• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Fiona, fillette de 5 ans tuée

Fiona, fillette de 5 ans tuée

Le Sourire est le plus beau cadeau d’un enfant à ses parents, et réciproquement !

Le Don de la Vie, restera toujours, le moment le plus merveilleux, car c’est cadeau !

« Je veux garder un esprit d’enfant » Parce que rien n’est plus important qu’un rêve d’enfant !

Des mois de mensonges

Cécile Bourgeon, mère de la petite Fiona  : « disparue » vidéos difficile à supporter  !

Cette affaire débute le dimanche 12 mai 2013 au soir quand la jeune femme de 26 ans, enceinte de son troisième enfant, signale à la police la disparition de sa fille de cinq ans dans un parc de Clermont-Ferrand. Le Parc de Montjuzet, durant le laps de temps où elle faisait une courte sieste.

Des recherches mobilisent la population.

La thèse de l'enlèvement est privilégiée et devant les caméras, la jeune femme, en larmes, lance un déchirant appel pour retrouver Fiona.

Deux cent personnes en rassemblement de soutien

A la demande d’internautes, en relais. Je me souviens ! Jeudi après-midi, la mère de la petite Fiona, cinq ans, disparue dimanche à Clermont-Ferrand, lance "un appel au secours" pour retrouver sa fille.

Un appel lancé à "tout le monde, à tous les Clermontois".

Plus de deux cent personnes se réunissent. Où ? Sur le parking du Parc de Montjuzet. Pour que tout soit fait pour retrouver Fiona.

La mère de la petite Fiona, disparue dimanche dans un parc de Clermont-Ferrand, a lancé jeudi "un appel au secours" pour retrouver sa fille, sur le parvis du Palais de justice de Clermont-Ferrand.

La jeune femme blonde, vêtue de noir et en larmes, s'exprimait devant la presse aux côtés de son avocat, Me Gilles-Jean Portejoie, avant d'être entendue par les juges jeudi après-midi.

"Je lance un appel à tout le monde, à tous les Clermontois, à tous ceux qui peuvent nous aider", a-t-elle déclaré. 

La mère de Fiona, qui s'est constituée partie civile mercredi, a décrit la fillette comme "une petite fille qui aime la vie, qui aime les gens, qui est sociable, toujours souriante".

"C'est très très dur par rapport à ma grossesse, par rapport à mon autre fille, on n'a pas trop le choix de continuer la vie", a-t-elle confié ajoutant qu'elle avait "beaucoup de contractions".

"Je n'ai pas envie de faire une fausse couche", a-t-elle ajouté.

Le récit de cette sordide affaire

La Cour d’assises du Puy-De-Dôme avait la lourde tâche en novembre 2016, de faire le constat du verdict des peines infligées au deux coupables.

Le premier verdict fut rendu par la Cour d’assises du Puy-De-Dôme, donc du 63000.

Cécile Bourgeon, mère de l’enfant, les jurés l’a reconnaisse coupable.

De quels faits : Coupable de non-assistance à personne en danger.

Recel ou dissimulation de cadavre. Destruction ou modifications de preuve et dénonciation mensongère à l’autorité judiciaire.

Aussi surprenant que cela paraisse, les mêmes jurés : l’acquittent du chef de violences ayant entrainé la mort sans intention de la donner sur mineur de 15 ans par ascendant.

Sanction prononcée : Cinq ans d’emprisonnement, à l’encontre de Cécile Bourgeon.

Les jurés avaient estimé que : Cécile Bourgeon était participante à la mise en scène macabre qui entraina la mort de la fillette.

Par contre que rien ne démontrait, qu'elle eut porté des coups à sa fille.

En dehors des accusations, que Berkane Makhlouf, porta lors de sa garde à vue. 

Berkane Makhlouf, son ex-compagnon, se vit infliger, par la même Cour d’assises : 20 années de réclusion criminelle, assortie d’une période de sûreté des deux tiers.

C’est ce qu’il ressort du premier procès. A la lecture du verdict, rendu.

A partir de ce 9 octobre, le verdict des deux protagonistes se trouve : face aux jurés de la Cour d’assises de la Haute-Loire donc du 43000.

Quels sont les verdicts possibles ?

La mère de Fiona, encourt de nouveau : 30 années de réclusion criminelle.

Berkane Makhlouf, encourt aussi : 30 années de réclusion criminelle.

À la sortie du procès, plus que laborieux, la vérité n'avait pas pu tout émergée.

 

Les parties civiles face à la sanction et l'acquittement de Cécile Bourgeon avaient suscité leur plus grande indignation.

 

Il y avait la position du père de la petite Fiona.

 

À l’évidence de surcroit surtout celle de l’opinion publique.

Huant violement la mère de Fiona, lors de son départ de la Cour d’assises du Puy-De-Dôme.

 

Sous fourgon d'escorte, quittant la cour d'assises du Puy-de-Dôme.

 

Le parquet, réagit par une remise en cause et fit appel, face de cet acquittement partiel.

 

Le nouveau procès

 

Les faits datent de mai 2013

 

 

Réussir à prouver, qu’elle n’y est pour rien, dans la mort, de sa fille, comme elle le prétendit, avec véhémence lors du premier procès.

 

Également convaincre la version des faits qu’elle livra aux enquêteurs.

 

Lors de sa garde à vue en septembre 2013 est bien la bonne : dixit sa version : Sa fille Fiona serait décédée dans son lit.

 

Berkane Maklhlouf, la veille son ex-compagnon l’aurait frappée à plusieurs reprises.

 

Des coups que ce dernier nie totalement avoir porté.

 

Par contre à ce stade ils ont plus ou moins un point convergeant.

 

Il retrouve la petite dans son lit, morte dans son vomi. 

Cécile Bourgeon, arrivera-t-elle à convaincre ?

 

Car, dans la mesure ou les jurés considèrent, en leur conviction : qu’elle est peut-être à l’origine des coups mortels ou est complice.

 

Indéniablement, elle pourrait se voir condamnée à 30 années de réclusion criminelle.

 

Berkane Makhlouf pourrait, alors voir sa peine de condamnation de l'an dernier, portée à 10 ans de plus.

Il en ira de même, dans le cas ou Cécile Bourgeon soit acquittée à nouveau.

 

Cette dernière, pourrait recouvrir la liberté, peu de temps après le procès. 

Les risques, les enjeux, sont plus que de taille, pour tous deux.

La finalité de ce procès restant, avant tout de savoir enfin.

La véracité des faits et surtout, si dans un moment de lucidité, le corps ou les restants de la petite Fiona, disparue depuis mai 2013.

 

Dans un relent de regret des jugés ; le nouveau procès, les jurés, obtiendront-ils des inculpés, le lieu où se trouvent enfoui le corps.

Sources : JDD- Le Figaro- Libération- La Montagne- Le Panda- France Info- Des chaines audio visuelles et divers médias. FR3 Auvergne -

Parler de l’affaire Fiona, face aux supplices d’enfants.

Simple à comprendre cela s’est passé chez moi en Auvergne.

Ayant suivi ces enquêtes et je le ferai jusqu’au bout.

Il est impensable de pouvoir faire souffrir des enfants au point d’en faire de véritables martyrs.

Le mot est faible. Etant sur les deux lieux dès les premiers instants pratiquement.

A des moments différents il est préférable de m’appuyer sur un travail commun.

Auquel j’ai pleinement participé.

Le Panda

Patrick Juan

À suivre ce n’est que le début…..

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.57/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • Le Panda Le Panda 10 octobre 11:59

     Informations :

    Je tente une première, vous faire suivre le suivi de ce procès. Il est hors normes à divers titres. Que ceux qui ont des enfants ou pas, expriment en convictions leurs ressentis. 

    Affaire Fiona. La 2e journée du procès en appel Bourgeon/Makhlouf en direct !

    Suivez en direct la deuxième journée du procès en appel de Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf devant la Cour d’Appel de Haute-Loire au Puy-en-Velay. Ils comparaissent pour la mort de Fiona, à Clermont-Ferrand, en mai 2013.

    Je vous remercie toutes et tous de votre participation. Patrick Juan Le Panda


    • Le Panda Le Panda 10 octobre 12:20
      Un des frères de Berkane Makhlouf vient témoigner

      Ali A. , un des frères aînés de Berkane Makhlouf, vient de faire son entrée. Il se présente à la barre et jure de ne dire que la vérité. C’est chez lui que Makhlouf trouve refuge au début de son séjour à Clermont-Ferrand.


      • Le Panda Le Panda 10 octobre 12:21

        Ali et Berkane partagent la même mère. Lui n’a pas connu son propre père, parti alors qu’il avait un an. Il décrit M. Makhlouf, le nouveau compagnon de sa mère et père de Berkane Makhlouf comme un homme « alcoolique » et « violent ». Celui décède d’une cirrhose alors que Berkane n’a que 5 ans. Le compagnon qui lui succède est quant à lui « un homme droit » qui ne boit pas.


        • Le Panda Le Panda 10 octobre 12:22

          Ali relate la jeunesse de Berkane Makhlouf à Nevers. Il décrit son rapport à la drogue. « A mon avis, il a dû tester ça avec quelqu’un qui lui a ramené ça de Paris. » Il présente un enfant malheureux, notamment dans les rapports avec leur grand-frère commun, Mohamed. « Il pleurait beaucoup. Quand il était enfant, il était chagriné. »


          • Le Panda Le Panda 10 octobre 12:23

            Ali relate la jeunesse de Berkane Makhlouf à Nevers. Il décrit son rapport à la drogue. « A mon avis, il a dû tester ça avec quelqu’un qui lui a ramené ça de Paris. » Il présente un enfant malheureux, notamment dans les rapports avec leur grand-frère commun, Mohamed. « Il pleurait beaucoup. Quand il était enfant, il était chagriné. »


            • Le Panda Le Panda 10 octobre 12:25

              “[à propos de Cécile Bourgeon] C’est pas une bonne personne. Elle laissait ses enfants, pour aller travailler au bar. Déjà le bar dans lequel elle travaillait, le Corail, c’était un bar de stup !” Ali, frère de Berkane Makhlouf



              • Le Panda Le Panda 10 octobre 12:26
                Ali est convaincu que Fiona a trouvé la mort en ingérant des stupéfiants

                Ali le répète : « Berkane laissait tout le temps traîner de l’héro, de la coke sur des CD chez ma mère, ça m’exaspérait et c’est pour ça que je le tapais. Pour moi, la p’tite elle est tombée sur un cacheton de subutex ou d’héro qui traînait chez eux, et elle est morte dans son vomi ».



                • Fergus Fergus 10 octobre 14:04

                  Re-bonjour, Le Panda

                  Voilà une hypothèse que je ne connaissais pas et qui ’est pas inintéressante.

                  Cette version fournie par le frère Ali n’est toutefois pas convaincante : pourquoi, dans un tel cas, les parents de Fiona refuseraient-ils d’indiquer où se trouve le corps de la petite fille ?

                  Si l’hypothèse d’Ali était vérifiée par une autopsie, ils risqueraient au pire une condamnation pour homicide par imprudence.

                  En se taisant, ils laissent la porte ouverte aux hypothèses les plus sordides, et risquent de ce fait une très lourde condamnation pour actes de maltraitance ayant entraîné la mort de la petite Fiona.


                • Le Panda Le Panda 10 octobre 14:18

                  @Fergus
                  Re-bonjour Fergus

                  Voilà une hypothèse que je ne connaissais pas et qui ’est pas inintéressante.

                  Merci mais je suis en même temps en « live » au Puy en Velay et devant mon P.C.

                  JE TE REMERCIE DE TA REMARQUE ET JE VAIS TENTER DE T’expliquer la suite de ton commentaire Cdt


                • ZenZoe ZenZoe 10 octobre 14:23

                  @Fergus
                  Tout à fait.
                  La seule raison que l’on peut avoir pour ne pas révéler l’endroit où se trouve le corps est qu’il a été salement amoché. Il y a eu un autre cas très similaire il y a quelques années, où la mère avait tué sa petite fille à coups de pieds dans la douche. Elle et son compagnon prétendent ne pas se souvenir de l’endroit exact de l’ensevelissement, quelque part dans une forêt à la frontière belge mais où exactement... Sûrement que le spectable serait bouleversant à voir !


                • Le Panda Le Panda 10 octobre 14:28

                  @Fergus

                  Cette version fournie par le frère Ali n’est toutefois pas convaincante : pourquoi, dans un tel cas, les parents de Fiona refuseraient-ils d’indiquer où se trouve le corps de la petite fille ? Si l’hypothèse d’Ali était vérifiée par une autopsie, ils risqueraient au pire une condamnation pour homicide par imprudence. En se taisant, ils laissent la porte ouverte aux hypothèses les plus sordides, et risquent de ce fait une très lourde condamnation pour actes de maltraitance ayant entraîné la mort de la petite Fiona.

                  Tes remarques sont plus que judicieuses, j’ai besoin de ton aide, comme je ne sais si tu t’en souviens j’avais traité l’affaire Fourniret.

                  Je me suis entretenu avec un de ses « conseils ». Il faut savoir et tu vises juste c’est qu’Ali est lui aussi un « toxicomane notoire » donc c’est à prendre avec des pincettes je veux dire par là avec d’énormes précautions. Je n’ai jamais été juré en assises. Il me semble difficile que les jurés puissent prendre en compte ses déclarations de ce matin. Quant à la sanction que tu évoques « éventuellement » coule de source. J’ai besoin de ton aide et je te remercie d’être venu livrer ton sentiment. J’ai envoyé un courriel à Agora vox suivant le procès en live. Les photos envoyés par mes soins hier ne figurent pas dans l’article. Je tente là, réellement une première. Pour le bienfait de tous. 


                • Le Panda Le Panda 10 octobre 14:33

                  @ZenZoe
                  Bonjour ZenZoe

                  La seule raison que l’on peut avoir pour ne pas révéler l’endroit où se trouve le corps est qu’il a été salement amoché. Il y a eu un autre cas très similaire il y a quelques années, où la mère avait tué sa petite fille à coups de pieds dans la douche. Elle et son compagnon prétendent ne pas se souvenir de l’endroit exact de l’ensevelissement, quelque part dans une forêt à la frontière belge mais où exactement... Sûrement que le spectacle serait bouleversant à voir !

                  Votre remarque est aussi forte pertinente. Mais le corps humain laisse des traces indiscutablement même 100 années ensuite. Il ne doit rien rester de cette fillette. Mais sommes nous dans la réalité. Avez vous pensez à ouvrir les vidéos. Veuillez m’excuser d’être intervenu entre votre échange. Cdt


                • ZenZoe ZenZoe 10 octobre 15:33

                  @Le Panda
                  Veuillez m’excuser d’être intervenu entre votre échange.

                  Au contraire, tous les intervenants sont bienvenus dans une discussion, même celui qui a écrit l’article smiley


                • Le Panda Le Panda 10 octobre 16:33

                  @ZenZoe
                  Veuillez m’excuser d’être intervenu entre votre échange.

                  Au contraire, tous les intervenants sont bienvenus dans une discussion, même celui qui a écrit l’article 

                  Tout un chacun n’a pas forcément votre correction  smiley Merci


                • bob14 bob14 10 octobre 12:34

                  Avec un sérum de vérité, cette affaire serait réglée...


                  • Le Panda Le Panda 10 octobre 12:43

                    @bob14
                    Bonjour bob14

                    Avec un sérum de vérité, cette affaire serait réglée....

                    Merci de votre passage, nous en avons parlé entre nous hier et ce matin . Votre remarque peut se comprendre, mais le contexte médical ne peut répondre affirmant, qu’ils des drogués à l’extrême. A bientôt.

                    <script>function checksub() { return confirm('Etes-vous sûr de vouloir bloquer cet auteur ? Il ne pourra plus réagir sur vos articles.') }</script>

                  • Le Panda Le Panda 10 octobre 12:45

                    @bob i4

                    Je ne comprends pas au texte figurant sous mon commentaire. Il est hors de question de bloquer « bob14 »


                  • bob14 bob14 10 octobre 13:06

                    @Le Panda..On bloque souvent mes commentaires dénonçant le côté « secte » de certains auteurs d’articles..mais je n’en fais pas une affaire d’état étant au dessus de ces petites convenances de petites personnes en manque sans doute de reconnaissance devant leur miroir...Merci de ne pas en faire partie...


                  • Le Panda Le Panda 10 octobre 13:43

                    @bob14
                    @Le Panda..On bloque souvent mes commentaires dénonçant le côté « secte » de certains auteurs d’articles..mais je n’en fais pas une affaire d’état étant au dessus de ces petites convenances de petites personnes en manque sans doute de reconnaissance devant leur miroir...Merci de ne pas en faire partie...

                    Je n’ai aucune raison de procéder de la sorte à votre encontre. Ce ne sont pas nos premiers échanges et nous avons toujours eu des échanges forts corrects. Mais il faut aussi savoir que certains ont des languages au-dessus de toutes acceptations. Je suis persuadé que cela est loin d’être votre cas et merci


                  • Fergus Fergus 10 octobre 14:09

                    Bonjour, bob14

                    Le fameux « sérum de vérité » n’existe pas en droit français - pas plus que chez nos voisins - parce qu’il n’offre pas de garantie totale d’efficacité. Il a d’ailleurs été démontré que des sujets, non seulement ne parlent pas, mais parviennent à manipuler les enquêteurs !


                  • bob14 bob14 10 octobre 14:19

                    @Fergus...Bonjour..faut lire entre les lignes..juste une boutade sur notre police et notre justice légèrement à côté de la plaque..c’est mon impression vu les vides sur bons nombres d’affaires non résolues...L’affaire Grégory étant la cerise sur le gâteau !


                  • Le Panda Le Panda 10 octobre 14:40

                    @Fergus
                    Le fameux « sérum de vérité » n’existe pas en droit français - pas plus que chez nos voisins - parce qu’il n’offre pas de garantie totale d’efficacité. Il a d’ailleurs été démontré que des sujets, non seulement ne parlent pas, mais parviennent à manipuler les enquêteurs !

                    Merci de ta réponse, mais c’est le lien que je lui posté, dans un autre de ses commentaires. Les deux extrêmes sont possibles médicalement parlant et c’est interdit par la notre Constitution. Tu m’arrêtes aussi si je me trompe pour cause de « la présomption d’innocence » Il faut savoir dans cette affaire que j’en parlerai plus tard il y a eu des problèmes avec les magistrats chargés de l’instruction......


                  • Le Panda Le Panda 10 octobre 14:44

                    @bob14
                    Bonjour..faut lire entre les lignes..juste une boutade sur notre police et notre justice légèrement à côté de la plaque..c’est mon impression vu les vides sur bons nombres d’affaires non résolues...L’affaire Grégory étant la cerise sur le gâteau !

                    J’ai traité le sujet ayant été sur place aussi au moment des faits. Mon article se trouve dans mes articles. Merci réellement de votre contribution. Je retourne en live au Tribunal. Mais l’affaire Grégory je connais les coupables réels tout comme la Justice......Mais j’attends avant de faire un dernier article en deux parties dur « l’affaire Grégory »


                  • Le Panda Le Panda 10 octobre 12:50

                    @bob14

                    Voici ce que je vous disais, hé oui......


                    • Le Panda Le Panda 10 octobre 12:54

                      Les débats étaient très tendus ce matin. Les témoins, surtout lors de l’intervention d’Ali, n’ont fait que s’apostropher directement, nuisant parfois à la cohérence des débats.

                      Le tribunal a levée ce matin il y a 30 MNS la séance reprend dés 14 heures.


                      • FreeDemocracy FreeDemocracy 10 octobre 14:09
                        @Le Panda

                        bonjour panda,

                        très intéressant, moi ça m’intéressait de voir le passif des deux personnes afin de comprendre si le système de protection de l’enfance a correctement fait son travail ou s’il a été complice de ce drame.

                        FD

                      • Le Panda Le Panda 10 octobre 14:47

                        @FreeDemocracy
                        Bonjour FreeDemocracy

                        très intéressant, moi ça m’intéressait de voir le passif des deux personnes afin de comprendre si le système de protection de l’enfance a correctement fait son travail ou s’il a été complice de ce drame.

                        Pour vous répondre très clairement il y a eu de multiples lacunes et erreurs, soyez SVP plus précis dans vos questions. Mais pratiquement y compris l’école l’avait signalé....


                      • FreeDemocracy FreeDemocracy 10 octobre 18:06

                        @Le Panda

                        • Antécédents des parents vis à vis des services sociaux de l’ASE ?
                        • Signalement concernant Fiona et Eva (école, docteur) ? deux parents drogués tout de même...
                        • Aide sociale à l’Enfance a t-elle ordonné une mesure éducative ? le minimum... 
                        • Ont ils été devant un Juge des Enfants à la suite d’un signalement ? mesure de placement ?


                        ce ne sont que des notes mais ça colle avec votre sujet le panda, merci de nous faire participer en direct, nous avons de la chance ! supprimer de cette liste 17225 caractères > 10 000 la limite

                        PROTECTION ENFANCE

                        BASTIEN 3ans, 25/11/11, père, mis dans la machine à laver, à Meaux, Seine et Marne,Signalement:grands-parents maternels Maison des Solidarités.Alerté voisins, grands-parents et services sociaux.

                        garçon 11mois, 13/01/2013, maltraitance de la mère Dijana Begani 27ans, condamnée à 3ans de prison, à Vichy, Allier.

                        LENNY 3ans, 29/07/10, coups du beau-père Mickaël Ventura 25ans, à Beauvais, Oise.

                        Bébé secoué 3mois, 03/09, père 24ans condamné à 15ans, à Clermont-Ferrand, Puy de Dôme. Signalement hôpital au mois de mars 2009.

                        LILLIAN 4ans, 21/02/17, coups du beau-père 22ans, deux filles, à Lempdes (Clermont-Ferrand), Puy de Dôme.Signalement du père pour des violences le 6 août 2005, le JAF accède à la demande du père en lui restituant la garde de son fils à Thiers au mois de janvier 2016, dans l’attente des résultats d’une enquête sociale dévastatrice. Finalement, le JAF ordonne le retour de Lilian auprès de sa la mère au mois de juin 2016. Le père refuse légitimement au regard des événements passés, cela se fera avec la complicité de la gendarmerie au mois de novembre 2016 après une garde à vue du père au mois de juillet car il refusait d’appliquer la décision de justice du JAF.

                        garçon 3ans ½, 19/01/17, coups du beau-père 34ans, condamné à 5ans, à Saint Malo, Ille et Vilaine.

                        Signalement via hôpital 1er juillet et 26 juillet 2013, demande de placement accordé.

                        ALIYA 4ans, 12/04/08, coups du père + négligences mère, à Valras Plage, Hérault.

                        BOUTHAINA 2ans ½, 15/09/14, égorgé par le père Abdellah Lehkim, 39ans et schyzophrène, à Clermont-Ferrand, Puy de Dôme. Il a été hospitalisé en psychiatrie en 2009, condamné à 25ans de prison.

                        MARINA 8ans, août 2009, coups de sa mère Virginie Darras, Le Mans, Sarthe.

                        DAVID 8ans, 11/01/17, noyade, à Saint-Herblain, Loire Atlantique.

                        Fille 19mois, 13/12/16, poignardée par son père 40ans, à Clermont-Ferrand, Puy de Dôme.

                        TONY 3ans, 26/11/16, coups du beau-père Loïc 24ans, entre 2009 et 2015 déjà condamné 7 fois pour menaces et violences, libéré au mois de janvier 2016. La mère de TONY 19ans était suivie par les services sociaux depuis ses 16ans, à Reims, Seine et Marne.

                        OUMAR 15ans, 27/01/17, coups de ceinture du beau-père 36ans, à Vitry, Val de Marne.

                        YANIS 5ans, 05/02/17, coups pour pipi au lit, beau-père 30ans, Aire-sur-la-Lys, Pas-de-Calais.

                        Garçon 8ans, 10/11/13 coups du père, à Rennes, Ille et Vilaine.

                        KENZO 21mois, 16/02/17, coups du beau-père, à Lunel, Hérault.

                        2 enfants 1an et 5ans, détresse sanitaire + 41 animaux, à Lamballe, Côtes d’Armor. signalement par une association protectrice des animaux.

                        NOLAN 2ans et ½, 18/06/12, à Montpellier, Hérault.Signalement assistante maternelle,Alerté pédiatre, assistante maternelle, puéricultrice référante du Conseil Général.

                        KILLIAN 4ans, 27/04/10, né avec une double malformation cardiaque et pulmonaire + syndrome de Di George, battus par David Barri et Karine Flores, les parents condamnés 15ans laissant leurs 4 filles orphelines, à Mont de Marsan, Landes.

                        INAYA 2ans, fin 2011, mère et père tous deux coupables, Fontainebleau, Seine et Marne. Père déjà condamné à 14 mois de prison pour des coups sur l’ainé Naïm.

                        Signalement Tonton Mourad signale au JdE et aux services sociaux qui se veulent rassurant alors qu’Inaya était déjà morte (2012), son corps découvert six mois après les faits.

                        FIONA 5ans, 12/05/13, beau-père Berkane Makhlouf, mère Cécile Bourgeon, Clermont Ferrand, Puy de Dôme. Reste la petite Eva, et le père Nicolas Chafoulay. Deux parents drogués, la mère a été violé en 2012 par Adel Souissi, ami de Berkane Makhlouf.

                        LUIS MAURO 2ans ½, 19/04/16, enlèvement par la mère CUBA, père Diego Pechey, Montpellier, Hérault.

                        Signalement multiples NRE, demande d’une interdiction de sortie territoire refusée par le juge.

                        THEO 3mois, 30/10/13, bébé secoué père Thibaud Couchies 31ans, condamné à 10ans, Lons, Pyrénées-Atlantiques.

                        SALIHA 3ans, 21/01/16, battue beau-père 36ans, à Portes-lès-Valence, Drôme. En 2013, il était condamné à 3ans pour violence sur une autre de ses filles issue d’une précédente union, il était libéré en février 2016.

                        Garçon 5ans, 01/08/16, négligé dans un environnement insalubre remplis d’excréments, il a été retrouvé pendant une intervention de la SEMA, Service Enquête Maltraitance Animaux pour les 37 chats et 7 chiens, à Thuir, Pyrénées-Orientales. L’enfant a immédiatement été placé chez son père dans l’Hérault.

                        LORYS 2mois, 23/05/16, Vanessa Franchetti 30ans et Emmanuel Mur 36ans, leur enfant est placé depuis le 03/06/16 à l’ASE de Charente pour présomption de bébé secoué chez leur assistante maternelle. La nourrice n’a pas été inquiété et elle peut continuer à exercer son métier. Le Juge des Enfants = Laurent Favrette, une contre-expertise a mis hors de cause les parents début 2017 mais le JdE n’a encore eu aucune réaction. Jarnac, Charente.

                        Fille 14ans, 01/11/13, inceste, père démasqué grâce à la webcam de sa fille, à Florensac, près de Béziers, Hérault. Elle a été placé en urgence dans un foyer d’accueil.

                        Fils L. 3ans, 23/11/10, Odile T., placement judiciaire en foyer d’accueil pour une durée de six mois car il est reproché à la mère d’entretenir une relation fusionnelle avec son fils, à Gourdon, Lot.

                        3semaines 15/02/17, tentative d’infanticide par noyade ratée, père 37ans bipolaire, hospi PSY, à la Tronche, Isère.

                        BB 16/01/17, mère 20ans, accouchement toilette inaperçu, à Faulquemont, Moselle.

                        BB 30 minutes, 03/15, étranglement, mère condamnée à 9ans, à Saugues, Haute-Loire.

                        fille 4ans, garçon 6ans, 30/09/16, noyés dans le fleuve de l’Adour, mère 41ans, bipolaire hospi PSY, à Cambo-les-Bains, Pyrénées-Atlantiques.

                        Adélaïde 15mois, 19/11/13, noyade/sorcellerie, Fabienne Kabou sénégalaise, altération du discernement, à Berck-sur-mer, Pas-de-Calais.

                        LAURENT (autisme) 10ans, GNILANE 14ans et VALENTIN 16ans, 22/03/13, mère Philomène Dohine Sène 41ans et sénégalaise, égorgement, internement, à Dampmart, Seine et Marne.

                        MANDOLINA 3an,s, 13/08/13, Estelle Derieux 34ans, bipolaire, sac poubelle morte par suffocation dans la rivière de la Deûle, à Douai, Nord.

                        Signalement anonyme pour violence présumée sur sa fille, elle était suivie par les services sociaux et s’estimaient harcelées.

                        MELISSA 8ans, JASON 7ans et nourrisson, 10/15, la mère Marie-Hélène Martinez âgée de 29ans est condamnée à 10ans de prison et le beau-père Jean-Paul Steijns âgé de 39ans est condamné à 20ans de prison. Le père Antoine Correlejo n’avait rien vu. Les enfants ont tous été drogué quotidiennement au Lexomil, Seresta, Temesta, Atarax et Tranxène, un cocktail de somnifères et anxiolitiques. Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône.Signalement, enfants déscolarisés pendant un an et le père Antoine Correlejo privé de ses enfants

                        Nourrisson, 02/02/11, mère Nathalie Demey 32ans, accouchement puis congélation, à Limoux, Aude. Elle avait déjà eu recours à 3 IVG par le passé et elle est également mère de deux autres filles de 12ans et 8ans.

                        B 7mois, 22/02/11, bébé secoué, père Luc Urbano 27ans, B n’était pas le fils biologique de Luc. Le père condamnée à 3ans de prison, à Alénya, Pyrénées-Orientales.

                        18mois, 18mois et 6ans, 01/11/13, Céline Rubey 32ans, valium+asphyxie, condamnée à 19ans de prison, à Gergy, Saône-et-Loire.

                        PIERRE et MARIE, Pierre est né le 12/12/2005 à Élancourt, non élucidé, aucun corps, aucun souvenir de la mère, et Marie asphyxiée à sa naissance, les deux nourrissons sont respectivement morts en 2005 et 2013. Magali Verdu 47ans, mère de deux autres fils majeurs est condamnée à 20ans. En 2004, son compagnon, le père de ses deux grands enfants, décédait dans le lit conjugal d’une crise cardiaque. Elle a procédé à la ligature de ses trompes, à La Queue-lez-Yvelines, Yvelines.

                        LILOU 6ans, 31/07/13, injection de produits vétérinaires anesthésiant et euthanasiant pour ne pas confier sa fille au père durant le mois d’août, les 2 terre-neuve sont retrouvés morts également, Irène Langevin 50ans, assistante vétérinaire, condamnée à 20ans, à Lion-d’Angers, Maine et Loire.

                        LOAN 4mois, 21/08/14, coups du père Cédric Danjeux condamné à 12ans, mère Christelle Mourlon condamnée à 3ans, à Saint-Sulpice-les-Champs, Creuse.Signalement janvier 2014 plainte pour violences de Mme Mourlon contre Mr Danjeux alors qu’elle était enceinte de LOAN. Les services sociaux de l’ASE étaient au courant de la situation de cette famille.

                        FD


                      • Le Panda Le Panda 10 octobre 17:19
                        L’audience reprend.

                        La famille de Cécile Bourgeon va être entendue (son frère, sa mère et son beau-père).


                        • Le Panda Le Panda 10 octobre 17:20
                          Cécile Bourgeon est appelée momentanément à la barre, à la demande de Me Grimaud

                          - Me Grimaud : « Mme Bourgeon, je vous ai vue mécontente pendant le témoignage de Marie-Laure. Qu’est-ce que vous ça vous inspire cette invervention ?
                          - Cécile Bourgeon : »Bah, elle a beaucoup réfléchi. Elle a dû faire un gros travail sur elle« 
                          - Me Grimaud : »Vous avez vous, elle est capable de tenir tête [à M. Makhlouf]. Vous avez effectué ce travail sur vous ?
                          - Cécile Bourgeon : « Oui, je le fait en ce moment. Je suis suivie depuis plusieurs mois. »




                          • Le Panda Le Panda 10 octobre 17:21
                            Suspension de séance

                            Me Portejoie, avocat de Cécile Bourgeon, se révolte contre les méthodes de Me Grimaud, qui aurait tenté de chuchoter une réponse à sa cliente. Les avocats s’emportent, Me Portejoie d’un côté, Me Grimaud et Me Fribourg d’un autre. Vu le climat tendu, le président préfère suspendre la séance quelques minutes.


                            • Le Panda Le Panda 10 octobre 17:22
                              La séance a repris, Cécile Bourgeon revient à la barre.

                              L’accusée a les yeux rougis. Elle décline son identité fébrilement à la barre, relate son enfance à Clermont-Ferrand. Ses parents ont divorcé très tôt, elle recontre Nicolas Chafoulais à 15 ans alors qu’elle vivait en foyer et qu’elle travaillait dans un bar. « Je comprends que je suis en dépression depuis mon plus jeune âge, » note-t-elle.


                              • Le Panda Le Panda 10 octobre 17:23

                                Cécile Bourgeon a beaucoup de mal à s’exprimer. Le président est suspendu à ses lèvres.


                                • Le Panda Le Panda 10 octobre 17:24
                                  Cécile Bourgeon et sa grossesse

                                  Cécile Bourgeon a des sanglots dans la voix lorsqu’elle évoque la découverte de sa grossesse, en 2007. « Je voulais être mère jeune, j’étais contente », confie-t-elle. « J’ai découvert la drogue avec M. Chafoulais, qui se fournissait avec son meilleur ami. J’ai arrêté de fumer lors de ma grossesse, car je voulais qu’elle se passe bien ». Assis dans la zone réservée aux parties civiles, Nicolas Chafoulais est prostré.


                                  • Le Panda Le Panda 10 octobre 17:25

                                    “Ca n’allait pas très bien avec M. Chafoulais. Pour se rapprocher, on voulait avoir Eva. Ça a finalement fait l’effet inverse. C’était pas une bonne idée, parce qu’un enfant supplémentaire donne beaucoup de travail. On s’est finalement séparés.” Cécile Bourgeon, à la barre 



                                    • Le Panda Le Panda 10 octobre 17:26

                                      “Je suis restée huit ans avec M. Chafoulais. Ensuite, j’ai eu quelques histoires, mais pas aussi longues. (...) Lorsqu’on s’est rencontrés avec Berkane [en 2012], on est tout de suite tombés amoureux l’un de l’autre. J’étais contente de trouver quelqu’un qui acceptait mes enfants.” Cécile Bourgeon 



                                      • Le Panda Le Panda 10 octobre 17:27
                                        La relation de Cécile Bourgeon avec son père

                                        Cécile parle d’un père « maniaque » , aux réactions disproportionnées, qui usait parfois de violence sur elle lorsqu’elle commettait un impair. Elle décrit « une ambiance malsaine » lorsqu’elle était avec son père. M. Bourgeon ne viendra pas témoigner lors du procès en appel.


                                        • Le Panda Le Panda 10 octobre 17:28

                                          Cécile Bourgeon maintient la théorie selon laquelle son père pratiquait le naturisme et qu’il l’avait forcée à se mettre nue lors d’un séjour au Cap-d’Agde. Une déclaration que son père a démentie lors de son témoignage en 1ere instance.


                                          • Le Panda Le Panda 10 octobre 17:29

                                            Au fil des années, Cécile refuse de séjourner chez son père. Elle vit un temps chez sa mère, qui a un nouveau compagnon. Celui-ci entretient des relations plutôt bonnes avec le jeune frère de Cécile, mais le courant ne passe pas avec l’accusée. Il souhaitait remplacer le père des enfants et cela ne plaisait pas à Cécile Bourgeon. Elle se sent seule, sa mère n’ayant que peu de gestes d’affection envers elle.


                                            • Le Panda Le Panda 10 octobre 17:30
                                              Le président ressort les notes d’un psychiatre qui suivait Cécile Bourgeon

                                              L’accusée a été suivie par un psychiatre pendant son adolescence. Celui-ci reprend les mots de la mère, qui décrit une « ado rebelle », « qui ne dit jamais pardon », « qui se sent supérieure aux autres ». Elle fuguait et se griffait régulièrement. Cécile Bourgeon déclarait à l’époque au psychiatre qu’elle aimait « la musique classique, l’archéologie » notamment. L’expert notait que la jeune fille (13-14 ans) avait un bon jugement pour son âge, mais qu’elle était « angoissé ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires