• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Fouché, Raoult : le patron de l’AP-HM veut faire le ménage à (...)

Fouché, Raoult : le patron de l’AP-HM veut faire le ménage à Marseille

Didier Raoult et Louis Fouché ne seront plus médecins de l’Assistance publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM) dans quelques semaines. Pour le jeune anesthésiste-réanimateur qui officiait à l’hôpital de la Conception, c’est le 19 octobre prochain qu’il ne sera plus affecté à cette institution.

JPEG

Son nouveau directeur général, François Crémieux, arrivé le 3 juin dernier (après que la proposition de Jérôme Salomon à ce poste eut suscité une levée de boucliers), a accordé la mise en disponibilité que le docteur Fouché a lui-même demandée le 5 juin dernier.

François Crémieux réaffirme dans une lettre ce qu’il avait dit il y a quelques semaines dans La Provence, et enfonce le clou en condamnant les propos que le « diplomate » du collectif RéinfoCovid a tenus publiquement : Louis Fouché encourage la population à « entrer en résistance » contre « l’intimidation et le totalitarisme techno-sanitaire ». […] Il évoque le besoin « d’action directe » contre les pouvoirs publics et incite par exemple à « dézinguer à la meuleuse » le mobilier urbain.

Le communiqué de l’AP-HM. Le directeur regrette des propos non-conformes à la déontologie de l’AP-HM, de la part du médecin qui avait effectivement tenu ce discours sur Radio Courtoisie, le 4 août dernier. Néanmoins, l’incitation n’était pas aussi explicite que le suggère le communiqué : il s’agissait plutôt d’une allusion, d’un exemple d’activisme qu’il donnait, tout en se réclamant de la « non-violence » qu’il a toujours prônée avec constance depuis son irruption l’an dernier dans la vie publique. Si on peut lui reprocher une certaine ambiguïté ici, il est abusif d’en faire une incitation formelle à la dégradation de biens.

Dans cet entretien, le soignant expliquait également qu’il n’y a aucune communication possible avec les « gens au pouvoir, […] qui sont devenus fous, que vous ne pourrez pas raisonner ». Il se félicitait également que des réseaux de soignants souhaitant faire leur travail correctement se mettent en place. Louis Fouché a-t-il senti le vent du boulet et « devancé l’appel » ? Ou bien opéré une mise en retrait stratégique pour ne pas s’exposer inutilement ? Il revendique une part de tactique, dans son combat… Nous suivrons les initiatives de celui qui ne se réfugiera probablement pas dans un mutisme définitif. 

Dans le même temps, Didier Raoult, qui avançait toutes ses réserves sur la vaccination de masse dans sa dernière vidéo YouTube – apparemment la goutte d’eau… – est lui aussi sur la sellette. Du moins, c’est ce que se sont empressés de raconter Le MondeLibération et d’autres.

Approchant de l’âge de la retraite pour son statut de professeur des universités-praticien hospitalier, il s’est fait signifier un refus de poursuivre cette carrière via le cumul emploi-retraite qu’il avait demandé. Un statut courant, qui n’avait rien d’un régime de faveur.

Mais c’est bien son poste de directeur de l’IHU (Institut hospitalo-universitaire) Méditerannée-Infections qui est visé. Les partenaires, notamment les membres fondateurs votant au conseil d’administration, seraient déterminés à le « pousser vers la sortie ». François Crémieux, ancien bras droit de Martin Hirsch à l’AP-HP (Paris), avance qu’il y a « un besoin de tourner une page et d’organiser l’avenir de l’IHU pour les vingt ans à venir. […] Qu’il n’est pas raisonnable que l’IHU soit dirigé par quelqu’un qui n’est plus ni praticien hospitalier ni universitaire ». Un prétexte tout trouvé : on comprend sans difficulté que si les décisionnaires, lui et Eric Berton (président de l’Université d’Aix-Marseille), avaient voulu qu’il reste à son poste, ils lui auraient permis de jouer les prolongations comme professeur des universités. 

Du côté de l’entourage de Didier Raoult, on se refuse à tout commentaire direct, se contentant d’afficher une sérénité de façade et de rappeler que « Didier a anticipé depuis longtemps sa succession », que tout cela était prévu, et qu’il n’est pas encore temps de s’exprimer. Il n’est pas dit qu’il soit si facile à déloger de son poste de directeur. L’homme n’est en tout cas pas de nature à se laisser dicter sa sortie, et a sans doute déjà son schéma en tête. Passera-t-il le témoin à Philippe Parola, son fidèle bras droit ? Ou à une personnalité étrangère, afin de soustraire l’IHU aux querelles franco-françaises ?

En attendant, tout va s’accélérer car c’est dès la fin du mois d’août qu’il devra abandonner ce statut. Et l’AP-HM, insistant lourdement sur sa volonté de reprendre la main, parle d’un appel d’offres en septembre pour trouver un remplaçant au tempétueux microbiologiste. La présidente de l’IHU, Yolande Obadia, proche de Didier Raoult et fidèle de longue date, aura-t-elle vraiment les cartes en main in fine, comme le prévoient les statuts de l’IHU ? La nécessaire pérennité de ce « vaisseau amiral » des maladies infectieuses en France sera à n’en pas douter instrumentalisée à la fois par les adversaires et par les soutiens du professeur marseillais.

Les détracteurs, harceleurs et persifleurs ont peiné à dissimuler leur satisfaction à l’annonce de ce qu’ils voient comme une nouvelle bataille gagnée dans la véritable vendetta qu’ils mènent contre le professeur Raoult. A l’inverse, ses soutiens ont manifesté leur colère devant ce qu’ils perçoivent comme une injustice envers celui qui est devenu, pour le meilleur et pour le pire, l’incarnation à l’excès, de tous les reproches faits aux échecs du pays dans la gestion du Sars-Cov2, dans un sens comme dans l’autre. Par exemple, Elisabeth Bik, adversaire presque obsessionnelle du professeur marseillais, n’a pas tardé à exprimer sa satisfaction, tandis que Florian Philippot clamait son soutien, lançant le hashtag #TouchePasARaoult en tête des tendances sur le réseau Twitter, comme un cri de ralliement des nombreux Français qui ont mis en avant la fidélité de Didier Raoult à « son serment d’Hippocrate », « à la prise en charge des patients… »

Christian Perronne avait été victime de la même chasse aux sorcières. Laurent Montesino et beaucoup d’autres médecins ont été aussi menacés par l’Ordre. Gérard Maudrux expliquait dans son premier debriefing que « les médecins ont peur, ils se taisent ». Les médecins de Guadeloupe et Martinique, où l’épidémie flambe, en raison d’un trop faible niveau de vaccination selon les autorités, ont été à leur tour menacés par leur Ordre de sanctions s’ils tenaient des discours sortant des clous officiels. Louis Fouché et Didier Raoult sont donc, même s’il n’y a aucune « sanction » autre qu’un désaveu public symbolique, les suivants sur la liste.

Mais gageons que pour l’un comme pour l’autre, la « fin de partie » annoncée avec triomphalisme par certains (en écho au célèbre titre initial – modifié depuis – de la vidéo du professeur Raoult qui lui fut tant reprochée) n’est pas encore jouée.

Source : https://reseauinternational.net/fouche-raoult-le-patron-de-lap-hm-veut-faire-le-menage-a-marseille/

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=3032


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 26 août 17:09

    Pour ceux qui tarderaient à comprendre que la santé est bien aux mains de la mafia...


    • mursili mursili 26 août 17:37

      Celle qui dirige la moeute médiatique ?


      • saint louis 26 août 22:32

        Bon cette fois c’est bon plus d’empêcheurs de la part des pontes de la médecine au formidable vaccin pour tous, qui nous vous le rappelons est pour votre bien.

        Pauvre de nous.


        • sirocco sirocco 27 août 20:24

          @saint louis 
          « ...c’est bon plus d’empêcheurs de la part des pontes de la médecine... »

          Il semblerait pourtant qu’il y ait encore des têtes qui dépassent (heureusement !)
          https://fr.sputniknews.com/france/202108271046059973-therapie-genique-un-chirurgien


        • zygzornifle zygzornifle 27 août 10:04

          Faudrait qu’il continue le ménage dans les citées ....


          • MagicBuster 27 août 10:29

            @zygzornifle
            Faudrait inventer un virus contre les parasites,

            mais qui sait ? Il y a peut être des études en cours sur le sujet.

            Ce n’est pas sûr que les russes et les américains soient sur la même cible.
            (sans parler des indiens, des chinois et des extra terrestres smiley


          • babelouest babelouest 30 août 11:21

            @MagicBuster
            « Faudrait inventer un virus contre les parasites »
            et de préférence avant qu’ils ne fassent leur BA


          • BA 27 août 11:25

            Jeudi 26 août 2021 :


            Covid-19 : le nombre de personnes contaminées explose au Japon.


            Japon : nombre de cas de contamination :


            https://www.worldometers.info/coronavirus/country/japan/


            • Ruut Ruut 31 août 06:15

              @BA
              Les contaminations ne comptent pas seul les hospitalisations et les décès comptent.


            • nono le simplet nono le simplet 31 août 06:49

              @Ruut
              les contaminations sont le signe avant coureur des hospitalisations et des décès ...
              avec un taux de 45% de vaccinés, une population âgée nombreuse, une forte concentration urbaine et delta à 88% le Japon est dans une situation très délicate ...


            • BA 27 août 11:25

              Covid-19 : la cinquième vague vient d’arriver au Japon.


              Hôpitaux saturés, envolée des contaminations… le Japon submergé par une cinquième vague de Covid-19.


              Le pays du soleil levant est dépassé par une vague de Covid-19 causée par le variant Delta depuis les Jeux olympiques de fin juillet. Alors que les Jeux paralympiques débutent ce mardi, la situation continue de s’aggraver.


              Les Jeux paralympiques de Tokyo débutent ce mardi 24 août, mais c’est le Covid-19 qui gagne du terrain. En effet, une cinquième vague est en train de submerger le Japon, la plus forte depuis le début de la pandémie.


              Ces derniers jours, le nombre de nouveaux cas quotidiens s’est envolé à plus de 20 000, dont un record le 20 août avec 25 000 nouvelles contaminations, recense le site CovidTracker. Et pour le douzième jour consécutif, le nombre de malades dans un état grave avait atteint un record lundi à 1 935, a rapporté le ministère de la Santé. La faute au variant Delta, qui représente désormais 80 % des contaminations dans le pays.


              Problème : les hôpitaux sont au bord de la rupture. Seuls les établissements publics prennent en charge les personnes infectées par le Covid-19 car « la majorité des établissements privés (soit 80 % des hôpitaux nippons) s’y refusent », explique le quotidien « le Monde ».


              Dans « Libération », la correspondante du journal à Tokyo donne aussi l’alerte : « A Tokyo, entre le 2 et le 15 août, sur 3 927 requêtes de transport d’urgence à l’hôpital de malades Covid-19, 2 373 ont été refusées faute de place, soit 60 % des demandes. » 12 000 personnes attendaient un lit médical rien que dans la capitale, a-t-elle ajouté. Le Premier ministre a même dû demander aux malades les moins touchés de rester chez eux et de s’isoler pour ne pas encombrer les urgences.


              Devant cette catastrophe sanitaire, des mesures ont été prises pour tenter d’enrayer la propagation de la maladie. Début août, six départements sont passés en état d’urgence, dont Tokyo, avec la limitation de sorties extérieures, la fermeture des bars et des restaurants dès 20 heures ou encore le télétravail encouragé. Depuis le 20 août, sept autres départements connaissent le même sort, au moins jusqu’au 12 septembre.


              Ce mardi, le gouvernement envisagerait d’étendre encore les restrictions à huit autres préfectures, selon l’agence de presse japonaise Kyodo News. Outre l’état d’urgence, 16 départements sont en « quasi-état d’urgence », et quatre autres pourraient les rejoindre, toujours d’après Kyodo News.


              https://www.nouvelobs.com/asie/20210824.OBS47849/hopitaux-satures-envolee-des-contaminations-le-japon-submerge-par-une-cinquieme-vague-de-covid-19.html



              • LeMerou 27 août 19:08

                @BA
                Le JAPON submergé par une nouvelle vague. bon chez eux ils appellent ça un Tsunami.  smiley

                20 000 cas chez eux , Diantre nous en avons 17 000.
                Ils sont 126 millions, nous 67. Donc en réalité, ils ont deux fois moins de cas que nous.

                « Problème : les hôpitaux sont au bord de la rupture. Seuls les établissements publics prennent en charge les personnes infectées par le Covid-19 car « la majorité des établissements privés (soit 80 % des hôpitaux nippons) s’y refusent », explique le quotidien « le Monde » ».

                C’est sûr que ça, ne doit pas arranger les affaires.


              • pissefroid pissefroid 27 août 15:16

                @BA

                https://informationisbeautiful.net/visualizations/covid-19-coronavirus-infographic-datapack/

                mis à jour le 27 août,

                morts quotidiens pour 100000 personnes,

                france : 118

                japon  : 45


                • pissefroid pissefroid 27 août 15:19

                  @pissefroid
                  C’est pour 1 million de personnes.


                • pissefroid pissefroid 27 août 15:22

                  @pissefroid
                  c’est encore faux, c’est le nombre de décès quotidien.


                • yvesduc 28 août 13:46

                  Je n’ai pas d’avis sur la chloroquine mais tiens à remercier le Pr Raoult et son équipe pour avoir travaillé et cherché des solutions au moment où le défaitisme le plus choquant régnait au sommet de l’État. Merci d’avoir testé les asymptomatiques au moment où c’était interdit. Merci d’avoir essayé des traitements en phase précoce au moment où c’était interdit aux médecins de ville. Merci d’avoir contourné la communication girouette de nos dirigeants. Merci pour l’énergie et l’espoir que vous avez apportés !


                  • Max31 28 août 21:36

                    Papy Raoult va fêter ses 70 ans le 13 mars 2022 !

                    Son poste n’est pas honorifique : 800 personnes à l’IHU de Marseille, il est temps qu’il se repose un peu..

                    Souhaitons lui une bonne retraite après une fin de carrière un peu chahuté !!



                    • chantecler chantecler 28 août 22:27

                      @Max31
                      Vous êtes trop bon !
                      Mais c’est dans l’ordre des choses : que les cons et les salauds mettent Raoult à l’écart .
                      Nous aurons qui à la place ?
                      Des Hirsch ?


                    • ZXSpect ZXSpect 29 août 08:36

                      .

                      .

                      Gagnant du grand concours « CTRL-C / CTRL-V » smiley , cet « article » est un copié/collé

                      .

                      du site observateurcontinental.fr

                      .

                      qui le tient de reseauinternational.net

                      .

                      dont la source est france-soir.fr

                      .

                       smiley

                      .


                      mais chut ! c’est une remarque qui a déjà été flinguée deux fois smiley


                      • Ecométa Ecométa 29 août 21:12

                        Ce qui se joue ici c’est la « Santé Publique en France », et dans le monde d’alleurs ; en réalité c’est la médecine de ville avec des médecins qui se mettent à genoux !

                        Des machines learning apprennent la médecine et il faudra s’abonner en ligne sur une « plateforme santé » pour être admis ou pas à l’hôpital... souvent il sera trop tard ... et ceux décédés à domicile « Santé Publique France » n’en parlera pas dégâts collatéraux du système.

                        La complexité du corps humain, tous semblables et en même temps tellement différents, notamment en matière de santé : on s’en fout ! La nécessité de bien connaître le malade, ses antécédebts, pratiques de vie, ses réactions à certains médicaments... le serment d’Hippocrate est remplacé par le serment d’hypocrite  !  

                        Désormais on ne soigne plus : on teste, on trace et on isole  ! On test avec des test RT-PCR qui sont des machines à simuler le covid-19 : des « cas » . Les morts ils s’en tapent c’est ça de gagner pour les fonds de pensions ! 

                        Malthusianisme oblige il faut dépeupler la planète et c’est « en marche », c’est le prix à payer... et peu importe le coût. 

                        J’oubliais : on vaccine mais pour le « transhumanisme ».. pour disposer d’un troupeau de « mougeons » (association de mouton et de pigeon ).

                        De profundis l’Humanité !


                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 août 11:10

                          Le médecins sans conflit d’intérêt qui quittant leur postes seront très certainement par des gens ayant des conflits d’intérêts, bref des corrompus !

                          .
                          BIG PHARMA = CORRUPTION
                          .
                          Jean-Dominique Michel : La corruption systémique des systèmes de santé dévoilée !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité