• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Faina Savenkova – Dieu a créé le monde pour que nous vivions en paix, (...)

Faina Savenkova – Dieu a créé le monde pour que nous vivions en paix, pas pour que nous nous battions

 

À l’occasion de la journée internationale de la paix, la jeune auteure de Lougansk, Faina Savenkova a écrit un texte rappelant qu’il ne suffit pas aux politiciens de faire de grands discours éloquents pour faire cesser la guerre.

JPEG

Sur notre petite planète, chaque jour, des enfants meurent de la guerre. Syrie, Afghanistan, Donbass, d’autres régions du monde… Malheureusement pour la plupart des politiciens, un autre enfant mort n’est qu’un nouveau chiffre dans le rapport. Mais pour moi, ce n’est pas le cas. Je vis à proximité de la guerre et je sais que beaucoup s’endorment en disant « Merci pour un autre jour vécu ». C’est le plus sincère des remerciements.

Nous n’aimons pas moins la vie que les autres, nous ne sommes pas différents des enfants ordinaires d’Europe ou d’Asie. C’est juste que notre « demain » dépend plus des adultes que de nous.

Aujourd’hui c’est la journée de la Paix. Et lorsque les oncles et les tantes exprimeront à nouveau leur « préoccupation » et feront de beaux discours alors qu’un autre enfant est tué par un bombardement, rien ne changera.

Parler doit mener à une sorte de décision et d’action. Sinon, on a l’impression que les politiciens divisent les enfants entre « les leurs » et « les autres », les uns étant à plaindre et les autres non. Le monde est fragile et indivisible. Et nous n’avons qu’un seul monde, il n’y en aura pas d’autre dans un avenir proche.

J’ai lu récemment les paroles d’une jeune Américaine, Samantha Smith : « Dieu a créé le monde pour que nous vivions en paix, pas pour que nous nous battions » (« God made the world for us to live together in peace and not fight »). Et je suis d’accord avec elle.

Faina Savenkova

Traduction par Christelle Néant pour Donbass Insider

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Yann Esteveny 22 septembre 18:44

    « God made the world for us to live together in peace and not fight »

    Tout dépend ce que l’on comprend par paix et combat. Ne pas combattre peut être la pire des options.

    "Il y a temps pour l’amour, et temps pour la haine ; temps pour la guerre, et temps pour la paix." Ecclésiaste (Ch. 3, Ve. 8)


    • roman_garev 22 septembre 20:25

      @Yann Esteveny
      Je ne comprends pas vos discours.
      La jeune fille est justement parmi ceux qui combattent. Ceux qui défendent leur patrie, leur domicile et dont les enfants sont lâchement assassinés par les bourreaux nazis ukrainiens.
      Que voulez-vous d’autre de ces gens-là ?


    • Yann Esteveny 22 septembre 21:03

      Message à Roman Garev,

      Qu’une jeune fille défende sa patrie, c’est très beau d’autant qu’en France cela devient même interdit :
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/donc-cassandre-fristot-n-a-pas-le-235909?debut_forums=200#forum6157289
      Je pourrais vous faire remarquer que les Ukrainiens sont surtout devenus des pions de mondialistes occidentaux plutôt que soudainement des « bourreaux nazis » mais cela nous emmènerait trop loin.

      Je fais poliment remarquer que la paix n’est pas à considérer toujours comme un bien. Il y a des crimes de masses qui se produisent dans une ambiance très paisible. Dieu ne demande pas toujours la paix.

      Respectueusement


    • Jelena Jelena 22 septembre 21:41

      @roman_garev : Vous avez mal compris le commentaire de Yann Esteveny... Grosso-modo, il veut dire qu’au bout d’un moment, il faut cesser de prier pour sortir les armes (passer à l’offensive).


    • roman_garev 22 septembre 21:54

      @Jelena
      Mais... comme les armes sont déjà sortis au Donbass depuis 2014, je ne vois pas le sens du commentaire. Ou bien cela concerne cette jeune fille en personne, « cesser de prier pour sortir les armes » ?
      Quant à passer à l’offensive... il faut être vraiment malveillant pour pousser à l’offensive les républiques comptant presque moins de population que l’armée mobilisée de l’Ukraine.


    • Yann Esteveny 22 septembre 22:02

      Message à avatar Jelena,

      Attention, il ne faut jamais cesser de prier !
      « Il faut toujours prier comme si l’action était inutile et agir comme si la prière était insuffisante »
      Sainte Thérèse de Lizieux

      Quant à la guerre, elle devient inévitable lorsque l’on veut vous éliminer.
      « Les hommes d’armes combattront et Dieu donnera la victoire »  
      Sainte Jeanne d’Arc

      Respectueusement


    • Jelena Jelena 22 septembre 22:02

      @roman_garev : Cela ne concerne bien évidement pas la petite... Mais si les russes du Donbass ne passent pas à l’offensive, cette « drôle de guerre » peut encore durer 20 ans.


    • Daruma 27 septembre 09:12

      @Yann Esteveny
      Dieu ne demande rien. Il serait temps de dépasser le stade de l’anthropomorphisme. Ce fut utile à une certaine époque de l’humanité, car les humains n’étant pas assez évolués, il fallait leur parler comme à des enfants ; ça ne l’est plus. Dieu (si on veut l’appeler par ce nom) n’est pas un vieillard à barbe blanche qui veut ou ne veut pas, qui se met en colère ou qui est content. Il ne demande rien car il n’a besoin de rien.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 27 septembre 09:39

      @Yann Esteveny
       
       « Il faut toujours prier comme si l’action était inutile et agir comme si la prière était insuffisante »

       
       Gramsci le dit autrement, mieux je pense, et sans recourir à un quelconque dieu :
       
      « Je suis pessimiste avec intelligence, mais optimiste par la volonté. »
       

       Refus d’un optimisme béat, fainéant ou coupable, engagement dans l’action.
       
      « La bêtise c’est de la paresse » Jacques Brel
       


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 27 septembre 17:01

      @Daruma et @Francis l’agnotologue

      Une certaine époque de l’humanité, l’époque actuelle, est celle où de nombreux individus se croyant simplement athées cultivent, par paresse, la méconnaissance de ce que sont les religions monothéistes depuis 3000 ans.

      Cette culture de l’ignorance dans un domaine aussi important que celui de la croyance religieuse conduit, en France, les gouvernants, de nombreux journalistes, enseignants, philosophes, juges, et la quasi-totalité de la fausse Gauche, toutes tendances confondues, à se faire complices, même si c’est indirectement, des fidèles de l’islam qui massacrent à Charlie Hebdo, au Bataclan, et en de nombreux autres endroits de France depuis des années.


    • Daruma 27 septembre 22:36

      @Pierre Régnier

      Les religions ont eu une certaine utilité, mais elles ont surtout participé au contrôle des humains, à leur domination, à leur assujettissement, en leur faisant miroiter des bienfaits pour mieux les tenir sous leur coupe.

      Coluche a dit un jour : « Si voter servait à changer les choses, ce serait interdit. »

      C’est dangereux de dire la vérité. C’est dangereux de vouloir aider les gens à se libérer. Bouddha a été tué. Socrate a été tué. Jésus a été tué. Martin Luther King a été tué. John Lennon parlait d’amour et de paix, il a été tué. Trop dangereux pour le prince de ce monde.

      Si vraiment les religions disent la vérité et servent à aider les humains à se libérer, pourquoi ne sont-elles pas interdites ? Comment se fait-il que les religions aient prospéré dans une ère aussi sombre de l’humanité ? Il faut croire qu’elles ne représentaient pas un danger pour celui que vous savez. Il suffisait de les infiltrer, d’en faire des systèmes de pouvoir. À présent elles sont jugées obsolètes car il y a des moyens de contrôle plus efficaces : le consumérisme, les drogues de toutes sortes, l’apathie des esprits, le culte du moi, et maintenant l’intelligence artificielle et le transhumanisme. Il y a même le satanisme de plus en plus décomplexé, s’infiltrant peu à peu dans les âmes à travers la musique, le cinéma et les arts en général. L’apocalypse, qui est l’époque que nous sommes en train de vivre, est un temps où deux tendances opposées coexistent : l’une, qui se déchaîne sous nos yeux telle une bête traquée qui jette ses dernières forces dans la bataille et qui est obligée de se dévoiler de plus en plus ; l’autre, discrète mais puissante, qui est l’humanité future, celle qui se dirige vers le nouvel âge d’or.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 28 septembre 15:41

      @Daruma

      Quelle que soit la composante négative des religions et leur caractère éventuellement obsolète, en France actuellement, ce sont principalement les athées anti-religieux qui détruisent les vraies valeurs du pays.

      Ils cherchent à faire de la très bénéfique laïcité une exception à la liberté d’expression, laquelle devrait, selon eux, empêcher les religions d’exprimer dans le domaine public la croyance en Dieu, comme il est possible d’y exprimer toute autre croyance.


    • Daruma 29 septembre 11:05

      @Pierre Régnier

      Le constat que vous faites est vrai : la montée de l’athéisme s’accompagne d’une dégradation des valeurs spirituelles et morales. On peut ajouter à ce constat la dégradation intellectuelle dénoncée par de nombreux enseignants : élèves qui ont un mal fou à formuler une pensée ou à construire une phrase. Petite remarque au passage, les enseignants eux aussi sont victimes de cette dégradation : 50 % des profs agrégés ont voté Macron… Avoir un cerveau performant ne suffit pas à comprendre le monde dans lequel on vit. À ce sujet, je vous conseille le livre de François Bégaudeau, Histoire de ta bêtise, qui met très bien en lumière la bêtise des « intelligents ».

      Mais cette chienlit est un processus de pourrissement qui est nécessaire pour pouvoir passer à autre chose. Les religions ont participé à cette ère sombre de l’humanité qui est en train de s’achever. Pourquoi seraient-elles épargnées ? Combien d’êtres humains, tout au long de l’histoire, ont tué ou ont été tués au nom d’un « Dieu » censé être un Dieu d’amour ? Certes, les religions contiennent des idées bonnes et vraies, mais ces idées bonnes et vraies ne servent qu’à nous faire avaler la pilule de la soumission. Vous savez comme moi que la forme de mensonge la plus efficace est celle qui consiste à noyer un mensonge dans un ensemble de vérités : vous mangez le gâteau sans vous rendre compte que vous avez avalé la pilule de mensonge qui se trouvait cachée à l’intérieur. Les religions ont été complices de l’assujettissement de l’homme, on peut même dire qu’elles y ont largement contribué. Il est donc normal qu’elles ne soient pas conservées. Ne voyez pas l’Apocalypse, qui est un processus de révélation mais aussi un processus de purge, comme une mauvaise chose. L’Église catholique a prophétisé sa propre chute : voyez Malachie et sa prophétie des papes, ou encore Fatima. Le prince de ce monde avait laissé ses biens en gérance, maintenant il en reprend le contrôle. Le grand ponte de toute cette mafia vient régler lui-même les problèmes que ses subalternes sont incapables de régler.

      Les athées anti-religieux font partie de ce théâtre d’illusions au même titre que les religieux fanatiques et que les croyants pacifiques et conservateurs. Ce n’est que l’opposition entre les partisans de l’ordre ancien fondé en partie sur le pouvoir religieux, et les partisans de l’ordre nouveau fondé sur le pouvoir technologique et l’intelligence artificielle. Mais l’essentiel est préservé puisqu’il s’agit de perpétuer la division entre les humains. La formule « il faut que tout change pour que rien ne change » s’applique parfaitement ici. Les nostalgiques de l’ordre ancien veulent sauver leur modèle de civilisation, persuadés qu’il est bon puisque celui qui s’en vient est pire.

      Et les valeurs, dans tout ça ? Elles sont en chacun de nous, nous n’avons pas besoin de les apprendre, nous n’avons pas besoin que quelqu’un nous tienne la main et nous dise ce que nous devons penser ou faire. Chaque individu doit recouvrer sa souveraineté, faire sa sortie du traité de Maastricht spirituel qui l’enferme dans cette Matrice qui nous manipule et nous maintient dans l’ignorance depuis des temps immémoriaux.


    • Daruma 29 septembre 11:08

      @Pierre Régnier (suite)

      En ce qui concerne l’expression de sa croyance religieuse dans le domaine public, je n’en vois pas beaucoup l’intérêt. En tout cas je préfère une laïcité qui « brime » la religion plutôt que d’avoir, comme aux États-Unis, des présidents qui terminent leurs discours par un « Dieu bénisse l’Amérique » avant de se lancer dans l’invasion d’un pays où ils vont, bien sûr avec l’aide de Dieu, massacrer des populations.


    • Guy19550 Guy19550 22 septembre 19:20

      Plus un discours est éloquent et plus il est à mettre en doute. C’est mon avis. Le seul discours qui pourrait permettre de mettre une fin à la guerre serait éventuellement un discours avec des mots justes et ne doit pas forcément être éloquent. Ce discours peut être dur, du moment qu’il soit juste.


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 23 septembre 08:40

        Samantha Smith et Faina Savenkova ont raison : « Dieu (si c’est bien lui) a créé le monde pour que nous vivions en paix, pas pour que nous nous battions »

        Mais les trois principales religions qui rassemblent ceux qui croient en lui continuent d’enseigner que Dieu a appelé à massacrer pour de prétendues bonnes raisons.

        Il faut combattre spirituellement cet entêtement criminogène.


        • eddofr eddofr 23 septembre 09:45

          Il existe 4 types de personnes en ce monde :

          ceux qui font faire la guerre aux autres

          ceux qui subissent la guerre

          ceux qui font la guerre par goût

          ceux qui font la guerre parce qu’ils sont assez cons pour croire les premiers.


          • zygzornifle zygzornifle 23 septembre 09:47

            Dieu a créé le monde et nous l’a laissé en gérance, on en a fait ce qu’il est devenu en élisant et en laissant des mauvaises personnes le diriger, pas gagné entre les religions et leurs fous de Dieu et les politiques corrompus et orgueilleux, le peuple n’a pas beaucoup droit a la parole, les fous de dieu égorgent et massacrent, les gouvernements envoient leur police ou leur armée écraser les tentatives de changement, les 2 utilisent la peur et la soumission pour arriver a leur fins, ce n’est pas la faute d’un Dieu qui nous a laissé le choix pour construire notre monde mais la notre  .....


            • Pierre Régnier Pierre Régnier 23 septembre 11:33

              @zygzornifle

              Vous faites un bon résumé de la situation actuelle, tout spécialement en France : double culture de la violence, au nom de Dieu et au nom de la politique.

              C’est cela que nous - pour moi le peuple de gauche - devons changer.

              Nous devons avant tout, en ce moment, faire sortir les politiciennes et les politiciens se disant de gauche de leur enfermement dans le modèle macronien : le carriérisme.

              Ils doivent retrouver - ou simplement trouver pour les plus jeunes - un idéal humain solidariste et pacifiant.


            • zygzornifle zygzornifle 23 septembre 10:13

              Et si la terre était l’enfer d’un autre monde ou on nous envois pour payer nos dettes ? ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité