• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Fermons la gueule au « vieil homme »

Fermons la gueule au « vieil homme »

J'écris souvent, l'histoire est moins utile pour définir des racines culturelles d'accommodements politiques, que de se situer dans l'histoire humaine. Le temps historique.

Cela afin d'y suivre les développements des humains sur des territoires qu'ils n'ont pas choisi.
Ils s'y sont arrêtés en fonction des possibilités nourricières disponibles.

Une fois né là par le hasard de la vie, l'hommes s'attachent par mimétisme et éducation à la spécificité d'une fraction de territoire du monde, que nous prenons pour le monde où la terre de nos racines qui nous identifie.
Puis vinrent lentement les Savoirs pour nous élever, être au dessus.
Pour voir et comprendre que nous sommes tous marqués par le terroir où nous grandissons, partout dans le monde.
Comme un cépage, un vignoble qui prend le goût de sa terre.
Sauf que l'homme n'a pas des racines ancrées dans le sol.
Avec de bonnes et mauvaises raisons il se déplace avec son bagage culturel qui l'identifie et rencontrera ceux des autres où il ira.

C'est cela qui fait que nous sommes tous semblables tous identiques dans nos comportements.
Un comportement pour lequel nous ne formulons jamais un avis puisqu'il dépend des hasards de la vie qui nous l'impose.
Et nous nous battons souvent pour quelque chose que nous n'avons pas choisi,
Être posé sur une terre qui ne nous appartient pas, et toujours pour la même raison aux quatre coins du monde.
La peur primitive de l'animal que nous sommes, la peur de l'autre.

Rappelons ce que disaient les Hébreux, accueillons bien les étranger car nous avons été esclaves en pays d'Égypte.

Un pas énorme à faire pour abandonner la peur
La peur de manquer de nourriture, de perdre son désir de puissance.
Il y a pourtant mieux à faire grâce à notre capacité d'adaptation et d'apprentissage. S'élever pour regarder au loin dans nos relations interpersonnelles pour faire taire le "vieil homme' égoïste et peureux.

Nous disposons de moyens scientifiques qui nous permettrons de mettre des arbres à fruits dans les déserts et de dégager de l'énergie de la physique quantique.
En ce sens Stephen Hawking était un précurseur.
Non parce qu'il avait fait la découverte des trous noirs, mais en traçant la voie à suivre en s'interrogeant, en regardant au loin.

Comment un flux d'énergie qui circule sans but dans le Cosmos peut-il donner VIE.

Jusqu'à lors les hommes ont tous répondu Dieu.
Ce en quoi ils avaient raison.
Et ils ont toujours raison, sauf que la science l'a repoussé au delà du Big Bang.
Stephen Hawking ne demande pas de savoir comment il a fait, mais de trouver en son oeuvre dans laquelle nous vivons les moyens d'un bien être.

Cette quête existe depuis Gilgamesh, un roi sumérien en quête d'immortalité.
Toutes les civilisations ont répondu sous diverses formes à cette peur de la mort bien au delà de son utilité pour survivre.
Les pharaons avaient une barque pour faire le voyage vers les morts.
Nous, par manque de place nous y allons en cendres, d'autres en ballon stratosphérique pour ne pas polluer la terre ou être plus près de dieu.
Si nous faisions tous cela dans des mille milliards de milliards de milliards etc nous aurions déplacé la terre autour d'elle et déplacé sa masse et sa gravité.

N'est-ce pas qu'avec une petite chose l'on peut en faire de grandes.

Alors pourquoi doutons-nous de nos capacités psychiques et intellectuelles pour rester prisonnier de ce "vieil homme" primitif, le dominant Alpha, qui nous habite.
Il est fasciste, nazifiant, cruel, guerrier, ostraciste, raciste, analphabète, stupide, égoïste, goinfre, violeur, matérialiste.
Ce sont les caractéristiques des dominants animaliers humains, les bêta. Les alpha leurs soucis c'est la descendance.
Dans les pays où il y en a ces bêta, la premieres des choses, c'est de s'isoler dans des demeures protégées. Caractéristiques aux USA et anciennement pratiques de tous tyrans,
N'est-ce pas là les demeures de notre patrimoine mondial que nous visitons dans divers pays, pas le marteau et burin.
Construit par les pauvres, habité par les riches auxquels l'on s'identifie enfants et dont l'on rêve grands.

L'industrialisation a démocratisé le dominant bêta (j'explique pas trop long) qui s'est lancé dans une course au profit évaluant même la terre en dollars. C'est dire leur sens de l'humanité.
Ces riches tyrans des USA se sont pris pour des génies devant gouverner le monde, pour avoir copié et remplacé l'Europe dans son hégémonie.
C'est riches tyrans quitteront les USA à leur tour pour générer les mêmes dégâts en Asie et dans une moindre mesure en Russie. Ils sont apatrides dans l'âme.
Mais quel dégâts ils ont fait dans les esprits et à la nature. Comptons.

Il y a juste 20 minutes que le socialisme est apparu sur nos 10 000 ans de travailleurs.
Tout juste 468 minutes que le monothéisme et né pour essayer de domestiquer "le vieil homme" primitif qui nous habite.
Sans succès, y a même sombré, encore aujourd'hui.
Mammon le dieu du "vieil homme" s'est imposé sur terre.
C'est dire s'il est difficile à faire taire ce " vieil homme" ou à le guider pour sélectionner le flux d'énergie qui donne la vie.
Le capitalisme a tout juste 60,68 minutes d'existence et en une heure il a pollué la planète, causé en deux guerres plus de morts qu'en 6500 ans d'histoire, et s'est doté des moyens de détruire la vie sur terre.
Un résultat dont il peut être fier.

Notre histoire replacée dans le temps de l'homme au travail doit nous interroger différemment que de savoir d'où viennent et où sont nos racines.
Il faut laisser celà à ceux qui sont perdus.
L'avenir est ailleurs qu'à côté des peurs du "vieil homme".
Il a toutefois aussi quelque chose de merveilleux, une conscience, mais elle est toujours à instruire.

Que comprendre des possibilités de notre conscience, qui me permet de vous offrir ce comparatif historique.
Pour mesurer dans le temps historique, ce que personne ne fait, derrière le merveilleux de nos réalisations, le nombre de mort sur lesquels elles reposent.
Hubert Reeves disait, notre histoire humaine dans celle du temps cosmique est de l'épaisseur d'un papier à cigarette.

Je n'ai rien contre le confort sauf il ne dure que depuis 15,36 minutes sur les 60,68 minutes du capitalisme.
1 heure de merveilles sur tous les méfaits déjà décrit.
Quel est l'avis de tous ceux qui soutiennent la loi du marché sans réserve et qui, par soucis de puissance dans la lutte pour le grand remplacement des USA, s'y sont engagé, la Chine, la Russie et l'Inde et poursuivre ainsi l'auto destruction écologique.

Vous imaginez en un quart d'heure de pseudo modernité qui ont caché le "vieil homme" tapis dans la cupidité ou dans l'ignorance de la mesure de nos actes.

Pourtant nous avons été prévenue par le Club de Rome en 68 et René Dumont en 74 en France.
https://www.lanceurdalerte.info/

Or toutes ces alertes ne sont pas relayées dans le public, qui plus est ferme les yeux à une nécessaire décroissance qui effraie les citoyens.
Ils la traduisent comme un retour vers la pauvreté là où il s'agit de produire autrement.

Enfin, nous vivons dans un monde imaginaire produit de notre cerveau.
Nous avons devancé depuis longtemps les réalisateurs de mondes virtuels ; Sauf que nous le croyons réel.
C'est notre cerveau qui a défini des concepts pour permettre aux dominants bêta, les dominants de deuxième rang, de s'enrichir par le droit de salarier leurs dominés.

Le droit de l'homme interdit l'asservissement article 4 tout en définissant les conditions du salariat. Ce contrat qui lie le salariés à l'employeur dans des conditions inégalitaires où l'employeur s'enrichit en exploitant le salarié. Il est impossible de démontrer le contraire de cela.
Dans le Deutéronome nous trouvons cela.
Vous devez être juste avec vos ouvriers 24/14.
Être bon pour les pauvres et respecter les étrangers 24/17 .
Les commerçants doivent être honnêtes 25/13.
Des hommes ont lu cela durant des siècles et nourri les ouvriers une misère, comme le fait le capitalisme en recherchant en permanence la réduction des charges, une autre stupidité.
En quelques minutes nous avons presque détruit notre monde, et c'est au "vieil homme" que le monde confie encore son avenir, comme nous l'entérinerons aux élections 2022. 

L'on ne peut pas changer d'un coup de baguette magique encore plus quand on a peur.

Article 4
Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude ; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.
Article 23
3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.

Dans l'avenir ce qui doit guider nos choix c'est la recherche, l'éducation, et la faisabilité non polluante et abondante, SANS tenir compte d'un prix qui n'existe aujourd'hui que pour répartir la rareté en reposant sur une valeur IMAGINAIRE.
La réalité du prix d'un produit ou service n'est que le besoin de consommation des hommes pour se nourrir afin d'avoir l'énergie nécessaire pour exécuter un travail.
Ceci sera la référence monétaire du futur car elle est juste, équitable et universelle.

Pourtant quand l'on regarde toutes les élites des plus grandes écoles du monde, elles s'accrochent pour défendre le " vieil homme" préhistorique accro à se gaver de capitaux imaginaires.
Incapable d'imaginer un monde où la feignantise domestiquée est un atout pour économiser de l'énergie humaine, de la pénibilité pour vivre et non passer sa vie au travail s'il peut être fait par des robots

Ils soutiennent une monnaie imaginaire qui ne vaudrait RIEN si l'on n'en voulait pas, car nous sommes capables de faire le même travail sans elle.

A-t-on vu un billet pousser une brouette. ?
Mais pour le faire comprendre cela au " vieil homme" feignant et goinfre qui nous habite.

Cet homme que le capitalisme met en exergue, jurant qu'il ne peut en être fait autrement, malgré la visibilité de ces méfaits et croyances.

Jurant que Sans capital l'on ne peut entreprendre et qui restreint et rejette toutes les activités qui n'ont pas un but lucratif qui ne rapportent pas de profits, mais sont utiles.

Il faut lui faire fermer sa gueule.


Moyenne des avis sur cet article :  1.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Schrek 3 janvier 17:27

    Bonne année


    • vaietsev1 3 janvier 18:23

      @ddacoudre

      Une fois né là par le hasard de la vie, l’hommes s’attachent par mimétisme et éducation à la spécificité d’une fraction de territoire du monde, que nous prenons pour le monde où la terre de nos racines qui nous identifie.
      Puis vinrent lentement les Savoirs pour nous élever, être au dessus.
      Pour voir et comprendre que nous sommes tous marqués par le terroir où nous grandissons, partout dans le monde.

      Et je peux savoir,en quel années ce que vous racontez ,était il possible de nous élever ou être au dessus ?

      Non car moi qui suis aussi appelé « la vieille » ,j’ai jamais eu cette chance et quand celle ci fut arrivé ,je marchais sur un fil ,calculant comment me sortir de la merde ,et je m’en suis sorti ,quand bien même « ce vieil homme » ou des nations ou plu proche ,des voisins et des médias ,n’ont pas perdu le Nord ; car si j’ai échappé à la mort ,j’échappe pas au fait de me faire traiter de connard dans mon imaginaire ou de blagues vaseuses et niaises .

      Voyez alors ,comment mon monde à moi dans ces territoires était autrement moins confortable que le votre ,mais que dire si c’est que c’était écrit que la parole et la mémoire serait du à des gens comme vous ,des arlésiennes alors .

      Cela dis ,à la lecture de votre billet ,vos années étaient somptueuses et fantastiques ,vous y auriez depuis même garder votre mémoire absolue,celle alors une fois encore des parasites du système .

      Bonne année :(

      Vassily,


      • ddacoudre ddacoudre 3 janvier 19:02

        @vaietsev1


      • ddacoudre ddacoudre 3 janvier 19:12

        @ddacoudre
         Bonjour
        Comme si tu étais le seul à être né dans la merde. Il y en a en des millions si ce n’est milliards .ils y sont toujours parce qu’ils croient que sans monnaie l’on ne peut rien faire.

        Sauf qu’ils voient le monde avec leurx boyaux comme nous et à force de chier de la merde l’on tombe dedans.
        Ce n’est qu’une métaphore à toi de savoir à quoi tu as contribué.
         Le vieil homme chez les Taoïstes est animal primitif.
        Cordialement ddacoudre overblog



      • ddacoudre ddacoudre 4 janvier 09:03

        @ddacoudre
        Bonjour
        J’ai signalé ce problème, la plus par du temps quand je pulse sur répondre je n’ai pas la zone texte qui apparaît.
        Je ne ’lai qu’un pulsante pour me répondre
        Cordialement ddacoudre overblog


      • vaietsev1 4 janvier 10:24

        @ddacoudre
        Merci pour cette piqure de rappel.
        Je ne crois ,être né dans la merde ,je ne sais si j’ai cette chance ,mais disons que une partie mon adolescence et de ma jeunesse ,(on) m’a fais absent et j’ai manqué l’histoire .
        Peut être la plus importante en ses années ,c’est à dire les années 1980-1990,or car j’ai manqué l’histoire ;la vie, le bon Dieu, la providence ,a tenu à me rappeler que pour le temps perdu ,bah exceptionnellement pour moi et seulement pour moi ,on va te le faire rattraper,gnia gnia,mouarf ! ,donc oui la vie c’est moche .
        Moche d’abord ,car des lors ou vous voulez non rattrapé l’histoire (« façon »Lilou dans le cinquième élément )mais vous informés et vous grandir ,car vous entré ,non dans le jeu ,mais que vous devenez « acteur de votre vie » et non spectateur ,alors oui ,la vie c’est pas le top ,c’est pas ce qui se fais de mieux ,car on a tot fais de comprendre que le savoir ne se partage pas ,et que c’est bien plu interessant de lire ou s’informer sur les réseaux sociaux ,et que des dires ,l’histoire on l’a refait pas ,quand bien même,a qui d’autre qu’ a des singes et des jeunettes haut perchées voulez vous apprendre à faire la grimace ?
        Et ce qui est aberrant,afligeant et dégueulasse,c’est se dire ,que les décisions du monde se font sur le dos de ceux qui en savent le moins, car si les hommes sont malheureux de leur attitude et de leur haine ,de ce qui les révulse comme tout un chacun ,en aucun cas ,
        ils ne se gène pour se servir de petits pour arriver à leurs fins ,ou alors car ils ont laissé ou n’ont eu d’interet pour peu de choses ; car ceux qu’ils surveille depuis leur plus age se grandisse et obtienne de bons résultats(c’est une manière de parlé hein) donc devienne matures ,l’homme lui se permet de remettre les choses à sa place et dans son bon droit .
        Soi alors il efface ,soi il assassine ,dans les 2 cas ,il pense d’abord à son propre intéret ,et pour ça les quelques uns qui ont manqué l’histoire ,pour ça ils sont pratiques .
        Le savoir est une arme ,et ce pays à eu tot fais de refuser le savoir à ses petits nouveaux qui s’émancipaient,alors oui que ce vieil homme ferme sa gueule !
        Dites moi ,ce vieil homme ne serait pas le parlement ,le gouvernement ,les médias ,les citoyens ,le peuple ?
        Car là ,c’est peine perdu, c’est se faire ennemi d’état et du système ,et vous en êtes pourtant ,au vu de la qualité de vos écrits !

        Vassily,


      • Claude Courty Claude Courty 4 janvier 00:17

        Le “vieil homme primitif” est celui qui, incapable de considérer que richesse et pauvreté existent structurellement autant qu’inexorablement l’une par l’autre, dans leur relativité, donne à sa frustration, à ses envies et à sa jalousie, le nom d’égalité, plutôt que de commencer par essayer de regarder les réalités de sa condition pour ce qu’elles sont, et pouvoir ainsi les maîtriser dans la mesure du possible. 

        https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2018/06/ineluctables-inegalites-sociales.html

        https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2020/10/le-syndrome-de-lautruche.html



        • ddacoudre ddacoudre 4 janvier 09:16

          @Claude Courty

          Bonjour
          Tout ce que nous imaginons est en puissance d’être. Combien de réalisation n’existerait pas si l’on avait fait taire tous les utopiste comme Jules Vernes par ex
          Les inégalités ne tiennent qu’à la rareté

          Si l’on produits du pain tout le monde peut en avoir, un avion tous peuvent avoir un billet mais pas un avion personnel.

          Je n’ai rien contre blés étude sociologique que j’utilise souvent. Mais avec réflexion Vacher Delapouge était un éminent sociologie de sont temps il nous a défini pourtant les Races humaines.

          Cordialement ddacoudre overblog


        • Claude Courty Claude Courty 4 janvier 10:04

          @ddacoudre

          Le problème est que les croyances, les idéologies et autres rêves, utopies et romans, ignorent la prolifération humaine, et négligent de ce fait les précautions (naturelles ou non) dont sont l’objet les autres espèces vivante lorsque leur population atteint les limites que leur fixe leur environnement.
          Même Jules Verne y aurait été soumis, s’il en avait eu conscience.
          Bien cordialement
          Claude Courty

          https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2020/10/le-syndrome-de-lautruche.html


        • vaietsev1 4 janvier 10:36

          @ddacoudre
          Si l’on produits du pain tout le monde peut en avoir, un avion tous peuvent avoir un billet mais pas un avion personnel.

          Ne croyez vous pas que pour un avion personnel ,c’est juste affaire de séléction ?

          Je pense que dans ce pays ,c’est plu ainsi que les choses fonctionne ,car les gens sont séléctionnés avant tout pour leur attitude , car on les devine ,on les sait sur le long terme ,alors un avion personnel oui je pense que c’est possible, pour beaucoup.
          Sans quoi ,ceux que l’on sait un peu trop ,ne seront utiles que pour les crimes de l’humanité ,des puissants, des groooses légumes ,et pendant ce temps là ,un humoriste a RTL détourne la covid 19 en couille vides .
          C’est quelque chose d’être français dites ,c’est pas donnée à beaucoup de gens et généralement ,ça se fais par derrière .

          Vassily ,


        • ddacoudre ddacoudre 4 janvier 11:00

          @vaietsev1


        • ddacoudre ddacoudre 4 janvier 11:06

          @ddacoudre
          Bonjour
          La sélection naturelle est une chose.la sélection sociale une autre face à la répartition de la rareté. C’est produire ce que la terre ne nous donne pas sans travail.
          Cordialement ddacoudre overblog


        • vaietsev1 4 janvier 14:09

          @ddacoudre
          Ce contentez de ce qu’on vous donne dès votre plu jeune âge ,c’est trop souvent hélas condamné des gens à ce qu’il ne soit toute une vie des moins que riens ,qu’importe après tout aux yeux de gens comme vous dès lors ou ils s’ouvre à l’humanité si gerbifiante ,quand on sait qui nous décroche un sourire .
          Vous avez pas de problème de séléction ,vous seriez arrivé là ,vous auriez vu de la lumière ,vous vous seriez arrêtez ,vous auriez pris place ,et la suite on la connait ,vous avalez de multiples visages que jamais vous recracherez et ne rendrez car en fait vous seriez de ceux qui ont tuées ses visages,visages de ses années les plu chargées .
          Un peu comme Gerard depardieu que tous croient lettrés alors que comme vous ils n’a fait que récupéré le travail de vies laissés en déshérence.
          Pour la jeunesse d’aujourd’hui ,c’est pareil ,nous sommes en 2021 ,les jeunes devraient être de plu en plu bêtes ,et pourtant nous trouvons des jeunes ,nous les terriens ,qui nous prenne de haut à nous dire : pas moi ,dans le sens ou chacun de ses petits morveux ont avaler l’âme de vies chargés ,tout comme vous d’ailleurs .
          Que ce soit selection naturelle extraordinaire ou vide ,ou selection sociale rare de gens qui ne savent de quoi ils parle tellement ceux là sont envahies de fulgurances d’esprit ,dans les 2 cas la selection se fais au faciès et non à la rareté des gens dans le sociale par exemple .
          Le social affadie et rabaisse les gens ,ou y voyez vous et ou y avez vous vu de la rareté ?
          C’est votre lieu de rencontre à vous là ou vous déployez vos forces et ou vous avez de l’énergie à revendre ,quand bien même à bien voir photo de profil ,on pourrait se dire que vous avez sauté sur l’occasion que ce soit votre tour ,et depuis ce jour ,vous parlé avec ce que jamais vous n’avez appris ,vous êtes dès lors un charlot et un guignol,vous êtes la pauvreté ,sauf va falloir que nous les bons ,on s’y fasse ;c’est votre tour ,et c’est bien là ce qui est triste  se dire que dans ce pays on permet à l’illétrisme et à la pauvreté de tremper et de se faire riche alors que celle ci n’est pas plu humaine que le libéralisme,eux ou les républicains ,et ou que soit son tour alors toute une vie ,celle ci est resté ses 2 pieds dans ses mêmes pantoufles à dans le naturelle à se faire entretenir par les médias, vos enfants à coup surceux dont ils faudraient roués de coups  !

          Post scriptum ; comment dire ? Votre faciès ne correspond en rien avec ce que vous développez comme idée, ddacoudre sélection sociale .

          Vassily,


        • ddacoudre ddacoudre 4 janvier 17:32

          @vaietsev1


        • ddacoudre ddacoudre 4 janvier 18:18

          @ddacoudre
          Bonjour
          Ne t as ton jamais appris à te méfier de ce que l’on voit.
          La sélection naturelle n’opére plus depuis des lustres. ce n’est toujours pas la compétition dans l’organisation verticale des relations interpersonnelles.
          Ce n’est qu’une justification pour privilégier une caste d’artiste coopté par les dominants systémiques qui dirigent le monde par des mythes imaginaires, tel le libéralisme, le capitalisme, la démocratie la monnaie, etc.
          Le seul bagage concret c’est le Savoir qui s’accumule pour comprendre le monde et qui se passe d’une génération à l’autre toujours augmenté pour ne laisser personne sur la route. Or nous nous en servons pour ’ous enrichir avec le travail des autres et nous organisons la sélection sociale quand au principe de RARETE c’est devoir produire ce que la terre ne nous donne pas. Et pour ce qui est du droit des naissances nous ne choisissons pas et bénéficions de l’héritage de nos ancêtres comme de leurs gènes.
          Cordialement ddacoudre overblog


        • zygzornifle zygzornifle 4 janvier 03:48
          Fermons la gueule au « vieil homme »

          il suffit de lui planquer son dentier ....


          • ddacoudre ddacoudre 4 janvier 09:18

            @zygzornifle
            Bonjour
            Tu me veux du mal.
            Cordialement ddacoudre overblog


          • ZenZoe ZenZoe 4 janvier 09:32

            Je souhaite une excellente année à l’auteur.

            L’être humain est ce qu’il est, cad le fruit d’une longue évolution adaptative qui lui a permis d’être toujours là aujourd’hui, et je pense qu’il est illusoire et même dangereux de l’exhorter à être différent. L’être humain est territorial, égoïste et méfiant, comme tout animal, sa survie en dépend. Il n’est partageur et bienveillant que lorsque cela sert ses intérêts. Bref, mieux vaut partir de l’existant avec n’importe quel projet, et surtout un projet de société.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité