• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > France, États-Unis : politiques migratoires plus strictes en (...)

France, États-Unis : politiques migratoires plus strictes en vue

Quatre femmes font la manche. Elles portent le costume des musulmanes identitaires : seuls l’ovale de leurs visages est visible. Entourées d’amies et d’enfants en bas âge elles ne parlent pas un mot de français. C’est au marché de Ville-la-Grand près de Genève.

Sauvages

Les politiques migratoires en Europe doivent-elles conduire à ce que des personnes se retrouvent chez nous à mendier ? Sans travail, sans formation, sans parler notre langue, préservant leur culture sans s’adapter à la nôtre ?

Cela n’a pas de sens. C’est même socialement dégradant pour ces immigrées (légales ou clandestines). C’est pourtant le résultat de trente ans de politique immigrationniste. Une immigration faite sous la pression à la fois des anciennes colonies d’Afrique du Nord et du sentiment de culpabilité de l’Occident.

S’ouvrir aux autres, tendre la main, tous les accueillir, serait la posture bienveillante et humaniste. Pourtant cette manière exclusive de faire, sans plus de réflexion et de nuances, conduit à des tensions très fortes, à des exclusions sociales et économiques, et à des confrontations morales entre progressistes et conservateurs.

J’ignore comment lesdits progressistes en sont venus à considérer cette forme d’immigration, mal préparée, mal choisie, mal encadrée et parfois laissée à elle-même, comme un bienfait et comme une politique d’amour de l’autre.

Comment les bobos ont-ils abandonnés à cette immigration des quartiers entiers du pays, dominés aujourd’hui par des gangs sauvages et par un refus des lois de la république ? Peut-être parce qu’ils vivent dans des quartiers plutôt aisés et protégés ?

Il n’y a là de bienfait pour personne, seulement de l’exclusion partagée qui fait son lit. Le tout au nom d’une sorte d’injonction morale qui bloque toute analyse raisonnable de la question et qui au besoin qualifie les contradicteurs de racistes, fascistes ou égoïstes.

 

migrations,réfugiés,france,collomb,trump,

Humanisme ?

Le sociologue et essayiste québécois Matthieu Bock-Côté (image 1) résume bien l’état lamentable et biaisé du débat politique :

« Plus largement, l’accusation de racisme sert à censurer une inquiétude pourtant dominante dans notre époque : celle de devenir étranger chez soi. C’est pourtant la conséquence inévitable de l’idéologie multiculturaliste, qui transforme la nation d’accueil en communauté culturelle parmi d’autres dans son propre pays, et qui lui inflige une forme de dépossession identitaire et en lui interdisant de se poser comme norme d’intégration culturelle pour ceux qui la rejoignent. En associant systématiquement au racisme toute forme de critique de l’immigration massive, on veut proscrire la discussion politique sur les seuils d’immigration, comme si la simple évocation de leur réduction était scandaleuse. »

À part la Corée du Nord aucun pays n’est totalement fermé sur lui-même. Ce résidu de paradis communiste protégé par la Chine est donc le seul pays institutionnellement raciste. Ailleurs il y a des échanges de populations, choisis ou subis.

Ces échanges sont quantifiés en ce qui concerne l’immigration légale : aucun pays n’est ouvert sans aucune limite. Chacun a son seuil maximum de disponibilité. L’immigration illégale est, elle, un casse-tête puisque dans les pays occidentaux des résidents et natifs veulent forcer à accueillir les illégaux.

On se souvient de l’affaire Léonarda qui tint les politiques, et jusqu’au président d’alors, par la barbichette pour les faire danser selon sa propre loi familiale. Une telle situation ahurissante avait pourtant trouvé des supporters parmi les « humanistes » de la gauche déconstructiviste.

 

migrations,réfugiés,france,collomb,trump,

Homeland

Il semble pourtant que peu à peu les gouvernants prennent la mesure du désordre que nos pays ont laissé s’installer et veuillent rétablir un peu de souveraineté. Ainsi la France a exprimé sa position par le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb. Il reprend et précise les intention d’Emmanuel Macron :

« Notre politique doit toujours concilier efficacité et générosité. Nous accueillons tous ceux qui fuient guerres et persécutions, mais nous distinguons les réfugiés de ceux dont la migration obéit à d’autres ressorts, notamment économiques. (…) Les enquêtes d’opinion montrent une réticence de plus en plus grande des Français sur la question de l’accueil des migrants, a-t-il averti. Si l’on ne fait pas la distinction entre le droit d’asile et les autres motifs de migrations, ce sera le droit d’asile qui sera remis en cause. »

Le ministre semble avoir pris en compte le sentiment de nombre de ses concitoyens d’être comme étrangers chez soi. Les nations ont été constituées entre autres pour protéger ce chez-soi. Il veut également organiser les retours de ceux et celles qui ne seront pas acceptés.

Tout cela demande un travail de tri des candidats. Il faut trier à leur arrivée entre les réfugiés de guerre et les migrants économiques. Chaque cas doit être identifié. De plus les réfugiés doivent être préparés à leur retour dans leur propre homeland.

De plus je suggère que ceux qui seront acceptés durablement, réfugiés et migrants économiques, suivent une formation sur la société du pays d’accueil, les coutumes, les règles relationnelles, les lois, l’histoire du pays, et surtout la langue en apprentissage intensif.

 

migrations,réfugiés,france,collomb,trump,

La voie

Une politique doit être mise en place dans ce but. Il semble que la menace d’éclatement de l’Union Européenne à cause de la crise migratoire ait fait réfléchir quelques dirigeants. On n’en est plus à l’image de Aylan mort sur la plage turque et aux débordements sentimentaux qui avaient entourée son décès et l’arrivée des colonnes de réfugiés en République Fédérale d’Allemagne.

De l’autre côté de l’Atlantique le président Trump travaille avec quelques républicains sur un projet d’immigration au mérite. Il ne s’agirait plus d’accepter n’importe quelle demande sans Dans l’intention de réduire l’immigration de moitié deux sénateurs ont proposé ce qui suit :

« Le projet de loi présenté par deux sénateurs républicains mercredi 2 août vise à réduire le nombre d’immigrés sur le territoire américain : le quota serait désormais plafonné à 50.000 par an, et il privilégierait majoritairement les étrangers qui parlent anglais, qui peuvent subvenir financièrement à leurs besoins ainsi qu’à ceux de leur famille et qui ont des compétences utiles pour l’économie du pays. »

Le projet s’inspire de ce qui se pratique déjà au Canada et en Australie : attribuer des sortes de permis de séjours à points.

« Ils souhaitent aussi mettre fin au système actuel de permis de séjour, qui propose chaque année 50.000 green cards (permis d’établissement permanents) à des personnes de pays sous-représentés. Une loterie de la diversité rongée par la fraude, qui ne comporte aucun intérêt économique ou humanitaire, et ne favorise même pas la diversité, ont-ils écrit dans la proposition. »

Ces projets, s’ils se réalisent, montrent ces deux pays disposés à abandonner les pressions moralisatrices dans la gestion des flux migratoires. Ils proposent de revenir à une vision fondée sur la raison plus que sur les émotions, et de tenir compte des sentiments exprimés par leurs concitoyens. Un bon point pour eux : c’est la meilleure voie à suivre.

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.1/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 7 août 2017 10:50

    Bonjour,

    les idéologies disent ce qu’elles veulent, mais les gens, de tous temps, votent avec leur pieds :

    à moins d’ériger des barbelés, les gens venant des pays en guerre ou moins développés bougeront quand même. On pourra faire des tas de lois pour réguler l’immigration légale, il sera toujours compliqué de réguler une immigration clandestine.

    Aussi, la première des choses à dire serait de convenir que, sans aller jusqu’à « on n’y peut rien laissons faire », les pays de destination n’ont malgré tout pas toutes les clés en main, et ne pourront pas, tous seuls, « résoudre définitivement le problème ».

    C’est sûr que ça ne serait pas forcément populaire, mais c’est pourtant la simple vérité.

    Qu’en pensez-vous ?


    • HELIOS HELIOS 7 août 2017 13:29

      @Olivier Perriet
      ... « moi, je »... je suis rien du tout qu’un has been dans un monde parfaitement manipulé et dont les objectifs sont parfaitement commerciaux et ideologiques.


      Si demain, je veux voir des blancs, blonds, aux yeux bleus, il faut imperativement reconsiderer l’ethnicité.. et cela va de même avec l’existence de noirs, frisés aux yeux sans transparence apparente.

      Demain l’europe sera café au lait !

      Cela dit, je n’ai parlé là que de biologie, mais si on considère la culture, c’est pire !

      Alors voyez vous, si nous voulons clairement continuer a exister comme cela s’est passé depuis des millenaires, si nous ne voulons pas voir disparaitre l’homme de cromagnon, avec les mammouths, comme demain vont disparaitre les blancs et les éléphants, il faut trouver une autre organisation, une autre ideologie et surtout une autre responsabilité.

      Si c’est la force, assumons, nous avons les moyens de proteger la méditerranée... si c’est la loi, le retour des « migrants », réfugies ou pas, on peut le faire aussi, c’est juste une question de volonté et cela n’a rien d’impossible malgrés ceux qui vous racontent le contraire

      Sinon, je vous le répete, ce n’est plus mon monde, mais j’ai bien peur que mes enfants aient a se battre et ce ne sera pas pour rire. je n’ai pas peur et je n’ai pas de doute, hélas !!!

      Que faut il faire pour ne pas en arriver là ? simplement être responsable et laisser les dogmes enfouis bien au fond de sa poche sous des tonnes de mouchoir imbibés de larmes de la gauche et des (faux)écolos incapables de defendre notre diversité et responsable des morts que nous déplorerons bientôt.

      bonne semaine a tous

    • mmbbb 7 août 2017 13:29

      @Olivier Perriet les lois ne sont pas appliquée en France, 80 % des demandeurs d asile politique deboutes de leur demande ne sont pas expulses S ils viennent en France, c’est pour la bonne et simple raison que nous sommes des ventres mous Exemple les Roms dont l europe a deverse des sommes importantes afin de sédentariser ces populations, reviennent chez nous et repassent a la caisse. Ils ont bien raison puisque notre generosité confine a la cretinerie Par ailleurs Fergus un soss ( genereux avec l argent des autres ) est pour cette immigration mais bon je vous invite a les prendre chez vous et a ne pas vivre ces problèmes aigues à cote comme vous me le fîtes remarquer sournoisement Moi je prefere vivre a cote . L etat a depense quelques 800 millions d euros pour les soins de ces populations en situation illegale En ce qui concerne les migrants Je ne comprends pas qu ils n aillent pas ces pas dans des pays blinde de thunes Arabie Emirats dont ils sont la meme religion. D ailleurs les ONG ne sont pas t elle de connivence avec ces trafics humains Il y a des pays plus ferme comme l Australie, aucun migrant fusse t il sur une embarcation n epeut pretendre a retser Le visa obligatoire. La seule question qui vaille, le seuil de tolérance de cette immigration incontrôlée. En effet elle l est promue par l eite qui s exempte des genereux principe qu elle promeut parce qu elle vit a cote. Elle ne tolerait pas que l on pisse ou défèque a sa porte .
       Au fait vous ne me donnez pas votre adresse , il y un camp de Roms en face de chez moi, Joignez l ’acte a la parole, la j ’accepterai vos remarques a cette seule condition Un lien de Libe tant la realite ne peut etre cachée https://www.youtube.com/watch?v=tCEz88njBeM
      Je vous ferais remarquer que les pieds dans merde, ils procréent ces ROMS : je pose un je retiens un . C e n’est pas mon problème je suis malthussien tant que je vis a cote de cette merde ! La ou c est problematique est les bonnes ames comme vous n ont pas de solution . !


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 7 août 2017 13:55

      Salut,

      quelques questions et réponses :
      1) voulez-vous que la France ressemble à l’Arabie Séoudite ? Si oui, vous êtes cohérent. Mais ne venez pas vous plaindre d’être dans une dictature à la gachette facile.
      2) je n’ai jamais dit que j’avais la réponse à tout, c’est exactement l’inverse
      3) les roms de Roumanie ne sont pas des demandeurs d’asile.
      4) Etes-vous pour l’UE ? Etiez-vous favorable à l’élargissement sans frein de l’UE vers les pays de l’Est ? Si oui, vous n’avez que la conséquence de ce que vous voulez : la Roumanie étant dans l’UE, libre circulation des roumains, donc même après expulsion, ils reviennent.
      5) l’Australie a sûrement plus de facilités pour contrôler ses frontières : comme le Royaume Uni, c’est une île.
      6) Juste pour information, vous qui parlez gros sous, la fermeté, la surveillance des côtes, les reconduites, les policiers, les vols d’avion, et les centres de rétention, ça coûte cher, peut-être autant que le social.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 7 août 2017 14:00

      @HELIOS

      Je n’ai pas dit qu’on ne pouvait rien faire, j’ai dit qu’on ne pouvait pas tout faire.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 7 août 2017 18:42

      @covadonga*722

      C’est bien botté en touche, félicitations


    • mmbbb 7 août 2017 20:08

      @Olivier Perriet evidemment que cela coute cher mais tant que le contribuable paiera docilement tout ira bien Je ne pretends pas avoir toutes les solutions je dis simplement qu a un moment T , le seuil de tolérance sera dépassé. Et je rappelle « qui veut faire l ange fait la bete . » Salutations .


    • Cateaufoncel 8 août 2017 00:26

      @Olivier Perriet

      "On pourra faire des tas de lois pour réguler l’immigration légale, il sera toujours compliqué de réguler une immigration clandestine."

      Et pourtant !

      S’il y avait une volonté politique, on pourrait introduire le délit de clandestinité dans le Code pénal, puis frapper ceux qui emploient des clandestins, et ceux qui les logent, d’amendes ruineuses, transformées en peines de prison ferme, pour les marchands d’esclaves et les marchands de sommeil, qui auraient pris soin de se rendre insolvables.



      • mmbbb 7 août 2017 13:45

        @zak5 la réalite ne peut plus décidément cachée Lien du Monde qui ne peut pas taxe d un journal de droite La Suède n a pas de passe colonial http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/06/14/l-immigration-modifie-le-modele-social-suedois_5144263_3214.html
        Donc il existe un seuil de tolérance  ! L enfer est toujours pave de bonne intention ou qui veut faire l ange fait la bête . Donc continuons a être angelique monde de bisounours.


      • Ouam Ouam 8 août 2017 00:19

        @zak5
        Ben en lisant ceci, cad ton courrier internationnal qu’il sera difficile de taxer de minute ou truc du meme acabit...
        j’ai trouvé en le lisant qu’il y à une justice....

        surtout dans cette partie la (citation d’un morceau de l’article)

        "Une prétendue islamophobie

        Quant aux habitants d’origine de ces pays, ils n’osent pas lever la voix pour dénoncer tout cela, de crainte d’être accusés de racisme et d’islamophobie(*1).

        Après avoir vécu toute sa vie dans le quartier de Groenland, à Oslo, le Norvégien Patrick Osrod a décidé de déménager ailleurs(*2). Avec sa famille, il s’est installé à Hamar, à plus de 600 kilomètres de sa ville natale.

        Il a toujours été ouvert sur les autres, optimiste, tolérant. Mais il y a une limite à tout. Son quotidien était devenu invivable (*3).

        À chaque instant, il fallait faire un effort pour cacher les sentiments qu’on a au fond de nous (*4). Ils vous imposent tout, non seulement à nous Norvégiens, mais également aux autres ethnies et religions. À nous tous, chrétiens, bouddhistes, hindouistes, de nous adapter aux exigences, lois, coutumes et goûts des musulmans.(*5)”

        Les Norvégiens quittent ces quartiers qui grouillent de musulmans (*6)non pas par haine des étrangers ni à cause d’une prétendue islamophobie. Eux-mêmes avaient accueilli favorablement l’arrivée de musulmans du monde entier, les avaient reçus à bras ouverts, y compris chez eux à la maison."

        Je me permet de commenter un peu, n’y résistant pas smiley

        (*1) Ca ne vous rappelle pas quelque chose ? smiley

        (*2) Ca ne vous rappelle pas quelque chose ? (bis) smiley

        (*3) Ca ne vous rappelle pas quelque chose ? (ter) smiley

        (*4 & *5) Idem smiley smiley

        Bref lorsque les 600kms (ou un peu plus) seronts atteints, il ne leur restera que le pole nord à ces décérébrés du bulbe smiley

        D’ailleurs le frere sallaf belge l’expliquais tres bien dans sa vidéo de l’epoque

        (les un peu anciens d’ici comprendrons ma remarque smiley )

         

        Perso, je suis hyper content que ca le dresse le dhimmy, qd on est islamo-compatible (au départ) un fois qu’on est sous les prémice d’une charia, on dégage OU on paye l’impot islamique... point.

        J’ai d’ailleurs hate que certains d’ici y goutent, faudra juste ni compter sur moi pour vous sauver et encore moins pour lutter contre les monstres que CERTAINS auronts fait venir ou accepté (*), je serai loin, ils se démerderonts avec leurs problèmes, lorsqu’on s’accoquine avec le nazisme (l’islamo-*nazisme), comme apres 36’s, on se démerde avec le frankeinstein qu’on à fabrique...ou soutenu...

        par lachetée...ou bétise....(la allez savoir)

        (*) en 36’s on ne pouvais pas forcément savoir, désormais on sait...

        comme le sort des amérindiens, on sait aussi....


      • Jurassix Jurassix 7 août 2017 16:00

        Pour la GreenCard ; ce Visa est extremement laxiste. L’obtenir en dehors de la lotterie est difficile, mais une fois que vous la possedez, vos parents et freres et soeur et leurs familles peuvent l’avoir de maniere quasi automatique.

        Donc donner une GreenCard a un employe fort-eduque et specialise qui manque aux US est necessaire. Mais par contre, ouvrir apres la porte a des gens potentiellement non qualifies qui entreraient directement en concurrence avec des americains peu qualifies est tout de meme relativement injuste.
        Suis pas souvent d’accord avec Trump, mais sur ce coup la, je comprend le pourquoi. On va voir la methode...

        • legrind legrind 8 août 2017 01:11

          Aprés des décennies d’immigration inassimilables partout certains commencent à ouvrir les yeux ?


          • BA 8 août 2017 09:32

            Jusqu’en 1938 environ, les pays européens ont colonisé l’Afrique.


            Des centaines de milliers de citoyens européens ont quitté l’Europe. C’était des militaires, des civils, des religieux. Ils sont allés s’installer en Afrique.


            Ils sont allés coloniser l’Afrique, la plupart du temps par la force, par la guerre.


            Regardez la carte de l’Afrique en 1938 :


            https://fr.wikipedia.org/wiki/Colonisation#/media/File:Colonisation_1938.png


            Après la Seconde Guerre Mondiale, les pays africains ont retrouvé leur indépendance.


            Grâce à cette décolonisation, des dizaines de pays africains sont devenus des nations indépendantes.


            Aujourd’hui, l’Organisation des Nations Unies regroupe 193 nations. Le continent africain comporte 54 nations indépendantes. Chacune de ces 54 nations a son siège à l’ONU.


            https://fr.wikipedia.org/wiki/Afrique#/media/File:African_continent-fr.svg


            Et au XXIe siècle ?


            Au XXIe siècle, ce sera les « très grandes migrations ».


            Les causes de ces « très grandes migrations » :


            - le réchauffement climatique rendra beaucoup de pays africains de plus en plus inhabitables ;


            - l’explosion démographique de l’Afrique.


            Au XXIe siècle, des millions d’Africains quitteront l’Afrique. Ils remonteront vers le nord. Ils iront s’installer en Europe.


            L’enclave espagnole de Ceuta est située en Afrique, juste à côté du détroit de Gibraltar. En ce moment même, des milliers de migrants africains cherchent à entrer dans Ceuta. Quand ils y parviennent, ils sont déjà en Europe : l’enclave de Ceuta fait partie de l’Union Européenne.


            https://www.youtube.com/watch?v=pf7tAhw8jTc


            La question la plus importante pour le XXIe siècle :


            comment vont se passer les « très grandes migrations » ?


            Dans la paix ? Ou alors dans la guerre ?


            Pour info :


            En 2100, 40 % de l’humanité sera africaine.


            http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/08/07/en-2100-40-de-l-humanite-sera-africaine_5169434_3244.html



            • sylvie 8 août 2017 10:53

              @BA
              vous pensez que ces pays Africains sont si indépendants que cela ? et le franc CFA ? et l’interventionnisme militaire ?


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 août 2017 12:16

              @sylvie

              L’interventionnisme militaire ?

              Il est souvent demandé par les autorités : Mali, Centrafrique, Côte d’Ivoire. Il est prévu par des accords de défense.

              Ce que L Gbagbo a reproché à la France en 2003, ce n’est pas d’être intervenue, c’est de n’être pas en avoir assez fait pour le porter à bout de bras


            • pierre 8 août 2017 18:27

              @Olivier Perriet
              l’Afrique est sous domination de l’Europe et du FMI


            • JC_Lavau JC_Lavau 27 août 2017 13:28

              Plus que quelques heures avant l’Anschluss ! Et Agoravox sera un territoire féminazi à jamais.
              Thibaud Leclec’h a déjà passé deux articles, et le troisième est imminent.
              http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=196195
              Caroline Bréhat a déjà passé deux articles, et le troisième est au purgatoire.
              http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=196197

              Thibaud Leclec’h a déjà effacé une vingtaine de commentaires de témoins gênants, qui citaient des faits et des liens qui gênent sa propagande de guerre civile de misandrie.
              http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-syndrome-d-alienation-parentale-196073
              Regardez leur site : entièrement consacré à la guerre civile contre tous les pères qu’il peuvent encadrer dans leur collimateur :

              https://fr-fr.facebook.com/notes/rivages/justice-familiale-parano%C3%AFaques-vs-pervers-narcissiques/1977208145855850/

              https://fr-fr.facebook.com/pg/ccostages/about/?ref=page_internal
              https://www.facebook.com/ccostages/posts/1939187419657923
              ...

              Il m’est déjà extrêmement difficile de passer un seul article quelques rares fois dans l’année : je suis coupable du crime d’incrédulité, et le tir de barrage est généralement bien concentré, par les fanatiques et despotiques crédules.
              Une fois ces deux là au pouvoir, tout sera verrouillé, c’en sera fini des derniers lambeaux de pluralisme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité