• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > France Inter, première radio d’informations

France Inter, première radio d’informations

Je me demandais certains jours ce qui explique les bonnes audiences de France Inter notamment sur le traitement de l’information. Dire et faire le beau temps avec de temps en temps le risque du coup de foudre pas forcément amoureux. Cela réjouit les personnels et c’est bien normal. Certains plus que d’autres qui n’oublient pas de se faire entendre. Au-delà des atouts classiques, service public donc un minimum de prudence requis quant à l’affichage trop flagrant de parti-pris explicites. Un équilibrage de la diversité des points de vue encadré par la loi. En référence aux suffrages exprimés malgré une machinerie électorale complètement grippée et absolument pas représentative (30% de voix au mieux font 70% de députés, comme un doigt d’honneur permanent aux citoyens). Pour le coup au cœur d’une instance nationale chargée de l’information, c’est un paradoxe et une information de premier ordre. C’est pourtant un tabou quasi permanent pour les journalistes politiques comme l’est l’existence d’une fraude fiscale structurelle d’un montant estimé à 80 milliards d’euros l’an pour la plupart des journalistes économiques et économistes invités. Le genre de détails qui ne feront jamais scandale ici. Un quasi blasphème pour le prêcheur orthodoxe et quotidien de l’Echo qui perpétue une vieille tradition, peaufiner inlassablement le mur de protection du libéralisme économique. Il faut être un populiste impénitent pour simplifier ainsi les choses et chercher toujours à inquiéter. Ces sujets ne sont pas convenables entre gens instruits et bien éduqués. C’est juste une atteinte majeure à la démocratie mais tant que le trompe-l’œil fonctionne, ce n’est pas le moment d’en parler. Chut, il ne faut pas non plus insister et risquer de provoquer les velléités démocratiques des citoyens. Ils finiraient par comprendre et parleraient de changer les règles du jeu et mettraient en cause nos habitudes et nos savoir-faire. La plupart de nos invités politiques qui viennent en confiance pourraient être gênés. Ici, nous avons de bonnes manières. En bonne intelligence avec les puissants, nous pratiquons une vieille ruse, dénoncer l’injustice tout en mettant en garde contre les solutions radicales (celles qui prendraient les problèmes à la racine). Cela est très efficace depuis très longtemps mais il faut du doigté et de la finesse et nous n’en manquons pas. Cela d’ailleurs en agace plus d’un. C’est comme un hommage pour nous.

Moins de publicité que partout ailleurs dans le main-stream. Donc plus de temps pour ce que vient chercher l’auditeur, un luxe de nos jours, du temps et un peu de contenu. Du coup une certaine résistance à la contamination de l’empreinte publicitaire sur le discours et ses contenus. Attention, le grignotage, insidieux, est néanmoins bien là. Mais c’est vrai, il y encore un peu de respect pour l’auditeur qui prétend s’informer et penser par lui-même ("Résiste", comme le chantait France Gall). Il y a certes beaucoup de contre-exemples bien installés. Comme disent ceux qui ont connu la guerre ou ont vécu ailleurs, il faut savoir aussi se contenter et dire le bon tout en espérant du meilleur. Un tien vaut mieux que deux tu l’auras. Que répondre, je m’incline. Si peut-être que deux pour toi et un pour moi, cela commence à bien faire. Alors ? "Résiste".

Le recours bien dosé à l’humour et la dérision qui participent autant du défouloir que de la mise en valeur de la ligne éditoriale officielle ("Mets de l’huile" version Regg’Lyss). C’est malin mais c’est vrai, vous êtes malins. Un esprit libertaire que les plus intelligents des dominants se flattent d’apprécier comme une marque de puissance assumée. En vrai de réels talents d’humoristes qui ont leur part d’authenticité et de créativité qui déborderont toujours du cadre. Chacun sait bien aussi ce qui arrive quand le bouffon se prend pour le roi. 

De vrais talents de mise en scène et de présentation. Une pratique de la langue qui joue avec brio mais joue sur la diversité des registres et des appartenances sociales. Du haut niveau dans le métier. Des degrés de liberté manifestes qui participent de l’équilibre du pouvoir éditorial. Au fond, on peut se sentir bien à France Inter comme si tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. Et que le fond de l’histoire, tout bien pesé, c’est parler d’améliorer ce qui devient insupportable sans s’interroger sans fin sur ce qui produit l’insupportable. A quoi bon ? Améliorer et conforter notre discours moral et l’affichage de notre bonne conscience, selon les circonstances intransigeante ou fataliste, est tout aussi pertinent et efficace. C’est plus rapide, plus nerveux, moins laborieux, plus consommable pour la diversité de nos auditeurs aussi. C’est plus confortable pour tout le monde et ne nous fâche pas avec ceux qui nous ressemblent le plus ni avec ceux qui nous font confiance. Ni ceux qui choisissent le service public avec l’esprit critique de l’actionnaire. Pas plus avec les réfugiés qui ont fui les matinales lasagnes, une couche de pub, une couche d’info, une couche de rigolade, une couche… Ceux qui ont des attentes ou des souvenirs, des habitudes aussi. Les abonnés à tel ou tel chroniqueur. Ceux qui prennent au sérieux les éditorialistes pour savoir quoi penser ou les critiquer. Ceux qui font leur propre chemin sur internet et s’intéressent plus au fonctionnement du médium qu’au contenu du jour. Ceux qui ne supportent pas de déjeuner en silence et aime notre ambiance moins hystérique qu’ailleurs paraît-il. Ceux qui ont juste besoin d’une sorte de météo de l’actualité pour dissiper un peu la confusion du monde. Le dialogue fluidifié et de bon aloi que nous avons chaque jour avec nos auditeurs en témoigne assurément. C’est comme une rente de situation méritée qui marche bien, mais attention pas toute seule.

Une certaine classe et une belle maîtrise qui font penser à la série "Palace" de Jean-Michel Ribes qui nous a régalés en son temps. Un monde festif ou du moins qui affiche une bonne humeur de rigueur .Il faut du courage savez-vous pour être chaque jour de bonne humeur. Avec une dose de subversion et de transgressions qui font se sentir un peu libre, un sentiment de supériorité à dénoncer les faiblesses et travers des pouvoirs si puissants. Puissants et soyons responsables en fait indépassables. D’ailleurs pas si inefficaces en dépit des abus qui seront toujours dénoncés (comptez sur nous). Un ordre quelquefois cruel et injuste comme la vie. Mais nécessaire et utile avec chacun sa chance et sa bonne place de la directrice de l’hôtel à la femme de ménage. Travail, Europe, démocratie représentative et économie libérale. Et toute la place pour se plaindre et rigoler tant que la règle du jeu est respectée. Le non recours jusqu’à présent aux plus grosses ficelles bien répandues ailleurs. Oui, nous n’en sommes pas encore là même si la tentation rôde. Et ce serait avec le talent maison. "Résiste". La vie est belle à France Inter. Je vous le dis. Indépassable.

Ah oui, j’allais oublier. Écoute et approbation ne sont pas la même chose. Certains comme Sonia Devillers l’ont découvert récemment un peu rudement en faisant semblant de ne pas comprendre. Mauvaise joueuse va. Pas grave. En attendant, tout cela, c’est aussi de l’audience, c’est quand même bon pour la pub et sa petite soeur.

J’allais ne pas mentionner aussi la part d’injustice dont vous êtes victimes. Un peu comme les journalistes sportifs, la malédiction du dopage et du Tour de France. Même quand vous êtes honnêtes, les gens sont sur leur garde. Difficile de contenter en même temps sponsors, directeurs sportifs, scruteurs d'audience et amateurs du beau jeu à la loyale. Vous faites décidément un métier difficile et exposé.


Moyenne des avis sur cet article :  2.31/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • biquet biquet 21 janvier 18:35

    Moins de publicité que partout ailleurs dans le main-stream. Donc plus de temps pour ce que vient chercher l’auditeur, un luxe de nos jours, du temps et un peu de contenu.

    Tout est résumé ici, France Inter est en tête car c’est là où il a le moins de pub et uniquement pour cette raison.


    • Croa Croa 22 janvier 14:55

      À biquet,
      Non pas uniquement. Il y a la bonne qualité technique : On la reçoit bien presque partout (avec un bon poste au moins deux fréquences sont fonctionnelles en FM, il y a juste les grandes ondes de secours et pour recevoir à l’étranger qui ne fonctionne plus.) Aussi la bonne qualité des programmes : Ça baisse mais il y a entre propagandes politiques un poil ouverte à la contradiction et pubs modérées de véritables perles assez captivantes ouvertes sur divers sujets.


    • Julien S 21 janvier 20:10

      @ l’auteur

      .

      service public, donc un minimum de prudence requis quant à l’affichage trop flagrant de parti-pris explicites

      .

      En effet.


      • Arthur S François Pignon 21 janvier 22:49

        @Julien S

        dommage que le service public télé de france2 france3 et france5 ne soient pas au courant de cette règle !

        pourtant, La Voix de son Maître sortait d’un phonographe, pas d’un téléviseur


      • Arthur S François Pignon 22 janvier 08:45

        @François Pignon

        au fait, France-Info serait-elle aussi une radio du groupe Radio-France/Service public ?
        Parce que là, c’est carrément la fabrique du consentement !


      • périscope 22 janvier 17:43

        @Julien
        « l’affichage trop flagrant de parti-pris explicites »
        Je pense que vous devez parler de Sophie Aram ce dimanche après-midi !

         Elle, n’a pas un minimum de respect des auditeurs qu’elle voudrait endoctriner.


      • kalachnikov kalachnikov 21 janvier 20:55

        Il y a de chouettes émissions comme ’l’heure bleue’ ou ’l’humeur vagabonde’ ; sur les épaules de Darwin’ ; ’les petits bateaux’. Mais pour tout ce qui est politique, c’est verrouillage avec les chiens de garde genre Demorand, Cohen, etc. ’Le téléphone sonne’, une grosse farce, bourrage de mou à destination de la populace.

        La météo marine manque, terriblement.


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 janvier 21:15

          @kalachnikov

          Toujours aimé la météo marine...et c’est pas du second degré. J’aime l’océan et ceux qui y bossent .Annonces de creux...houles dominantes et croisées...vent bien sûr...par zonages . Lorsque j’étais gamin cela me faisait habiter le monde . .



        • pemile pemile 21 janvier 23:21

          @Aita Pea Pea

          Pour info (hors sujet), Ducati se lance aussi dans la moto électrique smiley

          https://www.numerama.com/vroom/456832-apres-harley-davidson-ducati-va-lancer-une-moto-electrique.html


        • JulietFox 22 janvier 10:13

          @kalachnikov

          Sur les épaules de Darwin : Quel régal.


        • Croa Croa 22 janvier 15:01

          À kalachnikov,
          La météo marine est partie avec les grandes ondes smiley
          *
          C’est comme la « météo technique » (pour le vol à voile) autrefois à 9h sur France Culture, nous n’avons plus besoin de tout ça puisque tout est sur Internet aujourd’hui et il faut bien reconnaître que c’est bien plus précis et puissant !  smiley


        • Sergio Sergio 22 janvier 17:55

          @Aita Pea Pea

          Sauf qu’avec Marine mets tes hauts et avec Brigitte, mets tes bas, vive Lens


        • velosolex velosolex 23 janvier 00:06

          Aita Pea Pea 

          Ach ! La météo Marine ; La grosse Bertha à rêves. Qui n’a pas dérivé sur ses alysés. Jadis si je me souviens bien, il y a avait cette fille, Marie Pierre Planchon, habitant sous l’écume de la mer, qui nous faisait le potin des dépressions.

          Dans mon imaginaire, elle se superpose à cette Suzanne, d’une chanson de cohen, qui me faisait du thé au jasmin, avant que les « sisters of mercy » m’ennènent au bout du monde. Rendez nous la météo marine. Et bonne nuits les petits. Les grains de sable dans les yeux ; Et la transe du trans sibérien. Et des noms de ville à se répéter comme des mantras. Chandernagor ; Valparaiso.

          « Pour les zones de l’Atlantique et de la Mer du Nord, coup de vent à fort coup de vent prévu pour Time, Dogger, Humber, Tamise, Finisterre, Irish Sea, Rockall, Malin et Hébrides. »

          Hier j’ai dérivé du coté du roc’h Trevizel.

          Pensé à la météo marine quand le vent et la pluie me faisait dériver sur mon vélo ; Longé la côte de Carantec. Le fort du taureau au font bas sur les flots tentait de me dissuader de continuer. "Time, Dogger, Humber, Tamise. Finistère...Perles d’écume de mer vous faisant avancer, et affronter les dépressions avec le sourire. 


        • Le Sudiste Le Sudiste 21 janvier 21:08

          Étudiez un peu le 11 septembre, le Bataclan et autre joyeuseté et comme tout le monde vous pisserez citoyennement sur la propagande publique dont France Inter est bien l’un des outils les plus abjectes et d’une efficacité redoutable.

          On voit assez bien le résultat chez les adeptes...


          • pipiou 21 janvier 21:32

            @Le Sudiste
            Ah oui la tour 7 du Bataclan, les Farce-flags tout ça.
            Moi qui croyait que les trousseurs avaient disparu, ben non il en reste quelques spécimens ; il faudrait les accueillir dans un zoo, ou bien les faire empailler.


          • Le Sudiste Le Sudiste 22 janvier 17:55

            @pipiou
            Oui, et les merdes de trolls pour y répondre existent encore aussi.


          • Julien S 21 janvier 21:52

            Entendre France-Inter est comme lire Fergus. Tout moralement y est bien propre. Les auditeurs qui après des années de France-Inter ne votent pas « populiste » ont du mérite. 


            • av88 av88 22 janvier 08:47

              Pendant qu’on est dans les classements :

              www.upr.fr le site le plus visité de tous les partis politiques, mais ça c’est une info non compatible France-Inter.


              • baldis30 22 janvier 09:07

                bonjour,

                 en voilà une qui est digne de France-Inter, et du RCA, et de tout le matraquage médiatique que fait cette radio sur les sujets scientifiques  : elle est en italien et relève des zélites zeuropéennes ministérielles :

                https://www.repubblica.it/scuola/2019/01/21/news/scola_la_gaffe_del_miur_att ribuisce_la_tavola_degli_elementi_al_genetista_mendel-217123657/

                 l’attribution de la classification périodique des éléments par le Ministère de l’instruction publique à ..... Mendel ....

                bof.... de Mendel à Mendeleïev, il suffit d’européaniser le patronyme ... 


                • Julien S 22 janvier 09:25

                  @baldis30
                  .
                  Il y eut bien une ministre berlusconette pour se féliciter de la construction du tunnel de plusieurs centaines de kilomètres de long emprunté par les neutrinos produits au CERN pour aller se faire détecter au Gran Sasso. 


                • baldis30 22 janvier 16:43

                  @Julien S

                   bonjour
                   c’est effectivement du même niveau ,
                   mais les meilleures restent tout de même :
                  « les particules cosmétiques »
                  « les particules de spin 1/3 » venant d’un particulier inconnu ( comme une abscisse) à particule (depuis peu selon la formule consacrée)


                • nono le simplet nono le simplet 22 janvier 16:53

                  @Julien S
                  y a aussi les barrages qui ralentissent la rotation de la terre ... je ne sais plus de quel ministre c’est ...



                • nono le simplet nono le simplet 23 janvier 18:48

                  @Julien S
                  Vos voeux, merde !!

                  oups j’ai oublié le ministre de l’air immobile des habitacles de voiture ...
                  j’ai jeté ma soutane aux orties smiley


                • Julien S 23 janvier 18:54

                  @nono le simplet
                  .
                  Rassurez-vous, je n’ai pas oublié le mec qui se disant plutôt bon en maths dit qu’un courbe croissant continuellement ne peut pas tendre vers une limite finie. 


                • Spartacus Spartacus 22 janvier 11:27

                  « l’existence d’une fraude fiscale structurelle d’un montant estimé à 80 milliards d’euros »

                  Niaiserie de propagande Marxiste répétée, répétée, en matraquage médiatique des 90% de journalistes de gauche...



                  Les bobos cocos aiment a vivre avec des privilèges et avantages payés par les autres par l’intermédiaire de l’état alors ce n’est pas de l’info qu’ils cherchent mais des stats et des commentateurs qui aille dans le sens de leurs convictions.

                  Les 80 milliards sont un leurre a bobos cocos.

                  C’est un chiffre sorti du syndicat SUD.

                  Il est le résultat de 1000 contrôlés fiscaux qu’on a pris comme base et multiplié par le nombre de personnes morales et physiques vivant en France.

                  C’est comme si on prenait un EPAD pour calculer l’age moyen des Français.

                  Les contrôlés sont des personnes choisies par recoupement ou dénonciation. pas des gens pris au hasard. 

                  En plus les contrôles fiscaux ne sont pas cette légende des riches, mais souvent des fraudes à la TVA de PME qui essaye d’échapper à l’impôt pour faire perdurer une activité qui fonctionne mal.

                  Par ailleurs, un chiffre de contrôlés ne veut pas dire un chiffre de fraude ou d’évasion. Les contrôlés sont contestés ou réinterprétés et un bon tiers c’est de l’erreur d’inspecteur payé à la valeur du contrôle qui cherche a avoir des primes.

                  -50% des entreprises contrôlées en France déposent le bilan dans les 3 ans après un contrôle. Le chiffre des recouvrement part en partie en pertes et profit.

                  La réalité est que l’évasion et la Fraude est une légende pour faire croire que les autres vont payer pour vous.

                  Y’a même en ce moment un ministre qui dit qu’il va faire payer des GAFA.

                  Et ces cons de journalistes l’on interrogé sur son prochain bouquin et aucun ne lui a dit comment on fait pour taxer un CA déclaré au Luxembourg ou Irlande concrètement.

                  500 Millions d’illusions s’ajouterons aux 80 milliards d’illusions.

                  Mais l’important,t pour les auditeurs de France Inter quasi tous gauchistes, c’est d’avoir des chiffres qui entrent dans leur idéologie, et ils se foutent du comment ces niaiseries qui leur fait plaisir est calculé.


                  • av88 av88 22 janvier 14:16

                    @Spartacus
                    « Et ces cons de journalistes l’on interrogé sur son prochain bouquin et aucun ne lui a dit comment on fait pour taxer un CA déclaré au Luxembourg ou Irlande concrètement. »
                    Tout à fait exacte, avec le principe de libre circulation des capitaux en vigueur dans l’Union Européenne, je souhaite bien du plaisir à ceux qui veulent taxer et contrôler ces mouvement de capitaux

                    Adhérent UPR


                  • Birdy Birdy 22 janvier 17:11

                    @Spartacus
                    Et ça, en fait : https://www.youtube.com/watch?v=pFP-vbTvsV8&t=25s&list=PLQX4MplKjRUcMW2af_OucUp5F70jzN36Z&index=4
                    ça n’existe pas. C’est un délire de bobo-gauchiste. Vivivi...
                    Sinon, France Inter, repaire de gauchistes, mouhahahahahaha. Pour quelqu’un qui a pour lubie principale que de taper sur la gauche, vous connaissez bien mal votre sujet !


                  • Spartacus Spartacus 22 janvier 18:50

                    @Birdy
                    Bien au contraire, ta réponse est caricaturale d’un raisonnement de gauchiste qui veut se branler devant des vidéos et des effets d’annonce que les riches sont méchants et qu’il y aurait un trésor caché..

                    Réponse très intéressante montrant l’absurdité du raisonnement gauchistes.

                    Une bien belle vidéo classique gauchiste qui présente une soi disant méchante entreprise, qui en plus ne fait rien d’illégal (sauf de ne pas remplir la gamelle du gauchiste) et qui ne répond toujours pas au concret de l’assiette de l’impot.

                    Comment on fait pour taxer un chiffre non déclaré et non réalisé en France en France et en plus légal ?

                    Si le chinois Wish achète de la pub à Google en Irlande, avec ses serveurs en Finlande. 
                    Tu peux toujours te branler devant.
                    Y’a pas d’impôt sur le CA possible.


                  • velosolex velosolex 22 janvier 23:33

                    @Spartacus
                    C’est toujours un plaisir de lire la prose de Spartacus,
                    Qui se prend vraiment pour un gladiateur,
                    Se battant dans son arène contre tout cette partie du monde,
                    Qu’il qualifie de gauchiste ou de trou du cul…
                    Impossible d’en faire le tour,
                    ça tient du syndrome de Gilles de La Tourette,
                    sur des propos ressemblant à la logorrhée de Louis de Funès
                    Dans Rhabi Jacob, ou encore « le corniaud ».
                    Spartacus défend les riches, et l’empereur, toujours,
                    Pas les gates sauces, ni les prostituées,
                    Encore moins les esclaves dont il fait pourtant parti.
                    Pourquoi ?...Impossible de répondre.
                    Il tente de plaire à son maitre dirons nous,
                    Tant il a peur que celui ci tourne son pouce du mauvais coté,
                    Après qu’il se soit battu contre les ombres.


                  • Spartacus Spartacus 23 janvier 10:47

                    @velosolex
                    Je ne défend pas les riches, je m’oppose aux racistes anti-riches qui sont en général des gauchistes.

                    Le mot « trou du cul » est donné uniquement pour les crétins limités sans arguments qui n’ont que des attaques personnelles comme réponses.
                    ....un peu comme le résumé de ta réponse....
                    Sans arguments et limité juste à l’ad personnam.


                  • Octave Lebel 23 janvier 21:47

                    @Spartacus

                    1. Cela chatouille, je sais.

                    2.En fait le syndicat cité a une estimation de 100 milliards pour 2018.

                    3. Par définition, l’estimation d’une fraude, c’est toujours difficile et sur ce sujet, un peu polémique. On peut comprendre. Cela ne relève pourtant pas de la pure croyance ni du phantasme.

                    4. Repères : Ministre du Budget B Cazeneuve 2013 de 60 à 80 milliards-Rapport d’informations parlementaire sur la lutte contre les paradis fiscaux, Alain Bocquet (PCF) et N Dupont-Aignan(Debout la République) 2013, de 60 à 80 milliards.

                    5 L’optimisation fiscale qui elle est légale donc morale n’est pas incluse ici.


                  • Croa Croa 22 janvier 15:16

                    Comme presque tous les jour j’ai écouté les milles balles. J’écoutais ça déjà étant gosse... À l’époque c’était Roger Lanzac qui présentait. Après un peu de bruit (les cours de la bourse) arrivent « les infos ». Autrefois j’écoutais ça naïvement mais maintenant je coupe ! Bon pas toujours de suite comme aujourd’hui mais quand mon poste a commencé à me parler des « faiquesnious » scandaleusement diffusés sur Internet par Le Pen, Mélenchon et autres extrémistes dangereux contre l’amitiée franco-allemande là j’ai vite tout éteint !  


                    • troletbuse troletbuse 22 janvier 16:27

                      France Inter dit ou Fiente Intox

                      France Info = France Un faux. Non France Tout faux


                      • Esprit Critique 22 janvier 20:26

                        France inter pulvérise les recors de crapuleries. le jour de la signature du traité d’Aix la Chapelle par Macron le Félon, Pratiquement pas un seul mot dans la journée sur le contenu du torchon, toutes les interventions sont uniquement consacrées a dire que ceux qui ne sont pas content sont des menteurs, des Ultra et des extrêmes, pas moins


                        • Sergio Sergio 22 janvier 20:28

                          Ça s’arrête jamais avec France Inter minable !


                          • velosolex velosolex 22 janvier 23:22

                            Inter, je supporte plus. Demorand le matin, c’est le chien de garde de la macronnie, en lien avec ceux qui l’ont précédés : Cohen, Hess, et Philippe Val, qui s’invitent de temps en temps.... Le reste à l’avenant. Mettez cette daube au réveil, et c’est la mauvaise humeur assurée, sur fond de cirage de pompes avec les puissants, et analyse libérale de l’économie décomplexée ( Legrand est fumeux, voir caricatural...)

                            Quelques rares trucs un peu toniques, comme Charlotte, et son équipe, mais moins impertinente que par le passé, m’ont éloigné de cette radio patronale et fière d’elle même, faisant son succès, sur son absence de pub, et le jeu des 1000 euros. 

                            Tant qu’à écouter radio France, faut écouter France culture. Y a pas photo . Rien à voir avec le style compassé que cette radio avait dans le temps. Seul le nom un peu fâcheux est resté, et doit dégouter les gens qui sont pas au parfum du changement.

                            Bon, d’accord faut éviter le dimanche matin (Okrent-Ferry, + la messe : Ca nous fait trois évangiles imposés par l’état, réunies en une matinée….) Mais « les pieds sur terre », à 13h 30 et « RDV l’éco », + " La compagnie des auteurs, l’après midi, vous ne trouverez pas grand chose à jeter. On retrouve un peu du jus des années 70, cet amour de la contreculture, et des gens différents, pas forcément friqués. 


                            • Sergio Sergio 23 janvier 15:05

                              @velosolex

                              Je me souviens d’une émission de Daniel Mermet sur un photographe polonais aveugle, qui photographiait des femmes nues. Fallait oser, l’obscurantisme n’est pas là où l’on croit. Bonjour Vélosolex, du vélo en ce moment ? Les landes de Bretagne en hiver doivent se mériter !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Octave Lebel


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès