant à l’immigration en Europe, elle est une conséquence directe de l’impérialisme français qui finance les dictateurs placés à la tête des Etats africains pour mieux servir les intérêts supposés de la finance internationale et des capitaines d’industrie et des industriels de l’armement. Sans l’impérialisme actuel le problème d’immigration n’aurait jamais existé. Or l’impérialisme est dans le programme du FN, plus ou moins explicitement affirmé par l’expression consacrée par la république française : la « grandeur » ou le « rang » de la France dans le monde ! Comme si la grandeur était synonyme de domination, de guerre et de génocides, et non des valeurs humanitaires qui unissent l’espèce humaine au lieu de la diviser.

              La France impériale veut la continuité de la colonisation sans ses inconvénients. Tout comme elle veut la continuité du pouvoir sioniste en Palestine sans l’ «  importation du conflit en France ». La France est le pays architecte depuis 1916 de l’entité sioniste en Palestine. A la Conférence de la Paix de Paris, en 1919, la France a cédé au sein de la SDN à la Grande Bretagne le droit de coloniser la Palestine afin d’y préparer économiquement et démographiquement la colonisation occidentale de ce pays par les sionistes. Au temps des Croisades, ce furent les Templiers qui étaient les fer de lançe de la conquête de la Palestine. Au temps des conquêtes coloniales, c’est l’ordre de Sion qui en prit la relève.

              C’est pourquoi il est hautement suspect que le FN s’investisse dans notre mouvance anticoloniale et antisioniste. Alors, ou bien c’est le FN qui a changé d’idéologie, et qu’il a abandonné des positionnements basés sur la race, les frontières et les origines des hommes (à lire les déclarations publiques de Soral ou d’autres leaders du FN, il y a lieu d’en douter fortement pour ne pas dire plus), ou bien ce serait nous militants antisionistes, anticapitalistes et anti-impérialistes qui auraient effectué un revirement dans nos principes au point de ne plus discerner l’ami de l’ennemi.

              Dieudo on l’aime bien pour ce qu’il a fait pour la cause des opprimés. Il a choisi de s’allier avec le FN, c’est son choix. Il ne peut être le nôtre. Durant notre longue lutte antisioniste, à aucun moment il n’a été question de se rallier au FN. Personne n’en aurait eu l’idée, même quand il fallait défendre son droit à la liberté d’expression. Comment peut-on, avec cela, nous imposer tout d’un coup et sans autre forme de procès le contraire de nos convictions ?

              Comment ne pas s’étonner d’un tel revirement et ne pas manifester son desaccord comme l’a fait Nelly avec beaucoup de mesure ? Qui plus est, un revirement décidé sans la consultation de nos sympathisans et sans que la question fut débattue.

              Un tel débat aurait très vite clarifié les choses et nous aurait évité de telles erreurs sans parler de la division dans nos rangs.

              A travers un tel débat on aurait pu aider Dieudo à prendre des décisions beaucoup plus afficaces pour lui et pour nous.

              On lui aurait facilement montré que ce n’est pas lui qui a besoin du FN, mais c’est tout le contraire : c’est le FN qui a besoin de lui !

              Que le FN utilise l’antisionisme pour ses objectifs à lui et non pour les valeurs qui sont les nôtres.

              En outre, l’islamophobie qui accompagne la nouvelle déferlante mondiale de l’impérialisme est nourrie par des idéologies raciales qui sont celles du FN, et la montée des droites en Europe (regardez ce qui se passe dans l’Italie de Berlusconi !) s’accompagne d’une grave dégradation des libertés fondamentales et l’instauration de régimes de plus en plus proches du fascisme : comment lutter contre de telles menaces si de nôtre côté nous poussons vers la droite en y rajoutant la confusion dans les esprits, ce qui est la pire des choses ?!

              C’est cette confusion que nous devons nous atteler dès aujourd’hui à lever et nous devons déployer des efforts pour réparer les dégâts faits dans nos rangs.

              Nous devons revenir à des principes clairs : le sionisme est une idéologie raciale utilisée par l’impérialisme pour dominer les peuples et les humains à travers le monde, et utilisée par les dictatures démocratiques occidentales pour fermer la gueule à leurs citoyens.

              Lutter contre le sionisme, c’est donc lutter contre les confusions et les amalgames savamment distillés et concoctés par les ennemis des peuples et des libertés pour perpétuer leur domination et leurs crimes.

              Nos ennemis n’ont vraiment pas besoin de notre coup de pouce en matière d’amalgames, sinon pour mieux nous écraser.

              L’antisionisme est un mouvement qui date depuis plus d’un siècle et personne ne pourra l’accaparer ni le monopoliser.

              Que chacun prenne ses responsabilités en conscience.

              Nous savons une chose : que le sionisme sera démasqué et un jour il apparaîtra aux yeux de tous pour ce qu’il est : une résurgence de l’impérialisme et du racisme.

              Lutter contre les idées nationalistes et raciales est le moyen le plus efficace pour lutter contre le sionisme ! Ne nous trompons pas sur nos ennemis, et encore moins sur nos amis.

              C’est de cela aussi qu’a besoin le peuple palestinien sacrifié sur l’autel de la « grandeur » et autres folies colonialistes. La lutte du peuple palestinien est inséparable de la lutte contre toutes les formes du racisme et en particulier contre le sionisme. Il ne peut y avoir de « paix » avec le sionisme, tout autant qu’il ne saurait y avoir de compromis avec ceux qui croient encore dans les races et les frontières ! Nous savons tous à quelle catastrophe a conduit le compromis arafatiste avec les soi-disant sionistes « de la paix », qui n’en sont pas moins sionistes, et ils n’ont cessé de le démontrer depuis lors !

              mondher.sfar@club-internet.fr

              Paris, le 19 mai 2009"


            • Nicole 22 mai 2009 22:46

              @Jaja, vous n’avez pas encore compris qu’ils se tiennent les coudes, et qu’après avoir tenté de me faire retirer mon post d’une façon qui signait un manque d’honnêteté indéniable, il a appelé à l’aide ?

              La personne que vous citez a une qualité d’expression aussi peu claire que les époux de Cheikh Yassine (oublié le nom), et rien que ça, c’est parlant. J’ai survolé votre texte parce que j’ai vu un papier, peut-être celui-là de lui sur Alterinfo, que j’ai trouvé minable de chez minable et qui a eu plus de 200 commentaires négatifs.

              On peut se dire militant depuis 20 ans, et en fait être collabo depuis 20 ans.

              Ce que j’ai observé et qui n’est absolument pas coutumier chez moi, c’est que quand je les ai eus au téléphone, ou je filtrais, ou j’étais confuse. La structure de leur discours, comme de leurs écrits d’ailleurs, n’est pas claire. Pour quelqu’un qui a du mal à se faire une idée, ça rend confus et ça permet à une emprise de s’installer.

              Du reste, la réalité est belle et bien là qu’ils ont battu le rappel pour le dîner du crif au pré catelan, quand c’était à Ermenonville. Ca, c’est une pratique de flics. Il y a eu des posts de plaintes de gens qui sont allés au pré catelan sur alterinfo, pas de réponse. Et à ma question par mel, puisque je n’avais pu en placer une, en réponse un copier coller d’échange de mels douteux. Pour moi, tout ça n’est pas clair du tout du tout.

              C’est comme les 55 votants contre Dieudo en 7 heures. Plus con on meurt. N’importe qui peut le voir, simplement en lisant les posts, et en remontant.

              Vous pouvez me sortir 100 lettres de soutien. J’ai vécu ces contacts, et je sais ce que j’en ai pensé. Préalablement la femme m’avait envoyé plusieurs mels qui m’avaient rendue méfiante.

              Bon, vous pouvez les croire. Moi, pas du tout du tout. Il y a eu de tout temps des collabo, et pour en revenir au sujet qui est le sionisme, il ne s’est fait sa place que par infiltration. (Cahier de la shoah en bas du post)


            • jaja jaja 22 mai 2009 19:50

              Soral, allié de Dieudonné sur la liste du PAS, partisan de la colonisation française, vrai raciste primaire, serait un partisan de la libération de la Palestine ? Quelle blague !

              La vidéo ci-dessous est courte mais est suffisante pour comprendre la duplicité de ce triste personnage...

              http://www.dailymotion.com/relevance/search/soral+houria/video/x876md_soral-houria-bouteldja-fermerait-sa_news


              • 3.14 3.14 22 mai 2009 20:52

                Bien sûr, Alain Soral est un « raciste primaire », mais étonnamment, il n’hésite pas à remercier Houria Bouteldja quand elle traite Finkielkraut de sioniste : « Qu’il est bon, parfois, de voir Finkielkraut remis à sa place de militant communautaire.
                Pour ça, merci Houria ! »
                http://www.alainsoral.com/component/option,com_frontpage/Itemid,1/limit,10/ limitstart,20/

                Mon Dieu, cet homme aurait-il une pensée cohérente, au lieu de la diabolisation qui en tient lieu la plupart du temps (dans les médias comme dans le discours d’Houria au-dessus) ?!
                Oui, M. Soral a raison, le discours culpabilisateur ne mène a rien et est totalement dénué de sens, en quoi moi, petit blanc, dont les aïeux étaient agriculteurs normands suis-je plus coupable de la colonisation (voire du sort des Français d’origine algérienne) qu’un jeune maghrébin de banlieue ?
                Il serait temps qu’on aborde l’histoire coloniale de façon objective, c’est-à-dire sans l’enjoliver, ni la décrier sans raisons. Oui la conquête militaire d’un pays c’est mal, oui il ne faut pas oublier les massacres de la Guerre d’Algérie, oui l’Occident (et la France) ont fait tout cela.
                Cependant, Ils ont plusieurs facettes : la France pratique l’esclavage, mais invente les idées des Lumières qui le feront abolir en 1792 par la Première République, elle colonisent des pays, mais y construit des infrastructures, y apporte la conaissance médicale, etc...
                D’ailleurs, le FLN a-t-il détruit tous ce que la France avait bâti, que ce soit physiquement ou dans la forme de la société algérienne ? Je ne crois pas non. Par contre, le FLN était socialiste, soit d’une idéologie purement occidentale, qui découle en grande partie de la Révolution Française (l’idée de donner le pouvoir politique au peuple, auquel se rajoute le pouvoir économique dans le marxisme).

                Vos accusations contre Alain Soral sont ridicules, j’espère que vous ferez preuve de bonne foi et réfléchirez de façon objective à ces questions, l’histoire du monde est celle de la colonisation. La France a sur son sol des citoyens de son ex-empire auxquels vous ne rendez aucun service en culpabilisant le pays dans lequel ils vivet désormais. La fierté d’appartenance à une Nation peut nous rapprocher et transcender les communautés, mais cette fierté est menacée par votre discours (qui est aussi celui des dominants), à savoir faire regretter aux Français de l’être, j’espère que vous voyez que vous ne travaillez pour personne sinon pour l’oligarchie en le tenant.


              • noop noop 22 mai 2009 21:10

                Comment s’étonner du désinteret.
                Moi je dirais qu’heureusement les médias n’en font pas trop et se font même discrets.
                Parce que je crois que quoiqu’ ils nous prennent pour des veaux, ils savent que nous avons bien intégré que notre vote n’a strictement aucune importance...

                Votez pour qui vous voulez. Ne votez pas.
                Ca ne fera pas bouger le titanic d’un degré...


                • jaja jaja 22 mai 2009 21:27

                  « La fierté d’appartenance à une Nation peut nous rapprocher et transcender les communautés.. »

                  Soral qui rêve de faire des jeunes issus de l’immigration les petits soldats de l’impérialisme Français se fourre le doigt dans l’oeil et bien profond.... Il y a avant toute considération une alliance de classe à réaliser entre tous les travailleurs de France, quelles que soient leurs origines.

                  La lutte contre ce que vous appelez l’oligarchie c’est avant tout la lutte contre le capitalisme, l’impérialisme et ses tenants. De même que vous traitez les authentiques anti-sionistes de ce pays d’être à leur solde de même vous traitez les anticapitalistes d’être à la botte des « dominants ». Vous n’êtes crédible ni dans un cas ni dans l’autre.

                  Renverser les « dominants » (le patronat et son personnel politique) et instaurer une société d’égalité sociale est notre but. Pas de nous grouper comme des moutons derrière le drapeau bleu blanc rouge, dirigés par une horde de loups, ne rêvant que de conquêtes et de domination néo-coloniale.

                  Le nationalisme c’est la négation de la lutte de classes qui doit unir tous les dominés de cette planète. C’est à cette unité que nous travaillons...


                  • 3.14 3.14 22 mai 2009 22:32

                    "Soral qui rêve de faire des jeunes issus de l’immigration les petits soldats de l’impérialisme Français se fourre le doigt dans l’oeil et bien profond« 

                    Désolé de vous le dire brusquement, mais l’impérialisme français n’existe pas. Personne en France n’a pour projet d’envahir un autre pays, il n’y a pas d’agent de la France à la tête d’aucun pays. Il y a par contre les intérêts économiques de nos grosses sociétés qui peuvent obliger la France a soutenir en sous-main tel ou tel dictateur africain, mais il faut bien comprendre qu’il ne faut pas accuser la France de cela, mais ceux qui ont le pouvoir économique et ceux qui ont le pouvoir politique (ce que j’appelle oligarchie). Je ne crois pas que le terme d’impérialisme soit juste car il renvoie à une période de guerres et de domination directe que seuls les USA pratiquent encore. A ce propos, il est amusant de constater que Dieudonné a un sketch dans son dernier spectacle sur ce que vous appelez »l’impérialisme français« , mais il a le bon ton de ne pas insulter la France toute entière : http://www.dailymotion.com/relevance/search/dieudonn%C3%A9/video/x8v195_spectacle-jai-fait-lcon-dieudonne_fun (à partir de la 5è minute)

                    Oui j’accuse certains anticapitalistes de servir le Système, plutôt de me dire que je ne suis pas crédible, réfutez ces arguments. Comment peut-on se dire internationaliste et prétendre combattre les méfaits de la mondialisation ? Du point de vue du citoyen, les nations sont les dernières barrières qui le protègent encore (un peu) de la concurrence injuste (car venant de lieux où la vie coûte moins cher) de travailleurs des pays plus pauvres. C’est pourquoi le pouvoir s’est efforcé, à travers l’UE, d’abattre les barrières douanières. C’est pourquoi toujours plus de zones de libre-échange sont crées dans le monde, pourquoi on veut intégrer dans l’UE des pays qui ne sont même pas en Europe (Israël et Turquie pour 99% de son territoire), pourquoi les médias et les politiques essaient de nous faire croire que le protectionisme est dangereux (après le G20 j’ai entendu : »la tentation protectioniste a été évitée« ). Dans ce contexte, le retour à la défense de la Nation est le meilleur moyen de lutter contre la mondialisation que nous connaissons, à savoir la pire évolution du capitalisme, même si cela semble aller à l’encontre du marxisme.
                    Car je sais très bien que Marx a écrit, par exemple dans le Manifeste, que le prolétaire n’a pas de nation. Il voulait dire par là qu’importe le pays, le peuple est exploité par une élite. Mais le monde d’aujourd’hui n’est pas celui de Marx, à partir du moment où les élites prônent la fin des frontières, le métissage (qui n’est que la soumition de toutes les cultures à la dominante), il est logique que celui qui veuille défendre le peuple, défende aussi la Nation et l’identité nationale.
                    Le piège du Système est de faire passer pour des révolutionnaires ceux qui défendent des idéologies qui étaient très progressistes en leur temps, mais qui sont devenues obsolètes depuis. Le marxisme et le communisme ont besoin d’être actualisé, révolutionner, c’est je pense ce que ferait Marx s’il revenait à la vie aujourd’hui, et c’est ce que tente de faire Soral ou Dieudonné, c’est d’eux que le nouveau mouvement progressiste (la nouvelle gauche si vous voulez) émergera.
                    Le slogan »prolétaires de tous les pays, unissez-vous" n’a plus de sens dans nos sociétés ou les prolétaires sont minoritaires (forcément, ceux de Chine fabriquent pour nous nos chaussures) et où les classes moyennes (qui ont une mentalité plutôt bourgeoise) sont les plus nombreuses.

                    Je vais encore être un peu brut, mais avec ce discours, vous êtes totalement sûrs de ne pas provoquer la Révolution que vous souhaitez : vous proposez des analyses totalement obsolètes qui n’ont aucune chance de prendre dans une société de consommateurs libertaires, alors le marxisme classique s’adresse à des producteurs éthiques. Ce que je veux dire, c’est que vous ne regrouperez jamais la France (surtout depuis la chute de l’URSS) sous un drapeau rouge, mais sous le drapeau français (qui n’est ni celui de la colonisation puisqu’elle n’existe plus, ni celui de la consommation mondialisée), oui.


                  • xray 23 mai 2009 18:30

                     

                    Le piège européen :
                    Le piège est fermé définitivement. Il ne s’ouvrira plus. Vous pouvez voter pour ce qu’il vous plaira. Cela n’a plus aucune importance. 

                    Le bourbier européen 
                    http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2009/05/09/le-bourbier-europeen.html 

                    Les 12 impasses de la construction européenne 
                    http://www.u-p-r.fr/ 

                    La niche à chien fait de la résistance.
                     
                    (Par nature, les fonctionnaires sont toujours à la recherche de quelque chose à voler.) 
                    http://echofrance23.wordpress.com/ 

                    La misère est le fondement de la société de l’argent. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès