• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Feux d’Australie : la politique environnementale en cause

Feux d’Australie : la politique environnementale en cause

Au fil des informations on comprend mieux comment les feux ont pu prendre une telle ampleur cette année. Le facteur humain et la politique environnementale prennent un singulier ascendant sur les autres causes. Petit résumé. 

australie,feux.incendies,bush,climat,réchauffement,brulis,foretsLe DOI d’octobre

Le climat australien est fait majoritairement de sécheresse, de chaleur et de vent, si possible à l’extrême. On le voit bien sur une planisphère (image 1, clic pour agrandir). En Australie on a relevé, en 1996, la rafale de vent la plus forte jamais enregistrée lors d’un ouragan : 408 km/h à Barrow Island.

Les sécheresses sont endémiques et certaines très longues, jusqu’à plusieurs années. Selon Nerilie Abram, professeure à l'Australian National University à Canberra, et auteure en charge de la coordination d'un rapport spécial du Giec : « le réchauffement climatique ne cause pas à lui seul ces incendies particulièrement violents, mais peut rendre les conditions météorologiques plus propices ».

El Niño a une influence majeure sur le climat australien, mais aussi le dipôle de l’océan Indien (DOI, ou IOD, pour Indian Ocean Dipole / image 2). C’est une sorte de petit frère d’El Niño. Un IOD particulièrement intense se développe depuis octobre.

« Le principal coupable de nos conditions actuelles […] est l’un des événements dipôles de l’océan Indien (DOI) les plus positifs jamais enregistrés, a commenté le Dr Watkins, directeur des prévisions à long terme du Bureau de météorologie australien qui ajoute : Un DOI positif signifie que nous voyons moins de systèmes météorologiques porteurs de pluie et des températures plus chaudes que la moyenne dans de grandes parties du pays ». 

Un autre phénomène s’ajoute cette année : « un réchauffement stratosphérique soudain et rare au-dessus de l’Antarctique à la fin de l’hiver, augmentant le risque d’incendies de forêt dans l’est de l’Australie. »

 

 

australie,feux.incendies,bush,climat,réchauffement,brulis,foretsTapis de combustible

La conjonction partielle ou globale de différents phénomènes naturels cycliques peut produire des sécheresses historiques. Et qui dit sécheresse suggère inflammabilité du couvert végétal. Celui-ci, composé de feuilles et de branches mortes, tapisse les sols des forêts dans lesquelles l’eucalyptus tient une place prépondérante.

Ce couvert, cette litière sèche comme de la paille au sol, est le combustible. Il est, plus que le réchauffement, la cause immédiate de l’extension des feux, selon les infos qui circulent maintenant dans les médias.

Ce constat est confirmé par Zeke Hausfather, directeur du climat et de l’énergie à l’institut de recherches Breakthrough, spécialisé dans les solutions technologiques pour les problèmes environnementaux :

« Une gestion forestière et un débroussaillage efficaces peuvent atténuer l’intensité des flammes ». Il déplore « l’accumulation de sous-bois ces dix dernières années, devenus particulièrement inflammables ».

Les feuilles d’eucalyptus sont comme de la benzine. Elles s’enflamment très rapidement grâce, entre autres, aux essences qu’elles contiennent. Un coup de vent peut les transporter à plusieurs centaines de mètres. Elles se posent en allumant un nouveau foyer.

Ce combustible est présent en masse. La raison de cette accumulation, désignée par des spécialistes et des pompiers, est l’insuffisance d’entretien des forêts. Des forêts précarisées par plus de 5 ans d’une sécheresse très sévère, des essences végétales très inflammables, des tonnes de combustible (feuilles sèches, branches, arbustes) au sol, les conditions étaient réunies et prévisibles.

 

 

C’était écrit

Le problème est connu et n’a pas été corrigé. Il a déjà été évoqué par Le Temps en 2018. Et bien avant. En 2013 par exemple le sénateur John William déclarait :

« Le problème dans nos parcs nationaux, c’est que nous avons ces feux sauvages avec d’énormes quantités de combustible par hectare ; nous tuons les arbres, nous tuons les animaux, nous tuons les koalas et tout ce qui vit dans ces régions et nous appelons cela de la conservation … »

David Packham, qui enquête depuis des décennies sur la gestion des forêts, déclarait en 2002 déjà dans un rapport remis au gouvernement :

« Le fait incontournable est que si le carburant s’accumule, comme il le fait, à un niveau dangereux, une conflagration doit se produire à un moment donné dans le futur. Grâce aux incendies légers fréquents dans les types de forêts appropriés, tels que ceux pratiqués par les peuples autochtones, le phénomène des incendies de forêt n’est plus un problème. »

« Certains membres du mouvement Vert se comportent comme des éco-terroristes, en menant la guerre contre des feux d’écobuage, a estimé David Packham, un expert de l’Université Monash de Melbourne. »

Les uns exagèrent : on n’en est pas (encore) à l’éco-terrorisme. Les autres, écologistes arc-boutés sur l’idéologie catastrophiste, répondent par des anathèmes. Ils s’appliquent à discréditer moralement ceux qui les critiquent : ce seraient des fascistes, des négationnistes, des suppôts des pétroliers, enfin des mauvais très mauvais. Ils utilisent l’attaque contre les personnes avec des termes habituellement associés au national-socialisme, pour crucifier le débat.

 

 

australie,feux.incendies,bush,climat,réchauffement,brulis,foretsUne décision absurde

Mais ce n’est que de l’enfumage. Comme il n’y a rien à répondre à une telle posture il n’y a pas de discussion, et c’est désormais la confrontation pure qui devrait l’emporter entre d’une part ceux qui réfléchissent et creusent, et d’autre part ceux qui alimentent une névrose climatique à des fins politiques. Au milieu, les troupes de suiveureuses attendent que les médias leur indiquent la prochaine bonne croyance à adopter.

Malgré cette tentative de discrédit moral la polémique enfle au sujet de cette politique environnementale de protection des forêts. Certains désignent des politiciens, comme l’ancien premier ministre de Nouvelle-Galles du Sud Bob Carr, ainsi que des écologistes.

Voici ce que l’on peut lire sur le site des pompiers volontaires de Nouvelle-Galles du Sud. Il relaie un article du Daily Telegraph de novembre (ici en français). Cet article met en cause la politique environnementale et la protection de la biodiversité :

« En Nouvelle-Galles du Sud, lorsque Bob Carr était ministre, puis premier ministre, il a ratifié les mesures visant à abandonner les pistes d’incendie. Les aménagements de Carr ont empêché les pompiers d’avoir accès à ces pistes d’incendie, sous prétexte de garder les 4x4 et les campeurs à l’extérieur des lieux. Le gouvernement a mis des portes fermées à clé dans ces parcs nationaux et a planté de gros rochers à l’entrée des sentiers d’incendie. Naturellement, les sentiers de feu sont maintenant envahis par une forêt de repousses, impénétrable à tout le monde sauf aux animaux indigènes et sauvages. »

Il est difficile d’imaginer une décision politique plus absurde.

 

 

australie,feux.incendies,bush,climat,réchauffement,brulis,foretsLe facteur humain

Pour résumer, les incendies en Australie sont dûs avant tout au climat habituellement très chaud et sec, à une sécheresse pluriannuelle particulièrement sévère aggravée depuis octobre par le DOI et un réchauffement de la stratosphère, et à l’absence d’entretien des forêts. C’est encore une fois confirmé par un responsable du Bureau of Meteorology australien. Que les températures moyennes augmentent de 1° ou 2° n’y change pas grand chose. Les conditions sont déjà extrêmes et réunies.

Le conservatisme écologiste serait au final contre-productif et la cause majeure de l’ampleur actuelle des incendies. Aujourd’hui certains recommandent de reprendre les brûlis préventifs afin d’éviter les grands incendies (image 4). Ainsi l’association Bushfire Front, formée de spécialistes ayant une expérience de terrain, suggère :

« Le facteur critique dans la gestion des feux de brousse est la charge de combustible, la quantité de litière de feuilles, les rameaux tombés et la croissance des arbustes sur une zone. Si les charges de carburant sont maintenues dans certaines limites, un feu de brousse aura un impact minimal et sera facilement (et en toute sécurité) contrôlable. »

Le facteur humain semble cette fois prévalent sur les autres conditions. Un entretien correct des forêts aurait donc, selon de nombreux spécialistes, permis de réduire la puissance des feux. La volonté de ne plus toucher aux forêts pour préserver la biodiversité n’est pas pertinente dans le cas de l’Australie. Ou bien on laisse les forêts brûler et se régénérer toutes seules (s’il en reste encore assez), ou bien on s’en occupe.

Un autre aspect du facteur humain est effrayant : les incendies criminels. En France par exemple (image 5) ils représentent de loin la première cause du déclenchement de feux. En Australie ce serait la moitié.

 

 

australie,feux.incendies,bush,climat,réchauffement,brulis,foretsL’urgence australienne

Environ 200 suspects sont mis en cause dans des centaines de départs de feux dont certains avec des morts. Quelques observateurs se hasardent à affirmer qu’il s’agit d’activistes climato-crédules qui veulent faire pression sur les populations et les politiques. Cette hypothèse ne me semble pas complètement idiote, mais je reste prudent avant de prendre une telle affirmation pour argent comptant.

Plusieurs feux criminels à faible distance les uns des autres finissent par se rejoindre en un méga-feu. Se forme alors un cumulonimbus d’incendie, un pyrocumulonimbus (image 6, BOM australien). Contre de tels feux la lutte est quasiment impossible. Seules des mesures préventives d’entretien peuvent réduire le risque.

 

En conclusion, la phase de réchauffement actuelle des températures terrestres semble de peu d’incidence sur les incendies énormes de cet été austral tragique.

Les conditions générales et les choix humains sont les causes structurelles et ponctuelles de l’énormité de la catastrophe. Parler de réchauffement global n’a que peu de sens ici, et surtout c’est inutile et contre-productif.

Car en globalisant le problème on rend difficile un diagnostic précis et une action pertinente. Il vaut mieux découper les problème en leurs composants régionaux afin de trouver des solutions accessibles et adaptées.

À la lecture de ces informations, qui n’ont pas été démenties et qui convergent, l’urgence environnementale en Australie n’est pas la réduction des émissions de gaz et de polluants, c’est la gestion des forêts.

 

Du même auteur : "Incendies en Australie, la part du réchauffement"

 

 

PS : Les fumées et suies qui ont déjà atteint la stratosphère seront-elles suffisantes pour filtrer le rayonnement solaire et rafraîchir l’hémisphère sud ? Ce serait un effet de rétroaction un peu paradoxal.

 

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 9 janvier 15:00

    ’’l’urgence environnementale en Australie n’est pas la réduction des émissions de gaz et de polluants, c’est la gestion des forêts.’’

     

    Aïe !

    Vous z’est pas venu à l’esprit que la gestion des forêts (comme du reste d’ailleurs) ça coute un pognon de dingue ?

     

    Et que vous proposez à une société libéralo-capitalo-goinfre de dépenser de l’argent pour... préserver la nature...

     

    Doux rêveur.

    Les (irr) responsables z’australiens, comme n’importe quels z’anglos-saxons qui se respectent, ne visent qu’à faire des profits. Pas à dépenser du fric !

     

    Ben du coup, la messe est dite.

     


    • velosolex velosolex 9 janvier 15:21

      @Jeekes
      Ce qui nient le réchauffement prône précisément le libéralisme et la vertu du marché libre, et de la main aveugle du marché, même quand c’est celle de l’incendiaire. 

      Le réchauffement...Mais mon bon monsieur il a toujours fait plus chaud en australie, vous saviez pas...Ce genre d’article a pour but de dresser un barrage dérisoire aux vrais problèmes, en tentant de détourner le regard par des gesticulations et des tours d’illusionnistes. 

      Loin de l’enfumage, ce comparatif des températures, dans le monde, dans votre pays, dans votre ville, jusqu’à l’année 2019, et qui montre comment on se rapproche de plus en plus du poêle..
      https://bit.ly/2s5cFtH


    • JC_Lavau JC_Lavau 9 janvier 15:30

      @velosolex. Grâce à ta science infuse, sous direction par la propagande hégémonique, toi tu sais les « vrais problèmes »...

      N’hésite pas à exposer ce que tu as compris de la technique des tranchées pare-feu. Merci d’avance.

      N’hésite pas à exposer ce que tu as compris des voies d’accès pour les pompiers au sol.

      N’hésite pas à exposer ce que tu as compris des oscillations océaniques autour de l’Australie, et de leurs influences sur les régimes de vents et de pluies.
      C’est là que la propagande hégémonique est la plus violemment contrafactuelle.


    • prong Q 9 janvier 15:47

      @JC_Lavau

      N’hésite pas à exposer ce que tu as compris de la technique des tranchées pare-feu. Merci d’avance.

      >Avec l’ aide d’ un bon mistral , même de petit feu on sauté par dessus le pare feu constitué par l’ autoroute .

      Il faudrait d’ énorme champ de soja pour contenir un feu de cette ampleur .


    • JC_Lavau JC_Lavau 9 janvier 15:56

      @Q. Il serait présomptueux de se substituer aux forestiers sur place et aux aménageurs de territoire pour leur dire leur métier.


    • prong Q 9 janvier 16:04

      @JC_Lavau

      Oui cela serait un peut comme trump qui nous proposait de bombarder la cathédrale pour éteindre le feu lol


    • velosolex velosolex 9 janvier 16:49

      @JC_Lavau

      S’il y avait un pare connerie vous ne seriez pas ici....
      Vous feriez la morale au diable de pas avoir installé de portes pare feu dans les enfers. 
      Vous faites semblant de confondre causes et conséquences.
      La montée prodigieuse des températures est évidemment la cause du problème.

      Je vous laisse vous perdre dans vos oscillations océaniques, vos élucubrations et vos bonds virtuels de kangourous. 


    • JC_Lavau JC_Lavau 9 janvier 16:54

      @velosolex. Tu connais bien l’histoire de l’Australie ? Raconte !


    • velosolex velosolex 9 janvier 17:00

      @JC_Lavau
      Apparemment je ne suis pas le seul sectaire à refuser de rentrer en transe à la découvertes de vos circonvolutions circulatoires de la terre, dernier carré du déni et du négationnisme. Quand on prend connaissance de l’élévation de la température des villes française depuis le début des années 90, on est frappé par le fait que la potentialisation est bien plus énorme au sud qu’au nord. Mais que même là, dans le Finistère, elle a abouti à plus d’un degré sur moins de vingt ans, ce qui est énorme, mais moins que dans le sud, où elle atteint parfois trois degrés déjà, bien loin des projections des années 90, qui faisaient ricaner pourtant certains. "Selon les projections des climatologues français, la tendance au réchauffement s’accélère, et l’augmentation du niveau des températures pourrait atteindre + 7 °C en 2100. « C’est un réchauffement énorme et surtout très rapide, sur une centaine d’années », indique Pascale Braconnot, spécialiste de la modélisation du climat au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement. Décryptage : Jusqu’à + 7 °C en 2100 : les experts français du climat aggravent leurs projections sur le réchauffement


    • JC_Lavau JC_Lavau 9 janvier 17:07

      @velosolex. Crois tu qu’au « Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement » on oserait nommer un incroyant ou une incroyante ?
      Nous avons vu le cas de l’ONERC, chargé dans sa raison sociale d’étudier le « Réchauffement Climatique ». Ils ont précipitamment interrompu leurs relevés d’enneigement au Col de Porte, puis ont supprimé la page : la réalité divergeait par trop des prophéties réchauffistes qu’ils étaient chargés de diffuser.
      C’est comme ça, la politique du mensonge à outrance.


    • velosolex velosolex 9 janvier 17:09

      @JC_Lavau
      La prise de conscience du réchauffement, vient plus facilement avec la transpiration, qu’avec la théorisation.
      C’est la loi qu’on pourrait émettre et la morale de cette histoire. 

      J’ai une amie australienne, qui s’est installée en Bretagne à deux pas de chez moi, et qui a fuit depuis cinq ans les températures caniculaires qu’elle ne supportait plus. Pas un cas unique, et cela va s’accélérer. 
      « Les questions climatiques divisent l’Australie » - Le Monde
      Cet article du monde date de 2009.https://bit.ly/2N8Vhvt


    • JC_Lavau JC_Lavau 9 janvier 17:12

      @velosolex : « cela va s’accélérer ». C’est quoi tes études en physique de l’atmosphère et en océanographie ? Quels moyens as-tu pour démêler le vrai du faux dans la propagande ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 9 janvier 17:21

      @velosolex. Li mMonde, voyons ses antécédents :

      https://www.lemonde.fr/planete/article/2012/09/18/la-banquise-arctique-pourrait-completement-disparaitre-d-ici-a-quatre-ans_1761703_3244.html

      Il semblerait qu’Hubert Beuve-Méry soit très très très très mort.
      Depuis Li mMonde est devenu un organe de la C.I.A. et d’israël.


    • prong cyrus 9 janvier 18:01

      @jacque « deonto »
      @Q=cyrus

      Oui cela serait un peut comme trump qui nous proposait de bombarder la cathédrale pour éteindre le feu lol

      Que nous profane , on ais ce genre d’ idée bizarre après avoir vu des puits de pétrole soufflé par red adair , pourquoi pas .

      Mais quand c’ est un homme qui tient le destin du monde dans ses griffe c’ est plus emmerdant ... Aussi bien pour la secte antiCO2 que pour l’ antisecte-proCO2

      Mais surtout pour tout les non-affilié qui subissent ce genre de « décision » 


    • velosolex velosolex 10 janvier 18:30

      @JC_Lavau
      Extrait journal rebellyon 

      Certains pompiers signalent des flammes de 150 mètres de haut. Relisez ça, lentement. Des flammes de 150 mètres de haut. Plus hautes qu’un immeuble de 40 étages.C’est la nouvelle norme estivale en Australie. Des flammes gigantesques et des humains terrifiés, blottis sur la plage dans la nuit noire ou la lueur orange du jour. Désorganisées, paniquées, des milliers de personnes sont forcées de fuir. Des villes et des villages ont été enveloppés pendant des jours, des semaines et maintenant des mois dans une brume de fumée qui va de l’irritant au toxique jusqu’au mortel. Une zone incendiée dont la dimension dépasse largement celle des terres touchées par les incendies d’Amazonie et de Californie.Des douzaines de personnes sont mortes ou portées disparues. Et ce n’est que le début.Le journal The Age de Melbourne rend compte de l’évacuation de Corryong, dans le nord-est du Victoria, à la veille du Nouvel An : «  Tous ceux qui voulaient se joindre au convoi devaient avoir suffisamment de carburant pour se rendre à Tallangatta, à environ 85 kilomètres de là, et inscrire leur nom sur une liste. La liste serait pour le médecin légiste au cas où les choses se passeraient mal.  »Les flammes éclairent d’une lumière brûlante les priorités des dirigeants australiens.On voit les pompiers se débrouiller avec de pathétiques masques de papier, tandis que le gouvernement offre chaque année 12 milliards de dollars aux entreprises du secteur des énergies fossiles (29 milliards de dollars si l’on compte les subventions indirectes).On voit une armée qui peut mobiliser une force massive pour défendre le pétrole et l’impérialisme au Moyen-Orient, pour capturer les réfugiés de ces guerres et les parquer sur une prison insulaire [2] — mais qui est apparemment incapable de mettre en sécurité une population civile à la hauteur de l’urgence [...]


    • JC_Lavau JC_Lavau 10 janvier 18:41

      @velosolex : émotion + émotion + émotion...
      DONC tu as tout compris et Mort au CO_2 ! A mort les humains qui dégagent du CO_2 !
      Emotion + émotion + émotion, etc. DONC finie l’oscillation Est-Ouest de l’Océan Indien... 
      Emotion + émotion + émotion, etc. DONC plus besoin de gestion prévisionnelle du bush et des moyens de circulation des pompiers.
      Emotion + émotion + émotion, etc. DONC tu peux en toute ignorance te substituer aux australiens pour diriger leur économie. Tu sais tout mieux qu’eux.
      Emotion + émotion + émotion, etc. ...


    • JC_Lavau JC_Lavau 10 janvier 18:43

      @velosolex. Pour les algues vertes qui envahissent les anses bretonnes, n’hésite pas à nous décrire tes brillants succès.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 janvier 20:01

      @Jeekes
      Vous z’est pas venu à l’esprit que la gestion des forêts (comme du reste d’ailleurs) ça coute un pognon de dingue ?


      Il y a la gestion des forêts et la gestion des incendies. C’est ce qui est fait en Provence : tours de gué 24h/24, chemins forestiers entretenus, Canadairs et hélicos en alerte, coordination entre les hommes au sol et les Canadairs, etc

      Opération Pélican : Vidéo sur les mesures prises en Corse.


    • JC_Lavau JC_Lavau 10 janvier 20:06

      @velosolex. Et un pilote chevronné détaille la tactique à tenir devant un feu de forêt. Il se concentre sur les flancs, pour amoindrir la tête. La tête proprement dite est un peu trop vite inattaquable.



    • JC_Lavau JC_Lavau 12 janvier 17:42

      @JC_Lavau. Les décérébrés par la propagande carbocentrique ont encore « moinssé » frénétiquement.
      A qui le crime profite-t-il ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 9 janvier 15:05

      Oscillation IOD positive de l’Océan Indien. L’Est est froid, donc bien moins de pluies sur l’Australie.
      https://en.wikipedia.org/wiki/Indian_Ocean_Dipole
      Tandis que les météorologues du dimanche 29 février 1979 nous crient dans les oreilles que « C’est tout de la faute au réchauffement climatique anthropique ! ».
      Sans même compter la licorne rose invisible.


      • eau-pression eau-pression 9 janvier 21:06

        @JC_Lavau

        Après quelques recherches infructueuses d’une carte des ressources minières connues de l’Australie à laquelle j’aurais superposé une carte des incendies, je viens consulter l’expert en escrologie.
        T’aurais pas des copains qui pourraient me dépanner ?
        Ou directement répondre à la question : les sondages du sous-sol, par analyse d’ondes ou je ne sais quoi, ne seraient-ils pas de nature à créer une résonance psycho-dissonante de nature à déclencher le feu par ci par là ?


      • JC_Lavau JC_Lavau 9 janvier 21:13

        @eau-pression. Consommes-tu des hallucinogènes licites (éthanol) ou illicites ? Ou les deux ensemble ?


      • eau-pression eau-pression 9 janvier 21:26

        @JC_Lavau
        Toi pas piger ; toi me prendre pour un con. Toi faire un effort, pas pour me sortir de ma connerie, mais pour envisager un autre lien que celui que tu dénonces radoti-radota entre GIEC, pétroliers et autres flibustiers.

        Aborigènement tien


      • JC_Lavau JC_Lavau 9 janvier 21:38

        @Lavau. Article plus détaillé, bizarrement séparé :
        https://en.wikipedia.org/wiki/Subtropical_Indian_Ocean_Dipole


      • eau-pression eau-pression 9 janvier 21:49

        @JC_Lavau
        Pour répondre à ta question précédente, c’est non pour les substances ; mon problème du jour est plutôt d’avoir fréquenté des amoureux de la forêt primaire, qui cherchent si le sous-sol des belles disparues en fumée, là bas, n’aurait pas donné des idées inavouables aux prospecteurs.

        En superposant des cartes, on peut chercher la part des choses entre leur amour des forêts volatilisées et les scrupules (ou non) des miniers.


      • JC_Lavau JC_Lavau 9 janvier 22:22

        @eau-pression. Seul un australien pourrait te répondre sur ce point, et pas n’importe qui.
        Ce qui est à l’échelle humaine depuis la France est de constater le fort SIOD positif, donc une mer de Timor froide, évaporant peu. D’où hautes pressions sur l’Australie, et proche Pacifique froid. D’où très grande sécheresse sur l’Australie.
        A l’échelle humaine aussi est de constater que les interdits religieux imposés par les escrologistes ont empêché l’entretien des forêts et broussailles, afin de garantir des catastrophes maximales. En Australie comme en Californie.
        Si les escrologistes ont fait poser des rochers pour barrer les routes des pompiers, leur responsabilité est entière.


      • eau-pression eau-pression 9 janvier 22:47

        @JC_Lavau
        Je n’ai visité l’Australie qu’en suivant le parcours que ma fille y a suivi, comme beaucoup de jeunes français, italiens, irlandais, coréens, chinois ... Elle et ses amis ne valident pas l’hypothèse de départs d’incendie ayant la finalité que j’évoque : faire place nette pour la mine.

        Cependant, on ne parle par ici que de production d’énergie par centrale thermique, alors que l’Australie a des plans bien avancés pour une énergie décarbonée (t’énerve pas, c’est juste un constat). Donc, comme d’hab, on a trouvé un prétexte à idéologiser, et on s’en donne à coeur joie.

        Quand tu complotises sur le GIEC, je te lis avec intérêt (enfin, la première fois, parce que bis repetita et moi sommes pas copains). En gros, les décideurs désignent un coupable pour pouvoir faire les choix techniques à leur guise. Ici, il y a conflit entre destruction de forêts primaires et exploitation à ciel ouvert. C’est pain béni si le coupable (le CO2) pouvait faire le sale boulot.

        Les Australiens savent sûrement mieux que nous la part d’incendies d’origine criminelle. je doute que ceux qui les allument soient des pyromanes des villes.


      • eau-pression eau-pression 10 janvier 09:51

        @JC_Lavau

        Le complotisme est semblable au feu qui consume les forêts primaires. Il s’attaque à nos certitudes, pour mieux en faire germer d’autres.

        Désolé d’avoir complotisé hors balises.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 janvier 20:03

        @JC_Lavau
        Vous ne pourriez pas trouver des documents en français ? Merci d’avance !



      • eau-pression eau-pression 11 janvier 14:01

        @JC_Lavau
        Tiens, je viens d’écouter un autre complotiste sur TVL. C’est Charles Onana qui affirme en conclusion qu’au Rwanda, la vraie raison de l’avènement du RPR est de faciliter l’exploitation des mines du Congo. Ce n’est pas nouveau, mais toujours pas officiel 25 ans après.


      • JC_Lavau JC_Lavau 12 janvier 17:46

        @JC_Lavau. Tiens ? Il s’est trouvé encore au moins cinq décérébrés fanatiques pour « moinsser » frénétiquement. A qui profite la propagande escrologiste et carbocentrique ?


      • pallas 9 janvier 15:56
        hommelibre

        Bonjour,

        Il fait 11 degrés chez moi, la température baisse peut à la nuit tombé.

        Jamais vu ça, et sa dure depuis pas mal de temps, il ne pleut presque pas, des rares petites gelés.

        C’est quelque peut anormal, de mémoire, je me trompe peut etre hein ?, il devrait avoir de la neige, verglas, un froid glacial, nous sommes en hiver je crois, je dit ça, je suis trop bete.

        L’année 2020 commence fort bien, les incendies touchent l’Amazonie, la Sibérie, certainement la foret tropical de l’Afrique central.

        Bientot chez nous aussi, les sols sont sec, les arbres morts.

        Salut


        • JC_Lavau JC_Lavau 9 janvier 15:59

          @pallas. Ah ! Dictature de l’émotion ! L’arme rêvée au service des charlatans.


        • JC_Lavau JC_Lavau 9 janvier 16:01

          @pallas. Ah ! La dictature de l’émotion !
          Arme rêvée au service des charlatans.


        • pallas 9 janvier 16:43

          @JC_Lavau

          Bien sur,

          Nous avons la un hivers tout a fait normal. avecune température dépassant les 10 degrés en début Janvier sur l’ensemble du terrotoire, je suis bete et vous intelligents

          Le Français sais tout sur tout, mieux que tout le monde, une vrai bete de foire, un etre supérieur, le nombril de humanité (je m’égare)

          Vous voila rassurez, tout va bien, trés bien

          R a s

          Alors heureux ?





        • prong cyrus 9 janvier 18:11

          @pallas

          Salut « pas lasse des humains » , 
          laisse nous vivre encore un peut « nos connerie sont divertissante » smiley

          oui tres heureux de me faire l’ avocat du diable smiley <mdr>


        • velosolex velosolex 10 janvier 00:01

          Thermomètre des vingt dernières années, ajustable selon votre département

          https://bit.ly/2s5cFtH


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 janvier 20:14

          @velosolex
          Ben oui, il fait plus chaud, en voilà une découverte ! Le débat ne porte pas sur la chaleur, mais sur les causes de la chaleur.
          .
          Quand la climatologie aura fait des progrès, on saura peut-être quelles sont la ou les causes ? Si la chaleur est due à des variations des cycles du soleil, et/ou des variations de l’axe de la terre, et/ou des variations de l’ellipse, vous aurez l’air malin avec votre CO2...
          .
          Comment peut-on faire confiance à une science balbutiante pour faire des prévisions à 50 ans, surtout quand on pose la conclusion avant d’avoir vérifié les diverses hypothèses, c’est de la science de Mickey pour mougeons.


        • JC_Lavau JC_Lavau 10 janvier 20:34

          @Fifi Brind_acier. Tu oublies les oscillations océaniques. Mais elles ont des durées qui sont souvent inamicales envers la gestion de carrière d’un chercheur, et tout à fait incompréhensibles à l’horizon électoral d’un politicien.


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 janvier 22:06

          @JC_Lavau
          Tu oublies les oscillations océaniques

          Bonsoir, tu nous mets des documents en français sur ce sujet !?
          Merci d’avance.



        • JC_Lavau JC_Lavau 12 janvier 17:37

          Déjà deux « moinssages ». L’information factuelle est considérée comme l’ennemi à abattre, par ces décérébrés sous télécommande.

          A qui le crime profite-t-il ?


        • hommelibre hommelibre 13 janvier 07:54

          @velosolex
          L’effet « îlot de chaleur » est-il décompté ? (3° à 5° selon les villes et quartiers)


        • hans-de-lunéville 9 janvier 18:25

          tient, cela ne parle pas de Q ????


          • prong cyrus 9 janvier 18:28

            @hans-de-lunéville
            c’ est la fin de la promo , attend la saison II :)


          • prong cyrus 9 janvier 18:30

            @cyrus

            les saison vont plus vite que les recolte de nos jours :)
            hier c’ etait le contraire ...


          • pallas 9 janvier 18:37

            @cyrus

            Mouais, vous faites l’avocats des tocards surtout

            Quand je lis les commentaires sur Le Japon, limite raciste, meme comportrment dans les médias (le figaro, la tribune, RMC TV).

            Du style Le Japon est à l’age de pierre et La France number one de l’univers, j’ai quelque peut l’impression que le français est totalement c**n.

            Sans les Japonais, pas de manga, console de jeux, de cultures de substitutions, technologie en électronique, en bref, c’est le français l’arriéré, pas le japonais.

            Et encore, sa n’est que le haut de l’iceberg.

            Salut


          • prong cyrus 9 janvier 18:54

            @pallas
            1/Mouais, vous faites l’avocats des tocards surtout
            >tres souvent , je suis d’ ailleur mon tocard/client préféré 
            toute charité « ordoné selon l’ ego et l’ hubris finissent comme ca .

            2/ Du style Le Japon est à l’age de pierre et La France number one de l’univers, j’ai quelque peut l’impression que le français est totalement c**n.
            >Non pas du tout , je n’ ais rien contre d’ autre culture , en d’ autre terre .
            Quand a la mienne , sa décadence se mesure a l’ aulne de lilletrisme de votre serviteur .

            3/ je forge un petit peut , mais bien moin que hephaistos 

            sans les japonais , notre acier carbone serait tres en retard .
            Sans le damas , nos materiaux composite n’ aurais peut etre pas vu le jour .
            Sans le mithril mythique , nous n’ aurions peut etre pas été »forger " dans l’ espace 
            Sans l’ orchicalque (cuivre des montagne imagine ce que l’ on ne saurait plus faire en science ).

            Nous some tous des arriéré , pourquoi tu croit que hades/kali/yahvé nous court au fesse , soit ca passe , soit ca casse .


          • CLOJAC CLOJAC 9 janvier 19:10

            @pallas

            « Sans les Japonais, pas de manga, console de jeux, de cultures de substitutions, technologie en électronique, en bref, c’est le français l’arriéré, pas le japonais ».

            Vous confondez le niveau technologique d’une société et ses structures idéologiques et fonctionnelles.
            Pour mémoire, l’Allemagne de 1938 possédait une réelle avance technologique dans bien des domaines... L’URSS de 1955 idem.

            Les tribulations de Ghosn n’ont pas surpris ceux qui ont bossé dans l’environnement Pacifique, parce qu’ils connaissaient le comportement des Japs : féodaux, archaïques, psychorigides et xénophobes. C’est dans leur culture ancestrale, et on n’a rien fait pour qu’ils évoluent après WW 2.

            Lorsqu’un de mes clients avait un contentieux avec des Japs, je lui conseillais un arbitrage en terrain neutre Singapour par exemple, mais surtout de ne pas se rendre au Japon où il risquait d’être soumis à toutes sortes de pressions.
            Sinon, les mangas et les jeux vidéo c’est de la culture pour TPT.
            https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/crimes-impunis-des-japonais-dans-218621


          • pallas 9 janvier 19:56

            @CLOJAC

            Cette arrogance ridicule

            Le Japon est un pays civilisé, La France le Tiers Monde, c’est un fait.

            En terme militaire, nos forces sont trés faible, bien en de ça d’une logique d’auto défense.

            La France ne vaut rien, soit elle n’existe pas à l’étranger, soit elle moqué.

            La Chine, dans ses émissions TV, ne s’en cachent meme pas.

            Salut


          • CLOJAC CLOJAC 9 janvier 21:03

            @pallas

            « Cette arrogance ridicule »

            Votre ignorance, votre syntaxe et votre orthographe le sont bien davantage.

            https://www.parismatch.com/Culture/Livres/Toute-la-classe-politique-japonaise-a-des-liens-avec-les-yakuzas-925199


          • prong cyrus 9 janvier 22:58

            @pallas

            baka baka baka
            tamagochi tabesaseru .

            furansu-jin , nippon-hito .
            hito wa baka arimasen


          • prong cyrus 9 janvier 23:02

            @CLOJAC
            pas totalement , 
            j’ aimerais bavasser dans sa langue aussi bien que lui dans la notre . et je te parle meme pas de l’ ecrit , ou des référence culturelle .

            Ce ne sont pas les yakuza qui sont le plus a craindre ...

             


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 janvier 23:14

            @cyrus

            Le pavillon d’or . Mishima.


          • prong cyrus 9 janvier 23:25

            @Aita Pea Pea

            (extrait de 小説とは何か), dans La Nouvelle Revue Française no 256, p. 77-82, traduit du japonais par Tadao Takemoto, texte français établi par Michel Cazenave, avril 1974

            george « 武 – Bu » , vu de l’ autre culture ,
            mais avec « ma mama plutot que ma fia » en point commun :)


          • prong cyrus 9 janvier 23:26

            @cyrus

            merde celui la non plus je ne l’ ais pas lu :)



          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 janvier 23:53

            @cyrus

            Mishima c’est Mishima. Toute la complexité du Japon en un seul homme, grand écrivain.


          • CLOJAC CLOJAC 9 janvier 23:59

            @cyrus

            « j’ aimerais bavasser dans sa langue »

            Si tu veux te faire une Nippone friponne, la solution :
            https://www.youtube.com/watch?v=Jd1m-3LYQiA


          • prong cyrus 10 janvier 00:08

            @CLOJAC

            tres drole , mais non j’ ais investit dans l’ artisanat locale (besancon )
            Du coup moi le transfuge vauclusienne , et la la bizontine de toulon 
            copulons en juste noce dans notre ardeche d’ adoption :)

            pour les autre il ya https://www.japancupid.com/?&ef_id=CjwKCAiAu9vwBRAEEiwAzvjq-7G2UBJOw6ygx_IOcbWx0XPYqLWcLEhAw9zjNVB65Ep6rzwazMo0NBoCtosQAvD_BwE:G:s&ovchn=GGL&ovcpn=English+France&ovcrn=japan%20friends&ovmtc=e&ovraw=g&ovtac=PPC&gclid=CjwKCAiAu9vwBRAEEiwAzvjq-7G2UBJOw6ygx_IOcbWx0XPYqLWcLEhAw9zjNVB65Ep6rzwazMo0NBoCtosQAvD_BwE
            japan cupid , ca annonce un peut le truc :)
            <bien sur on parle de cupid-don(tres pratique une mauvaise orthographe pour les jeux de mollets )>


          • prong cyrus 10 janvier 00:13

            @Aita Pea Pea

            Mishima c’est Mishima. Toute la complexité du Japon en un seul homme, grand écrivain.


            En fait de complexité je me contente de discerner les maki-sushi a la nori , et les sushi plus ordinaire ...

            je n’ en suis qu’ as la truite , et au saumon ,

            je te rapelle "en tant que gouteur des que je passe au fugu ...

            on dira pas que c’ est le saké qui te fait mal promis .


            @cadou


            si boris a des info sur ce coup c’ est le moment que je t’ invoque online smiley


          • prong prong 10 janvier 00:15

            @CLOJAC

            Si tu veux te faire une Nippone friponne, la solution :
            Y a un moment ou on devient trop vieux pour les phantasme :)
            mais tu as carte blanche :)


          • prong prong 10 janvier 00:19

            @prong

            Dire que je n’ ais pas pu « pousser mon avantage » , avec une belle ma’ori a 19ans , dans la fleur de l’ age , imagine a 48 , il ne reste que le venal , le venerien ou le faisandé , dessolé mes dames smiley


          • prong prong 10 janvier 00:20

            @prong

            Par contre celle qui te subit , et ne part pas .... accompagne la , c’ est une valeur sure , et pas que pour les bourse :)


          • CLOJAC CLOJAC 10 janvier 01:17

            @prong

            « imagine a 48 »

            À cet âge-là tu aurais encore tes chances avec des vahinés désintéressées de 25 à 30 ans, à condition d’avoir le mana des chefs qui te rend irrésistible.  smiley


          • prong prong 10 janvier 01:29

            @CLOJAC

            mais di-donc c’ est presque un compliment si on est pas sous l’ enveloppe des noix de coco ( les noix de prong c’ est forcement metal

            Tu sait si je devait partir a l’ assaut d’ une vahniné c’ est Hina que je choisirait lol
            <dans une autre vie peut etre > , j’ avais aussi une amerindienne du sud , 
            a 18 ans on est con , ... apres en generale ca ne s’ ameliore pas :)
            Pas mal du tout le lien a aitea...meme vu de metropole .


          • prong prong 10 janvier 01:33

            @prong

            <bien sur que c’ est truqué cherche le cable :)>
            ...encore un coup du diable :)


          • prong prong 10 janvier 01:55

            @CLOJAC

            Tu sait faute de « trou bleu » on plongeait a minima 30 metre de BESTOUAN(cassis)
            j’ ose même pas imaginer la force des votre ... 
            Un polonais y est rester il y a quelque jours :)

            c’ etait bien evidement quand j’ etait jeune et beau :)
            le mana n’ as pas d’ age , mais y a quand meme une limite :)



          • CLOJAC CLOJAC 10 janvier 02:27

            @prong

            « dans une autre vie peut etre » 

            Tu pourras essayer de devenir champion de motoro.
            Cékoa motoro ?
            C’est un sport ma’ohi consistant à aller visiter une vahiné dans le lit conjugal tandis que le mari dort à côté.  smiley




          • prong prong 10 janvier 02:37

            @CLOJAC

            ouais , c’ est ce qu’ en picard « on appelle <je l’ ais dans le cul> , en decouvrant qu’ on as la goupille a la main <dans le meilleur des cas > » 

            dort bien , enseigne les en-saignant , retourne les du bleu a a appoint >


          • berry 9 janvier 22:35

            Si vous vous demandez pourquoi il y a tant de plastiques dans les océans, j’ai la réponse :

            https://twitter.com/Vince_McMince/status/1213930705463459847


            • sweach 10 janvier 10:48

              Encore et toujours le fameux « réchauffement climatique »

              Vous la voyez cette utilisation absurde et magique comme cause de tous nos maux ?

              Encore une fois en accusant des chimères, on oubli de regarder les vrai causes d’une catastrophe et on n’appliquera pas les bon remède.

              Les Forets Australiennes ont brûlés. OK, mais qui et quand elles ont été planté ? qui les entretiens et comment ? Pourquoi ces essences d’arbres ?

              Certain oublie trop rapidement que les forets primaires n’existe pratiquement plus, donc on ne peut pas accuser mère nature quand le résultat d’une foret est due à l’homme.

              Il y a des journalistes qui se posent de vrai question et tournent leur regard vers l’industrie du papier ?

              Car ce n’est pas nouveau. ou en espagne On accusera le réchauffement aux prochains incendie ?


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 janvier 22:09

                @sweach
                Au Portugal aussi, beaucoup d’eucalyptus, c’est pour en faire quoi ?
                De la pâte à papier ? Je lirai vos liens demain, bonne soirée.


              • JC_Lavau JC_Lavau 12 janvier 18:15

                @sweach. Précieux, ton reportage 
                https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/espagne-le-reboisement-intensif-fait-polemique_2653644.html
                 
                Je voudrais bien avoir des infos sur les effets pédogénétiques de l’eucalyptus sur la biologie et la biochimie des sols.
                Ici ne sont accessibles que les cours de pédologie générale, et l’expérience familière des podzols sur pessaies gérées par l’ONF, où ne restent guère que des fourmilières à grosses fourmis. Sous-bois très appauvri.

                Mon expérience forestière personnelle est fort limitée : sur les falaises du Brusc dominaient les pins d’Alep, et sur les hauteurs de schistes les sols étaient fort minces, et bien peu évolués. Ils sentaient le champignon. De mon vivant, j’ai vu les pins peu à peu remplacés par des yeuses, un peuplement nettement plus climacique. Le gros ennemi des yeuses était le capricorne, dont les larves creusent de grosse galeries. Les guêpes qui foraient les troncs des pins pour pondre semblaient ne pas leur faire grand mal. J’ai ouï dire que le pin d’Alep est le premier à recoloniser un sol après incendie, mais le temps de recolonisation se compte en siècle, voire en siècles. Sur le plan technologique, son bois est sans valeur, très tord et vrillé.


              • sweach 13 janvier 15:19

                @Fifi Brind_acier
                Oui l’eucalyptus est utilisé pour faire du papier.

                Le plus important est qu’un incendie est avant tout le résultat des choix passés de plantation d’essence d’arbre faite par l’homme, il est relativement énervant de voir les journalistes oublier le bon sens pour exposer les causes.

                Que l’on laisse se reboiser naturellement un espace forestier, ou bien que l’on plante des espèces pas forcément endémique, ceci est un choix qui a des répercussion sur les incendies futur.

                Les échelles de temps ce compte en décennie, en siècle et absolument personne ne se préoccupe de l’aspect sécurité générale, quand on est en présence d’une multitude d’intérêt privé et financier.

                Pour ma part je suis entouré de pin parasol et de chêne vert qui on leur lot d’incendie chaque année.
                Pourtant il existe un nomansland très petit qui abrite une foret de chêne blanc et de sapin, dans ce secteur le sous bois et l’humidité est très différent due à ces espèces d’arbre.


              • JC_Lavau JC_Lavau 13 janvier 15:38

                @sweach. Espèce d’arbres  ? Pas si simple. Le type de sol et son hydrologie jouent un rôle préalable non négligeable.
                Après une avalanche en Norvège qui avait emporté tous les épicéas et leurs enracinements si superficiels, il ne restait que le roc nu. Evidemment c’est particulier : l’inlandsis n’a cédé le terrain que récemment, tandis que la pénurie persistante en dioxyde de carbone handicapait lourdement  handicape toujours  la végétation et la pédogenèse.


              • JC_Lavau JC_Lavau 14 janvier 16:40

                @JC_Lavau. Plus techniquement : les yeuses donnent une litière avec un moindre rapport carbone/azote, ce qui est un point sensible. L’humification est moins ralentie.


              • leypanou 10 janvier 22:28

                @tout le monde :

                Le Glacier National Park du Montana obligé d’enlever tous les signes comme quoi les glaciers auront disparu d’ici 2020.

                Quant aux prédictions hasardeuses¹ qui se sont avérées fausses, inutile de les répéter car on ne fait pas changer d’avis les perroquets.

                ¹ : du genre « la température va augmenter de 7°C d’ici 2100 ».


                • hommelibre hommelibre 13 janvier 07:51

                  En effet les eucalyptus sont en eux-mêmes une large part du problème :

                  http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2020/01/11/mega-feux-la-loi-de-l-eucalyptus.html


                  • JL JL 13 janvier 08:59

                    Je profite de cette tribune pour dénoncer le catastrophisme des médias qui nous présentent l’Australie comme un pays en feu.

                     

                     L’Australie est un continent dont la superficie est approximativement de 7,5 millions de km². 100 000 km² de surface ravagées par les flammes dans ce pays équivaut, à l’échelle de la France à 7300 km², soit un carré de 85 km de coté.

                     

                     Divisé à raison de un feu par département, cela ferait des feux de 8,5 km de coté.

                     

                     Une réflexion qui, comme la plus jolie fille du monde, ne peut donner que ce qu’elle a.

                     

                     smiley


                    • nono le simplet nono le simplet 13 janvier 09:18

                      @JL
                      calculé comme ça ce sont en effet de petits feux ... on pourrait même descendre au niveau de la commune ... un vague feu de broussailles ...
                      mais quand on dit que ça fait 2 fois la surface de la Belgique ou la surface cumulée du Grand Est, des Hauts de France et de l’Ile de France ça fait quand même un peu plus impressionnant ...


                    • JC_Lavau JC_Lavau 13 janvier 11:21

                      @nono le simplet. Sûr qu’impressionner pour empêcher de réfléchir et de s’informer, c’est votre priorité, à vous les crédules, et vos marionnettistes.


                    • nono le simplet nono le simplet 13 janvier 14:26

                      @JC_Lavau
                      dire que ça fait 2 fois la surface de la Belgique ça empêche de réfléchir ? smiley


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 13 janvier 14:47

                      @nono le simplet

                      D’ ailleurs tout est parti d’une barraque a frites tenue par un exilé belge . Le gras de boeuf faut faire gaffe en le chauffant.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 13 janvier 15:20

                      @nono le simplet. Dès l’instant où tu cherches à manipuler les émotions, j’ai tous les signaux du danger qui clignotent.
                      J’ai assez fréquenté d’escrocs, y compris à titre professionnel, de catéchistes et de féministes pour commencer à connaître les ruses des escrocs, escrologistes et climastologues.
                      On ne t’a pas encore vu examiner les essences, les litières, les chemins d’accès pompiers, les éventuelles tranchées pare-feu, ni les incidences si particulières à l’Australie des deux oscillations océaniques de part et d’autre.
                      Alors tes manipulations d’émotions, tu peux te les foutre là ousque le dos change de nom.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès