• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > EX-YOUGOSLAVIE : La condamnation à perpétuité de Ratko Mladic, le « boucher (...)

EX-YOUGOSLAVIE : La condamnation à perpétuité de Ratko Mladic, le « boucher des Balkans » et après !

Ce qui m'étonne dans ce genre de sujet scabreux, c'est que l'on recherche toujours un chef de file et qu'il arrive parfois, comme c'est présentement le cas, qu'on l'arrête, qu’on le juge et condamne à perpétuité (http://www.lefigaro.fr/internationa...) et que l'on se dise alors : "Bon. C'est enfin fini, ce ne sera jamais plus comme cela maintenant que l'on a arrêté ce criminel. On va pouvoir dormir tranquille..."

Serions-nous donc à ce point d'une telle naïveté ?

Ce qui serait plus courageux, ce serait de se poser la question suivante : 

"Comment se fait-il que ce soit un homme seul ou une petite poignée qui vont porter la responsabilité du génocide des 8000 musulmans à Srebrenica ? Ainsi que les 260 000 musulmans morts en Bosnie-Herzégovine et 2 millions de civils déplacés ?" 

Que je sache, ce sont bien des milliers de Serbes qui ont participé à leur niveau à ces massacres.

Pourquoi ces milliers de Serbes ne sont-ils pas eux aussi passibles du tribunal international pour crime contre l'humanité ? 

Combien sont-ils ceux qui se sont opposés à ces crimes en désertant ou en refusant ces massacres ? Bien peu en vérité. 

Il y a là une forme de vrai lâcheté collective à ne condamner qu'une petite poignée de criminels. 

Car enfin, soyons objectifs, ces centaines de milliers d'exécutants serviles sont aujourd'hui des citoyens libres et vivent tranquillement en Serbie (et en Bosnie-Herzégovine) en toute impunité dans un pays dit démocratique. 

Ces citoyens seraient-ils donc tous des irresponsables de leurs actes parce qu'une grande gueule criait plus fortement que les autres ? Tous ces criminels ne serait donc finalement que des pauvres endoctrinés qui n'y seraient pour rien car sous contrôle de quelques chefs ? 

Mais ce serait alors un constat de servilité et d'irresponsabilité pour chaque individu qui aurait perpétré ces assassinats. 

Comment alors se fait-il que l'on s'empresse de vouloir incorporer ce pays (la Serbie) dans l'union européenne puisque ces individus sont des irresponsables et ne sont pas maîtres de leur actes criminels individuels et collectifs ? (https://fr.wikipedia.org/wiki/Proc...)

N'a-t-on pas déjà assez de criminels chez nous au point d'en rechercher à l'extérieur de l'Union européenne ? 

La logique voudrait que tous ceux qui ont porté les armes contre les populations civiles musulmanes à Srebrenica et contre ce pays de Bosnie soient fermement condamnés comme criminels de guerre. 

Cela ce serait un acte responsable. 

Et si un pays devait entrer en priorité dans l'Union européenne, ce serait bien la BOSNIE-HERZEGOVINE en réparation pour tout le tort et les lâchetés qu'elle a subit dans cette tragédie où l'Occident a été coupable de non protection d'un peuple en détresse car de religion non chrétienne et musulmane et a préféré une chrétienté orthodoxe qui ne transpire pas l'odeur de sainteté, c'est le moins que l'on puisse dire.. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Bosnie-Herzégovine)

Mes amis et frères Bosniaques qui ont perdu dans cette tragédie un ou plusieurs membres de leurs familles nous disent : "On a bien arrêté un criminel, mais combien d'autres sont libres de leurs mouvements et de toutes façons, cela ne va pas nous remplacer nos défunts biens aimés. Pour nous Bosniaques, cela ne nous amène rien et paradoxalement c'est la Serbie qui va entrer dans l'Union européenne avec empressement. Qu'y avons-nous gagné en fait ? Rien que des larmes !" 

Il y a quelque chose de parfaitement immoral dans cette situation et je tenais à m'en faire l'écho.

Il est vrai que la morale ce n'est pas la politique et que les peuples étant irresponsables collectivement nous ne sommes pas prêt d'avoir des représentant de citoyens dignes de représenter cette espèce de vivants. Si l'on peut appeler ces irresponsables des vivants.... 

Mais il me vient donc une autre question : A quoi bon juger de tels irresponsables alors ? 

Car même condamnés ils resteront de toutes façons des irresponsables à vie... Pendant que la nation Serbe intègrera en toute "bonne conscience" et sainteté à la grand corporation "démocratique" de l'Union européenne. 

J'ai comme une envie de vomir ces temps-ci rien qu'en repensant aux familles bosniaques qui fuyaient les massacres dans l'indifférence bon teint de ces Européens assoupis. 

Votre serviteur, Pierre Sarramagnan-Souchier, le 22 novembre 2017.

Journaliste indépendant.

 

Note : En fait je ne fais que répéter mes écrits de 2008 : L’arrestation de Karadzic et après ! (http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/...)

Je ne vais donc pas en rajouter ! Je rappellerais cependant qu'un citoyen responsable devrait assumer ses actes. Et ce n'est pas en suivant tels des moutons les "grandes gueules criminelles" sans porter la charges de leurs actes, qu'ils se grandiront !

Tous ceux qui ont participé aux divers massacres dans l'Ex-Yougoslavie, ne sont que des lâches. Et ils sont nombreux… trop nombreux… Et il n'y a pas que ces trois ou quatre "illuminés du bocal"…

Voilà pourquoi les Tribunaux internationaux me laissent un goût d'insatisfaction…

Non pas que je réclame justice. Car après tout ce n'est qu'une justice des Hommes. Autant dire… pas grand chose vu que la justice des hommes n'a jamais redonnée la vie à ceux qui furent torturés et exécutés.

Non ! A cela il ne nous reste que le recours de l'Eternel qui nous écoute et nous regarde faire nos "saloperies" bassement humaines… Il doit d'ailleurs probablement en être écœuré depuis des siècles… J'en profiterais pour questionner l'Eternel quand je m'adresserais à lui dans ma prochaine méditation (cf. : Le psaume 37 de David, in La Bible)… (http://richessesdelabible.over-blog.com/...)

 

Bref passons…

Non ! Ce qui me laisse un goût amer, c'est que tous les autres, tous ces moutons qui ont participé aux massacres, continuent de vivre dans leurs régions avec les mêmes idéologies et sans avoir à se soucier de la justice internationale… Bref ! Des réseaux momentanément inactivés qui peuvent être remis sur le devant de la scène internationale le moment venu… (Et quand on constate déjà la montée de tous ces nationalismes à l'intérieur même de l'Union européenne… il y a du souci à se faire… pour des jours harmonieux…)

Voilà pourquoi ça ne me semble pas vraiment une bonne nouvelle pour le futur de ne condamner que deux ou trois "agités du bocal" en laissant ainsi croire que ce ne sont que les seuls responsables de tous ces massacres !

J'ai presque envie de dire… en ne privilégiant que les grandes gueules nationalistes, ces leaders agités du bocal, nous sommes tous des "ir"responsables ici-bas… !

Il y aurait peut-être beaucoup plus à demander à ces pays de l'ex Yougoslavie, désireux d'entrer dans l'Union européenne que l'arrestation de quelques nationalistes minables…

 

Documents joints à cet article

EX-YOUGOSLAVIE : La condamnation à perpétuité de Ratko Mladic, le « boucher des Balkans » et après ! EX-YOUGOSLAVIE : La condamnation à perpétuité de Ratko Mladic, le « boucher des Balkans » et après !

Moyenne des avis sur cet article :  2.42/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Dr Faustroll Jeussey de Sourcesûre 24 novembre 2017 10:22

    Bon courage pour les commentaires !


    • Dr Faustroll Jeussey de Sourcesûre 24 novembre 2017 11:22

      @Jeussey de Sourcesûre

      H + 1 : c’est parti !
      Ils sont venus, ils sont tous là, dès qu’ils ont entendu ce cri....

    • Dr Faustroll Jeussey de Sourcesûre 24 novembre 2017 12:21

      @Jeussey de Sourcesûre

      H + 2 ; « veuillez attacher vos ceintures et relever vos tablettes, nous allons entrer dans une zone de turbulences. Les hôtesses vont passer pour vous débarrasser de vos gobelets. ».

    • files_walQer files_walQer 24 novembre 2017 22:17

      Nous protestons contre la censure dont a été victime l’article du 17/11/2017 de Doctorix sur les 11 obligations vaccinales.

      Lettre de Doctorix


    • Jelena Jelena 24 novembre 2017 11:09

      Bobo à son petit coeur le frenchie ?... Vous savez serbes et russes, c’est un peu la même famille... Si bien qu’en Bosnie vos amis barbus « se sont fait buter jusqu’à dans les chiottes », je confirme.


      • leypanou 24 novembre 2017 11:12

        Et si un pays devait entrer en priorité dans l’Union européenne, ce serait bien la BOSNIE-HERZEGOVINE : car vous pensez qu’intégrer l’Union européenne c’est intégrer le paradis ?

        Croyez-vous vraiment que la majorité des Serbes veuille intégrer l’Union européenne et pas seulement l/des dirigeants qui sont considérés par des traîtres par beaucoup de gens, vu ce qui a été fait à leur pays, en particulier destruction massive d’infrastructures ?

        Parler de génocide de 8000 musulmans à Srebrenica est déjà une certaine vision de l’histoire : souffrez que d’autres personnes voient les choses différemment en particulier ici dont le titre La Croisade des Idiots... suffit à lui-même.


        • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 24 novembre 2017 11:13

          L’auteur fait preuve d’un culot monstre en faisant croire que les horreurs proviennent d’un seul côté, alors que tout le monde sait qu’il n’en est rien et que les serbes ont aussi été obligés de fuir de Bosnie. Mais tout l’art consiste à venir pleurnicher dans les bonnes instances internationales. Peu importe s’il s’agit d’un état maffieux ou non, seuls comptent les apparences. Mais comme disait Chirac, plus c’est gros, plus çà passe !


          • OMAR 24 novembre 2017 19:57

            Omar9

            @Gilles Mérivac
            .
            Un peu de pudeur, d’honnêteté et de bon sens.
            Les croates ont leur état où il n’y a que des croates.
            Les serbes ont aussi leur état.
            Les slovènes l’ont obtenu sans coup férir.
            Les macédoniens existent malgré l’hostilité des grecs.
            Le Kosovo est un appendice artificiel américain.
            Mais les bosniens ont un état qu’ils partagent avec toutes les entités citées supra...
            Tout cela parce qu’il n’est pas question d’un état musulman dans l’Europe.....
            Voilà l’amère vérité, mais c’est la vérité...


          • Jelena Jelena 24 novembre 2017 21:12

            @OMAR >> Tout cela parce qu’il n’est pas question d’un état musulman dans l’Europe
             
            Les albanais ont leur pays, quand aux « bosniaques », ce sont des esclaves serbo-croates qui furent convertis à l’islam par les turcs... Difficile d’appeler cela « un peuple », car ils n’ont pas d’histoire.
             
            D’ailleurs cette appellation de « bosniaque » ne date que de 1995, c’est dire si c’est récent.


          • simazou 25 novembre 2017 09:39

            @OMAR
            Vous parlez de pudeur et d’honnêteté !!!!! C’est l’hôpital qui se moque de la charité !!!

            Donnez moi l’exemple d’un seul état musulman, où ces 2 qualités font partie de leurs valeurs.

          • marceau 25 novembre 2017 16:41

            @OMAR
            -Ces musulmans de l’exYougoslavie étaient à l’origine des chrétiens qui se sont convertis à l’islam pour se mettre au service de l’occupant ottoman et se charger des basses besognes (massacres, pillages, viols.....) contre les populations chrétiennes serbes.

            Normalement ces musulmans yougoslaves récemment convertis auraient du suivre leurs maîtres ottomans lorsque ces derniers furent chassés de Yougoslavie, ou encore ils auraient du être expulsés .Ce fut une erreur de leur permettre de rester en Yougoslavie ! 


          • Clocel Clocel 24 novembre 2017 11:30

            La justice en général, et plus particulièrement à ce niveau là, n’est rien d’autre qu’une manifestation de l’emprise des vainqueurs sur ceux qu’ils souhaitent vassaliser après anéantissement.

            Même localement, on a rien réglé, juste tenté de donner une onction légale à ce qui demeure une agression caractérisée aussi brutale que perfide.

            On peut tout de même se réjouir que dans l’avenir, ces parodies ne justice ne seront plus jouées, juste plus crédibles. 

            Les desseins des sbires à l’origine de ces saloperies divergeant totalement d’un quelconque intérêt général.

            Que les peuples restent à leur place, des « témoins » muets, plus ou moins complices des appétits furieux des psychopathes qui tentent de se rendre Maîtres de la planète.


            • Dr Faustroll Jeussey de Sourcesûre 24 novembre 2017 11:38

              @Clocel

              « On peut tout de même se réjouir que dans l’avenir, ces parodies ne justice ne seront plus jouées, juste plus crédibles. »


              Je ne demande qu’à vous croire, mais certains commentaires ici même me font peser que ce n’est pas gagné !

            • biquet biquet 24 novembre 2017 11:50

              génocide des 8000 musulmans à Srebrenica ?

              Je tiens à vous rassurer : sur les 8000, 3010 ont votés aux élections de 1997, deux ans après le massacre.


              • Dr Faustroll Jeussey de Sourcesûre 24 novembre 2017 11:53

                @biquet

                Vous devriez corriger l’article de wikipedia : lien


              • OMAR 24 novembre 2017 20:13

                Omar9

                @biquet  :
                .
                Je confirme vos chiffres.
                J’en voudrais comme preuve Rato Mladic, Milosecic, Momcilo Krajisnik, Vojislav Seselj, Veselin Sljivancanin, Nikola Sainovic, Aleksandar Vucic, Nikolic, Dario Kordic, qui sont effectivement musulmans et ont voté aux élections de 1997.
                .
                Sinon, merci d’avoir confirmer qu’au moins 4990 musulmans furent exterminés à Srébrenica, et que, par miracle, 3010 ont ressuscités sous une apparence bosniaque...
                .
                Ce biquet, mais quelle chèvre !!!!


              • chantecler chantecler 25 novembre 2017 06:23

                @biquet
                Très cher biquet , je vais vous étonner , mais il arrive que même dans nos pays hautement démocratiques , des morts et enterrés , votent .
                Avoir son nom sur une liste électorale et qu’il y ait une croix ou un gribouilli dans la case signature (dans le meilleur des cas) ne prouvent pas que l’on soit vivant , mais qu’il y a des fraudes massives .


              • filo... 24 novembre 2017 12:28

                @à l’auteur
                Visiblement vous n’avez rien compris à ce malheureux conflit ?

                Mais quand même vous osez porter un jugement sans appel ; sur les serbes.

                Vous êtes un exemple type de la suffisance française.
                Dans toute sa splendeur.


                • Jelena Jelena 24 novembre 2017 13:17

                  @filo... Dans un avenir plus ou moins proche, les frenchies prieront Allah, si bien que l’avenir de la Serbie est avec le Visegrad (Orban en personne, soutient cette candidature).


                • Jelena Jelena 24 novembre 2017 14:35

                  @filo... Si vous croyez que je fais fausse route, lisez cet article.


                • L'enfoiré L’enfoiré 24 novembre 2017 13:38

                  Les Balkans ont toujours été une poudrière.
                  Tito est parvenu à garder la Yougoslavie unie avec une main de fer.
                  Après tout s’est disloqué.
                  Ethnies différentes, religions différentes, langues différentes... tout était là pour que cela explose.

                  Le vainqueur devient un héros et le perdant soit un martyr, pour les uns soit reçoit le déshonneur et doit recevoir un châtiment pour les autres..
                  Chacun reçoit un mandat dans la vie.
                  Même chose dans le génocide au Rwanda en 1994.
                  Pas vraiment une question de séparatisme...
                  La soumission à l’autorité et l’expérience de Milgram expliquent cela.
                  Nous ne sommes rien d’autre que des fourmis ou des abeilles qui agissons pour une Reine ou un Roi dans une chaîne de commandements qui font chacun une fonction une action précise qui n’est pas nécessairement, préjudiciable mais qui cumulée à une autre le devient.

                  Radovan Karadzic Alors qu’il est âgé de 70 ans est condamné à 40 ans d’emprisonnement.

                  Slobodan Milošević est mort en prison en 2006 sans être arrivé à la fin de son procès.

                  Pour les Bosniaques, ce procès est une compensation pour leurs victimes.
                  Pour les Serbes, Mladic est resté un héros et les jugements ont été biaisés basés sur l’intime conviction du TPIY.
                  Celui-ci aura atteint la fin de ses jugements en décembre.
                  Une Commission vérité et réconciliation régionale (Rekom) pourra peut-être remettre l’apaisement dans les Balkans
                  3000 dossiers sont toujours en cours. Il faut descendre les échelons de la hiérarchie du commandement...


                  • JMBerniolles 24 novembre 2017 14:10
                    Mes amis bosniaques.... tout est dit, et l’article illustre bien la servilité typique de nos journalistes vis à vis des intérêts et manœuvres de la mouvance internationale qui dirige l’empire anglo saxon... 

                    Il est connu et attesté qu’au moment des événements guerriers dans l’ex Yougoslavie, le président bosniaque Izetbegovic avait notamment pour conseillers Ben Laden et Bernard Henri Levy.
                    Le fait que Ben Laden ait eu un passeport bosniaque est également un fait public.

                    Donc d’une manière générale la Bosnie musulmane a été utilisée par la mouvance sioniste et l’OTAN.

                    Le montage médiatique et militaire à l’origine sur le massacre de Srebrenica est démonté depuis déjà un certain temps. 

                    Les manœuvres actuelles pour la Serbie ont essentiellement pour but de l’éloigner de son partenaire traditionnel, historique et culturel, la Russie

                    • JMBerniolles 24 novembre 2017 14:14
                      @JMBerniolles
                      .
                      Une analyse récente sur Srebrenica et son contexte peut être trouvée ici.

                    • Dr Faustroll Jeussey de Sourcesûre 24 novembre 2017 14:23

                      @JMBerniolles

                      « Donc d’une manière générale la Bosnie musulmane a été utilisée par la mouvance sioniste et l’OTAN. »


                      Dans quel but ?
                      Contre qui ?

                    • JMBerniolles 24 novembre 2017 15:22

                      @Jeussey de Sourcesûre

                      Et bien les buts sont évidents puisqu’ils ont été atteints : *. Démembrer la Yougoslavie

                      * empêcher que la Serbie ne gagne cette guerre

                      *. Pour cela utiliser ce prétexte de génocide bosniaque pour faire intervenir L’OTAN et ses bombardements humanitaires.

                      On peut se demander ce que BHL faisait là, mais quand on voit ensuite son rôle quasi officiel pour la destruction de la Libye, son action en faveur d’un Kurdistan indépendant suivant les souhaits d’Israël... C’est clair


                    • filo... 25 novembre 2017 00:22

                      @JMBerniolles
                      « Mes amis bosniaques.... »
                      Il a repris la phrase de BHL !


                    • marceau 25 novembre 2017 17:06

                      @JMBerniolles
                      D’autant qu’i semble me souvenir des efforts déployés , en vain, pour découvrir les charniers contenant les cadavres de ces ’victimes bosniaques" en vain !


                    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 24 novembre 2017 15:40

                      A mes commentateurs de cet article :

                      Merci beaucoup de vos remarques. Pourtant, je connaissais d’avance vos réactions ! Et je ne suis même pas étonné des pro Serbes, pro Orthodoxes et pro Russes par extension et affinité qui sont montés au créneau pour justifier l’injustifiable, à savoir les massacres dans cette région de l’ex Yougoslavie.

                      A cela rien de nouveau ! Vous êtes dans un combat de tranchée de type nationaliste et je n’attends évidemment pas que vous en sortiez d’un coup de baguette magique ! Ce serait trop difficile pour vous et je vous comprends… Hélas ! Il faut du temps pour évoluer et à défaut d’évoluer il est plus aisé de dénigrer cet article… Pour votre gouverne, je vous suggère de relire la page : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bosnie-Herzégovine :

                      « (…) La République serbe de Bosnie s’est autoproclamée comme entité de l’ancienne Yougoslavie en 1992 par opposition à la proclamation d’indépendance de la Bosnie-Herzégovine, alors que la constitution yougoslave admettait l’indépendance des six républiques fédérées, mais non l’établissement de nouvelles frontières telles que celles de la République serbe de Bosnie ou du Kosovo. (…) » 


                      C’est donc bien une « invasion des pro serbe » qui voulait au nom d’un passé historique reconstituer l’ancien empire serbe, qui a permis et justifié tous ces massacres contre la Bosnie-Herzégovine et non l’inverse. Avoir voulu imposer par la force un nouvel état pro serbe en voulant créer « La République serbe de Bosnie » sans vouloir accepter que la Bosnie-Herzégovine soit un état multiculturel. Cette démarche était donc par sa petitesse d’esprit, forcément vouée à l’échec. Et avoir persisté dans cette erreur en massacrant avec une sauvagerie innommable les populations non serbes, ne pouvait que provoquer la désapprobation internationale et laisser une tâche morale indélébile sur tous ceux qui participèrent à ces massacres. 

                      En vérifiant vos données historiques, vous constaterez que la Bosnie n’a jamais cherché la guerre. C’est la Serbie et la population Serbe de Bosnie qui a dynamité ce pays qui avait voté pour l’indépendance. Les criminels de guerre Serbes et Serbes de Bosnie ont ensuite organisés les génocides. Rappelez-vous donc l’encerclement de la capitale de Sarajevo par les milices serbes qui pilonnaient les populations civiles. 

                      L’erreur des Occidentaux c’est d’avoir considéré dans un premier temps que la Serbie ayant été une alliée pendant les deux premiers conflits mondiaux, elle devait être défendue alors qu’elle était l’agresseur en voulant imposer sa volonté aux autres régions de Yougoslavie.

                      N’en déplaise au clan pro Russe et pro Orthodoxe de l’Est européen…


                      Mais que l’on soit par Serbe, pro Russe, pro Orthodoxe ou pro Occidental et Européen de l’Ouest, le problème posé dans cet article est le même, quelque soit votre position partisane.

                      En effet la vraie raison de cet article était centré sur la réflexion de la responsabilité de chaque citoyen quelqu’il soit et dans quelque conflit qui se soit déroulé depuis des siècles… 

                      Je suis toujours étonné de constater que les citoyens se conduisent comme des moutons bêlant leur innocence, en invoquant leur non responsabilité dans ces conflits, comme si ce n’était que leurs « chefs » les responsables ! Cela me sidère même de constater cela. Pour le cas précis de l’extermination des 8 000 citoyens de sexe masculin à Srebrenica (http://www.lefigaro.fr/international/2009/02/27/01003-20090227DIAWWW00506-srebrenica-douze-ans-apres.php), comment peut-on honnêtement considérer que ce n’est la responsabilité que d’un ou d’une dizaine d’agités du bocal ! Comme si une seule ou une dizaine de personnes pouvaient en toute tranquillité et insouciance, avec leurs mitrailleuses, éliminer en une après-midi, autant de civils et les enfouir ensuite dans des fosses communes ! Où sont donc les autres responsables qui ont participé à ces massacres et qui en bons moutons qu’ils sont, disent ne rien avoir à se reprocher au nom d’une guerre patriotique et nationaliste ! Dans le genre d’irresponsables, on en a une illustration malheureusement édifiante. Tel était le vrai sens de cet article que je proposais comme réflexion pour un futur plus lumineux. En permettant à chaque citoyen de se dire : Mais au fait, comment se fait-il que nous soyons continuellement stupides au point de suivre tous ces chefs dont l’idéologie et la morale ne correspondent même pas à nos options de vie ? Comment pouvons-nous réagir et nous départir en êtres responsables en prenant nous-même notre propre destinée en assumant pleinement notre vie quotidienne sans avoir à la subir sous la contrainte de tous ces chefs qui ne pensent qu’à nous envoyer dans les gouffres de l’histoire du monde ? Voilà des questions qui motivaient un tel article. Le reste est illusoire. Profitez-en cette occasion pour méditer sur cette phrase : « Soyons dans notre quotidien des consciences du monde ! » 


                      Avec mes courtoises salutations européennes citoyennes.


                      • JMBerniolles 24 novembre 2017 16:23

                        @Pierre Sarramagnan-Souchier

                        Au lieu de traiter tout contradicteur de pro russe, pro serbe, ou de chrétien orthodoxe, ceux qui sont massacrés en Syrie y compris par des Kurdes sans que cela soulève votre noble courroux, vous assumiez votre rôle de serviteur de la propagande officielle.

                        Votre profession de journalistes se discrédite avec ce type d’article qui prend précisément les lecteurs pour des imbéciles.


                      • L'enfoiré L’enfoiré 24 novembre 2017 17:38

                        @Pierre Sarramagnan-Souchier,

                         Dans ce genre d’affaire guerrière, il faut toujours rester neutre.
                         Donner des faits, rien que des faits objectifs comme devrait le faire un journaliste en excluant toutes subjectivités..
                         
                         Sur mon seul articles j’ai donné cette mise à jour :

                        Procès Ratko Mladic surnommé le « boucher des Balkans » déclaré coupable de génocide à Srebrenica, crimes de guerre et crimes (11 chefs d’inculpation) contre l’humanité par le Tribunal pénal international (TPIY).

                        Extraits de notre JT (20:00-23:00)

                        A son actif, 10.000 victimes en 44 mois.

                        « Ouvrez le feu, tirez, tirez, il faut les rendre fous », criait-il.

                        Il a été condamné à perpétuité en son absence parce qu’il a demandé d’écourter son procès.
                        Plus de vingt ans après la guerre (1992-1995) qui a fait plus de 100.000 morts et 2,2 millions de déplacés dans les Balkans, l’ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, 74 ans, était présent mercredi à l’audience pour entendre son jugement pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide.

                        Radovan Karadzic Alors qu’il est âgé de 70 ans est condamné à 40 ans d’emprisonnement.
                         
                        Slobodan Milošević est mort en prison en 2006 n’a pas eu de procès complet.

                        Division ethnique, pour les Bosniaques, c’est une compensation pour leurs victimes.

                        Pour les Serbes, Mladic est un héros et les jugements ont été biaisés basés sur l’intime conviction du TPIY. Celui-ci aura atteint la fin de ses jugements en décembre.

                        Une Commission vérité et réconciliation régionale (Rekom) pourra peut-être remettre l’apaisement dans les Balkans

                        3000 dossiers sont toujours en cours


                      • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 25 novembre 2017 11:53

                        @JMBerniolles
                        Merci de votre remarque !

                        Pour information, vous pourrez trouver ma position concernant la Syrie sur l’une des pages Agoravox datant du 28 août 2013 :

                        Syrie : “Soyez damnés, vous tous, les puissants de ce monde !”

                        http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/syrie-soyez-damnes-vous-tous-les-140157



                      • marceau 25 novembre 2017 16:54

                        @Pierre Sarramagnan-Souchier

                        Mais le Kossovo s’est bien séparé de la Serbie alors qu’ils ne faisait pas parti des six républiques fédérées , et il y a eu , de ce fait une modification des frontières de la Serbie , au moment de la création du Kossovo, et apparemment cela ne vous dérange pas, seul compte pour vous la situation de la Bosnie.

                        Ce 2 poids 2 mesures limite la portée de votre intervention


                      • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 26 novembre 2017 11:54

                        @marceau
                        (extrait) 

                        Slobodan Milošević (…) décide de supprimer l’autonomie constitutionnelle du Kosovo en mars 1989. Il dissout le parlement et le gouvernement du Kosovo et interdit l’emploi de la langue albanaise dans l’enseignement et les médias(…) Juridiquement, la suppression de l’autonomie est illégale car ce n’est pas seulement la constitution du Kosovo et de la Serbie qui sont en question mais surtout la constitution fédérale de Yougoslavie. (…) En outre, en violant la constitution fédérale, cette annexion de l’une des huit entités constitutives par une autre entité détruit juridiquement la fédération : « le droit de chacune étant la condition de l’adhésion de toutes, elle les déliait toutes de leurs obligations envers l’ensemble, légitimant l’exercice de leur souveraineté, que la constitution même affirmait, dans le sens de l’indépendance. » C’est ce que les Slovènes font immédiatement remarquer et que les Kosovars revendiqueront par la suite.
                        (…)
                        Et la suite logique qui en a découlé jusqu’à ce jour…
                        (…) après le référendum des mois de septembre et octobre 1991, l’indépendance du Kosovo est proclamée. Ibrahim Rugova met sur pied une société parallèle au Kosovo : il remporte des élections clandestines et devient président de la République du Kosovo.(…) (Puis les massacres orchestrés par Slobodan Milošević en février et mars 1998(…) provoquant une insurrection massive. Cette insurrection lui permet ensuite, sous prétexte de contre-terrorisme, de lancer une campagne de destruction de dizaines de milliers de maisons (…). On estime à 10 000 ceux qui ont été assassinés durant ces opérations. 
                        (…) etc.
                        MAIS : 
                        Plusieurs États, (…) s’opposent (…) à la reconnaissance de cette nouvelle République indépendante .(…)

                        EN CONCLUSION : 

                        Cependant, en droit international public, la reconnaissance d’un État étant l’acte unilatéral par lequel un État atteste l’existence à ses yeux de l’existence d’un autre État et s’engage à traiter cette situation suivant les règles que le droit international public y attache11, il est malaisé de définir juridiquement l’existence d’un État indépendant.

                        Source : 

                        En résumé :

                        Donc un vrai casse tête suivant que l’on est d’un bord ou d’un autre et que l’on reconnait ou ignore cet état du Kosovo. 

                        L’intelligence voudrait que l’on respecte la volonté des peuples qui composent cet ensemble qui a voté par référendum, mais cela n’est pas du goût des puissances qui entourent ce peuple et encore moins du goût des superpuissances de ce monde que ce soit, l’Europe, les USA ou la Russie (sans parler des implications religieuses confessionnelles des états arabes qui se sentent eux aussi le droit d’avoir leur mot à dire !)




                      • saaaop 24 novembre 2017 16:16

                        « les 260 000 musulmans morts en Bosnie-Herzégovine  »

                        D’où sortez-vous ce chiffre incroyablement haut ? Quel grossier mensonge ! La guerre en Bosnie a fait 100 000 morts (civils et militaires, Croates, Musulmans ou Serbes). Lire pour cela Le Livre des morts de Mirsad Tokaca. Pourquoi rajoutez-vous tant de morts Musulmans (certainement 200 000 de plus) ? Pourquoi la réalité ne vous suffit-elle pas ?


                        • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 26 novembre 2017 12:03

                          @saaaop
                          Merci de votre remarque ! 

                           Ce sont les chiffres que j’avais noté dans mon billet datant de 2008 que j’avais repris de sources de l’époque… Mais comme je ne suis pas allé comptabiliser tous les cadavres dans les morgues, fosses communes et autres endroits de ces champs de massacres, chacun sera libre de penser ce que bon lui semble… (source : http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2008/07/22/1228874_l-arrestation-de-karadzic-et-apres.html)
                          L’éternel se chargera de faire le bon décompte… Mais une chose est sûre, un mort est un mort de trop quand c’est un mort pour cause de partage territorial, pour cause de nationalisme etc. Et en cela les peuples feraient bien de demander des comptes aux puissants qui les gouvernent et les mènent dans les abîmes contre leurs volontés et désirs…


                        • saaaop 27 novembre 2017 09:54

                          @Pierre Sarramagnan-Souchier

                          Vous êtes ridicule de mauvaise foi.


                        • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 27 novembre 2017 11:25

                          @saaaop

                          Bon je veux bien passer pour un individu de mauvaise foi pour vous être agréable si cela peut vous satisfaire. Je n’ai évidemment pas l’intention d’avoir raison sur ce décompte macabre. Je vous signale cependant deux sources qui vous intéresseront peut-être… 
                          Victimes et bilans :À la fin de la guerre, la plupart des estimations quant au nombre de victimes oscillent entre 200 000 et 260 000 morts. Ces chiffres ont depuis été revus à la baisse.

                          Selon le Centre de documentation et de recherche de Sarajevo, en mars 2006, le conflit en Bosnie-Herzégovine a coûté la vie à 96 175 12 personnes (dont 38 645 civils), se répartissant ainsi :

                          • Bosniaques : 64 995
                          • Serbes de Bosnie : 30 100
                          • Croates : 7 338

                          En janvier 2007, le Centre a revu ses chiffres légèrement à la hausse, annonçant le chiffre de 97 901 tués13.

                          En novembre 2015, le Parlement européen annonce que le bilan définitif de la guerre de Bosnie est de quelque 99 100 morts, le seuil des 100 000 morts n’étant pas dépassé. Ce chiffre est le résultat d’études des sources médicales émanant d’hôpitaux et autres structures médicales, d’une étude démographique des communes de Bosnie-Herzégovine, et de sources sanitaires à propos des inhumations. Le conflit a aussi fait quelques 250 000 blessés, dont 55 000 blessés graves[réf. nécessaire]. Pour le pays, le bilan est énorme, car environ 2 % de la population fut victime du conflit, d’après l’estimation de la population de 1995.

                          Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_de_Bosnie-Herzégovine



                          Selon une autre source : Le bilan de la guerre en Bosnie serait inférieur à 150.000 tués


                        • marceau 25 novembre 2017 17:20

                          Depuis la chute de l’URSS, les USA ont été engagés dans 3 guerres qui toutes concernaient des alliés de l’ex URSS..

                          -Ce fut d’abord la guerre en Yougoslavie dirigée contre la Serbie, allié traditionnel de la Russie.

                          -Ce fut après la guerre contre l’Irak (pays dirigé par le BAAS, parti laïc, nationaliste, socialisant), un vieil allié de l’URSS, qui selon les USA détenait des armes de destruction massives et représentait un danger pour la paix dans le monde (on sait aujourd’hui qu’il n’y a jamais eu d’armes de destruction massive en Irak) .

                          -Ce fut enfin la guerre contre la Syrie (pays dirigé lui aussi par le BAAS) et allié ancien et fidèle de l’URSS.La Syrie dans les années 50 refusa d’intégrer le Pacte de Bagdad mis en place par l’USA et dirigé contre l’URSS,Pacte de Bagdad qui devait faire le trait d’union entre l’OTAN et l’OTASE devant constituer le « cordon sanitaire » destiné à isoler l’URSS.

                          Ces guerres ne doivent donc rien au hasard, elle sont le fruits d’une politique claire des USA destinée à affaiblir la Russie, à la contenir, à la refouler exactement comme durant la guerre froide !


                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 25 novembre 2017 17:24

                            La Yougoslavie a été détruite comme l’a été l’Irak, la Libye, la Syrie... Et pour les mêmes raisons ! LES BOUCHERS DES BALKANS SONT LA FRANCE ET LES USA !


                            On dirait que le Monde respire la merde ! 

                            • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 27 novembre 2017 11:33

                              @Mohammed MADJOUR
                              Je ne partage pas vraiment votre point de vue.

                              En effet, c’est la mort de Tito qui a fait remonter les désirs des divers peuples de Yougoslavie de retrouver leur autonomie. Et cela a été accéléré par la brutalité du pouvoir Serbe en la personne de Slobodan Milošević.
                              Le reste en a découlé…

                              (…) Tito meurt en mai 1980 et certains diront par la suite que la Yougoslavie s’est éteinte avec lui. Cela libère en effet progressivement les revendications nationalistes de tous les peuples. En mars 1981, des manifestations d’Albanais réclamant le statut de république tournent à l’émeute : la répression Serbe fait des dizaines de morts et des centaines de blessés du côté albanais1. Le nationalisme serbe s’illustre surtout en septembre 1986 quand apparaît un mémorandum attribué à l’Académie serbe des sciences et des arts : celui-ci met en cause l’ordre constitutionnel yougoslave qu’il affirme être anti-serbe. C’est la théorie du peuple serbe victime de l’histoire2.

                              Slobodan Milošević, devenu deuxième homme du parti communiste yougoslave, met en œuvre deux coups de force dans les provinces autonomes et républiques liées à la Serbie : « Révolution des yaourts » en 1988 en Voïvodine et « Révolution antibureaucratique » au Monténégro en janvier 1989. Puis, il décide de supprimer l’autonomie constitutionnelle du Kosovo en mars 1989. Il dissout le parlement et le gouvernement du Kosovo et interdit l’emploi de la langue albanaise dans l’enseignement et les médias. Le 24 septembre 1987, il déclare à la huitième session ou plénum : « Personne ne se mettra sur le chemin de nos réformes. » 


                              Juridiquement, la suppression de l’autonomie est illégale car ce n’est pas seulement la constitution du Kosovo et de la Serbie qui sont en question mais surtout la constitution fédérale de Yougoslavie. 


                              Cette dernière définit clairement l’autonomie du Kosovo et les conditions de son appartenance à l’ensemble yougoslave. En outre, en violant la constitution fédérale, cette annexion de l’une des huit entités constitutives par une autre entité détruit juridiquement la fédération : « le droit de chacune étant la condition de l’adhésion de toutes, elle les déliait toutes de leurs obligations envers l’ensemble, légitimant l’exercice de leur souveraineté, que la constitution même affirmait, dans le sens de l’indépendance. » 


                              C’est ce que les Slovènes font immédiatement remarquer et que les Kosovars revendiqueront par la suite. (…)


                              Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_Kosovo


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès