• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Faut-il supprimer un jour férié pour tous ou les jours fériés en double de (...)

Faut-il supprimer un jour férié pour tous ou les jours fériés en double de certains ? Un casse-tête confessionnel

 Je croisais récemment mon voisin qui, bien guilleret, me disait combien il appréciait les jours fériés, autant pour ce qu’ils perpétuent la mémoire respectable de motifs historiques ou religieux que pour la qualité de vie dont ils sont la conséquence. L’orage se profilant au moins pour l’un d’entre - eux, je lui recommandais alors de bien en profiter, car à en croire la porte-parole de LREM, une suppression s’envisageait avec optimisme puisque reposant sur un motif louable ; « la création d'une nouvelle journée de solidarité pour financer la prise en charge de la dépendance et du grand âge ». Son intervention ouvrait la porte à une autre raison de mauvais augure pour la première. "…persuadée que les Français seraient d'accord si 100% des recettes de la journée de solidarité étaient consacrées à la baisse de leurs impôts OU au financement des Ehpad", (22/04). Si son optimisme au motif de la cause pouvait être entendu, que venait faire ce commentaire sur la baisse des impôts qui brouillait l’affaire de la journée de solidarité pour financement des Ehpad ?

Je le sentais partagé entre son plaisir égoïste de profiter pour lui-même de ce plaisir férié et ce sentiment de solidarité avec les anciens dont il serait un jour bénéficiaire aussi, en supposant que l’histoire de la baisse des impôts soit une facétie de politicienne amateure.. Tiraillé par cette réflexion, il me confiait : « j’ai toujours un doute quant à la pérennité de ces mesures ». Je lui rétorquais que « le doute doit profiter à la vertu, que les procès d’intention systématiques sont un frein à toute chose et que le sujet méritait un effort de chacun pour le bénéfice de tous ».

Comme le père Goriot qui faisait répéter ses interlocuteurs pour mûrir sa réponse qui ne venait pas, mon voisin fini par me lâcher avec une étincelle dans les yeux. « Avant de généraliser la suppression d’un jour férié, je propose que soient supprimés ceux qui sont en double ! » Je lui demandais de m’expliquer cette suggestion incompréhensible. « Eh bien oui ! » me dit-il excité par sa trouvaille, « selon votre religion, vous pouvez bénéficier en France, de jours fériés supplémentaires ». Cette disposition ne me semble pas très catholique, lui dis-je circonspect. « En effet, me répondit-il rigolard, exclusion faite pour les catholiques ! » A l’appui de son propos il me citait mi- amusé mi- agacé, la circulaire du 13 avril 2007 relative à la charte de laïcité dans les services publics. « Le fait, pour un agent public, de manifester ses convictions religieuses dans l’exercice de ses fonctions constitue un manquement à ses obligations. Mais la même circulaire précise qu’ils bénéficient d’autorisations d’absence pour participer à une fête religieuse dès lors qu’elles sont compatibles avec les nécessités de fonctionnement normal du service. » Je compris alors sa remarque, les jours fériés « catholiques » bénéficient à tous les salariés qu’elles que soient leurs religions, auxquels les juifs, les musulmans et les pratiquants d’autres religions ajoutent leurs fêtes religieuses sans renoncer pour autant aux fêtes légales du calendrier national. 

Cette conversation éclairait les commentaires sibyllins d’Emmanuel Macron qui indiquait lors de sa récente conférence de presse « ne pas souhaiter imiter le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin, qui en 2004 avait supprimé le jour de congé du lundi de Pentecôte » ajoutant, « Je ne crois pas que ce soit le plus efficace. On a déjà essayé… Ça n'a pas très bien marché, ce n'est pas clair… Une telle mesure serait d'une complexité absolument abyssale pour tout le monde »

Je comprenais alors « la complexité » à laquelle il était fait allusion. Supprimer un jour férié « catholique  » et maintenir « l’autorisation d’absence pour participer à une fête religieuse » des musulmans, juifs… serait osé, sauf à autoriser les salariés catholiques à s’absenter (toujours au titre de la circulaire du 13 avril 2007) le jour férié … supprimé. Kafkaïen.

Le Président devait se souvenir de sa tentative de modification des jours fériés dans les territoires ultramarins votée à l’Assemblée Nationale et retoquée par le Conseil Constitutionnel, lorsqu’il conclut en abandonnant l’idée « Nous adorons les débats, mais si en plus on pouvait s'économiser le débat de savoir quel jour férié on choisit, ça serait formidable. »

Continuant mon chemin éclairé par cette face cachée de l’histoire du jour férié, je prolongeais la réflexion que mon voisin avait semée. Le trouble de cette situation m’égarait dans le dédale hasardeux des solutions qui s’offraient. Un tropisme s’imposait. Supprimer les jours fériés « religieux » pour tous ?

Oui mais alors les grands perdants seraient les juifs et les musulmans bénéficiaires du cumul fêtes légales (d’origine catholique) et fêtes religieuses juives, musulmanes. Je sentais poindre les réactions communautaristes sur ce sujet irritant…

Ou supprimer les autorisations d’absence pour motif religieux accordées aux non catholiques (jours fériés supplémentaires déguisés) pessah, yom kippour, chouchane pourim, aïd el fitr, el kebir, achoura, etcetera. Les perdants seraient les mêmes.

Pourtant la solution existait déjà depuis longtemps avec Terra Nova, think tank qui a inspiré longtemps le PS et qui phosphore toujours mais à contre-courant parfois. Dans son rapport « L’émancipation de l’islam de France » (2017), il avait trouvé la solution … « deux jours fériés supplémentaires : une fête musulmane et une fête juive ». Leur proposition était cependant bien moins audacieuse que les dispositions en vigueur à Mayotte ou sont officiellement chômés et payés (en plus des fêtes légales chrétiennes) : Ide El Kébir, Miradji, Idi El Fitri, Maoulid , 27 avril abolition de l’esclavage. (http://mayotte.dieccte.gouv.fr/Les-jours-feries)

 

Pour l’heure, le Président a tranché, on ne change rien, les partisans du maintien des jours fériés sont contents et mon voisin n'a plus à se poser de questions.


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • victormoyal victormoyal 13 mai 08:14

    Faut supprimer les politiciens-véreux...ça URGE !


    • devphil30 devphil30 13 mai 08:30

      @victormoyal

      La tête de la vérole va bientôt tomber , le procès commence aujourd’hui

      Une révolution pour Levallois Perret qui est endetté énormément car la ville a contribué au paiement de différentes maisons du maire par des opérations de promotions immobilières très louche.


    • devphil30 devphil30 13 mai 08:28

      Comment cela on ne change rien , on ne va pas soutenir les personnes âgées ....

      Cette propension de la politique a faire culpabiliser avec les personnes âgées , le risque nationaliste , les migrants , l’écologie pour augmenter l’essence etc ...

      C’est la seule façon de faire passer leur loi rétrograde donc les directives viennent de l’Europe et dont la ligne directrice est de s’aligner sur les plus bas avantage et la plus forte fiscalité des pays membres.

      Le seul jour laïque à supprimer serait le 1 Mai .... bon courage 

      Sinon les 2 victoires de 14-18 et 39-45 mais cela effacerait de la mémoire collective ces 2 jours de présence présidentiel à l’Arc de Triomphe.

      Il est urgent de ne rien faire contre les jours fériés


      • mac 13 mai 08:43

        Faire porter le poids de la solidarité sur les seuls salariés est en soi un scandale quand on connaît les nombreuses autres sources de revenus qui ne payent jamais. Deuxièmement à quoi compte-t-on employer cet argent ? A financer des maisons de retraite qui sont parmi les plus chères d"Europe qui pour certaines font les beaux jours de groupes financiers qui pour certaines encore semblent vous vendre davantage leurs amortissements immobiliers que du véritable service à la personnes ? Si c’est pour ça je préfère monter une coopérative avec mes proches et gérer le problème moi-même...


        • Laulau Laulau 13 mai 09:06

          Marre de voir que les seules solutions proposées sont toujours des sacrifices pour les salariés. Quant aux fêtes religieuses, je suis pour leur laïcisation. On les remplace par des jours de congé que chacun pourrait prendre quand il le souhaite : pour une fête religieuse de son choix ou simplement pour une fête de famille ou pour rajouter à son congé annuel.


          • mac 13 mai 09:30

            @Laulau D’accord sur le premier point : ras le bol de pomper toujours les mêmes pendant que d’autres passent systématiquement entre les gouttes.Pour ce qui est des jours fériés laïques, c’est quand même un renoncement à nos traditions sans même parler de religions et un abandon de terrain...En outre, si chacun prend ses jours de congés de son côté, c’est la fin du côté festif de ces jours fériés. Beaucoup d’évenements sont programmés lors des jours fériés...


          • L'apostilleur L’apostilleur 13 mai 10:39

            @mac

            « ..Quant aux fêtes religieuses, je suis pour leur laïcisation... »

            Votre distance envers les fêtes religieuses n’est pas partagée par tous, croyants ou pas. Ces fêtes reflètent aussi la culture occidentale de nos origines qui est déjà bien malmenée par ailleurs. 

            « ...On les remplace par des jours de congé que chacun pourrait prendre quand il le souhaite... »

            Cela aurait-il dû être fait lors de l’instauration des RTT alors ? Voulez-vous souligner ici que les non croyants bénéficient indûment des congés pour fêtes religieuses ?


          • mac 13 mai 12:50

            @L’apostilleur Je pense que votre commentaire était destinée à laulau car je suis plutôt d’accord avec vous.


          • L'apostilleur L’apostilleur 13 mai 13:43

            @mac

            Exact, merci


          • Ruut Ruut 13 mai 14:08

            @mac
            ça permettra surtout la continuité du service :)


          • njama njama 13 mai 09:40

            La vignette auto c’était pour « les vieux » qui n’en n’ont jamais vu la couleur !


            • njama njama 13 mai 09:56

              Terra Nova, think tank qui a inspiré longtemps le PS

              Terra Nova, une poignée de personnalités et des étudiants tacherons qui rédigent les piges « progressistes » sur commandes. Un think tank (un bien grand mot) « indépendant » qu’ils disent financé à plus de 50% par des subventions publiques

              et l’autre moitié par des grandes entreprises,

              qui venait distiller sa bonne parole ici sur AV, et qui, une fois Hollande élu a disparu des radars.

              Un sous-marin du PS en fait !

              https://www.agoravox.fr/auteur/terra-nova


              • njama njama 13 mai 10:13

                Entre 1975 et 1981, sur décision de Valéry Giscard d’Estaing, motivée par son attachement à la construction européenne qui satisfaisait l’Allemagne la France n’a plus commémoré le 8 mai 1945

                Dans mes souvenirs personne ne s’en plaignait il me semble hormis quelques caciques nationalistes, vieux poilus, et quelques ou vrais « résistants » ou faux de la dernière heure...

                Comme en mai 1981 grâce à Mitterrand nous avons obtenu une 5ème semaine de congés payé avec le rétablissement de ce jour férié le coût social pour le patronat n’était en fait que de 4 jours...

                Et si l’idée de Terra Nova financée par l’État et grandes entreprises de supprimer un jour férié n’était en fait qu’un cadeau au patronat pour rogner cet acquis de 1981 ?

                les raisons religieuses ayant bon dos comme on dit ...

                https://fr.wikipedia.org/wiki/Terra_Nova_(think_tank)#Financement


                • tuxuhikewi 13 mai 12:18

                  Non, c’est simple et solide. Aucun casse téte, juste le service du peuple ou son agression. On as 6 a 11 millions de faux travail et de chomage.

                  Ajouter TOUT les jours feriés des trois religions du livre, une centaine de date historique nationale, une ou deux onusienne pour l’symbole.

                  Avec 200-250 jours ferriés par an, plein emploi, restauration de la capacité de nuissance du démissionnaire, retour a l’équilibre entre castes techniques et castes dirigeante au sein du travail.

                  Pour moi il n’y a aucun sens a « encourager l’accumulation d’heure par un individu », c’est une des dynamique les plus toxique et suicidaire disponible. Travailler plus que sa part dans un système utilitariste, c’est un sabotage, une discrimination.

                  ++


                  • njama njama 13 mai 12:41

                    @tuxuhikewi

                    Ou moins d’heures de travail par jour...

                    Travailler une heure par jour

                    Essai visant à remettre les pendules à l’heure sur la question du travail, de démontrer l’absurdité de certaines soi-disantes évidences, et de faire apparaître les éléments manquants -car systématiquement escamotés- du débat sur le temps de travail.

                    PDF téléchargeable dans la Page > http://www.bizimugi.eu/fr/travailler-une-heure-par-jour/


                  • tuxuhikewi 13 mai 12:57

                    @njama

                    Merci pour ce lien :)


                  • zygzornifle zygzornifle 13 mai 17:17

                    Faut supprimer tous les jours travaillés ....


                    •  C BARRATIER C BARRATIER 13 mai 19:14

                      Les jours fériés sont chômés et payés, la République laïque ignore et doit ignorer la philophie de chacun.

                      Des autorisations d’absence peuvent être accordées en plus à condition que le service public puisse être assuré, et à condition que la production de l’entreprise puisse etre assurée. Mais une autorisation d’absence n’ouvre pas droit devant les tribunaux au paiement du salaire. Il est possible à l’’employeur d’organiser avec le salarié le rattrapage. La bonne règle est qu’on soit payé au service fait.

                      Le 8 mai n’est pas une fête ordinaire, il évoque la Résistance et l’extraordinaire place de la France à l’ONU, avec droit de véto, comme les USA, la Grande Bretagne, la Russie, la Chine. C’est utile et important pour chaque Français quelle que soit sa philophie

                      Voir France Terre de Résistance, Agoravox


                      • L'apostilleur L’apostilleur 13 mai 20:15

                        @C BARRATIER

                        « ... une autorisation d’absence n’ouvre pas droit devant les tribunaux au paiement du salaire.. »

                        Les autorisations d’absence pour fêtes religieuses (destinées aux non catholiques) sont payées bien sûr. Il n’est pas question de rattrapage, voyez dans nos ministères par exemple. Mon voisin suggérait de réorganiser ces distributions de congés supplémentaires dont profitaient les seuls non catholiques


                      • Oui supprimer Noël puisque le père Noël rouge est une pure invention marketing de la société Coca Cola .....

                         smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès