• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > France, Algérie, halte à la « repentance » bêlante

France, Algérie, halte à la « repentance » bêlante

Je viens d’entendre, ou plutôt de subir, les jérémiades de « l’historien » de service, bavant sur des massacres ayant eu lieu il y a soixante ans. Une époque où les exactions, les tueries, les massacres étaient choses courantse, et des deux côtés. La France était en guerre, et cette guerre dont on cachait le nom sous les vocables pudiques de « évènements » ou « maintien de l’ordre » tuait chaque jour des jeunes, qu’ils soient Français ou Algériens.

La guerre, ce n’est pas une mission humanitaire. Ce n’est pas le défilé pimpant, presque gai derrière les musiques martiales de ces beaux jeunes gens solides, virils et disciplinés.

La guerre, ça pue le sang, la merde, la peur, la mort...

La guerre, c'est l'ombre omniprésente de la mort. De celle qu'on donne comme de celle qu'on redoute.

La guerre, ça sent la poudre qui excite, mais ça sent surtout la sueur aigre de la trouille, la merde du camarade qui se chie dessus, l'odeur doucereuse et écœurante du cadavre qui gonfle au soleil puis dont le ventre éclate, libérant la tripaille putride où grouillent les vers.

La guerre, c'est le fracas des explosions, le cliquetis rageur des tirs, le sifflement menaçant des balles qui vous cherchent, qui ricochent autour de vous, ou qui vous hachent en morceaux de viande palpitante.

La guerre, l'embuscade, c'est le corps qui s'efforce de se rétrécir au delà du possible, qui voudrait s'infiltrer dans le plus petit interstice, qui voudrait se fondre dans la boue de la tranchée, la caillasse du djebel ou la vase de la rizière.

La guerre, ce sont les ongles qui se crispent sur la terre à chaque rafale qui vous cherche, qui va vous trouver.

La guerre, c'est la haine de l'autre, de celui qui a tué votre camarade, qui veut votre peau comme vous voulez la sienne. C'est le doigt qui ne relâche plus la détente de votre fusil dérisoire.

La guerre, ce sont les cris de douleur du camarade touché, les hurlements et les sanglots, les aboiements somme toute rassurants de la vieille bête d'adjudant qui hurle ses ordres.

La guerre, c'est le désespoir du camarade touché et qui attend des secours qui ne peuvent venir.

La guerre, c'est l'égoïsme salvateur, primordial qui vous fait penser - lorsque votre voisin d'attaque tombe à côté de vous, haché par une rafale ou la tête explosée par une roquette – qui vous fait crier dans votre pauvre tronche : « ouf, c'est lui, c'est pas moi ! »

La guerre, c'est de la merde.

Alors toutes ces commémorations qui ne font que remuer cette merde sont aussi nuisibles que stupides.

Comment voulez-vous « faire nation » entre des Français indigènes et des Français exogènes en remuant sans cesse ce qui a opposé, flingues en mains, leurs générations précédentes ?

Comment prôner le « vivre ensemble » lorsqu’on laisse les fondations wahhabites du Qatar et de l’Arabie saoudite financer mosquées et madrasas contribuant à renforcer le communautarisme et l’influence de cette fabrique d’extrémistes que sont les Frères musulmans sur la jeunesse des « territoires perdus de la républiques » ?

Comment endiguer cette invasion à bas bruit qui déverse chaque année des centaines de milliers de personnes venant bouffer le gâteau et se perpétuer à outrance ? On oublie que la démographie est une marée puissante et silencieuse capable de modifier une nation en quelques décennies. « Un jour, des millions d'hommes quitteront l'hémisphère sud pour faire irruption dans l'hémisphère nord. Et certainement pas en amis. Car ils y feront irruption pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant de leurs fils, c'est le ventre de nos femmes qui nous offrira la victoire. » Boumédienne devant l'ONU en 1974

Comment qualifier l’attitude de ces élus qui, débordés par la marée des miséreux, achètent la paix civile en déléguant à des confréries religieuses les tâches de police, d’éducation et d’encadrement des jeunes musulmans. Avec en arrière plan de sordides calculs électoralistes ?

Comment qualifier le crétinisme bêlant de cette « élite » intellectuelle autoproclamée, baignant dans une naïve et malsaine culpabilité postcoloniale pour laquelle l’immigré est l’exploité ultime, le colonisé paré de toutes les vertus devant lequel nous devons nous agenouiller en rémission des péchés coloniaux ? En refusant,de voir que derrière le travailleur exploité, il y a souvent le père abusif, le mari jaloux, l’oppresseur médiéval, fruits gâtés d’un civilisation autre façonnée par une idéologie politico-religieuse aussi mortifère qu’obscurantiste, et difficilement compatible avec la nôtre.

Et comment croire en une réconciliation alors que le ministre du Travail et de la Sécurité sociale algérien, Hachemi Djaâboub, a qualifié la France « d'ennemi éternel et traditionnel » de l'Algérie.

Méditons sur ces paroles de Soljenitsyne  : « Le déclin du courage est peut-être ce qui frappe le plus un regard étranger dans l’Occident d’aujourd’hui. Ce déclin du courage est particulièrement sensible dans la couche dirigeante et dans la couche intellectuelle dominante, d’où l’impression que le courage a déserté la société tout entière. Faut-il rappeler que le déclin du courage a toujours été considéré comme le signe avant-coureur de la fin  ? »

 

Illustration X - Droits réservés

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

94 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 18 octobre 11:57

    Souiller, avilir ce qu’on souhaite conquérir, une technique vieille comme le monde, Macron n’est pas très malin, c’est juste que nous sommes très cons.



    • sylvain sylvain 18 octobre 12:28

      Comment voulez-vous « faire nation » entre des Français indigènes et des Français exogènes en remuant sans cesse ce qui a opposé, flingues en mains, leurs générations précédentes ?


      Ca n’a jamais été l’idée.

      Les élites algériennes entretiennent la rancune puisque leur pouvoir est basé dessus et que ça permet toujours d’attirer l’attention sur autre chose que leurs incompétence et leur corruption 

      Les élites françaises se servent du communautarisme et de l’immigration massive pour a peu près les mêmes raisons .

      Pourquoi se passer d’un tel outil ??


      • eau-pression eau-pression 18 octobre 12:54

        @sylvain

        Les élites ... A ce qu’on dit, côté français les décideurs comptent aussi avec quelques rétro-commissions.


      • Les fameux tirailleurs sénégalais...qui violèrent combien de femmes.. ? j’ai connu un ambassadeur de l’Unicef qui avait pour mission de sauver des enfants africains. Il m’a tout raconté. Trois ans chez un psy pour s’en remettre... il m’a dit : j’ai passé deux jour avec Mandela. Un homme extraordinaire. Mais ne te fais pas d’illusion sur l’Afrique ils peuvent être aussi monstrueux que nous.. ;


        • nemesis 18 octobre 12:37

          Il est temps de proclamer maintenant que :

           l’Algérie est une création française,

          le FLN a revisité les Accords d’Evian : la SONATRACH au FLN, les Algériens à la France,

          le FLN assoie sa légitimité sur la haine de la mère patrie (la France) cf. les couplets anti-français de l’hymne algérien,

          les nombreuses petites têtes de banlieues qui n’ont pas connu la guerre civile algérienne, restent ces fanatiques inconditionnels sifflant la Marseillaise dans les stades en présence de J.Chirac, par exemple,

          comment ne pas imaginer que, systématiquement, l’Hôte de l’Elysée reçoive une retro-commission de la part du FLN pour nous faire supporter toutes ces avanies banlieusardes, en 1979, la France a accepté une hausse du prix des hydrocarbures de la part de ses fournisseurs. L’Algérie ayant bénéficié d’un régime de faveur, effet rétroactif exceptionnel de 18 mois ( CF ; Le Monde !).

          Chirac a montré qu’il aimait bien le SUMO et.... les comptes japonais...

          https://come4news.com/jacques-chirac-mele-au-meurtre-dun-journaliste/

          Imaginons un instant, l’ambiance dans les casernes, si l’exécutif rétablissait le Service Militaire...en France !


          Remarque  : en 1982, le Maurois PM a soulagé le FLN et nos binationaux en obtenant la dispense du service national algérien « privant » nos binationaux reconnaissants du Barrage Vert dans le Sahara (50°C à l’ombre)

          Merci qui ?


          • eddofr eddofr 18 octobre 17:04

            @nemesis

            « La France a fait l’Algérie »  ? FAUX
            La Régence d’Alger était, de fait un état autonome puisque plusieurs états, dont la France y avaient un consulat et, si son territoire n’était pas exactement celui de « l’Algérie Française », il en contenait l’essentiel, la France n’y a guère ajouté qu’un peu de désert, encore contesté aujourd’hui.

            Je ne dis pas que le reste n’est pas vrai, je n’ai pas vérifié, mais ça, c’est juste faux.


          • nemesis 18 octobre 18:45

            @eddofr
            mais ça, c’est juste faux.

            D’abord, l’expression « juste + adjectif » est incorrecte. (barbarisme)
            Pour le fond, compare les latitudes de la Régence d’Alger et de l’Algérie créée par la France et reviens nous voir


          • eddofr eddofr 19 octobre 13:34

            @nemesis

            « Juste faux » : c’est un anglicisme bien « barbare » qui me semblait convenir à la situation, mais si tu préfère, c’est tout simplement faux.

            Concernant les latitudes, oui, l’Algérie est 3 ou 4 fois plus étendue que la Régence d’Alger. Mais la Régence en est bien le cœur, le reste c’est du Sahara, il suffit de regarder la carte de répartition des populations pour le comprendre.


          • nemesis 19 octobre 14:24

            @eddofr

            ton honnêteté intellectuelle ( à mon humble avis ) mérite considération. Aussi je vais ajouter quelques lignes :
            j’ai appris très récemment que la CIA avait « chauffé à blanc » l’élite autochtone formée dans les universités française pour qu’elle fasse sécession de la Métropole.
            Quand on connait :
            la haine des USA vis à vis de la Grandeur passée de l’Histoire de France,
            son intention de la dépecer en 1945 si Churchill ne s’y était pas opposé...
            On imagine aisément l’hystérie qui a gagné la CIA lorsque la France a failli devenir une puissance gazière....
            Il se trouve par coïncidence que cette crapule de Colin Powell a crevé hier... les événements qui ont couronné sa carrière illustrent parfaitement la Préoccupation des Anglo-saxons depuis la découverte de l’Or Noir à Bakou, Mossoul etc... par Rockfeller après Gulbenkian etc...
            En toute analyse, il faut considérer le paramètre Hydrocarbure.
            L’Hydrocarbure c’est l’Energie propre à toute activité lorsque le Soleil est caché.
            L’Hydrocarbure, c’est la Vie.
            Sur le plateau de Frédéric Taddéï, Michel Collon avait proclamé :
            Washington veut la dernière goutte de pétrole de la Planète,
            Israël est le flic du pétrole...

            Moralité :
             tout ce qui est bon pour Israël est bon pour l’Oncle Sam... La Turquie, l’Azerbaïdjan, le Pakistan...

            Toute la petite Merde de nos banlieues n’est que le très lointain avatar de cette lutte pour l’hégémonie pétrolière. Ceci nos étoiles de l’information continue ne vont pas le marteler, c’est trop abstrait pour leur audimat...

            Ce qui m’emmerde profondément, c’est d’être sous le plafond de verre et de voir mes contemporains souffrir, moi-même étant privilégié.


          • eddofr eddofr 19 octobre 16:08

            @nemesis

            Là dessus on est d’accords, l’Algérie devrait nous remercier pour les gisements gaziers dont, sans la France et la Colonisation, elle n’aurait jamais vu la couleur.


          • mmbbb 24 octobre 11:22

            @eddofr Les Anglais se seraient charges de les exploiter ou d autres .
            Quant a l auteur , il entretient un confusion, nous n etions pas en guerre mais en « pacification » .
            Ce fut bien vu des autorités francaises
            L acte de guerre officiel a ete signé par Chirac me semble t il .
            Quant aux algériens , on leur dénit d avoir un regard sur leur passe alors que ma génération fut abreuvée ad nauseam par la guerre de 1940 .
            Il est vrai que les autorites algeriennes utilisent cette histoire afin de cacher leur incurie .
            C est une bonne ficelle usée , mais la jeune génération d algériens aspire a venir en europe tant la réussite economique est flagrante .
            Ce sont les Russes qui sont content , les Algeriens achetent du matos russe


          • Hurricane Hurricane 18 octobre 13:05

            Macron - Poutou , mêmes combats contre la France et ses institutions :


            Macron en négationniste révisionniste déconstruisiste de l ´ histoire de France avec ses excuses et ses crachats permanents contre le pays qu ´il est censé défendre et protéger ; la cérémonie du « massacre de 61 » est le dernier gag de ce pantin africanisé qui nous fait une honte totale à l ‘ échelle mondiale .


            Tout a été dit ici et aussi lors des débats télévisés par certains historiens sérieux traités de fachos racistes sur la réalité des faits de ce soit disant massacre de 61 .


            J ´ arrive trop tard pour réhabiliter Papon qui a fait son devoir de préfet républicain , ce que je salue et félicite , car le FLN avait déclaré la guerre à la France sur notre sol avec de nombreux attentats et policiers tués.


            Évidemment aujourd’hui nous avons une nouvelle race de préfets socialistes islamos gauchistes qui ne sont même pas foutus de virer quelques squatteurs pouilleux d ´une maison laissant son proprio dans la détresse pendant des mois voire des années , et qui , en toute arrogance, cynisme et mépris accablent la victime en lui faisant un sordide rappel à la loi de ne pas intervenir et signaler que ces délinquants sont eux mêmes protégés par cette loi , on ne rêve pas , on est bel et bien en France .


            Cet exemple ubuesque suffit pour démontrer de quel côté sont nos institutions aujourd’hui : l ´islamo gauchisme règne en maitre , la justice gauchiste , les partis de gauche pétainistes collabos soumis aux islamistes , un président lèche babouche , résultat on défère devant la justice corrompue un résistant patriote comme Zemmour qui ose dire haut et fort des vérités interdites à dévoiler par l ‘ occupant et ses alliés macroniens islamos gauchistes .

             

            Ce sont des préfets comme Papon et un homme fort , un vrai à l’ Elysée , qu´il nous faudrait pour taper du poing sur la table et appliquer les lois les plus sévères contre ces envahisseurs islamistes soutenus par cette gauche traitre soumise anti France , et non un guignol qui se met à plat ventre dès que l ‘ Algérie fronce un sourcil .


            Il est évident que si , en 61 , nous avions eu un Macron agenouilliste au pouvoir , l’ étendard islamiste flotterait dès l ‘ année suivante sur le toit de l ‘ Elysée .


            Le Président de l ‘ époque et Papon n ‘ ont fait que retarder l ‘ échéance de décomposition de la France par leurs successeurs , rendons leur grâce quand même .


            Quand à Poutou , bof , la charte aidant je me contenterai de lui demander de prendre RV avec Sandrine rousseau qui détient toujours le titre de grand vainqueur au diner de cons islamos gauchistes loin devant les Piolle , Doucet et autres guignols EELV , LFI et maintenant NPA ; y a foule aux castings du meilleur invité .


            En attendant , les boules puantes de la haine fasciste continuent à être lancées contre Zemmour qu ‘il est urgent de démolir .


            • TSS (...tologue) 18 octobre 19:29

              @Hurricane
              papon etait bien obeissant ,pendant la guerre en tant que prefet
              à Bordeaux il envoya moult juifs à Dachau.
              Ce que dit Poutou ce n’est pas tout à fait la verité mais cela y ressemble.
              La manif de 61 c’etait des algériens désarmés ,pour la plupart rançonnés par
              le FLN, qui ne voulaient pas du couvre feu... !!


            • karim 18 octobre 13:22

              Ce n’était pas une guerre, mais une invasion coloniale avec une armée régulière professinnelle contre des resistants. En plus, dans une guerre on ne massacre pas et on ne mutille pas des populations civiles.


              • Furax Furax 18 octobre 16:54

                @karim
                Ce n’était pas une invasion coloniale (en 1830 !) mais une expédition punitive contre les « barbaresques » qui attaquaient les navires et les côtes de Provence et de Corse pour massacrer, piller et enlever les habitants pour se livrer au seul « commerce » qu’ils connaissaient LE TRAFIC D’ESCLAVES. Au début du XIXème siècle, il y avait en permanence 30 000 chrétiens dont 6000 corses en vente sur le port d’Alger.


              • mr green reptile 18 octobre 16:59

                @Furax

                Et contrairement a la fable islamiste , il ne suffisait pas de se convertir pour etre libéré car c’ etait au maitre de l’ esclave de considerer si la conversion etait valable ou pas ... on s’ en doute le maitre ne renoncait pas facilement a ses biens et a sa main d’ oeuvre .


              • mr green reptile 18 octobre 17:00

                @karim

                ce qui as vallu a billal sa liberation , ce n’ est pas la conversion mais bien l’ invention du muezzin pour appeller les gens a la priere ...


              • eddofr eddofr 18 octobre 17:33

                @karim

                « Invasion coloniale avec une armée régulière professionnelle contre des résistant » ? FAUX

                1. L’expédition d’Alger, en 1830, est la conclusion d’un long conflit entre la France et la Régence d’Alger. Le conflit a commencé pendant le Directoire, pour une affaire de cargaison de Blé impayée.
                  L’un des épisodes clef de ce conflit fut la décapitation du consul général de France par le Dey Mustapha.
                2. Du fait du récent passé de piraterie de la Régence d’Alger, l’expédition était soutenue par l’Espagne, le Royaume de Sardaigne, la Russie, l’Autriche, les Etats-Unis.
                3. Seuls l’Angleterre, qui y voit une menace contre son hégémonie en méditerranée, et l’Empire Ottoman, auquel le Dey d’Alger est affilié y sont officiellement hostiles, sans pour autant s’y opposer militairement.
                4. L’armée Française de Charles X, qui ordonnera l’expédition était composée de professionnels et de conscrits.
                5. La Régence d’Alger disposait d’une Armée régulière et de troupes tribales.
                6. La notion de « résistants » ne peut s’appliquer qu’au Front de Libération National, dans les années 1960.
                7. Et face à eux, l’armée « de pacification » était essentiellement composée d’appelés.

              • Decouz 18 octobre 17:42

                @Furax
                Dans ce cas il suffisait de protéger les côtes, mais c’était aussi un prétexte pour Charles X pour détourner l’attention de ses problèmes intérieurs, et il en a profité pour faire main basse sur le trésor du bey, qui n’a servi en rien au peuple français, mais à la préparation de complots ultérieurement pour la restauration monarchique.
                C’est vrai qu’au début il n’y avait pas de projet colonial, l’entreprise s’est mise en place petit à petit, différentes causes, mais ensuite il y a bien eu guerre violente contre les population à l’intérieur, puis colonisation de peuplement.


              • eddofr eddofr 18 octobre 17:47

                @Furax

                « Expédition punitive contre les barbaresques » : Pas tout à fait vrai.
                Pour l’essentiel, cette expédition était résultat d’une conflit diplomatique qui durait depuis le Directoire et dont l’un des faits marquants fut la décapitation du consul général de France à Alger par le Dey Mustapha. 
                La piraterie des Barbaresque fut surtout à l’origine du peu d’opposition que cette expédition rencontra sur la scène internationale (seuls l’Angleterre qui la percevait comme une menace contre son hégémonie méditerranéenne et l’Empire Ottoman auquel le Dey était affilié, sans pour autant en être vassal s’y opposèrent officiellement).
                Enfin, on ne peut écarter, de la part de Charles X, une motivation de « politique intérieure » à cette expédition.


              • Decouz 18 octobre 17:51

                @Decouz
                Le premier résistant fut l’émir Abd El Qader, et il eut sans doute l’intuition de ce que pouvait représenter le pays puisqu’il sollicita l’aide des Tijjani au sud près du Sahara, et des Kabyles à l’ouest, aide refusée, si lui avait l’intuition d’une unité possible dans la lutte, les différents entre les confréries et les tribus l’ont emporté à cette époque. Et les attitudes vis à vis de la colonisation ont été diverses selon les confréries, les Tijjany ont choisi de ne pas lutter, du moins pas par les armes, quant aux Kabyles ( et particulièrement la tariqa Rahmaniya) ils n’ont jamais vraiment été soumis.


              • Decouz 18 octobre 18:02

                @eddofr
                J’ai lu récemment qu’à cette époque précise, la piraterie était en baisse, et tous les pays ont plus ou moins participé à des luttes pas très claires et non déclarées officiellement sur les mers, sauf que pour le pays bénéficiaire c’était des « corsaires ».
                Mais si on admet comme motif la piraterie, le but militaire et politique aurait du être de mettre fin à cette piraterie, pas plus.
                L’armée loin d’être enthousiaste ou convaincue de la justesse de la cause a retardé le plus possible l’expédition.


              • Furax Furax 18 octobre 18:16

                @Decouz
                Abd El Kader, exilé à Damas, préserva la vie de milliers de chrétiens lors d’émeutes hostiles. Considéré comme « Ami de La France », il fut reçu solennellement par le Pape et Napoléon III


              • titi 18 octobre 19:24

                @karim

                « En plus, dans une guerre on ne massacre pas et on ne mutille pas des populations civiles. »
                Bah si.
                Et depuis que le monde est monde.


              • velosolex velosolex 19 octobre 12:05

                @Decouz
                -Les invasions, ou « colonisations » ont historiquement un effet constant sur les populations, c’est de créer un sentiment identitaire.
                -César, en envahissant la Gaulle, a réussi à fédérer autour de Vercingétorix des tribus très différentes, et qui s’étaient souvent opposé les unes aux autres. 
                -L’invasion Anglaise pendant la guerre de cent ans, qui durera en fait trois siècles, émaillés de pèriodes de paix, a eu le même effet sur ce qu’est en train de devenir la France, culturellement et politiquement. En normandie et en Guyenne, où les anglais sont implantés, la répression contre les soulèvements va accentuer la haine, et l’envie de se débarasser de l’envahisseur. 
                -L’Afghanistan, un conglomérat de tribus sans cesse en conflits va retrouver son unité dans la lutte contre les soviétiques...Puis se déchirer de nouveau quand ils vont partir....
                -L’Algérie ne reconnaitra certainement pas que les faits ne sont pas binaires. Méchants contre gentils. Les barbaresques issus du Maghreb terrorisent la méditérannée. Alger à l’époque de l’intervention compte autant d’esclaves et d’otages pris jusqu’au large de Marseille, ( mais aussi jusqu’aux marins bretons péchant à Terre Neuve). Le commerce est devenu très difficile. Il n’y a pas de nation algérienne, évidemment, ou Libanaise, puisque l’empire Ottoman a unifié un empire qui s’est construit jusqu’en espagne...Mais cet empire se fissure. Les points de vue évoluent au fil des histoires et des sensibilités et des intérets. Mais il est évident que le regard qu’on porte actuellement est propagandiste. La France, pour des raisons de politique intérieure à l’Algérie est devenu une sorte de bouc émissaire, bien pratique pour construire un roman national. Dans celui ci, l’empire ottoman est considéré comme une sorte de « grand frère ». Il s’agit de ne pas contrarier Erdogan.
                Par contre, la France est un bon choix. Beaucoup ne connaissent rien à l’histoire, ou entretiennent la haine avec leur pays. C’est donc facile de cliver et d’influencer, et de pousser ses pions. Pendant ce temps là la chine et la Russie font leur fricot en Afrique. Les deux pays trainent des casseroles dans leur pays. Le même processus impérialiste qui a été la règle pendant des siècles. Qui parle des Ouigours et des Tibétains ? Qui connait notre passé à l’heure où l’on parle de l’esclavage. L’univers fantasmé que se font les africains de notre pays, avec un smartphone comme étoile du berger, égrainant ses promesses, ne correspond pas à notre vrai histoire.
                Lisez par exemple « l’’histoire populaire de la France », ou « l’histoire populaire de la Bretagne », deux livres parus à une année de distance, et qui ont certainement pour but d’éclairer un peu ce qu’on ne dit dans notre histoire officielle, sinon très sommairement. Le statut de cert est très proche de celui d’esclave. Pas de droit de mariage sans le consentement du seigneur. Pas de droit de transmission aux héritiers. Pas le droit de quitter le fief sinon en payant une somme astronomique. Cela a été la règle jusqu’à la révolution, même si des timides réformes ont atténué ça et là l’horreur. 


              • velosolex velosolex 19 octobre 12:11

                @velosolex

                • La colonisation en Algérie semble être vue aussi par le pouvoir d’une façon borgne. Les Français auraient été les vils colonisateurs, alors que les ottomans n’auraient assuré qu’une « aimable tutelle » de trois siècles...... Néanmoins des esprits libres sont plus critiques que dans notre pays, ainsi le copié collé d’’un article paru dernièrement dans « le soir d’Alger » et facilement trouvable en ligne.

                  Faut-il pardonner aux Ottomans leurs crimes parce qu’ils sont musulmans  ?

                  "À chaque fois que l’on aborde la question de l’occupation turque, voire de la colonisation ottomane, des voix s’élèvent pour remettre en cause ces concepts et rétablir des « vérités » puisées dans le récit officiel. Il ne s’agirait ni d’une occupation ni d’une colonisation. Ce seraient les populations locales qui auraient fait appel aux Turcs pour lutter contre les Espagnols. Avec le recul, on ne voit vraiment pas comment ces populations et à travers quelle représentation et quel canal ont pu s’adresser à une puissance étrangère. Et si appel il y a eu, il ne pouvait provenir que de quelques élites ou seigneurs mis à mal par le harcèlement des bateaux occidentaux menaçant leurs règnes et privilèges.
                  Ici, une parenthèse pour dire que la piraterie maritime n’était pas une spécialité nord-africaine. Nombreux furent les États qui toléraient cette activité désignée par le vocable civilisé de « course ». La mer Méditerranée était infestée de pirates chrétiens et musulmans. À Alger, ils formèrent une internationale de la piraterie où l’on ne comptait qu’un seul chef autochtone, le Raïs Hamidou. La principauté d’Alger les acceptait sans rechigner ; la seule condition exigée pour leur affiliation fut de prononcer la « chahada » pour les non-musulmans.
                  Mais le port d’Alger n’était pas le seul à accueillir des bateaux pirates. À l’intérieur, cette fin de moyen-âge était caractérisée par la poursuite des guéguerres entre une multitude d’émirats arabo-berbères. L’Algérie, à la veille de l’occupation turque, offrait l’image d’une entité en gestation, tiraillée de part et d’autre par des luttes intestines et des troubles épuisant les hommes et l’économie. Sur la côte Est, deux villes vont s’incruster dans l’histoire avec des sorts différents : Béjaïa était prise par les Espagnols alors que Jijel vivait sous l’emprise d’une célèbre fratrie de corsaires : les Barberousse, nés d’un père albanais.
                  Les Barberousse occupaient une partie du littoral algérien bien avant qu’un quelconque appel à l’aide ne leur vienne des Algériens. Personne n’avait invité Baba Aruj à prendre possession du port de Jijel. La fratrie connaissait parfaitement ces côtes jusqu’à Tunis et y avaient établi des bases depuis plusieurs années. De là, la flotte des Barberousse sillonnait les mers, à la recherche de butins et de prisonniers. Les hommes furent destinés à l’esclavage alors que les femmes finissaient au harem d’un seigneur ou raïs locaux ou dans l’une des nombreuses maisons closes qui activaient dans ces villes cosmopolites et animées. À côté de Jijel, Bejaïa, la ville lumière, restait sous occupation espagnole depuis 1509 après une héroïque résistance sous la conduite des émirs locaux qui firent preuve d’un courage exemplaire en refusant de se rendre aux envahisseurs. Ils ne défendaient pas seulement un territoire mais toute une civilisation brillant au-delà des mers, un centre de rayonnement culturel et de savoir universels où les mathématiques furent particulièrement à l’honneur.
                  Si les corsaires de Barberousse aidèrent les populations de Béjaïa à libérer leur ville de l’occupation espagnole — dont la présence dura 45 années ! —, ce ne fut point pour les beaux yeux des Bougiotes. Ils agissaient pour étendre leur domination sur le littoral algérien en proie à d’incessants bombardements et incursions occidentaux. C’est aussi pour un soutien pareil que le sultan d’Alger, malade et apathique, lança un SOS aux frères Barberousse pour libérer le penon d’Alger d’une présence espagnole qui menaçait toute la ville. 
                  La fratrie des Barberousse ne se fit pas prier. Après la prise du penon et l’exécution de son commandant, ils s’emparèrent d’Alger. Barberousse, séduit par la beauté de la princesse Zaphyra, tenta de la soumettre mais cette dernière tenait à son honneur plus qu’aux trésors promis par l’assaillant. Le cruel pirate ira jusqu’à tuer le sultan d’Alger dans son bain pour faciliter ses épousailles avec Zaphyra. Cette dernière, acculée, se suicida. Un épisode symbolique d’une résistance algérienne aux traits de noblesse et de bravoure que l’histoire officielle continue de censurer bêtement pour ne pas nuire à l’image d’un quarteron de sanguinaires devenus sauveurs de la « nation musulmane algérienne » !
                  En vérité, la prise d’Alger par les Barberousse allait ouvrir la voie à une véritable occupation de la principauté par l’empire ottoman auquel les frères Barberousse firent rapidement allégeance. Peu scrupuleux quand il s’agit de l’intérêt de son empire, le sultan d’Istanbul, Selim 1er, donna l’ordre à la fratrie de soumettre les habitants d’Afrique du Nord. Oui, vous avez bien lu, « soumettre » !

                  Alors, cessez de nous raconter vos histoires de fraternité entre les Ottomans et les autochtones. Rapidement, le sultan envoya ses troupes, comme message d’amitié à nos peuples. De 2 000 janissaires au début, leur nombre ira en augmentant, de même que leur brutalité se traduisant par des crimes innombrables. 
                  De 1515 à 1830, les Turcs, nullement intéressés par une colonisation de peuplement, n’expédièrent en nos terres que des militaires. La pseudo-autonomie accordée à la Régence d’Alger n’était qu’un leurre puisque l’autorité fut exercée par un pouvoir militaire. Les milices de janissaires turcs, par le biais du dey, contrôlaient les affaires du pays. Certains tiqueront à la lecture du mot « pays ». Nous avons déjà signalé que le territoire actuel recoupant l’Algérie regroupait une multitude de petits Etats rivaux se faisant une guerre perpétuelle pour des revendications territoriales ou pour des raisons de conflits tribaux, voire quelques antinomies confessionnelles. Le seul « avantage » de cette colonisation fut de tracer le contour de l’Algérie moderne, entre le Maroc et la Tunisie, un territoire du reste déjà dessiné par le sang des martyrs d’autres occupations sanguinaires.
                  Les Ottomans s’étaient royalement détournés du développement du pays et de la bonne gouvernance. Ces peuples n’étaient bons que pour céder les impôts. Les Turcs laissèrent à l’abandon une grande partie des terres pour se rassembler sur le littoral : cela répondait à leur stratégie militaire qui fut de faire d’Alger le centre névralgique de la domination maritime de la partie occidentale de la Méditerranée. Avec ce qui s’est passé récemment en Libye et les prétentions new ottomanes sur la Tunisie et l’Algérie, l’histoire bégaye…
                  Les populations locales, totalement épuisées par un système des impôts injuste, s’abandonnèrent à leur triste sort. Les récalcitrants étaient sauvagement punis et les quelques soulèvements furent réprimés dans le sang. Appauvris, les autochtones végétaient dans un dénuement total ; ils n’avaient plus rien à attendre d’un pouvoir sans scrupules qui comprit rapidement l’avantage qu’il pouvait tirer de la soumission des caïds, de certaines confréries religieuses influentes ainsi que des tribus aux chefs félons. En leur accordant des privilèges et un pouvoir local étendu sur les populations, le dey et les autorités militaires se débarrassait des tâches de gestion locale et maintenait sa mainmise sur les affaires militaires et financières. 

                  Ainsi tombe à l’eau toute cette version édulcorée d’une présence turque sollicitée par les autochtones et tout l’habillage religieux d’un partenaire musulman menant la guerre aux croisés. Lorsque les soldats français prirent possession d’Alger en 1830, le pouvoir ottoman local livra sans résistance ni honneur notre pays aux nouveaux envahisseurs. Une fois de plus, les Amazighs étaient face à leur sort : résister ou mourir… Résister sans tenir compte de la race, religion ou couleur de la peau de celui qui est venu pour nous asservir


              • eddofr eddofr 19 octobre 13:44

                @Decouz

                De 1800 à 1815, plusieurs pays ont attaqué ou bombardé Alger en représailles des méfaits des barbaresques.
                En 1811, le Dey fait décapiter le consul général de France.

                L’expédition n’a eu lieu qu’en 1830.
                Donc oui, la piraterie n’était pas la raison primordiale et urgente de cette expédition.
                Juste un prétexte parmi d’autres.


              • nemesis 19 octobre 14:39

                @Furax

                Te fatigue pas, les Algériens mono-ou bi-Nat... en savent rien de l’Histoire récente de leur pays.
                Exemple :
                quand j’ai débarqué à Alger après la visite historique de Giscard, mon contrat de coopérant culturel en poche, j’ai pu constater que le FLN avait falsifié sa propre histoire.
                Une BD à la gloire du FLN avait escamoté certains de la liste des 12 révolutionnaires historiques, comme Mohamed Boudiaf (réfugié en Suisse) et Krim Belkacem. Il me semble que tous deux étaient Kabyles.

                Lorsque le FLN a fait appel à Boudiaf après la guerre civile contre le GIA, j’ai cru que ce pays allait enfin devenir adulte... Mais des crapules (on peut penser au FLN) ont assassiné le nouveau Président au bout de qqs mois.
                Boudiaf a cru qu’il pouvait se permettre de nettoyer les écuries d’Augias...
                Je me souviens avec émotion de l’interview de Mme Boudiaf, une femme très digne et très classe... quelle misère.
                Comment veut-on que ces dirigeants se comportent dignement, ce sont des merdes comme ceux de Birmanie, de Biélorussie, d’Azerbaïdjan, de Turquie etc, etc... Ce qui est grave c’est que leur propagande TV parabolisée donne du grain à moudre à nos têtes brûlées de banlieues dont la paresse n’a d’égale que l’aveuglement de nos bien pensants métropolitains


              • karim 19 octobre 16:04

                @eddofr

                L’Algérie a été la première nation dans l’histoire à recevoir les tirs de canons achetés directement par les banquiers internationaux ; quand ceux ci déjà à la tête de la France ont équipé et financé l’armée de Charles X, en vu d’envahir la Régence d’Alger. Ils n’y avaient rien de religieux dans cette campagne, non plus rien de politique, mais seulement une affaire d’argent (15). Le baron James Rothschild était l’argentier du Royaume français qui endetté vis-à-vis de l’Algérie mais encore plus endetté par les Rothschild ; n’avait d’autre possibilité que de se plier aux exigences de leur bailleur de fonds et d’effectuer une attaque comme ils leur étaient exigés. Rappelons pour l’historique que lors de la compagne d’Egypte entreprise par le général Bonaparte, la France avait contracté à la Régence d’Alger des achats pour l’approvisionnement en grain dont la valeur représentait des millions de francs Or de l’époque. Après plus de quarante ans la France n’avait toujours pas réglé ses dettes à la Régence d’Alger, qui finit par s’impatienter. Entre temps Waterloo s’était jouée en faveur de l’armée britannique du Duke of Wellington qui avait été armée et financée par le grossier Nathan Rothschild. La France sortit de cette bataille complètement ruinée, et ne pouvait plus payer les dettes contractées à l’Algérie. Elle ne trouva pour seul moyen d’effacer l’ardoise que de faire le nettoyage des comptes du Dey d’ Alger en lui envoyant une armée montée et habillée avec l’argent des Rothschild, afin de faire le propre dans la Casbah (16). Dans cette perspective, la France usa de la religion et de la bible, alors qu’elle était depuis 1789, une des premières nations laïques dans l’histoire. Mais comme il n’y a que le résultat qui importe, elle a su mélanger toutes les sauces pour concocter son entrée en Algérie et rafler tout l’Or du Dey (17). Bien sur on prétexta des raisons sécuritaires, d’autres civilisatrices, certaines divines. Mais la plus sordide, fut cette affaire imaginaire et pièce théâtrale du fameux coup d’éventail que le consul Deval, personne immonde et associé au créancier juif algérien Bacri, aida à fabriquer dans le subconscient historique du peuple français, afin que ce dernier puisse mieux le graver. On eut un prétexte qu’on n’avait pas tant espéré, qui d’ailleurs ne méritait nullement une occupation armée et un génocide, à part peut être dans l’inconscient corrompu de Deval ainsi que dans sa grossièreté linguistique à manipuler la langue turque (15). A défaut d’excuse valable, on inventa une rentable ; mais peu importe, le jeu en valait la chandelle. En un tir croisé, le politique appela les prêches décroisés du père Lavigerie, pour l’aider à mener en bateau les descendants des croisés pour une croisière punitive, en donnant l’absolution au peuple français qui dés lors vit dans l’occupation de l’Algérie un prolongement sacré des croisades moyenâgeuses des chevaliers du temple. La France était depuis la révolution de 1789, une plus que moins république laïque, franc maçonne qui ne se souciait guère de l’enseignement du Christ, mais plutôt obéissait a une religion financière ou le dernier messie s’appelait Mayer Amschel Bauer Roth shield. La dérision et la comédie veulent que la France qui avait écartée l’Eglise du gouvernement après la chute de la monarchie, viennent à quérir de ses soins pour bénir une expédition laïque ayant pour mission de convertir un affront individuel et symbolique en une invasion militaro ethnique. Mais qui donc est le plus à plaindre dans ce drame  ; l’état français qui avait su se servir de toutes les cartes pour monter son coup ; ou l’Eglise écartée et écartelée qui tomba dans le panneau et ne joua plus le rôle que d’une roue de secours qui ne lui était même pas permis de tourner en rond convenablement.

                D’aprés

                 Le Temoin Du Siecle

                Révélations historiques d’un ex-sioniste sur l’origine d’Israël

                 Benjamin H.Freedman


              • velosolex velosolex 19 octobre 19:49

                @karim
                Pour mémoire la Russie n’a pas remboursé l’emprunt Franco Russe, autrement plus conséquent que cette ardoise algérienne.
                Ne parlons pas de la dette de guerre énorme que l’Allemagne aurait du régler à la France, dans les années 20, en raison des trois millions de mort, du l’anéantissement industriel de tout le nord est de la France, des terres agricoles rendues stériles ou empoissonnées. . 
                Des exemples d’exaction faites par les Français, par les russes, ou par les ottomans, les anglais, les américains, les espagnols, on peut en trouver cent, mille. L’histoire de l’humanité n’est qu’un champ d’horreurs.
                Une fois que les acteurs sont morts, les enfants de ceux ci doivent ils continuer à s’égorger et à chanter cette hymne patriotique algérien qui est un appel au meurtre, et à la régression ?.
                Où ceux qui chantent ces paroles ne doivent ils pas se demander si on ne les instrumentalise pas ?
                J’ai comme l’impression que vous êtes embourbée dans une mémoire sélective. Si les Français avaient gardé le même ressenti envers les allemands, il y aurait eu au moins deux guerres depuis 45. Dix ans après on se donnait pourtant la main, au lieu de radoter des vieilles haines qui nous avait amenait à cette guerre. 
                La différence avec l’Algérie, c’est que la France a une vieille histoire en tant que nation, et que les gens en sont revenus des guerres de religion. La France a été envahi par les anglais, par les Allemands. Les habitants eux mêmes ont eu à souffrir de différents régimes, qui se sont soldés parfois par des massacres faisant des dizaines de milliers de victimes, voir davantage. Albigeois massacrés par saint louis. Villes entières passées par le fil de l’épée, comme Béziers par le duc de Montfort, hauteur du prophétique : « Tuez les tous, dieu reconnaitra les siens ! »... Bretons martyrisés pendant la révolte du papier timbré, avec des enfants mis sur la broche dans la bonne ville de Rennes,, sous le règne de Louis quatorze. Vendée, femmes et enfants victimes par centaines de milliers des colonnes infernales républicaines en 1793.
                Communards de Paris fusillés par dizaines de milliers en 1871. Je fais court. Je ne parle pas des dizaines de jacqueries en alsace ou dans le sud ouest, réprimées à chaque fois dans le sang de tant de saint Barthélémy locales. Mais ce sont des massacres. Pas des génocides. Deux ou trois peuvent prétendre à ce titre. Celui des juifs, des arméniens, et peut être bien des ukrainiens pendant la grande famine décrété par Staline qui fit cinq millions de morts. 
                C’est une notion qui peut attiser la haine là où elle n’a plus d’objet. Les acteurs ont disparu, et ce sont des vivants qui tirent les ficelles. Ils se foutent bien d’une mémoire instrumentalisée pour les ballots, qui s’exciteront déjà dans un stade de foot. Ils ont fait leurs preuves au Rwanda et en Yougoslavie. 


              • Tesseract Tesseract 18 octobre 13:49

                Tous les pays ont leur hymne national.

                Le seul pays au monde dont l’hymne s’en prend nommément à un autre pays est l’hymne algérien.

                Depuis des lustres on se fait ainsi insulter par un pays qui doit son existence à la France.

                Ô France ! le temps des palabres est révolu
                Nous l’avons clos comme on ferme un livre
                Ô France ! voici venu le jour où il te faut rendre des comptes
                Prépare toi ! voici notre réponse
                Le verdict, Notre révolution le rendra
                Car nous avons décidé que l’Algérie vivra
                Soyez-en témoin ! Soyez-en témoin ! Soyez-en témoin !

                Ça, c’est fort de café !!


                • zygzornifle zygzornifle 18 octobre 14:02

                  @Tesseract

                   c’est la CAF qui rend les comptes ...


                • Tesseract Tesseract 18 octobre 14:53

                  @zygzornifle
                  Ces paroles sont le signe d’une grande immaturité intellectuelle.
                  Comment peut-on discuter avec un pays qui passe son temps à vous insulter ?



                • eddofr eddofr 18 octobre 17:35

                  @Tesseract

                  Si l’Algérie n’est plus une colonie, ni politiquement ni économiquement, les algériens eux sont toujours dés colonisés, psychologiquement.

                  Tant qu’il ne seront pas passés à autre chose, comme nous avons su le faire avec les allemands, ils vont continuer à nous emmerder !


                • Decouz 18 octobre 17:54

                  @Tesseract
                  C’est vrai que la Marseillaise est plus gentille avec les ennemis !


                • Tesseract Tesseract 18 octobre 19:25

                  @Decouz
                  C’est vrai que c’est assez violent et martial. Mais ça ne désigne nommément personne, seulement un régime : la tyrannie.
                  Ensuite, la Marseillaise a été écrite à une autre époque, un autre temps, il y a plus de deux siècles.
                  Ce n’est pas le cas de l’hymne algérien.


                • Decouz 18 octobre 19:45

                  @Tesseract
                  oui il faut situer les époques, la vie de celui qui a composé (il n’a pas écrit que ça), est-ce qu’il y avait mieux (plus porteur, plus poétique etc) pour le FLN dans sa vision politique etc

                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Moufdi_Zakaria

                  Ceci dit il y avait trois courants : un nationaliste, inspiré en partie d’ailleurs de la révolution française, un marxiste et un religieux, je ne nie absolument pas ce qui est dit par ailleurs sur l’utilisation et l’instrumentalisation de l’histoire.
                  L’indépendance se situe aussi dans une autre époque.

                  Voyons Viet-Nam : "Notre drapeau, qui se teint du sang de la victoire,
                  Porte l’âme de la nation.
                  Le lointain grondement des canons rythme
                  Les accents de notre marche.
                  Le chemin de la gloire se pave de cadavres ennemis...
                  Depuis si longtemps, nous avons contenu notre haine !
                  Soyons prêts à tous les sacrifices pour que notre vie soit radieuse.
                  Jurons de lutter sans répit pour la cause du peuple"

                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Ti%E1%BA%BFn_Qu%C3%A2n_Ca


                • Decouz 18 octobre 19:52

                  @Decouz
                  "Mireille Grosjean a surtout dans le collimateur l’hymne national français et son refrain belliqueux : « Qu’un sang impur abreuve nos sillons. » Mais d’autres pays clament des textes violents qu’elle tolère mal, comme l’hymne turc par exemple. « Nous traînons des hymnes qui prônent une philosophie barbare et guerrière d’un autre temps », explique-t-elle. « Le texte de Rouget de L’Isle cadrait avec son époque, mais depuis 1789, les mentalités ont changé. »
                  https://www.arcinfo.ch/articles/regions/montagnes/les-hymnes-nationaux-traines-devant-la-justice-91067


                • nemesis 19 octobre 14:43

                  @Decouz

                  La Marseillaise désigne les agresseurs !
                  Si tu cessais de t’autoflageller tu aurais remarqué


                • velosolex velosolex 20 octobre 01:42

                  @Decouz
                  Le sang impur peut être vu par rapport au « sang pur » des nobles, prétendument. Cette notion à l’époque était très prégnante, et la façon que les sans culottes ont renié les tabous, ceux de l’église et ceux du mérite héréditaire lié au nom et à la classe sociale peut avoir inspiré Rouget de l’ile dans ce couplet. Le sang impur étant celui du peuple même, revendiqué comme tel. 
                  D’autre part, à l’époque où il compose cet hymne, la France est entouré de puissances qui ont décidé de lui faire la peau, et de remettre louis capet sur le trône. Les autrichiens ont menacé de passer tous Paris au fil de l’épée, si on touche un cheveu du roi. 
                  La colère et le bouillonnement sont donc immense. Le peuple s’enivre de sa liberté. Et il n’est pas plus difficile de comprendre la Marseillaise, que le champ des partisans à une autre époque. Avant tout, ce sont presque des Hymes destinés à fédérer les cœurs. et l’énergie. Impossible de les écouter à l’époque sans vibrer. 


                • nemesis 20 octobre 10:08

                  @velosolex

                  tu es dur avec le sado-maso...


                • zygzornifle zygzornifle 18 octobre 14:00

                  On va remonter jusqu’à Clovis, on peut avant aussi .....


                  • Hurricane Hurricane 18 octobre 14:15

                    @zygzornifle

                    Mouais , surtout qu ils n ont toujours pas remboursé le vase de Soissons 


                  • zygzornifle zygzornifle 18 octobre 14:01
                    En 1974, à la tribune de l’ONU, le président de la République Algérienne, Houari Boumediene, a déclaré :
                    « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant avec leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous donnera la victoire ».

                    Dans le Figaro du 19 décembre 2006, notre ’grand ami’ Mouammar Kadhafi déclarait :
                    « Sans épée, sans fusil, sans conquêtes, les 50 millions de musulmans en Europe la transformeront bientôt en continent musulman ! »

                    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 18 octobre 15:00

                      @zygzornifle

                      Ils ont oublié que la France a un Dieu vivant :


                      "Et de sa gueule, le serpent (les autorités morales : pape François, gouvernements et humanitaires) lança de l’eau comme un fleuve (les envahisseurs musulmans) derrière la femme (L’église de Christ), afin de l’entraîner par le fleuve. Mais la terre secourut la femme, elle ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa gueule. (Apocalypse 12:15-16)

                      «  Quand l’ennemi viendra comme un fleuve (les envahisseurs musulmans), L’esprit de l’Éternel le mettra en fuite. Un rédempteur viendra pour Sion, Pour ceux de Jacob qui se convertiront de leurs péchés, Dit l’Éternel. » (Esaïe 59 :19-20)


                    • zygzornifle zygzornifle 18 octobre 22:05

                      @Daniel PIGNARD

                       L’esprit de l’Éternel le mettra en fuite. Un rédempteur viendra pour Sion

                      Zemmour ? 


                    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 octobre 09:29

                      @zygzornifle
                      Euh ! Zemmour n’est pas chrétien que je sache.


                    • nemesis 19 octobre 14:46

                      @zygzornifle

                      Boumdien, Kadhafi...

                      Il semble que lors des raouts internationaux, les chefs d’États partagent des infos sensibles et réalistes loin des oreilles innocentes de leurs populations


                    • Jonas 21 octobre 10:55

                      @zygzornifle
                      En plus de ces déclarations avérées , il faut aussi citer le poème nationaliste, valable partout ou les communautés musulmanes sont présentes,   du sultan Erdogan : " Les minarets seront nos baïonnettes, les coupoles nos casques , les mosquées nos casernes , les croyants nos soldat >> 

                      Cela vient d’être confirmé ,par l’ambassadeur d’Algérie en France , Mohammed Antar , qui considère , les immigrés Algériens , même naturalisés français comme les enfants de l’Algérie. 

                      <<  L’Algérie a besoin de tous ses enfants. Il est inadmissible que l’Algérie qui possède la plus grande communauté étrangère en France avec 18 consulats , ne puisse pas constituer un levier de commande pour intervenir non seulement dans la politique algérienne , mais aussi au niveau de la politique française >> 
                      L’Algérie aime bien ses enfants, mais loin de chez elle , comme elle le démontre en refusant les immigrés algériens que la France ne veut plus sur son territoire. 


                    • tonimarus45 18 octobre 16:17

                      @ VICTOR Ayoli---«  »«  »« Je viens d’entendre, ou plutôt de subir, les jérémiades de « l’historien » de service »«  »«  »Dites vousJe comprends que, pour un ancien electeur de la « FI »,se retrouvant avoir beaucoup de complaisance vis a vis d’un facho de chez facho « Zemour » ,vous ayez des boutons lorsque cet historien est d’origine musulmane.Que l’on ramene en permanence(et il ne ce passe pas une semaine sans) la russie aux exactions de presque un siecle, d’un staline oui, mais qu’un historien et c’est son role d’historien rappelle les turpitudes de la france coloniale envers les algeriens ,non ?????????????????Ben voyons


                      • ETTORE ETTORE 18 octobre 17:01

                        VICTOR Ayoli@

                        Vous parlez très bien de la guerre et de ses affres....

                        Mais celui qui fait repentance, genoux élimés, à force de les trainer au sol, face à n’importe quel traine babouche, est un CHEF de GUERRE, qui n’as même pas fait l’armée !

                        Il est Chef des Armées, sans en avoir jamais approché, une goute, de cette sueur, qui vous lèche la joue, avant de se transformer en larme de souffrance.

                        Il n’y a que le 14 Juillet, qu’il se pavane, dans un command car, sur le terrain plat, de ses ambitions, pavés de mauvaises intentions pour la patrie.

                        Les seules médailles exhibées, ne seront que les victoires du slip !

                        Les seules batailles qu’il mène, dans son bunker climatisé, sont celles des choix putrides, et des maux, qui doivent accabler la population de son pays, vendu en leasing, à des puissances supra-nationales, qui ne veulent pas conquérir cette terre, mais accaparer les corps.

                        Oui ! Je pense qu’il doit en avoir les genoux, sanguinolents , à force d’être mal armé.


                        • Furax Furax 18 octobre 17:10

                          @ETTORE
                          Battre sa coulpe sur la poitrine d’autrui ne lui fait pas mal smiley


                        • eddofr eddofr 18 octobre 17:40

                          @ETTORE

                          Si les gouvernant avaient connu la guerre, la vraie, dans l’infanterie forcément*, jamais ils n’en déclareraient aucune.

                          *parce que chef d’Etat major, aide de camp ou même pilote de drones dans une base du Nevada ... les horreurs de la guerre ...


                        • Furax Furax 18 octobre 17:08

                          Bernard Lugan est un historien de « droite », certes , mais ce professeur à l’2cole de guerre est très rigoureux ? Ses articles sur la situation en Afrique sont extrêmement fouillés. Il publie sur son blog un article à propos des « évènements » de 1961.

                          Il s’appuie sur les travaux réalisés pat le cabinet de ...Lionel Jospin !

                          "Cette manipulation fut réduite à néant en 1998, quand le Premier ministre de l’époque, le socialiste Lionel Jospin, constitua une commission d’enquête. Présidée par le conseiller d’Etat Dieudonné Mandelkern, elle fut chargée de faire la lumière sur ce qui s’était réellement passé le 17 octobre 1961 à Paris. Fondé sur l’ouverture d’archives jusque-là fermées, le rapport remis par cette commission fit litière de la légende du prétendu « massacre » du 17 octobre 1961"

                          https://bernardlugan.blogspot.com/2021/10/17-octobre-1961-un-massacre-imaginaire.html


                          • tonimarus45 18 octobre 17:53

                            @Furax—Et voila pour bernard lugan«  »«  »« Membre de l’Action française dans sa jeunesse, »«  »«  » ?????et de nombreux temoignages d’autres historiens infirme ses propos ?Ainsi que des temoignages de manifestants encore en vie.Mais bon a quoi s’attendre d’autre d’un soutient a un facho de chez faco ,revisionniste/negationniste voulant rehabiliter petain et papon et insultant un blanquer en le comparant a mengele(surtout lorsque l’on sait qui etait mengele)En outre quand votre « lugan » fait reference a des archives ,il ment car les archives nationales et fluviales n’ont jamais etees ouvertes(et c’est ce que demandent et historiens et rscapes de ce massacre) , certaines comme par hasard ayant disparuees


                          • tonimarus45 18 octobre 18:22

                            @Furax

                            Et encore plus documente concernant « bernard lugan »---«  »«  »Membre de l’Action française dans sa jeunesse, il se retire du militantisme politique au début des années 1970 pour se consacrer à sa carrière de chercheur. Il reste néanmoins contributeur régulier de plusieurs titres réputés proches de la droite ou de l’extrême droite dans les années 1980, via notamment des entretiens sur la situation africaine, et continue à se dire de tendance monarchiste2. Bernard Lugan est aussi controversé pour ses positions concernant le génocide des Tutsis en 1994, qu’il affirme ne pas avoir été programmé«  »«  »«  »«  »

                          • Furax Furax 18 octobre 18:58

                            @tonimarus45
                            Puisque vous semblez apprécier Bernard Lugan, je vais vous en redonner un peu !
                            Bonne lecture !
                            https://bernardlugan.blogspot.com/2020/07/a-quand-les-excuses-dalger-pour-la_11.html


                          • Esprit Critique 18 octobre 17:53

                            Les cocos ont jouez les criminels en organisant et en particpant malgré tout, à une Manif interdite. Ces salauds savez que de Gaulle avait commencer de negocier l’indepandance avec le FLN en suisse. Il serait encore temps de juger le PCF ! 


                            • tonimarus45 18 octobre 18:24

                              @Esprit Critique vous etes un fele du ciboulot que vient faire le « pcf » dans cette histoire ???????


                            • tonimarus45 18 octobre 18:32

                              @Esprit Critique---Et voila en esperant que concernant la 33complicite«  » du Pcf cela vous la fera fermer«  »«  »«  »« 

                              Henri Malberg(du journal l »humanite). Quand la journée du 17 octobre 1961 commence, j’ignore que le soir 20 000 Algériens, hommes, femmes, enfants endimanchés vont marcher dans Paris pour protester contre le couvre-feu. Cette manifestation était clandestine, si bien que la masse des Algériens eux-mêmes ignoraient le matin où ils iraient le soir. Les dirigeants du FLN n’avaient pas prévenu la direction du Parti communiste, en tout cas je n’en ai eu aucun écho. Donc, de la journée elle-même, je n’ai pas de souvenir précis. Avec le recul, un regret me vient : peut-être qu’un rassemblement commun du peuple français et des Algériens contre le couvre-feu auraient fini différemment.



                            • titi 18 octobre 19:27

                              @Esprit Critique

                              « Il serait encore temps de juger le PCF ! »
                              Exactement !

                              Dans l’affaire algérienne le PCF est doublement coupable.
                              Coupable de trahison envers la France et son peuple, pour intelligence avec l’ennemis.
                              Mais aussi envers tous les pays auxquels ils ont promis un avenir socialiste radieux.

                              Et ça ce n’est que pour le volet algérien...


                            • TSS (...tologue) 19 octobre 09:35

                              @titi
                              Coupable de trahison envers la France et son peuple, pour intelligence avec l’ennemis

                              Quels ennemis !! c’etait une guerre civile ,l’Algérie c’etait 3 departements
                              français.
                              j’etais là-bas, avec un bel uniforme,j’ai pu constater ce qui avait été fait en
                              1 siècle ,par exemple à Philippeville ,de beaux immeubles en bordure de
                              mer et en sortie de ville des taudis sans eau ni electricité,idem à Bougie,
                              à Bône... !!


                            • titi 19 octobre 16:55

                              @TSS (...tologue)

                              Les ennemis ce sont ceux qui tuent les enfants de France.
                              Guerre ou pas guerre, qu’elle soit civile ou pas.

                              « de beaux immeubles en bordure de
                              mer et en sortie de ville des taudis sans eau ni electricité,idem à Bougie,
                              à Bône... !! »
                              Arrêtez les violons.
                              Mon voisin qui vit en France depuis toujours, n’a eu l’eau courante qu’en 1971.


                            • CN46400 CN46400 24 octobre 11:55

                              @titi
                              « Juger le Pcf », vous avez raison. S’il avait eu, le 8 mai 45, tous les pouvoirs, il aurait pu stopper la répression de Sétif et donner le droit de vote à tous les algériens et organiser une séparation à l’amiable. Et on aurait ainsi pu faire l’économie de 8 ans de guerre, soit 1 million d’algériens sauvés ainsi que 30 000 métros. Les pieds noirs seraient restés en Algérie, faisant de cette contrée la nation la plus prospère d’Afrique. Et aujourd’hui l’ambiance entre les deux pays serait toute autre...
                              Mais en mai 45 les reliquats de l’armée de Pétain, qui avaient refusés de suivre, en 43, les armées US vers l’Italie, contrairement au « indigènes » Ben Bella et consort, ont semé un ultime bordel qu’on paye encore....


                            • ZenZoe ZenZoe 18 octobre 17:57

                              Il y a entre 5 et 7 millions de binationaux algériens en France. Plus sans doute des milliers de Français / Français du côté des binationaux algériens. Autant d’électeurs à ne pas froisser. La messe est dite.


                              • Esprit Critique 18 octobre 23:31

                                @ZenZoe
                                5 a 7 miliions non, mais 1.5 c’est tres proche de la réalité. et c’est deja enorme, et pour tout dire absolument trop.
                                A ce niveau le systéme de double nationalité n’est plus tolérable !


                              • sirocco sirocco 19 octobre 00:30

                                @ZenZoe
                                « Il y a entre 5 et 7 millions de binationaux algériens en France. »

                                Au moins, oui. Le président algérien parlait de plus de 6 millions en 2020. Auxquels il faut ajouter tous ceux qui sont arrivés depuis.
                                Et si on évalue les clandestins, là les chiffres s’envolent.


                              • L'apostilleur L’apostilleur 18 octobre 18:50

                                @ l’auteur 

                                « ...Comment voulez-vous « faire nation » entre des Français indigènes et des Français exogènes en remuant sans cesse ce qui a opposé, flingues en mains, leurs générations précédentes ?  »


                                Bonne question dont chacun connaît la réponse lorsqu’il s’agit de l’Algérie en particulier ou de pays musulmans(*) plus généralement. 


                                (*) https://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-multiculturalisme-est-il-une-187579


                                • tonimarus45 18 octobre 19:00

                                  @ Zenzoe -«  »«  »Il y a entre 5 et 7 millions de binationaux algériens en France. Plus sans doute des milliers de Français / Français du côté des binationaux algériens. Autant d’électeurs à ne pas froisser. La messe est dite«  »«  »«  »Dites vous--- C’est faux archi faux et vous le savez.

                                  A quoi vous sert d’essayer de manipuller les gens ainsi ???au moins cela montre qui sont les soutients du facho de chez facho zemour. ;En effet la population algerienne française est evaluee a 6 millions .Enlevont les enfants, quatre par famillies selon vos amis ???????, enlevons ceux qui ne sont pas inscrits et ceux habitant des quartiers sensibles dont on sait qu’il s’abstienent en masse, il reste en comptant large 2 millions qui votent (et sans savoir ce qu’ils votent) ?. et c’est avec ça que va venir la grand remplacement ???mais si vos delires etaient vrais ,il y a longtemps que marseille serait dirigee par des musulmans ????Et juste en passant les mosquees environt 2000 pour 6000000 de musulmans soit une pour 3000 musulmans (et je ne compte pas les immigres legaux et ceux qui ne vont pas a la mosquee), les synagogues 400 pour 500000 juifs ,une synagogue pour 1250.Sans parler des lieux de culte chretiens 42000 pour bien moins que 65000000 de chretiens si on enleve les athees en majorite en france et les autres religions ,un lieu de culte pour moins de 1000 chretiens ??????????? 


                                  • mr green reptile 18 octobre 19:12

                                    @tonimarus45

                                    40 mille expatrié francais seulement en algerie , sur une population de 43 millions.
                                    cf https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ais_%C3%A9tablis_hors_de_France#Colonisation_fran%C3%A7aise_en_Afrique_du_Nord_et_en_Afrique_subsaharienne

                                    Le melange des culture ne se fait pas avec reciprocité ...

                                    846 400 immigrés algériens résidant sur le territoire français.
                                    cf https://fr.wikipedia.org/wiki/Immigration_alg%C3%A9rienne_en_France# : :text=En%202019%2C%20l’Institut%20national,immigr%C3%A9s%20alg%C3%A9riens%20r%C3%A9sidant%20en%20France.

                                    le racisme est bien a double sens .


                                  • mr green reptile 18 octobre 19:13

                                    @tonimarus45

                                    He puis faudrais sortir de ton idee fixe zemour = facho smiley


                                  • mr green reptile 18 octobre 19:21

                                    @tonimarus45

                                    tient regardont ce que dit le code algerien sur la naturalisation des etranger ...

                                    c’ est extremement proche de ce que propose zemmour ou certain parti souverainiste ...

                                    Alors les algerien sont t’ il fachos ?

                                    ====================================

                                    Peut être naturalisé, l’étranger qui a rendu des services exceptionnels à l’Algérie ou dont l’infirmité ou la maladie a été contractée au service ou dans l’intérêt de l’Algérie. Peut être également naturalisé, l’étranger dont la naturalisation présente un intérêt exceptionnel pour l’Algérie. Le conjoint et les enfants de l’étranger décédé, qui aurait pu de son vivant entrer dans la catégorie prévue à l’alinéa premier ci-dessus, peuvent demander sa naturalisation à titre posthume, en même temps que leur demande de naturalisation.

                                    La naturalisation est accordée par décret présidentiel. Le décret de naturalisation peut, à la demande de l’intéressé, changer ses nom et prénoms. Sur ordre du ministère public, l’officier de l’état civil se charge de porter les mentions relatives à la naturalisation sur les registres de l’état civil et, le cas échéant, de changer les noms et prénoms.

                                    Par effets collectifs, les enfants mineurs d’une personne qui acquiert la nationalité algérienne, deviennent Algériens en même temps que leur parent. Cependant, ils ont la faculté de renoncer à la nationalité algérienne dans un délai de deux ans à compter de leur majorité.

                                    Le bénéfice de la naturalisation peut toujours être retiré à son bénéficiaire, s’il apparaît, au cours des deux années suivant la publication du décret de naturalisation au Journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire, qu’il ne remplissait pas les conditions prévues par la loi ou que la naturalisation a été obtenue par des moyens frauduleux.

                                    Le retrait a lieu dans les mêmes formes que l’octroi de la naturalisation. Cependant, l’intéressé, dûment averti, a la faculté, dans un délai deux mois à compter de l’avertissement, de produire ses moyens de défense. Lorsque la validité des actes passés antérieurement à la publication de la décision de retrait était subordonnée à la possession par l’intéressé de la qualité d’Algérien, cette validité ne peut être contestée pour le motif que l’intéressé n’a pas acquis la nationalité algérienne.

                                    ______________________________________________________

                                    Toute personne qui a acquis la nationalité algérienne peut en être déchue :

                                    • Si elle est condamnée pour un acte qualifié de crime ou délit constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de l’Algérie ;
                                    • Si elle est condamnée, en Algérie ou à l’étranger pour un acte qualifié de crime, à une peine de plus de cinq (5) ans d’emprisonnement ;
                                    • Si elle a accompli au profit d’une partie étrangère à des actes incompatibles avec la qualité d’Algérien et préjudiciables aux intérêts de l’État.

                                    La déchéance n’est encourue que si les faits reprochés à l’intéressé se sont produits pendant un délai de dix (10) ans, à compter de la date d’acquisition de la nationalité algérienne.

                                    En février 2021, le gouvernement algérien annonce la préparation d’un projet de loi portant sur la « déchéance de la nationalité acquise ou d’origine à tout Algérien qui commet à l’étranger des actes graves et préjudiciables aux intérêts de l’État et attentant à l’unité nationale ». Ce projet est contesté et donne lieu à de vives polémiques3,4. Finalement, en avril 2021, Abdelmadjid Tebboune annonce le retrait de ce projet de loi5.

                                    https://fr.wikipedia.org/wiki/Nationalit%C3%A9_alg%C3%A9rienne#Par_naturalisation

                                  • mr green reptile 18 octobre 19:26

                                    @tonimarus45

                                    plus croustillant encore , l’ algerie ne veut pas reprendre ses clandestin , mais exige que l’ on lui livre des « exilé politique » 

                                    https://mondafrique.com/alger-demanderait-a-paris-lextradition-dune-vingtaine-de-refugies-politiques/


                                  • Tesseract Tesseract 18 octobre 19:32

                                    @tonimarus45
                                    mais si vos delires etaient vrais ,il y a longtemps que marseille serait dirigee par des musulmans ????
                                    ====
                                    Vous êtes le seul à ne pas l’avoir remarqué on dirait.
                                    Pitoyable argumentation.


                                  • titi 18 octobre 19:50

                                    @reptile

                                    Non mais reptile, vous n’avez pas bien compris l’importance du sujet.

                                    La souffrance des algériens en 2021 tout le monde s’en fout : il faut parler de Papon et des méchants fachos... bouuuuuuuh !

                                    Heureusement que Tonimarus45 est là pour vous recentrer sur les morts.


                                  • Durand Durand 18 octobre 19:51

                                    @tonimarus45

                                    Je vous ai répondu sur le fil du 17 octobre 1961.

                                    ..


                                  • mr green reptile 18 octobre 20:00

                                    @titi

                                    Le travail d’ un historien , ou meme celui de memoire , ce n’ est pas de victimiser politiquement , mais bien de discerner les cause et effet et les « problemes » dans chaque camps .

                                    Je veut bien rendre hommage mais pas me mettre a genoux face a une ideologie .
                                    ( et pourtant tu me trouve parfois « trop a gauche » )


                                  • L'apostilleur L’apostilleur 18 octobre 20:12

                                    @ l’auteur 

                                    « ...On oublie que la démographie est une marée puissante et silencieuse capable de modifier une nation en quelques décennies... »


                                    Vous avez parfaitement raison.


                                    C’est pourquoi depuis Giscard tous les gouvernements (*) sont responsables d’avoir leurré la Nation sur le problème de l’immigration en comptabilisant le nombre annuel des migrants sans jamais cumuler les générations installées. 

                                    Leur histoire nous a montré que les dernières générations sont bien plus problématiques que leurs parents. 

                                    (*) https://onenpensequoi.over-blog.com/2019/03/si-la-planete-entiere-ou-presque-condamne-l-assassin-des-musulmans-de-christchurch-les-medias-tabloid-ne-s-etendent-pas-sur-la-cause


                                    • titi 18 octobre 21:51

                                      @L’apostilleur

                                      La France a réalisé sa « transition démographique » au 19è. Depuis les Français ne font plus d’enfant.

                                      Au début du 20ème c’était problématique pour lever plus de divisions que les allemands.

                                      Depuis la fin du 20ème c’est problématique parce que notre système par répartition ne peut pas fonctionner sans cotisants.

                                      Deux époques, deux problèmes, mais la même solution : aller chercher en Afrique les effectifs manquants.

                                      Et en fait à chaque fois mauvaise réponse.
                                       


                                    • L'apostilleur L’apostilleur 19 octobre 10:54

                                      @titi
                                      « ...Depuis la fin du 20ème c’est problématique parce que notre système par répartition ne peut pas fonctionner sans cotisants... »

                                      D’accord avec vous, c’est ce modèle qu’il faut revoir. 


                                    • eddofr eddofr 19 octobre 13:52

                                      @titi

                                      Les Japonais ont choisi l’automatisation.

                                      Ils ont d’autres problèmes, mais pas celui là.


                                    • titi 19 octobre 16:49

                                      @eddofr

                                      « D’accord avec vous, c’est ce modèle qu’il faut revoir. »

                                      Le problème c’est que c’est une question politiquement suicidaire.


                                    • LeMerou 19 octobre 07:52

                                      @ L’Auteur

                                      Bonjour ;

                                      Beaucoup de vérités dans votre texte, même si certaines ne font pas plaisir à lire pour certains.

                                      Je retiens ceci

                                      « Comment qualifier le crétinisme bêlant de cette « élite » intellectuelle autoproclamée, baignant dans une naïve et malsaine culpabilité postcoloniale »

                                      Justement je me le demande, l’histoire, le passé de la France est ce qu’il est, vouloir s’en excuser est une absurdité sans nom, qui n’apportera rien et certainement pas comme vous l’avez écrit au fameux « vivre ensemble » promulgué par la même « élite » bien pensante d’entre-soi qui cycliquement s’offusque.

                                      Les Belges, les Allemands, les Portugais, les Anglais s’excusent ils de leur passé colonialiste en Afrique ? Non.

                                      Les « immigrés » et ce terme dans mes écrits n’a aucune connotation négative loin de là, ont été dès le début « parqués » bien à l’extérieur des lieux de vies de cette pseudo « élites », prônant la mixité sociale.

                                       « L’immigré » d’hier devenu « l’esclave moderne d’aujourd’hui » est un fait incontestable, ne pas le voir est du déni.

                                      La France et l’Algérie ont eu un passé douloureux, peut importe les raisons, c’était dans une autre époque, un autre temps, s’en excuser c’est déshonorer ceux qui y ont laisser leur vie, soit par obligation, soit par convictions et ne peut qu’entretenir la haine de l’autre, comme cous l’avez écrit.

                                      Quand à l’Algérie, libéré depuis presque 60 ans, elle ferait mieux de faire une introspection de sa propre évolution depuis, au lieu de désigner comme responsable de ses maux le pays au delà de la grande bleu.

                                      Ce Pays libre avec sa culture, ses traditions, sa jeunesse fervente à beaucoup de potentiel, et au lieu de se dire ’Ca y est, ils sont dehors« reconstruisons, vivons désormais comme bon il nous semble, mais n’y arrive pas, tellement la corruption est grande, facile alors de dire c’est la faute aux »colonisateurs« si tout va mal.

                                      L’Algérie s’excuse t’elle de certains massacres perpétré sur ses terres ? Non bien sur ! C’était la »guerre« . Alors faisons autant.

                                      La génération de Français et d’Algériens mêlée à cette guerre s’éteint, disparait, normalement la haine et les rancoeurs auraient dus en faire de même, bah non ! Ont remet un peu d’huile sur le feu, suscitant des deux cotés des états de haine, pour des faits qui se sont passés alors qu’ils n’étaient même pas nés, mais les racontent comme s’ils les avaient vécus, blessés qu’ils sont dans leur chair.

                                      Après reste le problème du »devoir de mémoire" et des deux cotés, ce qui s’est passé là bas, n’a pour moi rien à voir avec les deux guerres mondiales, ses tueries de masse, qui nécessitent de ne pas être oublié. Mais les commémorations à mon sens devraient peut être s’arrêter.

                                      Etrange à l’heure du vivre ensemble avec certains pays, de se souvenir à tout prix ce qui nous est arrivé de mauvais ensemble.


                                      • nemesis 19 octobre 14:52

                                        @LeMerou

                                        Je pencherais de + en + pour l’idée que le FLN achète l’Elysée avec la manne pétrolière pour déverser son surplus démographique.
                                        La France sert de soupape de décompression pour la politique intérieure algérienne...
                                        C’est un peu comme ces pays qui vendent à la Chine leur droit à polluer la Planète...


                                      • chantecler chantecler 19 octobre 08:09

                                        J’ai lu récemment dans un livre, mais j’aurais pu m’y intéresser plus directement en consultant des livres ou des articles d’histoire ,

                                        qu’en 1930 les colons ont fêté le centenaire de la conquête de l’Algérie .

                                        Et que le bruit courrait fortement sur place qu’il n’y aurait pas de deuxième commémoration .

                                        Faut il rappeler que cette conquête a été une suite d’actes militaires barbares et de massacres dégueulasses ?

                                        Dont on ne s’est pas beaucoup vanté , préférant enjoliver et parler de civilisation ,de christianisation etc etc ...

                                        Les colons ont mis la main sur les terres algériennes , voilà la vérité .

                                        Donc cette colonisation n’a effectivement pas duré deux siècles .

                                        160 ans en tout , et ça s’est mal terminé .

                                        Ca a certainement été douloureux de renoncer à tout ça , les pieds noirs ont eu beaucoup de mal à accepter , quand ils n’ont fait , mais c’était dans l’ordre des choses .

                                        D’autant qu’après guerre en 1945 les Américains ont poussé à la décolonisation ...


                                        • MagicBuster 19 octobre 10:36

                                          @chantecler

                                          Les américains sont plutôt venus pour que la France ne soit pas trop indépendante du pétrole ; pas vraiment pour le bien être des autochtones qui se sont plutôt d’ailleurs alliés avec l’URSS ...


                                        • nemesis 19 octobre 15:00

                                          @chantecler

                                          Pour la petite histoire...
                                          Parmi un groupe de coopérants français à Alger, a circulé un propos attribué à un autochtone qui aurait interrogé à haute voix :
                                          « quand est-ce que la décolonisation se termine et que les Français reviennent ? »

                                          Quand j’ai poursuivi mon activité à Rabat, le gardien du Tennis Club de Rabat m’a dit un jour : «  quand les Français étaient ici, ils se souciaient du bien-être de tout le monde, même des chiens  »


                                        • eddofr eddofr 20 octobre 12:08

                                          Je me demandais, juste pour l’expérience et pour « clore la discussion » ...

                                          On vote tous extrême droite ...

                                          Ils virent les « étrangers pas d’chez nous » ...

                                          Et on se revoit dans cinq ans pour voir le résultat ?


                                          • titi 20 octobre 12:12

                                            @eddofr

                                            « Ils virent les « étrangers pas d’chez nous » ... »
                                            Sauf que ça n’a jamais été le projet de l’extrême droite.
                                            Pour citer Jean Marie Le Pen dans les années 80, ce qu’il faut combattre c’est l’immigration, pas les immigrés.


                                          • eddofr eddofr 20 octobre 14:00

                                            @titi

                                            C’était pas vraiment la peine de répondre à mon commentaire façon « accoudé au bar après quelques bières », surtout pour pinailler !
                                            T’es sobre toi, à tous les coups !


                                          • titi 20 octobre 14:05

                                            @eddofr

                                            Bah je vous laisse fréquenter vos établissements habituels.


                                          • Gerald 20 octobre 17:50

                                            Très bon papier. 

                                            Et faut-il aussi souligner la différence qu’il y a entre les gens ordinaires(Français et Algériens) qui se regardent dans les yeux, qui travaillent, jouent, rient, s’engueulent, s’aiment et se détestent... , et le comportement des élites (Français et Algériens) qui entretiennent des postures de victimes, de repentis etc. On n’a rien à cirer de ce barnum pseudo historique pour aller vers des lendemains qui chantent entre des peuples qui s’aiment.

                                            Tout va bien, le savez-vous ? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité