• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Eyal Sivan : « Israel est une ethnocratie »

Eyal Sivan : « Israel est une ethnocratie »

Une semaine avant la sortie de son film "Etat Commun ; conversation potentielle", le réalisateur Eyal Sivan parle à Frank Barat, du "Le Mur a Des Oreilles".

Retrouver "Le Mur a des Oreilles ; conversations pour la Palestine" sur facebook ici.

LMaDO : Bonsoir Eyal, on est au café Monk pour la première du Café Palestine qui commence à 19h ce soir, et je voulais te parler un petit quart d’heure de ton film “Etat Commun – Conversation Potentielle” qui sort le 9 octobre en France.

ES : Il sort le 9 octobre en France. Pour l’instant, il n’y a pas de distributeur européen mais il existe, dans le livre, co-écrit avec Eriz Hazan “Un Etat Commun - Entre le Jourdain et la mer”, un DVD du film. J’espère que ça va être le début du tournée européenne... mondiale, qui sait !

 

LMaDO : Je voulais commencer par te poser une question sur le titre. Ce titre, je le trouve très bon, déjà parce qu’on parle d’un Etat commun et pas d’un État unique. La plupart du temps, quand on parle d’une solution, on parle d’un État bi-national, un État unique, deux États… Un État commun, on n’entend jamais vraiment ça.

Et puis le sous-titre, “Conversation Potentielle”, ça veut dire que potentiellement, elle peut ne pas avoir lieu. Est-ce que tu peux me dire comment ce titre est venu, comment vous l’avez choisi ?

ES : Le titre, “Etat Commun”, est justement venu à partir d’une opposition à la tentative de trouver une solution. Tu le sais comme moi, on parle d’une solution à deux États, d’une solution à un État, d’une solution bi-nationale. On a essayé de poser un principe : parlons d’un Etat qui sera commun. Sa forme étatique est a revoir : État bi-nationaliste, État démocratique, Etat laïque, État unique… nous verrons.

D’abord, essayons de réfléchir à cette notion de « commun », qui est liée à l’opposition, très intéressante en français, entre deux mots qu’on confond qui sont « partition » et « partage ». Aujourd’hui, la majorité des solutions, ou la solution consensuelle, c’est une solution de partition. Le mot commun nous appelle à réfléchir à un partage qui est le contraire d’une partition. Le partage c’est la façon dont on partage un repas, un espace, le commun insinue une égalité. Donc, l’Etat commun n’est pas là pour poser une solution mais pour poser un cadre. Les communs, qui sont aussi issus de communautés, nous rappellent, pour ceux aussi que ça n’effraie pas, le communisme – non pas au sens étatique mais le communisme comme un moyen vers une égalité des communs. Le commun nous a paru beaucoup plus juste que le “one State solution”, l’Etat unique.

Pourquoi « Conversation Potentielle » ? Parce que le film met en scène une conversation qui n’est pas une vraie conversation. Ce sont des interviews individuelles que j’ai effectuées à la fois avec des Palestiniens et des Israéliens autour de mêmes thèmes, et le montage a créé une conversation entre eux. Le mot “potentielle” n’insinue pas que cette conversation n'aura pas lieu, c’est une proposition comme mode de conversation. Ce n’est pas un débat, c’est une conversation basée sur une condition : quand un des intervenants parle, l’autre écoute.

C’est la mise en scène d’un mode de ce qui doit être une conversation sur le commun.

 

LMaDO : C’est intéressant parce qu’en ce moment, si on prend BDS comme dogme et quand on parle de conversations entre Israéliens et Palestiniens, on arrive très vite à ce thème, qui est assez nouveau, de normalisation : Est-ce que c’est de la normalisation ? Tu parlais d'un besoin de base dans une conversation, qu'il fallait que quelqu’un écoute l’autre. À quel moment cette conversation entre Israéliens et Palestiniens devient de la normalisation et à quel moment peut-elle participer à un futur commun ?

ES : La question de la normalisation et la question de BDS ne m’effraient pas. Je suis un adepte farouche du mouvement. Je crois que notre mode d’action aujourd’hui doit être à travers la perspective BDS.

D’abord, parce que les Palestiniens nous ont appelés à ce mode de solidarité. Et puis, parce que c’est un mouvement menée par la voix palestinienne. Il est temps que nous, Israéliens qui nous voyons comme progressistes, suivions et acceptions un mouvement dirigé par des Palestiniens. C’est déjà un bon exercice.

Pour ce qui est de la normalisation : la normalisation est le moment où on instaure une égalité dans une situation où il n’y en a pas. Elle est aussi la tentative de mettre sur un pied d'égalité une voix Palestinienne et une voix Israélienne. Ça n’est pas le cas du film. La conversation potentielle est ici une conversation autour d’un accord qui existe déjà entre les différents participants, qui est la réflexion commune sur un futur commun. Ce n’est pas un débat entre des idées opposées. Bien sûr, il y a des oppositions à l’intérieur du film, mais les oppositions ne sont pas des oppositions Israéliennes-Palestiniennes. Parfois, c’est une opposition entre Palestiniens. Il n’y a pas de normalisation, au contraire il y a une tentative de dénormaliser quelque chose. C’est créer un mode, un combat, une lutte. Il ne faut pas avoir peur du mot lutte, une lutte commune, comme une lutte commune pour l’émancipation palestinienne, une lutte commune sur le BDS. La lutte commune contre la colonisation n’est jamais une normalisation parce que c’est une lutte pour créer les conditions d'égalité. C'est pour ça que je suis parmi ceux qui considèrent que la fin de l'occupation, une lutte qu'il faut mener, n'est pas du tout la fin du conflit. C'est la condition pour pouvoir commencer à parler d'une fin du conflit.

 

LMADO : As-tu eu l'occasion de montrer ce film en Israël/Palestine ?

ES : Non, pas vraiment. Le film a été montré lors d'une première projection en Israël, où les participants du film étaient invités. Il a été montré dans les territoires occupés de 67, une fois, mais je me suis heurté très vite à l'impossibilité de distribuer ce film en Israël, puisque il prend complètement à l'envers la proposition qui est aujourd'hui sur la table : le mode consensuel de réflexion. Il pose les problèmes autrement et considère ce que certains voient comme une solution comme un problème : l'idée même de partition.

 

LMADO : Il y a eu beaucoup de débats organisés autour du livre et du film avec Eric Hazan, des éditions La Fabrique. As-tu participé à ces débats ? Comment se sont-ils passés ?

ES : La surprise, d'abord, la surprise de beaucoup de gens, comme à Oslo récemment par exemple, où je participais à la conference “20 ans d'Oslo” à laquelle participaient pas mal de nos amis militants, leaders et autres. La grande surprise fut la différence totale de mode d'expression entre les Israéliens et les Palestiniens. C'est à dire arriver à raisonner autrement, pas dans la plainte, dans la victimisation, dans l'accusation mais dans un effort commun de réflexion. C'est l'intelligence du film. Un élément qui a beaucoup surpris est le fait de considérer que la question d'un État unique n'est pas hypothétique, c'est la réalite. Il y a déjà un État unique, non démocratique, un État d'apartheid, un État unique de ségrégation. La vraie question à se poser n'est pas comment transformer l'État unique en deux États. La question est comment rendre cet État unique injuste un État égalitaire.

 

LMADO : Aujourd'hui la court suprême Israélienne a rejeté une pétition d'un citoyen Israélien juif qui demandait que la nationalité dans son passeport ne soit plus “juif” mais “Israélien”. C'est donc maintenant dans la loi, il n'y a pas de nationalité israélienne. Il y a deux nationalités : juive et arabe. Que penses-tu de cette question ? Pourquoi n'existe-t-il pas de nationalité israélienne ?

ES : Il n'y a pas de nationalité israélienne car Israël n'est pas un État-nation. C'est un État ethnocratique. C'est une ethnocratie. Ce n'est pas un État de citoyens. C'est un État de privilège à une certaine communauté. Je préfère d'ailleurs ce mot à « peuple » ou « groupe social ». Il ne peut donc pas y avoir une identité nationale israélienne car celle-ci dépasse les privilèges des juifs. Il y a eu une nation sud-africaine qui est arrivée à la fin de l'apartheid. C'est l'abolition de l'apartheid qui a permis la naissance de cette nation. Avant il y avait un État blanc avec une majorité noire. C'était la république d'apartheid d'Afrique du Sud. Ce n'était pas la nation sud-africaine.

 

LMADO : Pour tes positions d'Israélien anti-sioniste tu as eu beaucoup de problèmes. Tu habites en France où on a quasiment plus de problèmes si l'on est anti-sioniste qu'en Israël. Est-ce que la situation, depuis l'affaire Finkelkraut, s'est calmée ?

ES : Non, ça ne s'est pas calmé. Le combat a été gagné par les portes-voix du sionisme en France car ils ont réussi à imposer une auto-censure. Pas une censure sur les autres. Aujourd'hui des journalistes et intellectuels français ont peur de prendre position sur la question israélo-palestinienne à cause des campagnes de terreur intellectuelle qui ont été menées pendant des années. Moi, sur le plan personnel, je suis revenu en France après un exil en Angleterre, j'ai fait un peu comme la résistance française. Je suis revenu pour des raisons familiales mais je n'ai plus aucune activité professionnelle en France. C'est peut-être le seul pays européen dans lequel je n'enseigne pas. J'enseigne partout en Europe, je suis invité partout, sauf en France. Je n'ai plus aucune existence publique en France et, d'une certaine manière, la sortie du film en France est un certain retour. Je ne sais pas ce qui va se passer mais je pense qu'ils ont compris, les représentants du sionisme en France – qui, il faut insister là-dessus, sont bien plus nombreux que la toute petite communauté juive de France – qu'il ne faut pas réagir comme ils ont fait dans les années 2000 où ils attaquaient tout le monde en permanence. Maintenant c'est l'ignorance qui domine. Je vois, à une semaine de la sortie du film en salle, aucune demande d'interview en France, très peu de journalistes aux projections de presse. Je pense que la France est un pays gagné par le sionisme, non pas pour des raisons israélo-palestiniennes, mais pour des raisons franco-françaises, qui sont le gros problème qu'a la France avec son propre passé colonial.

 

Transcrit : LMaDO

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.74/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Hecetuye howahkan Buddha 7 octobre 2013 12:00

    point de langage..je pense que la bonne formule est : L’ Israël est une..............
    je je dis jamais : France est un pays d’ Europe.......


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 7 octobre 2013 13:07

      Tiens, c’est intéressant, en effet. Existe-il d’autre pays nommés ainsi sans article ? 


    • Miona Miona 7 octobre 2013 13:37

       Madagascar, Cuba, Haïti, Malte, Monaco, etc (^_^)


    • Shawford Shawford42 7 octobre 2013 13:43

      Ne varietur = Ne varietur


      A voté

    • Hecetuye howahkan Buddha 7 octobre 2013 14:07

      alors il y a confusion entre Israël , autre nom que reçu Jacob ça fait déjà un moment ..et l’ état d’Israël...c’est sans importance d’ailleurs...cuba, madagascar et autres ne sont pas des noms de personnes......


    • Nycolas 7 octobre 2013 14:56

      Vous noterez que l’on dit aussi à Madagascar, à Cuba, et non au Madagascar, au Cuba, alors que l’on dit bien au Danemark, au Portugal, au Mexique, etc.

      On dit en revanche l’Italie et en Italie, mais on a tendance à dire Israël sans article alors que l’on dit bien en Israël. Ceci dit, l’Israël est pourtant une formulation correcte.

      On peut ajouter par exemple Chypre à cette liste, et constater que la plupart du temps, il s’agit d’une île ou d’un petit état enclavé comme une principauté, mais je ne trouve pas d’autre exemple qui commence par une voyelle, à part peut-être Andorre, autre petit état enclavé. Curieux.

      Je dois dire que je n’y avais jamais fait attention et que j’en connais pas la raison. Israël serait donc perçu plus ou moins inconsciemment comme un îlot au moyen-orient ? C’est après tout ce qu’il est, politiquement, religieusement, ethniquement... Même militairement.


    • Nycolas 7 octobre 2013 15:00

      Et bien sûr, géographiquement.


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 7 octobre 2013 15:10

      Peut-être aussi tout simplement que Israël est la seule communauté religieuse qui prétend se confondre avec une nation. Elle ne serait pas une chose de construction humaine, mais un « être », fait par IEVE. 


    • Anaxandre Anaxandre 7 octobre 2013 15:22

        Au-delà des questions - fort intéressantes au demeurant - de langage, il me semble que l’idéal serait une totale neutralité internationale sur cette question, un non-interventionnisme politique, économique, militaire, diplomatique, etc, de l’occident concernant le conflit « israélo-palestinien ». Impossible me dit-on ?


        Alors peut-être prendra-t-on alors conscience qu’il faudrait en amont commencer de résoudre les conflits sionisto-français, sionisto-allemands, sionisto-anglais, sionisto-étasuniens, etc, etc, etc... Le début de la solution se trouve en réalité bien davantage dans l’occident soumis qu’au Proche-Orient lui-même !

    • Henri Diacono alias Henri François 7 octobre 2013 23:15

      Je me suis toujours demandé pourquoi on dit et écrit un peu partout u juif français, ou italien ou allemand ou américain et jamais un français juif etc...comme on dit ou écrit à loisir un français musulman etc....
      Au fait, savez-vous que l’État d’Israël (puisqu’il s’agit d’Etat) vient de demander un poste de non permanent « européen » (?) au Conseil de Sécurité de l’ONU (excusez du eu), organisme duquel il a touours rejeté ou ignoré les quelques 120 résolutions (et souvent condamnations) le concernant ?
      Vous devez savoir par contre que la Palestine ou ce qu’il en reste, n’y a qu’un poste d’observateur.


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 7 octobre 2013 13:06

      Ceci étant dit, la tendance lourde de la région est plutôt au redécoupage ethnico-religieux de la région pour disposer d’entités territoriales ethniquement homogènes ce qui implique qu’à terme Israel suivra le mouvement et éjectera les arabes sunnites dans un sunnitistan local qui sera bien content de disposer de combattants supplémentaires pour lutter contre les autres.


      • QAmonBra AmonBra 7 octobre 2013 18:03

        @ Alois Frankenberger


        Habile inversion de la relation cause à effet qui ne peut tromper que les néophytes en la matière.
        Ceci dit, vous confirmez que la colonie $ioniste de Palestine est la bénéficiaire de ce bain de sang dans le monde arabe et compte l’exploiter à son profit.
        Savez vous que vous avez ainsi exposé le mobile et l’objectif ?

      • Shawford Shawford42 7 octobre 2013 18:05

        Le primate, tu fais partie des 300 ? Tu viens te faire écharpper en éclaireur ?


      • BlackListed BlackListed 7 octobre 2013 13:18

         le gros problème qu’a la France avec son propre passé colonial.


        Honte à la France !

        • Anouar Anouar 7 octobre 2013 15:03

          A mon modeste avis, le titre déjà donne une grande importance à une entité étrangère formée de colons qui n’ont aucune racine en Palestine. La discussion « à un Etat » ou « à deux Etat » est une discussion byzantine sans queue ni tête, elle est destinée à gagner du temps et aussi à justifier l’établissement d’une colonie, d’un colonialisme en Palestine. 


        • non667 7 octobre 2013 15:01
          « Israel est une ethnocratie »

          tout est dit .

          c’est que personne ne sait et ce que tout le monde devrait savoir pour comprendre non seulement le problème israélo-palestinien mais aussi les problèmes politiques français et même mondiaux puisque les « taupes sionistes » sont au pouvoir aussi bien en France qu’aux usa . et impose leurs intérêts ethniques au détriment des autres ethnies universalistes . (en effet le judaïsme est la seule religion au monde soumise au « droit du sang » c.àd. pas de prosélytisme ,pas de conversion ! mariage mixte interdit ! ) 


          • BlackListed BlackListed 7 octobre 2013 15:27

            Israël a 20.6 % d’Arabes israéliens (principalement musulman) la France moins de 7% de musulman pourtant, la France est l’un des pays les plus racistes du continent européen !



            Avant de nous occuper d’Israël il serait urgent de faire d’abord notre mea culpa !



            • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 7 octobre 2013 16:29

              « la France est l’un des pays les plus racistes du continent européen »


              N’importe quoi ! 

            • QAmonBra AmonBra 7 octobre 2013 16:54

              La colonie $ioniste de Palestine s’est donné pour nom un terme qui signifierait « combat Dieu » ou « Dieu combattra » en référence à l’épisode talmudique concernant Jacob.


              Sauf erreur de ma part, cette entité serait donc l’unique état au monde :

              - A disposer d’un terme religieux pour se désigner ;
              - A avoir pour nom une des définitions du fameux $atan propre aux 3 monothéismes.


              C’est écrit dessus comme le « Port salut » et tout le reste n« est que  »pinaillage »

              • La libellule 7 octobre 2013 17:29

                Des Eyal Sivan il existe tres peu heureusement. Avec des pensees pareilles nous n’obtenons aucune solution fiable et valable. Le monde essaie en vain d ;oublier que les juifs ont ete de tout temps pourchasses, tues, renvoyes dans tous les pays du monde, que ce soit en Europe ou dans les pays arabes ou ils sont traites comme des dhimmis. L’etat d’Israel a ete cree pour le peuple juif seulement... en faire un etat comme les autres, il cessera d’exister et deviendra ce que l’Europe est en train de devenir Eurabia. Car il faut l’avouer le multiculturalisme est la faillite de toutes les cultures predominantes et la gloire de l’Islam.
                Regardez ce qui de passe dans les pays musulmans arabes... une epuration pure et simple de toutes les ethinques hormis les musulmans qui eux s’entretuent pour des raisous d’appartenance a des mouvements islamistes... Foutez la paix a Israel qui ne cherche qu’a vivre en paix dans son pays miniature et si vraiment vous etes sinceres et humanistes comme vous le pretendez tant... envoyez vos flotilles la ou elles sont vraiment necessaires. Quand aux palestiniens, ils sont ete cree apres la guerre des six jours dans le but de mettre des batons dans les roues a Israel... ils ont une patrie la Jordanie... qu’ils y aillent.
                Cher Eyal, je sais que mes paroles vont vous deplaire... les votre je ne vous cache pas me revoltent....
                La libellule


                • non667 7 octobre 2013 21:22

                  à libellule
                  Le monde essaie en vain d ;oublier que les juifs ont ete de tout temps pourchasses, tues, renvoyes dans tous les pays du monde, que ce soit en Europe ou dans les pays arabes ou ils sont traites comme des dhimmis.

                  les juifs ont ete de tout temps pourchasses, tues, renvoyes dans tous les pays du monde,
                   ????????????????
                  1°est-ce la faute de tout les pays ?
                  2° est-ce la faute des juifs ?
                   - pour les juifs sauf quelques rares eyal et Jonathan moadab .... c’est 1° tout les pays dont racistes /antisémites

                   -pour les goyims au bout d’un certain temps qui en ont mare de se faire mettre.... c’est 2° tout les juifs sont un c.... des peuples et ne trouvent que l’ablation pour s’en guerrir ! (partition )


                • Constant danslayreur 7 octobre 2013 22:03

                  Non667,

                  Vous confondez allègrement et les doigts dans le nez, les juifs - tous les juifs - avec une élite qui s’en réclame parfois c’est vrai, prétend aussi œuvrer pour leur intérêt d’autres fois, qui a même adopté le même vocabulaire, ils sont par exemple eux aussi signataires d’un pacte d’alliance, mais avec une autre divinité par contre...

                  Ce faisant, vous venez de pondre, l’un des pires galimatias antisémites que j’aie pu lire sur AV. Aucune différence entre vous et le sioniste s qui jouit à la vue du sang gazaoui, same shit different assholes...

                   


                • Henri Diacono alias Henri François 7 octobre 2013 23:01

                  A Libellule, mais arrêtez donc de déverser des fadaises en opposant sans cesse arabes aux juifs alors que ce sont bien d’autres, cachés derrière des religions qu’on n’oppose ni ne cite jamais ici, comme ailleurs, qui sont les principaux responsables de cette sanglante et fatigante opposition qu’ils ont eux mêmes provoqué volontairement. Histoire de ...foutre la merde dans une région dont ils tirent avec délices les marrons du feu, ayant comme complices - histoire de fric et de pouvoir occulte - à la fois une poignée d’arabes et une armada de juifs qui, croyez moi, devant une banque s’entendent à merveille et s’entendront toujours.
                  .


                • béatrice 8 octobre 2013 04:06

                  Bravo Libellule, on voit de suite que vous maîtrisez le sujet.
                  Manque tout-de-même le « petit bout de désert fertilisé ». C’est important, ça le « petit bout de désert fertilisé »...
                  Un blâme !


                • AlainV AlainV 8 octobre 2013 17:10

                  Libellule,
                  Vous posez le vrai problème.


                • Jonas 7 octobre 2013 20:02

                   

                  Questions à Franck Barrat. 

                  Pouvez-vous me donner une seule raison , si les cinq pays arabes( Egypte-Syrie-Irak-Liban et Transjordanie ) au lieu d’attaquer Israël avaient accepté le partage de la Palestine en 1947, en un Etat Juif, Etat Arabe et un corpus separatum ( Résolution 181)

                  . Est-ce que , cet Etat Palestinien serait aujourd’hui en meilleur état que ses voisins , Syriens-Egyptiens-Jordaniens-Libanais-Irakiens, sans parler des autres Etats Arabes , comme l’Arabie saoudite- Yemen- Qatar, Koweït-Oman-Bahrein, Emirats du Golfe, Soudan-Somalie ou même en Afrique du Nord, Algérie-Maroc-Tunisie-Libye-Mauritanie ? 

                  Tous les pays Arabes dont certains gâtés par la providence( pétrole-gaz) sont la proie des régimes dictatoriaux ou des régimes autoritaires et en constante régression.

                  Aucun pays arabes , je dis bien aucun n’est démocratique,pour la bonne raison que tous ont dans leur Constitution  « l’islam » . Et l’islam comme religion d’Etat. 

                  Aucun chef d’Etat Arabe ne peut commencer son intervention à la radio ou à la TV sans citer le Prophète Mohammed ( QSSSL) Que le Salut Soit Sur Lui ( ritournelle ) 

                   La religion dans l’islam se confond avec l’Etat , elle forme un tout. Les pays arabo-musulmans sont rythmés par elle.

                  Une démocratie c’est la séparation des trois pouvoirs , Législatif-Juridique et Exécutif. Cela ne peut pas exister avant des siècles dans un pays arabo-musulman.

                  Monsieur Gamal Al Banna frère du fondateur des frères musulman ( Hassan Al Banna) aujourd’hui âgé, ne peut être soupçonné ’ d’islamphobie ( terme à la mode , pour faire taire les contradicteurs ) Al Banna déclare que le monde musulman a quatre siècles de retard. ( 4 siècles )

                  Pourquoi les Palestiniens veulent un Etat unique alors que tous les pays des 57 arabo-musulmans ( 22 pays Arabes et 35 musulmans ) ne donnent aucun exemple de vivre ensemble pacifiquement en respectant les minorités religieuses ? Sont-ils supérieurs a leurs frères en religion ? Ont-ils plus de moyens financiers ? Bizarre !

                  Voyez le Liban, la Syrie,l’Irak, le Soudan, la somalie, le Yemen , l’Egypte etc bien qu’ils soient , de la même culture, même langue ( classique) même moeurs , mêmes coutumes etc, ils se tuent comme des sauvages les uns les autres en plein XXI eme siècle. Nous sommes en 2013, les arabo-musulmans ne peuvent pas invoquer le passé pour justifier les crimes du présent.

                  Ils ne se passe pas de jours sans son lot de morts violentes un peu partout dans le monde arabo-musulman.
                   

                  Ce que Eyal Sivan, n’a pas beaucoup d’importance, dans une démocratie tout le monde a le droit de dire ce qu’il veut même des idées farfelues comme celles de Sivan.

                  Il n’y a pas d’Eyal Sivan chez les arabo-musulmans ,je veux dire un intellectuel , ou un cinéaste qui puisse critiquer son gouvernement sans risquer sa vie ou celle de sa famille.

                  Le drame des arabo-musulmans qui fuient leur pays montre à l’évidence la décadence de ses pays et leur manque d’adaptation. Aussi bien chez eux et à plus forte raison chez les pays hôtes.

                  Les pays arabo-musulmans sont sous éduqués , analphabètes ( selon le PNUD) violents et fondamentalistes dans leur majorité.

                  Ce sont les régimes arabo-musulmans , tous sans exception qui ont nourris et fait grandir les islamistes. Les islamistes terroristes sont les enfants adultérins des régimes arabo-musulmans. Les islamistes sont issus de l’islam.

                  un simple exemple, depuis l’indépendance en 1962, l’Algérie a construit presque une mosquée par jour. Pourtant ce pays manque d’hôpitaux ( voir le séjour caché de Boutéflika)

                  Donc parler d’un Etat unique avec des gens qui ne savent pas ce qu’est un Etat et pour qui celui-ci se résume à l’islam n’est pas une bonne solution.

                  Ceux qui comme Eyal Sivan sont pour cette solution,, un Etat unique , sont pour que les palestiniens soient une espèce de prolétariat déclassé. 


                  Le monde Arabo-musulman est frappé de deux maladies.
                  1) La schizophrénie ( Les pays arabo-musulmans manquent énormément de psychiatres )
                  2) De l’UNANIMISME. 

                  Ils sont tous d’accord sur tout sauf en aparté. 







                  • Constant danslayreur 7 octobre 2013 21:35

                    "un simple exemple, depuis l’indépendance en 1962, l’Algérie a construit presque une mosquée par jour. Pourtant ce pays manque d’hôpitaux ( voir le séjour caché de Boutéflika)"

                    Gna gna gna

                    Depuis 62, l’Algérie a construit une et une seule mosquée celle de l’émir Abdelkader à Constantine et encore parce que c’est ... l’annexe de l’université islamique du même nom.
                    La deuxième mosquée construite par l’état algérien, la grande mosquée d’Alger n’en est qu’au stade de chantier.
                    Par contre depuis 62 et n’en déplaise aux lobbyistes israéliens de mes nièces payés pour avoir des convictions, ce sont les algériens DE LEUR POCHE qui construisent ... une mosquée par jour.


                  • Constant danslayreur 7 octobre 2013 21:46

                    ça ne vaut pas la mosquée d’El Aqsa sous séquestre sioniste, mais ça se défend...


                  • Henri Diacono alias Henri François 7 octobre 2013 22:47

                    Et le monde israelo-sioniste lui n’est frappé que d’une seule maladie : le pouvoir partout dans le monde dans la sournoiserie et la tartufferie !


                  • Oceane 8 octobre 2013 12:11

                    Le Soudan et la Somalie ne sont pas des pays arabes


                  • AlainV AlainV 8 octobre 2013 17:13

                    Jonas,
                    on dirait que certaines vérités vous dérangent ...


                  • Massada Massada 8 octobre 2013 08:31

                    Israël est une Grande démocratie, la preuve en est que des israélien anti-sioniste peuvent s’y exprimer en toute liberté et même profiter de subsides de l’Etat d’Israël pour faire leur film de merde.




                    • Jonas 8 octobre 2013 12:56

                      @ Pauvre Oceane 


                      Vous venez de démontrer par votre réponse le bien fondé de mon affirmation. Les Arabes ( sauf les Chrétiens ) sont sous-cultivés et analphabètes en politique comme pour le reste.

                      Il faut vous rendre a l’évidence , pauvre Oceane, le Soudan fait partie de la Ligue Arabe depuis le 19 janvier 1956. Et la Somalie depuis le 14 février 1976.

                      Un arabe qui veut parler politique c’est comme un sourd qui disserte, sur la musique de Mozart ou un aveugle parlant de la beauté d’un tableau de Manet ou le Titien.

                      Oceane, allez aux cours du soir. Toutes les Mairies dispensent des leçons comme des gens comme vous.

                      • Jonas 8 octobre 2013 15:17

                        @ Réponse à Contant danslayreur, vous portez bien votre pseudo. On ne peut pas mieux choisir, pour démontrer votre ignorance et votre manque de culture politique.


                        Vous prenez ce site ( Agora Vox ) pour un souk de votre pays où l’on peut raconter n’importe quoi sans être démenti pour cause de d’analphabétisme. 

                        Comment vous ,Constant danslayreur et l’autre inculte d’Océane vous avez le toupet de parlez politique. Vous ignorez ce qui se passe dans les pays arabes et en Algérie ? Comme l’autre inculte qui ne connaît même pas la composition de la Ligue arabes. ( 22 pays )

                        Vous m’apportez de l’eau à mon moulin et vous donnez raison au Dr Pakistanais Farrukh Sallem : Directeur et journaliste indépendant pour le Pakistan, du Centre for Research and security Studies.

                        ( ...) Pourquoi les musulmans sont si impuissants ?

                        - Réponse : Le manque de culture. Tout ce que nous savons faire , c’est prier Dieu toute la journée et blâmer tout le monde pour nos défaillances multiples ; (...).

                        Je reviens au nombre de mosquées édifiées en Algérie depuis l’indépendance en 1962.

                        Le journal Al Watan ( d’Algérie ) du mardi 26 septembre 2007.

                        " L’Algérie veut construire , face à la baie d’Alger , la troisième plus grande mosquée du monde après celle de la Mecque et de Médine. Le président Abdelaziz Boutéflika a relancé ce projet en souffrance depuis près de vingt ans . La nouvelle mosquée disposera d’une salle de prière de 40 000 places , et d’une esplanade pouvant accueillir jusqu’à 80 000 fidèles. Son minaret de 300 mètres sera plus haut d’une centaine de mètres que celui de la mosquée de Hassan II de Casablanca ( Maroc). ( La construction a commencé ce sont les chinois qui sont les maîtres d’oeuvre. Comme pour tout ce qui est BTP en Algérie. Les Chinois travaillent et les Algériens sont au chômage. Bravo ! pour ce nationalisme bidon. ndlr) Et l’article continue :

                        DEPUIS SON INDEPENDANCE EN 1962, l’Algérie a mis en chantier une mosquée par jour . Elle compte actuellement quinze mille ( 15 000 en 2007 ndlr) en activité et 3 400 en construction ( il s’agit de la date du 26 septembre 2007) Nous somme jeudi 10 octobre 2013. Faites le compte , Constant danslayreur ?

                        Moralité avant de parler de la politique des autres pays , ayez la décence de connaître celle de vos propres pays.

                        Toujours le même problème avec les Arabo-musulmans , ignorants de leurs propre histoire et rassasiés jusqu’à la nausée de leur religion, ils mélangent tout sans pouvoir faire la différence par manque d’éducation. Le crie d’Allah wakbar , n’est pas un sésame pour l’ouverture d’esprit et de connaissances. 



                        • AlainV AlainV 8 octobre 2013 17:17

                          Jonas,
                          le cri, pas le crie.
                          Pourquoi opposez-vous deux religions ? Le vrai problème de nos sociétés de 2013, n’est-ce pas plutôt l’accaparement par quelques-uns des richesses produites ?
                          Les richissimes n’ont-ils pas intérêt à nous opposer les uns aux autres, pour qu’on les oublie un peu ?


                        • Oceane 8 octobre 2013 17:36

                          Je répète : les Soudanais, les Somaliens et les Comoriens, une partie des Mauritaniens ne sont pas arabes.
                          Que des autophobes musulmans se proclament « Arabes » et adhèrent à la Ligue arabe ne fera jamais d’eux des Arabes, bien que vous en soyez convaincus.
                          Désolée pour vous, pauvre Jonas, qui vous croyez plus intélligent que vous ne l’êtes en réalité.


                          • Jonas 8 octobre 2013 19:09

                             @Oceane.


                            Ligue Arabe ou Ligue des Etats Arabes . 

                            C’est une association d’Etats Arabes , destinée à promouvoir leur coopération et dont la charte fut signée le 22 mars 1946.

                            La ligue Arabe regroupe vingt deux pays Arabe dont le secrétaire général est actuellement l’Egyptien Nabil El Arabi qui a succédé à un autre Egyptien Amr Moussa.

                            Je suis désolé pour vous , le Soudan et la Somalie en font partie depuis 1956 pour le premier pays et 1976 pour le second . Comme la Mauritanie et les Comores. 

                            Je n’ai aucune autorité pour dire qui est arabe et qui ne l’est pas à partir du moment ou la Ligue  accepte ces quatre pays en son sein.

                            Vous êtes libre de les rejeter.



                            Les quatre pays font également partie de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI) qui regroupe 57 pays, 22 pays Arabes et 35 musulmans.

                            PS : Connaître un sujet n’a rien d’intelligent. Ne pas connaître un sujet et en parler c’est idiot.



                            • Jonas 8 octobre 2013 20:35

                              @Réponse a AlainV


                              Vous avez bien fait de corriger ma faute grammaticale. Je vous remercie infiniment.

                              Je n’oppose aucune religion à une autre , je constate en tant que simple citoyen d’un pays libre qui a la chance de regarder les événements par le monde.

                              Qu’une religion obscurantiste et arriérée fait les titres des médias , ce n’est pas de ma faute, mais de celle des islamistes . Et comme les islamistes se revendiquent de l’Islam. Je parle de cette religion. Comme on parlait il n’y a pas longtemps de la vache folle venue de grande Bretagne.

                              Ce n’est pas le Bouddhisme, le Shintoïsme, le Judaïsme, le Christianisme ou l’Hindouisme qui font les titres des journaux , mais l’islam.

                              Un Islam qui fait plus de morts chez les arabo-musulmans que chez les « incroyants » et les « infidèles » selon la terminologie des abîmés du bulbe.

                              J’ai devant moi ,le quotidien libanais « l’Orient le Jour » Le titre : « Un kamikaze attaque une école » Des attaques meurtrières survenues dimanche en Irak ont fait au moins 33 morts, y compris une douzaines d’enfants tués lorsque le kamikaze a fait sauter une voiture piégée" 
                               Où voyez-vous l’accaparement des richesses , lorsque l’on s’attaque a des écoles, à des maternelles, mosquées, églises, hôpitaux, funérailles , mariages femmes , enfants etc.

                              Faut-il regarder ailleurs pendant ce temps là, pour ne pas parler de l’islam ? Car il s’agit bien de musulmans . Vous pouvez les habiller de nombreux noms , ils restent des musulmans.

                              Quant à la richesse , figurez-vous , qu’aujourd’hui elle se trouve ailleurs qu’en Occidentaux et pourtant c’est l’Occident qui porte les misères des pays Arabo-musulmans et Africains. 

                               Que leur gouvernement , incapables et corrompus abandonnent.

                              Ces arabo-musulmans et Africains ont une haine farouche contre l’Occident , mais c’est vers l’Occident qu’ils se tournent pour leur venir en aide. Lumpedusa en est la preuve. 

                              Ces Arabo-musulmans et Africains pleins de haine envers l’Occident , ne vont pas chez les BRICS ( Bresil-Russie-Inde-Chine et Afrique du sud) qu’ils aiment beaucoup et dont ils sont admiratifs.

                              Une petite liste non exhaustive des richesses amassées par certains pays arabo-musulmans grâce aux hydrocarbures. 

                              Arabie saoudite. : 533 milliards de dollars.
                              Abu Dhabi : 627 milliards de dollars
                              Koweït : 296 milliards de dollars
                              Qatar :130 milliards de dollars 
                              L’Algérie : + de 190 milliards de réserves de change etc.

                              Je peux donner une liste des richesses privées des personnages de ces pays.

                              Que font ces pays Arabo-muslmans pour leurs frères en religion dans la souffrance et la pauvreté ? Rien.

                              Donc ce sont les pays arabo-musulmans qui doivent venir aider les pauvres des pays arabo-musulmans et non les contribuables Occidentaux.

                               J’ai expliqué dans un article précédent pourquoi les pays arabo-musulmans et les pays africains ne font rien. 

                              Parce qu’ ils ont forgé une politique de se débarrasser de leurs chômeurs et des bouches trop nombreuses à nourrir puis attendre les DEVISES des transferts. 
                              Voilà la réalité.
                               




                               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès