• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Eurovision 2021 : la chanson diabolique de Chypre suscite la polémique / La (...)

Eurovision 2021 : la chanson diabolique de Chypre suscite la polémique / La censure et l’intolérance dans toute leur splendeur

JPEG

J’ai déjà écrit plusieurs articles sur la pression exercée sur la population par l’Église, dans différents États à majorité orthodoxe. Des messes et des communions clandestines ont eu et continuent à avoir lieu en Russie, en Serbie, en Grèce, à Chypre, bravant les mesures sanitaires et les interdictions de rassemblement.

Cependant, là, nous nous trouvons à un autre niveau.

En effet, la chanson de la chanteuse grecque Elena Tsagrinou, El Diablo, suscite des polémiques dans la population majoritairement orthodoxe de la République de Chypre. Cette chanson é été choisie par le comité chypriote de l’Eurovision, sous la direction de la radio-télévision publique (CyBC). Et depuis sa première diffusion, vendredi 26 février, le clip qui accompagne la chanson a créé la polémique sur l'île méditerranéenne, après un appel anonyme menaçant de « brûler le bâtiment » de la radio-télévision publique (CyBC) et des critiques virulentes émanant de professeurs d'éducation religieuse[1].

Une dépêche de l’agence AFP[2] nous apprend que : « La chanson, intitulée El Diablo (Le Diable, en espagnol) et interprétée par la chanteuse grecque Elena Tsagrinou, a été diffusée mercredi pour la première fois par CyBC dans le pays méditerranéen, dont la majorité des habitants sont chrétiens orthodoxes. CyBC a informé la police d'un appel anonyme menaçant de brûler le bâtiment de ce diffuseur en signe de protestation, a rapporté vendredi l'agence de presse chypriote. La police enquête sur l'incident.  »

Par ailleurs : « Un syndicat de professeurs d'éducation religieuse au lycée a publié un communiqué vendredi exprimant son « horreur » au sujet des paroles de la chanson sélectionnée pour la compétition européenne prévue en mai, arguant que la chanteuse « louait Satan, lui dédiait sa vie et l'aimait ». Le syndicat a intimé à CyBC d'abandonner la chanson, tout en s'interrogeant sur les critères retenus par la chaîne pour « sélectionner des chansons d'une si faible qualité. Pourquoi est-ce si difficile de sélectionner des artistes de notre île (...) qui peuvent promouvoir notre culture et notre tradition musicale dans les compétitions de musique internationales ? », s'est également interrogé le syndicat.

Toujours selon la dépêche de l’AFP reprise par Le Figaro, « CyBC a répondu aux attaques en expliquant que la chanson avait été mal comprise et qu'elle s'inspirait de la « lutte éternelle entre le bien et le mal ».

Mais, la virulence des attaques contre la liberté d’expression est toujours présente ; j’espère que la volonté des censeurs ne passera pas cette fois…

Je n'appartiens pas du tout aux fans de l'Eurovision. Je considère que l'institution dans son ensemble est presque vide culturellement, avec une majorité de pays se sentant obligés de choisir des paroles en anglais pour satisfaire je ne sais quelle vanité ou répondre à des impératifs d’universalité mal comprise (pour ma part, je considère que la diversité des langues et des cultures est une richesse pour l’humanité, mais, ça, c’est une autre histoire).

Cependant, ce qui arrive aux théologiens et aux religieux protestataires nous retourne dans les années les plus sombres du Moyen-Age quand on brulait des « sorcières »… C’est comme si la Renaissance, le siècle des Lumières, les Révolutions et les progrès sociaux n’ont jamais existé !

Mais la censure religieuse a toujours existé : Lorsque, par exemple, Baudelaire publiait Les Fleurs du Mal (1857), qui contenait des poèmes beaucoup plus audacieux qu'El Diablo, dont Les Litanies de Satan, la petite bourgeoisie et l’Église ont été offensées. Et les Fleurs du Mal ont été jugées et les poèmes en question ont été censurés. Plus tard, bien sûr, l'œuvre a été restaurée et à ce jour est considérée comme une œuvre majeure de la poésie mondiale et Baudelaire comme l'un des plus grands poètes de l'humanité[3].

Pratiquement au même moment, enfin, le lendemain, 27 février, une foule compacte s’est réunie dans l'église de Panagia Trachonas à Strovolos, une des banlieues de Nicosie, la capitale de Chypre.

 

Plus précisément, comme le montrent la photo jointe à l’article, les croyants se sont rendus sur place et ont formé une file d'attente pour embrasser les reliques de Saint-Éphraïm qui se trouvent dans cette église[4]. Rappelons qu’en pleine pandémie de covid, les rassemblements sont interdits sur l’île. Contactée la police a déclaré avoir envoyé des membres de sa force sur les lieux.

Il est à noter que selon un journaliste de politis.com.cy qui se trouvait sur place, deux voitures de patrouille sont passées devant l'église, mais ne se sont pas arrêtées. Des vendeurs ambulants ont également été trouvés sur place sans y être autorisés : le temple et ses marchands, en quelque sorte[5].

Et je suis certain que ceux qui condamnent la chanson El Diablo, sont les mêmes qui se prosternent devant les reliques du saint (?), avec un cilice bien serré dans leurs chairs pour montrer qu’ils font pénitence…

 


[1] La chanson est sur Youtube, avec différentes réactions : https://www.youtube.com/watch?v=gVVP2dCvQJc

[3] Voir la publication (26 février 2021) de Yannis Ioannou, professeur à l’Université de Chypre, sur son compte Facebook : https://www.facebook.com/profile.php?id=100018836826176

[4] Quotidien O Politis : Politis.com.cy

[5] Idem.


Moyenne des avis sur cet article :  2.12/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Giordano Bruno 1er mars 11:04

    Il faudrait peut-être commencer par nous présenter le texte de cette chanson. Sinon, les commentaires à son sujet sont sans grand intérêt.


    • binary 1er mars 13:35

      @Giordano Bruno
      Absolument !
      Article à charge qui ne présente aucune charge. On croirait de la justice « indépendante » de gâoucheuu.


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 1er mars 14:23

      Bonjour Giordano Bruno,
      .

      Voici le texte de la chanson « El Diablo »

      .

      [Intro]
      I fell in love, I fell in love
      I gave my heart to el diablo, el diablo
      I gave it up, I gave it up
      Because he tells me I’m his angel, I’m his angel

      .

      [Verse 1]
      Tonight we gonna burn in a party
      We wild as fire that’s on the loose
      Hotter than siracha on our bodies
      Ta-Taco tamale, yeah, that’s my mood
      All this spicy melts my icy edges
      Baby, it’s true
      Tonight we gonna burn in a party
      It’s Heaven in Hell with you

      .

      [Pre-Chorus]
      Mama-mamacita, tell me what to do
      Lo-la-lo-la-loca, I’m breaking the rules

      .

      [Chorus]
      I fell in love, I fell in lovе
      I gave my heart to el diablo, еl diablo
      I gave it up, I gave it up
      Because he tells me I’m his angel, I’m his angel
      Oh-oh-oh, el diablo, el diablo
      I fell in love, I fell in love
      I gave my heart to el diablo, el diablo

      .
      [Verse 2]
      Tonight we gonna dance in the moonlight
      Droppin’ our lashes on the floor
      Hair flip-flip, made you look twice
      Touch me, touch me, mi amor
      All this spicy melts my icy edges
      Baby, for sure
      Tonight we gonna dance in the moonlight
      And then we gonna do it some more

      .

      [Pre-Chorus]
      Mama-mamacita, tell me what to do
      Lo-la-lo-la-loca, I’m breaking the rules

      .

      [Chorus]
      I fell in love, I fell in love
      I gave my heart to el diablo, el diablo
      I gave it up, I gave it up
      Because he tells me I’m his angel, I’m his angel
      Oh-oh-oh, el diablo, el diablo
      I fell in love, I fell in love
      I gave my heart to el diablo, el diablo

      .

      [Bridge]
      I love el diablo
      I love el diablo
      I love el diablo

      .
      [Chorus]
      I fell in love, I fell in love
      I gave my heart to el diablo, el diablo
      I gave it up, I gave it up
      Because he tells me I’m his angel, I’m his angel
      Oh-oh-oh, el diablo, el diablo, oh-oh
      I fell in love, I fell in love
      I gave my heart to el diablo, el diablo

      .

      [Outro]
      I love el diablo
      El diablo

      .
      source


    • binary 1er mars 19:10

      @eau-du-robinet
      on dirait du macron ou du soros


    • Coriosolite 1er mars 11:24

      Sur Agoravox il y a eu, et il y aura encore à coup sûr des articles plus nuls que celui-ci.

      Mais faire pire va être difficile. 


      • Bendidon Bendidon 1er mars 14:13

        @Coriosolite
        Alors qu’en salle d’attente (avant rejet) il y a plein de bons articles qui pourrissent
        Merci les modos
         smiley


      • artheslichepèdetologue arthes 1er mars 14:17

        @Bendidon

        Tu es motivé, dis donc smiley


      • J’appellerais ce jour sur Agora : le jour des oiseaux. Détestant ce genre de musique, j’ai tenté malgré tout de trouver une traduction. Et voilà que je tombe sur un autre qui de Chypre qui dit l’inverse (ce doit être le style de chypre : FEU (Allusion au PHENIX,...

        Feu
        Plonge
        Dans mes yeux
        Ouais, les yeux d’une lionne
        Ressens la puissance
        Ils ne mentent pas
         
        Un petit coup d’œil
        Un petit toucher
        Tu connais la puissance du silence
        Ouais, continue comme ça, continue comme ça
         
        J’ai cherché quelques emotions vives, vives, vives
        Jusqu’à ce que j’ai reçu mon dose de toi
        Tu m’as fait voler, voler, voler comme un pélican
         
        Parce que je suis très haut et je ne descends pas, continue de m’emmener plus haut
        Ah,ouais
        Parce que je brûle et je ne vais pas me refroidir, ouais, j’ai le feu
        Ah ouais
         
        Feu
        Feu
        Ah ouais
        Feu
         
        Prends soin de moi
        Respire
        Il n’y a pas d’intentions cachées
        Ce que tu vois est ce que tu obtiens
         
        J’ai cherché quelques emotions vives, vives, vives
        Jusqu’à ce que j’ai reçu mon dose de toi
        Tu m’as fait voler, voler, voler comme un pélican
         
        Parce que je suis très haut et je ne descends pas, continue de m’emmener plus haut
        Ah,ouais
        Parce que je brûle et je ne vais pas refroidir, ouais, j’ai le feu
        Ah ouais
         
        Feu
        Feu
        Ah ouais
        Feu
         
        Ton amour est comme un feu sauvage
        Tu m’as fait voler, voler, voler comme un pélican
         
        Parce que je suis très haut et je ne descends pas, continue de m’emmener plus haut
        Ah,ouais
        Parce que je brûle et je ne vais pas me refroidir, ouais, j’ai le feu
        Ah ouais
         
        Feu
        Feu
        Ah ouais.


        Sauf qu’ici le PELICAN symbolise le CHRIST. 

        • A la place de : Et voilà que je tombe sur un autre qui de Chypre qui dit l’inverse (ce doit être le style de chypre, lire : et voilà que je tombe sur la chanson chypriote de 2018 et qui dit exactement l’inverse. De manière très vulgaire (ah ouais,....) certes. 



          Je comprends parfaitement que l’on soit choqué, certaine chose ne doivent pas être exprimée sur une place publique. Imaginez-vous un politicien rendant hommage à un poète surréaliste décédé avec un extrait de Sade : Extrait de Justine ou les malheur de la vertu : Apprends, petite novice, que le ciel est la chose du monde qui nous intéresse le moins ; que ce que nous faisons sur la terre lui plaise ou non, c’est la chose du monde qui nous inquiète le moins ; trop certains de son peu de pouvoir sur les hommes, nous le bravons journellement sans frémir et nos passions n’ont vraiment de charme que quand elles transgressent le mieux ses intentions ou du moins ce que des sots nous assurent être tel, mais qui n’est dans le fond que la chaîne illusoire dont l’imposture a voulu captiver le plus fort.



          • Decouz 1er mars 11:45

            Sinon vous mettez DeepL Traduction pour l’ensemble :

            « Je suis tombé amoureuse, je suis tombé amoureuse
            J’ai donné mon coeur au diable, au diable
            J’ai abandonné, j’ai abandonné
            Parce qu’il me dit que je suis son ange, je suis son ange

            Ce soir, nous allons brûler en fête
            Nous sommes aussi sauvages que le feu en liberté
            Plus chaud que le siracha sur nos corps
            Ta-Taco tamale, oui, c’est mon humeur
            Tout ce piquant fait fondre mes bords glacés
            Bébé, c’est vrai
            Ce soir, nous allons brûler en fête
            C’est le paradis en enfer avec vous »

            Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

            https://genius.com/Elena-tsagrinou-el-diablo-lyrics


            • Samson Samson 1er mars 13:41

              @Decouz
              Ah putain ! Et c’est de la haute littérature, en plus !
              Allez, Champagne ! smiley smiley smiley


            • Passante Passante 1er mars 11:53

              Rappelons qu’en pleine pandémie de covid, les rassemblements sont interdits sur l’île. 

              rappelons ?

              ben tu vois, j’étais avec toi, moi, pour chanter diablomachin..

              jusque-là !

              là c’est mort, tout le cirque.

              il a képi ton diablo


              • C’est un habitué de la haine des orthodoxes. Autant savoir.....


                • Jonas Jonas 1er mars 13:25

                  « Mais la censure religieuse a toujours existé : Lorsque, par exemple, Baudelaire publiait Les Fleurs du Mal (1857), qui contenait des poèmes beaucoup plus audacieux qu’El Diablo, dont Les Litanies de Satan, la petite bourgeoisie et l’Église ont été offensées. Et les Fleurs du Mal ont été jugées et les poèmes en question ont été censurés. »

                  Par définition, toute société organisée est contre la liberté d’expression, sinon ce serait l’anarchie, tout dépend ensuite où on place le curseur.

                  Actuellement en France, sous la république maçonnique, des centaines de livres sont censurés. Le seul fait de les posséder chez vous peut vous valoir une amende ou une peine de prison.
                  Aujourd’hui, des Français sont incarcérés dans nos prisons ou réfugiés politiques à l’étranger, juste parce qu’ils ont écrit des livres.

                  La république maçonnique préfère louer le diable, la pédophilie, le mensonge, la cupidité, l’égoïsme, devant des millions de téléspectateurs que le Seigneur.

                  C’est la démonstration de la décadence de notre civilisation.


                  • Samson Samson 1er mars 13:26

                    "... Des messes et des communions clandestines ont eu et continuent à avoir lieu en Russie, en Serbie, en Grèce, à Chypre, bravant les mesures sanitaires et les interdictions de rassemblement.« 

                    Mais quel scandale ! Au seul »salut« vaccinal et très temporaire de leur corps par le Nouvel Ordre Mondial, certain-e-s »obscurantistes« persistent à privilégier le salut de leur âme ! Mais que fait la police ???
                    Alors qu’en Belgique et à l’encontre de la proportionnalité déterminée par leur surface d’accès aux espaces commerciaux, leur avanie laïcarde n’y ayant rien trouvé que le »dogme sanitaire« prêché par l’OM$ pour prétexte, les autorités restreignent depuis plusieurs mois l’accès au culte à un maximum de 15 personnes, sans aucun souci de la surface des lieux !

                    J’admets qu’il faut être bien con pour encore perdre son énergie à s’indigner des paroles d’une minable chansonnette destinée tout au plus à l’édification consumériste d’autres abrutis ! Et ce d’autant qu’il y a belle lurette que notre belle modernité a produit nettement mieux en la matière ! smiley

                    Ah oui ! Pour rappel et si même j’imagine qu’elle vous échappe totalement, la vertigineuse profondeur des sublimes blasphèmes proférés par Charles Baudelaire dans ses »Fleurs du Mal" tient précisément au fait qu’ils avaient le mérite d’exprimer à la fois toute la révolte et toute la foi d’un authentique croyant !

                    En vous présentant mes respectueuses salutations ! smiley


                    • Étirév 1er mars 14:00

                      La Sorcière et son « Satan » ou sortir de l’« Euro-vision » véritablement satanique, Lui.
                      « Elle se relève la nuit, écrit d’étranges pages, qui semblent ne jaillir ni de ses souvenirs, ni de ses lectures, ni de ses conversations. D’où alors ? Autour d’elle, on s’inquiète : comment croire à des fraudes ? On se récrie, on résiste, puis d’épouvante on accepte tout. C’est que l’invisible devient visible de plus en plus, il commande, il conseille, il investit la maison de sa présence outrecuidante, utile cependant. Il gère les affaires, prophétise, allonge dans la famille moderne l’ombre des vieux Dieux. » (Jules Bois, Le satanisme et la magie) :
                      La Fée Mélusine, la femme savante et bonne, n’était-elle pas représentée dans un corps qui finit en serpent par le Catholique qui la maudit ?
                      Après ce massacre de la Femme, qu’allait-il rester de la société humaine ?
                      « La Femme universelle, toujours refoulée par l’Eglise, la Mère étouffée par la Vierge, la Femme vraie, sans fausse honte de sa nature et de ses dons » (Jules Bois). En effet, il restait la Nature avec ses éternelles lois. Il restait la Femme !.. Déesse sans autels, Reine sans royaume, qui n’ose avouer sa royauté,... mais la prend quand même !
                      Mais toutes n’étaient pas des femmes fortes, des sorcières. Il y avait aussi les femmes faibles et amoureuses de l’homme perverti. Celles-là vont au prêtre, et ce sont les riches, les joyeuses, les heureuses, celles qui plaisent aux séducteurs par leurs complaisances ; elles lui apportent leurs amours et leur or. Qui oserait critiquer la sainteté de leurs intentions ? Aussi les maris se taisaient.
                      Ces bons Pères ! on les comblait vraiment, on les traitait comme des dieux ; il n’y avait pas assez de belles dentelles pour leurs surplis, pas assez d’or pour leurs ornements, pas d’étoffe assez belle pour les vêtir,... les saints hommes !
                      Des mains princières travaillaient pour eux, filaient le fin lin de leur robe... Et tout cela couvrait si bien leur boue, qu’on ne la voyait plus.
                      Mais les femmes fortes allaient à l’homme maudit, à celui que, par un paradoxe fréquent, le prêtre appelait « Satan », c’est-à-dire à l’homme vrai, grand et droit. Elles allaient donc au diable, elles se donnaient au diable, modeste, pauvre, déshérité comme elles.
                      Ce sont eux qu’on appelle les bons hommes, on les prend en pitié parce qu’ils n’ont pas l’astuce et l’hypocrisie des grands seigneurs de l’Église. Ces naïfs sont restés fidèles à l’antique loi morale ; aussi, comme ils sont ridiculisés, avilis, meurtris, les pauvres grands bons hommes, et hués par le peuple abruti ! Mais qu’importe à ces hommes ce qu’on dit d’eux ? il leur reste la vraie femme, la grande, c’est-à-dire tout, et c’est cela qui, finalement, les fera triompher.

                      BLOG


                      • @Étirév Très beau développement mais à lire avec un esprit très critique. J’ai lu à plusieurs reprises que les Esseniens se méfiaient tellement des femmes qu’ils préféraient encore ne pas procréer de peur de mettre le diable au monde. Est-vrai ???? Que Jehanne D’Arc fut lâchée par les Templiers qui se sont alliés avec les anglais pour des raisons financières. Les Templiers (le nom de Simon Templar étant clairement une allusion aux Templier) avaient aussi la réputation d’être d’excellents banquiers en rivalité avec Rome (au sens protestant : tu t’enrichiras mais ne dois en profiter) et leur trahison de Jeanne s’expliquerait par des raisons financières et aussi un brin de misogynie.....Jeanne portait pourtant la croix rouge templière : https://www.google.com/search?q=Jehanne+D%27arc+croix+-rouge+des+Templiers&tbm=isch&ved=2ahUKEwjiqOKsoJHvAhVLNuwKHZ2LApoQ2-cCegQIABAA&oq=Jehanne+D%27arc+croix+-rouge+des+Templiers&gs_lcp=CgNpbWcQDDoECAAQHjoECAAQGFD6mwpYwfAKYOD9CmgAcAB4AIABTYgBgA2SAQIyN5gBAK ABAaoBC2d3cy13aXotaW1nwAEB&sclient=img&ei=nP89YOLqOcvssAedl4rQCQ&bih=695&biw=1280#imgrc=jDkea_xeAWxuYM. Beaucoup de questions sans réponses ou à Peine. Actuellement le suis plongée dans un livre sur le créateur de la Croix Rouge (qui en fait est blanche sur fond rouge,...). WIKI : Le fait que presque toutes ses idées aient été réalisées au fil du temps et sont encore en grande partie pertinentes montre que Dunant avait beaucoup d’avance sur les visions de son temps. Cela vaut aussi, au-delà de la justification du mouvement de la Croix-Rouge et de l’expansion des activités du Comité International pour la YMCA, la fondation de l’État d’Israël, la création d’une organisation destinée à protéger l’héritage culturel de l’humanité sous la forme de l’Unesco ainsi que pour son engagement dans la libération des esclaves en Amérique du Nord et l’égalité des femmes. Ecrit par Johan DREUE au 2dition ARCana. Le mot ARC est un rappel fréquent de l’origine féminine di monde. ARC, ARCADIE, ARCachon (et ses fameuse huîtres). Arc est proche d’arche qui signifie coffre (dont la symbolique féminine me semble évidente. Freud : L’existence de la relation symbolique est une comparaison. Freud donne une description détaillée des symboles sexuels masculins (épée, dague, bâtons pointus,…) et féminins (coffre, chambre,…). 

                        É



                      • tymologie. (Date à préciser) Du latin cophinus (« corbeille ») qui a également donné couffin. Il est dit des grand-mère contrairement au mère, qu’elle sont les gardiennes de notre histoire. Ce n’est par par hasard, qu’Hermes ou « mer »e« ure descendent de Maïa (le M et ses trois vague représente bien la mer(m). Ce n’est pas par hasard qui ’il a chanté : la mer (son seul amour). Mélusine dont la soeur s’appelait Mélior est bien une symbolique de la »bonne" mère. Mélior signifiant miel (je suppose le Maya l’abeille est en lien avec la mythologie). Milel ou nectar des dieux. Perverti par les catholiques qui ont sont un langage mielleux. Trenet qui qui était bien bi. Rappelant sa détestation des placards dans son enfance. D’où l’expression : sortir du placard ???? Manière de dire, que dans sa généalogie, il y avait des choses cachées (le placard rappelant aussi l’affiche signalant la recherche d’un meurtrier). Il y a deux jour, je rêvais d’une belle mer d’Emeraude dans laquelle je nageais et à un moment la mer..se retire et il y a plein d’objet dont une petit coffre sculpté qui contenait la lettre d’amour d’un homme écrivant à sa bien-aimée (Esmeralda dans NOTRE-DAME de PARIS), que la mer se retirait et qu’il y avait plein de beaux objets (nous sommes en plein signe du poisson et nous ne saurons vraiment jamais si la queue de Mélusine était celle d’un serpent ou d’un poisson, peut-être celle du BAR (simple rappel au passage : le groupe ABBA de l’eurovision signifiait PERE, de Barabbas et comme par hasard, Saint BARNABE venait de Chypre, Barabbas étant souvent pris pour le jumeaux du Christ mais il fallait que la faute retombe sur les juifs et Barabbas fut épargné. Et comme par hasard Jehanne d’ARC habitait BAR-LE-DUC. Ah je comprends pour la lettre d’amour. Mon amie MARTINE venait de me dire que les lettres d’Amour de Mitterrand à la mère de Mazarine étaient magnifique. Bon j’arrête. Et encore un caillou déposé par Mitterrand qui ne fit absolument rien...par hasard.....Je suppose qu’Etirev est liée au mouvement Matricien. Perso, j’avoue garder ma pilule rouge en poche,....Mon cycle féminin ayant été plus lié au soleil (33 jour) que lunaire je pense acheter LA FEMME SOLAIRE DE JOHAN DREUE. 


                      • Coffre étymologie. (Date à préciser) Du latin cophinus (« corbeille ») qui a également donné couffin. Il est dit des grand-mère contrairement aux mères, qu’elle sont les gardiennes de notre histoire. Ce n’est par par hasard, qu’Hermès ou « mer »e« cure descendent de Maïa (le M et ses trois vagues représente bien la mer(m). Ce n’est pas par hasard qui ’il a chanté : la mer (son seul amour). Mélusine dont la soeur s’appelait Mélior est bien une symbolique de la »bonne" mère. Mélior signifiant miel (je suppose maya Maya l’abeille est en lien avec la mythologie). Miel ou nectar des dieux. Perverti par les catholiques qui ont sont un langage mielleux. Trenet qui qui était bien bi. Rappelant sa détestation des placards dans son enfance. D’où l’expression : sortir du placard ???? Manière de dire, que dans sa généalogie, il y avait des choses cachées (le placard rappelant aussi l’affiche signalant la recherche d’un meurtrier). Il y a deux jour, rêvant d’une belle mer d’Emeraude dans laquelle je nageais et à un moment la mer..se retire et il y a plein d’objets ARSENE LUPIN ET L’aiguille Creuse, gentleman cambrioleur,... mercurien bien sûr) dont une petit coffre sculpté qui contenait la lettre d’amour d’un homme écrivant à sa bien-aimée (Esmeralda dans NOTRE-DAME de PARIS), que la mer se retirait et qu’il y avait plein de beaux objets (nous sommes en plein signe du poisson et nous ne saurons vraiment jamais si la queue de Mélusine était celle d’un serpent ou d’un poisson, peut-être celle du BAR (simple rappel au passage : le groupe ABBA de l’eurovision signifiait PERE, de Barabbas et comme par hasard, Saint BARNABE venait de Chypre, Barabbas étant souvent pris pour le jumeaux du Christ mais il fallait que la faute retombe sur les juifs et Barabbas fut épargné. Et comme par hasard Jehanne d’ARC habitait BAR-LE-DUC. Ah je comprends pour la lettre d’amour. Mon amie MARTINE venait de me dire que les lettres d’Amour de Mitterrand à la mère de Mazarine étaient magnifiques. Bon j’arrête. Et encore un caillou déposé par Mitterrand qui ne fit absolument rien...par hasard.....Je suppose qu’Etirev est liée au mouvement Matricien. Perso, j’avoue garder ma pilule rouge en poche,....Mon cycle féminin ayant été plus lié au soleil (33 jour) que lunaire je pense acheter LA FEMME SOLAIRE DE JOHAN DREUE. Chypre signifie : Cuivre qui est associé à VENUS. Venus qui selon SENARD fut l’aimée de Saturne (Saturne pour les catholique étant le grand SATAN).... Ben oui, oui Saturne aidé à mûrir. Vous pensez, si les croyants perdaient leurs illusions et gagnaient en maturité, le cauchemar. Vous me ferez deux navets et un pâté. De toutes, quelles est le religion le moins misogyne et abêtifiante : Réponse :: :: 


                      • troletbuse troletbuse 1er mars 14:19

                        L’eurovision que je ne regarde plus depuis belle lurette est devenu une émission de propagande des mondialistes et des satanistes. Plus que de la daube

                        Il y a 2 ou 3 ans, le français Bilal Hassani, homo ou transgenre, je n’en sais rien.

                        Invoquer Satan fit bien partie de la religion. Le mal contre le bien.

                        Sans être religieux, je préfère le bien et je comprends que cela choque et c’est voulu.


                        • ETTORE ETTORE 1er mars 17:42

                          Diable ! Les Chypriotes, sont encore et encore sub-divisés !

                          Entre turcs et grecs, ne vois là t’il pas que la religion s’en mêle .

                          Si ce n’est pas le diable qui se cache dans les détails, l’Eurovision religieux, bientôt en direct les lieux saints de l’humanité ?

                          Rome...Two point

                          Jerusalem....One point !

                          Kaaba...Tree point

                          Bruxelles....Ten point..... Ben quoi ?


                          •  C BARRATIER C BARRATIER 1er mars 18:16

                            Les menaces, les critiques malveillantes ne peuvent que fortifier le choix effectué, qui a entendu la musique, C’est quand même aussi important que les paroles. Berceau de notre civilisation la Grèce mérite cette liberté d’expression, le texte est de qualité poétique certaine. Mais il y a des tarés ne supportant pas la liberté d’expression en Grèce comme en France. Les intégristes orthodoxes sont semblables a Erdogan qui contrôle une partie de Chypre.Vive Chypre libre, vive la liberté d’expression.

                            .


                            • popov 2 mars 07:10

                              Je suis athée, mais je ne m’habituerai jamais au « progressisme ».

                              Un chanson en hommage au dieu des chrétiens, ce serait un retour au moyen-âge, tandis qu’une chanson en hommage au diable, ce serait progressiste ?


                              • Si Mélusine est redoutée des catholiques, c’est parce qu’elle joue à la fois le rôle d’inspiratrice, éveillant les facultés de l’imagination et le désir de saisir l’idéal entrevu, Mais en même temps elle est tueuse d’illusions, puisqu’elle disparaît dès que véritable nature se révèle. Comme pour le shabbat, le jour qu’elle choisit pour ne pas être vue pendant son bain est comme par hasard celui du samedi. Jour noir et sombre pour les catholiques, mais lumineux pour le judaïsme qui s’éclaire avec la véritable lumière celle de la Ménorah et donc intérieure. Jour où Dieu s’efface de la création pour renvoyer l’homme à lui-même. Ne dit-on pas que seul Saturne peut transformer le plomb en or (aur). Pas celui artifi « ciel » du soleil extérieur. Le samedi est en faut le septième jour et le dimanche est le seul jour où « di » se place au début plus qu’en finale. Dieu s’absente le samedi et dans le catholicisme, se fait chair. D’ailleurs c’est le jour où il est permis de faires des extra alimentaires et. Manche signifiant l’os de la viande. Et c’est ainsi que le Seigneur se fit saigneur....et que commencèrent les guerres pour avoir le "sot l’y laisse.......le nectar, le graal :,.... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité