• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > France Inter, la matinale du 10/01/20 : Ce matin Carlos Ghosn se plaint (...)

France Inter, la matinale du 10/01/20 : Ce matin Carlos Ghosn se plaint que la France ne l’a pas soutenu mais cela ne dure pas

Léa et Carlos. Deux vedettes de la communication au summum de leur art. Un art puissant, redoutable qui ne rend de compte si on l’observe bien au-delà des artifices et des leurres qu’à lui-même et ses commanditaires. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, ce texte parle de journalisme. Dans le service public de l’information. Non ? Si.

"Il faut aller auprès des jeunes pour leur expliquer comment on fabrique l’information" Sybille Veil (présidente-directrice générale de Radio France).

Heureusement, France Inter a lavé l’affront fait à ce condottiere de l’économie mondialisée du XXI° siècle par la bouche et le talent de Léa Salamé égérie consacrée et maintenant omniprésente du service public de l’information. Mieux que ne l’aurait fait Paris Match et l’Opinion réunis. Admiration pour l’artiste. Si. On peut admirait la maîtrise et le savoir-faire même si on trouve la prestation inappropriée vis-à-vis du sujet et de l’invité dans une radio de service public aux heures de grande écoute. Admiration pour le culot des deux aussi. Ce n’est jamais que la deuxième fois en quelques jours sur les mêmes antennes qu’ils se produisent ensemble au service de la même cause. N’y aurait-il pas là matière à investigations pour le service éponyme de Radio-France ?

Un mélange de bienveillance et de questions moralisantes qui permettent au vilain garçon présumé victime de déployer sa touchante absolution de lui-même. D’infantiliser un peu aussi l’auditeur qui mis en condition se souvient que petit on lui a appris qu’il fallait respecter l'autorité de la maîtresse d’école. Si la prestation avait été répétée, la fluidité des réponses aurait pu être difficilement améliorée. Un délicat ballet servi par une petite musique de chambre qui vous prend par le bras avec une fermeté juste un peu appuyée et qui vous conduit dans la ronde avec les deux interprètes .Si vous avez des questions encore mieux choisies et mieux balancées pour permettre à une victime de se défendre contre un complot ourdi par un pays non démocratique et sa diabolique justice, faites-nous en profiter. Cela peut toujours servir au cas où. Et aussi pour se prémunir d’être aspiré dans ce type de danse à l’insu de son plein gré par de belles voix aux modulations richement travaillées et un rythme binaire envoûtant qui comble si bien notre curiosité en proposant des questions aux réponses déjà prêtes. Cela permet de bien commencer la journée avec des certitudes confortables et le sentiment d’être dans le coup. Merci Léa.

Si vous n’êtes pas d’accord, faites-vous une idée par vous-même, il n’y a pas mieux. Vous pouvez écouter le podcast. Cela vaut le coup, c’est touchant même. On a l’impression de voir deux acteurs plus que confirmés servis par les dialogues bien inspirés de certaines séries. C’est beau à voir et à entendre. C’est là qu’est le tour de force. C’est là paraît-il que maintenant dans le métier on gagne ses galons. Si vous vous laissez gagner par le doute, n’ayez pas peur, c’est bon signe. C’est vrai que ce n’est pas confortable de douter et de s’appliquer à se construire sa propre opinion. Et pourtant quand vous avez commencé, vous avez du mal à revenir sur vos pas. Ce n’est pas spontané et il est difficile de dire « en fait, je ne sais pas » mais c’est un point de départ extraordinaire et jubilatoire qui ne vous conduira pas dans les bras de quelqu’un qui prétend savoir et vous dire ce qu’il faut penser ni où regarder ou alors vous vous êtes fourvoyé. Dans un vieux pays, il y a longtemps, certains avaient rêvé que tous les citoyens soient éclairés tout au long de leur vie pour pouvoir exercer leur citoyenneté.

Pour le quotidien urgent et immédiat, si vous ne voulez pas que ce type de journalisme ne l’emporte définitivement - il n’y a aucune raison pour que cela s’arrête tout seul, il est extrêmement puissant, cela n’a pu vous échapper qu’il s’est développé à la vitesse d’un champignon à qui on offre les meilleures conditions et ce n’est jamais assez si on écoute ses promoteurs et entrepreneurs - soutenez entre autres le mouvement de résistance qui existe au sein du service public de l’information avant qu’il ne soit trop tard. Ne vous y trompez pas, ne regardez pas ailleurs comme on vous y invite si bien ou alors le réveil sera très douloureux et la perspective d’une démocratie aboutie à la hauteur du développement économique et culturel de notre pays se trouvera encore plus fortement repoussée.N'en avez-vous pas assez de ce sentiment d'impuissance et de démocratie confisquée après chaque élection.Ne vous laissez pas dépouiller de richesses qui sont notre bien commun et qui sont indispensables à une démocratie. Vous imaginez un monde dans lequel Carlos Gohsn serait propriétaire de plusieurs types de médias et Léa Salamé sa directrice de l’information ? Renseignez-vous, réveillez-vous oserais-je dire, ce ne sont pas les mêmes noms mais c’est déjà le cas presque complètement. Et il n’y a là aucune raison de se résigner. Cela commence simplement par un premier pas .Le premier pas personnel est le plus important, c’est celui que vous faites pour vous que personne ne pourra faire à votre place.


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • pallas 11 janvier 11:10
    Octave Lebel

    Bonjour,

    Carlos Ghosn ainsi que La France, ne represente rien dans le monde.

    Il faut etre réaliste

    Salut


    • devphil30 devphil30 11 janvier 11:18

      @pallas

      C’est une question de personne et il est certain que les 3 derniers présidents n’ont pas aidé au rayonnement de la France.

      C’est une question de vision et d’engagement pas du blabla électoral mais une vision à long terme et non un passage au poste de président pour les carriéristes en mal de conférence post mandat


    • Octave Lebel 11 janvier 14:15

      @pallas

      Qu’est-ce qui vous chatouille ? Comme technique de détournement de sujet, vous n’avez rien de plus habile ?


    • Octave Lebel 11 janvier 14:16

      Qu’est-ce qui vous chatouille ? Comme technique de détournement de sujet, vous n’avez rien de plus habile ?

      @pallas


    • Octave Lebel 11 janvier 14:18

      @pallas

      Qu’est-ce qui vous chatouille ? Comme technique de détournement de sujet, vous n’avez rien de plus habile ?


    • Octave Lebel 11 janvier 14:24

      @pallas

      Qu’est-ce qui vous chatouille ? Comme technique de détournement de sujet, vous n’avez rien de plus habile ?


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 11 janvier 12:02

      En 2011, France-Inter avait 99 % d’employés juifs. N’est-ce pas un grand préjudice pour les Français de France de ne pas pouvoir être employé dans une institution très française ?

      Ils peuvent donc influencer la France avec la bénédiction des gouvernements successifs.

      https://herveryssen.wordpress.com/2012/02/06/99-des-employes-de-france-inter-sont-juifs/

       

      Si Carlos Ghosn considère comme légitime de fuir la justice nippone parce que n’instruisant qu’à charge, il faut donc en profiter pour imposer aux DRH des entreprises françaises qui licencient en instruisant seulement à charge de passer obligatoirement par les tribunaux.


      • Octave Lebel 11 janvier 14:16

        @Daniel PIGNARD

        Qu’est-ce qui vous chatouille ? Comme technique de détournement de sujet, vous n’avez rien de plus habile ?


      • popov 11 janvier 14:45

        @Octave Lebel
        Vous avez branché le répondeur automatique ?


      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 11 janvier 15:02

        @Octave Lebel

        En tout cas, je sais que l’esprit de censure vous chatouille car vous avez déjà censuré 4 articles proposés sur AgoraVox depuis le 6/02/2019. Peut mieux faire.


      • Octave Lebel 11 janvier 20:47

        @Daniel PIGNARD

        Prenez le temps de relire la rubrique « politique éditoriale ».

        Vous comprendrez mieux comment fonctionne la modération, pourquoi, il y a une modération et ce qu’apporte ce type de modération et ses difficultés.

        Pour qu’Agoravox existe, il faut qu’il y ait des gens qui prennent le temps d’écrire des articles, de se soumettre à la modération, de participer aussi à la modération pour permettre la publication des articles et aussi des commentateurs attentifs qui argumentent si possible sur le sujet de l’article.

        L’objet d’une censure, c’est au-delà des lois en vigueur qu’il s’agit pour tous de respecter, d’interdire des contenus à partir de critères définis par le censeur. Le fonctionnement d’une modération ici consiste d’abord à vérifier la cohérence du texte et sa lisibilité (que veut dire l’auteur) en contrôlant ses partis-pris implicites ou explicites, sa sensibilité parce que l’expression de convictions différentes des vôtres bien argumentées est une aubaine pour en tester la solidité et élargir selon besoin son point de vue et le champ de ses informations. C’est le principe de fonctionnement de la plate-forme. Et son intérêt. Le modérateur vote sans connaître ni savoir qui participe à la modération en cours ni bien entendu l’état du vote qu’il découvre au moment de son vote. La majorité des décisions positives déclenchant la publication. Tout modérateur comprend au vu des publications qu’il découvre en même temps que chacun que voter négativement écarte très rarement une production. Cela rend humble et fait réfléchir. Ce n’est jamais inutile. 

        Concernant l’existence d’Agoravox, n’oublions pas également la maintenance et le fonctionnement et bien sûr la volonté et le travail de ceux qui l’ont fondé. Le soutien financier aussi de ceux qui pensent que c’est indispensable dans une société démocratique maintenant dominée par des médias de masse concentrés dans quelques mains qu’il y ait des lieux où puissent s’exprimer dans l’indépendance la diversité des points de vue et l’échange d’informations. Agoravox est une fondation reconnue d’utilité publique qui vit du soutien financier de contributeurs par des dons défiscalisés.

         L’ensemble avec ses qualités et ses contraintes est très précieux. Faisons en sorte de le faire vivre et de le préserver au mieux.


      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 12 janvier 09:08

        @Octave Lebel

        Prenez le temps de relire les articles 10 et 11 des droits de l’homme de 1789 et vous verrez que la censure est interdite, même si on l’appelle modération.

        ART. 10. — Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi.

        ART. 11. — La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi.

         

        Ce site m’a censuré mes 4 sujets présentés qui étaient :

        2 prophéties éclaircies, Les sept rois et les dix rois sans royaume d’Apocalypse 17, Les10 rois de Daniel 7 et Apocalypse 13 :1-9. RE-FU-S É !

        Le ptérodactyle vole-t-il encore ? RE-FU-S É !

        La recherche d’Alésia par André Berthier RE-FU-S É !

        Toi là-bas ! Paie ma retraite ! RE-FU-S É !

        Agoravox affirme pourtant : « Ainsi, sur AgoraVox, la parole n’est ni au « peuple », ni aux « élites ». La parole est à ceux qui ont des faits originaux et inédits à relater ou qui veulent mettre en perspective des informations existantes. »

      • Octave Lebel 12 janvier 12:15

        @Daniel PIGNARD

        Persistez. J’ai comme d’autres fait l’objet de modération négative avec remarques ou non, ce qui relève de la liberté du modérateur. Ce n’est pas agréable sur le coup et j’ai trouvé cela sévère. Mais je trouve le principe de fonctionnement intéressant. Il correspond à la ligne éditoriale annoncée et il sert le principe d’indépendance et de diversité en nous mettant à l’abri de bien des formes de trolling dont l’objectif est de polluer ou d’abattre un projet qui les dérange. Le trolling trouve un peu de carburant au niveau des commentaires. C’est le prix à payer malheureusement pour permettre le débat dans l’indépendance et la diversité. Personne n’est dupe et la caravane avance. Certains y mettent beaucoup d’énergie pour peu d’effets. Au moins leur plaisir ? Allez savoir. J’ai continué en m’interrogeant au passage sur la forme et le contenu de mes articles. Bonne journée.


      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 12 janvier 13:33

        @Octave Lebel

        « Il correspond à la ligne éditoriale annoncée »

         

        Non, pas du tout, je vous ai cité la ligne éditoriale :

        « Ainsi, sur AgoraVox, la parole n’est ni au « peuple », ni aux « élites ». La parole est à ceux qui ont des faits originaux et inédits à relater ou qui veulent mettre en perspective des informations existantes. »

      • jmdest62 jmdest62 13 janvier 08:46

        @Daniel PIGNARD
        Bonjour ,
        je suis « modérateur » depuis peu et il m’est arrivé à plusieurs reprises de noter négativement un article simplement parce que j’ai considéré que l’article en question n’apportait rien à un débat en cours déjà largement couvert par d’autres articles .
        J’ai également noté positivement des articles avec lesquels j’étais en complet désaccord mais qui défendaient des raisonnements originaux et construits.
        Est-ce censurer ????
        De nombreux articles me laissent indifférent ....Ne pas donner de note à un article est-ce censurer ?
        @+


      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 13 janvier 09:13

        @jmdest62

        « il m’est arrivé à plusieurs reprises de noter négativement un article simplement parce que j’ai considéré que l’article en question n’apportait rien à un débat en cours. »   Et alors, il suffisait que vous laissiez cet article passer et que vous mettiez en commentaire : « Cet article n’apporte rien au débat en cours » Au moins, l’auteur aurait su ce que vous en pensiez, tandis que censurer sans expliquer pourquoi et surtout sans réplique possible, c’est vous donner un pouvoir de dictateur. Ne pas donner une note à un article n’est évidemment pas censurer puisque vous laissez à l’article la liberté de suivre son chemin.

      • jmdest62 jmdest62 13 janvier 09:45

        @Daniel PIGNARD
        J’accepte votre argument.
        A partir d’aujourd’hui je voterai positivement ou je passerai mon chemin .
        bonne journée
        @+


      • pallas 11 janvier 14:32

        Octave Lebel

        Il ni a que la vérité qui compte, ou plutôt la réalité

        Ce qui me dérange, j’ai cette désagréable impression d’etre a Carthage, voir Hannibal pas loin de Rome, pensant l’asphyxier, donc un siège en campant devant elle, le style indirect pendant environ une décennie (sa ressemble au siège de Troie par les Mycéniens dans la forme tactique conté par Homère).

        Pour finir, cette Hannibal (Carlos Ghosn), repousser au loin, tout comme notre Carthage (La France), négociant la paix avec Rome (Le Japon)

        Au final, Le Japon ne veut plus travailler avec La France, et dans ce même temps, il y a des manifestations au Mali, demandent à La France de partir

        Salut


        • xana 11 janvier 15:12

          @pallas
          Pas très clair. En bon français, ca donne quoi ?


        • pallas 11 janvier 16:09

          Bonjour,

          J’aurai préféré que vous écriviez que je suis approximatif, que je dit des âneries pour le temps du campement de Hannibal prêt de Rome, etc etc

          Si je dois etre mon propre contradicteur on va ou ?

          Bref : voici un liens de « La deuxieme guerre Punique »

          https://miltiade.pagesperso-orange.fr/guerpunique_2eme.htm

          Sa prouve et démontre ce que je pense des français, ils sont culturellement quelque peut ....

          Salut

           smiley


        • xana 11 janvier 15:18

          Franchement, je n’écoute plus jamais France-Inter, pas plus que je ne regarde la télé. Leur propagande m’a gonflé depuis longtemps, et je ne supporte plus les petits marquis content d’eux-mêmes qui croient vous asséner leur vérité.

          Je n’aime pas Carlos Ghosn. Comme tous les richards apatrides, je lui souhaite de finir guillotiné. J’imagine que les Japonais lui ont facilité son évasion, pour ne pas avoir à le faire eux-mêmes. Mais au Liban, une balle n’est jamais perdue... Donc j’espère.


          • Jeekes Jeekes 11 janvier 16:37

            @xana
             
            Tiens, tout pareil !
             


          • jmdest62 jmdest62 13 janvier 08:58

            @xana
            je n’écoute plus jamais France-Inter
            °
            Sur inter il n’y a pas que Salamé et Demorand , il y a aussi Guillermo Guiz , Alexis Le Rossignol , Marina Rollman etc ...de bons moments de rigolades.
            Pour Salamé ça fait longtemps qn’on sait pour qui elle roule .
            @+


          • velosolex velosolex 11 janvier 16:33

            Je ne parviens plus à écouter la matinale d’inter, sauf quant ils sont en grève, et qu’ils mettent de la zizique. Lea Salamé, France Libanaise, fille d’un ancien ministre libanais et issue de la méritocratie française s’est donc fait libano française. Cette fille lea ira loin dans l’arrivisme. En dehors des points de la retraite, pourquoi ne pas donner des bons points aux plus méritants, comme à l’époque de la maternelle. Au bout de cinq points t’avais droit à une image. Pieuse, comme quand j’étais chez les cathos. Saint Macron en position de marche en avant. J’ai plein d’autres idées d’images Panini adoubée de la sainte macronie

            Elle m’avait déjà intrigué avec Piketty en invité, qui lui même en avait été interloqué, quant elle défendait du bec, les vertus de l’inégalité sociale et qu’elle s’inquiétait de son idée de taxer davantage les hauts revenus ; « Vous ne gagnez tout de même pas des milliards » à inter, avait répondu Piketty interrogateur….

            Face à Martinez, elle s’est comportée comme un flic de quartier, répétant cent fois la même question, pour lui faire cracher son crime : « Alors vous voulez bloquer les dépots.... ! Le gars est resté zen tout de même, comme face à un LBD. Un belle moustache et un grand sang froid

            J’ai vu qu’hier elle avait encore sévi. » Voilà une nouvelle polémique dont Léa Salamé se serait sans doute bien passée. Après son interview jugée complaisante avec Carlos Ghosn, en fuite au Liban, c’est cette fois durant l’émission Vous avez la parole qu’elle co-anime avec Thomas Sotto sur France 2 qu’il y a eu comme un léger malaise. Alors que la thématique du soir était consacrée le 9 janvier à la réforme des retraites après une journée de mobilisation nationale très suivie, l’identité d’un invité, très critique à l’égard des grévistes, et présenté par les animateurs comme un simple citoyen, a dû être révélée. Et ce, grâce aux réseaux sociaux. Ainsi, alors que l’émission était toujours en cours, les nombreux tweets des internautes ont contraint les présentateurs à dire la vérité à leurs téléspectateurs. Didier Désert, présenté comme un simple restaurateur, a très vite été identifié par les internautes comme étant en réalité le mari de Florence Berthout qui n’est autre que... la maire La République en marche du Ve arrondissement de Paris.

            En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/70104-simple-citoyen-epoux-maire-lrem-salame-obligee-reveler-identite-invite


            • Le421 Le421 11 janvier 17:14

              @velosolex
              Maintenant, dire que ces émissions de merde, je l’écrit clairement, sont totalement truquées et dignes d’un jeu télévisé « made in effervescence », c’est un peu enfoncer des portes ouvertes


            • velosolex velosolex 11 janvier 17:37

              @Le421
              Le problème se situe dans la graduation et les nuances de gris et de bleu, comme pour la peinture à l’eau. Mais là c’est de la peinture bâtiment, qui recouvre tout. 
              Perso, j’écoute France culture. Souvent de bonnes émissions. Des fenêtres ouvertes sur le monde


            • vesjem vesjem 12 janvier 09:12

              @velosolex
              si tu écoutes bien entre les lignes (de portée musicale), tu y découvriras également , une propagande subtilement orchestrée à toutes les portées
              d’ailleurs, les 99% ne sont pas loin non plus...


            • Le421 Le421 11 janvier 17:11

              Léa Salami ?

              Comme disait un copain, pour être là où elle est, elle doit savoir « faire des choses » !!

               smiley


              • velosolex velosolex 11 janvier 17:43

                @Le421
                Elle ne vient pas du 92. Mais de Beyrouth. Fille d’un ancien ministre de la culture, au demeurant...
                « Pour beaucoup d’enfants, vous êtes l’homme l’homme qui a voyagé dans la malle »
                A déclaré notre Shéhérazade au grand sultan, qu’elle confond avec Peter Pan. 


              • pallas 11 janvier 17:49
                Octave Lebel

                Bonsoir,

                Je visionne a nouveau l’animé « AKIRA »

                Sa date, tout a fait acceptable en animation, legerement hors norme.

                Le propos, pourquoi spoiler ?

                C’est la réalité en France.

                Chez eux et la Chine, c’est Psycho Pass pour La Chine, et Harmony (Itoh) pour Le Japon.

                Nous c’est « Akira », c’est sympa

                Salut


                • ETTORE ETTORE 11 janvier 23:43

                  C’est fou quand même !

                  Dans le temps, les « confessions » se faisaient dans un confessionnal, en susurrant aux oreilles de celui qui devait vous donner « pénitence » .

                  Temps modernes, où le mégaphone est obligation pour les mal entendants.

                  Et, où c’est le « pêcheur » qui s’absout de toutes pénitences, et se sert des oreilles des autres, pour les faire expier.....à sa place !


                  • Ruut Ruut 13 janvier 16:48

                    Je ne m’informe plus ni par la TV ni par la Radio, trop de Fake et trop peux d’explicatif sourcé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Octave Lebel


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès