• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Forte mobilisation dans les grèves et manifs contre les #ordonnances

Forte mobilisation dans les grèves et manifs contre les #ordonnances

Forte mobilisation dans toute la France contre les ordonnances Gattaz Macron Merkel : tous les échos qui remontent à la rédaction d’Initiative Communistes confirment de grosses manifestations. Marseille, Lyon, Toulouse, Montpellier, Paris… la colère est forte et la détermination est là, les travailleurs refusant de céder aux manipulations grossières d’un Mailly plus que jamais isolé. C’est par dizaines et dizaines de milliers dans la grève et la manifestation que les français répondent aux insultes de Macron contre les travailleurs, en rejoignant les cortèges syndicaux de la CGT, auxquels SUD et la FSU avaient appelé à ce joindre de même que l’UNEF ou encore la plupart des fédérations FO. Des délégations de la CFE CGC et même de la CFDT étaient également signalées dans de nombreuses villes.

Des milliers de grèves dans tous les secteurs ont été déclenchées partout en France, les manifestations n’étant que la partie émergée d’une forte mobilisation, tous ensemble et en même temps pour les droits des travailleurs ; Avec de fortes perturbations dans les transports, la solidarité du secteur public également en grève.

Sur le plan politique, bien évidemment les manifestants auront pu constater la présence de délégation du PRCF, appelant à la convergence des luttes et à la résistance contre la guerre sociale impulsée par l’UE et le MEDEF contre les travailleurs.

La mobilisation continue d’ores et déjà, samedi à la fête de l’Humanité, le jeudi 21 et le samedi 23

PNG

12 septembre 2017 : En direct des manifs contres les ordonnances.

  • Paris : 60 000 manifestants
  • Marseille : 60 000 manifestants
  • Toulouse : 15 0000 manifestants
  • Nantes : 14 000 manifestants
  • Le Havre : 10 000manifestants
  • Bordeaux : 15 000 manifestants
  • Rennes : 10 000 manifestants
  • Lille : 10 000 manifestants grosse manifestation malgré des accès à la ville totalement bloqués par les forains
  • Montpellier : 9 000 manifestants
  • Rouen : 6000 manifestants
  • Cherbourg : 3000 manifestants
  • Avignon : 6 000 manifestants
  • Nice : 5000 manifestants
  • Nancy : 5 000 manifestants
  • Lorient : 4 000 manifestants
  • Nîmes : 4 000 manifestants
  • Clermont-Ferrand : 4 000 manifestants
  • Caen : 3 000 manifestants
  • Toulon : 3 000 manifestants
  • Strasbourg : 3 000 manifestants
  • Poitiers : 4 000 manifestants
  • Niort : 2 000 manifestants
  • Chambéry 1600 et Annecy 800
  • Valence : 2500 manifestants

A Marseille :

Grosse manifestation à Marseille avec un défilé ininterrompu et compact du Vieux Port à la Castellane. Des dizaines de milliers de manifestants. La manifestation s’est écoulée durant plus de deux heures à l’entrée du cours Lieutaud. En considérant une largeur de 10,5m et le débit habituel d’une foule peu àmoyennement dense marchant au pas (50 pers/m et par minute selon les chiffres fournis par les spécialistes de la gestion de foule), c’est 10,5 *120 * 50 = 63 000 personnes qui ont défilé à Marseille. Bien loin des seulement 7 000 manifestants comptés par la police.

Le PRCF marseillais était présent dans la manifestation, avec tract et sono, ainsi qu’une délégation du front syndical de classe

 

 

A noter également la mobilisation du PRCF 84 à Avignon dans une manifestation également fournie et dynamique

A Paris :

C’est une importante délégation du PRCF qui est mobiliseé dans un solide cortège parisien. Et celà après une préparation du terrain par les camarades des jeunesses communistes.

 

Mobilisation des lycéens :

 

La foule des grosses manifestations à Paris, la place de la Bastille pleine à craquer au départ :

 

Contre les travailleurs en colères, après avoir refusé de discuter au parlement, le gouvernement continue le coup de force à coup de canon à eau :

 

 

Retrouvez les images et compte rendu des manifestations dans toutes la France avec www.initiative-communiste.fr :

https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/greve12septembre-forte-mobilisation-greves-manifs-contre-ordonnances-loitravail-direct/


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Lugsama Lugsama 14 septembre 12:25

    Je crois que tout le monde à constater l’échec de cette première journée de mobilisation.


    Les chiffres de participation de l’éducation national sont assez parlant :

    Moyenne générale pondérée : 3,02%
    Moyenne enseignants pondérée : 3,29%
    Moyenne pondérée enseignants 1er degré : 2.16%
    Moyenne pondérée enseignants 2nd degré : 4.27%

    La CGT hurle pour éxister, tout comme la France Insoumise d’ailleur, essayant de masquer la grande claque qu’ils se sont pris aux dernières élection syndicale. Mais ça ne prend pas.

    • jaja jaja 14 septembre 12:31

      @Lugsama

      Nous n’avons pas les mêmes lunettes... Cette première journée était comparable à la première mobilisation contre la loi El Khomri alors que La Confédération FO n’appelait pas cette fois-ci et que les étudiants ne sont pas encore rentrés...
      On verra encore plus de monde le 21 septembre et à partir du 25 ce seront les blocages, probablement des raffineries...


    • Lugsama Lugsama 14 septembre 12:38

      @jaja

      Bien, ils vont bloquer les raffineries une journée et ? Ça va changer quelque chose ? Les réformes vont être annulés ? Non.

      A part emmerder les travailleurs je voit pas bien l’intérêts, Macron applique le programme pour lequel il à été élu il y a peine 4 mois, rien de plus normal.

      Et reste que tout le monde en dehors de la CGT a constaté l’échec de cette journée de mobilisation.

    • jaja jaja 14 septembre 12:44

      @Lugsama

      La grève et donc les blocages sont reconductibles et ne se limiteront pas à une seule journée....
      Je ne sais qui vous appelez tout le monde peut-être les médias à la botte du pouvoir ?


    • Lugsama Lugsama 14 septembre 12:54

      @jaja

      Oui oui, tous les journalistes du monde entier sont à la botte du pouvoir, évidement puisqu’il ne reconnaissent pas l’incroyable mobilisation du 12 Septembre.. smiley

      Ces grèves ne changeront rien et la première journée est un échec, vous pouvez écrire le contraire si ça vous amuse, personne n’est totalement dupe.

      Allez donc user vos souliers, c’est votre problème, reste plus de quatre ans avant les prochaines élections et des grèves pour une politique annoncés pendant la campagne et 4 mois après les élections.. c’est absurde.

    • jaja jaja 14 septembre 12:58

      @Lugsama

      Un journaliste est très souvent à la botte du patron milliardaire qui l’emploie... Pour faire leur boulot de salaud et cracher par exemple sur les privilèges des agents de la SNCF, comme encore récemment dans le Point ils bénéficient d’un abattement fiscal de 7650 €... Vous l’ignoriez ?


    • jaja jaja 14 septembre 13:04

      Ceci dit et pour être plus clair selon la police elle-même les chiffres de participation à cette journée sont rigoureusement les mêmes que pour la première journée contre la loi El Khomri...
      Donc ce n’est pas un échec même si on pourrait souhaiter des millions de personnes dans la rue et en colère...
      Mobilisation à suivre donc...


    • Lugsama Lugsama 14 septembre 13:12

      @jaja

      Vous ne devez pas connaitre beacoup de journaliste ni les Lois qui encadre la profession. 

      Je vous laisse allez consulter comment fonctionne les rédactions et leur système qui a été établit en 2007 par vos ami syndicalistes, dont notamment la CGT.




    • jaja jaja 14 septembre 13:21

      @jaja

      Je connais quelques rédacteurs du Diplo et c’est effectivement tout mais j’estime être capable sans fausse modestie d’analyser la merde qui sort de beaucoup de canards appartenant à des milliardaires....


    • Coriosolite 14 septembre 14:34

      @jaja
      Bonjour,

      Comme d’habitude on a des chiffres minimisés d’un côté et augmentés de l’autre. Plus personne n’est dupe de ces manipulations, mais bon ça durera longtemps comme ça, on s’est habitué.

      Ceci dit vous avez raison, ce n’est pas un échec même si la CGT attendait sans doute plus de manifestants.

      Mais la comparaison avec les journées d’action contre la loi Khomri n’est pas opérante. Elles se sont étalées sur plusieurs mois avec des hauts et des bas dans la mobilisation, mais toujours avec un haut niveau.

      Cette fois il s’agit d’ordonnances et donc le délai d’adoption de cette loi est très court. De mémoire je dirai que dans une semaine ou 10 jours tout est bouclé. Vous me direz si je me trompe.

      Le niveau de mobilisation dans la rue malgré tout relativement faible, et surtout le net désintérêt et la résignation que je sens autour de moi pour ces questions (et j’ai d’autres échos identiques ailleurs), me laisse penser que la loi passera encore cette fois.


    • Lugsama Lugsama 14 septembre 14:40

      @Coriosolite

      De toute façon même si la mobilisation avait été très nombreuse les ordonnances seraient passés.. Je ne pense pas que Macron souhaite suivre les éxemple de ses derniers prédecesseurs, s’il recule devant les syndicats il dégagera en 2022, tout le monde l’a compris.

    • Coriosolite 14 septembre 15:09

      @Lugsama
      Sur l’issue de tout ça vous avez sans doute raison, la suite le dira.

      Ce que je remarque c’est que pour la loi Khomry et la mobilisation, je sentais un vrai intérêt pour ces questions autour de moi, et largement au-delà des opposants. La loi elle-même, les grèves, les manifestations et leurs conséquences intéressaient largement.

      Cette fois ce n’est même pas un sujet de conversation autour de la machine à café.


    • jaja jaja 14 septembre 15:25

      @Coriosolite

      Pour ce qui est de la participation la police annonce le même chiffre (220 000) que pour la première journée contre la loi El Khomri... donc la mobilisation est pour le moment du même niveau que celle du 9 mars, première journée contre la loi Travail......
      http://www.leparisien.fr/economie/loi-travail-la-mobilisation-dans-la-rue-sera-t-elle-superieure-a-celle-de-2016-11-09-2017-7251702.php

      Le délai d’adoption nous importe peu... S’il y a grève et blocus et que la mayonnaise prend le gouvernement reculera... adoption ou non... Ce fut le cas pour le CPE où le gouvernement a annulé sa loi alors qu’elle était déjà votée.

      Maintenant pour ce qui est du degré de mobilisation on verra... Le point décisif à mon avis sera la mobilisation de la jeunesse....

      C’est sûr que beaucoup seront surpris quand les effets des nouvelles lois se feront sentir... Et c’est vrai qu’il y a aussi une certaine apathie chez beaucoup du fait du manque de victoire du mouvement ouvrier et cela depuis bien trop longtemps...

      On verra...L’essentiel étant de tout faire pour que le mouvement s’amplifie...


    • Croa Croa 14 septembre 15:35

      À Lugsama « A part emmerder les travailleurs je voit pas bien l’intérêts »
      *
      T’as rien comprit. L’intérêt c’est de venir au secours des travailleurs pas de les emmerder !
      C’est le gouvernement que ça emmerde. Pas énormément certes !


    • Croa Croa 14 septembre 16:09

      À Coriosolite « et donc le délai d’adoption de cette loi est très court. De mémoire je dirai que dans une semaine ou 10 jours tout est bouclé. »
      .
      NON, car cette bataille dépasse largement la seule loi de démolition du code du travail. C’est même Macron qui en a décidé ainsi de vouloir tout réformer. Suite à quoi d’autres fronts sont en train de s’ouvrir :
      - Avec les Forains qui n’acceptent pas l’ubérisation de leur profession par mise en concurrence pour disposer d’emplacements.
      - Avec de nouvelle attaque contre les retraites. Même s’il est question de n’en parler qu’en janvier les cheminots (entre autres), sont déjà mobilisés.
      - ET, après les attaques contre les salaires, contre les retraites, les attaques contres les allocations : C’est nouveau, ça vient de sortir et c’est du Macron. Ça va bien sûr avoir un impact sur l’offre de logements à tarifs réduits et donc faire monter le prix de l’immobilier. Passé l’effet de surprise (personne ne s’attendait à ça) ça va réagir très fort .
      - Avec des attaques sur l’emploi, même précaire ! La fin des « emplois aidés » correspond à un énorme plan social et aussi à des confiscations de services sociaux divers. Ici encore passé l’effet de surprise ça va réagir très fort.
      .
      Le fait que la démolition du code du travail soit vite bouclé ne va pas arranger Macron, au contraire ! Tout simplement parce que se révélera alors au grand jour l’étendue des attaques sociales, ce bouclage pourrait bien ne pas être une fin mais un début !  smiley smiley smiley smiley smiley


    • Lugsama Lugsama 14 septembre 17:43

      @jaja

      Non le gouvernement ne reculera pas et tout le monde le sait, même Philippe Martinez..

    • Lugsama Lugsama 14 septembre 17:49

      @Croa

      Le gouvernement ça l’emmerde en quoi ? Ils n’auront aucun problème pour se rendre au boulot, et ça leur permet de faire passer cette réforme, en réalité encore bien légère et isolé, pour un grand chantier du quinquennat.. Non seulement il ne renoncera pas, ce qui serait un suicide politique, mais on peux espérer très raisonnablement que ce n’est qu’un début.

    • jaja jaja 14 septembre 18:19

      @Lugsama

      C’est pourquoi il faut le contraindre à reculer en paralysant ce pays si on le peut...


    • JP94 14 septembre 18:22

      @jaja

      Si on veut comparer de manière plus scientifique, il faut tenir compte qu’il s’agit d’une manif de rentrée et en outre face à un gouvernement à peine en place, qui surfe encore sur la vague continue de bourrage de crâne depuis des mois....

      Et, là, cette manif qui pour les manifestants était ressentie comme un succès - même si naturellement on a connu des manifs plus puissantes - mais toujours vilipendées par Lugsama et autres laquais des médias et du Capital (même si on était 3 millions, il trouverait à redire) , est assez inédite !

      Il est rare qu’après 2 mois de vacances et juste à quelques mois des élections on ait déjà des manifs... et n’oublions pas comment sous Valls-Hollande, on avait tenté de nous intimider à coups de CRS violents - violence commanditée d’en haut - et avec la dangereuse introduction de bandes de casseurs dans les manifs, protégés par la Police ( impossible pour les manifestants de les neutraliser - la Police nous envoyait des gaz juste à ce moment - quand on a essayé).

      Or que constate-on après toutes ces manoeuvres ? 
      La CGT est toujours là,n’en déplaise à Lugsama qui base sa haine de classe sue ses souliers jusqu’à sa moustache carrée - les militants de FO et de la CFDT désobéissent à leur direction jaune ... 
      Bref on repart comme on avant ...

      Et Macron n’en est qu’au début !!! ce n’est pas pour rien qu’il commence à casser maintenant car plus ça ira, plus la population, sortie de la torpeur électorale - l’élection ne sert plus pour la Nation à choisir ses représentants mais à faire taire la contestation sociale - sera en mesure de le contrer. 
      Et si le rapport de force lui est défavorable, le Patronat perd tout. Il a donc choisi d’avoir l"initiative en installant un Macron de choc, même si cet homme est nul en tant que chef d’Etat.

    • jaja jaja 14 septembre 18:31

      @JP94

      Je suis d’accord avec ce que vous dites...Ma seule objection étant ce que vous appelez « les casseurs » et qui ne sont pour la plupart que des jeunes révoltés... Tout ce qu’ils font n’est pas toujours super mais ils ne méritent pas d’être stigmatisés et eux ont bien compris qu’il faut que ça pète n’est pas qu’un slogan...


    • Coriosolite 14 septembre 19:37

      @Croa
      Je ne lis pas l’avenir, donc j’ignore ce qui va se passer.

      Ne prenez pas ça pour une agression, mais vous pouvez répéter autant de fois que vous voulez « ça va réagir très fort » ça n’est jamais que ce que vous espérez. La pensée magique qui réalise ce qu’on veut, ça n’existe pas.

      D’autre part la stratégie de lutte qui privilégie les actions de catégories minoritaires mais au fort poids sur la vie économique - genre pas de trains, pas d’essence, des coupures d’électricité etc - ça me semble être très risqué si comme vous le pensez nous sommes dans un moment crucial.

       Outre le fait qu’il est facile de retourner l’opinion publique contre des grévistes minoritaires, cette stratégie ne fait que rendre encore plus évident la passivité de la majorité des salariés et même l’encourage.

      Voila ce que m’a suggèré cette discussion.


    • JP94 14 septembre 21:00

      @jaja
      Non, je ne pense pas qu’il s’agisse en l’occurrence de jeunes révoltés, même si on peut concevoir qu’il y en ait ...

      je cite deux exemples : 
      1) A Nantes où la petite-fille d’une amie organisait la manif de son lycée, le groupe observe d’autres jeunes qui confluent vers le point de rassemblement. Ces jeunes ne connaissent que ceux de leur propre lycée et supposent que les autres viennent d’un autre lycée.
      Tout à coup,, un jeune de « l’autre lycée » se met à injurier les CRS et à lancer des pierres en les visant. Un des lycéens du lycée de l’organisatrice se laisse entraîner et ramasse une pierre malgré la miise en garde de la fille... Il lance sa pierre « comme ça », sans atteindre personne.
      Aussitôt, les CRS, jusqu’alors attentistes, se précipitent et arrêtent, non pas les initiateurs, mais ce lycée et d’autres dans le même cas. Il vocifère,que ce n’est pas juste etc ... il a été condamné et les autres aussi, en comparution immédiate tandis que les provocateurs n’ont été ni arrêtés,ni bien sûr condamnés. Donc le jeune révolté, oui il existe, mais sans les provocateurs, aurait-il été jusqu’à lancer des pierres ? 
      2) Sur Paris, où je suis, je pourrai citer des tas d’exemples... Déjà lors de la manif où une vitre Necker a été brisée, je passais juste à ce moment-là. C’était très spécial : une avant manif sans les orga syndicales, complètement entourée de CRS qui les faisait avancer et stopper en les excitant ...( le rôle de la Police est-il d’exciter les manifestants ?)
      Ensuite, j’attends à Montparnasse avec des camarades ... La manif, longtemps bloquée, et se prenant des gaz, arrive finalement électrique :précédée de 10 rangées de CRS... entourée de CRS . Cette vague nous submerge et au milieu, des jeunes tous vêtus du même uniforme, noir, avec un masque à gaz vert , et des lunettes, armés de marteaux et de pierres. Ce sont les seuls casseurs mais ils cassent toutes les vitrines, celles d’arrêt de bus, et des cafés. On les voit, on les désigne, ils se barrent et jettent leurs pierres quand on approche. 15 secondes, après caméras et CRS sont là ? MAIS NE FONT QUE REGARDER LES VITRINES CASSEES ., avec les micros. Ils filment, puis c’est la fin 10 rangs de CRS passent ensuite ... tout ceci ne dure que quelques minutes. 
      Ensuite rien, ensuite plus la vraie manif, et aucune casse, aucune caméra, aucun CRS au milieu des rangs.

      Mais à la fin, c’est cette partie qui se prend les gaz... et ne parlons pas des nassages où ils nous parquent, : aucune casse mais nous ne sommes pas lires de nos mouvements... la tension et la violence des CRS ( qui gazent à bout portant des manifestants qui ne font rien à part se plaindre d’être coincés là des heures..) est telle que de jeunes femmes CRS en ont les larmes aux yeux ( là c’est aux Invalides)

      Une autre manif, à la Bastille... à la fin, on discute politique avec une camarade et un gars s’approche de nous , à 10m de CRS, en disant que la manif était trop nulle et que la vraie c’était par là ( vers l’Elysée) et il cherche à nous exciter, nous traite de mous etc ... tout à fait en vain. On s’éloigne pour avoir la paix et le même continue à asticoter (en gueulant) des manifestants à quelques pas des CRS qui le laissent inciter au désordre public à faire une manif non autorisée ... Gare à celui qui se laisse entraîner !! Ils nous prennent pour des moutons enragés ? le manifestant serait un pauvre type qui se laisse entraîner par des meneurs ...c’est la conception qu’on enseigne dans la Police, apparemment.

    • jaja jaja 14 septembre 21:38

      @JP94

      L’avant manif dont tu parles c’est le cortège de tête essentiellement composé de jeunes surtout lycéens d’autonomes et d’anars... Mes deux filles qui étaient à Paris le 12 ont manifesté un moment avec eux dans un cortège de plusieurs centaines de manifestants...
      Que ce groupe soit soumis et victimes de provocations policières est évident et elles sont nombreuses mais leur mérite c’est de ne pas accepter de défiler comme des moutons encadrés par la BAC et autres flics...
      En faire des flics est tout à fait faux...


    • jaja jaja 14 septembre 21:50

      @JP94

      Voilà d’ailleurs le reportage de Taranis News sur ce cortège de tête qui donne une idée de ce qu’il s’y passe...

      http://taranis.news/2017/09/frontsocial-12917-paris-la-rentree-sociale/


    • Croa Croa 14 septembre 23:05

      À jaja,
      Tu te trompes. Il y a réellement des activistes professionnels connus de la police dans les manifs. C’est pour ça qu’il est fortement recommandé DE NE JAMAIS SUIVRE des excités inconnus. Ceux qui se retrouvent entre les mains des CRS (ou des gendarmes mobiles) et qui finissent en comparution immédiate sont toujours des suiveurs, jamais les vrais casseurs ! Donc ceux qui passent au tribunal sont de jeunes révoltés c’est souvent vrai, aussi parfois des gens au mauvais endroit au mauvais moment, mais jamais les casseurs.


    • jaja jaja 14 septembre 23:44

      @Croa

      Je ne vais pas te contredire ici mais ceux qui provoquent ce sont avant tout des flics en civil parfois arborant des badges syndicaux ou autres... Et comme souvent ceux qui sont condamnés sont avant tout les blessés accusés de rébellion ce qui justifie leurs blessures...
      Mais dans le cortège de tête les gens qui organisent se connaissent suffisamment pour savoir qui est qui... Et l’infiltration policière vise davantage à savoir qui se cache sous les cagoules et qui fait quoi dans le groupe ou dans les groupes...
      Rien de nouveau au niveau des provocations policières dont le boulot consiste à casser les militants les plus violents et surtout à empêcher que ces groupes grossissent trop en utilisant les méthodes les plus contestables...


    • Le421 Le421 15 septembre 08:55

      @Lugsama
      Le but du jeu n’est pas de faire reculer le gouvernement. Quand on a un Jupiter aux commandes, c’est dur.
      Mais, ceci dit, il ne recule pas, il réajuste !! Tout est dans le texte.
      On ne précarise pas, on flexibilise, etc, etc...
      Nous prendre pour des cons, c’est légal, mais ça ne veut pas dire que c’est vrai.
      Feignants, ça s’adressait à Sarkozy, Chirac et Hollande... Ben tiens !! Et la marmotte, elle en est où avec ses tablettes de chocolat ?
      Déjà (bonne chose), les seuils de déclenchement de la CSG pour un couple est en étude de modification.
      Ben oui, des grandes lumières (visiblement chez LREM, ça travaille dur du chapeau !!) ont calculé que 1.800€ pour un couple, c’était inférieur au nouveau seuil de pauvreté qui tourne autour de 1.000€ par personne !!*
      Si ça ce n’est pas un scandale, moi, je ne veux rien.
      Et il faut rappeler que les trois quarts des mesures sont inconstitutionnelles car elles ne respectent pas le règle d’égalité entre tous les citoyens...
      Divide et impera. Règle de Machiavel. Jupiter est un connaisseur.

      Mais je vous laisse cracher sur tous ces connards de gauchos, comme à votre habitude.
      l’UPR a son « Fifi », LREM a son « lugsama »... C’est tout à fait normal et je respecte.

      *Notez bien qu’à la télé, j’ai bien regardé, on ne parle que des 1.200€ par personne !!


    • Petit Lait 14 septembre 14:15

      On dirait que les ultra-gauchistes utilisent la même méthode de comptage des « foules » que Trump... Je me suis laissé dire qu’elle s’appelait la « méthode Coué » : tout va très bien madame la Marquise, n’est-ce pas ?


      • Le421 Le421 15 septembre 09:01

        @Petit Lait
        On s’est inspiré, « les ultra gauchistes » comme vous dites, de Fillon et du Trocadéro.

        J’ai été à République au printemps et à Toulouse.
        Et j’ai pu voir de mes yeux la différence entre le terrain et le comptage intérieur/médias.
        Je sais qui je dois croire.
        Ceux qui en parlent le plus ne sont jamais allé dans la rue, la plupart du temps.

        Et les CRS en grève, heu, pardon, en « arrêt maladie », on les a comptés ??
        Comme on s’est foutu de leur gueule à Mulhouse pour le casse-croûte !! Inadmissible !!
        Parce qu’un foutu connard d’ultra gauchiste comme moi ne supporte pas qu’on maltraite un type qui fait son boulot. Y compris si c’est un CRS.
        Vous comprenez ??


      • Petit Lait 15 septembre 10:55

        @Le421

        Non, je ne comprends pas. Tout ce que vous dites est confus, vous mélangez tout et au final vous semblez avoir un sérieux problème d’estime de vous ("Parce qu’un foutu connard d’ultra gauchiste comme moi")....

        C’est sans doute à cause de tous ces problèmes que vous restez bloqué à l’aire soviétique et que vous portez crédit aux élucubrations de Mélanchon... 


      • Sparker Sparker 15 septembre 21:06

        @Petit Lait
         Toujours aussi mal tourné le petit lait, on va pas en faire un fromage ça c’est sur... même à « L’AIRE » soviétique si petit lait ne refait pas surface, on va pas en chier des M². Dans ma région on disait caillé comme un bouc quand vous avez pris une cuite, ici c’est caillé comme un petit lait quand on dit des conneries, mais tant que ça lui procure l’ivresse d’être moulé à la louche ou sous les aisselles, tant qu’on a l’ivresse...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès