• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Faut-il baisser la garde sur le retrait de points de permis (...)

Faut-il baisser la garde sur le retrait de points de permis ?

Alain Gest, député initiateur du projet, Mr Alfred Trassy-Paillogues, président du groupe automobile de la commission des affaires économiques à l’assemblée nationale (tiens tiens, pourquoi n’y a -t-il pas de groupe vélo, ou piéton, ou personnes à mobilité réduite ?), l’automobile club et 40 millions d’automobilistes poussent pour assouplir les sanctions sur les petites infractions à la vitesse.

Réfléchissions un peu aux impacts de cette mesure.

 Pour perdre 12 points sur des petits excès de vitesse, il faut faire 12 petites infractions à la vitesse coûtant un point, ce qui veut dire nécessairement que le conducteur prend l’habitude de toujours rouler aux limites.
Remarquons que la plupart des gens calculent leur vitesse réelle à laquelle ils s’autorisent de rouler par rapport à la tolérance généralement admise, soit 10% au dessus de la vitesse limite autorisée, ce qui provoque ces désagréments de retraits de points.
Cette attitude, de même que celle des associations d’automobilistes et des députés montre en fait un manque certain de maturité face au problème de la vitesse. Cela relève plus d’une culture enfantine. La bonne attitude serait de prendre de la marge dans l’autre sens, soit 10% en dessous de la vitesse limite. En sus, ce n’est pas très difficile. Monsieur Bussereau disait un matin sur une radio (RMC, dans l’émission matinale de Jean-Jacques Bourdin), que le nombre de conducteurs ayant perdu 12 fois 1 point pour de petits excès de vitesse était de 17 en 2009. Plus de 3/4 des automobilistes ont tous leurs points.

J’ajouterai qu’une marge d’erreur de 5km/h est admise par les forces de l’ordre, ce qui est déjà largement suffisant.
Rappelons que techniquement, l’énergie cinétique, et donc les distances d’arrêt, les réflexes d’anticipation, les distances de freinage, évoluent avec le carré de la vitesse.

10km/h de plus en zone urbaine serait catastrophique pour les usagers faibles (piétons, vélos, personnes à mobilité réduite).


Il faut que nos 40 millions d’automobilistes prennent l’habitude de rouler en dessous des limites (plutôt 10% en dessous) pour être sûrs de ne pas être sanctionnés. C’est important pour diffuser une culture de conduite apaisée, sans gestes précipités.


 Or la tolérance que ces messieurs (rappelons que seuls des hommes s’expriment sur ce point en ce moment) veulent mettre en place ne va pas dans ce sens et ne changera pas la barbarie routière auquel nous avons à faire face tous les jours, y compris par des soi-disant bons conducteurs maîtrisant sans faille, répètent-ils, leur véhicule. Je ne veux que citer le non respect des distances de sécurité, passible de 3 points, peu sanctionné, particulièrement dangereux. Sur autoroute, 90% des gens sont en infraction majeure sur ce point avec un niveau de danger potentiel inimaginable. Rappelons que 130km/h fait 35m/s, ce qui oblige à mettre 70m avec le véhicule qui précède en tout point et à tout moment. Le non respect des distances de sécurité est due en grande partie à cette culture de toujours être aux limites autorisés de vitesse, en excluant tous les autres paramètres de la sécurité routière. Sur autoroute, les dépassements "type formule 1", où celui qui dépasse se rapproche très près du véhicule qui précède pour doubler, sont légions et sont des infractions inacceptables au regard de la sécurité routière.

Ce n’est pas difficile, contrairement à ce qui est dit, d’être à tout moment en dessous des vitesses limites, on se crée facilement des sensations de conduite apaisée grâce à la force de l’habitude. Le transport durable en voiture, c’est d’abord changer notre rapport au temps et à la vitesse, surtout la vitesse de pointe, la plus dangereuse, alors que la vitesse moyenne est quasiment la même entre une conduite apaisée et une conduite aux limites.


L’argument sans cesse utilisé par le lobby automobile pour faire passer ces tolérances est que l’immense majorité des conducteurs ne sont pas des chauffards évoluant sous l’emprise de substances diverses. Or, de façon tout à fait inconsciente, une immense majorité des conducteurs est imprudente au volant, voire plus. En effet, l’accident est dû, par définition, à la survenue d’un évènement surprenant nécessitant un temps d’anticipation, donc une vitesse modérée. Ce temps d’anticipation est insuffisant en cas de non respect des trois éléments vitesse, distance de sécurité, champ de vision suffisant. Enormément de conducteurs, contrairement à ce que pense ces messieurs, sont hors jeu sur ce point essentiel.

Pour conclure Je vous invite à circuler en Suède pour comprendre ce qu’est une circulation apaisée.
 
Il ne faut surtout pas mettre en place la mesure de tolérance proposée par Alain Gest, ce serait catastrophique pour notre sécurité, cela détruirait tout le travail fait depuis Mr De Robien, notre travail pédagogique au niveau des inspecteurs départementaux sécurité routière, et donnerait un très mauvais signal auprès des usagers motorisés 2 roues ou 4 roues, de loin les plus responsables de l’hécatombe sur nos routes et voiries urbaines. 




Moyenne des avis sur cet article :  1.25/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Ronny Ronny 5 octobre 2010 11:38


    Au risque de me faire « moinser », je suis d’accord avec votre point de vue. Je comprends bien les récriminations des personnes qui se font sanctionner « pour 1 kmh », mais il faut savoir effectivement qu’il y a une marge d’erreur sensible, en théorie identique pour les contrôles volants que pour les fixes. Dans la réalité c’est en général différent. Pour avoir assisté à quelques contrôles radar en qualité qu’élu de ma commune, les gendarmes retiennent 10 kmh de marge en zone 50, et une quinzaine en zone 90, à leur discrétion.

    Par ailleurs, nos comteurs de voitures sont en général optimistes. Selon les véhicules, 90 kmh compteur correspondront à 86/88 au mieux en GPS, et le plus souvent de 80 à 85 kmh. Se prendre une prune pour 91 au lieu de 90 sur un controle volant veut donc dire que le véhicule roulait à probablement autour de 100 kmh réels, soit 105 à 110 compteur. Difficile de crier au scandale dans ce cas !

    Enfin, toujours en tant qu’élu, nous favorisons la pose de radars indicatifs de vitesse sur nos axes routiers, avec déplacements tous les mois environ, à titre de prévention. Je vous done les valeurs que le radar informatif enregistre (il enregistre vitesse, heures, dates, mais pas le numéro du véhicule) : maximum constaté en zone 30 dans une commune de l’ouest Essonne de la région de Dourdan : 98 kmh de nuit, autour de 90 de jour (au niveau d’une école !), maximum en zone 50 en ville et de jour : 108 kmh, et de nuit : 136 kmh ! Nous ne sommes plus dans le très petit excès de vitesse. Le bon point : 80 à 90 % des usagers respectent la vitesse prescrite et font des efforts pour ralentir si la vitesse inscrite au radar est supérieure à la valeur légale. Il reste 10 + % d’emmerdeurs ou d’égoistes, qui « roulent pour eux » et dont le comportement est malheureusement préjudiciable à l’ensemble des conducteurs, dont la majorité fait le maximum pour respecter les prescriptions du code. Ces conducteurs délinquants sont ceux qui obligent les autorités à passer de l’information à la répression, car il n’ y a , pour simplifier, que cela qui est compris dans leur logique. Au détrimetn de la majorité respectueuse...


    • HELIOS HELIOS 5 octobre 2010 12:15

      Le probleme ne vient pas, comme on laisse supposer, de la rigidité de la penalisation, du prix de l’amende ou du nombre de point, mais tout simplement des CONDITIONS ET LIMITES IMPOSEES AUX AUTOMOBILISTES.

      Par exemple, actuellement on voit fleurir des 30 km partout, même dans des zones qui sont loin d’etre urbaines. un simple lotissement ou un petit resserement de la chaussées, un manque de visibilités, et hop : 30 !
      Mais ce n’est pas tout : Des autoroutes qui déja lentes a 130 passent a 110. A part la Lozere peut etre, le 90 km/h devient 70 généralisé quand il n’est pas a 50 a cause d’un croisement ou d’un arret de bus interurbain en rase campagne. Qui connait encore des 2 x 2 voies par defaut etre a 110 qui ne sont pas a 90 ? et sans oublier les « mesures de precautions » excessisvement precoces menant a une limite « preventive » jusqu’a un kilometre avant la necessité (souvent administrative, par ailleurs) ?

      Et devinez où se cachent les jumelles et autres agents repressifs ? surement pas là ou c’est dangereux, mais seulement là ou l’automobiliste, bien conscient du danger, n’a aucune necessité de changer d’allure.

      Objectivement, personne ne contexte le 50 km/h en milieu urbain. Il existe pourtant de nombreuses voies, dans ces zones urbaines qui peuvent etre a 70, voire 90 car isolées des acces pietons, sans intersection et sans danger. Justement ce sont ces voies qui restent limitées a 50 où on retrouve le plus de jumelles et autres radars !.

      il en est de même sur les routes. Les aglomerations limitées a 50 commencent tres tres tres tôt, (et se terminent tard) peut etre parce que l’assurance du maire l’exige, mais c’est justement là que les petits points se perdent.

      Plutot que d’assouplir le fonctionnement du permis a point ne serait-il pas plus judicieux d’adapter la signalisation et la reglementation a la realité du terrain, sans dogme ???

      Il y aurait surement moins d’exces et de pertes de ces fameux points.



      • jondegre jondegre 5 octobre 2010 13:12

        bien d’accord avec Helios, 90% des radars mobiles ou fixes sont dans des lignes droites ou le dépassement de vitesse est tout naturel, le cas d’école typique que tout le monde connait est la ligne droite 2x 2 voies limitée à 90 où ils font mouche à tous les coups avec un radar mobile et donnent le sentiment de racket organisé.

        Ceci dit il faut bien reconnaître que le conducteur français s’est appaisé depuis l’apparition de tous ces radars.


      • Michel DROUET Michel DROUET 5 octobre 2010 19:08

        Bonjour Hélios

        Je confirme le déploiement de plus en plus fréquent de zones 30 dans des endroits où le danger n’est pas évident.
        En bonne logique, si l’on veut que ces limitations de vitesse à 30 soient comprises, il faudrait limiter les zones urbaines à 15.
        Mais voilà, ces zones à 30 ne sont pas le plus souvent destinées à prévenir un quelconque danger. 
        Elles sont souvent positionnées sur des axes de communes susceptibles de servir de trajet pour les automobilistes en transit (venant d’une commune en amont et se rendant vers une commune en aval) .
        En l’espèce ces zones 30 sont juste là pour dissuader ce transit et inciter les automobilistes à faire un détour de plusieurs kilomètres afin que les riverains ne soient pas dérangés.
        Bonjour les économies d’énergies et le développement durable !
        On est loin d’une réflexion globale en matière de transports collectifs. C’est simplement la politique du nimby (not in my backyard -pas dans mon jardin) en gros une politique de clocher loin de la coopération intercommunale et qui coûte très cher aux contribuables et sans effet sur la sécurité routière.


      • jymb 6 octobre 2010 13:14

        100 % vrai, les « agglomérations » commencent en rase campagne et se terminent au bout de 3 km de champs, juste aprés le radar mobile, alors qu’on est persuadé de ne pas avoir vu le panneau de sortie d’agglomération


      • fredleborgne fredleborgne 5 octobre 2010 12:37

        La marge d’erreur sensible s’érode avec les radars mobiles susceptibles de ne pas être bien installés.
        De plus, si en agglomération embouteillée, on se préoccupe plus de rouler que d’atteindre la vitesse limite, sur des routes monotones sans risque, il vaut mieux être à la même vitesse que les autres, c’est à dire souvent à une limite insupportable tellement on pourrait sans risque la dépasser.
        Motard, quand je respecte la limite, je me fais sucer la roue par des bagnoles qui en freinant, auront une distance de freinage supérieure à la mienne du fait de leur masse, et qui m’écraseront. De même, limiter les motocyclette à 45 à l’heure au lieu de 50 conduit les automobilistes à doubler alors que tout est fait pour ralentir les véhicules en retrécissant les chaussées et en mettant des blocs de ciment sur la route.
        La politique actuelle anti-deux roues et anti-vitesse tue des deux roues, et en plus, ce serait de leur faute...
        Les vieux en plus ne ralentissent pas en entrée de rond point ou stoppent et n’osent plus passer. Ce n’est pas pour autant que la circulation est plus fluide qu’à l’époque des feux rouges en heure de pointe, tous les utilisateurs se gênant en même temps.
        Il y a aujourd’hui plus d’accidents dus à l’inconscience des pouvoirs poublics qui compliquent la circulation (au mépris des avis de gendarmes) et manient inconsidérément le bâton que dues à celle des gros chauffards, enfin condamnés quand ils ne sont pas des pipoles.. L’augmentation de la répression sur les petits excès de vitesse discrédite les vraies opérations de prévention.
        Plus de points, c’est se prévoir plus de contraventions... Au moins, tant que ces irresponsables continueront de vouloir « durcir », il y aura moins de plaisir de conduire, moins d’achats de voiture... et quand je n’aurai plus de point, je n’aurai plus rien à payer...si ce n’est un petit 50 cc
         


        • chag 5 octobre 2010 13:17

          « ...la barbarie routière auquel nous avons à faire face tous les jours... »

          celle là, je l’adore. Bon, ok, on ne va pas parler d’objectivité dans votre article. le parti pris y est clair. Mais quand même. La barbarie routière... L’alcool et le tabac font quasiment 100’000 morts par an en France. 100’000 !! Les accidents de la route : 4’000 (officiellement). Soyons sérieux 2 minutes s’il vous plait. La verbalisation des vehicules rapporte de l’argent. C’est la seule motivation de l’état. En assouplissant les conditions de récupération des points, on permet à l’automobiliste de continuer à rouler pour pouvoir continuer à le taxer. Un véhicule arrêté 6 mois à cause des points, c’est 6 mois d’essence non consommée. L’essence étant une des plus grosses taxes de France, le calcul est rapide.

          On tape sur les automobilistes car ils ne peuvent se passer de leur confort et sont prêts à payer pour garder leur autonomie. On ferait largement mieux de les aider en leur apprenant à mieux conduire. En les responsabilisant davantage. En mettant en place des contrôles médicaux et d’aptitude toutes les x années. La répression sans formation ne peut pas déboucher sur un changement des mentalités.

          alcool en france, une source
          tabac en france, une source


          • paul 5 octobre 2010 13:55

            Admettre la nécessité des contrôles n’est pas justifier les coups de massue répressifs .

            N’importe qui, vous l’auteur, avec la plus grande prudence possible, peut se retrouver en
            infraction dans ce système aveugle et injuste le plus souvent : il nous transforme tous en
            délinquants potentiels, en sursis .D’où des milliers de conducteurs qui doivent rouler sans
            permis pour leur travail .Cette répression aveugle et massive n’est pas acceptée .

            Les radars ne doivent pas être des pièges et des tire-lires pour l’État .Ils doivent être aussi
            nombreux que nécessaire mais annoncés par des panneaux . De plus il faut privilégier les
            panneaux solaires indicateurs de la vitesse instantanée .


            • UltraLord 5 octobre 2010 13:58

              Les gens gueulent pour les radars et les points, criant à l’injustice et au flicage à vue financière.

              Mais au lieu de gueuler ... respectez les limites de vitesse. Parce que si tout le monde le faisait, ces radars ne serviraient plus à rien.

              Bref, encore un sujet polémique où les gens préfèrent râler plutôt que de réfléchir et d’agir.


              • glopy1 5 octobre 2010 14:37

                dac avec helios egallement.

                Il me reste 2 points... 2 x2 point portable au volant quand je suis imobilisé depuis 1 heure porte de la chapelle sans que ça bouge. Des flics passent en girophares, donc dans l’urgence, je coupe je me décale, ils me font signe de dégager avec véhémence, j’ai le malheur de raler, ils s’arretent et me verbalisent me prennent la carte grise, ça dure 30 minute d"inspection, ou était leur urgence ? 92 au lieu de 90 (pas de panneau de radar pour un fixe), 97 au lieu de 90, 93 au lieu de 90, 91 au lieu de 90, le dernier, des travaux dans une petite rue devant chez moi, le marquage n’est pas visible il y a de la boue, je déborde a priori de 30 cms sur un zebra.... - 2 points. le tout en 4 ans que je ne récupere jamais. Suis je un délinquant de la route, un chauffard ? on vous cite toujours le senpiternel exemple du chauffard qui tue un gosse... ben oui mais ces chauffards ne sont pas ceux qui roulent a 52 au lieu de 50 !

                A roissy, un ligne droite en sens unique de 2 voies sur 5 kms .... jamais un pieton puisque ce sont des zones interdites et desertes .... 50 kms/h !!! de qui se moque-t-on

                Idem sur l’autoroute, moi je veux bien que ce soit 130... mais qu’on soit capable de faire 130 constant... quand on roule de nuit avec du crachin des camions, c’est 130 puis 110 90 110 130, on sait plus comment on doit rouler, on pile... résultat un autre nombre d’accidents dues au freinages intempestif. 

                je vous met au defi de rouler a 70 kms dans le sens paris province sur l’A86 a hauteur de Bobigny, j’ai essayé, je me fais insulter si je tente (quand ça roule)

                Il est temps de faire 2 poids 2 mesures. j’ai croisé un mec pleine face sur l’autoroute a 1 h du mat sur l’A86, il ne se fera pas flasher. Nous ne sommes pas des délinquants de la route et bien moins qu’un papy de 90 ans roulant voix de gauche sur l’autoroute


                • pap5977 5 octobre 2010 15:08

                  Permis à point, pompe à fric, ouais !!

                  les intégristes bobo de la la sécurité routière me font doucement rigoler.

                  je m’explique, 25 ans de conduite dans toute l’europe, zéro accident.

                  Par manque d’information et de non restitution de points, j’ai eu une annulation de permis qui à fait de moi un chômeur et de surcroit un délinquant pour des excès de vitesse inférieur à 20km/h.

                  Pas de dépassement dangereux,pas d’alcool, pas de stop ou feu grillé, pas de franchissement de ligne, non, non, juste des 2 ou 3 km/h de plus qui font devenir un délinquant en puissance d’après ces intégristes.

                  Entre les frais d’avocats, le repassage du code et les deux visites médicales,l’assurance nouveau conducteur, bonjour le pognon quand on est au minima sociaux

                  la politique de la tolérance zéro = plus d’un million de personne roulent sans permis.

                  Aujourd’hui,j’ai perdu le plaisir de conduire, l’oeil rivé sur le compteur, bonjour la sécurité.

                  Quel excellent moyen pernicieux de mettre au pas une population.

                  A quand la tolérance zéro pour les suicides, les accidents du travail,etc..

                  Mais là, ça rapporte pas de fric !!!!!!


                • diego149 diego149 5 octobre 2010 16:55

                  Les radars en France sont une pompe à fric et le reste n’est que blabla. Je vais en France une fois par an et je peux vous dire que le trajet du pont de Boulogne jusqu’ au pont de Suresne en longeant le bois de Boulogne est un supplice pour les nerfs. Rouler à 50 sans dépasser tient du prodige. Sans compter les nombreux contrôles radars dans cette zone. La majorité des radars ne se situe pas dans des zones accidentogénes , mais dans des endroits suceptibles de pieger les automobilistes.


                  • Clojea CLOJEA 5 octobre 2010 17:05

                    L’article est comme d’habitude sur ce sujet totalement inepte. Quid juste des radars mis pour faire du fric, pas pour la sécurité. Revoyez votre copie.


                    • pap5977 5 octobre 2010 17:11

                      Et encore je ne parle même pas de l’Allemagne.

                      A peu près nombre de mort équivalent, mais vitesse illimité sur certain tronçon, je dit bien pour les intégristes, « sur certain tronçon ».


                      • Rough 5 octobre 2010 17:24

                        le post de glopy1 résume parfaitement la situation...un conducteur qui n’a presque plus de point c’est avant un conducteur qui roule beaucoup pas un chauffard...Avec quelques écarts mineurs on a vite fait de se retrouver avec seulement 3 ou 4 points....Et le comportement des flics surtout à Paris (voie sur berge, bois de boulogne, ....) est symptômatique...il ne font ni prévention ni repression des comportement réellement dangereux..Non ils se contentent de trouver le piège le plus juteux et de taxer un maximum d’automobilistes....Un exemple majeur c’est l’entrée sur Paris lorsque que l’on vient par la A13....les flics sont là quasiment tous les jours et alignent les conducteurs à tour de bras alors que point n’’est pas particulièrement accidentogène....
                        Si vraiment la préoccupation du gouvernement était le nombre de mort il se pencherait plutôt sur d’autres problèmes bien plus criants mais qui ont le défaut majeur de ne pas rapporter....alcool, tabac, obésité, maladies professionnelles, suicides, avortement...et j’en passe !


                        • Login Login 5 octobre 2010 17:26
                          @L’auteur.
                          Cela devient une règle de faire des lois pour 100% d’une population quand 5% et souvent bien moins sont à l’origine des problèmes que ces lois sont censés prévenir. Autrement dit, on fait chier tout le monde au lieu d’édicter des règles pour la minorité concernée...


                          • Redj Redj 5 octobre 2010 17:34

                            Je serai d’accord avec le point de vue de l’auteur uniquement lorsque je serai sûr que les radars sont correctement réglés, etalonnés et utilisés par les forces de l’ordre, i.e placés aux endroits dangereux et non pas aux endroits « pompes à fric ».

                            Sinon, ce n’est même pas la peine.


                            • pastori 5 octobre 2010 21:12

                              aujourd’hui j’ai décidé de ne perdre aucun point de mon permis (je les ai tous).


                              j’ai fait de la ville, de la route les yeux rivés sur mon compteur. le téléphone portable est resté au domicile, je ne suis pas pressé....

                              résultat : j’ai virtuellement perdu mon permis !! heureusement qu’un policier n’était pas là en permanence pour constater les infractions !

                              -en ville route à 3 voies limitée à 50 km/h, circulation fluide, on suit machinalement la voiture qui précède, à faible allure, l’impression de ne pas avancer... coup d’oeil au compteur : 58km/h. hop 1points ! 
                              -autoroute idem. 3 voies vides, 110 km/h. j’ai branché le régulateur... mince, une descente :117km/h au compteur ; hop, 1 point.....
                              -route nationale. 90km/h : parsemée sur 90 kms de petites aglomérations, de lieux dit.. route toursitique.
                              les panneaux routiers sont noyés dans la forêts de panneaux publicitaires, des restos, bars, ets de loisirs...pas vu que là, c’est brutalemlent 70 km/h et plus 90. hop 2 point.
                              impossible de savoir exactement à combien on doit rouler

                              etc....

                              sans mettre en danger la vie de personne, en faisant« attention », on perd tous les jours son permis, et on engraisse l’état ! par contre on ne peut plus aller travailler, se transporter, vivre...

                              par contre ces messieurs les députés qui ont votés ce slois ont des chauffeurs, voitures de fonction, font ce qu’ils veulent et insultent les policiers quand ils sont pris !

                              chaque permis perdu pour pas grand chosechaque contravention injustifiée sera un vote en moins pour ce pouvoir.

                              il n’y a que ça qui leur fait peur, ne pas être réélus.


                              • thomthom 5 octobre 2010 21:45

                                Tout à fait d’accord avec helios.

                                Pour tout dire, je ne suis pas favorable à ce qu’ont voté les assemblées (la récupération facilitée des points), et ce même si ça m’arrangerais bien (je viens de perdre mon premier point apres plus de 10 ans de permis).

                                C’est effectivement un mauvais signal et un appel à une dangereuse transgression des règles. Mais cela dit, je rejoins totalement helios. Il y a bien un geste à faire en faveur des automobilistes, c’est de prévoir des limitations de vitesses plus justes : il y a des tas d’endroits ou les limitations de vitesse sont clairement abusives.
                                Un simple exemple, le port de Gennevilliers : considéré comme milieu urbain, il est limité à 50km/h... anciennement une 2x3voie avec une intersection tous les 500m voire tous les km, maintenant un 2x2voie + piste cyclable totalement indépendante, et qui plus est assez peu fréquentée... du n’importe quoi.
                                J’ai essayé à un moment de « quasi respecter » le 50... j’en devenais dangereux. sans régulateur de vitesse, c’est tellement pas naturel de rouler aussi lentement sur un tel axe qu’on doit rester les yeux rivés sur le compteurs pour limiter sa vitesse.... et pas sur la route.

                                Et des endroits comme ça, il y en a plein !

                                Ce qu’il faudrait aussi, c’est des limitations de vitesse dynamiques : qu’à chaque lieux, on nous laisse rouler un peu plus vite quand les conditions sont idéales (bonne visibilité, bonne adhérence, peu de circulation...) et que la vitesse soit restreinte lorsque les conditions se dégradent (météo, densité de circulation, horaires de passages de nombreux piétons...).

                                Mais au delà de ces considérations, ce qui est scandaleux avec cette histoire, c’est sur le fond : même si je ne suis pas trop d’accord avec la décision des députés, je trouve extrêmement choquant que encore une fois, notre président bafoue les principes de notre République.

                                Les députés ont voté et décidé, la mesure doit donc être appliquée ! C’est EUX le pouvoir législatif, c’est à eux de décider des lois. Pour rappel, le gouvernement c’est le pouvoir exécutif. Ils sont censés être là juste pour appliquer les lois votés par les députés et éventuellement faire des propositions... mais pas décider et encore mois contredire une décision des assemblées.

                                Encore un pas de plus vers un régime dictatorial... on n’y est pas encore, mais on s’en approche ! Cette présidence est vraiment la pire qu’on ait eu depuis longtemps ! Ce genre de comportement est tout simplement INACCEPTABLE ! le président devrait etre destitué pour ce genre de choses... et ce d’autant plus que ce n’est pas la première fois !


                                • diego149 diego149 5 octobre 2010 22:44

                                  @Thomthom
                                  Vous n’avez pas encore compris ????? Sarko est à la fois le président, le premier ministre, et les députés. Il lui manque seulement le Sénat. Comme disait Louis IX : l’ Etat c’est MOI"


                                  • diego149 diego149 5 octobre 2010 22:45

                                    Louis XIV pardon


                                    • thomthom 5 octobre 2010 22:53

                                      je n’ai que trop compris.... et ’étonne de voir autant de français aussi aveugle à une situation aussi grave.

                                      finalement, c’est démoralisant de trop se renseigner et réfléchir.
                                      Beati pauperes spiritu !


                                      • Antoine 5 octobre 2010 23:43

                                        Le problème est qu’il s’agit de règles générales alors que chaque situation est particulière, d’où le sentiment d’absurdité des sanctions. Alain Prost, sur autoroute dans sa ferrari toute neuve, est-il plus dangereux à 131 km/h (et donc sanctionnable) qu’une petite vieille à 130 km/h (et donc non sanctionnable) dans sa non moins vieille ginbarde ? La seule solution, puisqu’il s’agit de concilier la sécurité et la rapidité de déplacement, réside dans l’adaptation de la conduite à la réalité routière du moment. Bref, c’est la définition générale de l’intelligence, version bitume, et le reste n’est que du caporalisme stupide auquel on peut craindre qu’il va falloir s’accoutumer.


                                        • Zangao Zangao 6 octobre 2010 06:03

                                          GROTESQUE ! On change le manche du marteau, mais jamais le fer et on voudrait que les coups soient moins douloureux.............

                                          Cette société schizophrene est morbide, et ce ne sont pas les décérébrés qui entendent en édicter les règles qui changeront quoique ce soit en positif.



                                            • jymb 6 octobre 2010 13:11

                                              Et que fabrique la Sagem qui fleurit au bord des routes ???


                                            • Zangao Zangao 6 octobre 2010 06:07

                                              Sagem ?????? mais ne serait ce pas le principal fournisseur de radar ? et aussi de sytème de visée pour l’équipement de nos soldats ???


                                              • Rough 6 octobre 2010 07:34

                                                dire, un racket c’est les stages de récupération de points.....Ca dure deux jours, il faut pointer le matin en arrivant, à midi et le soir sinon ce n’est pas validé...Il faut perdre deux jours de congés ou de salaire selon votre situation...et il faut débourser environ 400 euros pour des organismes privés agréés par l’état et dont les gérants sont bien souvent d’anciens inspecteurs du permis ou des sociétés d’auto-école....<BR>J’y ai accompagné un de mes collègues...première constatation c’est que ces stages sont profondément inégalitaires...2 jours de salaire en moins et 400 euros pour la plupart des gens que j’y ai rencontrés c’était une lourde dépense et la plupart n’étaient pas issus des CSP privilègiées...quand ’t’es cadre à 150KE c’est moins pénalisant !
                                                Le contenu du stage est insignifiant mais il faut se cogner la propagande bien pensante de l’animateur sur les méfaits de la vitesse.....avec présentation de statistiques bidonnées à l’appui !
                                                Un seul exemple j’ai vu un graphique où le nombre de tués annuel était indiqué chronologiquement depuis 1960....Sur la courbe il y avait des points d’inflexion flagrants avec de grosses baisses d’une anné sur l’autre...et à chaque fois un commentaire expliquant que ces baisses étaient dues à une mesure portant sur la vitesse... Avec en particulier une baisse marquée après l’introduction des radars fixes....
                                                Que l’arrivée des radars fixes ait contribué à la baisse de la mortalité je veux bien mais attribué la baisse constante depuis 1960 du nombre de morts à la seule réduction de la vitesse est une imposture....
                                                L’animateur (au sens guy lux) oublies un peu facilement toutes les autres causes qui ont très largement cxontribuées à la baisse de la mortalité :
                                                Une C5 de 2010 est autrement plus résistante qu’une 403, il y a eu la ceinture, les zones à déformation contrôlé, les airbags, les colonnes de direction escamotables, les habitacles rigides, les progès généraux de la médecine, les techniques de désincarcération, la très considérable amélioration de la médecine d’urgence, la réorganisation des services de secours samu et pompiers, le téléphone portable qui permet de prévenir les secours à 2 heures du matin sur une départementale au fin fond de la creuse, la rapidité d’intervention....
                                                Mais pour l’animateur façon GO seule la réduction de la vitesse explique cela !
                                                Tartuffes !


                                                • LOKERINO LOKERINO 6 octobre 2010 07:53

                                                  Moi, j’ai trouvé la solution pour réduire les morts sur les routes à 0 !!

                                                  Il suffit simplement , et je me demande pourquoi les énarques n’y ont pas songé avant moi de limiter la vitesse
                                                  Limiter la vitesse a zero et voila , le tour est joué 0 risque !
                                                  Le gouvernement pourra présenter ainsi un excellent bilan de progrès de la sécurité routière !!

                                                  J’ai DU faire l’un de ces stages ..pénible
                                                  sur une quarantaine de participants, 38 etaient là pour des problèmes d’alcoolémies !! donc , les deux jours ont été consacré à cela
                                                  Moi qui boit peu, un coup a me donner envie de courir au bistrot du coin m’enfiler deux calva ( a base de pommes bretonnes )
                                                  le seul moment ou j’ai pu participé, c’est au moment du tour de table
                                                  Alors j’ai posé ma question

                                                  comment fait ’on sur le périphérique à 8H ou 18h00, le plus important, c’est de surveiller sa vitesse ou le mec qui est devant ?
                                                  Parce que en trois ans , c’est 4 exces de vitesse de 1 à 3 km/h dans cette situation..
                                                  j’ai réiteré ma question en fin de stage , toujours aucune réponse

                                                  A ce jour , je ne sais pas comment faire , vous avez une solution ?


                                                  • pruliere pruliere 6 octobre 2010 08:31

                                                    En PACA, officiellement, 2/3 des victimes de la route sont des deux roues, scooters en majorité. Que faites vous, Mr Estrosi pour tenter d’enrailler ce fléau dans votre bonne ville de Nice ?
                                                    -Très simple : j’installe des radars feu-rouge pour pièger les automobilistes qui ont l’outrecuidance d’accélérer pour passer à l’orange !
                                                    -il y a aussi de nombreuses personnes du 3ème âge sur la Côte, avec quelquefois une conduite un peu limite, pour ne pas dire dangereuse du fait de mauvaise vue ou manque de réflexes....ce qui les amène assez souvent à prendre l’autoroute à contresens....Ne pensez-vous pas qu’une visite médicale pour les plus âgés....... ?
                                                    -Je vous coupe : bien sûr, cela serait une bonne idée, d’intérêt général.....mais shut ! Vous parlez là de l’électorat UMP !


                                                    • TSS 6 octobre 2010 09:50

                                                      Le gvt nous gonfle « les noix » à longueur d’infos pour 4500 DC par ans ! mais par contre il nie et

                                                       occulte les morts par l’amiante,les irradiés des essais nucléaires,les interimaires souvent

                                                      d’origine etrangère qui travaillent dans les centrales et meurent dans leur pays 10 ans plus tard

                                                       et en general tout accident lié à la profession... !!


                                                      • jymb 6 octobre 2010 13:10


                                                        Article ahurissant qui me conforte quand à la nécessité urgente de voir apparaître un mouvement politique de l « intelligence routière » qui pourra s’opposer aux khmers rouges de la répression absurde, notamment d’infractions inexistantes et fabriquées en masse, exiger de récupérer les montagnes d’argent follement aspirées au bénéfice de certains, sanctionner ceux qui ont volontairement ( et juteusement) transformés les trajets en périples exaspérants, interminables, épuisants jusqu’à pousser à la (pseudo) faute.
                                                        La « prévention routière » ne mérite plus son nom, et les moyens techniques ponctuellement utiles complètement dévoyés ( exemples intelligents : radar transitoire installé sur un point dangereux, recettes allouées à la disparition du point noir...mais qui a déjà vu un radar disparaître aprés correction d’une dangerosité- ou prétendue telle ? autre exemple : limitations variables par panneaux lumineux : toujours vers le plus bas, et jamais vers le haut lorsque la route est vide ! )
                                                        L’esprit devrait être à se déplacer rapidement, en toute sécurité et en toute économie d’un point à un autre. Il y a autre chose a faire dans la vie que perdre son temps en bagnole ! Au contraire, on nous assène à grand coup de propagande la légitimité de montagnes russes urbaines, routes obscurcis, limitations ubuesques en accordéon...jusqu’à ce qu’un préfet dans sa grande magnanimité déclare nous faciliter la vie en rabotant uniformément encore un peu plus les limitations ( cf les Alpes Maritimes)
                                                        Et ce n’est pas un problème d’argent ou de moyens pour aménager les infrastructures : récupérons l’argent là où il est parti !

                                                        Sur la route, aprés ce champ de ruine tout est à reconstruire de A jusqu’à Z , Vive les états généraux de l’intelligence routière ! rendez l’argent !


                                                        • glopy1 6 octobre 2010 16:31

                                                          quand vous entendez les vieilles mamies psycho rigide qui défendent la répression il y a fort a parier qu’elle n’ont pas le permi ou freinnent des deux pieds a 30 a l’heure pour aller faire leurs courses en biglant avec le dentier serré dès qu’un A leur coupe la route, qui ne sortent pas si il pleut.

                                                          j’ajoute la question : combien y a t il eu de mort sur le péréphérique pendant l’année qui précéde la mise en place des premiers radars ? ... réponse : zéro ! ce qui explique si c’est une volonté de nous prendre du pognon. Je pense même que c’est pour cela qu’ils vont trouver des aménagements, au bout d’un moment, tous leurs client n’auront plus de permis...

                                                          je donne un dernier exemple... 2 heures pour faire aulnay/ vitry soit 15 kms. je rentre a 23 heures, A3 fermé (non annoncé sinon c’est pas drole) porte de pantin fermé... il est presque une heure du mat, je bosse le lendemain, j’en peux plus, je décide de sortir du bouchon tant bien que mal aux lilas... je coupe par les petites routes toujours encombrées.
                                                          J’arrive nationale 3 sur le pont de la folie a Pantin 2 x 3 voies avec muret central... pas un rat... je vois un paneau 50 a droite, je me met a 50... au même moment, 20 metres apres du coté gauche : 30 !!!!! pas le temps de voir et de piler FLASH !! apres 4 heures de bouchon cul a cul... j’ai tremblé pendant une semaine... rien reçu... peut être que je suis passé a 33 ou que c’etait 50 finalement.... mais franchement comment peut on vivre avec cette angoisse.

                                                          De plus j’ai été chauffeur de ministre dans une autre vie, on roule aussi vite que le type veut, on grille tout, on roule sur les trottoir on se gare ou on veut et on a le droit de dire merde aux flics parce que je connais Mr Machin.


                                                          • BOBW BOBW 6 octobre 2010 21:34

                                                            Le danger imposé aux 2 roues par les infrastructures routières :

                                                            Monsieur Estrosi soi disant un motard et « fanatique » des mesures de sécurité, s’en« balance » et préfère s’occuper des problèmes financiers pour lui et ses amis, en effet les rues à Nice sont extrêment dangereuses pour les cyclos et scooters (remplies d’ornières, de bosses importantes) et guère entretenues par ses services
                                                             On a tout à fait l’impression qu’il s’en désintéresse totalement comme la ministre de la Santé !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès